Impressioné par l'AIS

J'ai installé l'AIS depuis un peu plus d'un mois. Et je trouve que j'ai déjà largement rentabilisé cet investissement!

La photo montre les cibles AIS visibles (sur mon iPhone) de nuit pendant notre nav entre Baiona et Cascais. Il y en a à plus de 100 NM!

L'équipage
14 août 2016
14 août 2016
0

Méfie toi de bien regarder de quand datent les informations, car des fois elles peuvent avoir plusieurs minutes voir heures... Je tire tjs par distance et par infos les plus récentes

14 août 2016
0

ce qui est vraiment intéressant, c'est tout ce qui se trouve à moins de 10 milles. Mais c'est vrai que c'est une super techno.

15 août 2016
3

Attention de très près car l'AIS affiche toujours une position passée. En cas de risque de collision, il faut :
tenir compte du rafraichissement théorique de la position en fonction de la vitesse.
affiner avec une veille visuelle !
J'ai déjà eu une cible devant moi alors que l'AIS la situait derrière (navire rattrapant).

15 août 2016
0

Je maintiens toujours une veille visuelle. Ne fut-ce que pour les quelques bateaux qui n'ont pas l'AIS.

15 août 201616 juin 2020
0

Idem pour nous qui l'avons installé suite à l'AG. Affichage sur le traceur à la TAC, et répétiteur i70 dans le cockpit (+iPad si besoin pour avoir des détails sans bouger).
Nous l'avons surtout apprécié lors des nav de nuits côtière ou hauturière, et en traversé sous PA. Branché en permanence il permettait à nos proches de nous suivre sur Marine Trafic.

La photo du traceur parle d'elle même concernant la distance des cibles reçues!! :lavache: :lavache:

Le jour où un transpondeur sera obligatoire au delà des 60mn pour tous, cela deviendra un vrai plus en terme de sécurité.

15 août 201616 juin 2020
0

Numawan: profite bien de l'escale à Lisbonne :coucou:

15 août 2016
0

Oui papa ;-)

15 août 2016
0

Question du béotien : Qu'est-ce qui détermine la fréquence de rafraichissement ?

15 août 2016
0

Sur mon AIS, c'est l'appareil qui décide, en fonction de la vitesse du bateau.

15 août 201616 juin 2020
1

Les intervalles de temps entre les comptes rendus sont très variables mais normés.

Un peu de lecture de la dite norme ...
:litjournal:


15 août 2016
0

A savoir aussi : 2 fréquences sont utilisées pour l'E/R. Le transpondeur écoute les 2 fréquence et émet alternativement sur les 2.
Vu que théoriquement 2 navires peuvent émettre en même temps, on peut ne pas recevoir tous les messages.
C'est particulièrement vrai dans une zone 'encombrée'.
Par exemple, un rail.
Pendant Brest 2016, j'ai eu jusqu'à 284 cibles AIS : autant dire que j'ai du limiter les traces à 1 minute pour distinguer qcqs chose à l'écran !

16 août 2016
0

"Vu que théoriquement 2 navires peuvent émettre en même temps..."
En fait chaque trame reserve un espace pour sa prochaine trame, pour la classe A. L'entete de trame comporte un delais pour compenser les differences de temps de transit jusqu'a 100milles autour. Donc en classe A 2 navires n'emettent jamais en même temps. Pour la classe B on emet au squelch donc si la zone est encombré certain navire n'ont pas de temps pour émettre.
Si le recepteur est bien installé il capte tous les messages qui le concernent.

16 août 2016
0

une petite provoc
c'est super bien pour connaitre le nom des filles du capitaine,
voir leurs portables,
l'AIS,
mais comme tout ce qui navigue ne l'a pas,
à part pour les coureurs, je ne comprends pas à quoi ça sert...
juste une gazette maritime de ce qui navigue, un peu comme comme voici voilà ou closer...
sans doute n'ai je rien compris ?
bonne nav et bonne veille à tous

16 août 2016
3

Je trouve que ça facilite nettement la veille, surtout de nuit. Quasiment tous les bateaux dont tu vois les feux, étaient déjà visibles depuis longtemps sur l'AIS. Plus trop besoin de se gratter la tête pour d'abord essayer d'identifier correctement leurs feux de route, puis d'estimer s'il y a route de collision ou pas

16 août 2016
0

C'est juste que tu confonds aide à la navigation avec assurance tous risques :scie:

17 août 201617 août 2016
0

Je m'adressais à Sortilège bien sûr

16 août 2016
1

Je crois que rien dans mes propos ne corrobore cette affirmation gratuite.
:doc: :doc: :doc:

16 août 201616 août 2016
4

En hauturier et pour traverser les rails en particulier de nuit l AIS à change notre vie.A quoi cela sert? A savoir sur route de collision ou se trouveras ton voilier sur la route de l autre et donc d anticiper cap et vitesse pour savoir si on passe devant ou derriere....Anecdotique avec des voiliers cela l est beaucoup moins avec cargos et porte containers....Tout dépends du programme de navigation.Cela n empêche pas la veille mais en cas d endormissement durant un quart toujours possible l alarme sécurité te réveille à temps.Pour notre part rafraîchissement en temps réel en fonction de notre vitesse avec un paramétrage agréable en fonction de nos besoins.Couplé avec le traceur cela change la vie en navigation au large.Sinon pour du côtier en effet l intérêt est moindre....Ceci étant chacun fait bien comme il veut

16 août 2016
7

Et cela permet de lever un doute.

Au millieu de l'Atlantique, entre Canada et Norvège, à la voile, je me fais rattraper par un cargo, trois quart arrière. Sur l'AIS, je vois sa route, route de collision parfaite. Je le surveille en visuel et AIS. Au moment, bien bien à temps, ou je me dis que même privilégié je vais manoeuvrer, le voilà qui change sa route de 5 degrés pour passer derrière moi. Peu après il reprendra sa route initiale.

Il est passé à 3/4 de milles derrière. Sans l'AIS, la tension nerveuse aurait été bien supérieure, parce qu'avant que tu sois sur qu'il t'a vu et passe derrière, il y a une belle période d'incertitude!

Et puis aussi cela évite que les deux navires manoeuvrent "par sécurité" en pleine incompréhension l'un avec l'autre.

Je suis loin d'avoir beaucoup d'électronique à bord, mais l'AIS me semble une aide à la nav très utile. Et très nettement mois énergivore que le radar.

16 août 2016
0

c'est si juste Michel !
je l'ai souvent répété ici, de la passerelle d'un navire de mer, on voit très mal les voiliers dès qu'il y a un peu de mauvais temps ou de mer,
la nuit, n'en parlons pas ...

un émetteur-récepteur AIS sur un voilier est un outil de sécurité fondamental au large, pour voir et surtout ètre vu !

16 août 2016
0

Ok, vu pour la tranquilite d esprit
Merci

16 août 2016
0

L'autre intérêt est d'avoir le nom (et le pavillon) du bateau vu sur l'AIS, ce qui facilite un éventuel contact VHF...

16 août 2016
0

Ce qui est interessant, c'est ce qui se passe à quelques nautiques, pas sur tout le Portugal ou le golfe du lion .

16 août 201616 juin 2020
0

Bien entendu. Autre prise d'écran en s'approchant de La Corogne, de nuit dans du crachin qui cachait même les phares!

16 août 201616 juin 2020
0

Rails d'ouessant ...
1200 pieds ...

16 août 201616 juin 2020
0

Autour des Scillys ..

17 août 2016
0

Merci pour tout vos conseils avisés

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (58)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021