Idée simple pour empêcher un naufrage ? De la mousse !

Une idée stupide que je viens d'avoir, mais merci de ne pas la juger sur ce seul critère :
Pour qu'un bateau devienne insubmersible, il suffit de mettre des volumes de flottabilité ...
Mais qu'est ce qui empêche de les mettre au cours du naufrage (si on a plus de 5 minutes devant soi évidement) ?
.
-> un sac en plastique (genre sac poubelle poubelle 100L)
-> plein-plein de bonbonnes de mousses de polyuréthane
.
On peut balancer la mousse n'importe où, mais ca colle abominablement. Alors on la balance dans le sac poubelle (qui est étanche en plus), et si on veut le fixer, on colle l'ouverture sur un plafond (idéalement, au fonds des cabines), si on ne veut pas, on ferme le sac.
.
Et on fait plein de sacs, jusqu'à arriver à plusieurs mètres/cubes.
Ainsi, le bateau aura plusieurs jours (semaines) devant lui avant de ne plus flotter.
.
Ok, il y a 1 problème : trimbaler 100 bonbonnes de mousse, qui vont peut-être se périmer, et le fait que la mousse ait besoin d'un peu d'eau pour gonfler.
Mais je suis sûr que vous avez une idée d'un meilleur produit que la mousse PU pour devenir plus ou moins solide ? :)
.
.
(demain, le slip en mousse anti-noyade ! :D)

L'équipage
14 mai 2015
14 mai 2015
1

ton idée est bonne et je crois qu'elle sera opérationnelle quand on arrivera à servir une pression avec la mousse au fond
alain :alavotre:

14 mai 2015
0

Des gros airbaggs etanches basses pression , à gonflage ralentie (pyrotechnie à combustion lente.)

14 mai 2015
0

Vous allez recréer le voilier insubmersible...

14 mai 2015
0

Les forces pour tenir un voilier à flot vont être transférées aux coffres des équipets, ou à toutes les structures capables de contenir les sacs. Il y a un problème de tenue mécanique ici pour des meubles ou autres non prévus pour des efforts dans ce sens. Et si on imagine juste laisser les sacs s'appuyer sur le toit de la cabine, cela pourrait être fors humide sans compter que la liaison pont coque n'est peut être pas assez solide pour contenir des efforts en tout sens égales ou légèrement inférieure au déplacement. Les insubmersibles furent pensés pour intégrer la mousse comme renfort dans des structures, au détriment du rangement, mais il y a eu de belles réussites. Sans être impossible pour un bateau non pensé ainsi, cette idée, bien qu'intéressante, joue avec beaucoup d'inconnus.

15 mai 2015
0

ha oui depuis le temps que j' cherche comment mettre en oeuvre un moyen de ce genre..l'ennie est la quantité de cartouches de mousse a emmener....je vais me pencher sur la question a ma prochaine visite chez casto

15 mai 2015
0

Salut
D'autres y ont déjà refléchi:
www.exponav.org[...]afloat/

15 mai 2015
0

il y a déjà eu ici des débats au sujets des "airbags" Australiens.
Ou j'avais résumés tout les volumes présents par exemple dans notre bateau (volume bordé, même pour nous avec une coque alu de 11,5t cela représente 4,26m3, volume aménagements 6,35m3, isolation 11m3, etc) je ne vais pas tout ventiler à nouveau, tout cela pour dire que pour qu'un bateau soit "incoulable" il ne faut pas forcément des dizaines de m3.
Par exemple le notre avec 4X3m3 (2X3m3 dans les cabine avant et 2X3m3 dans la cabine arrière devrait encore nous permettre d'avoir les pieds au sec dans la timonerie...de quoi potentiellement encore pouvoir sauver la coque et ce qui résisterait à l'eau de mer.
Si nous recontruisions un N°2 en rajoutant 4/5 cm d'isolation partout cela le ferait aussi...

15 mai 2015
0

Une bouée à tete de canard à la dimension du canot, à gonflage rapide. En tirant sur une mannete d'urgence comme dans le train.
.
Mais ça ne traiterait pas le cas de l'incendie, qui est je crois une des grandes cause de naufrage.
cordialement

15 mai 2015
0

Achète un nombre X de bib que tu sangles tout autour de ton bateau et que tu déclencheras quand celui çi coulera.
Le hic c'est le coût de la révision des différents éléments mais comme dis Papy-james, il te faut toujours le bib larguable en cas d'incendie.
Bon , peut être que le bi est en soi suffisant car naviguer avec un bateau plein d'eau.....

15 mai 2015
0

il faut peu de volumes pour maintenir à l'eau.. car ce n'est pas le poids total du bateau qu'il faut prendre en compte mais la différence avec les volumes "archimédiens".. bref beaucoup moins. Dans ces mêmes idées, il y a les chambres à air de camion/voitures à gonfler avec des bouteilles de plongées.

Toutes les solutions sont bonnes si elles sont rapides et simples à mettre en oeuvre.

CE qui est sans doute plus facile à dire qu'à faire qd on est dans une galère.. vents violents, retournement, vagues, déferlantes,voie d'eau (grosse a priori), nuit,froid, panique histoire de vérifier les lois de Murphy.. car ce n'est pas en été à midi au soleil que la voie d'eau qui coulerait le bateau survient!

La vraie insubmersibilité est structurelle.

15 mai 201515 mai 2015
2

Les solutions improbables, types sacs plastiques ou boudins divers, qu'ils soient placés dans les fonds ou pire, en hauteur, se heurtent malheureusement à la réalité de la mer... la violence destructrice de l'eau qui circule dans le bateau.
.
Ayant vécu un naufrage sur un Maracuja 42, je sais ce que ça donne. 24 heures de battement de l'eau dans le bateau a détruit 50 % des aménagement, arrachant des cloisons boulonnées en CP marine de 9 mm.
Des objets métalliques ont fait des impacts profonds sur les cloisons.
.
Nous n'avons rien retrouvé de la vaisselle en arcopal, ni de la collection de coquillages soigneusement emballée dans des boites ad-hoc.
En fait, si... des fragments de fort petite taille.
.
Quant a espérer sauver une coque immergée jusqu'au pont, je pense que c'est impossible. C'est juste un volume d'eau énorme, jouet des vagues.
je pense que même un remorquage n'est pas possible dans une mer formée.
c'est la raison pour laquelle l'insubmersibilité est répartie dans les fonds, avec de très importants volumes à l'avant et à l'arrière, pour que l’inertie de l'eau qui se ballade d'avant en arrière ne fasse pas sancir le bateau.
.
Dans le cas contraire, si le pont du bateau est proche de l'eau, la stabilité longitudinale est extrêmement faible, au regard de la pression que viennent imprimer les vagues qui montent sur le pont. Bonjour la sécurité de l'équipage, si les extrémités du bateau plongent sous l'eau de deux ou trois mètres à chaque vague...
On revient à la différence entre flottable et insubmersible.

15 mai 201515 mai 2015
0

il y a quelques années une société française (de mémoire : Vogod-Surcouf) avait créé des volumes gonflables de 500, 900 et 1500 litres, avec un super-gonfleur, boudins à fixer avec des sangles sur la structure du bateau ou à glisser dans (par exemple) la couchette cercueil ou la cabine avant. ça prenait évidemment beaucoup de place mais le concept tenait la route (la mer).
Ces boudins gonflables étaient une bonne alternative à l'abandon du navire pour des bateaux à déplacement modéré.
Avec tous ces malheureux naufrages, et les maniaques qui sévissent dans les ministères, ils vont finir par rendre obligatoire les air-bags marins à gonflage instantané à partir de force 7 et 3cm d'eau dans les fonds. Chaque air-bag étant couplé avec l'AIS et la balise de détresse à déclenchement instantané...

15 mai 2015
0

L'idée des volumes gonflables fixés dans les fonds n'est pas théoriquement mauvaise... sauf qu'elle est irréaliste sur un bateau pas conçu pour les recevoir.
Il est très rare qu'un coffre dépasse 100 L de volume sur une unité de moins de 12 m.
La forme des boudins souples ne peut s'adapter parfaitement à tous les volumes. Il en faudrait des dizaines...
.
Mais le pire n'est pas la. C'est que tous les coffres recevant un boudin devraient rester vides, pour ne pas entraver le gonflage, ou percer le volume gonflable : ridicule... Dans ce cas, autant remplir les coffres de mousse PU et structurer.
.
j'ai souvenir d'un essai ancien par une revue, de boudins dans la zone de circulation du carré. Bien sur le papier, mais l'absence de volumes dans les fonds à l'avant et à l'arrière rend cette solution caduque (voir mon poste précédent)

15 mai 2015
1

Inviter Nabila à bord à chaque sortie ?
...
:acheval: :acheval: :acheval: :goodbye:

15 mai 2015
0

la société qui fabriquait les volumes gonflables donnait l'exemple d'un VIA 36 (dériveur alu - 11m) équipé de ces boudins. Répartition : 1500 + 900 L dans cabine avant. 2x900 L dans cabines arrières. 2x1500 sur le plancher du carré et il reste de la place dans les couchettes. Evidemment cela entrave quelque peu la circulation... Mais en cas de tempête extrême, je suppose que cela devait bien sécuriser l'équipage. Les boudins se gonflaient assez vite avec leur super-gonfleur.
Je précise que je n'avais pas d'action dans cette petite entreprise qui ne doit plus exister aujourd'hui.

15 mai 201515 mai 2015
0

Gonfler le bib...a l'interieur du bateau?

15 mai 2015
0

Sur un autre fil consacré au même sujet j'avais mis le lien de la Société Autralienne qui continue à fabriquer ce type de produit ...si vous n'avez pas retrouvés le fil d'ici demain , je rechercherais dans mes mails (ben oui j'avais demandé une quotation ! :))

16 mai 2015
15 mai 2015
1

Quelqu'un m'a raconté, il y a 2 jours, une histoire horrible d'un jeune couple qui a percuté son bib à l'intérieur du voilier (le voilier était à sec au port de Bordeaux) et ils sont morts étouffés contre les cloisons du voilier. Je ne sais pas s'il s'agit d'une légende maritime mais je préfère oublier la solution du bib qu'on percute à l'intérieur :-)

16 mai 2015
0

me semble peu crédible d'autant que la presse locale n'en a jamais rendu compte

15 mai 2015
0

Euf gonfler le bib dans le bateau c'est pas une bonne idée. J'ai un copain qui a recupéré sont bib après révision et la laissé dans sa voiture avec son chien le temps d'aller boire un verre au bistrot. Son chien à eu la bonne idée de jouer avec la sangle du bib. le bib s'est declanché. On a sauvé le chien qui a failli mourir étouffé mais les dégats dans la voiture etaient impressionnants. plus de vitres et le pavillon de l'auto déformé. Mais le plus impressionnant c'est la vitesse de glonflage et surtout la force générée. Alors dans un bateau je pense que les dégats risquent d'être impressionnants.
On peut aussi essayer de la mousse polyuréthane en bombe à projeter dans le bateau quand celui-ci coule mais il doit falloir doser la quantité de mousse car la aussi lorsque la mousse "s'expense" il y a peut être le risque de détériorer le pont ou d'exploser les hublots.

16 mai 2015
0

Relisez le rapport sur la course du Fastnet 1978, , bien des bateaux abandonnés non refermés furent retrouvés "flottants"
pour les engins de sauvetages se ne fut pas du tout pareil, l'abandon ne doit se faire (je pense) qu'en cas d'jncendie ou de remplissage complet du navire
peut être que quelques volumes, attachés, gonflables avec la bouteille de plongée du bord répartis dans les différentes cabines casseraient le volume d'eau qui détruit semble t il l'interieur pour attendre de meilleures conditions

16 mai 2015
0

Et pourquoi pas des cloisons étanches ? c'est ce que j'envisage sur mon voilier de 6.9m, au moins deux ,à l'avant et à l'arrière, le volume d'un seul compartiment sera suffisant pour maintenir la coque à flot ( 1,8m3). La mousse prendrait trop de place.

16 mai 2015
0

Vaux mieux acheter un Étap que bricoler
Sinon faire des compartiments étanches
Coffre arrière , cabine AR
Coffres avant
On arrive facilement à 2 m3
Réduire passages câbles et tuyaux avec mousse polyuréthane
La résistance d'une coque polyester sur échouage rochers et houle , déferlantes...est nulle
C'est pour cela que
Faut voir constructions des années 1970 c'était Alu, acier , ferrociment...

16 mai 2015
0

Alain Maignan avant de partir pour son tour du monde à bord d'un Sunrise (je cite de mémoire V&V) avait bourré sa cabine avant de morceaux de polystyrène puis l'avait isolée du reste du bateau par une porte étanche.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (186)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021