inclinaison maximale

Bonjour,

je navigue depuis peu sur un golif(un quillard de 6.50m, avec 1m de tirant d'eau).
je n'ai pas une grosse expérience et me demande jusqu'à quel point on peut laissé gité le bateau
et si le mât venait à toucher l'eau, comment redressé le bateau?
cordialement

L'équipage
22 juin 2009
22 juin 2009
0

tu vas reçevoir des réponses ,
de tous les horizons ,
ça va faire un fil de deux kilomertres...

et on risque de se faire traité de vieux c..s ......

comme sur les fils de vitesse d'un voiliers .......

bon , c'est parti !

23 juin 2009
0

quand le bateau est horizontal, il n'avance pas au mieux
puis au fur et à mesure qu'il gite, il avance de mieux en mieux jusqu'à un certain point, puis ensuite ça se dégrade

c'est ce point qu'il ne faut pas dépasser

amicalement

23 juin 2009
0

réponses
faut être tolérant avec les débutants !

jusquà 20 ou 30° de gite (à lire en principe sur ton compas), ça peut aller

au-delà, soit tes voiles sont mal réglées ou ton bateau est trop toilé, faut réduire

tu ne risque pas dans des conditions normales pour ce genre de bateau de mettre le mât dans l'eau, la quile est à pour redresser

bon, pour commencer ...... ;-)

23 juin 2009
0

Glénans ou autre école :)
A la vue de ta question, va aux Glénans ou dans n'importe quelle école de voile :)

N'y vois rien de méchant ou de moqueur, mais à moins de trouver un pote vraiment voileux qui t'expliquera correctement pendant une semaine comment fonctionne un voilier, c'est bien dans une école de voile que tu iras le plus vite pour en comprendre le fonctionnement.

On peut me répondre que Moitessier, lui, n'avait jamais été dans une école de voile, mais quand on voit ce qu'il découvrait "des années plus tard", il y aura peut-être gagné du temps.

Et pour répondre à ta question, théoriquement (je ne connais pas le golif), même couché sur l'eau il se redresse. Cependant et dans cette position particulièrement gitée, tu n'avances plus vraiment droit, tu dérives beaucoup.

Le plus simple pour comprendre: prends un GPS et compare, à un moment sans courant, ta route fond et ton cap compas, plus tu seras vautré, et plus tu constateras que tu ne vas pas vraiment où tu crois (tu dérives de plus en plus sous le vent).

23 juin 2009
0

Stabilité
Normalement les voiliers ont une stabilité statique positive jusqu'à un angle supérieur à 100°, c'est à dire que même si le mat est incline au delà de l'horizontale le voilier se redresse tout seul en l'absence de vague ou de mouvements importants.

Donc a priori si le mat touche l'eau le voilier peut encore se redresser seul.

MichelR

23 juin 2009
0

gite
pour faire court, plus tu gites, moins profond ta quille est, et plus tu dérives.
Pour te rassurer, ce n est pas parce que ton mat touche l'eau que tu vas chavirer, mais ça n'augmente en rien tes performances.

23 juin 2009
0

gite
pour faire court, plus tu gites, moins profond ta quille est, et plus tu dérives.
Pour te rassurer, ce n est pas parce que ton mat touche l'eau que tu vas chavirer, mais ça n'augmente en rien tes performances.

23 juin 2009
0

Quand les barres de flèches
touchent l'eau il faut prendre un ris, :-)qui dit mieux? Léo

23 juin 2009
0

les deux?
.

23 juin 2009
0

tu peux aller jusqu'au point de te vautrer si tu veux…
mais le plus raisonnable est alors d'y aller seul, de t'attacher avec un harnais, de mettre ton gilet, de prévoir une échelle pour remonter facilement, de prévoir de mettre ton mobile et autres trucs sensibles à l'eau dans un bidon étanche, de sortir l'arnica, le cicatril et les pansements, d'attacher tout ce qui peut bouger dans le bateau, de protéger ton moteur ou carrément de le laisser à quai ! :reflechi:

Plus sérieusement, si ce n'est plus confortable assis, que tu perds la précision de barre et que ta vitesse chute, c'est que tu es surtoilé…

Mais tu peux aussi louer un laser, c'est fait pour se faire peur sans trop de bobos ! ;-)

23 juin 2009
0

j'oubliais
parfois aussi, certains bateaux préfère le suicide partiel plutôt que de se laisser aller… ça s'appelle le démâtage… vérifies donc tes haubans avant de tenter l'expérience…
Un maillot de bain est recommandé aussi… mais c'est aussi une question de température de l'eau…

:alavotre:

23 juin 2009
0

Embarque ta
Belle mère avec toi, si elle crie quand le bateau gite, tu prends un ris, si elle ne crie pas c'est quelle est passée sous les filières. Léo :-D

23 juin 2009
0

mousse
(c'est un beau nom, ça ! Ca me fait penser à la bière... :-) )

Bon, bref :

"jusqu'à quel point on peut laissé gité le bateau" ?

On PEUT le laisser gîter tant qu'on veut, seulement, il marche mieux quand la gîte est relativement faible. (de 0 à 20°)
Si tu dépasse souvent 30° dans les risées, il faut penser à réduire (prendre un ris).

"si le mât venait à toucher l'eau, comment redressé le bateau"

Si le mât venait à toucher l'eau, ça ferait longtemps que tu aurais lâché la barre pour t'agripper à un truc qui ne bouge pas et le bateau se redressera tout seul.
Ne pas sauter dans la grand' voile pour ne pas tomber dans l'eau. :-)

Il faut quand même savoir aussi que plus un bateau gîte, plus il a envie de se redresser car :

1) le couple de redressement augmente, c'est à dire que le bras de levier que forme ton lest avec l'axe du bateau est plus grand;

2) comme le vent souffle en principe parallèlement à la surface de la mer, plus tu gîtes, moins le vent a de prise sur la voile.

23 juin 2009
0

Commence par
t'acheter un gilet !

Jacques

23 juin 2009
0

Rigolo ...
Dis toi bien Mousse que tu n'est pas le seul à te poser la question ...
Pas plus tard que dimanche, j'ai embarqué un couple qui possède un Fantasia depuis un an, donc des débutants, et qui m'ont posé la même question ...
Ils n'avaient jamais osé fair giter sérieusement leur Fantasia ...
Cela leur a fait drôle de voir, par moment, de l'eau sur les passavants et pourtant j'avais un ris, le génois partiellement roulé, tout bien étarqué, le pataras bien raidi etc ...
Cela pour dire que tu seras probablement inquiet et que tu réduira la voilure avant que ton Golif soit près de tremper son mat
:-D

23 juin 2009
0

Avec l'âge
On réduit avant..c'est plus confortable...ça tire moins sur le bras qui tient la barre dans les rafales...on perd 0.15 noeud...l'équipage continue à parler....et en plus, comme tu vas droit et bééh...tu vas peut être plus vite !!!

Sérieusement fais attention il faut y aller pas à pas dans cet élément

Christian

:-) :-)

23 juin 2009
0

L'autre solution ...
... pour ne pas que ca tire sur les bras, c'est de laisser la barre "molle" pour que le bateau parte au lof. Ca a deux avantages: il remonte encore plus au vent le temps de se remettre à plat à moitié bout au vent et on va plus vite puisqu'on ne met pas la barre en travers de la route. Une fois assagi, on peut réabattre tout doux :)

23 juin 2009
0

ça me plait çà.... ;-)
cjoint.com[...]1ML.htm

A l'occasion de mon "baptême" de voile, sur un voilier d'exception ... ;-)

Comme dit plus haut, a moins d'être couché a 85°, et de se prendre une bonne vague, le voiler ne se retourne pas.
Au bout d'un moment, le vent n'aura plus aucune emprise sur les voiles...

Bien sur, si on perd la quille... ( voir les retournements pendant le Vendée Globe )

Mais bien sur, il ne faut pas en arriver là...

Même a 30/40°, ça devient inconfortable.

Surtout veiller a ne rien laisser trainer dans le carré...
Ce weekend, ( sur un autre voilier ), petit coup de gîte, le laptop a fait un vol plané de la TAC...
Attention aux bouteilles... ;-p

23 juin 2009
0

deja dit et redis
il ne faut pas dépasser 15° de gite sur les carenes modernes dont le golif fait partie
la deformation des lignes d'eau ,augmente la resistance à l'avancement la surface projetée du plan antidérive diminue considerablement et le rendement des voiles en prend un coup.
et je ne parle pas du confort .
le golif à fait ses preuves il a meme fait une transat en course .
ceci etant dit c'est donc un bon bateau donc il faut lui faire honneur et pas le maltraiter .
cqfd
alain

23 juin 2009
0

golif en transat
en 1964 (je crois) par Jean Lacombe !

23 juin 2009
0

La seule preuve valable, c'est la pratique
Petit test rapide sur mon bateau par +/- 20 nds de vent à un angle réel 45-50°.
- 15° de gîte = GV haute + trinquette = +/- 6 nds
- 30° de gîte = GV haute + trinquette + yankee = +/- 8nds

&lt&ltla deformation des lignes d'eau ,augmente la resistance à l'avancement la surface projetée du plan antidérive diminue considerablement et le rendement des voiles en prend un coup.&gt&gt

Tout cela est exact, mais ne compense pas la réduction de voilure nécessaire pour limiter la gîte à 15°.

23 juin 2009
0

Bien d'accord, Z
Je réagissais à l'affirmation qu'on est en général plus lent quand on dépasse 15° de gîte. 15° de gîte, c'est très peu à mon avis.

24 juin 2009
0

Si on parlait d'un gain de vitesse de quelques pourcents, ...
... ton raisonnement peut se tenir. Mais pour mon bateau, on parle d'un gain de vitesse d'environ 33%.

Faisons-donc un petit calcul de VMG. En supposant un angle de dérive de 5° et un angle au vent réel de 45°, donc au total un angle de 50° par rapport à la route à suivre, la VMG à 6 nds est de 3.9 nds.

Avec une vitesse de 8 nds, et toujours un angle au vent de 45°, il faudait donc que l'angle de dérive soit de plus 17° pour que la VMG passe en-dessous de 3.9 nds.

C'est d'autant moins réaliste que la force anti-dérive augmente au carré de la vitesse!

PS: tout ceci vaut bien entendu uniquement pour mon bateau, et ne doit donc pas être généralisé.

23 juin 2009
0

Vi d'accord Numawan.............
............mais a mon avis avec une dérive plus importante, donc sur une distance donnée faut corriger d'autant.........enfin amha......

23 juin 2009
0

C'est vrai pour ton bateau…
mais entre celui-ci et un golif, il y a un monde et 2 générations…

c'est à lui de faire ses expériences, en se préparant en conséquence, sans aller jusqu'à la galère…
apprendre à régler est essentiel et évite les vraies galères quand les situations dangereuses se présentent… le mieux est de tester… mais de toute façon inutile et dangereux d'aller jusqu'à mettre les barres de flèche ou le mât dans l'eau !

23 juin 2009
0

je voudrais voir ton VMG
Dans tes 8 noeuds il y a la vitesse vers le point de destination et la derive qui s'ajoute
gite a 30° tu derives presque autant que tu gites
la preuve si tu vises une bouée au prés serré
lequel des deux arrivera le premier celui qui marche a 6nds avec 15° de gîte ou celui qui va a 8nds avec 30° de gite c'est le lievre et la tortue ,je parireais plutot sur le premier
car quand tu arriveras à la hauteur de la bouée tu seras obligé de virer et de refaire toute ta dérive alors que le premier sera déja passsé .
je suis quand meme étonné d'expliquer le B.A BA
de la voile sur ce forum .dans tout ça c'est sur un lac sans courant ni houle ou la les parametres changent completement .
c'est ça qui est amusant
alain

24 juin 2009
0

une étoile pour numawan
bien vu l'essai dans voile mag, beau bateau

23 juin 2009
0

Oui 60nora
D'autant plus, qu'à la gîte, la force propusive se décale sous le vent, la force résistante se décale au vent. Ceci s'ajoute à l'effet de carène pour te faire loffer. Ce que tu compense en mettant la barre au vent. Un excès de puissance que tu compense par un joli frein régulier.

C'est inconfortable, cela fatique le matériel et le barreur. Certains bateau de forme étroites sont plus gîtards que les autres mais 10-20° est une fourchette courante.

23 juin 2009
0

tout a fait d'accord
Et en plus en parlant de fourchette tu peux même manger tranquile!!

Christian :-D

24 juin 200916 juin 2020
0

Attention à ne pas généraliser
On parle ici d'un Golif. C'est un bateau qui est tout sauf une bête de près vu son dessin de carène. Il faut éviter absolument le près serré avec cette coque et faire courir le bateau, systématiquement privilégier la vitesse au cap.

Et ceci est encore plus vrai quand il y a du clapot ou grosse mer de face.

Et tout ce qui est dit plus haut s'applique à ce boat et à ses cousins type par exemple Kelt 9m.

RV

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (174)

Encore la pluie...

mars 2021