impeller ??

bonjour à vous tous !!
une petite question juste avant de partir naviguer,
sur mon yanmar 4jh3e de 56 cv, j'ai pour habitude de changer la turbine d'eau de mer tous les ans, mais en lisant le manuel d'entretien je vois qu'il ne preconise qu'un simple controle toutes les 600 heures !!?? qu'en pensez vous ??
est ce que j'en fais trop ??
merci.

L'équipage
02 mai 2009
02 mai 2009
0

En avoir une à bord
me semble être une nécessité car elle ne prévient jamais quand elle lâche.
Je ne connais pas le Yanmar, mais sur mon Volvo, le remplacement se fait en 10mn et c'est à la portée de n'importe quel individu sachant tenir un tournevis.

02 mai 2009
0

Je confirme...
... ce que dis ecumeur.
La changer s'office toutes les 500/600h, mais en avoir TOUJOURS une de réserve à bord.
J'en ai déjà eues qui lâchais après ... 50h, d'autre en super bon état après 500h.

Serge

02 mai 2009
0

comme dans l'automobile ,
les pièces d'origine sont toujours plus solides

02 mai 2009
0

moi
ce qui me surprend c'est qu'il est conseillé de l'avoir en stock sur le bateau pour pouvoir la changer en mer,
quand je vois le bordel sur le mien à quai je doute d'en avoir la patience en mer, et quand je vois certains moteur neuf où il faut démonter le filtre à huille comme j'ai vue sur la moitié des moteur "nouvelle" génération au salon, je vous paie bien du plaisir,

02 mai 2009
0

Effectivement durée très variable...
en plus, j'ai constaté que les turbines qui ne sont pas d'origine Volvo peuvent présenter un problème d'ajustage sur l'axe et devenir très difficiles à démonter. Alors je reste maintenant sue la pîèce d'origine qui, en plus, semble durer plus longtemps.

02 mai 2009
0

Sodome de diptère :
objection vot'roneur :
ce ne sont pas les pièces d'origine, étudiées pour, qui sont PLUS solide, ce sont les pièces adaptables qui, parfois, le sont MOINS.

Pardon les mouches.

;-p

02 mai 2009
0

des morceaux ...
le problème quand elle lâche, c'est que si des morceaux vont se balader partout dans le circuit ça peut devenir galère ...

02 mai 2009
0

en avoir impérativement 1à bord et AVEC le joint papier
qui n'est pas toujours vendu avec

2 c'est mieux et guère plus cher

quand les ailettes lâchent, elles se coincent en sortie de pompe ou en entrée du premier échangeur se trouvant en aval de la pompe

quand ça arrive, il faut chercher tant qu'on a pas entre les mains TOUTES les ailettes complètes manquantes à l'impeller

au remontage,si on a un doute sur le sens des ailettes, pas grave, les ailettes se remettant dans le bon sens au démarrage

enfin, bien enduire l'impeller de liquide vaisselle pur qui assurera la lubrification en attendant l'arrivée de l'eau ( jamais d'huile ou de graisse pétrolière)

amicalement

02 mai 2009
0

joint papier et graisse
Le joint papier peut se remplacer par la pâte bleue vendue dans les "autoshop" pour étanchéïte de joint divers dans les moteurs. Je l'ai utilisée sans problèmes.

Pour la graisse, je suis d'accord sur le principe "non pétrolier" dans le sens où on n'est pas certain que l'élastomère de l'impeller soit résistant aux hydrocarbures (en caoutchouc nitrile ?) ... mais j'espère tout de même qu'il l'est dans la réalité, sinon la durée de vie risque d'être limités :reflechi:

Ceci dit, j'ai déjà utilisé (dans l'urgence) ce genre de graisse pétrolière sans encombre à ce jour pour mes impeller.

03 mai 2009
0

OK pour le "joint bleu"
C'est son nom, mais même neuf, il sèche (au bout de 2 ou 3 ans il est vrai).

02 mai 2009
0

re: 500 h, sur nos bateaux, c'est souvent 10 ans
vu le prix de la chose, qui est en élastomère soumis au vieillissement, je change automatiquement tous les 4 ans ( mais c'est moi qui ai décidé sans raison particulière et 4 n'est pas forcément meilleur que 3 ou 5)

un peu comme les courroies de distribution qui sont à changer au bout de x000 km ou 5 ans

amicalement

02 mai 2009
0

pas un exemple à suivre, mais ...
sur mon 2GM2OF, j'ai fait 1200h et 6 ans avec la même !
mais j'aurais p'tet dû la changer avant ....

02 mai 2009
0

pas un exemple à suivre!!!!!! sauf que...tu as eu raison
la preuve, il a tenu tout ce temps

j'évite les pâtes à joint et en fait je les utilises jamais, préférant découper un joint dans un bout de papier huilé si c'est vraiment la seule solution

le joint bleu "dégueule" à l'extérieur au serrage, donc aussi à l'intérieur et il y a donc une bavure de joint bleu dont on ne connait pas le comportement et qui passe bien quelque part avec un risque de bouchon inconnu

amicalement

02 mai 2009
0

la pate bleue
pour refaire le joint de pompe ,on en retrouve partout après jusaue dans l'entrée de l'echangeur
les rotors c'est comme le reste il y a de l'adaptable qui se desserti de l'entrainement .
sur certains yanmar pour changer le rotor il faut sortir l'alternateur car la pompe est dessous ,
perso je change systematiquement le rotor tous les deux ans avec le joint spi qui va avec
et je met un petit joint torique entre les deux
pur devier le filet d'eau si jamais il y a une fuite de ce coté la,surtout si la pompe est entrainée par l'arbre a came (pas celui de la coca)on trouve sur le marché des rotors en nitrile qui sont quasiement indestructibles
je vais chercher la marque et je vous la communique
alain :-)

02 mai 2009
0

joint bleu ...
Effectivement, à mettre avec parcimonie (un filet de 1 mm de diamètre, pas plus !) , et sur le pourtour extérieur (en passant par l'intérieur des vis du couvercle !) , de façon à ce qu'à l'écrasement le surplus sorte du couvercle plutôt que d'y rentrer :heu:

Le problème avec le joint papier c'est qu'il faudrait en avoir en réserve au moins 2 fois plus que des rotors si on ouvre la pompe plus souvent qu'on ne change l'impeller ... et que parfois ce n'est pas le cas ;-)

02 mai 2009
0

Tournemain...
Il y a une technique pour déposer du joint bleu qui consiste à déposer la noix de joint sur un doigt (de préférence un à soi) puis de déposer une petite pellicule de pâte sur le plan de joint avec un mouvement analogue à celui du cafetier qui beurre le sandwich.

Le plan de joint est "mouillé" avec la pâte mais il n'y a pas d'épaisseur.

Une bonne étanchéité est obtenue en "beurrant" de cette façon, parcimonieuse les plans de joint des deux éléments à étancher.

02 mai 2009
0

impeller nitrile
JABSCO distribue les deux soit en neoprene,soit en nitrile ,j'ai été faire un tour sur leur site .
bonne meca
alain

02 mai 2009
0

le joint papier
à son utilité il participe à l'épaisseur du corps de pompe le supprimer comprime de trop le rotor
si on n'en à pas le fabriquer avec une vieille carte marine du shom le papier est exellent pour faire des joints.
si on comprime trop le rotor non seulement il s'use plus vite mais il use aussi la pompe
certaines ont une plaque d'usure au fond mais d'autre pas .
c'est comme les medecins chinois on les paie pour ne pas etre malade ,l'entretient c'est la mème chose .
comme ça ton moteur mourra en bonne santé
alain :mdr:

02 mai 2009
0

épaisseur ...
L'argument de l'épaisseur est important.

En pratique, sur la plaque d'usure que j'ai trouvé au fond de ma pompe il manquait bien 0.1 mm et la face interne du couvercle lui même ressemblait à un champ de mine après la guerre !

C'est le problème des échange standard ... ce qui était le cas de la mienne , remplacée par une grosse entreprise de mécanique marine .... pompe qui après 2-3 ans a vicieusement fuit des gouttes au-dessus du démarreur, pourrissant celui-ci et la couronne de démarrage !

La turbine fait à peu près 30 mm d'épaisseur. Donc comprimée de + 0.1 mm fera une déformation du caoutchouc de 0.1 / 30 = 0.3%. Appliqué à du caoutchouc, c'est assez négligeable.

Mais bon, bien sûr, monter comme prévu avec le bon joint en papier du constructeur est la meilleure solution. Et surtout un corps de pompe en bon état, car un joint papier sur un champ de mine, ça ne le fait pas :heu:

03 mai 2009
0

sur les RC 8 et autres
les rotors du commerce sont trop épais et un simple joint papier ne suffit pas(ou alors avec frottements importants)...plutôt que d'en empiler 2 ou 3,je découpe ces joints dans du carton de boites de jus d'orange(ou autres jus de fruits...),c'est juste la bonne épaisseur...c'est gratuit,c'est facile à faire...j'en ai toujours en rechange à bord mais je doute de les remplacer en pleine mer,c'est trop em..bètant!

03 mai 2009
0

impeller
Bonjour,
Quand j'ai vendu mon ancien bateau, le moteur Yanmar "4jh2e" de 50 cv avait 1800h de fonctionnement et je n'ai jamais changé d'impeller.
Attention: toujours mettre des pièces d'origine, trois fois plus cher mais sans commune mesure de longévité avec les autres!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (77)

Les caprices du ciel

mars 2021