Hydrogommage coque polyester

Bonjour,
J'envisage de faire faire un hydrogommage de l'antifouling de mon bateau.
C'est un First 345 de 1987 - Lgr 10.5m - larg. 3.50m.
Pour la totalité , coque, quille, safran, le coût est de 1150€.
L'intervenant me dit qu'après hydrogommage, une couche de primaire est OK avant nouvel antifouling.
J'ai plusieurs questions:
- 1 - Y a t'il un risque pour le gelcoat?
- 2 - comment retrouver la ligne de flottaison après l'hydrogommage?
- 3 - Quid de la quille? Une fois l'antifouling parti, la quille est à nu. Passe t'on un primaire spécial? ou bien faut-il faire un traitement particulier? sachant que l' hydrogommage est fait à la sortie d' eau et que je ne vais pas laisser le bateau des mois à terre pour que la fonte relargue toute son humidité.
Merci de vos avis
Gérard

L'équipage
04 oct. 2021
04 oct. 2021
0

1- Le risque est de tomber sur un opérateur qui n'a pas l'habileté ou les compétences requises. Ceci dit, un peu de mastic par ci par là n'est pas à déclarer comme catastrophe naturelle. Si c'est bien fait, c'est nickel et évite un labeur harassant.

2- Prendre des distances à intervalles par rapport au rail de fargue et les noter sur un crobard ou un plan du bateau.

3- Je ne suis pas compétent en matière de quille en fonte mais je suis surpris qu'il n'y ait que de l'antifouling direct sur la fonte.


04 oct. 2021
0

Bonjour,
Un retour d'expérience de ma part.
J'ai fait faire hydro-gommage de ma coque pour enlever les multiples couches d'antifouling.
Le coût est similaire au tien.
Le gelcoat n'a pas été abîmé le pro sait s'arrêter à temps et le granulat qui "attaque" est adapté.
Ensuite j'ai mastiqué tous les petits défauts et poncé l'ensemble de la coque.
Application de deux couches de primaire époxy bi-composants.
Puis antifouling matrice dure.
Mon voilier est sur ber donc j'ai pas de souci d'humidité résiduelle.
Je suis basé à Martigues et le mistral et le temps sec aide à la manip.
Mon voilier à 27 ans, c'est un Océanis 351 donc similaire au tien par la taille.
Attention de ne pas enfermer l'humidité sous l'époxy !
Dans de travail hormis l'hydro-gommage environ 1 semaine mais pas à temps plein puisqu'il me fallait attendre entre sur-couchage.
Bon courage

Jean Claude


delta800:bonjour j ai justement prevus de sortir mon bateau sur martigues pour 6 mois et voudrais faire un hydrogommage dessus pour retirer les multiple couche d antifooling que l ancien proprio a mis dessus combien cela ta t il couté s il te plais j ai une société qui me demande 1350e pour un gibsea31 tous compris ·le 05 oct. 18:58
CAHIN CAHA:Salut Delta 800,Pour mon Oceanis 351 j'ai payé à peu près cette somme. C'est Ad Martigues qui me l'a fait. J'ai été content du boulot. Mais je n'avais pas fait faire la quille.·le 06 oct. 21:09
04 oct. 2021
1

J'ai fait faire un aerogommage sur mon ancien bateau. Première remarque, 1150 est un prix vraiment très correct pour un 34 pieds.
Quant aux trois questions, comme il a été dit plus haut, l'opérateur adapte le granulat à la surface. la coque de mon bateau après décapage était absolument impeccable, juste dépolie (mais le gars qui a fait le travail est un artiste, et ma carène était particulièrement saine).
Effectivement, l'idéal est de laisser sécher avant application de 2 couches d'époxy, puis deux couches d'antifouling matrice dure.
La quille demande un traitement différent, mais je crois qu'il y a plusieurs écoles. Dans mon cas, l'application d'epoxy avait suivi immédiatement le décapage, avant l'apparition de rouille. Les irrégularités avaient ensuite été rectifiées avec un mastic, puis à nouveau epoxy et antifouling.
Enfin, pour la ligne de flottaison, une différence d'aspect et de teinte entre le dessus non traité et le dessous hydrogommé sera suffisamment visible pour que la ligne de flottaison soit facile à retrouver.


04 oct. 2021
0

Merci pour ces infos,
Pourquoi passer 2 couches de matrice dure après les 2 couches d'epoxy? j'ai appliqué de l'érodable depuis que j'ai le bateau (8 ans) et le propriétaire précédent idem. Est-ce pour faire une protection supplémentaire? Dans ce cas, je passe de la matrice dure la 1ère année , puis de l' érodable les années suivantes?


bil56:tu peux passer 1 couche de matrice dure d'une couleur suivie d'une couche d'érodable d'une autre couleur.·le 04 oct. 11:33
La Contrie:C'est ce qu'on m'avait préconisé à l'époque: deux couches de matrice dure (pour avoir une couverture optimale j'imagine, et pour plus de résistance) la première année, puis du semi-érodable.·le 04 oct. 16:09
04 oct. 202104 oct. 2021
0

Expérience locale.
Plutôt que s'embêter a décaper soit même sa coque, un voisin a préféré l'hydrogommage.
Si ce fut parfait sur la quille, la main de l'officiant a été un peu lourde sur le plastique. Conclusion des heures de masticage/ponçage. 😭
Alors méfiance dans le choix de l'intervenant, de l'abrasif, de la pression, de la distance et du temps de projection.
Beaucoup de paramètres à parfaitement maîtriser ☹️


dgedg:oui,Je vais demander des références.L'operateur est à Saintes (17). Si qq'un en a déjà entendu parler ...·le 04 oct. 15:21
04 oct. 2021
0

First 345 de 1987 , est ce que ça n'est la série ou il y a eu les problèmes d'osmose ??
Si c'est le cas et que le bateau a reçu un traitement époxy , il faudra refaire le traitement .


dgedg:Non je ne pense pas qu'il ait reçu une couche d'epoxy.Il affiche d'ailleurs quelques bulles.De plus même si c'est le cas, on met une (ou 2) couche d'apprêt epoxy .·le 04 oct. 15:19
La Contrie:D'après ce qu'on dit, tous les 345 (et autres Bénéteau de cette époque) ont été touchés par l'osmose; Bénéteau a d'ailleurs assuré lui-même le SAV puisqu'il s'agissait d'un défaut de fabrication.Mais de toutes façons, les F345 sont de très beaux bateaux, solides, rapides; ils méritent qu'on les soigne. Ceci pour dire que l'hydrogommage suivi de deux couches d'Epoxy n'est pas le protocole adéquat sur une coque qui présente des bulles. Enfermer l'osmose sous l'epoxy n'est pas une bonne idée; si la réaction chimique a commencé, il faut décaper, faire sécher, traiter, puis appliquer l'epoxy.C'est du moins ce que je ferais.·le 04 oct. 16:26
Cédric 1983:Exactement! L'osmose caché va repartir puissance 10 sous l'époxy, et ca va être un carenage. ces coques sont condamné en 5 ans! (sans rien faire ca tenait 25 ans...) mais des fois à vouloir trop bien faire sans s'en donner les moyens, ou s'en avoir les compétences on fait de la merde! Combien de bateau d'occasion bricolé par des pseudo spécialistes ... bah tous!!! le problème est le plaisancier est radin en plus de ne pas toujours être compétent! du coup ca attire des pro qui n'en sont pas et dont la seule qualité est de ne pas être cher, ou de ne pas prendre le temps de bien bosser... et quand le plaisancier moyen veut pas payer, il laisse à l'abandon son bateau, qui devient une épave en 20 ans... ·le 04 oct. 16:35
04 oct. 202104 oct. 2021
0

Bonjour,

Un des "risque" est de révéler des défauts de gelcoat ( et/ou osmose bien sûr) qui apparaissent du a l'abrasif, surtout si l'opérateur règle sa machine un peu agressive pour aller vite. Ça se traduit par plein de micro-trous dans le gelcoat. Ça n'est pas bien grave mais ça rajoute une étape de d'enduit époxy avant de passer au primaire.
Pour la quille ça dépend de ce qu'il y a en dessous, ça peut être le même traitement que la coque ( c'était mon cas)
Pour la ligne de flottaison je m'étais posé la même question, mais aucun soucis, elle restait visible car différence de teinte du gelcoat.
Pour le prix c'est correct, j'avais payé un peu plus ( environ 1400 ) pour un 36 pieds pour de l'aerogommage mais c'est une technique équivalente.
Après ponçage enduit et re-poncage ( c'est le plus long) J'avais passé 2 couches de primaire époxy ( coque saine sans osmose ) avant l'antifouling erodable, en respectant les durées entre les couches pour éviter le re-re-re-ponçage.

Très satisfaisant de retrouver une carène bien lisse !


04 oct. 2021
0

Je confirme tout ce qui a été dit, j’ajoute préférer si possible l’aerogommage à l’hydrogommage plus agressif.
J’ai fait faire ma coque par Bioboat dans le sud, il ont une machine conçue par eux qui récupère les déchets et les recycle. Donc ils laissent un chantier propre derrière eux. C’est un plus sur certains chantiers car on peut travailler à côté d’un gars qui fait son AF sans gêner et sans protections particulières. L’opérateur n’a même pas besoin de masque, par contre il a des bouchons d’oreilles car c’est très bruyant.
Après traitement la coque est tellement lisse qu’on doit la poncer pour passer le VC Tar.
Effectivement ça fait sauter les défauts de débullage d’origine. Sur ma coque le quart avant tribord était concerné mais ça se rattrape facilement au watertit ou équivalent.
Le bord d’attaque du safran avait des bulles d’osmose qui n’apparaissait pas avant le traitement qui ont également sauté, c’est une bonne occasion pour le remettre à neuf.
L’opération supprime les anciennes couches de traitement epoxy anti osmose donc il faut les refaire.
pour la quille si elle est en fonte et qu’elle est mise à nu, tout dépend de son état et des traitements préalables.
Mais c’est un chantier en plus qui prend du temps.
La mienne est en plomb, elle a été poncée, puis une couche d’interprotect et deux couches de VC Tar puis AF VC17.
Attention à ne pas planifier le chantier trop tôt dans la saison, l’epoxy a besoin de chaleur et d’un temps sec.


bil56:aérogommage, hydrogommage: tout dépend de l'abrasif utilisé·le 04 oct. 18:11
Solent:Oui mais l’hydrogommage projette de l’eau, pour une coque qui doit être traitée rapidement ce n’est peut-être pas l’idéal, surtout si il y a des bulles d’osmose qui laisse apparaître la fibre.·le 04 oct. 18:55
Polmar:Mais cela permet de rincer l'acide produit par l'osmose.·le 05 oct. 13:50
Cédric 1983:Aucun soucis à bien rincer la coque à l’eau au contraire!·le 05 oct. 19:01
04 oct. 2021
0

OK je vous entend.
Je n'ai pas bien compris ce que voulais dire Cedric 1983, avec ceux qui sont radins, mais bon ...
Ma coque est osmosée, comme j'imagine tous les bateaux qui ont plus de 15 ou 20 ans.
Que dois-je faire ?: l'antifouling actuel s'enlève par plaques quand on passe une nouvelle couche. C'est de l'érodable. Donc ca veut dire qu'il faut que j'enlève tout cet antifouling qui s'est accumulé au fil des ans et des couches successives. Que je le fasse au grattoir ou par hydro/aéro/gommage, je vais arriver grosso modo au même point, c'est à dire le gelcoat mis à nu.
A partir de là, soit je passe un primaire d'accrochage qui sera de l'époxy , ce qui n'est pas bon car on risque d'emprisonner l'humidité, ok, soit je passe directement de l'antifouling, mais va t-il accrocher?


bil56:non, il y a des primaires non epoxy, avant AF·le 04 oct. 17:52
dgedg:Bil56, pourrais-tu me dire lesquels STP.La grande majorité sont epoxy. ·le 04 oct. 18:01
Cédric 1983:Radin c’est ne pas traiter dans les règles… c’est à dire condamner un bateau!·le 04 oct. 18:59
04 oct. 2021
0

si ta coque est osmosée il te faut virer, d'une manière ou d'une autre ton gelcoat et traiter à l'époxy ensuite, à toi de voir suivant tes moyens ou ton courage, ou ne rien faire...


bil56:"...et traiter à l'époxy ensuite..." sur une coque sèche, ça peut demander plusieurs mois, faut le savoir ...·le 04 oct. 18:01
mocitoo:et oui...j'en sais quelque chose...·le 04 oct. 19:04
04 oct. 2021
0

Concernant l'osmose, je ne vais rien faire. Pratiquement tous les bateaux de cet âge sont osmosés. Il n' y en a finalement que peu qui traitent.
Mon propos était ce fichu antifouling qui part par plaques quand on passe la couche suivante l'année d' après.
J'ai vu cette boîte au grand pavois qui m' a fait réfléchir à ce pb.


Cédric 1983:Peu qui traite… ça t’arrange peut-être de le penser… ou bien dans ton secteur !·le 04 oct. 19:00
mocitoo:oui peu qui traite parce que c'est un travail de bagnard, surtout quand tu es fauché comme moi et qu'il te faut tout faire, mais si tu veux garder un bateau jusqu'à la fin de ta vie...à un moment l'osmose ça fait des gros trous que tu ne peux pas planquer pour la revente...·le 04 oct. 19:09
04 oct. 2021
0

Bon, déjà je vais t'éclairer sur les plaques d'antifouling .
C'est une particularité des anti fouling erodables utilisant la technologie des résines de pins maleinisees pour forcer l'hydrodilutabilité de l'anti fouling . Les nouvelles technologies à base de polymères SPC ne présentent pas cet inconvénient .
Donc, hydro ou aéro gommage puis une petite mesure d'hydrométrie de la coque et après tu avises , soit VC Tar si hydrométrie faible, soit primaire epoxy si hydrométrie forte .
Force et courage


freychou:Quelles sont les différences entre les 2 : le VC Tar n'est-il pas un primaire époxy ?·le 06 oct. 14:05
safioran:Non VcTar c'est un epoxy modifier par un brai , sans pigment , ce qui etancheifie le gel coat . L'adhésion étant très bonne on peut ensuite appliquer la suite des couches mais le gel coat sera isolé. Un vrai primaire sera pigmenté et n'isole pas le gel coat de l'eau donc on adhère bien mais pas d'isolation.·le 06 oct. 15:41
04 oct. 2021
0

Comme dit plus haut, j'avais aussi fait faire un biogommage par la société bioboat. Tout l'antifouling avait été enlevé en peu de temps pour une somme de 1100 euros pour un Bavaria 34. Puis j'avais cassé la tire lire pour faire appliquer au pistolet2 couches de primaire et 2 couches d'international. Le résultat était au delà de mes espérances. La quille était corrodé (les Bavaria ds années 2000 sont réputés pour ça). J'avais donc fait juste un traitement en supprimant la rouille superficielle et en passant un enduit puis antifouling direct. Evidemment, ce n'est pas la solution mais je n'avais pas envie d'attendre que la quille sèche. www.bioboat.fr[...]/


04 oct. 2021
0

@ Solent : pourquoi dis-tu que l'aérogommage enlève les couches de protection anti-osmose? S'ils parviennent à décaper l'antifouling d'une coque non traitée en s'arrêtant au gelcoat, j'ai du mal à comprendre pourquoi le Gelshield (par exemple) en époxy, donc plus dur que le gelcoat serait mis à mal.

@ dgedg: méfie toi car il me semble que s'il y a osmose, il ne faut pas l'enfermer dans l'époxy. Ceux qui reportent le traitement en laissant les bulles ne mettent pas d'époxy par-dessus.


Solent:@Chti Luma En fait tu as le choix de garder toutes les couches que tu veux. Mais il me semble préférable de revenir au gelcoat, de corriger les éventuels défauts et de refaire un traitement complet à neuf.Dans mon cas c’est un bateau acheté d’occasion, donc je n’ai pas tout le détail de son historique. Je savais qu’il avait été poncé et en principe traité au VC Tar, mais est-ce que ça avait été bien fait ?Maintenant je sais ce qu’il y’a sur la coque et exactement dans quelle état elle est.En virant l’ancien VC Tar j’ai découvert que le safran avait une réparation qu’on n’aurait pas vue (sûrement un choc sur un quai à seuil courant en Croatie) et que le bord d’attaque avait des bulles d’osmose. On a corrigé tous ces défauts et j’ai une coque nickel.D’autre part je pense que la machine est réglée pour remettre le gelcoat à nu, la régler pour enlever les couches une par une serait complexe, coûteux et long.Quand on se lance dans cette opération coûteuse, c’est pour repartir sur des bases saines, pas pour avoir des doutes AMHA.·le 05 oct. 11:07
Chtit Luma:Merci pour ces précisions. Mais là où j'ai du mal, c'est que sur une coque osmosée traitée, il n'y a justement plus de gelcoat. Je n'ai jamais vu de traitement par dessus le gelcoat, ça me semble plutôt du boulot de ... comment dire ...? ·le 05 oct. 11:40
Solent:Tous les bateaux neufs devraient être traités à l’epoxy afin d’éviter une éventuelle osmose plus tard. Ce traitement se fait bien entendu par dessus le gelcoat. Le mien n’avait pas de problème d’osmose à part sur le safran. Dans le cas d’un bateau osmosé, c’est un autre processus.·le 05 oct. 12:04
05 oct. 2021
0

Quitte à lui décaper les fesses à ce bateau, s'il a un peu d'osmose, pourquoi ne pas en profiter pour faire le traitement complet ? Au moins tu seras tranquille après.
D'ailleurs question pour ceux qui font les traitement de leurs vieux bateaux (ou moins vieux) tout seuls, vous avez tous un Tramex Skipper pour vérifier le taux d'humidité ?


mocitoo:non, pifomètre, je vais laisser sècher au moins 8 ou 9 mois·le 05 oct. 11:48
05 oct. 2021
0

A l'ensemble des contributeurs de ce fil , il faut absolument préciser :
Le mot "epoxy" désigne un polymère chimique .
Tous les époxy 2 composants ne sont pas étanches et donc notre ami peut choisir .
Sur une coque osmosée légèrement , on peut appliquer sans problème un primaire époxy 2 composants , la composition pigmentaire d'un primaire laisse respirer le film , il réduira la pression osmotique et gardera une bonne adhérence sur le gelcoat correctement hydrogommé .
Un époxy comme les systèmes Gelshield , VC Tar ou traitement anti osmose , eux ne sont pas pigmentés et par conséquent sont étanches , comme dit plus haut , il enfermeront l'humidité et forceront le développement de l'osmose . Ces systèmes sont réservés aux coques débarrassées de leur gelcoat et présentant un degré d'hygrométrie faible .
Ceci n'empêche pas les plaques d'antifouling de partir , j'ai signalé que ce phénomène est lie à la technologie utilisée pour rendre cet Antifouling erodable , résine de pin malléinisée . Ces le cas de tous les vielles marques d'antifouling .


dgedg:Mon antifouling est du Hempel OLYMP 72950 . Ceci depuis plusieurs années.·le 05 oct. 19:06
05 oct. 2021
0

Ceci explique cela, Hempel n'a développé les SPC que tardivement et donc tu as des anti fouling à base de résines de pins .


05 oct. 2021
0

Et donc?
Que dois-je faire?


safioran:A mon avis , tu peux hydrogommer la coque jusqu'au gelcoat en observant bien ce qui est enlevé dès le début de l'opération . Si tu vois une couleur différente de l'AF sous les couches d'AF , stop et analyse ce que c'est . C'est peut être un traitement anti osmose ou un primaire époxy . L'hydrogommage permet de s'arrêter à la profondeur souhaitée et donc de préserver une sous couche époxy . Si c'est le cas , après nettoyage des couches d'AF , une nouvelle couche de primaire époxy , puis AF nouvelle technologie , le mieux étant un Seajet de chez Chogoku .·le 06 oct. 09:59
06 oct. 2021
-1

Le risque est de voir apparaître une importante osmose après hydrogommage et d’être obligé de traiter et décaper entièrement la coque donc double peine et aérogommage inutile.
Tu pourrais faire des sondage au grattoir un peu partout sur la coque et te faire une idée réelle de son état. Tu peux alors faire prendre le taux d’humididité sur les zones décapées
.j’ai eu un 345 traité par Beneteau ,l’osmose est réapparue à peu près partout.Il a fallut traiter.


bil56:"Le risque est de voir apparaître une importante osmose après hydrogommage"et pourquoi ? aucune raison, si l'osmose est là, on la verra mieux, mais retirer les couches d'AF n'amène pas d'osmose !·le 06 oct. 14:34
Chtit Luma:Je pense que vous avez dit tous les deux la même chose. La précision que palonnier apportait, c'est que si il y a osmose, la dépense en hydro/aérogommage est inutile puisqu'il faudra tout virer, antifouling et gelcoat. Ceci dit, l'osmose se voit, même avec quelques couches d'AF.·le 06 oct. 14:47
06 oct. 2021
0

Hello,
Tout a été dit et bien dit sur le traitement de l'osmose.
Je rajouterais qu'il faut aussi faire attention à ne pas laisser d'eau stagnante surtout aux endroits ou s'il y a un contremoulage creux percé pour passer des tuyaux,la fibre de la coque étant nue dedans.
Enormes cloques assurées sous la coque!
Expérience vecue sur mon ancien canote,pile sous le moteur avec fuites d'eau de mer...
Sinon être radin c'est avoir du fric mais ne pas vouloir le sortir.
Quand on est fauché on est fauché !
Il y a mille et un type de plaisanciers.
Il y a deux ans j'ai aidé un jeune à refaire un tube d'étambot et un gouvernail,en ne lui faisant que les parties techniques et en lui expliquant le reste à faire.
Il n'avait pas trop de thunes mais il m'a réglé rubis sur l'ongle mes heures et m'a fait des cadeaux.
Un gars généreux malgré un budget restreint,un bosseur aussi qui n'avait pas des oursins dans les poches !
Comme il me semblait honnête je lui ai prêté ma survie pour qu'il ramène son bateau au port d'attache,tout s'est bien passé évidemment.
Il se reconnaîtra ...


06 oct. 2021
0

bonjour a tous j ai reçu un devis pour faire un aerogommage pour mon gibsea31 safran compris a 1350e a votre avis cela correspond t il aux tarif en vigueur ? cela doit avoir lieu au port a sec de martigues


La Contrie:ça me semble tout à fait cohérent. ·le 06 oct. 21:02
06 oct. 2021
0

c'est un sacré boulot !
il faut bâcher tout autour du bateau, travailler en scaphandre, supporter la chaleur, le bruit, le poids de la lance et en toutes positions,
en matériel, un investissement important: gros compresseur, la trémie de granulats, épurateur d'air, des mètres de tuyaux, etc etc ...
vu la pénibilité, c'est pas volé.


Now:Avec la technique Bioboat, pas besoin de bâcher ni de se protéger, c'est une super technique, en circuit fermé, l'abrasif et les déchets sont aspirés au niveau de la buse par un gros aspi industriel et le tout passe dans une centrifugeuse pour séparer les déchets de l'abrasif qui est ré-utilisé. C'est juste très bruyant, mais c'est propre et moins fatigant pour l'opérateur. ça reste cher car il y a l'amortissement du matériel plus cher que le traditionnel. On trouve des entreprises un peu moins chere, mais ce ne sont pas forcement des spécialistes de cette technique sur bateau, ils font surtout du nettoyage de tag et autres alors que bioboat ne fait que les bateaux.·le 06 oct. 21:45

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (192)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021