inconvenients petit tirant d'eau sur voilier

bonjour, je suis pour acheter un voilier d'occas 39 pieds qui a un petit tirant d'eau ( 1m50 ) je navigue en méditerranée et j'ai entendu dire que le bateau allait giter plus qu'avec 2m de tirant et qu'il remonterait mal au vent. Si quelques uns de vous qui connaissent les réponses pouvaient me guider cela me serait fort utile.

Merci a tous

Didier

L'équipage
22 déc. 2014
22 déc. 2014
2

Bonjour Colt

Oui tu devras réduite la voilure plus vite pour avoir une gite
correcte tu n iras pas moins vite pour autant.
Oui tu feras moins de cap
Maintenant vu ton bassin de navigation "pas de marée" un GTE ne te poseras aucun problème.
Perso j ai un PTE et tout va bien.

Le Moko

22 déc. 2014
1

C'est une évidence, mais un voilier petit tirant d'eau pour naviguer en Méditerranée cela ne présente pas beaucoup d'intérêt.
Maintenant chacun ses choix

22 déc. 2014
0

Oui en général le meme voilier qui a un TE de 1,6 contre 2M gîtera plus et remontera légèrement moins , tout depand aussi de la carène qui peu atténuer, un peu certain inconvénient. Mon Oce 423gt avait un TE de 2,1 je remontait avec à 35 ° du vent il existe un modèle qui existe avec de mémoire 1,8 m á chaqu'un son choix

22 déc. 2014
0

Hello, c'est quoi comme canot?
Il y a petit te et petit te...
Beaucoup de spécialistes ici. Ils te dirons certainement ce que vaut ce bateau sur l'eau...

22 déc. 2014
0

Le bateau est un sun odyssey 39 ds et je ne fais pas le choix du PTE mais en occas on ne choisi pas toujours

22 déc. 2014
0

La stabilité d'une coque se partage entre forme et lest (aux extrèmes catamaran et quillard couloir). On peut donc pour le mème couple de redressement et un mème lest avoir une coque plus large avec une quille moins profonde ou une coque moins large et une quille plus profonde. Chaque forme et surface mouillée va influer sur les performances de coque. Historiquement les quilles profondes et lests profonds ont été développés pour la course pour pouvoir porter encore plus de toile, sachant que dans tous les cas la vitesse limite d'une coque à déplacement est de toutes façons fonction de la longueur à la flottaison et que du lest c'est aussi une masse d'eau à déplacer (avantage énorme des catas sur ce point). .
La gite forcée n'est pas un gage de vitesse et pouvoir se rapprocher plus du rivage est parfois un avantage. Il y a plusieurs facteurs aussi qui interviennent pour le près.
Les modes évoluent aussi. Il faudrait surtout savoir ce que vous voulez faire avec votre bateau.

22 déc. 2014
0

Petit tirant d'eau = bateau rouleur au mouillage

23 déc. 2014
0

période de rouli ou amplitude?
Ce qui est certain c'est l'amortissement fonction du frein
hydrodynamique de la surface (quille ou dérive) immergée.
Perso sur mon DI, au besoin j'abaisse la dérive, ou si c'est possible j'échoue et le problème est règlé!
De toute façon on évite par principe les mouillages trop rouleurs.

2

archi faux ,c'est le contraire plus le mat est haut et le tirant d'eau profond plus le bateau roule,les deux bateaux les plus rouleurs sur mon quai sont un delph 32et un gladiateur ,les deux avec une quille profonde en plomb et avant il y avait un sun fast 32 gte qui roulait autant qu'eux :-)

0

je ne m'embarasse pas de theories je cite ce que je vois par mes observations empiriques ,d'apres la theorie le titanic ne devait pas couler ! :-)

31 juil. 2020
0

mon mat fait 24 mètres a la floraison mon tiran d eau 270 et je roule très peu et il ne faut pas non plus confondre roulis et durée de la période de roulis

26 déc. 2014
0

le roulis n'a rien a voir avec le mat ou avec la quille .

le roulis depends essentiellement du module de stabilté du bateau donc de son rayon metacentrique donc de la position de son centre de gravité et de l'inertie de la surface de flottaison et du poids du bateau (important).

et le mat ou la quille interviennent dans ses notions au m^me titre que le poids et le cdg du moteur ou de la fourchette posée sur la table .

26 déc. 2014
3

comme tu veux....

mais d'apres la theorie le titanic ne pouvait que couler ...

31 juil. 2020
0

je ne crois pas ,je pense que c'est le contraire ,il y a moins d'effet pendulaire au passage de la houle de travers le roulis s'amortit plus vite .
il faut voir la surface du voile de quille c'est elle qui limite le roulis ,généralement une quille profonde est plus étroite.
le gréement est'il le même? ,les poids dans les hauts accentuent le roulis et le tanguage (mat à enrouleur par exemple )..et il faut aussi prendre en compte la forme de la carène ,stabilité de forme ou de poids .et un voilier très raide à la toile n'est pas confortable au près les rappels sont brutaux .
donc ne pas avoir des avis tranchés ,tout est affaire de compromis (et comme on dit :compromis chose due .
alain

23 déc. 2014
0

oui, sortilège a raison mais comme en occase on n'a pas trop le choix on fait avec. Il y a certains ports en Méditerranée qui ne peuvent prendre les grands tirants d'eau, comme à Lalonde par exemple ainsi que de rares abris au fond des ruisseaux en Corse ou en Espagne. Mais en Méd vaut mieux, en général un grand TE

23 déc. 2014
0

pour faire simple :

le GTE permet de descendre le lest plus que le PTE ,pour compenser cette difference le poids du lest du PTE sera donc plus grand .
A bateau identique le PTE sera plus lourd que le GTE donc rien que par cette difference il sera moins rapide , mais je dis bien à bateau identique .

Par ailleurs chaque bateau est unique . Certain PTE sont plus raide que d'autre GTE ,plus rapide aussi et remonte au vent aussi bien ... donc bien difficile de faire des generalités

23 déc. 2014
1

Nous avons opté pour un petit tirant d'eau, 1 metres 65 pour un 44 pieds, c'est un gib sea 442 et ce fut un choix raisonné. Nous avons suivit en cela les consels d'un couple d'ami ayant un programme proche du notre.
Nous nous félicitons très souvent de ce choix et je ne rejoint absolument pas ce qui est dit plus haut au niveau "rouleur au mouillage". Soit un mouillage est bon, soit il ne l'est pas
Pour nous, cela n'a que des avantages et voici lesquels. Même par conditions musclées, au pret le voilier ne gite que très peu, il est super confortable au pres, même si en effet on réduit souvent la GV avec prise d'un ris.
Nous pouvons aller très pres de la cote pour notre mouillage et nous avons peu de risque de raper( on mouille régulièrement dans des 4 metres a la sonde) Nous pouvons surtout nous faufiler dans des ports ou des endroits ou c'est impensable ( en Tunisie pas mal de port de pèche sont dragués a 2 metres). il est rare qu'on nous refuse une place alors que d'autres se font refouler ( comme cet été a la Girollata ou il n'y avait plus de place pour les GTE.
Au niveau vitesse, on oscille entre 5 et 7 N, voir 8 des qu'on est a F4, avec trinquette 2 ris....le bonheur.
Pas de regret donc, au contraire par contre j'ai beaucoup de mal a comprendre cet ostracisme vis a vis des PTE.
Bon, il est clair que tu ne remontes pas parfaitement au pres comme un voilier de régate pure, mais c est pas fondamental en Grand voyage. autre chose, j'ai déja vu des personnes vendre leur boat et opter pour réduire la quille ( c'était même la raison principale de la vente) , j'ai pas encore vu le contraire.

23 déc. 2014
0

il est bien evident qu'avoir un PTE ouvre plus de possibilité qu'un GTE , la plage d'utilisation est plus grande ..

pour le GTE on argumente toujours avec l'allure au pres , mais qu'en est-il du confort au portant ...

23 déc. 2014
0

Avantage des petits tirants d'eau ?

Baléares majorque puerto cala bona 23 €
Mais maxi 1,50 m

23 déc. 2014
1

Il faut aussi relativiser un peu; 1m50 ce n'est certes pas le tirant d'eau d'un 60 pieds open, mais pas non plus celui d'une savonnette.

Les performances au près seront sans doute identiques, voir même probablement un peu meilleures que celles d'un DL de taille équivalente.

L'avantage de pouvoir utiliser des mouillages et des ports peu profonds, il y en a quelques-uns en Méditerranée n'est pas négligeable.

Et enfin tu feras comme beaucoup en cas de vent debout...ce qui est le cas des plupart des naves...tu t'aideras du moteur.

23 déc. 2014
1

J'ai 1m65 sur un 39 pieds en med. Si le plan de voilure est bon ton voilier marchera normalement. Par contre tu auras acces a des emplacements dans les mouillages ds lesquels les gte ne peuvent pas aller. Ca t'ouvre acces a plus d'abris et en med c'est loin d'etre negligeable. Et quand tu peux mouiller ds moins de 4m d'eau avec 50 m de chaine tu etale pas mal de coups de vent.

23 déc. 2014
3

Pour franchir en le rasant et en écrasant les berniques un seuil avec une cote donnée, ok.

Maintenant si on me dit qu'a 40 cm de quille près on va pouvoir mouiller dans des endroits différents les uns des autres, il y a un gros malaise sur la notion de sécurité au mouillage .

Quant à la navigation, tout a été dit sur l'avantage du plus grand tirant d'eau.

23 déc. 2014
2

Et bien a port cros, donc en mediterranée, je suis content d'avoir 1,45 de "petit tirant d'eau" sur mon 30 pieds. Ainsi j'ai acces a deux bouées (1 et 2) souvent libres à cause justement du tirant d'eau. C'est le plus bel emplacement du port et le mieux abrité ... Donc le plus en sécurité !

Clément sur fenua

26 déc. 2014
1

fallait pas le dire :jelaferme:
àporquerolles idem pour la ranger du fond :jelaferme:

je conseille donc ne de ne pas s'abaisser à moins de 1,80 pour un 30" et au moins 2,00 pour au dessus :pecheur: :pecheur: :whaou:

23 déc. 2014
0

Y a des cala en L.
Ce qui fait que si tu peux rentrer dans la partie mieux protégée c'est quand même un avantage ?

23 déc. 2014
0

Hello,

On a 1m40 sur un 31 pieds.
C'est très correct. à tout point de vue.
C'est sûr que si on pouvait mieux remonter ce serait mieux, mais cela nous manque que pendant les régates.
Car en croisière on s'en accommode sans problème.
Pour tout dire on n'y pense même pas, ça remonte suffisamment.

Le reste (devoir réduire plus vite, mouillage qui roule), ça n'a "presque" rien à voir.
Dans un mouillage qui roule, tout le monde roule, PTE ou GTE.

Si ce 39 pieds te plait et que tu n'as que celui-ci en vue, n'hésite pas.
Et oublie d'éventuels remords.

Amicalement.
FX

23 déc. 2014
0

Ben personne pour lui donner une idée du comportement du sun odysee 39 ds pte en plus des generalites pte/gte (qui sont aussi utiles)

Désolé, moi je peux pas je connais pas ce cannot...

24 déc. 2014
0

Merci a tous pour vos commentaires et Bonnes Fêtes de fin d'année

didier

24 déc. 2014
0

Le sun odyssey 39 PTE pour faire de la croisière en Méditerranée, c'est certainement un très bon choix:des qu' on est pas au près serre il doit marcher aussi bien que son frère en GTE, au près serre, la, évidemment, c'est moins bien, surtout si la GV est a enrouleur. mais en med, je constate que beaucoup font du près GV bordée plat et moteur, pour bien passer dans ce foutu clapot court, y compris les bateaux performant avec de grands tirant d'eau.

25 déc. 2014
0

Bonjour,
J'ai eu un Bavaria 32cruiser avec un tirant d'eau de 1.50m et Grand voile sur enrouleur. Très mauvais marcheur au prés ,prise de ris vers 18Kn de vent.
Pas stable au mouillage.
Donc après un intermède de 2ans avec un Sealine à moteur.
J'ai racheter un Bavaria 31cruiser avec G voile classique, et 1.87 de tirant d'eau .
Au niveau navigation c'est le jour et la nuit ,remonte très bien au prés, grande tenue de cap ,et super stable.
Il suffit déjà de marcher sur le pont pour constater la différence de stabilité.
Maintenant quand tu dit que tu n'a pas beaucoup le choix en occasion ,cela m'étonne au vue du nombre de boat a vendre.

Voila mon avis et expérience.

Mais choisir c'est aussi renoncer!!!!

25 déc. 2014
0

En med, c est vent dans le nez ou plein cul
Dans une mer tres formee bien sur
Alors le rendement au pres est bien plus important U en med

L argument du mouillage dans pas d eau ne tient pas en zone des 300 metres et mouillages interdit

Entre 1.70 et 2 m de te, franchement ça ne change en rien pour le mouillage

Vu de mon hublot, pour se promener, oui au pte en atlantiqie et surtout pas en med

L ideal etant bien sur le quilles pivotante genre first class 8 first 18 22 24 25 26

Joyeux noel et bonne nav

0

c'est ton avis ,perso je navigue en med avec des deriveurs et je m'en porte fort bien ,les jugement de valeur sur ce qui est bon ou mauvais pour les autres ne m'interesse pas ,je prefere les pte et ça me suffit ,et pour les mouillages ou 2 M de te ne genent pas on ne doit pas frequenter les memes criques (sans bande des 300m)
le pte c'est la liberté comme le petit bateau d'ailleurs :-)

31 juil. 2020
0

En fait ou tu fait de la voile avéc un bateau qui envoyé ou tu fais du mouillage
Deux mondés différents

26 déc. 2014
0

Pour rentrer à Port Leucate, ou Port Gardian, dont les passes s'ensablent facilement, on est plus tranquille avec un tirant d'eau inférieur à 1m80 m qu'au dessus.

www.hisse-et-oh.com[...]leucate

www.hisse-et-oh.com[...]-metres

26 déc. 2014
0

pour faire une toilette a la sous marine dans 80 cm d'eau....je me demande si ce n'est pas un avantage?
et pour les transportables....c'est mieux non?

26 déc. 2014
0

Sauf que c'est interdit, non ?

26 déc. 2014
26 déc. 2014
0

certains lavent leur chien....
c'est interdit? donner un coup de gratouille a la coque?
je ne parle pas de faire la grande lessive hein!

26 déc. 2014
0

Cet article de Finot est intéressant; dommage qu'il n'y ait pas d'étude sur les bi-quille. C'est un formidable moyen de réduire le tirant-d'eau. Les architectes Jean-Pierre Brouns ou Eric Le Rouge sont les plus pointus à ce sujet

26 déc. 2014
0

Je garde le souvenir d'avoir lancé un fil sur le même sujet il y a quelques années ..... et d'être arriver aux mêmes ...... incertitudes :-)

Mise à part des cas particuliers type naviguer sur la canal du midi, les marinas et ports dragués à 2 mètres, quelle peut bien être la différence entre, par exemple, un GTE de 1.8 et un PTE de 1.4 ?

AMHA, et pour les matelots qui naviguent sans chercher le 0.1 noeud et le 1° de plus ou moins, et sur des voiliers issues d'architectes navals professionnels, il n'y en a techniquement parlant ... AUCUN.

Bien, au niveau du plaisir de naviguer, plaisir aussi intense qu’irrationnel, il y en à BEAUCOUP.

Mon boat actuel est un GTE, et je suis donc prêt à argumenter que le GTE est l'ultime perfection, mais si j'avais trouvé le même modèle d'occasion en PTE, je vous aurait tenu le discours inverse ou contraire; et "lycée de versailles".

:pouce:

26 déc. 2014
0

les 2 diagrammes montrent bien l'évolution des perfs et surtout la limite à ne pas dépasser pour garder un bateau avec un minimum de sécurité.Maintenant les normes européenne impose une certaine stabilité.

26 déc. 2014
0

a mon avis le choix d'un bateau n'est pas GTE ou PTE mais de savoir quel bateau convient à mon programme de navigation ?.

  • Pour mon cas mon épouse et moi revions de faire une saison sur les canaux : on a dematé et fait les canaux entre Lorient et Josselin .
  • J'aime bien remonté l'Odet jusqu'à Quimper ,
  • Je trouve tres agréable de me poser sur les bequilles au fond du port à l'Ile de Sein à 10m de la rue , à Sauzon c'est pareil -Je prefere quelque soit la hauteur de marée de rentrer à Audierne et faire un tour en ville plutot que de me faire secouer toute la nuit à St Evette
  • etc

c'est mon programme

ce qui ne m'empeche nullement de traverser la Manche ou le Golfe

Et j'espere que les Dieu me permetterons d'aller aux Scillys en 2015 ou j'ai en vu des petites criques ou mouillé et m^me bequillé

question de programme de vie à bord

0

et dans les scillys si tu as un deriveur c'est encore mieux :-)mais je crois que ton destrier est un DL

26 déc. 2014
1

oui deriveur , TE 0.85m

31 juil. 2020
0

La med est une partie infime des possibilites de navigation et de mouillages.
Le monde est vaste et j'en ai fait le tour, et un peu plus.
30 cms font une immense fifference dans de nombreux endroits: Bahamas, cote est USA, canaux, rivieres , entree avec barre( rio dulce au guatemala par ex).
Dans des endroits cycloniques, 30 cms permettent de trouver des trous , Bahamas, Fidgis etc...innaccessibles avec 1,80 par exemple.
Beaucoup de passages interieurs( banc turks et caicos, Keys USA, Fidgis, Mada ,etc..) sont impossibles avec 1,50, idem pour certaines passes dans le Pacifique.
On peut carener ( multi , mais aussi monos) dans moins de marnage.
Plus facile a nettoyer en apnee.
On se plante autant, sinon plus, avec un PRE, car on " explore" plus.
Mais on est moins tendu,ce qui est surement irrationel, mais vrai.
Cela fait beaucoup d' avantages quand on va loin.
Dit dans arrogance, j'espere

31 juil. 2020
0

La solution idéale : une quille relevable comme sur les Pogo (c'est une vrai quille, pas une dérive)
Pogo 30 : 2,50 m quille baissée, 1,05 m relevée
Futur Pogo 44 (miam...) : 3,10m / 1,38 m
C'est fiable et en plus ça fait fusible en cas de talonnage (c'est conçu pour).

31 juil. 2020
0

La quille relevable en composite comme sur les pogo présente un avantage évident.. Hélas peu de chantiers ont opté pour cette technologie..

31 juil. 2020
0

Les Sun Odyssey 349 et 410 ont le même genre de système.

31 juil. 2020
0

c'est bien, mais plus cher (structure, mécanique), et cela entame l'habitabilité interne.
donc c'est un choix

31 juil. 202031 juil. 2020
0

Je pense que le TE n'est qu'un choix personnel en fonction de ses priorités pour la navigation. Pour notre 1er TdM, nous avions 1,75 de Te, le second était avec un dériveur (1.20m dérive haute). Nous n'avons pas navigué différemment. On ne mouille pas plus près des plages (au bord, il y a les yens-yens/nonos/moustiques), les carénages à marée, posé le long d'un quai, c'est aux mêmes endroits.... Si, avec le dériveur, au retour, on a pris le canal du midi alors qu'avec l'ancien (devenu l'actuel) on a à chaque fois remonté le Portugal. Si on aime les petits coins tranquilles, biquille ou dériveur, si on aime le près, GTE, si on s'en fout, bah on s'en fout ;-)

31 juil. 2020
2

Bonjour ED850,
je suis d'accord, il s'agit d'un choix personnel base sur des priorites dans le choix.
J'essaie d'apporter le resultat de mon experience,40 de vie a bord, TDM, 7 bateaux.
Si cela peut aider,tant mieux.
Les commentaires etant centres sur les mouillages qui dependraint du TE, je suis d'accord egalement que 50 cms ne font pas une grande difference,car nous mouillons rarement avec moins d'un metre sous la quille.
Et dans beaucoup d'endroits, il y a assez d'eau pour le mouillage,y arriver et le quitter,,quitte a reculer un peu de la cote.
Moins de moustiques et autres bestioles,plus de vent,un peu plus de poissons souvent ,et moins de risque d'avoir des rigolos qui nagent la nuit jusqu'au bateau.

Juste une commentaire en passant : pour la vitesse, ce fut le dernier critere que j'ai entendu avec des gens qui vont loin,quand ils sont loin.
Confort, fiabilite(simplicite) ,meteo,securite (sujet complexe),etc...
deviennent les sujets importants.
Et sur les 35/40000 de TDM, en prenant tout mon temps( il s'agit de voyager,autre discussion ), je ne crois pas avoir fait plus de 1000 miles au pres.
Le reste ,lentement,car un bateau fatigue et coute cher si on tire dessus: regle generale a interpreter en termes de correlation,pas de causalite).
Donc vitesse et performance sont secondaires a mes yeux, et a la majorite des gens rencontres loin ,plus tres jeunes,il faut le dire,mais peut etre plus sages,quoique...

Par contre,a toutes fins utiles, et vous en avez surement l'experience:
- les cartes etant fausses,voire archi fausses, et reconnues comme telles dans certains pays pour certaines zones,(Australie par ex ), moins on cale, moins on risque de se planter.
Fini les cartes exactes (digitales =copies cartes papiers,souvent vielles ou pire, et meme Google earth "oublie" des iles, experience personelle en Indonesie),,et GPS a la 4 eme decimale ( sur une carte fausse?), des qu'on s'eloigne un peu du gros des troupes.
Je suis passe juste dans des coins mal balises assez souvent avec 1,30.
Me serait plante avec 1,80.
Statistiquement,ca fait du sens ,comme disent nos amis quebecquois.
On est assez bon avec 100/200000 miles de sillage ,et ,pourtant,on fait quand meme un % de connerie consequent et qui, d'ailleurs ,augmente avec les decennies.(en solo:fatigue).
- ensuite,etant du genre a chercher des endroits tranquilles et pas envahis,sans trace obligatoire des aventuriers precedents, et ayant decouvert ainsi des coins merveilleux( ou il y a plus de poissons,crustaces,plus le charme etc...), le petit TE permet indiscutablement plus de liberte et d'acces :rivieres,coins non envahis aux Bahamas,Asie ,Afrique , par ex);
- pas mal de mouillages, a 2 metres et plus ,sont precedes d'une barre , et 50 cms de moins permet de la passer,idem entree de certains ports, inlets en Amerique du Nord, Rio Dulce Guatemala ,lagons dans certaines iles ,Rocas au Bresil,etc...)
- en cas d'urgence par mauvais temps annonce, ca peut faire une grande difference,Cyclones,mais plus souvent Fronts froids a Cuba, Puerto Rico, Bahamas etc... ou rares sont les mouillages proteges du NW au NE , violents en hiver avec des FF,souvent rapides.
-Beaucoup de marnages sont faibles, et souvent on ne peut bien travailler,voire peindre la sousmarine que quelques jours par mois. Avec un cata ,les sorties de bateau en chantier sont pas faciles a trouver quand on quitte la "civilisation",et dans une grande partie du monde, il n'y a aucun meme moyen de sortir le bateau,sauf sur chantier de peche ,(je l'ai fait a Larache,au Maroc, et ca merite un livre,rires).
Pour peindre en attendre sur un TE de 1,80, il faut deux metres de marnage au moins.
Beaucoup d'endroits au monde ont moins ,et 50 cms font une grande difference(rivieres en Asie, Madagascar ).

J'espere que ces quelques reflexions pourront etre utiles.

Cordialement.
Olivier

31 juil. 2020
0

@Olivier : utile

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer