Inconvénients éventuels d'un moteur puissant?

Bonjour à tous.
Quels sont les inconvénients d'avoir un moteur d'origine plus puissant que celui monté en standard? En l'occurrence un 30ch au lieu d'un 20ch pour un voilier de 3,6t. Consommation plus élevée? Encrassage?...

L'équipage
14 nov. 2016
14 nov. 2016
0

bonjour,
il faut voir les courbes de puissance ,normalement à régime équivalent tu devrais moins consommer ;si l'hélice est bien calculée le moteur ne devrait pas s'encrasser plus.
voir les ratios d'inverseur si c'est le même tu n'as pas besoin de changer l'hélice juste lui ajouter un peu de pas
.
sur mon boat j'ai un 40cv à la place d'un 25 d'origine
,je ne consomme qu' 1l2 à l'heure à 1800t/mn je suis juste au début de la courbe de rendement maxi ,l'inverseur est le même ,par contre j'ai ajouté 1".1/2 de pas sur l'hélice pour charger un peu le moteur et tout va bien,de temps en temps je le pousse un peu et il ne fume pas du tout

alain

14 nov. 2016
0

Pourquoi ce choix d'un moteur plus puissant?

14 nov. 2016
0

De quel mois parles-tu ? ptiplouf : 1 point :mdr:

14 nov. 2016
0

bjr,
ce n'est pas mois qui l'ai changé ,c'est l'ancien propriétaire qui ne faisait plus de voile ,quand j'ai acheté le bato la voile était pourrie sous sa housse ,par contre il était très fier de son mercedés de 40cv hdi ,j'ai failli ne pas l'acheter à cause de ça ,j'aurais préféré le westerbeke de 25cv ,en plus installé par un incapable
et avec une hélice trois pales mal calculée avec des oreilles de mickey ..
un vrai frein ,maintenant j'ai une bdc bien calculée .et une gv en dvx
ça change tout .
alain

14 nov. 2016
0

alain, j'ai une question, je me disais, peut etre à tort, que ce qui determine la consommation, c'est la puissance developée par le moteur, par exemple 15 cv pour atteindre 6 nds par mer plate, et, que ces 15cv soient donnés par un moteur dont la puissance max est de 20cv, 30cv ou 50 cv, la conso sera la meme. qu'en penses tu ?

14 nov. 2016
0

non il ya des chances que celui qui consomme le moins soit le 30cv car il faut voir les courbes de consommation si le 15cv est obligé de monter dans les tours
la conso va augmenter d'une manière exponentielle ,si le 30 cv est au couple maxi il consommera moins ,par contre le 50cv lui ne l'atteindra peut être pas
et consommera plus à bas régime pour une puissance à l'hélice égale ..
alain

14 nov. 2016
0

30 ch pour 3,6 t, ça fait plus de 8 cv/t. :lavache: La norme actuelle serait plutôt 5 cv/t.
Perso, j'ai 27 cv pour 10 t, et ça me suffit en restant aux 2/3 du régime max. Ma carène n'est pourtant pas un modèle de finesse, loin de là.

14 nov. 2016
0

Notre ancien bateau faisait 8 ou 9t avec un 50cv. C'est comme si on avait eu un 100cv! C'est ce qui me fait me poser ces questions.

14 nov. 2016
0

Quelle norme!? Tendance tu veux dire? Tout dépend de l'utilisation un 27 cv pour 10T avec des forts courants contraires à mon avis fera plus du surplace qu'autre chose en espérant qu'il empêche l'embarcation de reculer

14 nov. 2016
0

L'un n'empêche pas l'autre et t'es sûrement bien placé pour le savoir , il peut y avoir du courant, du vent et du clapot en même temps et tu seras loin de ta vitesse de carène avec un petit moteur à fond avec tout ce que cela implique je ne vois ce qu'il y a de ridicule à prévoir une marge de sécurité pour soulager la mécanique.

Ce n'est pas parce que 2.7cv par tonne te suffisent que c'est une réalité sécuritaire désolé de ne pas être d'accord.

14 nov. 2016
1

Oui, en théorie, en pratique on est avant tout des humains, personne est parfait ni à l'abri d'un imprévu ...

14 nov. 201614 nov. 2016
1

J'employais le terme´norme´ dans l'acception conforme à la moyenne, non dans le sens de règle technique contraignante.
Naviguant en Manche, la question des courants ne m'est pas totalement étrangère.
Courant contraire ou non, la vitesse du bateau est limitée par la vitesse de carène. À partir de là, on peut augmenter la puissance, le bateau n'avancera presque pas plus vite par rapport à l'eau. Et la vitesse de carène, je l'atteins sans mettre le moteur à fond.
Là où un supplément de puissance peut parfois être utile, ce n'est pas pour le courant dans le nez, c'est pour avancer face à un fort clapot ou face à vent très fort. Dans le premier cas le bateau (et l'équipage) souffre moins en tirant des bords de près éventuellement légèrement appuyés au moteur. Le deuxième cas, je l'évite ...
L'adage ´trop fort n'a jamais manqué' à quand même quelques limites, notamment celle du ridicule.

14 nov. 2016
1

La securité, c'est d'adapter sa navigation aux possibilités de son bateau et de son équipage, ou inversement.
C'est d'ailleurs ce qui fait l'intérêt de la navigation.

14 nov. 2016
0

Bonjour Lulu

Souvent les puissances annoncées sont les Puissances marketing...
Ton 30ch souvent ne fait que 27 ou 29 cv dans le meilleur des cas et en plus
à fond les balais. Au regard des courbes à 2000 tr/mn le 30 fait à peine 14cv
et un 20 6 à 7cv.
J 'ai possédais un Rush avec momentanément un 27cv j'ai retrouvé tout les
commentaires de Fritz, effectivement en vitesse de pointe rien de plus
il pousse de l'eau mais quand tu as besoins de mettre les gaz pour une raison X ou Y, ouah oupi....

Le Moko

14 nov. 2016
0

mon voilier de 9m et 5t en ordre de marche va à 6.3 nœuds à fond et 5,5 noeuds en croisière pour 13cv. J'ai du mal à quantifier ce que le double apporterait, à part éjecter l'équipage à l'avant lors des marches arrière.

14 nov. 201614 nov. 2016
0

Bonjour LeMoko.
Oui, sur les 27 ch, je n'en utilise normalement que 17 ou 18. J'atteins la vitesse de carène (7 nds) s'il le faut en mettant le moteur à 90 % de son régime maxi. Mais je ne navigue que très rarement à la vitesse de carène. J'ai donc une réserve de puissance en cas de besoin ponctuel, manœuvre, par exemple.
De toute façon, je ne souhaite pas aller plus vite au moteur qu'à la voile. Je trouve que fais déjà assez de moteur comme ça et je veux limiter la tentation de le démarrer systématiquement pour avancer plus vite. Et on a pourtant des contraintes horaires assez prégnantes en Manche.

1

avant tout vérifier que la puissance ne dépasse pas cele autorisée par le constructeur.
MAintenant, 30 cv sur un voilier de 3,6 tonnes et sans doute pas loin de 10 m ce n'est pas délirant.
un point très important, c'est d'avoir une hélice bien adaptée (pas et diamètre)

un inconvénient d'un "gros" moteur, c'est l'accessibilité qui va être plus réduite pour la maintenance

14 nov. 2016
0

Merci pour ta réponse.
Le bateau est sorti de chantier avec ce moteur car le 20ch était en rupture de stock, je n'ai pas d'inquiétude sur l'installation.
Donc on n'aurait que des avantages à avoir un moteur plus puissant? Hormis un peu de poids en plus et un entretien légèrement plus cher.

14 nov. 2016
0

Différence de "Poids et entretien" entre 20 et 30 à mon avis doit pas y avoir de quoi se taper le siège par terre.

14 nov. 201614 nov. 2016
0

un ovni 39 fait plus de 3.6t j'inverserais les chiffres 6.3t
à vide plus près de 7.5 en charge donc 30cv c'est juste ce qu'il faut
surtout avec cette carène à grande surface mouillée et la cage qui masque une partie de l'hélice,sur les 35 alubat montait des 4108 perkins .
alain

14 nov. 2016
0

L'ovni est vendu. Il avait un 50cv et dans certaines conditions difficiles, on aurait même apprécié plus. Mais j'avais aussi un souci d'hélice dont j'avais parlé ici d'ailleurs. Bref...

14 nov. 2016
0

Tant que tu reste au dessous de la puissance fiscale calculée pour ton boat tu n'auras pas de souci avec les douanes :policier:

14 nov. 2016
0

Pour info. Le bateau est récent, moins de 200 heures moteur. Monté d'origine avec ce moteur. Pas de soucis techniques ou administratifs. Je voulais juste savoir s'il y a des inconvénients à l'utilisation.

14 nov. 2016
0

Un peu plus lourd. Un peu plus volumineux. Pièces peut-être un peu plus chères. Mais 30cv, ca reste dans les clous pour 3.6 tonnes lège, et probablement 4-4.5 tonnes en charge.

14 nov. 2016
1

Tant qu'à se fader un moteur avec tous les soucis que cela comporte autant qu'il soit puissant !! 30 ou 60 CV l'entretien est le même et la différence de conso négligeable. J'ai opté pour 60Cv soit 6CV/Tonne, mais je regrette de ne pas être allé jusqu'à 75Cv. Pb: cela ne tenait pas dans la cale...Bien sûr ces considérations ne valent pas pour des bateaux de régate.

14 nov. 2016
0

A la base il était prévu 10/12 cv suivant le carburant, maintenant c'est un Lombardini de 25cv diesel. La consommation actuelle et de 1.5L/h à 5nds.
Consommation inférieure aux données de l'époque et avec la technologie actuelle, les moteurs plus puissant sont inférieurs en taille par rapport aux petits des années 70.
Tout avantage avec plus de puissance.

14 nov. 2016
1

je prefere les petits moteurs , a condition de ne pas les fatiguer inutilement, j'ai 35 sur un 43' 12t en charge...plus leger , plus de place pour intervenir , plus facile a sortir sans assistance , moins cher...pour la conso ca doit etre pareil que plus gros.
mais dans mon idée le moteur ne sert que par calme plat , pour le port et le mouillage, et pour assister le bateau au pres en mauvaises conditions ( en faisant attention a la gite), donc toujours a vitesse reduire (<2000t/mn; maxi 2800 sur le mien)

14 nov. 2016
0

Je suis d'accord sur l'utilisation du moteur, c'est pour ça qu'on s'oriente vers un bateau plus performant à la voile. Mais j'ai aussi souvenir d'une entrée de port par conditions difficiles où on a frisé le carton rouge et où on aurait aimé plus de puissance. La puissance peut être utile par moment quand même.
Mais le bateau en question m'intéresse pour tout un tas de raisons, pas pour son moteur. C'est juste qu'il est equipé de ce moteur plus puissant que le standard et je me demandais quels pouvaient être les inconvénients.

14 nov. 2016
0

alors : encombrement poids principalement

14 nov. 2016
0

Quand il y'à du jus, pas de vent c'est bon d'avoir un peu de puissance, la consommation sur les moteurs actuels doit être à peu près la même.

14 nov. 2016
0

sur les hdi la conso est nettement inférieure à un moteur atmosphérique injection directe
en plus s'il c'est un ricardo c'est pire ...
alain

14 nov. 2016
0

Je comprends que ce moteur a été monté par le constructeur, donc pas d'inconvénient a priori.
Dans les catalogues des constructeurs, il y a souvent deux options possibles avec une puissance minimum en standard et un moteur plus puissant en option.
Ensuite, tout dépend de la zone de navigation prévue.
En Manche, je pense qu'il faut toujours choisir la puissance maximum disponible. Si un voilier est fait pour marcher à la voile, on navigue en intégrant les renverses de courants. On peut se retrouver avec le courant contraire si, par exemple, le vent a été plus faible que prévu, avec le risque de se faire refouler et repartir vers son point de départ.
Un moteur puissant qui permette de progresser dans ces circonstances est alors appréciable, cela peut éviter de passer une nuit supplémentaire en mer.

14 nov. 2016
2

bjr,
si on ne veut pas passer des nuits en mer il ne faut pas partir le soir ...
alain :-D :-D

14 nov. 2016
2

c'est sur que l'argument peut avoir son interet, mais j'ai navigué dans pleins de region a courant , dont une ( mpatagonie san,s moteur du tout , et la pas question de naviguer de nuit , les cartes sont souvent fausses.
j'ai appris les courants en bretagne nord et ' de mon temps" ( les vieux cons qui savent tout) on n'avait pas de moteur du tout non plus...
bon finalement l'argument est tres triste :-/

14 nov. 2016
0

Un truc important concernant la mise en place d'un moteur "trop" puissant, au delà du problème de place, et de poids :
Le bati du moteur, la structure du bateau ne sont pas forcément faits pour encaisser une telle puissance. Le risque devient alors que c'est le bateau qui morfle... (déjà vu).

14 nov. 2016
6

Oui, çà peut même aller jusqu' au bateau qui tourne autour de l' hélice!!!
Gorlann

0

c'est en effet arrivé avec le Pitalugue.
Il y eu je crois un bouquin écrit à ce sujet par un dénommé Marcel P.

14 nov. 2016
0

Quelle que soit la puissance d'un moteur, sa consommation est lié à la puissance demandée à un instant t, qu'il fasse 10 ou 100cv.
Les différences de consommation sont liées à la technologie et partiellement au nombre de cylindre, non à la puissance donnée par la brochure.

pour avoir une idée de sa consommation pour la plupart des voiliers, il faut tabler sur 150gr/h/kw.
Attention, ça peut doubler selon la technologie et le nombre de cylindre pour des moteurs industriels.

14 nov. 201614 nov. 2016
1

150 g/h/kW ! :lavache:

Fichtre!

Un paramètre que tu ne prends pas en compte dans ton affirmation est celui qui a été relevé plus haut par FzC.
La consommation spécifique varie selon le régime à laquelle la puissance est demandée.

Pour revenir à tes 150 g/h/kW, ça me semble bien faible.
Es-tu certain de parler en g/h/kW?
150 g/h/ch pourrait être une valeur d'un moteur moderne (dCi turbo) à l'optimum de la courbe.

Pour prendre les courbes de moteurs plus "classiques" tels qu'on a sur nos voiliers, j'ai sous les yeux les conso spécifiques du Yanmar 4JHE :
de 187g/l/ch à 1700 trs/mn ou 3600 trs/mn (le pire de la courbe) à 175 g/l/ch à 2600 trs/mn (le régime optimum) qui me paraissent cohérentes avec un moteur dont la conception date de 35 ans.

Exprimées en g/h/kW ces conso vont de 254g/h/kw à 237 g/h/kW

Tu es 40% en dessous, c'est beaucoup :mdr:

0

Non :non:
Elle dépend aussi du régime.
Vérifie...
C'est juste ça les courbes de conso spécifique.
Tu verras ça en deuxième année... :mdr:

0

La puissance varie en fonction de la charge (du couple) ET du régime.

En matière de moteur de bateau, le régime est une consigne imposée par la commande (et donc à un instant t une constante), la charge est déterminée par le dispositif de régulation de la pompe qui adapte la puissance en modifiant le couple de manière à ce que le régime de consigne soit conservé.

La consommation dépend de la puissance ET du rendement du moteur au régime de consigne.

Pour reprendre l'exemple ci-dessus du 4JHE :
- 1ch à 1700 trs/mn donnera une conso de 254g/h/kW,
- 1ch à 2600 trs/mn donnera une conso de 237 g/h/kW.

La consommation dépend donc de la puissance, bien sûr, mais aussi du rendement qui est variable selon les régimes.

C'est bien pour ça qu'il y a des courbes de consommation spécifique. :litjournal:

14 nov. 2016
0

c'est bien g/h/kw.

la consommation varie plus ou moins sur certains moteurs grâce à des artifices, mais elle reste toujours du même ordre, et toujours en fonction de la puissance, et non du régime.

14 nov. 2016
0

C'est la puissance qui varie en fonction du régime, mais la consommation est liée à la puissance.

14 nov. 2016
0

Bonsoir,
vous me faites tous bien marrer avec VOS consommations théoriques, qui ne tiennent pas compte de l' état de la mer et du vent!
Vous devriez peut-être préciser que ces consommations sont calculées par mer plate et sans vent.
Avec un clapot "cassant" et 20 nds de vent dans le nez, c' est plus du tout pareil.
Enfin bon, si vous ne sortez que par calme plat pour faire du moteur, chacun son truc.
Gorlann

1

"Enfin bon, si vous ne sortez que par calme plat pour faire du moteur"
ou plutôt on ne fait du moteur que par vent plus ou moins plat, sinon cela va plus vite avec les voiles

14 nov. 2016
0

Lorsque j'ai un programme espéré de croisière, par exemple aller vers Belgique et Hollande et que s'annonce une journée de pétole, je prends tout de même la mer en sachant que je vais faire une dizaine d'heures de moteur, mais il faut tout de même progresser.
L'année dernière, départ de St Peter pour Cherbourg avec 10N de vent. Seule solution pour arriver (bateau de location à rendre le lendemain) : le moteur car le vent apparent est alors bien faible. Comme j'étais parti un peu tard à cause d'une panne d'oreiller (dure journée la veille!), j'ai été cueilli par la renverse à La Hague et nous avons du refouler le courant plutôt fort dans le coin.
Un autre cas qui m'est arrivé à Aurigny : brume épaisse le matin au lever qui se lève à l'heure limite impérative de départ par le Singe. Nous sortons et la brume retombe, épaisse alors que nous sommes déjà dans le courant. J'étais avec un Sun Fast et un moteur trop faible qui ne permettait pas de remonter le courant et rentrer à nouveau à Port Braye. Nous avons donc du descendre le Singe sans visibilité et au GPS, ce qui est tout de même une situation de risque.
Alors, oui, un moteur puissant est nécessaire dans nos eaux et l'argument n'est pas "triste".!

14 nov. 201614 nov. 2016
2

Les consommations spécifiques sont indépendantes de la mer et du vent. Elles ne dépendent que du moteur lui-même.

Si il y a de la mer et du vent, tu augmenteras ta consommation puisque tu demanderas plus de puissance.
C'est tout et ça ne changera rien à ta consommation spécifique. :litjournal:

1

Mais c'est la spécifique qui va déterminer la réelle et rien d'autre.
Tu peux donc t'en foutre mais c'est con parce que, au final, le résultat en dépendra.
:litjournal:

14 nov. 2016
0

D' accord mais à ton avis,ce qui intéresse le marin, c' est sa conso spécifique ou sa conso réelle?
Pour ma part, je me fout comme de l' an 40 de la spécifique et SEULE la vraie conso m' intéresse, mais je suis peut-être le seul.
Gorlann

14 nov. 2016
0

C'est pour ça qu'il faut une réserve de puissance pour faire face aux éléments quand cela s'impose

14 nov. 201614 nov. 2016
0

je ne sais pas comment sont construites les courbes de consommation ?
il est clait qu'à 2500 tours débrayé la conso l'est pas la même qu'à 2500 tours clapot et vent de face.

J'imagine que c'est fait moteur au banc relié à un truc qui le freine ?

ou bien c'est une conso par cv et par tour minute ?

une explication SVP !

14 nov. 201614 nov. 2016
0

Ce n'est pas une conso et par ch et par tour minute mais une conso par heure et par kW délivré.
Pour poser cette question, tu ne dois pas avoir compris le mode de fonctionnement des moteurs marins qui régulent le régime en adaptant la charge.

Si besoin de précisons il faudra attendre mercredi, à moins que FzC s'y colle.

14 nov. 2016
1

C'est fonction du régime et de la charge si le moteur est chargé il faut plus de carburant pour maintenir le régime.
Quand on est au ralenti et qu'on passe en prise le régime baisse il en va de même pour la charge globale appliquée à une puissance donnée plus l'effort demandé est important plus il faut accélérer (plus de carburant) pour maintenir le même régime exemple une voiture qui monte une côte. Les bateaux c'est pareil il y a pas de secret

15 nov. 2016
0

Oui je n'ai pas pensé à la caravane :-)

15 nov. 2016
0

Encore plus net, quand on tracte une remorque, à vitesse égale, souvent près de 40 à 50% en plus.

14 nov. 2016
0

Bonsoir.
La conso, c'est comme l'auto, quand le vendeur dit 5L au 100, c'est avant de l'acheter. Quand elle est chez toi depuis 1 jour, elle a de l'usure et là, elle consomme 9 L. Les tests sont faits en laboratoire mais on roule sur la route.

15 nov. 2016
0

Entre un 20cv utiliser a fond et un 30cv utiliser au regime de couple
C est 0,5 litre par heur en moins
C est 10kg de plus sur le moteur et gerican en moins
3 fois moins de bruit
Plus d electricite
Moins de polution
Encombrement identique
Bien plus de peche en maneuvre
C est un peu plus cher a l achat
Bref budjet final identique

15 nov. 2016
0

Non.
A nombre de cylindre et technologie identique, la consommation est la même entre ces 2 moteurs.

15 nov. 2016
0

C est fau la cylindre a double, le regime maxi est 500 tours de moins on est passer d un moteur carre a une couse longue.....

15 nov. 2016
3

on peut néanmoins se poser la question de savoir pourquoi, il y a 30 ans, tt le monde se contentait de 30à40% de puissance en moins ...

15 nov. 2016
2

Il semblerait qu'autrefois les voiliers marchaient mieux à la voile, ou que leurs propriétaire savaient mieux les faire marcher.............

15 nov. 2016
4

Bonjour,
il y a 30 ans ou plus, la totalité des gens qui partaient en mer savaient naviguer, et même avec des moteurs lourds et peux puissant ou pas du tout, la SNSM avait peu de travail.
Maintenant, il n' y a plus besoin de savoir naviguer pour partir en mer: um moteur moderne léger et puissant, un GPS-traceur, une VHF et une balise "maman-au-secours" et tout le monde part!!!
Résultat, la SNSM passe son temps à récupérer des inconscients, qui ont pourtant des bons moteurs!
La sécurité, c' est de savoir naviguer, pas d' avoir un moteur 3x plus puissant qu' il y a 30 ans!
Gorlann

2

Et j'ajouterais : avant de penser à plus puissant, soigner le choix de l'helice.
Le moteur doit pouvoir prendre ses tours avec un fort clapot et un fort vent de face ( sortie de chenal par ex. )

Beaucoup de voiliers de série ont un pas trop long : c'est parfait par calme plat, mais en conditions difficiles on tombe à 2 nœuds avec un moteur qui peine.

Alors qu'avec la bonne hélice on serait pet-être à 4,5 nœuds ou même mieux

15 nov. 201615 nov. 2016
0

Je ne sais pas, je suis totalement incapable de naviguer à la voile et le parfait incompétent en la matière, mais néanmoins je sais que le moteur permet de se dégager d'un danger vers lequel porte le courant, quand le vent est contraire et la puissance des voiles insuffisante au louvoyage.

Autrefois aussi les voiliers n'avaient pas de moteurs non plus et autrefois aussi beaucoup partaient, mais ne revenait pas, "fortunes de mer" paraît il....

15 nov. 2016
3

Il y a encore beaucoup de gens qui pensent qu'en mettant un moteur 2 fois plus puissant, il pourront remonter un courant 2 fois plus fort............. Bref, aussi nuls en math qu'en navigation.

15 nov. 2016
0

Je ne sais pas, Gorlann, cela dépasse mes compétences. A mon avis la SNSM ne fait pas la différence entre une planche à voile et le remorquage d'un croiseur et ils sont les premiers à conseiller aux plaisanciers les équipements de sécurité que tu remets en question .
Je me réserve le droit de m'équiper selon mes moyens du maximum de matériel de sécurité et que cela ne t'empêche pas de t'en passer si t'estimes que c'est juste bon pour les nuls

On est plus dans le sujet de savoir si 30 cv au lieu de 20 seront bénéfiques ou néfastes pour le bateau de DaddyColl

:heu:

15 nov. 201615 nov. 2016
0

@gorlann29: D'un autre côté, en se faisant l'avocat du diable, c'est grâce au coût dès remorquage que la snsm est en partie financé . Et si ils sont d'astreinte mais qu'ils sortent jamais ils vont se faire chier....

15 nov. 2016
0

Le nombre d embarquation a tres tres legerement ogmenter depuis.

16 nov. 2016
0

quel rabajoie , tu ne vis pas avec ton temps

15 nov. 2016
1

C'est simple. Il y a 30 ans le rendement des moteurs était nettement inférieur et pour des puissances supérieures il fallait des grosses cylindrées lourdes et encombrantes

15 nov. 2016
0

C'est vrai aussi, mais le "on se contentait" veut dire ce qu'il veut dire, il y a 30 ou 40 on se passait aussi de beaucoup d'autres choses par défaut et ce n'est pas parce que c'était comme ça que c'était mieux... :-)

15 nov. 2016
0

Pas trop léger non plus, le moteur fait partie du au lest

16 nov. 2016
0

Fau
Quelle est le plus encien?
Un 1100 avec 28cv ou un presque 600 avec 18cv.....
Regarde l evolution on est en train de faire marche ar....

16 nov. 2016
0

C est pas complique
Le moteur le plus gros est le plus recent....
Apres il semble que tu affirme des anneries....

17 nov. 2016
0

Aujourd'hui pas besoin de faire de la compétition pour avoir plus de 100 cv au litre sur un véhicule de série au mazoute.

Un autre exemple (PSA) pour rester chez nous
en 1939 avec un 2,3litres = 55 ch
en 2016 avec 1.6litres HDI = 110 cv
Moitié cylindrée double de puissance le reste c'est de la poésie nostalgique...

17 nov. 2016
0

Nada !
Moteur indenor 2.3 1939 4.000 trs régime maxi 48 cv et 30 cv à 2.000 (mi régime) couple maximum à 2250 trs 10.5m/Kg Poids 175 Kg

HDI 1.6 4.500 trs maxi et 110 cv à 4.000 et 50 cv à 2.000 trs couple maxi à 26m/Kg à 2.000 trs Poids 83 Kg

On pourrait continuer comme ça pendant des heures à pinailler sur des chiffres contradictoires que cela ne changera rien à la réalité.
Aujourd'hui les moteurs sont plus légers, plus puissants et consomment moins qu'avant on n'a pas besoin de disserter pour le comprendre

17 nov. 2016
1

Certes le rendement calorifique du gasoil est resté le même c'est déjà pas mal, mais là on parle pour rien dire :tesur:
Pour revenir au départ de mes propos, pour une puissance équivalente dans les décennies précédentes le moteur était été plus gros et plus lourd qu'aujourd'hui (et les batos aussi d'ailleurs).
Il y a que les gens qui sont plus lourds et plus gros qu'avant :-D

17 nov. 2016
0

Pffff va pas me lâcher :heu:

:-)

17 nov. 201617 nov. 2016
0

Arrête je viens de faire un régime draconien j'ai perdu plus de 20 kilos avec mon chantier . :heu:
La pour le coup t'es pas gentil avec moi :-)

allez je vais travailler un peu parce qu'ici j'avance pas trop et tu ne m'aides pas beaucoup :langue2:

17 nov. 2016
0

Toujours dans l’exagération pffff :heu:

17 nov. 2016
0

Némo, allons tu te contredis.
Si plus de puissance pour moins de consommation ne correspond pas à une amélioration du rendement c'est quoi alors?

17 nov. 2016
0

Oui et alors tu penses qu'il n'as pas d'amélioration de rapport conso puissance en 30 ans!? :-(

15 nov. 2016
0

ok, mais ds ce cas, remplacer le moteur d'origine par un moteur moderne et plus léger de mm puissance est aussi possible ...

15 nov. 2016
0

Fau pas en moteur marine diesel rustique...
Voir volvo notament

0

Ce n'est pas le rendement qui était nettement inférieur il a 30 ans, c'est la puissance.

Le rendement (les conso spécifiques) s'est effectivement amélioré avec les injections à commande électronique mais ces mêmes technologies ont surtout permis d'augmenter les régimes, les couples en régime et donc les puissances dans des proportions considérables.

1

Une fois déchiffré, avec difficulté, je ne vois pas le rapport :tesur:

1

Je ne vois toujours pas le rapport entre la dimension du moteur, son âge et ton incompréhension manifeste de la différence entre puissance et rendement.

Aujourd'hui les technologies modernes permettent de disposer de diesels délivrant plus de 100ch/litre de cylindrée en compétition et 60ch au litre sur des voitures de série.

Il y a 30 ans, on était plus proche du 40ch/litre

Les deux exemples que tu cites sont très en deçà de ces valeurs et donc sans rapport avec les évolutions techniques.
:litjournal:

0

Ton 2,3 litres de 1939 développait quelle puissance à 1000 trs/mn pour quelle conso spécifique comparée à ton Hdi au même régime?

La puissance maxi d'un moteur n'a rigoureusement aucune signification sur la puissance disponible en deçà de son régime de puissance maximum.

Je suis bien persuadé que la puissance disponible à 1000trs/mn sur ton diesel de 1939 qui devait tourner autour de 1800 trs/mn au maximum devait être proche de la quarantaine de ch alors que sur ton 1600 hdi doit être juste capable d'en délivrer la moitié au même régime. En revanche, lui, il va tourner trois fois plus vite au régime maximum.

Pour ce qui est de la consommation, je pense qu'il serait intéressant de comparer la consommation spécifique des deux moteurs au même régime de 1000 trs/mn qui ne doit pas être loin du régime optimum pour le vieux berlingo et non présentable pour le moderne.

0

Aujourd'hui les moteurs sont plus légers : oui
Aujourd'hui les moteurs sont plus puissants : oui
Aujourd'hui les moteurs consomment moins : oui

Je n'ai jamais dit le contraire.

Nous parlons de consommation spécifique qui ont évolué mais pas dans les mêmes proportions que les puissances maxi.

0

Nous sommes d'accord sur l'augmentation de la puissance des moteurs modernes et je crois que personne ici n'a dit le contraire.

Tu as raison.

C'est vrai que pour confondre puissance maximum et consommation spécifique, il faut être lourd :mdr: :langue2:

0

Si, si : t'es trop lourd, j'suis pas assez fort :mdr: :topla:

0

Si au départ tu en pesais 60, en perdre 20 c'est trop.
Si au départ tu en pesais 150, c'est symbolique. :mdr:

Bon c'est vrai, va bosser :aurevoirdame: :alavotre:

17 nov. 2016
0

Ces deux moteur ne sont pas comparable
Cylindre differente,technologie aux antipodessss
Quand aux hdi c est un peu trop delicat.....pour nos probleme de bacterrie

17 nov. 2016
0

Il me semble que Nemo parle de litre de cylindrée, pas de consommation (directement)

0

Le rendement, c'est le rapport entre la consommation en carburant et la puissance délivrée.

Mais il ne faut pas confondre les mots. La puissance délivrée dont on parle, c'est celle qui est délivrée au régime sur lequel s'effectue la mesure de consommation et c'est sans aucun rapport avec la puissance maximum du moteur.

1

Si et c'est d'ailleurs ce que je dis plus haut.

Mais cette amélioration ne consiste pas à comparer les puissances maxi mais à comparer les consommations spécifiques.

Quand le crétin de base circule à 90 km/h au volant de sa superbe enclume allemande de 845 ch bi-turbo à birchmuth a jiglière soujacente et à guirdon mordoré en ne consommant "seulement" que 5 litres de gazole pour 100km (ou 4, c'est juste pour illustrer), il n'a pas forcément conscience du fait qu'il n'utilise en pratique qu'une trentaine de ch et c'est bien payé.

Si tu rapportes maintenant les 5 litres de gazole avec la trentaine de ch, tu te rendras compte que c'est beaucoup moins extraordinaire que de rapporter les 5 litres de consommation aux 845 ch qui ne servent jamais en dehors de la légère érection provoquée par la lecture des caractéristiques marketing de l'enclume. :mdr:

15 nov. 2016
0

Je suis dans la meme situation, plutot surmotorisé avec un Gibsea 84 (28 pieds, 2T7) et un Volvo 2002 de 18CV; je fait 6 noeuds a 2000 t/min ce qui me va tres bien; par contre je ne peut jamais atteinde le regime max de 3200 t/min; a fond je suis a 3000 t/min limité par la vitesse de carene et le moteur commence a pas mal fumer.... Ceci dit est-ce que diminuer le pas de l'hélice pour pouvoir atteindre 3200t/min aurait un intéret puisque la configuration actuelle est en fait assez optimale pour faire les 6 neuds et quelques que m'autorise la vitesse de carene du Gibsea84?

15 nov. 2016
1

Quelque chose peut être qui est mal adaptée, réducteur, pas d'hélice, mais ce n'est pas sûr.

En raison de son cycle de combustion, le moteur diesel conserve son rendement même en utilisation à charge partielle obtenue par moindre quantité de carburant alors que le rendement du moteur à essence diminue fortement quand on réduit les gaz à cause de la baisse du taux de compression liée à la moindre quantité d'air admis.
Autrement dit la consommation d'un moteur diesel baisse plus rapidement que celle d'un moteur à essence et quand on réduit les gaz , les consommations sont beaucoup plus faibles et tous les pêcheurs le confirmeront qu'en pêche à la traîne les consommations sont extrêmement faibles mais encore faut il que le moteur ai du couple et de la puissance suffisants pour encaisser la charge à régime partiel.
La mécanique c'est un peu comme nous plus on travaille dur plus on se fatigue

15 nov. 2016
0

si tu veux paufiner tu fais enlever 1/4 de " de pas à ton hélice
alain

15 nov. 2016
0

en effet, ds mon cas, l'ex proprio avait chanher le moteur, passant de 18 à 27cv ... sans changer l'hélice !
depuis que j'ai mis l'hélice qui va bien, je vole (inutile) ... ou je navigue à 70% de la puissance ... en ne consomant ss doute pas vraiment poins que le vieux 18cv,

logique de notre temps ?

15 nov. 2016
0

Moi je pense que c'est mieux mécaniquement, c'est à dire selon ton analyse, à consommation égale, mêmes performances sans forcer sur la mécanique qui s'usera moins, durera plus longtemps tout en ayant une réserve de puissance.

15 nov. 2016
2

moi , j ai remplacé mon volvo de 18 ch par un midif de 27 ch sur mon Feeling 920, et ce n est que du bonheur cette resserve de puissance

et il ne consomme pas plus

15 nov. 2016
0

Exsactement et en plus en cas de mauvaise condition on peu poussez un peu plus sans prendre le risque de forcer le moteur puisque il en reste sous le pied.
Pour ma part j ais noter bien moins de bruit une consomation en baisse, une charge des batterrie optimum puisque bien plus recent.
La vitesse maxi n'est pas augmenter mais on peu en profiter sans arriere pensser.

15 nov. 2016
0

@hotelgolf: ton Volvo 2002 était équipé d'un saildrive? Si oui l'as-tu conservé avec ton midif ?

15 nov. 2016
0

Ok, merci pour ton retour hotelgolf...il était à combien le midif posé ? Il est pas plus encombrant que le Volvo?

16 nov. 2016
0

Même opération qu'Hotelgolf, remplacement d'un Volvo 18 CV le Midif 27 CV, avec inverseur à 7 °; sur mon GS 106..
Pose par un pro. Pas de modification du bâti, mais changement de l'hélice, puisque le moteur tourne en sens inverse du Volvo. De mémoire 7500 € en 2010.
En revanche, contrairement à Hervé, je trouve qu'à vitesse de rotation égale, le Midif est un peu plus bruyant que le Volvo.

15 nov. 2016
0

non , le Feeling 920 est monté d origine avec une ligne d arbre .
par contre , il n y a pas eu de modification de battis a faire , l installation a été faite par un professionnel et na pas posé de soucis

15 nov. 2016
0

il est un tout petit peu plus long que le Volvo , mais il est moins lourd .
il est vraiment rentré au chausse pied
le modèle que j ai fait poser était avec l inverseur à 7°

de mémoire , il y a 5 ou 6 ans , 8000€ ttc posé plus l hélice qu il a fallut changer , ils ne tournaient pas dans le même sens .
ceci étant , je suis passé d un bicylindres à un trois cylindres , en terme de vibration , c'est nettement plus confortable

16 nov. 2016
0

Personne a fait la même chose mais en conservant le saildrive Volvo? Juste pour savoir si ça pose soucis

15 nov. 2016
1

Fritz the cat a tout dit dans la première réponse, un moteur + puissant a beaucoup d'avantages, à condition de penser à le pousser de tps en tps pour le décrasser...

15 nov. 2016
0

Merci à tous pour vos contributions. Ce moteur est donc plutôt un bon point.

15 nov. 2016
0

Si t'as plus de 60 m2 de voile 30cv dispensent d'avoir le permis il me semble

16 nov. 2016
0

Oui je crois aussi , c'était juste pour argumenter le fait que si on change de mécanique il faut aussi tenir compte de cette donnée

16 nov. 2016
1

Bonjour PapyManu

Je crois que cela n'est plus actualité. C 'est le constructeur qui détermine si il a
fabriqué un voilier ou un bateau moteur.

Le Moko

15 nov. 2016
0

GV + génois > 70m2

15 nov. 2016
0

Tu pouvais prendre 35 cv :-)

16 nov. 2016
3

Voilier ou pas voilier ?
La nouvelle réglementation.
Division 245
Article 245-1.02 Définitions
Généralités : 1. Voiliers : navires conformes à la définition donnée dans le paragraphe 14 de l'article 110-2 de la division 110 du présent règlement qui reprend celle donnée dans la norme EN ISO 12217.

Article 110-1.02 (modifié par arrêtés des 12/01/99, 21/07/00 et 30/07/02)
Définitions
• Navire à voile : un navire dont la voilure constitue le mode principal de propulsion. Sur un navire à voile équipé d'un moteur, la voile est le mode principal de propulsion sous la double condition que :
- le quotient S/ racine de LxD est égal ou supérieur à 5,5 ; et
- le quotient (1.36xP)/D est inférieur à 9.
Dans cette formule :
S = surface totale de la voilure (en mètres carrés). Pour le calcul de cette surface, on considère la surface totale de la voilure au près : génois plus grand voile plus, éventuellement, artimon ou misaine à l'exclusion du spinnaker et des voiles d'étai.
L = longueur hors tout de la coque (en mètres).
D = déplacement lège en ordre de marche (en tonnes), sans équipage et réservoirs vides.
P = puissance totale du ou des moteurs de propulsion exprimée en kilowatts. Cette puissance est celle mesurée à la sortie du réducteur dans les conditions normales d’installation à bord pour une utilisation en continu.
Et la puissance maxi est indiquée sur la plaque signalétique.
Philippe

16 nov. 2016
0

En même temps la division 245 ne s'applique qu'aux voiliers construction amateur et/ou non .marqué CE...

16 nov. 2016
1

Bonsoir,
En effet pour être complet, j’aurais du également citer la division 240 qui renvoie à la même définition.
(entrée en vigueur le 1er mai 2015)
Article 240-1.02 Définitions Les définitions suivantes sont utilisées pour l’application de la présente division :
9. Voilier : navire conforme à la définition du paragraphe 06 de l'article 110-2 de la division 110 du présent règlement.
Philippe

16 nov. 2016
0

vous savez quand j'ai changé mon moteur il y a 4 ans , ca me faisant tellement chier de depenser ce fric dans un tas de ferraille , que j'ai songé a ne pas avoir de moteur du tout , seulement celui de l'annexe, ou/et un pod electrique pour les manoeuvres ultimes de port....
je crois vraiment que je moteur n'est incontrorunable que pour les port modernes et encombrés...avec le Volvo precedent j'ai tellement eu de pannes que j'ai souvent manoeuvré sans moteur, bon c'etait pas en manche mais dans certaines regions , courant tout de meme...
.
le probleme avec la manoeuvre a la voile est que c'est tres pointue, complexe , longue a preparer et a realiser, demande une tres grande experience ( l'erreur est interdite), et donc de la meme facon que j'ai un traceur par pure faignantise car cet appareil signe la fin de l'aventure, j'ai un moteur, et honetement j'ai un peu honte
.
ce probleme de moteur est une vrai nuisance : l'ete dernier nous etions +/- en route de collision avec un porte container chinois dans le golfe de fos, j'etais sur le point de croisé sa route a environ 300m mais j'etais vent arriere sur la fausse panne et j'avais la flemme de manoeuvrer , " ca va passer!!" ma copine s'affole et a dit "vite demarre le moteur"...en fait il fallait empanner...bref on s'est engueulé

16 nov. 2016
3

Ah les vieux bretons confits dans les abers: si ils n'existaient pas ils faudrait les réinventer! J'ai un moteur deux fois plus puissant qu'il y a 30 ans où je naviguais déjà au sextant et sans balise de détresse; mais grace à toutes ces affreuses machines j'ai traversé trois océans, sans appeler maman et je m'en félicite. Au fait, je suis tombé en panne de moteur il y a deux semaines et je suis rentré cool en mouillant à la voile devant la jetée.
L'électronique et le gros moteur c'est du CONFORT, certes et on peut s'en passer, mais pourquoi le faudrait-il ?

16 nov. 2016
1

ben j'ai aussi traversé quelques oceans sans rien, oui un gps ( pardon j'ai honte) et je ne comprends toujours pas la demarche " moderne"...tous les gadjets, moteur y compris font surtout de mon bateau un joli jouet plein de boutons et de lumiere, carte une table a carte vide c'est trop triste
mais cet etat d'esprit est vraiment ringard ( et je ne suis pas breton), je peux l'admettre, c'est un genre de culture...de la meme facon que je suis content de voir que certain jeune jouent ou ecoutent du king crimson ou du deep purple, du satie ou du mozart..alors que la mode est au rap et au r n b
l'efficacité est elle necessaire a tous les etages.
.
pour ce qui est de accidents ou mesaventures, j'en ai plein ma besace , ca fait des souvenirs "glorieux", quelle tristesse de n'avoir que des souvenirs fades , pas d'anecdotes de trompes la mort , putaing on se ferait chier grave ( parler moderne)
Vous bileez pas je radotte et je suis bientot mort
philippe

16 nov. 2016
0

t'as bien de la chance si ta table à cartes est vide ,sur la mienne il y a un bor....je te dis pas .
alain :-(

16 nov. 2016
0

Sa sent le vecue,dire que maintenant il essaie de les suprimer en les reduisant a une simple consol pour metre le telephone....

16 nov. 2016
0

vous voulez dire que si on jette tout le superflu à la mer ont seraient plus heureux ? OK qui commence ?
mayko vire ton anemo et tes feux de route et descend de ton mat en rappel, ta coequipière au winch faisait partie du superflu, c'est con :langue2:

17 nov. 2016
0

ben je descend de mon mat en rappel oui, jamais besoin d'equipier pour monter ou descendre de la haut du moins au port.
maintenant balancer par dessus bord mes jouet que j'ai mis si longtemps a financier jveux pas , j'aime bien mes cadran "have been" meme si ca marche jamais...

17 nov. 201617 nov. 2016
0

KISS toujours mayko ... y a moins à réparer !
plus je vis, plus je simplifie, plus je souris ...

17 nov. 2016
2

La mode moderne c'est apprendre à se passer de tout dont on peut disposer, en vantant les anciens qui ne disposaient de rien et qui ont tout fait pour qu'on est tout aujourd'hui , va comprendre.

Si c'était mieux avant pourquoi ceux d'avant ont ils crée ce qu'on a aujourd'hui?!

17 nov. 2016
0

Bonjour papy

hahah :-D :-D

Quand le vois la question de départ
"Inconvénients éventuels d'un moteur puissant"
et la philosophie de l 'instant dur dur ..mais super :-D :pouce: :acheval:

Le Moko

17 nov. 2016
0

La réponse est dans la question PapyManu: pour que l'on se sente fort à se passer de ce qui est chouette; c'est comme le Carême et le Ramadan: en se privant on s'élève vers le firmament du vrai marin (breton)...

0

Avec des rames à dent, le vrai marin est obligé de fermer sa gueule :mdr:

17 nov. 2016
0

moi je ne dis pas que tout le bordel est inutile ( le moteur c'est a part) , je dis que je suis au max et je suis loin d'etre surequipé selon les criteres actuels...et oui arriver a sextant c'etait super jouissif , ais faudrait etre tout de meme maso pour continuer ainsi.
le principal interret de la supression de ces jouets serait d'etre un peu plus tranquille au mouillage.
.
sans doute beaucoup d'entre vous n'ont pas connu une epoque ou il n'y avait presque personne sur l'eau meme en saison...je me rappelle avoir ete a propriano en 1983 on etait le seul boat et il n'y avait pas le port actuel....ca n'avait pas empeché les corse de nous faire le demi de biere a 15f :-(
.
la nac etait encore plus inconfortable mais personne ne nous faisait chier avec des balise , des VHF asn, ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (63)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021