Hydroptère c'est fort c'est très fort...

En espérant que ce coup ci les problèmes de fiabilité soit réglés, on peut penser que ça va déchirer....

Jeudi 25 janvier 2007

l’Hydroptère monte en puissance, nouvelle vitesse record du bateau établie à 47,2 noeuds

Plus de 14 nœuds en 6 secondes, cette incroyable accélération a permis à l’équipage de l’Hydroptère de battre son propre record, établi à 46,5 nœuds il y a seulement quatre jours.

Décidé à décrocher le record des 500 mètres et celui du mile nautique le plus rapidement possible, l’Hydroptère répète les sorties d’entraînement en baie de Quiberon.
Aujourd’hui, par 25 nœuds de vent réel et une mer peu formée, le bateau a démontré, une nouvelle fois, sa fiabilité et son potentiel de vitesse.

Cette navigation devait permettre de tester une configuration de voilure différente et d’enregistrer de nouvelles données, indispensables à l’analyse des comportements du bateau et aux réglages.
Elle a finalement permis de montrer que le bateau est extrêmement performant et qu’il réagit parfaitement bien aux différentes conditions et configurations testées.

Alain Thébault et son équipage sont confiants, ils avancent progressivement vers leur objectif, battre le record de vitesse absolue à la voile.

L'équipage
26 jan. 2007
26 jan. 2007
0

pas d'inquiétude, gébé..
car la baie de Quiberon, un jeudi de fin janvier quand les températures frisent le 0°...c'est comme le Larzac....y'a éventuellement que des moutons !
Le blême vient plutôt du fait qu'à ces vitesses là, elle est petite, la baie :-p

26 jan. 2007
0

Merci...merci...
j'espère seulement qu'ils continueront demain car j'y vais dès ce soir... :-D :-D :-D

26 jan. 2007
0

hé non...
désolé...
Mais quand l'"anse" est tentante et que le mat dépasse...pourquoi faire demi-tour ? ;-)

26 jan. 2007
0

Ma réponse se voulait...
plus "imagée"...voir un chouillat grivoise... ;-)

26 jan. 2007
0

Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre...
...ni de réussir pour persévérer.
Beaucoup d'admiration pour cette petite équipe qui, souvent dans la discrétion, continue de bosser dur sur un projet fabuleux.
J'ai eu l'heureuse occasion de visiter, cet automne, la "bête" à terre: c'est surprenant. Pas un monstre en dimensions, mais cela n'a quand même rien d'un simple canote.
Des palpeurs, des testeurs, des contacteurs, de l'électronique un peu bricolée dans tous les coins, des vérins (ceux de l'Airbus !!!) et de la mécanique assez monstrueuse,du titane et du carbone partout et vous rajoutez, dans la coque centrale, un micro poste de navigation placé perpendiculairement à la route (harnais de F1 obligatoire...), face aux ordinateurs, aux écrans et aux moyens de com. avec le barreur, ou plutôt, le pilote . En avant du poste de navigation, une simple couchette.
SPARTIATE !!!
Ils sont déjà arrivés à concrétiser la prémonition d'Eric Tabrly. Il leur reste à réaliser une perf. à laquelle les medias seront obligés de s'intéresser.
Good luck à cette petite équipe discrète, efficace, sympathique et porteuse d'un vrai projet technique et sportif.

26 jan. 2007
0

Et il leur faudrait des résultats,
car le financement de l'hydroptère est difficile d'après ce qu'on m'a dit.

Il semblerait que l'hydroptère actuel soit une très bonne mouture et que cette emerveille d'architecture navale nous promet le meilleur...

26 jan. 2007
0

Ben je suis pas trop vieux...
... Alors je voudrais pas m'avancer mais personne dans les années 50 ne prévoyait de faire de la croisière sur des catamarans, me trompes je?

26 jan. 2007
0

Archi faux !
il détient déjà le record de la traversée de la Manche ...
Et avec ce type de raisonnements...peu de grandes avancées technologiques auraient vu le jour :
- vous auriez imaginé au début du 20 ième siècle déplacer 900 personnes à 500 knts et à 35000 pieds (A 380)?
- au même moment, vous auriez imaginé vous déplacer en famille sur 4 roues à 130 km/h (automobile)?
- vous auriez imaginé communiquer par écrit dans le monde entier en temps réel (internet) ?
-etc...etc...

Et entre nous, quand bien même il utiliserait quelques deniers publics...ils sont mieux investis là que dans beaucoup de ministères , non ? ;-)

26 jan. 2007
0

Ben mon bon mooossieur !
Qu'est ce que c'est tout ces chercheurs qui foutent rien !

C'est vrai quoi, on se demande à quoi ils servent !

et payer en plus avec l'argent des français !

Vive le retour du galion à rames !

26 jan. 2007
0

pierre-andré
à propos, où en est-tu de tes travaux de creusement de ta pirogue dans le tronc du vieux chêne du fond du jardin de ton arrière grand-mère?

26 jan. 2007
0

un des problemes de l'hydroptere
c'est que la gestation est tres lente et son differentiel par rapport aux planches a voile et meme aux tris de 60 pieds s'est considerablement reduit

s'il passe les 50 noeuds, la chapeau

je ne crois pas qu'il s'agisse de financements publics, en tout cas pas directement, il est aide par dassault thales etc qui font le boulot, il y a surement des trucs utiles qui sortiront de ces recherches

27 jan. 2007
0

J'imagine,
que les différents systèmes de captation des efforts en jeu sont et seront une base de données des plus enrichissantes pour l'avenir des foils sur les muticoques.

L'hydroptère sera t'il l'évolution majeure des tri actuels, dont on sent bien qu'ils approchent de leur plus haute optimisation, le doute persiste...

27 jan. 2007
0

Un beau projet
:bravo:

27 jan. 2007
0

tu peux ajouter
le médicale, combien de matériaus sont issue de ce genre de recherche ??

les protèses, les jambes de bois en composite, la miniaturisation, les télécommandes, les dopleurs etc etc

les retombés sont multiples et pas forcément visible de suite,

alors que dire de la formule 1 , de tout sport de haut niveau, de toutes recherche sérieuses,

maintenant il y a aussi des recherches loufoques, mais on y trouve pas dassault , et autres...
et sauf erreur aux dernières nouvelles dassault est une entreprise privée pour le moment...

28 jan. 2007
0

Argent public
Et tous ceux qui naviguent au Antilles avec des catas financés grâce à de l'argent public.

Ben oui, indirectement les catas loués au Antilles sont financés par de l'argent public au travers des SNC de défiscalisations et des investisseurs qui réalisent des économies d'impôts.

Alors un peu d'argent public dans l'hydroptère (à supposer qu'il y en ait) ça devrait pas plus chatouiller qu'un manque à gagner pour l'Etat dans le secteur de la location de catas aux Antilles, non ?

Mon intervention est un peu une boutade. De l'argent public il en est saupoudré presque partout de manière plus ou moins direct. Tout est dans la mesure, n'est-ce pas ? Alors pourquoi pas l’hydroptère ? On finance bien des associations de taggers.

D’un coté (pour les catas de la Martinique) on favorise un secteur économique, un département, des emplois ; de l’autre côté on s’assure la paix sociale (je parle des graffitis).

Dans la mesure, vous disais-je, tous est dans la mesure.

26 jan. 2007
0

Bel exemple de désinformation
Bel exemple de désinformation !

Ca fait des années qu'on nous bassine avec l'Idioptère, qui a gaspillé des millions d'euros dans un projet qui n'interesse que des chercheurs puisqu'il n'aura jamais d'application pratique (vous imaginez faire voler vos tonnes de matos et de bouffe ?).
Je rappelle qu'en 2002 l'engin était censé participer à la Route du Café... Absurde, tout ce qu'il peut espérer c'est un record sur 500 m en eau plate, certainement pas même un "simple" record sur l'Atlantique.

Je suis pas contre la recherche du record de vitesse à la voile sur 500 m en eau plate, je suis contre le baratin et la mobilisation d'argent public pour des objectifs intenables !
Si des sponsors privés veulent mettre du fric la dedans, parfait, mais Thébault a déjà dépensé des centaines de milliers d'euros d'argent public.

0

si
il y en avait deja depuis tres longtemps!

26 jan. 2007
0

top lent. je suis..ma réponse s'adresse à Pierre André !
;-)

27 jan. 2007
0

déjà....
si les tri de 60' marchent de mieux en mieux, c'est peut être aussi que leurs dérives resemblent de plus en plus à des foils, non? étudiés sur l'hydroptère peut être?
:-p

27 jan. 2007
0

J'imagine également
que les études de matériaux résistants aux énormes contraintes dans un milieu sans cesse changeant, toujours agressif, avec des échantillonnages relevant quasiment du symbole, ont ou pourront largement contribuer à diverses industries : voile, aviation, espace, architecture...

Le différentiel de vitesse se réduit avec les engins classiques, c'est vrai, mais il reste à l'Hydroptère une grande marge de progression au niveau de la fiabilité, et ça ça ne peut être que bénéfique pour toutes les techniques utilisées.

28 jan. 2007
0

pour qu'il y est
plus d'argent public investi çà etlà il faudrait plus d'impot mais là qui rembourserai la dette ?

27 jan. 2007
0

moi,j'ai le sentiment
que des entreprises comme Dassault et Tales,n'ont pas l'habitude de gaspiller leurs deniers inutilement.
Hors,quand ont voit combien ils ont déjà investi dans cette aventure,il leur serait aisé de couper le financement,d'un projet soit-disant inutile.
Alors,il y a le chalenge de "voler" sur l'eau,éventuellement,les retombées médiatiques,(encore que,vû le nombre de crashs!)mais surtout,AMHA,c'est la base d'étude qui les interresse plus que tout.
Je n'y connais rien en dynamique des fluides,mais ce qui peut fonctionner dans l'eau à ces vitesses,avec toutes les contraintes induites,doit certainement apporter beaucoup de renseignements à un avionneur comme Dassault.
Il n'est qu'à voir le type de matériaux utilisés,qui sont plus près de l'aviation que du nautisme comme le titane et ceux qu'on connait pas,et qu'ils ont certainement en test à bord.
Ce qui explique pourquoi l'hydroptère est farci de capteurs et d'ordis,et qu'on épluche toutes les données après chaque vol.
Aussi,pour moi,en plus d'un projet,c'est aussi et surtout une exellente base d'esai.
Cordialement,jacquot.

27 jan. 2007
0

C'est certain
que c'est un formidable laboratoire de résistance des matériaux et de mécanique des fluides, toujours utile pour un industriel de pointe comme Dassault.

27 jan. 2007
0

Par contre,
je crois que vous vous trompez quand à la direction de l'ascenceur.

Les bureaux d'études et les techniques utilisées dans le secteur de l'aviation militaire ou civile ont des moyens sans communes mesures avec ceux du monde de la Voile/compétition.

Exemple:
- Les usines Dassault prètent leur locaux pour la fabrication des foils car ils sont les seuls à posséder des installations spécifiques hors de prix pour n'importe quels chantiers navals français.
- Je ne suis pas certain que les résultats concernant les foils intéressent tant que cela l'industrie de l'aviation.

A mon avis, il y a d'une part l'héritage Tabarly qui était, ne l'oublions pas, militaire, et d'autre part, sans doute le prestige lié à cette opération au budget anecdoctique pour le monde très richement doté de l'aviation.

Et le financement de l'hydroptére été mis à mal justement parce que ce prestige tarde à venir: trops de problèmes techniques sont venus diminuer le grand espoir que l'on mettait dans cet engin exceptionnel.

N'empèche que l'hydroptère est un voilier fascinant.

27 jan. 2007
0

Mais
Tu ne peux empecher ceux qui se passionnent de recherche, de vivre leur passion, meme si les retombees ne sont pas evidentes.
Le plaisir ressenti lorsque tu resouds un probleme mathematique, engendre naturellement qu'on se retrouve un nouveau probleme a resoudre, et ainsi de suite.
C'est ce qui se passe pour tous ces gens qui s'afferent dans l'aeronautique ou ici dans un certain nautisme.
D'ailleurs n'est ce pas un peu ce que tu vis toi meme, lorsque tu recherches le petit recoin inconnu pour un mouillage forain? :-)

27 jan. 2007
0

peut etre
mais quand renault gagne en f1 c'est les twingos qui se vendent plus. Meme s'il y a rien a voir.

27 jan. 2007
0

donc va falloir
songer à te reconvertir :-D :-D :-D

ce qui ne te déplairait sans doute pas ;-)

27 jan. 2007
0

Peut-être que le but
est justement de transporter des passagers autrement qu'avec les très énergivores avions ? :tesur:

[color=blue]_/)[/color]

28 jan. 2007
0

N'oublie pas, Gébé,
que le bête mat en aluminium a été inventé par des régatiers à l'esprit tourné vers l'avenir... Et aujourd'hui c'est le mat des voiliers pépères !

L'avenir d'aujourd'hui, c'est le présent de demain ! ;-) ;-)

28 jan. 2007
0

Un poil spécieux, je l'admet !
Mais il n'en reste pas moins que les recherches entreprises dans ce genre de projet bénéficieront un jour au plaisancier lambda : je pense que la résistance des dérives qui équipent les bateaux de plaisance d'aujourd'hui a été étudiée et mise au point sur des bêtes de courses qui ne ressemblent en rien à nos bateaux... Plein d'autres exemples...

On peut tout à fait ne pas trouver intéressant la recherche de la vitesse au prix fort. Mais on ne peut pas contester que ça fasse avancer le chmilblick.

27 jan. 2007
0

Et le but d'en tout cela,
ce n'est pas de voler, mais de glisser juste au dessus de l'eau. L'eau reste l'élément à comprendre, apprivoiser.

Ce n'est pas tout à fait la même chose.

il n'y a pas si longtemps que cela, on s'étonnait que certains aient l'idée saugrenue de vouloir naviguer sur des multicoques...

27 jan. 2007
0

Donc
Dassault va vendre de plus en plus de bateaux! :-D

27 jan. 200716 juin 2020
0

un petit projet
financé par le gouvernement américain dans les années cinquante .

28 jan. 2007
0

Il serait dommage,
de terminer ce fil sur une vision négative de la recherche.

Et dans l'option foil qui pourrait apparaitre sur les trimarans de croisière (et suggéré par Eric Lerouge), l'hydroptère aurait sans doute quelques renseignements à fournir.

0

le petit projet americain
s'appelai le monitor et il allait deja tres vite pour pas cher a sa premiere mouture, on peut pas en dire autant pour le notre hein !ps:je suis ok avec gébé ca n'apporte rien au plaisancier moyen

28 jan. 2007
0

C'était en 1937...
La photo de l'hydroptère américain date de 1937 et faisait la couverture du Times.

Cela me surprend qu'il soit le fruit d'études de l'armée, mais pourquoi pas?

29 jan. 2007
0

C'était en 1937...
La photo de l'hydroptère américain date de 1937 et faisait la couverture du Times.

Cela me surprend qu'il soit le fruit d'études de l'armée, mais pourquoi pas?

28 jan. 2007
0

il y a une cinquantaine d'année
deux pays se lançaient à corps perdu dans une course à l'espace...et chacun aujourd'hui se situe à quelques mètres près sur le globe...mais l'objectif était quand même de se foutre sur la gueule...pas pour une guerre propre pour épargner les civils, non, pour pas rater les militaires armés à côté...

moi j'aime bien ce côté johnatan de ce drôle d'oiseau mi-flottant mi-volant, dans une recherche de vitesse pure, et plus prosaïquement une énorme base de données sur les contraintes et ruptures des matériaux.

Et il y a d'autres dépenses d'état qui me donnent plus envie de pleurer...

28 jan. 2007
0

Sans vouloir "casser du rétrograde"
Je bondis de lire que cette recherche n'apportera rien à la plaisance.
Bien sur que si et certainement pas de façon directe , mais néanmoins toute avancée technologique apporte son lot d'amélioration dans la vie courante (l'utilisation du carbone !)
Si on suit cette théorie de refuser les nouveautés "extrèmes", à quoi bon envoyer des fusées dansl'espace ??? et pourtant on est bien contents d'utiliser le gps ! et les transmitions par satellites, n'est-ce pas ?

Le but "officiel" est surement puéril, mais c'est tout ce qui va autour qui est interessant.
quand à l'argent "gaspillé" par dassault ou airbus, au point ou en est mieux vaut aller au bout !

28 jan. 2007
0

Dans le même sens
Et à titre d'exemple, le budget de la défense américaine finance une bonne partie de la recherche publique et privée américaine, dont les retombées ne sont pas forcément... militaires (à moyen terme en tous cas) !

Hisse et Oh par exemple, est le fruit de ces subventions (eh oui, Internet est issu de la technologie militaire américaine).

28 jan. 2007
0

Pour le coup !
Je n'ai jamais pensé le contraire, et ceux qui croient que la bête peut naviguer plusieurs jours en haute mer passent à mes yeux pour de doux rêveurs !

Dans les années qui viennent au moins...

28 jan. 2007
0

Dans les année qui viennent
ai-je dit !

Les avions, ça fait un bon siècle qu'on s'acharne dessus !
Et puis sans moteur, on n'a toujours pa trouvé comment faire décoller un avion (si ?)

Et puis les avions, on savait que ça pouvait marcher (enfin, voler) : il y avait les oiseaux pour le prouver.
L'hydo-chose, ça se fait pas dans la nature (serait-ce contre-nature ?)

28 jan. 2007
0

ireel biensur que non
çà existe dejà,maintenant pour l'hydroptere il essaie simplement d'avoir les perf.d' un char a voile qui lui triple la vitesse du vent et ceux depuis tres longtemps. la gv full batten le mat aile devinez d'ou cela vient ; et bien du char a voile pour en revenir a l'hydro. limiter la surface mouillée d'ou les foil et tu reproduit le schema terrestre par contre le bleme c'est en mer formée ou je suis plus perplexe

0

j'insiste
j'aime bien le petit hydroptere americain :il vat vite pour pas cher!comprenne qui pourra ;-) ;-) ;-)

28 jan. 2007
0

Me faites pas rire
Comme si l'hydrofoil était une invention française, avec not' Tabarly national !
Les foils existent depuis les années 55, en record de vitesse sur eau plate, mais aussi au large, avec David Keiper et Williwaw dans les années 60/70, qui a du faire dans les 20 000 milles au large sur son tri de croisière à foil, pour le millionnème du fric de l'Hydroptère !

voir par ex www.foils.org[...]dak.htm

29 jan. 2007
0

A ceux qui le "tentent."..
bien sûr (aîe, j'avé laisser passez une fote d'ortografe...) ;-)

28 jan. 2007
0

Bon d'accord
Admettons que l'Hydroptère puisse avoir des retombées potentielles pour quelque chose un jour, on sait jamais, peut être la mise au point de meilleurs systemes de récupération d'homme à la mer (après tout, à 50 nds, si on tombe on est hors de vue en qlqs dixièmes, si on met un harnais on est coupé en deux ou assommé, et c'est un engin inmanoeuvrable pour récupérer un homme à la mer).

Ce qui m'énerve le plus, c'est le mélange des genres : pour récupérer du fric pour le projet, on veut nous faire croire qu'il est envisageable pour cet engin de courir au large, records ou courses ! Pour çà, il s'est donc même inscrit a la route du café, sachant très bien qu'il abandonnerait au mieux le jour du départ, il est même pas parti.

Assumez, et dites franchement que c'est un engin de record de vitesse sur 500 m d'eau plate ! Vous imaginez sur une houle de 8 à 10 m, avec des trains de vagues différents, marcher à 40/50 nds ? Pour çà, il faudrait voler à 10/15 m au dessus de l'eau, donc tant qu'on pourra pas construitre un hydroptère de 100 m de long (avec lmes effets d'échelle, donc efforts multipliés par 50), c'est pas la peine !

28 jan. 2007
0

C'est pas si vieux
que ceux qui prétendaient faire décoller un engin ailé passaient pour des fous furieux !

28 jan. 2007
0

Et un cata
un cata qui va plus vite que le vent, c'est pas contre nature ?

Le projet hydroptère est aussi irréel que l'étaient les films et romans de SF qui nous montraient des personnes dialoguer en voyant avec des apareils bizzaroides ! et que peut-on faire de nos jours avec les nouvelles technologies ?

Bon aller j'arrête, tu dois surement avoir raison.

28 jan. 2007
0

tu n'empechera pas
l'homme a aller de plus en plus vite et ceux sur n'importe quelle surface . de toute façon la vitesse est tres relative ce qui est rapide en mer est lent sur terre et je ne dit pas dans les airs,mais qu'impore ,le plaisir est quand tu est sur le meme terrain de jeu. la valeur relative est plus importante que la valeur reel.et oui sinon on serai tous dans des fusées

29 jan. 2007
0

ça ne sert à rien...
de défier l'Everest sans oxygène...sauf à rêver .
Merci à ceux qui le tente...

28 jan. 2007
0

interet des foils
en ce qui me concerne je considere contrairement a beaucoup que les etudes sur l'hydroptere son au contraire tres utiles et meme si le "jouet" ne gagne jamais une transat, ses enseignements pourraient bien se reveller interessants pour l'avenir.
les données ainsi recueuillies pourraient par exemple permettre la creation de navirs de fortes capacités capables de remplacer les ngv qui, tant par leur consomation que par les degats de leurs vagues, provoquent des "degats" considérables...
certe il existe des vedette à foils mais elles son relativement empiriques et les info du voilier pourraient bien servir un jours à les ameliorer de façon importantes.
dans le meme esprit, les americain ou récupéré l'orlan, un engin russe mi avion mi bateau. si ils l'on fait c'est qu'il pense qu'il peut y avoir quelque chopse à retirer d'un tel engin meme si c'est dans un domaine à priori totalement etranger au programme de base.
c'est ce qui fait leur force, cette capacité a lancer des projets "fous", alors que nous ne pouvons enviseager la moindre recherche si nous n'y voyons pas d'avantage immediat.
j'ai un beau frere (français) qui a lors de sa these de doctorat en suisse ouvert un nouveau domaine dans le traitement de l'image. il fait aujourd'hui les beau jours d'une entreprise irlandaise tandis que son frere du meme niveau fait ceux d'une entreprise anglaise. ces entreprises ont compris que pour gagner il faut savoir risquer. ce n'est pas malheureusement le cas de notre pays qui leur proposait gaillardement des postes precaires avec un salaire proche de la moitie du smic.
l'hydroptere doit etre considerer comme un instrument de recherche fondamentale, au meme titre que le "jet" en angleterre ou d'autres projets dont les retombée immediates sont tres loin d'etre evidentes mais dont l'importance ne se verra peut etre que dans des années.
qui aurait parié que l'empillement de charbon d'enrico fermi dans les vestiaires du stade de chicago en 1940 nous eclaireraient aujourd'hui ?
certainement pas nous français franchouillards le cul planté dans nos certitudes...
bref meme si il n'apporte jamais rien à notre plaisance les recherches menées sur l'hydroptere peuvent avoir dans l'avenir des retombées importantes et meme si elle n'en ont pas, c'est la multiplication de ces recherches à prioris "inutiles" qui ont permis les grandes avancées tant technologiques que sociales ou medicales.
jpierre

0

la recherche c'est bien
surtout quand ca coute pas plus cher que ca rapporte
ps:le mot reactionnaire n'est pas a sa place dans ce forum,on y parle que technique ;-)

29 jan. 2007
0

Merci Jean-Pierre,
d'avoir pris le temps d'expliquer les quelques préceptes fondamandaux quant à l'utilité de la recherche, bien mise à mal en France depuis pas mal de temps par les réactionnaires de tout poils.

29 jan. 2007
0

Mais
La science est issue du cerveau humain. Si elle a permis de mieux tuer, elle permet surtout de mieux guerir.
Sans elle, tu serais encore a courir derriere le lapin ou la gazelle selon tes gouts :-D, ou devant le lion ou l'ours selon leur gout :-)
Crois moi, si ce serait plus spectaculaire et pour certains plus motivant que virtuel transat, ce serait sans aucun doute plus court!
En tous cas tu ne serais pas arrive a ton age (avec tous mes respects), et encore moins a te la couler douce dans de superbes mouillages sur un cata! :-)

29 jan. 200716 juin 2020
0

bulletin de l'AYRS
n° 62 - octobre 1967

29 jan. 2007
0

Dans le droit fil du post de Diaoulig
Ce genre de projet, outre les progrès technologiques qu'il génère immanquablement, est une quête d'absolu (cf Jonathan Livingstone, évoqué il n'y a pas longtemps sur un autre fil). Et s'il y a une, et une seule leçon à en retirer, c'est que nous autres êtres humains, nous nous différencions de nos amis les bêtes par ça : notre capacité à créer, à développer, à améliorer, à envisager, à imaginer.

Ca peut passer par des plantages retentissants et des gouffres à fric, peu importe. Si on ne le fait pas, on végète, on régresse, on retombe dans le monde animal qu'on a eu tant de mal à quitter...

Le premier gars qui a en l'idée d'enfourcher un tronc d'arbre, de se munir d'une branche et de faire avancer son radeau a dû passer pour un doux dingue aux yeux du chamane et des notables de sa tribu.

Grâce à lui, pourtant, on voit la vie d'une couleur bien sympathique, faite de bleu profond, de jaune d'or, de blanc éblouissant, et on oublie un moment la misère de la condition animale...

29 jan. 2007
0

On n' a pas dit que tout allait dans le bon sens !
Mais l'Hydroptère, lui, il ne fait pas reculer l'humanité ! ;-)

29 jan. 2007
0

La recherche c'est fantastique, bien sûr !
C'est bien sûr un grand progrès pour l'humanité d'aller sur Mars...

... Bien sûr, on demande pas leur avis au 2 milliards d'humains qui vivent avec moins d'1 dollar par jour, dont l'espèrance de vie est réduite de 30 ou 40 ans.

...Personnellement j'ai pas envie de devoir expliquer à la maman qui voit mourir son bébé par manque d'eau ou de nourriture qu'"on" a préféré le laisser crever pour garder du fric pour aller sur Mars.

Bien sûr, le raisonnement est spécieux, mais pour moi la recherche doit d'abord servir à améliorer la condition humaine. C'est vague évidemment (pour rester dans le nautisme), mais je trouve dommage de consacrer autant d'argent (public ou privé) à une application qui ne servira jamais qu'a aller vite sur de l'eau plate. Encore une fois, je ne remets pas en cause le principe de l'hydroptère, mais le fait qu'on veut nous faire croire qu'il pourra aller au large. Quant il y aura 3 morts dessus, on dira "mais c'était de la folie, c'était évident".

Je me dis qu'avec le budget qu'ils ont consacré à ce truc irréaliste (voler sur l'eau au large), ils auraient déjà explosé le record de vitesse sur eau plate avec un engin plus simple et plus efficace.

Petit rappel : le cata de Parlier qui devait mettre minable les tris actuels ! Aujourd'hui, ils laissent tomber, au moins ils se rendent compte que c'était pas réaliste... j'ai pas entendu de panégérique pour défendre ceprojet là !

Vous connaissez l'histoire du chasseur qui veut tirer deux lièvres à la fois ?

29 jan. 2007
0

Rêve
Moi, l'hydroptère, dont je n'ai jamais vu que des images, je le trouve beau et il me fait rêver, de même que je trouve fantastique l'obstination de ceux qui s'obstinent à faire nager, pardon voler, cette incroyable machine. Le rêve et la beauté ont-ils un prix? Ce sont eux qui nous permettent de vivre.

Allez hop, plus que 100 m de godille et je pourrai me faire à bord un thé punché bien chaud et bien sucré!

29 jan. 2007
0

Temporisation
Pour aller dans le sens de Gébé, je suis bien d'accord pour trouver l'inflation technologique actuelle, par certains endroits, inquiétante.

Mais il n'y a vraiment pas de quoi s'enflammer sur l'hydroptère qui est un projet bien innofencif et au coût financier si bas par rapport à d'autres.

29 jan. 2007
0

Point de connexion
L'interet de l'hydroptère n'est il pas avant tout de provoquer une espéce de synergie qui incite chacun à aller de l'avant, en tenant compte du présent, du passé.

Moi, je trouve qu'il y a du rêve dans cette entreprise.

29 jan. 2007
0

une qestion guy
et avec toute l'amitié que je te porte:
les recherches menée avec l'hydroptere doivent-elle obligatoirement servir à la plaisance ?
peut etre que des fruits de cette recherche permettront un jours à un etre humain handicapé de mener une vie normale grace aux connaissances des materiaux acquises sur ce projet ou sera-t'il possible de fabriquer des ponts plus solides et moins couteux en terme d'environement que les techniques actuelles. c'est tout le paradoxe de la recherche fondamentale et de la recherche tout court qui se presente là, quand on cherche, on ne trouve pas forcement ce que l'on cherche mais parfois quelquechose d'encore plus utile.
certe la recherche n'amene pas que du bon mais c'est le propre de toute recherche et sans rudolph diesel ton cata serait peut etre une bombe flotante à essence. certe il polluerait peut etre moins que tes ysm12 mais qu'est-ce qu'il serait plus dangereux...
et des exemples de la sorte il y en a des milliards et nombres des progres que nous utilisons aujourd'hui decoulent de la recherche militaire d'hier... c'est a nous de veiller à ce que cela ne derape pas.
la seule solution pour eviter que l'homme par son evolution ne detruise son environement et lui-meme serait de le supprimer deffinitivement mais je doute que cela soit une solution applicable.

29 jan. 2007
0

Je juge, et en réponse à O.F :
Que le progrès technologique ne s'accompagne pas nécessairement de progrès moraux ;
que c'est dans la nature humaine de se poser des questions, voire des défis, et d'essayer d'y répondre ou de les surmonter ;
que c'est dans la nature humaine de se poser le c.l dans l'herbe et de méditer sur le cours du monde.

Mais qu'en ce moment, on n'écoute pas beaucoup ceux qui posent le c.l et lèvent le nez dans les étoiles.
Il y a eu par le passé d'autres épisodes d'obscurantisme (d'un autre ordre). Espérons que celui-là ne dure pas trop longtemps.

Et par pitié, Gébé, n'associe pas Einstein à l'UTILISATION de la bombe A.
Par ailleurs, tu sera bien content qu'Openheimer soit passé par là quand toi ou tes proches aurez besoin d'une IRM.

30 jan. 2007
0

guy
au sujet de la bombe, c'est une controverse telle que je pense inutile et deplace d'en rajouter ici.
par contre je considere injuste d'accuser openheimer de tous les maux et ses recherches ont contribué à certain progres notament dans le domaine medical.
le probleme guy c'est que toute recherche est ambivalente et qu'elle peut aussi bien apporter un mieux qu'un mal et en plus les notions de mieux et de mal fluctuent avec le temps. openheimer, comme tout savant, car c'en etait un de premier ordre, n'echappe pas à cette regle. de là à lui faire porter le chapeau de la folie des homme il y a un gouffre que je ne franchirai pas.
au fait guy, c'est grace à la recherche militaire et en partie aux travaux d'openheimer en physique fondamentale que les ordinateurs modernes existent et que nous pouvons avoir cette conversation...
pour finir, je ne te le souhaite evidement pas mais si un jours par malheur toi ou l'un de tes proches devaient avoir besoin d'une radio therapie je doute que ce jour là tu refuse au nom des opinion que tu affiche plus haut..
je ne prend pas la defense de la bombe je dis simplement que rien ni personne n'est jamais noir ou blanc.
amicalement
jpierre

30 jan. 2007
0

j'oubliai un truc
tout est question de point de vue:
du point de vue de la population d'hiroshima et nagazaki, la bombe est une mega saloperie
du point de vue des soldats us de l'epoque qui ont pu rentrer chez eux sans laisser leur peau au combat sur les dizaines d'atolls style tarawa c'est une benediction...
certe la meilleures des choses aurait ete de ne pas faire cette guerre ni aucune autre mais ça c'est de l'utopie pure...
enfin et pour revenir au sujet de l'hydroptere quel que soit le resultat final e ces recherches, que ce soit dans le nautisme, dans tout autre chose, en bien ou en mal ou que cela n'aboutisse à rien de concret le merite aura malgres tout ete de faire quelque chose et les informations enmagasinnées serviront peut etre des dizaines d'années plus tard.
ce n'est pas etre "reac" que de refuser la recherche, c'est la peur du lendemain. moi aussi j'ai peur mais je considere que la peur n'evite pas le danger et je prend dans le modernisme ce qui me convient et je laisse au autre y prendre ce qui leur convient meme si cela ne me convient pas
jpierre

29 jan. 2007
0

hydroptere
Que Thalès investisse dans ce projet n'est certainement pas à fond perdu.
Les USA ont depuis quelques decennies des navires de guerre avec ce type de coque. Thales étant actionnaire dans DCN, les plus avertis auront fait le rapprochement ;-)

30 jan. 2007
0

Le danger des petites phrases,
c'est qu'elles créent des raccourcis...

Une autre petit phrase:
Extrait de L'encyclopédie Unviversalis:
"Après les explosions atomiques sur le Japon, Oppenheimer entreprend, avec plusieurs autres physiciens de Los Alamos, une campagne d’information sur les dangers de l’arme atomique et participe à de nombreuses discussions"


Le recherche en jeu sur l'hydroptère, c'est principalement le foil.

Dans les enjeux futurs autour des moyens de déplacement écologique, il me semble que les foils auront peut être un role très important.

30 jan. 2007
0

Pierre andré,
prècheriez-vous le renoncement ?

Et l'avenir des transports maritime sera peut-être tout autre que celui des bateaux à moteur sans foils.

N'ayons pas aussi peur de l'avenir...

Et surtout tentons d'en inventer un qui soit en adéquation avec nous et la planète Terre.

30 jan. 2007
0

Ben oui...
... Mais les Italiens des Iles Eoliennes ne jurent que par se mode déplacement sur les bateaux de liaisons et les soviétiques avant l'effondrement du mur avaient énormément de prototype(récupérés depuis par les américains semblerait il...) sur des applications à moteur...

De plus je crois, qu'avec ce même genre de raisonnement le monde n'aurait pas connu l'avénement de la carte à puce inventée par un Français qui a été plus fort que tout le monde sur ce coup là cocorico...

Enfin la recherche fondamentale est déjà tellement pauvre en France, bien de nos cerveaux émigrent aux Etats Unis ou au Canada pour travailler sur des sujets sûrement bien plus fou que l'Hydroptère, que l'on se penche sur dernier me semble plutôt raisonnable ;-)

Bon en même temps je sais plus comment dit Gébé mais en gros chacun pense bien comme il veut...

Perso l'hyroptère j'aime bien, je ne sais pas jusqu'où il ira, ni jusqu'à quoi il peut prétendre mais j'aime bien...

A+

Nouch

30 jan. 2007
0

Pourquoi on a laissé tombé les foils ?
Je pense que si les foils sont le principal axe de recherche, je ne suis pas sûr que ce ne sont que les foils en eux-même, mais la navigation avec des foils.

L'enjeu c'est de maitriser les nouvelles contraintes apportées par ce genre de navigation, qui ont fait renoncer avant. Depuis, on a progressé en matériaux (plus vraiment les mêmes qu'en 60-70), en formes, en liaisons et en structures. Et les coûts de production de matières autrefois rédhibitoires deviennent abordables alors que d'autres le sont de moins en moins. Ca justifie parfois de remettre l'ouvrage.

C'est aussi quand l'hydroptère se ratatine dans des vagues qu'on tire des informations et qu'on essaie d'amériorer.

Et puis dans le même temps de cette recherche fondamentale, on va trouver des autres idées. Un exemple : quelqu'un a parlé de la chute d'un équipier à 40knts. Ca m'a fait froid dans le dos. Et du coup, je me suis dit : et si lorsqu'un équipier tombe à l'eau on appuie sur MOB dans cockpit et ça largue un liquide concentré, visqueux, fluo-écolo (celui là faut le trouver!) qui donne la trace entre l'équipier et le bateau, c'est un plus, non ? Et si une fois au point on le passe non plus en fluo mais en phospho pour la nuit et qu'on équipe mon bateau, c'est pas mal aussi non ? En plus d'un feu qui devient très vite invisible, on a une ligne qui brille et qu'on peut suivre jusqu'au malheureux.

C'est peut-être absurde, c'est peut-être le futur ? Ca devient de la recherche appliquée et si c'est pas bon on oubliera.

La vitesse de l'hydroptère je m'en fous un peu mais qu'est ce que je gamberge à plein de trucs autour quand j'en entends parler !

Patrick

30 jan. 2007
0

Ben alors pourquoi
...même les ferries sur foils ont laissé tomber, alors que c'est pas bien compliqué à gérer sur un bateau à moteur ?
pareil pour les gardes-côtes US, qui ont testé et retesté entre les années 60 et 80, et laissent aussi tomber ?

mais on doit être plus fort en France, on a compris quelque chose que les autres ont pas vu !

30 jan. 2007
0

en résumé...
l'hydroptère, c'est d'la bombe !!!!

burps, pardon... :jelaferme:

30 jan. 2007
0

Là dessus...
Une étoile ;-);-)

30 jan. 2007
0

Et Tabarly?
Souvenons nous tout de même que c'est le grand Eric qui est à l'origine de ce projet.
Il avait déja eu l'odée de mettre des foils à un trimaran pour aller plus vite.
Il a aussi imaginé l'enrouleur que tous utilisent maintenant, la chaussette à spi, l'utilisation des ballasts etc...
Les recherches sur l'hydroptères aboutiront-elles à un résultat transposable? Nous ne le savons pas. c'est le propre de toute recherche de ce genre.
Les chercheurs ont travaillé en laboratoire sur la création de matériaux composites qui sont maintenant largement urilisés dans la construction des avions notamment. Nous voyageons à bord d'avions dont de nombreuses pièces sont assemblées par collage.
Et les résultats de ces recherches (cf Oppenheimer et Einstein déja cités) sont ce que les hommes en font.

30 jan. 2007
0

Joli débat
qui peut se résumer par "A quoi bon..." ou "Pourquoi pas...".
La recherche mène parfois à des résultats aux antipodes du point de départ. La colle repositionnable du post-it est issue des recherches d'un groupe qui cherchait "la" colle, super-solide... On ne peut pas juger. Quand à dire que ça n'intéresse que quelques uns, c'est sans doute vrai. Je fais parti de ceux qui se foutent complétement de la vitesse la plus grande, qu'elle soit atteinte sur l'eau ou ailleurs. Ca ne sert à rien. Et vous qui faite de la plaisance devriez le savoir : on a trouvé mieux pour traverser l'Atlantique qu'un bateau à voile... Ca vous empêche pas d'en faire !!!
Dans le même genre d'idée, il y a des compétitions de "pédalos" par de grandes écoles d'ingénieurs, qui atteingnent les 19 noeuds. Ca ne sert à rien non plus : y'a peu de chance qu'un jour on vous loue des pédalos de compétition... Mais je trouve plaisant que certains aient envie (et s'en donne les moyens) de participer à des choses complétement inutile sur le papier, qui auront peut-être un impact dans 5, 10, 50 ans... Et tant que j'y pense, c'est aussi grâce à la recherche pure sur fond public, en physique quantique, qu'on a mis au point nos disques dur de plusieurs centaines de Go... alors que rien ne laisser supposer qu'il y aurait une application pratique un jour.

30 jan. 2007
0

Joli débat, en effet, dont une des branches aborde le thème de la vitesse :
Certains trouvent la vitesse inutile, inintéressante. Mais, de fait, on recherche tous la vitesse, dans tous les domaines : mon voilier dont la vitesse de carène ne doit pas dépasser 6-7 noeuds, je cherche sans cesse à le faire accélérer : pour mon plaisir, par sécurité, pour mettre minable le Mousquetaire d'Yves, parceque j'ai faim...
Tout est relatif, et si les 50 noeuds de l'Hydroptère sont un Graal pour Thébault, les 6 noeuds de mon bateau sont le mien (rassurez-vous, je l'atteint plus souvent que lui !)

Dès qu'on pose le cul sur un Hobie cat ou autre engin de plage, on ne pense qu'à une chose : aller plus vite !

La vitesse n'est pas uniquement un danger ou un stress, ça peut aussi être un plaisir, un avantage, une sécurité, un gain, un confort, même.

Si en plus cette vitesse est atteinte avec une faible dépense d'énergie, alors là ça peut devenir un enjeux mondial, et celui qui aura un poil d'avance dans ce domaine a des chances de succéder au roi du pétrole !

30 jan. 2007
0

Sans prendre parti,
parce que je suis assez partagé sur le sujet, je peux quand même dire :
Si on me propose une virée d'une journée à bord de cette machine, j'arriiiive !

30 jan. 2007
0

L'homme se projette dans l'avenir
L'homme sera d'abord ce qu'il a projeté d'être ... mais l'existentialisme est il un humanisme ? :reflechi:

Re Internet ça a commencé (gratuitement) grâce aux chercheurs du CERN i.e. avant l'arméericaine:tesur:

30 jan. 2007
0

La recherche est-elle un humanisme ?
On devrait plutôt dire la guerre est-elle un humanisme, dans ce cas, puisque TOUTES les grandes inventions de l'humanité ont été faites dans le but de se mettre sur la gueule, et jamais la recherche n'a progressé autant que pendant les guerres...

Bon alors, faute de trouver un usage guerrier à l'hydroptère (petit rappel, on parle pas de vitesse à moteur sur foil, ca on maitrise deja très bien), on peut penser qu'il est condamné à disparaitre !

Non, trèves de plaisantages, le principal probleme de l'hydroptère à mon sens, c'est qu'il n'est pas polyvalent du tout, ce qui est normal pour un engin extreme. Par moins de 10 nds de vent, il se fait ridiculiser par le premier Vaurien ou Mousquetaire venu.

30 jan. 2007
0

CERN après Internet
Internet (TCP/IP) = reseau indestructible permettant au militaire de communiquer en pleine guerre froide. Il n'y a pas de centre nerveux internet, tous les ordinateurs participent.

Au CERN, on a développé le World Wide Web dont principalement le protocole HTTP reposant sur TCI/IP et la capacité à formatter et déformatter les informations pour les échanger. La suite ça a été Mosaic, puis Netscape, le reste vous connaissez.

Ca devient Hors Sujet, milles excuses et si j'ai faux mille pardons.

Patrick

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (20)

Le beau temps !

mars 2021