Idée d'énergie perpétuelle sur un voilier

Bonjour à tous,

Une petite idée que je souhaite partager.
Assis sur le trône, je lisais bêtement un "Côté Ouest" lorsque soudain je tombe sur une rubrique, du type "idées cadeaux pour votre voilier". Dans cette rubrique il est question d'une lampe torche de type "faraday", sans pile, le filament est alimenté en secouant la lampe. Je connaissais ce système pour les montres mais je ne pensais pas que l'énergie était suffisante pour faire marcher une lampe.
Instantanément, l'idée est arrivée.
Mais oui ! Quelle est l'énergie perpétuelle sur un voilier, le vent ? .. sûrement pas, mais attendez un peu, la gite et le tangage... ben oui ! IL s'agirait donc de produire de l'électricité non pas avec le diesel, ni même avec le vent, qui risquent un moment ou à un autre de faire défaut, mais avec le mouvement de gite et de tangage du bâteau qui existe dès qu'un bateau prend la mer. On peut imaginer un système à balancier qui marcherait en navigation, dans le sens gite ou tangage, ex. un noyau aimanté produisant de l'énergie électrique en passant à l'intérieur d'une bobine... je laisse aux électricien le soin de règler les détails techniques. Un tel système existe-t-il déjà, où bien mon idée n'est elle tout simplement pas géniale ?

L'équipage
26 juil. 2005
0

d'autant plus géniale
que des sociétés, entre-autres anglaises, étudient en ce moment l'idée de parcs de générateurs à énergie des vagues pour produire de l'énergie publique.

Maintenant, à bord chez nous???

26 juil. 2005
0

çà existe sous une autre forme
le syphon à amorçage automatique que l'on trouve dans tous les salons. En fait, un clapet anti-retour fait l'affaire. Le mouvement de va et vient que l'on peut récupérer par balancement suite au roulis. encore faut-il qu'il y ait du roulis....donc du vent... AMHA des panneaux solaires sont nettement plus productifs et permettent d'aller dans des mouillages pépères.

28 juil. 2005
0

On avance vers le mouv perpète
Supposons que le syphon ait un diamètre plus gros, en mettant une turbine dans le toyo, voici une énergie inépuisable, si en plus le tuyau passe par la tête de mat... :-D

26 juil. 2005
0

excellente idée
mais il me semblait que l'induction électromagnétique faussait les instruments de nav comme le compas et pouvait même endommager les appareils électroniques (ordinateurs, etc...)

J'avais eu cette réponse ( de diaoulig je crois) lorsque j'avais posé la question de l'utilisation des lampes de poche à induction magnétique sur le bateau.

Les experts en électricité sont ils en vacances ?

Chantal,

26 juil. 2005
0

on est deja autonome sur un voilier ... donc no market
1/ le moteur et son alternateur, parfois indispensable à la nav (arrivée, depart ...)
2/ Panneaux Solaires
3/ Eolienne
4/ Alternateur sur arbre d helice (qui tourne à la voile des 4/5 noeuds)
Un bon parc de batteries et tout cela bien géré, on est souvent full of charge.

0

personnellement
je trouve qu'une bonne alternative à l'éolienne (c'est extrèmement laid) et aux paneaux solaires (chers) serait la bienvenue pour les séjours prolongés au mouillage ou au port sans courant...

même si je ne crois pas à cette idée vague pour cette application.

0

Carramba!!!
c'était donc ça ce maching!
et moi qui prenais ça pour une friteuse, je comprends que ça marchait pas
:mdr:

26 juil. 200516 juin 2020
0

Kiwi, tu es excessif!!!!
:-D :-D :-D Pas jolie, une éolienne???!!! Regarde comme ça peut etre élégant
(Guernesey , 2002... y sont fous, ces Brittons!!!)

26 juil. 2005
0

heu pour rire !!
sur les deux premiéres photos de ton bateau! l on dirait que tu as une éolienne sur ton balcon!!

26 juil. 2005
0

l'idée est loin d'être bête
j'imagine qu'en haut du mat ça doit bien bouger du fait du bras de levier que fourni le mat, les acceleration la haut doivent être violentes... à étudier...

26 juil. 2005
0

pour sur !
que ça bouge là-haut, mais de la à vouloir y installer une production electrique ???? bonjour le poids induit !

soyons serieux si quelque chose pouvait etre possible ça se saurait ! tant qu'on y est pourquoi pas des dynamos dans les winchs !!!

27 juil. 2005
0

Faut voir...
Depuis quelques temps il y a de plus en plus de materiels autonomes sans autres alimentations que leur propre production comme par exemple une girouette anemometre qui s'auto-alimente (solaire ou mouvement de l'anemometre) et qui emet ses indications au recepteur; Pour l'instant je n'en connais pas avec connection nmea mais en tout cas on supprime le poids d'un cable electrique de 10 à 13 m rien que pour le mat pour un bateau de 10 m par exemple, ce qui n'est pas négligeable...
Le systeme des torches qui est evoque peut sans doute s'adapter pour un feu de mouillage ou de position en tete de mat( une seule ampoule) et donc sans fil si declanchement cellule photo-electrique par exemple;ou pour assurer certaines fonctions dans le bateau, essentielement l'eclairage semble-t-il, si on ne veut pas retomber dans des problèmes de poids pour le stockage. Un petit mécanisme soudé etanche qui elimine beaucoup de longueurs de fil et de la connectique peut etre tres rentable surtout s'il est produit en grande quantité en standart car les cables en cuivre sont chers et leur fiabilité, ainsi que celle de leurs connections, n'est pas eternelle en milieu salin.Donc, faut voir !(amha...)

26 juil. 2005
0

les dynamos dans les winchs
voila une idée qu'elle est bonne :-D :-D
Mais soyons logique pour induire un Courant suffisant il faudrait des aimants trops puissants et donc de la place.
Entre les quelques milli qu'il faut pour une diode et les ampères pur un parc batt non faut pas trop rèver ;-)

27 juil. 2005
0

Pas vraiment envisageable...
La production d'électricité avec une bobine + aimant est proportionnelle à la vitesse de déplacement de l'aimant par rapport à la bobine, ainsi qu'à la "puissance" de l'aimant. Plus l'aimant se déplace rapidement, plus on produit d'electricité... ( cf alternateur, dynamo, ... )...

Dans le cas de la lampe que l'on secoue pour l'alimenter, on est en présence de petit mouvement très rapide ( de l'ordre de 200 à 300 vas et vient pas minute)... or les mouvements d'un bateau sont beaucoup plus lent ( ils sont de l'ordre de quelque hertz, soit 100 fois moins ).

Si à partir des mouvements d'oscillation du bateau, on veut obtenir la même quantité d'énergie que produit la lampe lorsqu'elle est secouée, il faut des aimants 100 fois plus "puissants"... Ou alors il faut mettre en place un système mécanique d'amplification de fréquence des mouvements, qui va faire en sorte que l'aimant oscille 100 fois plus rapidement que le bateau....Et l'une comme l'autre des solutions n'est pas vraiment envisageable sur les bateaux....

27 juil. 2005
0

merci de vous être penchés sur la question
Ce n'était-là qu'une idée au passage,
Au niveau de la place, si dans une lampe de poche on arrive à caser un mécanisme suffisant pour faire éclairer une ampoule, on peut penser qu'un mécanisme de la taille d'une batterie pourrait peut être créer un peu plus d'énergie... Sinon, notez que les mouvements de la houle sont souvent lents comparés à la violence du choc de l'étrave contre l'eau.
On peut imaginer que le noyau aimanté soit monté sur une lame flexible oscillant à très grande vitesse au moindre choc de l'étrave contre l'eau. Un rapport de 100 pourrait peut-être alors être obtenu. Au niveau pratique, cela pourrait avoir des applications pour certains apareils de sécurité qui resteraient toujours alimentés électriquement et "mécaniquement" dans l'obscurité et à fond de cale ou ailleurs. M'enfin, c'est pas gagné comme on dit. Il faut que quelqu'un d'assez fou tente le truc.

En tous les cas, c'est sympa d'avoir apporté votre contribution là dessus.

Bon vent à tous

27 juil. 2005
0

tu restes
calé au problème de l'intensité (qui n'est pas le voltage).
Si tu fais des spires autour d'un baton crayon et que tu t'approche d'un emetteur radio tv , avec une lampe de 50ma , elle va s'éclairer.
Tu branches le même systeme sur un parc batt tu auras "nada" si ce n'est que risquer de décharger le parc!

28 juil. 2005
0

Balancier
Plutôt que de partir sur une idée de mouvement alternatif comme dans la lampe de poche, je verrai plutôt un mouvement rotatif entraînant un générateur plus conventionnel.

Ce mouvement rotatif pourrait être généré par un système à balancier (comme une horloge).
Un poid d'une dizaine de kg au bout d'un bras de 50cm à 1m génère une force pas négligeable !!

Mécaniquement, il doit être simple de transformer ce mouvement de balancier en rotation.

Vous allez voir, bientôt on va se prendre à aimer la houle et le roulis... ;-)

28 juil. 2005
0

j'ai acheté en ukraine
un petit bout de "machin" de 1 kg, qui bien monté fournit une puissance colossale.
le problème c'est les plaques de plomb pour l'isolation qui pèsent hyper lourd;
Mais ca marche vachement bien.
Comment ca s'appelle déja ?
Ah ou y'a marqué sur la boite
uranium
Je pense que ca veut dire made in ukraine en ukrainien?
;-)

28 juil. 2005
0

ah bon c'est
cela qui donne des boutons partout?? ptdrrr
on rigolle mais bon voudrais pas etre a leurs place
pourtant je le suis, ukrainien ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ile Grande août 2021

Souvenir d'été

  • 4.5 (83)

Ile Grande août 2021

novembre 2021