Il a raison avec son mini

Vu sur le site de la mini transat que le proto genre scow de david raison est bien en tête à 620 milles de l'arrivée avec 80 milles d'avance sur le second. Tout peut arriver encore, mais ce qui est sympa c'est cette capacité à imaginer un plan qui sort des sentiers battus. Après la vogue des étraves droites (au fond pas terrible sur les bateaux de croisière), celle des étraves rondes, genre cuvette de wc ? On pourra avoir des vraies bailles à mouillage et des couchette avant avec enfin la place pour les pieds. Novateur.

L'équipage
27 oct. 2011
27 oct. 2011
0

où peut-on voir des photos ?..

27 oct. 201116 juin 2020
0

m'enfin ... fallait juste chercher au bon endroit !..
impressionnant cette étrave, et pas franchement beau

:-(

27 oct. 201127 oct. 2011
0

La mini a toujours été un laboratoire exceptionnel pour les autres classes et l'évolution des bateaux de croisières (doubles safrans, bouchain qui revient à la mode, GV lattée, quille pendulaire, étrave droite...
Si le concept est validé, ce qui semble être le cas , il se peut qu'il soit imité très prochainement
Une carène étroite à la gite et un monstre de puissance.
On a ici avec son étrave très large la carène virtuelle d'un bateau bien plus long avec une étrave droite fine.
Le coco de ph Harlé avec son étrave large mais une entrée d'eau fine, inaugurait un peu à l'époque le concept.
voir le comparatif avec un autre (bon) proto

www.voilesetvoiliers.com[...]n-scow/

27 oct. 2011
0

Si il gagne, ça va chahuter dans les cabinets d'archi!

29 oct. 2011
0

Y navigue en marche arrière, quoi...

27 oct. 2011
0

L'étrave ronde je ne m'y ferai pas je trouve ca horrible...

29 oct. 2011
0

C'est vrai que c'est vilain, ça fait un peu baignoire!!

27 oct. 201116 juin 2020
0

Photo de l'arrière.

27 oct. 201127 oct. 2011
0

un peu dans le meme esprit que
les nouveaux remorqueurs , : pas tres beau , mais terriblement éfficace !
et pas plus stupide que les étraves droites , verticales à la mode sur les croiseurs actuels ?

utiliser le mouillage .......... préparer les pensements !!!

27 oct. 2011
0

Il a déjà gagné la transgascogne cet été :bravo: :bravo: :bravo:
Il y a eu un dossier sur le concept de son bateau dans V&V il y a un peu plus d'un an.

Herbulot aussi avait dessiné un bateau large à l'avant : la caravelle :pouce: :bravo: :bravo: :bravo:

27 oct. 2011
0

P....n!!!!!!!!!c'est vraiment trop moche!!!!!!

27 oct. 2011
0

tellement moche mais hyper efficace
c'est comme en planche a voile
des portes de placard depart au planning immediat
ca plane , ca surf au largue!!!

27 oct. 2011
0

Il est pas moche du tout... il a de jolies rondeurs.
Le gain en volume intérieur est aussi pas mal.
Et ça marche !

28 oct. 2011
0

Ben on aime ou on aime pas les oeufs... mais on peut pas dire que c'est pas optimisé!!
JM

28 oct. 2011
0

il risque pas d'enfourner !!!!!!!!!!

28 oct. 2011
0

au prés ?

28 oct. 2011
0

non je me disais qu'au portant avec de la houle, avec l'étrave qu'il a (ou qu'il a pas je sais pas)il risque pas d'enfourner

28 oct. 2011
0

Voir V&V le n°478 de décembre 2010
je cite :
Le fait d'avoir une carène décalée à la gîte procure une raideur à la toile.
Gain au vent : c'est au près que l'écart avec un mini classique est le plus flagrant.

Maintenant s'il enfourne, ça doit faire un bon coup de frein. Mais avec plus de flottabilité à l'avant... C'est sur le terrain (on devrait dire le merain) que le concept se valide... En innovant de façon osée David Raison s'est fait un nom ! c'est déjà ça de pris, bien joué.

28 oct. 2011
0

SOS Sentiers Battus!
original, pas beau, mais ça paie...
Bravo l'innovation!

28 oct. 2011
0

Voilà un bonne nouvelle. Je l'avais bien aimé au port, et attendais avec impatience ses résultats.

Sur un bateau de croisière ça devrait donner du volume intéressant, si on prend soin de ne pas le charger.

28 oct. 2011
0

pour faire du portant ça doit être efficace, mais pour balader à toutes les allures comme on le fait tout le temps, je me demande si....

28 oct. 2011
0

Bonjour

le chantier Kelt l'avait osé (sans aller aussi loin quand même) sur deux plans G Vaton.

Si D Raison gagne, quel chantier osera retenter l'expérience (commercialement pas gagné d'avance).

28 oct. 2011
0

J'imagine la même approche sur un Class 40 ... 12m18 versus 6m50
ça pourrait être sympa...

28 oct. 2011
0

Il est clair que la culture esthétique de l'étrave effilée en prend un sacré coup.

Je me demande cependant comment une étrave comme celle-ci peut ne pas taper dans une mer genre Manche ou Méditerranée, à savoir vagues courtes mais brutales. Taper encore plus qu'une étrave classique.
Il y aurait quelque chose qui m'aurait échapper.
Ce ne serait pas nouveau…

28 oct. 2011
0

Je salut, l'audace du projet, mais n'adhère pas aux lignes du bateau.................ca ne ressemble a RIEN !

belle Nav

28 oct. 2011
0

Attention :

Ce n'est pas parce qu'une solution est gagnante dans le cadre d'une jauge que ce n'est pas une aberration hors du cadre de cette jauge.

28 oct. 2011
0

François, une transat reste une transat avec son lot de conditions météo et de mers en tout genre, alors il me semble tout de même qu'une nette victoire serait quand même significative, surtout pour une classe où la jauge est guère contraignante.

Disons plutôt qu'un seul cas ne tient pas forcément lieu de démonstration.
Le skipper peut faire la différence aussi.
Il l'aurait peut être fait sur un mini classique.

La supériorité resterait à être prouvée.

28 oct. 2011
0

Jauge mini pas contraignante ????

Essayer de faire jauger un mini de 7m de long ...

Et la stabilité et le cul pincé/torturé IOR étaient des avantages significatifs pour cette jauge.

28 oct. 201128 oct. 2011
0

Désolé une contrainte de longueur est très très peu contraignant.
Pour avoir construit trois half tonner et un one-tonner, j'ai pu me rendre compte des contraintes énormes qu'impliquait la jauge IOR, nettement plus touffue dans sa liste de mesures en tout genre, à respecter.

28 oct. 2011
0

Quoiqu'il en soit, être en tête de deux épreuves importantes, laisse à penser que la formule a du bon

28 oct. 2011
0

La formule a du bon pour la jauge mini. En dehors de cette jauge, c'est à voir.

28 oct. 2011
0

Elle a du bon, mais rien ne prouve que cela peut devenir la nouvelle panacée qui fait gagner.

je vous trouve un peu trop enthousiaste sur l'aspect technique.
Un excellent skipper peut faire gagner un bon voilier. Plusieurs fois.
Que cette nouvelle étrave en soit la cause fondamentale, cela reste à prouver.


On voit bien que les concepts de l'architecture navale ont profondément changé.
On est passé du sous-marin où l'étroitesse, la finesse de la coque permettait de remonter au vent à la planche de surf qui déjauge tout de suite.
cette étrave va dans le sens de ce cheminement.
Mais un seul cas de figure est il révélateur avec 8o miles d'avance ?

28 oct. 2011
0

François, tu focalises sur une jauge qui fait parti des moins contraignantes c'est pourquoi les terrains de la mini, des 40 pieds, des 60 pieds Imoca sont des formidables terrains d'expérimentation.
10 mille fois plus que l'a été la jauge IOR par exemple.
Même si elle a amené son lot de nouveauté.

28 oct. 2011
0

On est pas du même avis.

Une jauge qui impose pour espérer gagner un bateau ultraléger en sandwich carbonne sous vide et un mat carbonne, j'appelle ça une jauge extremement contraignante.

Un mini proto de 900 kg n'a plus aucune chance de gagner aujourd'hui.

Les jauges que vous citez, c'est la course à la légereté sans limites.

29 oct. 2011
0

J'ai du mal à comprendre ce que vient faire la jauge làa dedans si elle n'impose que des matériaux de construction?
Dans le cas présent, il n'est question que de forme, non?

28 oct. 2011
0

Il est clair qu'on est pas du tout mais alors pas du tout du même avis.
Et j'enfonce le clou : tu te gourres carrément.
Le carbone, c'est un matériau incontournable pour faire léger, mais c'est justement le fruit d'une non-contrainte puisqu'il n'est pas imposé.
Il faudrait être un peu con (à partir du moment où on en a les moyens financiers) pour ne pas choisir le carbone, puisque cela permet d'aller plus vite.
Tous les voiliers de course, hors monotypie, sont en carbone.
On pourrait très bien imposer le verre. cela ne changerait quasiment rien au dessin de carènes, au type d'appendices.
Les voiliers iraient juste un peu moins vite.

François, laisse tomber cette histoire de jauge, l'apparition de cette étrave n'a rien à voir la dedans.

28 oct. 2011
0

Pas d'accord.

En IRC, je crois pas que les A31 , A35 et autres soient en carbonne.

Et imposer le verre changerait évidement le type de carène qui gagne, puisque comme vous le dites, les voiliers iraient un peu moins vite. Donc la vitesse d'optimisation de la carène ne serait pas la même. Et donc les "meilleures" formes ne seraient pas les mêmes.

Et pour aller au dela, je ne retrouve plus le papier de B Farr qui indique le type de carène optimum n'est pas le même si le bateau a un spi sym ou asym, car la vitesse moyenne dans les bords de portant n'est pas la même, et donc la vitesse moyenne d'optimisation change.

28 oct. 201128 oct. 2011
0

Avant de franchir le stade de la monotypie, et pour rester dans un terrain de liberté architecturale, il y a tout de même quelques règles à imposer sinon ce serait la course au gigantisme ou/et à la déraison.
le carbone hormis son prix, est maintenant parfaitement maitrisé coté échantillonnage.
Coté prix de revient c'est une autre course en jeu, mais aussi un autre débat.

On a bien vu dans le passé qu'une jauge un peu trop souple aboutissait à des projets dangereux.
On limite donc la longueur de coque, la hauteur des mâts pour ne citer que ces deux exemples fondamentaux.
ces quelques limites ne constituent pas des freins réels à des innovations.

Et le moins qu'on puisse dire c'est que ça évoluent sacrément dans l'architecture navale.
Un mini actuel n'a strictement plus rien à voir avec un Requin.
Coté résultat, la différence est tout autant importante.

28 oct. 2011
0

Aujourd'hui, à 448 milles de l'arrivée il a 96 milles d'avance, ca augmente et il est à près de 10,5 kn de moyenne. Je crois que dans ce cas, c'est vraiment la carene qui joue. Un petit souvenir : lors de la première transat La Rochelle Nouvelle Orleans, dans les années 80, c'était le premier Charente Maritime qui avait gagné : étrave classique, rouf sur plateforme. Et il y avait un cata dans les 15 m je crois qui choquait les puristes : beuh, une étrave droite, que c'est moche...C'était le premier Jet Service. Aujourd'hui, ca ne choque plus personne. On peut presque dater l'age d'un bateau en fonction de la pente de l'étrave. Maintenant, 2011, c'est tout rond..

28 oct. 201128 oct. 2011
0

Bonjour a tous.

Excuser moi de pisser le froid..
Mais ce n'est pas parcequ'une innovation répond à un besoin particulier sur un bateau de régate qu'elle à son intérêt en croisière!!

28 oct. 2011
0

Et alors, serait il prohibé de penser uniquement course sur un forum plutôt axé croisière ?

28 oct. 2011
0

Notez que je ne suis pas affirmatif quant à cette étrave tout en rondeur.
Je veux bien croire qu'elle fera des merveilles.


Notez aussi le magnifique contre-exemple: la série des A… est justement le terrain de la contrainte maximal puisque fixant une carène très peu évolutive. Et un choix de matériau.
François, tu te trompes de débat.

28 oct. 2011
0

Il me laisse baba ce machin en forme de boudin flottant. Mais avec une bonne déco ça doit pouvoir plaire. La performance à ce prix là laisse rêveur. Il est peut-être trop en avance sur son temps pour qu'il y ait une suite commerciale réussie. Attendons que les architectes triturent cette formule pour en faire un truc acceptable. Ca doit quand même être sacrément bruyant au près dans le clapot, souvenez-vous su bruit des caravelles ou des optimists. Mais bon ! On lui pardonnera son aspect étonnant s'il est toujours sur les podiums, on s'habitue à tout ! Croyez-vous qu'un plaisancier d'il y a un siècle aurait aimé l'aspect d'un Bavaria ou d'un Dufour actuel ? Pas sûr.

28 oct. 201128 oct. 2011
0

Humm

s'il gagne on verra un ou deux class 40 du même genre

puis un ou deux croiseurs rapides (genre pogo ou concurent)

et ces bateaux passent combien de nuits au mouillage (90%?)

évidemment ils seront un peu assagis (genre Kelt 29 et 39)

28 oct. 2011
0

J'avais lu l'article de V&V qui lui était consacré, qui parlait d'un bateau pas encore au point… et bien… il a fait de chemin question mise au point !!!…
C'est quand même rigolo de revenir à l'optimist pour designer des bateaux de course au large !
La question esthétique n'a aucune importance, il y a 30 ans, la plupart des gens râlaient en voyant "paul ricard"… c'était nouveau… et les tris ont fait du chemin depuis ;-)… ça sera pareil pour les boîtes à savon de ce genre… quelque chose me dit que ça va faire école.

28 oct. 2011
0

Rien de nouveau sous le soleil, les scows étaient des bateaux qui naviguaient et naviguent encore sur ces grands lacs, c'est dans les vieux pots etc
en.wikipedia.org[...]ki/Scow


etc

29 oct. 201129 oct. 2011
0

moi j'aimerais bien virer comme ça :

:lavache:

28 oct. 2011
0

Inutile de s’énerver et de crier au génie. Il a seulement optimisé un concept
mauric.classic-yachting.com[...]ie.html

28 oct. 201116 juin 2020
0

bsr ,
perso ça ne me choque pas
quand dans les années 80 les tableaux arriere se sont elargis 'aloa29, espace 1000 ,kelt 8.50
et d'autres,tout le monte les trouvait moches , maintenant ils ont tous la fomre de fers à repasser il n'y a que vers le 1/3 avant que ça commence à retrecir ,ça donne du volume de la raideur à la toile et de l'habitabilité . pourquoi pas une etrave ronde ,on s'y fera on c'est bien fait aux catas surtout les actuels qui ne ressemblent à rien ...
mon prochain boat en PJ c'est encore du bizare alors qu'au canada ça fait 30 ans qu'ils sont construit et il y en a plus de 1000 qui naviguent autant que des sangria
alain

29 oct. 2011
0

Bravo à David Raison et à la méritante validation de son projet "Magnum".
Je veux le même!... :bravo: :pouce:

29 oct. 201129 oct. 2011
0

Je crains qu’un chantier malhonnête se mette à fabriquer le même genre de bateau pour le vendre au prochain salon à des retraités qui ont du temps à dépenser, et de l’argent aussi, comme un bonimenteur au marché qui fait la démonstration du dernier gadget plastique devant des ménagères ébahies.

Une carène créée pour une transat dans un seul sens ne fait pas un bon côtier. Non seulement ça va taper, mais ça va secouer, en mer dans le clapot des côtes, et au mouillage quand les pêcheurs partent à 5 H du matin. Et à voir l’étrave soulevée, on devine qu’il n’y a pas beaucoup de creux. Il doit y avoir un lest profond, inconvénient qu’on se garde bien de dire aux ménagères autour du stand.

J’entends encore un jeune vendeur Bénéteau, honnête et compétent pour une fois, dire à un acheteur potentiel d’un Figaro séduit par ses performances : « vous ne pourrez pas échouer, c’est pas fait pour ça »

30 oct. 2011
0

je vois pas pourquoi tu dis malhonnete car en effet en dehors des performances cette formule genere enormement de place a l interieur du bateau et ouvre des portes a des plans d amenagement inedit en dehors des probleme de poids
moi personnelement j ai deja des idees que nous allons certainement essaye de mettre en oeuvre tres prochaienement
c est l evolution !!!
il faut vivre avec son temps et les modes et avance technologique !!

30 oct. 2011
0

quand j'ai dit malhonnête, je ne voulais pas parler du chantier, qui bien sûr a le droit d'innover, et c'est tant mieux. Je pense plutôt aux clients grand public, qui arrivés en retraite, et ils serons de plus en plus nombreux, auront envie de se faire enfin plaisir, de profiter de leurs dernières années, sans connaître grand chose à cette mer qui pourtant les fait rêver. Et ils risquent de vouloir, matraquage médiatique aidant, « le bateaux qui a gagné telle course ». Si c'est 200.000 € on ne va pas les plaindre, mais si c’est dans des prix abordables, il faudra beaucoup d'honnêteté de la part du vendeur pour jauger le client, le faire redescendre sur terre si c’est un novice au lieu de le voir comme un pigeon de plus, en lui montrant des inconvénients qu’il ne soupçonne pas, en lui faisant comprendre que les belles croisières qu’il pense faire avec « maman » sur cette formule 1 seront des séances de tape cul.

On n’est plus à une époque où l’on pouvait acheter tout en confiance. Tout est maintenant « segmenté », c'est-à-dire fabriqué pour ratisser large, tant en qualité qu’en destination. On a fabriqué des bateaux échantillonnés pour durer, peut-être pas très rapides, mais c’était des bateaux qui correspondaient à l’idée que se faisait le grand public d’un bateau : stable, solide. Maintenant, on peut acheter de la grande qualité, comme du très très léger en durabilité, du pépère, comme du hyper sportif. De même qu’il y a une époque, l’outillage n’était que « pro », cher, mais pro, il y a maintenant de l’outillage à tous les prix. Idem dans l’immobilier.

Car même avec l'expérience de toute une vie sur l'eau, beaucoup peuvent se faire avoir en ayant en tête d’anciennes références. Je pense à un copain qui avait son petit canot pépère, et à 68 ans, las de se faire distancer par moi, il a acheté un First 211. Ah qu’il était content d’aller enfin vite. Mais il l’a revendu 1 an après avec une grosse perte. Heureusement, sur un 211, c’est encore acceptable.

29 oct. 2011
0

Il semble qu'il fasse un excellent près aussi, selon l'essai relaté plus haut

29 oct. 2011
0

Peut-être, mais complètement d'accord avec Basile.

Avant de crier au progrès faudrait le tester dans des conditions autres que sur une transat et que dans un sens...

J'aimerais bien voir ce que ça donne en med avec juste un mètre de creux au près...

29 oct. 201129 oct. 2011
0

Et cette Mini-Transat 2011, ce fut tout à moins de 15 nœuds de vent, et très souvent à moins de 10 !
Donc a aussi marché (ou du moins n'a pas perdu) dans le tout petit temps.

29 oct. 2011
0

Si on lit les compte-rendus (en tant que "suiveur" enthousiaste de ce projet depuis que les médias en parlent... Curieusement les "anciens" ont été d'entrée emballés...); le bateau a confirmé en tous temps, au delà même de ce que le concepteur en attendait.
Une fois fiabilisé, (la légèreté est un facteur majeur du concept) et compte tenu du programme, David Raison a mis en plein dans le mille. (Et l'homme est attachant, mais c'est le cas de tous les "ministes" en lice).
On peut ensuite spéculer... ça fait un bel échange sur ce forum.
Et même s'il se fait reprendre à l'arrivée, la démonstration est magistrale.
Pour David hip hip hip.... :bravo:

29 oct. 201116 juin 2020
0

Ils sont pas mal vos chapeaux à tous les deux. C'est du Guy Cotten ? Pour recuillir l'eau de pluie c'est bien, mais j'ai trouvé le modèle éolienne plus utile. On ne peux pas tout avoir.

29 oct. 2011
0

J'adore ce genre d'innovation et ceux qui n'hésitent pas à les employer ou les essayer qu'elles marchent ou finalement pas, qu'elle paye ou pas.
C'est comme ça que les choses avancent, pas en copiant les formules des uns ou des autres pour finalement se retrouver tous avec la même solution (et tous avec le même bateau ou presque en ce qui concerne la plaisance).

29 oct. 2011
0

Heureux propriétaires de WESTERLY, leur avant est dessiné sur ce principe avec un effilement dans les bas qui leur garde un certain esthétisme...

29 oct. 2011
0

j'aimais bien les avants genre frioul 38 et meridien .
Il me semble que cet avant serait ( ? )à la peine au moteur , face aux vagues .
Un mini n'utilise pas de moteur .
Ce qui est rigolo , c'est que j'avais parlé de ce voilier il y a dejà un bon moment .
Maintenant qu'il gagne , on commence à s'en soucier sur h&o .
Pas mal de coureurs se posaient des questions sur les flotteurs à redans de Parlier .
Meme soucis avec les planches slalom qui grattaient celles à dérives qui ont elles memes disparues des compets

30 oct. 2011
0

Modestie quand tu nous tiens...
Il y a eu tout un article sur ce proto 6.50 dans V&V (entre autre).

30 oct. 2011
0

30.10.11 - 20:28
David Raison, à la barre de son prototype de dernière génération « 747 - TeamWork Evolution », en remportant ce soir la seconde étape Funchal-Salvador de Bahia, s’adjuge La Charente-Maritime/Bahia Transat 6,50 (classement provisoire avant jury) en catégorie Prototypes.

Bravo...

30 oct. 2011
0

felicitations au vainqueur

30 oct. 201130 oct. 2011
0

En fait, ce type d'étrave me fait grandement penser au bulbe à l'avant des tankers et des bateaux de commerce qu'on voit aujourd'hui. Ils nont plus un sabre à l'avant comme pouvait l'avoir le paquebot France.

Donc, pourquoi pas sur nos voiliers? (je reconnais que je ne trouve pas cela très beau...).

RV

31 oct. 201131 oct. 2011
0

Disons les galères et leur sabre à l'avant parce que :

"Le France comportait un certain nombre d'innovations techniques, notamment par rapport aux paquebots de la génération précédente. Il dispose de superstructures en alliage léger d'aluminium et d'une coque presque entièrement soudée avec un léger bulbe d'étrave, "

source Wikipédia dont

"les textes sont disponibles sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique"

:oups:

30 oct. 2011
0

Bof, on s'y habituera à cette étrave "mastodonte". Ce n'est qu'une question d'accoutumance.
Pour les "vieux" dont je fais partie, l'apparition de l'AMI-6 m'avait à l'époque fait presque peur, avec sa lunette AR "inversée" à la mode des Ford Anglia. Et pourtant il s'en est vendu un paquet d'AMI-6.
Et pour les Parisiens, Beaubourg c'était quoi à son inauguration? ? ?. . .
Je pense que son bateau sera imité dans peu de temps, si ce n'est pas en train d'être fait . . .

David a Raison et bravo car, sauf malchance sa victoire est proche.

30 oct. 2011
0

Bravo à David Raison d'avoir fait découvrir en France le concept du Scow. Il est loin d'avoir été extrême dans ses options.

Mais les anglo-saxons naviguent fréquemment sur ce type de voilier dont l'origine remonte aux années 1870! Des Scows de 38 pieds atteignent même les 35 nds dans la brise!

Je suis convaincu que ce concept a encore un bel avenir en course grâce aux quilles basculantes qui permettent de diminuer la surface mouillée par petit temps. Cette surface mouillée importante étant le handicap des scows par petit temps.

30 oct. 201130 oct. 2011
0

un jour un jounaliste a ecrit" l'arriere de ce bateau est si laid qu'on ne lui pardonnera rien sauf si il le montre à tout le monde" ou quelque chose d'approchant.
on a tout pardonne a ce bateau puisque c'etait le muscadet...
l'etrave du fireball ressemble a celle ci en netement plus anguleux et pourtant je peut vous dire qu'un fire bien mene ne craint pas grand monde dans le clapot. certe ça tape mais ça glisse et vite.
le reste n'est qu'une question de gout et de couleur et ceux - ci sont comme les femmes, bien fol est qui s'y fie.
jpierre

31 oct. 201116 juin 2020
0

Le bulbe existe depuis longtemps. :-D

01 nov. 2011
01 nov. 2011
0

bel hommage de la part d'un archi pour une innovation et un confrere!!!
chapeau
eric

01 nov. 2011
0

Antoine Rioux, 3e, attaqué par un orque...

« Je n’y crois pas. Je ne réalise pas. Toute cette énergie mise au service de ce rêve et là, l’aboutissement. C’est formidable. Mais ce fut dur, j’ai été attaqué par un orque un peu avant le Pot au Noir. J’étais à l’intérieur du bateau quand j’ai entendu un sifflement. Je me suis demandé d’où cela venait et soudain un grand boum, j’ai sauté à l’intérieur du bateau. Puis un second boum, et un deuxième saut. Je suis sorti et là j’ai vu un jeune orque, un peu plus petit que le bateau. Il a soudain foncé et s’est jeté sur le safran arrachant le haut de mon tableau arrière. J’ai fait une strate (ndr, stratification) mais elle n’était pas trop étanche. J’ai du évacuer un seau d’eau par jour. On n’est pas chez nous au milieu de l’Océan !

www.charentemaritime-bahia.transat650.net[...]as.html

01 nov. 2011
0

Holala...si les orques se mettent à attaquer les ptits voiliers, je sens que je vais me mettre au golf moi :langue2:

Blague à part, je trouve que cet Antoine Rioux a un cran extraordinaire :bravo:

01 nov. 2011
0

sur le site, à classement, je ne trouve pas le... classement :lavache:

tracking.transat650.net[...]-2.html

Y a un truc, ou y faut regarder ailleurs ? Pourquoi ces indications ?..
:oups:

01 nov. 2011
0

faut cliquer sur "protos" en haut à droite...

01 nov. 2011
0

en ce qui me concerne, je trouve cette etrave pas plus choquante que les etraves inversées qu'on commence à voir sur les multi de croisières directement sorties des AC 45

par contre (bruits de ponton) les difficultés du magnum portaient surtout sur son greement tres sollicité....non?

03 nov. 2011
0

Question esthétique, bon, on s’habitue à tout ! Mais évidemment que l’étrave ronde appelle des questions : avoir un recul critique, ça ne signifie pas que l’on est un indécrottable conservateur.
Déjà, il faut bien regarder le contexte. La Mini 6.50 est une jauge certes (ultra) libérale, mais avec une limite bien stricte : les 6,5 mètres de longueur maxi. Une fois que l’on a avancé le brion pour avoir le maximum de longueur à la flottaison, y a pas d’autre moyen pour augmenter la vitesse que de rechercher de la puissance : comme on ne veut pas prendre trop de poids, on élargi le bau au max autorisé, puis on a recours aux ballasts, puis à la quille basculante (et plus parfois !) et enfin au mat triturable dans tous les sens… Et après ? On se bat sur des pouillèmes, des formes (bouchain évolutif), une qualité de construction. Et encore ? Ben on ose taper dans la fourmilière, en se remémorant les marottes de notre enfance… Voilà comment l’ingénieur Raison a réfléchi et gagné. Franchement, fallait pas être trop devin pour pronostiquer une grosse perf’ du 747, un peu comme le « mismatch » Oracle/Alinghi de février 2010. Mais tant qu’on n’en avait pas la preuve…
Et après ? Ben, comme d’hab’, l’innovation a de fortes chances de devenir la pensée unique et les étraves vont prendre du volume. Mais pas que chez les Minis ? Possible : on voit bien les « queues de castor » pousser sur le VOR Groupama et l’IMOCA Poujoulat. Ne serait-ce qu’une première étape ? A voir, parce que l’excédent de matière va entrainer une croissance du poids, quant aux efforts structurels, euh…. Alors, demain, l’épidémie se rependra partout, de class 40 en IRC, voire sur d’honnêtes croiseurs ? A voir. En tout cas, il me parait difficile d’envisager la chose sans quille basculante : les ballasts d’eau de mer, ça permet d’escamoter de la surface mouillée, mais ça vous plombe dans le petit temps… Et puis je n’oublie pas les déclarations du navigateur Raison une fois coupée la ligne d’arrivée : quand tu lèves le pied, le truc est INCONFORTABLE au possible (pour ceux qui connaissent déjà le « confort » douillet d’un 6.50 lambda, ça donne des frissons !).
Bref, j’ai bien l’impression que cette « caricature de bateau » (Tabarly dixit) souligne surtout les limites des jauges dites « box rule », en français dans le texte, qui nous bassinent sur la longueur maxi (la vitesse « facile »), mais nous laissent tranquilles ou presque question bau : la puissance par la stabilité de forme, ça serait plus intelligent ? Pourquoi ce tabou sur la longueur à la flottaison statique ? Certes, la flottaison dynamique dépend du dessin : un 60’ comme Poujoulat est en réalité bien au-delà…
Pourrait-on dire que, malgré tout, les jauges box rule ne sont pas si libérales que ça ? Plutôt que d’encadrer la flottaison statique, ne pourrait-on pas ouvrir le jeu vers un rapport longueur/largeur déterminé ? Plus t’es étroit, plus t’es long, et vice-versa. Bon, je sais, ma vision est peut-être simpliste alors que l’architecture navale, c’est compliqué ! Et puis, m’objectera-t-on, rien n’empêche un fuseau d’avoir une étrave ronde ! Ben justement : pourquoi pas ? Ce qui est excitant, c’est le foisonnement d’idées, de différences, au risque de voir une solution prendre le pas sur les autres. Et c’est bien ce risque que personne n’ose vraiment prendre (vous savez, les sponsors, tout ça…).Vous n’avez pas remarqué le mimétisme maladif de nos amis marins de course ? VPLP-Verdier se sont trainé leur IMOCA plusieurs années dans leurs cartons, et, dès que Guillemot s’est désigné volontaire pour essuyer les plâtres, ils ont tous jeté leur Farr pour un Verdier, c’est tout juste s’ils faisaient pas leur crise ! Et demain, ils tireront sur la queue de castor de Kouyoumdjian ?
En fait, je crains surtout la contagion dans nos cervelles et celles des vendeurs de nos bateaux pour nouzotres amateurs : Australia 3 et sa quille à ailettes, vous vous souvenez ? On pouvait pas éviter les imitations dans les années qui suivirent ! Les plats à barbe planeurs des jauges Open ? Pareil ! Inflation de culs larges en grande série ! Les bouchains évolutifs ? Me raconte pas… Du coup, le mec avec son JPK 10.10 (très bon bateau, au demeurant), il l’impression d’être le roi du pétrole. Mais tu lui mets un Bepox 990 dans le sillage, il en fera une autre de gueule ! Démoli à toutes les allures, pépère ! Et par une tige de 3 m au bau, par-dessus le marché. Le JPK, il n’aura plus que le compensé pour respirer. Mais question plaisir sur l’eau…
Je ne dis pas « halte aux étraves rondes ! » : tant que ça concerne des trucs hyper spécialisés, pourquoi pas ? Mais quand on retire la quille basculante et tout le barda, ça n’afficherait probablement pas les mêmes perfs. Parce que les boxe rule ont obligé les archis à élargir leurs engin pour trouver de la puissance (et de la vitesse), on a tous fini par croire que cela devenait l’axiome pour allez vite et planer au-dessus des flots. Pourtant, des ULDB étroits comme une flute, ça plane aussi, interrogez Erick Lerouge, et c’est d’un confort incomparable ! Elégant, en plus ! Pas comme ces pontons flottants !
Vous imaginez ? Un faux mini de 7,10 m x 2,20 m (au hasard), ultra-léger, à fond plat, trois bouchains, 1,90 m de t.e… Et il est où, le Pogo ? Ah, je salive !

03 nov. 2011
0

Excellentissime post.

Peu être un petit point sur les effets pervers des jauges open. Entre l'allongement maxi du brion et la puissance maxi se trouve la légereté maxi. D'ou les prix délirants des bateaux.

Sinon, un faux mini de 7.95 * 2.5, même deplacement qu'un pogo2, sans carbone dans la coque, sans quille basculante, ni ballast :

04 nov. 2011
0

Un truc en plus rapidement:

En fait il y a des jauges à paramètres indépendants , la valeur d'un paramètre n'influe pas sur les autres : Mini 6.50 , GP 26.
Et les jauges à paramètres corrélés : Ou on peut réduire un paramètre pour en augmenter un autre : ORC , IRC.

Et un point de nature humaine : tout paramètre non mesuré ou controlé n'a comme limite que le fric.

Cf les 6.50 ou le poids n'est pas mesuré, et la course à la légereté bat son plein. (22 kg un mat nu de 12m, et 27 kg la mature complète équipée).
Ou l'IRC qui s'est vanté de ne pas mesurer la stabilité pour ne pas tomber dans le travers IOR, et qui est en train de faire machine arrière sans le dire en mesurant en 2011 le poids des bulbes et controlant pour 2012 la matière des voiles de quille.

Sinon, les régates ou la classe GP 42 a été remplacée par un monotype Soto 40, ou le vendée globe ou on parle d'un monotype 60. Tout ça pour éviter les compétitions à un seul concurrent : celui qui a le plus gros budget.

04 nov. 201104 nov. 2011
0

Excellent! Merci Zepakeha

04 nov. 2011
0

Surement qu'aux allures portantes c'est un avantage ce genre d'étrave, mais je l'ai vu naviguer au près au départ du mini fasnet ça tape dur, tellement dur c'est qu'il a dématé le surlendemain du départ . Alors ça craint un peu un bateau qui n'est fiable qu'a certaines allures!! Il ne faut pas sacrifier la sécurité a la performance .
enfin c'est mon avis . Bientôt on sortira des bateaux utilisables que pour certaines courses .

04 nov. 2011
0

jabadao, je crois que tu as tout faux...!
Un bateau au stade de développement casse..puis il est optimisé en fonction des contraintes qui apparaissent..

Aujourd'hui, le 747 a fait la transat sans incident majeur..on peut dire qu'il est fiabilisé. D'autre voiliers classiques ont dématés...

04 nov. 2011
0

moi, je trouve excellent que des mecs osent des choses, qu'ils s'y investissent personnellement, qu'ils fassent bosser des artisans et des PMEs, qu'ils créent de la valeur (à la fois intelectuelle et marchande). C'est ainsi que l'on progresse.
beau ou pas beau ... on s'en fout ! ces critères sont éphémères et je ne suis pas certain que nos enfants ou petits enfants partagent tous nos goûts ! Pour le fun, à voir et revoir sans modération :

04 nov. 2011
0

A noter que Renault n'a jamais fait de moteur d'avion et encore moins en diesel!!Mais je crois que c'était pour "occuper" le bureau d'étude, a l'abandon de la F1!!! Pour le 747, il améliore le temps de course (sauf erreur), alors a quand un 60 p.

06 nov. 2011
0

Avec Un tunnel au centre c'est un cata tabur qui tape moins dur

06 nov. 201116 juin 2020
0

Bonjour,
j'ai participé à la construction de plusieurs protos (airex carbone sous vide ) de mini au chantier structure, et je peut dire l'évolution est vraiment énorme concernant le poids et la raideur.
Malheureusement le prix à payer est la fragilité de ses merveilles techniques, David Raison à eu pas mal de galère de mise au point , chapeau bas Mr Raison un grand BRAVO .
je pense que toute nouveauté technique ou architecturale apportera un jour ou l'autre un avancement pour nos voiliers de croisière.
merci David Raison.
erlannic

06 nov. 2011
0

c'est vrai baderne il ressemble au petit baigneur, avec le tunnel en moins...

super image du générique du film ou on le voit évoluer à la 25eme seconde
la belle époque du dériveur :

06 nov. 2011
0

à noter l'équipement de l'époque, bottes et cirés de marin pêcheur, en dériveur, pratique en cas de bain forcé

06 nov. 2011
0

Merci bidule pour cette trouvaille d'images , un vrai plaisir!... avec quant même un peu de nostalgie,en 1976 je naviguais dans le golfe du Morbihan sur un "petit ga" (sorte de vaurien ponté à l'avant au delà de l’étambrai)signé herbulot.
bonne soirée .
erlannic (xavier)

16 sept. 201216 juin 2020
0

Apparemment, ça intéresse:

16 sept. 2012
0

J'adore! Petit bateau, solide, petit tirant d'eau, intérieur spacieux, grand cockpit doit pas mal marché et pas mal dessiné avec comme gageure une étrave de ce type. A voir au près dans du clapot

16 sept. 201216 juin 2020
0

il navigue....! j'aime bien la bouille, je vois souvent le mini "model" sur lorient, mais pourquoi en alu....? ca fait trop boite de conserve ou cannette...
par contre j'aimerais bien testé..... ;-)

26 sept. 2012
0

Il ne semble pas trop voilé mais avec du vent, il avance bien

26 sept. 201226 sept. 2012
0

pas très démonstrative, la vidéo, il perd beaucoup en cap, et puis,
vous avez vu le prix? 45 000 € au Grand Pavois; argument du vendeur : la déco est à base d'autocollants, on peut personnaliser le bateau!
Qualité de construction médiocre : les cadènes sont simplement soudées sur le côté du roof, aucune isolation sonore.
Qui va acheter ça?

26 sept. 2012
0

Je ne cherche pas à démontrer, juste à montrer.

Largue, 25 Kts de vent avec rafales

26 sept. 2012
0

Un 40 pieds comme ça, ce doit être géant dedans... :coucou:

26 sept. 2012
0

justement je ne suis pas emballé par l'aménagement de ce révolution 22 : Il semble que le carré soit sous le cockpit. Ou alors j'ai rien compris. Ce qui est possible car les plans des aménagements sont pas très lisibles.
Même s'il a un franc bord important, faudra pas être claustro.
Pourquoi ne pas l'avoir mis dans cette proue ô combien gironde?

26 sept. 2012
0

Non, le carré est bien à l'avant. Sous le cockpit, c'est le couchage double.

Ils ont cravaché tout août / début septembre pour être "prêt" pour le Grand Pavois, donc sans doute pas mal de chose à revoir encore...

27 sept. 2012
0

ben voui, suis-je bête! la forme de cette carène atypique m'a trompé.

27 sept. 2012
0

Je l'ai visité et je trouve sympa l'esprit de ce bateau, tout en simplicité, avec son look de suppositoire à Maramu :bravo:

27 sept. 2012
0

Cela prouve qu'il faut de l'imagination et essayer.
il y a encore beaucoup à réfléchir et essayer du côté des biquilles.
JJ

17 juin 201416 juin 2020
0

troisième victoire consécutive pour le skipper italien et son plan D. Raison qui mène au classement 2014 des Protos de la classe, bien que la Mini Transat lui a échappé.

17 juin 2014
0

Bonjour Tribal. A entendre (essayer tout au moins) son interview à l'arrivée, son ordre d'arrivée serait dû à des ennuis mécaniques, non ?

17 juin 2014
0

Vous emballez pas trop avec cette étrave ronde, ça ne marche que sur les bateaux format réduit.
Des essais ont été fait en IMOCA à une époque, et ça avait été très décevant au final.
C'est une question de rapport longueur/ largeur/ tirant d'eau hors-quille/ déplacement... qui ne marche qu'avec les bateaux de petites taille comme les minis.

17 juin 2014
0

J'ai pas dit le contraire.
Mais faut parler des innovations qui marchent

17 juin 2014
0

Tout à fait d'accord, il a ressorti ce concept assez ancien et l'a appliqué de manière formidable à un des rares supports adaptés, et je crois qu'il mérite toutes nos félicitations pour cette réussite! :alavotre:
Après, il ne faut pas hurler à tout va la fin des étraves verticales des bateaux actuels qui ont encore de beaux jours devant elles.
On peut appliquer le même raisonnement aux étraves inversées que l'on trouve sur certains day-boat et les VO65, les premiers étant conçus pour des plans d'eau où la houle est de hauteur assez réduite, et les seconds ayant, aux dires de Farr, cette forme d'étrave surtout pour des raisons esthétiques.

17 juin 2014
0

Et GianCarlo n'est pas un manche ; quels auraient été les résultats avec un autre skipper ?

17 juin 2014
0

Lors de la mini transat son bout dehors l'a lâché deux jours avant l'arrivée. Il avait tenu la tête de la course quasiment de bout en bout sauf option de positionnement...

17 juin 2014
1

« Ca ne marche que sur les bateaux de taille réduite ».
Peut-être, mais rien n’est moins certain…D’ailleurs ce type d’étrave a été interdit en 60 pieds open et en classe 40…
En ce qui concerne les minis, il y a maintenant un deuxième bateau du même type (avec quelques innovations), et du même architecte, et comme par hasard ces deux bateaux sont aux avants postes (1er et 2ème)des deux premières courses de la saison (select 6.50 et trophée MAP), même si le dernier né a dû abandonner lors de la select 6.50. Et pourtant les bateaux suivants ne sont pas menés par des manches.
Alors je ne suis pas loin de penser que d’ici un an ou deux, la plupart des protos minis auront eux aussi un groz nez !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Petit matin devant La Rochelle, pas tout à fait "après" la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (90)

Petit matin devant La Rochelle, pas tout à fait "après" la pluie...

mars 2021