Indésirables Dilatations des Lisses Jointives

Le digne scrogneugneu ci-dessous:

www.gartsideboats.com[...]aq2.php

prétend qu'une coque faite de lisses jointives (strip-planked en Irakien moderne), objet de son inlassable éxécration, se dilatera inévitabeul lors des changements de tempé sur le sec, à cause que toutes ces bandes de bois parallèles joueront de l'accordéon verticalement, au lieu que sur d'autres procédés de construction la dilatation serait en quèque sorte multi-directionnelle, sans risque donc pour la cohérence d'ensemble de la structure.
Il recommande donc recouvrir une telle coque de bandes de placages parallèles (bois moulé alias cold-moulding) pour en conforter le maintien à terme car selon lui, le scellement de la coque dans l'époxyde, suffisant pour l'esquif, pose problème côté intérieur du croiseur à cause des cloisons qui laissent des endroits non scellés dans la résine.
De fait, bcp de cnstrcteurs clouent les lisses de l'intérieur l'une à l'autre par le procédé de l'edge-nailing (je suppose que ça consiste à clouer en biais avec de simples clous, à moins que ce ne soient des cavaliers: pouvez-vs confirmer?).
Avez-vous construit en lisses jointives, et avez-vous constaté un début de démantèlement après qqes années? La peinture pèle-t-elle?

Merci,
Eric

L'équipage
01 juil. 2003
02 juil. 2003
0

c'est n'importe quoi!!!!
J'ai tout dit dans le titre. J'ai contruit des bateaux à moteur rapide en lisses jointives, donc soumis à des efforts violents en virage serré notamment ou en rencontre frontale avec les vagues à 40nds. J'ai choisis de ne pas clouer les lisses (même en inox) entre elles, mais de les coller à l'époxy +silice+microballon. Le bordé était renforcé tissus de verre sur les deux faces. Les cloison, couples, varangue étaient posée ensuite donc il y a homogénéité de la stucture de la coque. J'ai fait des éprouvettes de contrôles de résistance: les scellemnts de cloison à l'époxy ainsi que la structure de coque à l'époxy ( j'ai tapé dessus a coup de masse ) résiste incloyablement ( c'est la cloison qui casse mais pas la liaison époxy sur le bordé.
Ps: n'employer que des bois sec 12% environ.
Re PS: Mon bateau est prévus en strip planking sur charpente lamellé avec tissus de vere 2x450 gr triaxial.C'est réparable partout en cas de besoin.
Aller Eric bon courrage...

03 juil. 2003
0

juste
Ce que tu réponds à Zébulon me parait très convaincant bien que bref. Y-a-t-il un moyen d'entrer en contact pour "profiter" de ton expérience en la matière ?

03 juil. 2003
0

ok
Salut Martial,

Tu peux me joindre par l'internet : jcm1618@hotmail.com si ça te dis.

Jean-Claude

03 juil. 2003
0

Merci JC
Superbe.
"renforcé tissus de verre sur les deux faces"
"cloisons posées ensuite pour l'homogénéité de la coque"
Voilà des précisions intéressantes, cher Maître. Cela vous place dans un des cas évoqués par le Canadien, dont vous anticipâtes donc l'objection.
Sinon, je n'aurais pas osé coller la tranche de la cloison sur de la résine, je ne sais pourquoi.
Vos bateaux ont l'air costaud!
Merci pour les tuyaux.
Je ne sais pas comment on peut connaître le degré d'humidité du bois quand on l'achète.
Le menuisier a-t-il un appareil ou faut-il s'en procurer un?
Qqn est-il au courant?

07 juil. 2003
0

test humidité
L'instrument existe. Si tu as un expert maritime dans tes bonnes relations, il pourra peut-être te prêter le sien ; encore que la chose est chère et fragile ....
Plusieurs marques, dont Tramex, fabriqué en Irelande. Mesure du taux d'humidité du bois ou du polyester.
Leur Mail : tramex@iol.ie
Leur site : tramexldt.com

Martial

04 juil. 2003
0

étanche non?

de toute façon l'epoxy étant étanche a l'humidité,cela arrête le travail du bois non?
celui qui parle de "dilatations indésirable" a du coller ses lisses et puis stratifier 3 ans plus tard...
degré d'humidité..je ne sais pas mais ça m'interesse...par allieur je crois qu'il faut se fournir en bois chez quelqu'un en qui on a confience "parlé a votre marchand de bois" disait l'ami J-P Coffe.:)

04 juil. 2003
0

pain+jambon+pain
Le strip planking est un sandwich réalisé avec du bois, il est possible de mettre à la place des lattes balsa ou de la mousse. Dans un bordé quelqu'il soit ce sont les peaux extérieures de la paroie qui travaillent. Le centre est la fibre neutre. Il faut donc que les faces externes du bordé soient resistantes et continues, le centre a pour seul objet de relier les faces externes comme dans un bordé en mousse dont le composant principal de la mousse ( en fonction du poids au m3)est de l'air. Donc l'utilisation d'un bois de faible densité est très acceptable. Il y a une corrélation entre la résitance mécanique et la densité ds bois. Le cedar red ou yello à une densité égale ou inférieure à 0.5 tonnes/m3 alors que pour des acajou on peut monter à 0.7 voir plus pour des bois plus dense. Le cedar est extrèmement souple et accepte des contraintes de torsion à la pose sans casser. La sécheresse du bois doit être garantie par le vendeur. il est facile d'atteindre 20% mais plus difficile d'avoir 15% et 12% sont très difficile à obtenir. La résitance mécanique du bois chute avec l'augmentation de son taux d'humidité. Pour conserver ses caractéristiques mécaniques au bois il suffit de l'imprégner d'un mélange de thiner+époxy qui va pénéter dans les pores du bois et empécher la pénétration d'eau. Donc la pose de mon bordé a été rélisée selon le processus suivant:
Vissage des lattes par vis à placo à la visseuse electrique sur un moule en bois ordinaire. Les lattes étaient rectangulaire mais la forme de la coque permettais un espace entre les lattes. Préponçage à ponceuse vibrante de la coque, dépoussierrage,dégraisage, imprégnation du bordé au mélange thiner+époxy très liquide.je laisse polymériser. Scellment des lattes entre elles avec mastique époxy chargé silice colloïdale+microballon consistance et aspect chantilly. Pose du mastique au couteau de vitrier. Dévissage de TOUTES les vis à placo. Ponçage de l'ensemble pour obtenir un bon état de surface et bonne accroche mécanique de la suite et dans la foulée couche d'époxy non diluée. Dès qu'elle commence à polymériser pose du tissu préalablement découpé, repéré et rangé pour une utilisation rapide. J'ai pu border le bateau en une seule journée ayant bien tout préparé la veille parce qu'il est préférable avec l'époxy que la pose soit continu pour une parfaite homogénéité de la polymérisation. On attend pas que le bordé soit sec, surtout pas, on pose dans la foulée. On pose bien sur du haut vers le bas et on n'ébule pas avec un ébuleur à Polyester qui ne fait que faire une émultion de la résine et emprisonner des bulles a l'intérieur. Nous avons réalisé des spatules larges dans un panneau de plastique à toiture avec ce panneau qui coute presque rien nous avons réalisé l'essentiel de l'outillage de strat en utilisant des ciseaux pour la découpe du panneau. Il faut mouiller le tissu au pinceau et étaler comme si on marouffalit du papier peint jusqu'a obtenir un aspect sec du tissus et en tirant la résine vers le bas. En fait c'est optimum quand on a un poids de résine égale au poids de tissu posé.
Nous avions prévu de poser 2 couches de tissus à cause des joints entre les lés : soit on recouvre les joints pour une bonne continuité mécanique mais alors bonjour l'enduit soit on pose deux couches avec les lés bords à bord mais décalé l'un par rapport à l'autre. Pour la finition pose d'un tissu léger 100 à 150 gr et avant que tout soit sec on imprègne l'extérieur d'un mélange assez liquide d'époxy+microballon avec le minimum de silice pour remplir le petit creux en forme de pyramide à chaque intersection de trame et de la chaine du tissu. Avant que cela soit tout a fait sec on passe une première couche d'enduit de finition.
Aller au lit le plus vite possible en décollant le plus gros parequ'il doit faire nuit et qu'on est au boulot sans arrêter depuis le matin à l'aube.
Quelques jours après on peut attaquer l'enduit et le ponçage et ça c'est un boulot.....
Dès qu'on accepte les derniers petits défaut parce qu'il y en a marre de ce ponçage on peut retourner le bateau sur un ber en bois, en tube, en ce qu'on veut muni de patins avec moquette de protection.
On vire le moule en bois ordinaire ce qui peu poser des problèmes si on a oublié d'interposer avant pose des lattes soit un large scotch soit tout autre protection sur la tranche du moule entre moule et latte avant vissage. Pour les endroit récalcitrant il faut y aller au ciseau à bois, en effet le mastique au scellment des lattes peut passer par des interstices entre les lattes. Quant on à enlevé le moule intérieur:ponçage ( on ne s'en lasse pas)passe du thiner+ epoxy et on recommence comme pour l'extérieur.
Pour la pose des cloisons et renforts de structure on controlera que tout est bien ajusté. On peut intercaller une bande de mousse entre la coque et la cloison mais je pense que cela ne sert à rien il ne faut simplement pas que la cloison force sur la coque ( réglage des l'ouverture du bordé qui est encore souple par des écharpes d'écartement). Maintenirt la cloison en postion et faire le scellment avec du mastique identique au scellment de lattes entre-elles. On a préalalblement réalisé une spatule dans le feuille de plastique à toiture au ciseaux du diamètre spécifié par l'architecte et on y va pour des km de joint congés. Un joint congé à un bonne résitance mais il doit être complété de tissu de verre, assez chiant à poser puisque dans un angle. Soit on a de l'unidirectionnel en bandes ou on se fabrique des bandes dans un bibiais ou un roving selon spécification de l'archi. Je préfère poser les couches succesivs de la moins larges vers la plus large ainsi la dernière couche recouvres toutes les autres. Si je devais refaire ce travail( ce qui ne va pas tarder d'ailleurs) je choisirais des renfort en mousse oméga de sicomin ou similaire sur les quels je poserais mes cloisons. J'ai bien apprécié les doseurs à pompe de international qui permettent un mélage époxy/durcisseur exacte.
Bon ben voila mais quand on à fini tout ça il en reste pas mal à faire .....
Bon courrage
JC

07 juil. 2003
0

lattes
Merci pour cet article détaillé (et pour tes coordonnées)qui répond déjà à pas ma

07 juil. 2003
0

lattes
Merci pour cet article détaillé (et pour tes coordonnées)qui répond déjà à pas ma

07 juil. 2003
0

lattes
merci pour cet article (et pour tes coordonnées) qui répond à pas mal de questions.
Il semble que tu aies collé les lattes chants à chants ?
On dit qu'il est préférable de coller des lattes scarfées (comme d'ailleurs les raccords en général) ou ayant rainures et languettes.
Est-ce que le fait du sandwich -ce sont le peaux qui travaillent- rend caduque le critère résistance des jonctions ? Et ainsi la différence de budget entre des lattes travaillées et à chant droit, ne vaut plus ?

Merci, MArtial

07 juil. 2003
0

Champs à chant
Oui c'est ça, pas de bouvetage pas d'usinage particulier en bout donc pas de scarf il suffit de décroiser largement les joints. mais ça c'est mon expérience peut être que d'autres feraient autrement, mais je trouve cela plus facile et moins cher. J'ai même vu utiliser du CP ( je ne l'ai pas fait personellement)pour border des zones très convexes d'un bateau en CP dont la développabilité étais mal assurée à l'étrave.Je trouve cela dangereux le cp est un empilage de bois en croisant les fils du bois il n'y a donc qu'un plis sur 2 favorable. En cas d'insuffisance d'espace entre les lattes parce que la coqe est peut dnde comme à l'avant sur le sjoues, il faut quand même donner un angle à la toupie sur les deux champs de la latte. Je préfère faire une pose avec la maxium de surface d'encollage donc pas de languette ni rainures. L'intret étant que l'on pose les lattes à sec et qu l'on encolle ensuite en 2 temps : 1er temps tous les espaces possibles entre les lattes. 2eme temps après dévissage bouchage des espace à proximitées des vis non collées et bouchage des trous des vis.

Voila à plus

Jean-Claude

08 juil. 2003
0

présisions...?
'lo jean-claude,
j' vois bien la pose a sec et donc pas de "langettes rainures" mais par contre le systéme "langettes rainures" augemente la surface de collage non? Ceci dit je pense que les scarfs de liaison "en bout"et les langettes rainures on plutôt pour rôle d'harmaniser les courbes a la pose...n'a tu pas eu de prbm a ce niveau là?
Pour le probm du cp le souci c'est d'accèder aux champs du cp avec la colle toujours avec le principe pose a sec?Et donc la solution est "d'ouvrir" l'espace entre les lattes...?Ou j'ai pas bien compris?

08 juil. 2003
0

Suite
Tout ça dépend de la forme de coque à border si la zone est plate ( genre zone vers l'étrave) les lattes seront jointives sur leur champ, d'ou la necessité de les toupiller pout avoir des lattes trapézoïdales. Dansla zone du maître baud ou les formes sont rondes, la forme tapézoïdale devient un inconvénient en raison de la sur-consommation de résine ( toupillage + ouverture entre lattes en raison de l'arrondi de la forme). Les languettes augmentent la surface de collage mais oblige a un toupillage précis et génèrent une perte de bois pour un résultat final semblable.
La grande différence réside dans la méthode de collage qui oblige à coller latte par latte.Sinon le collage sous la languette ne peut pas se faire. Manipuler de la colle et des lattes peut conduire à la crise de nerf au bout d'un certain temps de travail. Exemple poser la première latte, mettre les gants, préparer la colle, coller la languette, défaire les gants, ajuster la seconde latte, mettre les gants, préparer la colle etc... Au bout d'un certain temps on enlève plus les gants et il y a toujours de la colle sur les gants..... et les lattes deviennes un peut poisseuses au fur et a mesure que le boulot avance. Bref je préfère visser toutes les latte sur mon mainequin puis passer à la phase encollage ensuite. Le scarf apour objet de lisser la courbe des lattes effectivements, cela peut être justifié dans la zone centrale du bateau mai aux extrémités les courbes sont suffisament tendues. Je vois plustôt le lattage comme un ensemble plus que comme des lattes uniques si il y a uneimperfection locale elle sera minure et de toute façon comblée par le pré-enduisage et poonçage avant pose de tissus bien sur cela n'engage que moisi il y a d'autres avis ils seront à prendre en compte.
A plus
Jean-Claude

08 juil. 2003
0

petite précision

Ouaah !

Merci, ces articles sont super interessant.
J'aurais voulu juste une précision : c'est quoi au juste ce "thiner" qu'on mélange avec l'epoxy pour imprégner le bois ?

Merci et bon courage pour l'aménagement !
Julien

08 juil. 2003
0

Thiner
C'est le produit qui permet de nettoyer les pinceaux ou les zone souillées avant qu'ils ne soit polymérisé ( complément indispensable de l'acétone pour le nettoyage), diluer de l'époxy avec du thiner le rend rès fluide et permet au mélange de bien mouiller le bois donc de bien rentrer dans les pores. Le thiner s'évapore il ne reste que l'époxy qui empèche définitivment l'eau de rentrer dans le bois (ainsi que les bestioles).

Attention ces produits sont dangereux il faut porter des protections ( masques, gants, crèmes etc) la respiration d'acetone dispense de fumer certaines herbes ou de boire de grandes quantités d'alcool .... effet guarantie.
A plus

Jean-Claude

08 juil. 2003
0

merci
ok, merci,

c'est donc encore un autre produit que l'acetone ou le white spirit, et qui permet de diluer l'epoxy (tout comme le styrene pour le polyester). C'est juste ?

Quelqu'un sait'il au juste ce que c'est chimiquement parlant, et ou on peut se le procurer (marchant de peinture, ship...?)?

merci
ciao

Ju

08 juil. 2003
0

Thiner suite, suite
Tu demandes à ton fournisseur d'époxy il a le produit compatible avec ton époxy
a plus

Jean-Claude

09 juil. 2003
0

alcooool
Il a raison Jean Claude, ces prrroduuits sont daananangereuuux.Hips.
Thinner, ca veut dire diluant. Pour l'époxy, on en a jamais besoin parcequ'il ne faut jamais diluer la résine en strat. Enfin, presque jamais, on peut faire des imprégantions pour protéger du bois, et là, il faut impérativement le bon diluant du fabriquant.
Hormis ce cas, l'époxy se nettoie à l'acool à bruler, c'est pas cher, ça sent moins mauvais que les diluant époxy, mais fuat tout de m^^em pas le boire.
Hips

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

Souvenir d'été

  • 4.5 (92)

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

novembre 2021