idée à la c.. : loch à 20euro

ça m'arrive comme ca parfois des idées à la C..
Elle m'est venue en faisant du VTT.
Un loch avec un compteur de Vélo !!
étanche, déclipsable, totalisateur, vitesses moyenne, temps de parcours, cumuls,...
Pile qui dure une saison!
Ya tout ca sur un compteur à 20euro
Sauf qu'y faut trouver le capteur!

Tant pis
c'était la minute de Mr CICLOPEDE

L'équipage
03 mai 2006
03 mai 2006
0

tu n'as plus qu'à tranformer ta roue avant
en roue à aube et à la supendre sous la coque.

je ne sais pas si ça te donnera ta vitesse mais tu pourras freiner.. :-D :-D

03 mai 2006
0

et pourquoi pas sur l'arbre d"hélice ?
bien sur on n'aura pas d'info exploitable lorsque le moteur tourne mais pas inintéressant pour autant.

03 mai 2006
0

Faut tout relier à un PC (capteur sur l'arbre, afficheur du "loch de vélo" et compte-tour du moteur
et demander à Sailsoft de faire la Java et de concocter un p'tit programme qui, après avoir étalonné le loch de vélo sur le nombre de tours fait par l'arbre par mille à la voile, est capable d'afficher ta distance parcourue. Quand tu es au moteur, connaissant le nombre de tours/mn, suffit de déduire ce nombre de tours de ce qu'affiche le loch de vélo... Et le programme converti tout ce petit monde en milles parcourus, en noeuds...
Enfin, je crois... Je ne suis pas matheux, mais ça semble logique, non ?

03 mai 2006
0

heuuuuu .............
lors de ta dernière "gamelle" en VTT, tu avais ton casque ???? non, ah bon je comprends mieux ton idée de génie :-D

03 mai 2006
0

ideel lumineuse
ne te laisse pas impressionner par les rires gras :-)

'est une idee excellente, ne manque plus qu'une mini roue à aube a plonger a un endroit discret (tableau ar) et tu aurais avec un peu de tatonnements ta vitesse (pas en noueds mais en miles, ce serait deja cela
enfin bravo, a creuser

04 mai 2006
0

pourquoi pas en noeuds
Il suffit de trouver le bon rapport diamétre roue(ficitve) et vitesse bateau

04 mai 2006
0

Vous rigolez
mais je me demande si ça n'existe pas déjà...
L'immense avantage: pas de trou dans la coque.
Je suis quasi sûr d'avoir vu ça une fois ou alors j'ai trop bu :alavotre:

04 mai 2006
0

Nananananère !
Vous êtes rien que des jaloux passeque l'idée est pas de vous ! Vous verrez, quand je serai riche, que j'aurai créé, fabriqué, commercialisé des milliers de lochs de vélo, et que je f'rai de la pub déguisée sur H&O, et que Cobra et Diaoulig m'insulteront par forum interposé ! Ca, c'est de la réussite !

04 mai 2006
0

Et puis d'abord, relisez le titre du fil
c'est écrit en toutes lettres : idée à la c..!
y a que les c..s qu'ont pas d'idée ! :-)

04 mai 2006
0

le rapport diametre de roue / vitesse
ne suffit pas. Il y a aussi un pb de rebondissement dans l'ILS qui sert de capteur.

04 mai 2006
0

sur les pneumatiques
la roue à aubes est montée à l'arrière su bateau, en extérieur du tableau.....c'est peut-être une idée à creuser.....avec un flexible de compte tour de voiture.....

04 mai 2006
0

mais non pas de flexible
il suffit d'une roue qui toune devant l'aimantqui est habituelelment sur la fourche du velo
en plus il existed es compteurs de velo wireless, encore plus simple

pour les compteurs avec flexible c'etait il y a 25 ou 30 ans ...

04 mai 2006
0

J'ai une autre idée !
un bon chrono et une corde à noeuds...
J'ai bon ? :cheri:

04 mai 2006
0

J'y avais pensé
mais ça n'a aucun avenir. Tout comme la roue à aube à travers un passe-coque. Trop complexe. Faut faire simple.

04 mai 2006
0

j'ai essayé
il y a 3 ou 4 ans de me fabriquer un loch remorqué avec un un compteur de vélo: un poisson remorqué analogue à celui des lochs de la marine en bois entraînait à bord une roue sur laquelle j'avais fixé l'aimant. Cà n'a pas marché : je ne suis pas assez adroit et je me suis trouvé confronté à des difficultés de réalisation: poisson mal fait et remorque qui s'entortillait sur elle même. En persévérant je suis sûr qu'on peut y arriver.

04 mai 200616 juin 2020
0

;-)
Sans rire,Grain2sel a fait un système "TROTINETTE", presenté au Salon de Port-Camargue... (c peut etre la cause de la non vente de son voilier)

04 mai 2006
0

Pitot, MHD ou laser
Puisqu'on me provoque, avec des javaniaiseries, je vais répliquer.

AMOA, le problème est bien dans le capteur. La petite roue à aube dans un passe coque est une source d'emmerdes et d'imprécision, tout simplement parce que la crasse, les algues, les micro-organismes, les pollutions diverses et le vieillissement des plastiques et joints souples viennent freiner la rotation du bidule. Un peu pour commencer, puis beaucoup, puis totalement. Chacun d'entre nous sait bien qu'il faut démonter ce truc régulièrement et le nettoyer si on veut avoir une indication de vitesse pas trop loufoque.

J'avais fait une expérience avec un "tube pitot", comme sur les avions : la pression dynamique créee par la vitesse est mesurable. J'avais simplement mis un bout de tuyau d'arrosage avec l'ouverture sous l'eau, face à l'avant, et je regardais à quelle hauteur l'eau montait dans la partie verticale du tube, le long de la coque. Sur la durée d'une croisière, c'était fiable (relativement au speedo). Il y a aujourd'hui des capteurs de pression tellement bon marché que je me demande pourquoi on ne voit pas encore ce type de capteur pour les lochs / speedos. Et à mon avis, ça s'encrasse moins qu'un truc qui tourne dans l'eau.

Mais je vais plus loin. On pourrait utiliser deux principes de capteurs plus sophistiqués encore.

La MHD. Les lecteurs des albums "Stephane Lanturlu" de M. Jean-Pierre Petit, et notamment de celui qui s'intitule "Le mur du silence" que je recommande vivement à tous les HEOiens (même les célibataires), décrivent le principe de la MHD. JP Petit l'explique dans le sens "moteur", à savoir comment réaliser la propulsion d'un bateau par MHD (ça a été fait en réel), ou encore comment vole un OVNI. Ca parait dingue, mais c'est très sérieux... si, si ! Le principe peut être utilisé dans le sens "générateur". Moyennant quelques conducteurs électriques noyés dans la coque du bateau, on pourrait récupérer une tension proportionnelle à la vitesse, ce qui est parfait, mais aussi malheureusement à la résistivité de l'eau, ce qui est moins drôle car elle varie en fonction de la température et de la salinité. On aurait l'air malins en rivière...

Le laser. Figurez vous qu'il y a des vélocimètres laser, dont certains utilisés par la maréchaussée pour mesurer la vitesse des automobiles ! On peut en réaliser, sur des principes voisins, pour mesurer la vitesse d'un fluide. Le principe est que le faisceau laser se réfléchit sur les particules (poussières, micro-organismes, ...) portés par le fluide, ce qui crée une situation d'interférence d'ondes sur un capteur (c'est un peu comme la lecture des pistes des cd ou dvd-rom). Le signal, une fois traité, donne la vitesse des particules illuminées par le laser. Et là, chers matelotes et matelots, c'est d'une précision diabolique. La baisse du coût des diodes laser et capteurs permettrait, AMOA, de fabriquer ce type de capteur à bas prix. Mis dans un passe coque, il fonctionnerait je crois bien plus longtemps que la roue à aube d'un loch, avec l'énorme avantage de donner soit une mesure précise, soit rien du tout s'il est trop encrassé.

Un électronicien à bord pour nous fabriquer ça ?

04 mai 2006
0

reste (à part dans ta MHD) le problème du passe-coque
qui nous met face à nous-même chaque fois qu'on le démonte à flot : cette tache vert-bleue un peu fantomatique qui apparaît quant on retire le bidule, et cette eau fraîche et transparente (pas pour longtemps) qui se répand là où ça DOIT rester sec...
Allez, le javanais, ton cerveau travaille dans la bonne direction, trouve nous kekchose ! ;-)

04 mai 2006
0

Effectivement,
et sur les bateaux bien pensés ce passe coque est dans un endroit tel que l'introduction inévitable de flotte au démontage / remontage ne cause pas de désordre, ou n'oblige pas à débarasser au préalable un énorme coffre plein comme il se doit de cochonneries utiles ou inutiles.

04 mai 2006
0

sailsoft cela existe deja
j'avauis recu la doc, c'est un capteur de speedo qui se colel a l'interieur, cela valait 700 euros en 2002, compatibles avec tous les affichages par NMEA

04 mai 2006
0

Je rebondi sur votre idée

Quand on roule avec un vélo sur la galerie de voiture, les roues du vélo tournent. C’est très intéressant car on a avec ce type de compteur très simple de multiples avantages que ne donnent pas les autres compteurs :

1° Les roues tournent beaucoup moins vite que la vitesse réelle, d’où un système quasiment inusable.

2° Les roues accélèrent ou ralentissent avec un amortissement très long, d’où un lissage et une stabilité de la vitesse quasiment total que ne donne aucun loch à bateau.

Reste à trouver la corrélation linéaire entre vitesse de la roue de vélo et vitesse du bateau ou de la voiture.

04 mai 200616 juin 2020
0

et pourquoi pas ce genre de roue?
bien lestée elle permettera de lisser les valeurs de vitesse...

04 mai 2006
0

Et là on peut y mettre
un moteur de machine à laver de récup pour faire un hydrogénérateur.
:-D

04 mai 2006
0

Avec un ralentisseur de camion couplé à la roue à aube

ça fait un excellent frein, mieux qu'une ancre flottante.

J'imagine les badauds sur le ponton, qui voient un voilier s'arrêter en faisant vroooooo

05 mai 2006
0

ou là la
ça carbure sec!!
bon ben si personne n'en veux de mon idée, j'la remets dans ma culotte ....
:-)

04 mai 2006
0

et où elle est...
la roue à aube de mon GPS qui me donne la vitesse, l'heure, le cap, l'altitude, la bouée croisée ds le brouillard, l'âge du capitaine, la lunaison, et accessoirement la position en n coordonnées ??? :pouce:
en tt cas, j'ai jamais nettoyé que l'écran qd il est tombé à l'eau. :pecheur:
pour - de 200 euros, soit moins cher qu'un loch, faut pas trop chercher non ? :langue2:

c'était juste pour rigoler

04 mai 2006
0

c'est sur
uniformement égale à 0 derrière le bateau de l'initiateur du fil... :-)

04 mai 2006
0

ce qui permet de charger la batterie
et d'alimenter un loch normal de chez ship , et le problème est résolu.

non mais alors... :-D

04 mai 2006
0

ca peut même faire vivier
voire moteur secondaire ou tertiaireis tu mets des hamsters avec des equipements de plongée dedans
:pouce:

non, non, pas les messieurs en blanc, c'est gentil

04 mai 2006
0

Et pour pas un rond
le loch à orange (relisez "Mettre les voiles avec Antoine").
Seules contraintes :
- connaître sa nationalité (pour la chanson)
- naviguer en hiver (en été c'st pas la saison des oranges, mais ça doit pouvoir s'arranger en trouvant un autre fruit).

04 mai 200616 juin 2020
0

Le mien est amorti :
C'est un Walker qui est à bord depuis quarante ans, ça marche avec un petit poisson qui traîne derrière, et j'ai un répétiteur analogique qui me donne la vitesse instantanée. :-)

J'ai même trouvé une photo sur le net ! (Le mien est plutôt couleur vert de gris...)

_/)

05 mai 2006
0

pourquoi pas
la roue de velo le long de la coque ou tout simplement a travers cette derniere ;-)

05 mai 2006
0

Oui, et puis tu en mets une autre derrière,
tu gardes les pédales, la chaîne et le guidon, et ça te fait :
- un bateau amphibie
- un générateur de courant
- une motorisation légère et écologique
- un appareil pour t'entretenir la forme
- un loch de bateau

Putaing, con ! on l'a trouvée, la production d'énergie qui remplacera le GO à bord !

05 mai 2006
0

Attention aux bricolages inconsidérés.

Si la force vélocipédique de votre voilier est plus importante que sa force vélique, votre bateau risque d’être considéré avant tout comme un vélo par les autorités, avec de multiples conséquences fâcheuses.

Si vous avez le pavillon helvétique, on peut vous demander votre plaque de vélo et vous serez en infraction.

En France, en cas de contrôle d’alcoolémie positif, vous aurez des retraits de points sur votre permis auto.

05 mai 2006
0

et puis,
pas facile de pousser le vélo si tu as trop bu!

marcher à côté, il y en a un qui pouvait, mais il a arrêté de naviguer!

05 mai 2006
0

si c'est pour aller au bistrot
il faut des pneus ballon
:alavotre:

05 mai 2006
0

en tout cas des pneus
pression, et pas des demis, des formidables !

05 mai 2006
0

Et dans les mers à marées (les seules vraies)
ça te permet de regagner ton corps-mort avant l'arrivée du flot, et donc d'être au bistro avant la fermeture. Bien sût, il faut monter des roues de VTT, ou plutôt VTV (Vélo Toutes Vases).

05 mai 2006
0

et au retour
des pneus pleins

05 mai 2006
0

bibloch
le pneu de velo pour le bistro embarque sur un boat est appelé tord boyau

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (58)

novembre 2021