Hydrogénérateur

Bonjour à tous,
Je viens de tomber sur une pub de Seatronic, concernant un hydrogénérateur, leur modèle S600 dont le prix est intéressant.
www.seatronic.fr[...]erateur
Es ce que l'un d'entre vous le connaît et pourrait me faire un retour?
A vous lire
Jean-Charles

L'équipage
17 déc. 2019
17 déc. 2019
1

bonjour ,
pour moi l'hydrogénérateur n'est valable que si l'on a une hélice bdc ou à mise en drapeau .
autrement si on traine une hélice fixe autant s'en servir pour faire de l'énergie .
un alternateur d'arbre produit plus et ne trempe pas dans l'eau .
quand à celui-ci sa technologie parait intéressante qu'en est'il en cas de choc avec un ofni?
alain

17 déc. 2019
0

Tu oublies tous les bateaux équipés de sail-drive 😏

17 déc. 2019
0

j'ai vu un entrefilet dans le dernier V&V. Vient de sortir.
Même puissance que le Watt & Sea Cruising 300, mais moins cher : 2.780 € TTC au lieu de 3.490
Je suis convaincu de l'intérêt de la solution hydrogénérateur, donc également intéressé par un retour.
daniel

17 déc. 2019
0

Bonsoir,
Pour moi ce modèle se rapproche plus du Wattandsea 600 que du 300.
Sur le papier c'est intéressant mais quand est il dans la vraie vie ?
Jean-Charles

17 déc. 2019
1

déjà utilisé un W&Sea.
sur le seatronic, la solution rotative doit effectivement éviter les efforts pour abaisser le système.
ofni? on change l'hélice. Il faut avoir des rechanges.
Le modèle Pod de W&S est derrière la quille, ce qui fait une protection.
Sur les modèles relevables, quand on ne produit plus on relève. Moins de trainée et de bruit.
On relève aussi quand on est au moteur, pour ne pas que le jet de l'hélice vienne sur le système.
sur le modèle Pod de W&S, on coupe l'excitation de l'alternateur, donc plus de résistance de l'hélice.

17 déc. 2019
0

Hello,
Ca me semble pas mal du tout et moins cher !
La partie avant fait crashbox et est réalisée avec une imprimante 3D si je dis pas de conneries...
Dès qu'on dépasse les 6 noeuds on dépasse aussi les 10 ampères,c'est vraiment bien !
Le pod de W and Sea why not mais ça peut prendre un obstacle aussi ,et faut que ça soit loin de la quille et pas trop près de l'hélice...et on ne peut pas arrêter l'hélice sans plonger il me semble...?
et bruit/résonance dans le bateau ?
mais l'idée du pod,prix à part,est très séduisante je trouve

17 déc. 2019
0

Bonjour,

Ça ressemble au moteur hors-bord electrique Haswing Protruar 2.0 de 85lbs... vraiment très ressemblant !

Bons vents

17 déc. 2019
1

je trouve aussi l'idée du pod très bien. bcp plus facile de mise en oeuvre, juste un interrupteur. un W&S "classique" il faut le ranger après utilisation, gêne pour l'annexe, etc....
protégé contre les ofnis, mais les sargasses?

0

Bonsoir,
Étant très intéressé par un hydrogenerateur, je regarde de près tout ce qui se commercialise.
Dès que je vois un bateau équipé dans un port, j’engage La conversation avec son propriétaire. Les retours semblent très satisfaisants pour le 600w, moins pour le 300.
Pour le moment le WAndS 600 w me semble le plus approprié pour mon projet.
Manque de bol, c’est le plus cher...
l’alternateur n’a pas ma préférence car je bloque systématiquement mon arbre sous voile.
Le modèle pod ne me convient pas: il y a assez de trous dans ma coque et la maintenance est plus complexe (remplacement d’une hélice ou enlèvement d’algues)
Un comparatif avait été publié dans Voiles magazine, je crois.
Si quelqu’un l’a...
Bonne soirée,
Patrice

18 déc. 2019
18 déc. 2019
2

Est-ce qqn pourrait comparer le taux rendement/prix de l’hydrogénérateur et celui d’un panneau solaire? Combien est-ce qu'un hydrogénérateur ralentisse le bateau? (D’après le pub, c’est négligeable? Difficile à croire.) Qu’est-ce qu’on fait quand on n’avance pas - au port ou au mouillage, ou dans la pétole? Avec 2,780 euros on devrait pouvoir s’acheter pas mal de panneaux solaires.

18 déc. 2019
1

Bonjour,
j'ai eu le même raisonnement ma

18 déc. 2019
0

Désolé j'ai beugué.
Je disais donc que j'avais eu le même raisonnement mais les panneaux solaires sont peu efficaces par temps nuageux et si tu met pour 3000 euros de panneaux, bonjour le fardage.
Par ailleurs, le pod ne me convient pas pour son manque d'accessibilité en mer en cas de filins ou d'algues prises au piège dedans. J'ai une hélice à mise en drapeau donc pas question d'alternateur d'arbre.
Mes recherches m'ont amenées vers ça: sailnsea.1a-shops.eu[...]/ mais avec 300w max c'est un peu juste aux vues des possesseurs de Wattandsea. J'ai trouvé le modèle qui fait l'objet de cette conversation qui reste financièrement abordable et affiche 600w. L'alternateur est beaucoup plus gros que sur le Wattandsea et il n'y a pas de système de relevage en cas de choc.
J'attends un essai in situ mais il ne semble pas y avoir beaucoup de possesseur de ce modèle.
Jean-Charles

18 déc. 2019
0

Ayant eu un W&S sur un Filo, je peux t'assurer que le ralentissement est impossible à sentir... Il doit exister car à vitesse moyenne déjà, il est difficile de le mettre en place.
Mais, s'il y avait un ralentissement sensible, les coureurs n'en seraient pas équipés.

18 déc. 201918 déc. 2019
1

Les panneaux solaires ont un problèmes majeur à mes yeux : je ne sais vraiment pas ou trouver la surface nécessaire pour les poser; partout je les vois comme une gène à la circulation sur le pont, et le portique "même pas en rêve" ; tout simplement inimaginable !

18 déc. 2019
0

Bonjour. Pas d’expérience sur seatronic mais je viens d’acheter un save Marine neuf pour 2000€ sur LBC. Je l’installe cet hiver pour une prochaine transat. Sans doute moins performant que W&S 600 mais mieux que le 300 et j’aime son apps connectée wifi qui me sortira la puissance instantanée réellement délivrée et le bilan jour sur mon iphone. @Paulk : c’est un bon complément au Panneaux S qui ne fournissent que la journée. Un hydroG c’est 24/24 pour peu que tu dépasse 4kn. A moins c’est très faible.

18 déc. 2019
0

le ralentissement est insensible.
Un bateau sous voile c'est combien de watts? probablement à vitesse faible au moins autant qu'un moteur.
Si celui-ci fait 15cv, c'est 15x736 = 11.040 w
on prend donc : 300/11.040 soit 3%...
si on a un 600W, c'est à vitesse importante, donc c'est plus de 15cv.
ce n'est pas au chouia près, mais cela donne un ordre de grandeur grossier.

18 déc. 2019
1

Un bateau qui se déplace a une vitesse V possède une energie cinétique de 1:2 * m *v2. Si on prend une masse moyenne de 10 t cela donne pour une vitesse de 6nds, une energie d'environ 40 kJ. 600 W correspond à une energie de 600 J consommée par seconde, donc environ 1,5%. Ce qui est bien négligeable

19 déc. 2019
0

en supposant que la trainée soit convertie à 100 % en énergie...
Je crains que l'efficacité à 100 % ne soit pas de ce monde... malheureusement

19 jan. 2020
1

Mauvais raisonnement: il faut comparer la puissance de propulsion soit le produit de la force de propulsion exercée par les voiles en Newtons par la vitesse du bateau en m/s avec la puissance électrique produite soit 600 W augmentée du rendement de l'hydogénérateur.

18 déc. 2019
1

@Patxaran,

j' utilise un Aquagen4 depuis 5 ans.
Il commence à charger à partir de 3,5 nd, et est vraiment efficace à partir de 5nd.

Par contre, je ne suis pas du tout d' accord avec "le ralentissement est insensible", la perte de vitesse étant de 1/4 à 1/2nd.

Quand au budjet, j' ai trouvé le mien complet, avec deux jeux de pales et le régulateur pour 300 euros dans les petites annonces d' Hisséo, soit à peu près le prix de 300w de panneaux solaires.

On ne peut pas dire que les panneaux sont mieux ou moins bien qu' une éolienne, hydrogénérateur ou alternateur moteur.
Tous les moyens de charge sont COMPLÉMENTAIRE, et pour moi, indispensable si on veut être autonome en toute circonstance (je n' ai même pas de chargeur de quai ni de circuit 220v).

Gorlann

18 déc. 2019
0

quand je disais "ralentissement insensible", c'est pour un W&S, comme Scotland

18 déc. 2019
0

Un W§S ayant un alternateur plus puissant ET un renvoi d' angle énergivore (comme tous les renvois d' angles), je doute qu' il ne fasse pas une traînée supérieure à un hydro tracté.

Maintenant, vu le prix du zinzin, je comprend très bien que ce soit difficile à admettre.

Gorlann

18 déc. 2019
0

Rho les baltringues, quand on tape Imoca et watt and sea, classe 40 et watt and sea, mini et watt and sea, le nombre de mauvais qui apparaissent !!!

Bon, sérieusement, Gorlann, tu penses que c'est que de la frime ?
Tu as essayé, tu es monté sur un voilier qui en était équipé ?

Et personnellement, tu carènes avant chaque navigation ? Parce que si tu cherches un frein, il est plutôt là...

J'avais équipé mon précédent voilier d'un W&S car pas de moteur in-bord, un petit panneau solaire un peu petit, et j'avais besoin d'un pilote fonctionnant pendant 12 jours non-stop (solo oblige). Seule solution simple à mes yeux, et bien, je vais t'assurer que je n'ai pas vu de différence de vitesse...
Je n'arrive pas à retrouver un test (V&V, bateaux ?) qui sur une transat montrait que les bateaux avec ou sans étaient tous mélangés, à la différence que, ceux qui étaient équipés, étaient arrivés là-bas avec déjà les glaçons...

18 déc. 201916 juin 2020
0

Bonsoir,
W&S : Pas de renvoi d'angle, l'alternateur à aimants permanents est juste devant l'hélice.

19 déc. 2019
0

Tu as raison Gorlann, il n'y a pas "un" seul moyen de recharge quel qu'il soit. Il faut bien sûr privilégier la multitude des moyens pour pouvoir s'adapter à la variété des conditions et situations. Soleil ou pas, navigation de nuit, vent ou pas, mouillages, etc.... C'est en tout cas ce système multiple que j'ai adopté, panneaux solaires, éolienne et hydrogénérateur Aquagen4. Je suis ainsi en autonomie électrique totale dans toutes les situations !

18 déc. 2019
0

J'ai longtemps hésité entre le switec et le watt and sea avant d'opter pour le W&S. Principalement pour le poids, la traînée, et le positionnement de l'appareil (central vs latéral)
les 2 produits semblent très proches en matière de rendement.

19 déc. 2019
1

dire que cela ne freine pas le voilier est une hérésie ,il suffit de calculer la puissance fournie
et le rendement devant être à peine de 50% par rapport à la trainée on peut multiplier par 2
à cela il faut ajouter la trainée du manche même s'il a un profil naca .
mais c'est une très bonne solution pour fournir de l'énergie surtout de nuit ou c'est là que l'on consomme le plus surtout sous pilote et radar .
j'ai eu un alternateur d'arbre qui étalait tous mes besoins sur le hood 38
je pense que la trainée était équivalente en rapport avec la puissance fournie
alain

19 déc. 2019
0

@Alain, effectivement cela ralentit le bateau mais ce n'est pas une hérésie de dire que cela est négligeable.
Si tu reprends les calculs plus bas, on a théoriquement 1,5% de perte en energie, que l'on double pour les pertes de puissance éventuelles, soit 3%, auxquels on ajoute encore 2% pour la trainée, et on arrive à tout casser à 5% de perte d'energie. La perte de vitesse étant proportienelle à la racine carrée, ca ne nous mène pas bien loin : à une vitesse d'environ 7 / 8 nds, cela donne 3% soit environ 0,25 nds.

Mais, comme 7/8 nds correspond à la vitesse de carenne de pas mal de bateaux, on ne verra aucune différence en pratique.
En decà de 6nds on sera autour de 2-3% de perte, si quelqu'un arrive à le voir, chapeau bas. 0,1 nds moi je ne serais pas dire si cela ne vient pas du vent, du courant, d'un réglage à optimiser etc...

19 déc. 2019
0

Johann
Bien sûr. Surtout qu'il faut comparer avec les autres solutions qui ne sont pas non plus sans effet sur les performance du bateau :
- grands panneaux sur portique = poids dans les hauts et fardage
- éolienne : idem
- groupe = poids très important (même si mieux placé) + réserve de fuel
- parc de batteries énorme = poids
...
Bref, il n'y a pas de solution miracle qui permettrait de produire de l'énergie en quantité sans impacter les performances du bateau. Quoique, sur un IMOCA avec une énorme zone dégagée sur le pont on peut y plaquer des mètres carrés de panneaux qui suffisent pour un bateau de course.

19 déc. 2019
0

Sur un pont d' IMOCA, il y a certes de la place pour mettre des panneaux, mais bonjour la patinoire!!!

Je pense que les équipes qui ont étudier le problème ont dû rentrer ce phénomène dans le cahier des charges.

Gorlann

19 jan. 2020
2

Entièrement d'accord. Nous avons effectué pas mal de tests avec le W&S et il est quasi impossible de constater une différence de vitesse. Le test a été fait dans le pacifique sur 5 journées de vent régulier, 24h avec, 24h sans.
Après, il est certain que plus la masse du bateau est importante, moins le freinage se fera sentir.
En tous cas, beaucoup moins de freinage qu'avec un alternateur d'hélice.

04 fév. 2021
0

évidement plus le voilier sera important plus la trainée sera négligeable ,sur un 8m déjà pour qu'il ateigne 5 nœuds c'est pas gagné et en plus ça va le freiner ,sur un 18m il ne s'en redent pas compte
alain

19 déc. 2019
1

A l'époque où cela n'était pas encore une évidence pour les coureurs , il semble que certaines équipes aient fait des mesures en installant ces appareils sur des semi-rigides, au minimum l'équipe de M. Desjoyaux , conclusion : trainée trop faible pour s'en passer..

19 déc. 2019
0

Hé bien, voici au moins un cas où les expérimentations en course servent à quelque chose en plaisance ;)
Et en plus, la traînée est proportionnelle au carré de la vitesse ...

19 déc. 2019
0

Cela traîne effectivement pas mal, mais dans la brise, c'est impossible de voir une différence avec et sans. Dans le petit temps c'est sans doute plus pénalisant.
Mon expérience avec un aquagen c'est un balcon arrière tordu... un le merdier à la flotte.

Au portant à 7/8nds, voir plus dans les descentes de vagues, dans une mer très formé, F7/8, le câble a accroché ce qui semblait être un arbre (que je n'ai pas percuté), j'ai vu un bref instant l'ensemble partir à l'eau, les nœuds ont glissés... heureusement.
le balcon était bien tordu, vers l'arrière. un tube changé, le reste redressé tant bien que mal par un pro.
Je ne compte pas les fois ou j'ai ramassé des algues, des plastiques etc
Par contre, production de facilement 150A/24h dans la brise. Pour faire simple, sans production autres, les batteries ne descendaient quasi jamais en dessous de 13,5v, avec un gros pilote inboard. plus j'allait vite, plus le pilote forçait, mais plus je produisais. C'est aussi une production H24 qui ne baisse jamais. Par rapport à un panneau c'est le jour et la nuit de ce point de vue.

19 déc. 2019
0

en 86 j'ai fait une transat avec un système PERRIN qui est un pied de hb ultralong avec un alternateur
à exitation anticipée sur un westerly qui n'est pas réputé rapide surtout en biquilles 27j la gomera st martin ,nous n'avons jamais manqué de courant .avec un pilote as100 plastimo ,frigo et radar la nuit .
donc il n'y a rien de nouveau sous le soleil
alain

1

J'ai eu un W&S 600W arbre long. Mes "critiques" sont qu'il est dur de le mettre en place quand le bateau avance bien. Sur P2, on parlait de 8-9 noeuds, et il fallait être quasiment à 2.. Le système de petits palans n'est pas 100% bien exécuté.
Un autre "souci" est qu'il faut vraiment acheter les connecteurs précablés chez W&S, ils t'en livraient (peut être que cela a changé) un à monter soi même et cela s'avère quand même assez compliqué à bien faire.. Idem pour la prise sur le tableau arrière, il faut vraiment prendre quelque chose de bien pensé (donc malheureusement assez cher) aussi non il y a des problèmes, qui ne sont pas faciles à régler en mer.. si un fil est mal connecté, le générateur ne tournait que sur "2 phases" et le rendement est nul.. Heureusement il le signale bien (vrombissement)..

Pour ceux qui ont des batteries LiFePO4, il faut le signaler à la commande, ils adaptent alors la courbe de charge, J'ai trouvé cela important, aussi non le rendement baisse un peu trop vite..

Bref, rien de bien létal mais des choses à surveiller et des petits surcoûts ça et là, pour une solution qui n'est pas donnée au départ... J'avais également pris une hélice a pas réglables mais elle n'a pas survécu bien longtemps. Attention enfin, ne pas confondre les W&S Cruising et les W&S Racing, outre les matériaux, il y a quand même d'autres différences..

Je regarde de près le système de chez Seatronic, le prix est impeccable et le système de redressement (et d'ajustement à la gite) me semble une bonne idée, reste à voir s'il y a un "fusible" pour les OFNI, le niveau général de qualité etc.. J'attends des nouvelles, je ferais rapport ici si cela intéresse quelqu'un...

17 jan. 202017 jan. 2020
0

@First Class 12,
Merci, un retour sera à mon avis très intéressant.
J'ai prévu d'installer un hydogénérateur, et donc je suis ce fil avec attention.
J'ai testé un W&S, c'est effectivement dur à mettre en place dès que le bateau avance. Et c'est aussi assez bruyant.

17 jan. 2020
0

Le meilleur système est celui de Eclectic energy, le Duogen.
Car il est mixte éolienne /hydrolienne et c est une dynamo et pas un alternateur. Cela produit un peu moins mais a l'avantage de produire du courant même si la batterie est totalement plate, ce que ne fait pas un alternateur qui doit être excité.
En plus la conception de la dynamo fait qu'elle exclu tout risque de panne.
C est avec cela que nous avons fait nos transats.

18 jan. 2020
1

Bonjour,
J'utilise depuis 4 ans un hydrogénérateur que j'ai réalisé à partir d'un coupe herbe avec une hélice W§S à la place de la bobine de fil et un alternateur à aimant de 200W à la place du moteur thermique. C'est une solution simple, fiable et pas chère.

Il couvre mes besoins la nuit en produisant 6A à 5nds, 8A à 6nds
La perte de vitesse qu'il génère n'est pas négligeable, j'ai eu le temps de la mesurer assez précisément:
malgré la soin apporté à l'hydrodynamisme (habillage en ogive du renvoi d'angle et profil d'aile d'avion pour le tube), elle est de 8% à 5,5nd (5% sont dus à la trainée, 3% à la résistance électromotrice). J'ai du mal à croire que l'hydro W§S fasse beaucoup mieux.
Je ne l'utilise donc que la nuit quand les PS sont inopérants.
Hv

18 jan. 2020
0

sympa , tu aurais une photo , voir un plan ?

18 jan. 2020
0

Avec plaisir pour toutes informations aussi.

18 jan. 202016 juin 2020
0

8% ??? J'ai un gros doute sur ton calcul... Car si c'est le cas comment imaginer que c'est la solution choisie maintenant par presque tous les coureurs ?
Et qui plus est, ce pourcentage doit augmenter avec la vitesse... Alors, pourquoi en 2013, tous les Imoca du VG étaient équipés d'hydrogénérateurs ??? Je sais bien qu'ils ne le font pas fonctionner H24, mais si c'est pour perdre 10, 15 ou 20 % de leur vitesse de temps en temps, pas faisable !

Une question me vient d'ailleurs : j'ai eu un W&S et c'est vrai que c'est pas simple à mettre à l'eau en marche (j'avais un gros palan amovible sur le pataras pour le faire), mais les Imoca ? Ils ne s'arrêtent pas, leurs vitesses sont monstrueuses à côté des notres, alors, comment font-ils ??? Quelqu'un sait ?

18 jan. 2020
0

Comme ils ont des hélices à pas variable peut-être qu'à la mise à l'eau le pas est à zéro, mais peut-etre que quelqu'un sait vraiment ici.

19 jan. 2020
1

Bonjour Scotland,
Les 8% c'est pas calculé, c'est mesuré. Par temps stabilisé, j'ai comparé les vitesses GPS avec et sans hydro et en charge et à vide. Quand on voit les efforts sur le tube support, on comprend que les pertes sont loin d'être négligeables.
Il est sûr que la puissance vélique de nos bateaux n'a rien à voir avec celle des Imoca. La trainée de l'appareil est ridicule même à grande vitesse par rapport à la puissance de la machine et les 8% de perte ne sont évidemment pas applicables à ces bêtes de course.
Il serait effectivement intéressant d'obtenir des valeurs mesurées sur ce type de bateaux.

19 jan. 2020
1

Bonjour matelot,

Je ne sais pas combien pèse ton bateau, mais les 8% sont pour le moins étonnant...
On en a déjà parlé dans un autre fil, mais pour faire simple : l’énergie cinétique d’un bateau moyen d’environ 10t se déplaçant à environ 6 nds avoisine les 40 kj.
Cela correspond donc à une puissance de 40kw chaque seconde.
Un hydrogenerateur de 600w va demander en étant large le triple au total pour fournir la puissance effective, soit environ max 1800w.
On arrive donc à un delta de puissance d’environ 4%, ce qui se traduit par une perte de vitesse de 2%, soit 0,1 à 0,2 nds au grand max.

Une perte de vitesse de l’ordre de 8% correspondrait à une perte de puissance d’environ 15% pour le bateau soit 6 kw !! Cela est pour le moins surprenant

19 jan. 2020
0

Je suis d'accord avec toi mais ton calcul ne tient compte que de la perte générée par la production d'énergie (je l'ai mesurée à 3% à comparer à tes 2%) Il faut y ajouter la trainée physique de l'équipement immergé et c'est la plus importante (5%). L'ajout d'une ogive profilée sur le renvoi d'angle et d'un aileron sur le tube ont permis de réduire sensiblement les turbulences.

18 jan. 2020
0

Au niveau bruit et vibrations ça donne quoi un hydrogenerateur ?

18 jan. 2020
0

J'ai un W&Sea depuis 2016. Je l'utilise pour des traversées d'au moins 48 heures. Il est surtout utile la nuit quand les panneaux ne fournissent plus. De jour quand les batteries sont pleines, il "débraye" et c'est là que ça devient bruyant (on s'y fait). Bien sûr, la bonne solution est alors de le remonter, mais il faut arrêter le bateau, souvent flemme de le faire. Autre solution, certes pas idéale, quelques minutes de micro-ondes et ça "rembraye" pour un moment. En tous cas, pas de vibrations.
Autre difficulté les sargasses, mais une fourche avec un bout en travers en vient facilement à bout.

18 jan. 2020
0

Je m'aperçois que dans ce blog beaucoup de gens s'inquiète de la traînée .
Est ce vraiment si important que ça ???
J'entends pour des plaisanciers en régate c'est autre chose.
De plus sur une transat on ne va pas l'utiliser 24/24h alors sur 3 semaines de nav si on arrive 3 h avant ou 3 heures après on s'en fout un peu non....

0

À matelot,
Bonjour, je. Suis très intéressé par ton système, qu’il a mon avis doit être bien moins onéreux que ce qui se vend aujourd’hui.
Peux-tu me joindre en MP ?
Je t’en remercie d’avance.
Patrice

18 jan. 202019 jan. 2020
0

une piste, mais pas corroborée du tout, sans doute les imoca utilisent leurs hydrogénérateurs comme leurs safrans relevables.. on descend le générateur au vent et puis on vire de bord.. Sur P3, j'ai des safrans relevables et c'est comme cela que je travaille (c'est pas un imoca ;+) mais quand il faut le faire descendre sous le vent, c'est galère.. je n'imagine pas ce que cela doit être pour un bateau vraiment rapide ..)

19 jan. 202016 juin 2020
2

Pour ceux que ça intéresse, voici quelques photos de mon hydro bricolé.
Coût total environ 300€ et un peu d'huile de coude.
Plus d'infos sur mon blog stw.fr[...]chnique .
Pour Axelinthe world: Pas de vibration, seulement un petit ronronnement rassurant.
Quand les batteries sont pleines, je relache le palan et l'hydro remonte tout seul.

19 jan. 2020
2

@matelot 51142, possible que ta grosse perte (tu parles de 8% mesurés) provienne essentiellement du tube, je crois me rappeler qu'un tube rond génère plus de perturbations d'air ou d'eau qu'un voile.
J'avais lu une étude sur les roue des cyclistes à ce sujet, mettre un voile permet de limiter cette perte.

19 jan. 202016 juin 2020
0

Tout à fait exact. J'avais constaté de grosses turbulences au niveau du tube. J'ai ajouté un aileron qui a fortement réduit le problème et probablement réduit la trainée. Voir photos

19 jan. 2020
0

Vas lire le fil suivant, initié par Goj, tu comprendras pourquoi un aileron avec le bon profil donne d’excellents rendements.

19 jan. 2020
1

bonjour, belle réalisation qui améliore le profil en sortie. il serait possible d'améliorer le profil en entrée en remplaçant la forme ronde par un ajout qui donnerait un profil global proche du NACA 0012. avec cette disposition je pense que la trainée serait réduite d'au moins un tiers par rapport à la solution actuelle. le carénage dans son ensemble peut être pivotant librement autour du tube. encore bravo pour avoir eu cette idée. cordialement.

19 jan. 2020
0

Oui, et en plus, avec ce profil, il "suffit" d'enlever la portion du tube dans le profil créé et adapter la taille du profil au diamètre du tube. On colle ensuite le profil au tube, à l'arrière de celui-ci dans le sens de l'écoulement.

19 jan. 2020
1

Bonsoir, Effectivement, un profil Naca en avant du tube devrait réduire la trainée et compléter l'effet de l'aileron arrière. C'est plus important que je ne pensais.
Je vais étudier la chose et mettre ça au programme avant la saison et je vous ferai part des résultats.
Merci pour vos commentaires.
Hervé

1

Bonsoir Hervé,
Éventuellement, accepterais-tu d’en fabriquer une petite série ?
Je crois que je ne serai pas le seul intéressé... (pour moi 600watts)
Merci d’avance pour ta réponse
Patrice

20 jan. 2020
0

Bonjour Patrice,
Il y a quelques années je l'aurais fait avec plaisir mais là je n'ai pas la disponibilité pour me lancer.
Par contre, si un ou plusieurs sont intéressés je suis tout disposé à expliquer comment j'ai procédé.
En s'inspirant du proto et avec une petite étude préalable, on doit arriver à un coût unitaire aux alentours de 400€. Le mien m'a coûté moins cher mais je suis parti d'un coupe herbe d'occasion.
Avis aux amateurs.
Hervé

20 jan. 2020
0

Belle résiliation matelot! Une question, as tu mis un régulateur de charge entre ton alternateur et les batteries afin de "couper" la charge quand les batteries sont pleines ? Si oui quel modèle ? Ou alors surveilles-tu simplement la charge en relevant le dispositif quand les batteries sont chargés ? J'ai un Aquagen4, sans régulateur actuellement car le modèle prévu est trop cher en neuf et introuvable en occasion pourtant je surveille LBC, et je me demande si un régulateur type "panneau solaire", soit PWM, soit MPPT pourrait convenir.

20 jan. 2020
1

Oui bien sûr, entre l'alternateur et les batteries il faut impérativement installer un redresseur/régulateur. Je l'ai acheté chez ASB Energie Libre (62€ en 2014)
C'est un régulateur basique qui délivre une tension de 12,6V mais qui ne coupe pas la charge quand les batteries sont pleines. Quand c'est le cas, je relève l'hydro pour protéger les batteries.
Je pense qu'un régulateur de panneau solaire ne peut pas convenir car l'alternateur à aimant n'étant pas lui même régulé, l'énergie produite doit impérativement être dissipée dans une résistance extérieure.

20 jan. 2020
0

Ok merci matelot, c'est bien ce que je pensais, obligation de passer par un régulateur avec dissipateur d'énergie... Je suis toujours en quête du modèle ATMB 4TB12 d'origine, si un heonaute n'a plus "l'utilité" de ce dernier, et prêt à le céder (vendre), je suis preneur, merci...

11 oct. 2020
0

Je relance simplement ce sujet, je suppose donc, à lire tout le fil, qu’il n’y a aucun retour d’expérience sur le modèle Seatronic? Merci

12 oct. 2020
1

Bonjour à tous.
Pour moi, plus de 2200euros pour un truc qui traine dans l'eau avec tout ce que ça implique, c'était juste une hérésie pour le peu que l'on s'en sert, surtout en Tour du monde ou on passe bien plus de temps au mouillage qu'en mer. Mais, là, matelot@51142, je suis bluffé ! !
C'est simple, ça a l'air efficace et c'est un peu comme les éoliennes Chinoise, tu prends pas beaucoup de risque financier. Franchement bravo pour ta réalisation. c'est épatant !
Pascal

12 oct. 2020
2

Bonjour,
Merci pour ton intérêt pour mon hydro.
Cette année, après 4 ans de service, je l'ai entièrement révisé: remplacement de tous les roulements et des joints, graissage, et adjonction d'un profil hydrodynamique sur le tube pour réduire la trainée.
Voir le blog mis à jour: stw.fr[...]-annuel .
Après ça, je devrais être tranquille quelques années.
Hervé

12 oct. 2020
2

J'ai lu ton blog avec intérêt Hervé, tu parles d'avoir changé la graisse par de l'huile hydraulique, donc si je comprends bien, tes roulements sont dans un caisson étanche ?
Je repars dans 15 jours, dés que j'arrive en Guyane, j'essaie ta solution. encore bravo et tu as raison sur "« Homme libre, toujours tu chériras la mer » Charles Baudelaire...."
Merci, Pascal

13 oct. 2020
1

Bonjour
Oui, j'ai étanché complètement le boitier renvoi d'angle en ajoutant un joint spi à l'entrée, au niveau de l'emboîtement du tube. Coté sortie, le joint existait dejà.
Quand j'ai remplacé les roulements, j'ai choisi des roulements étanches. L'huile sert donc uniquement à lubrifier les pignons du renvoi d'angle.
Avec cette huile, j'ai sensiblement réduit les pertes par frottement, l'hélice tourne beaucoup plus librement.
N'hésitez pas à me recontacter si vous avez besoin de plus de précisions.
Hervé

12 oct. 2020
0

bonour Hervé, je n'ai pas trouvé tes fiches techniques de l'hydro malgré mes recherches dans STW, aurais-tu un lien, merci.

13 oct. 2020
0

le lien est plus haut dans ce post, il faut lire et chercher un peu...
allez, suis sympa stw.fr[...]chnique

04 fév. 2021
0

bonsoir
Je constate qu'il n'y a toujours aucun retour sur l'hydrogenerateur de Seatronic !
C'était la question initiale de ce fil de discussion.
Merci d'avance à la personne qui pourra nous faire part de son expérience avec l'hydrogenerateur de Seatronic.

04 fév. 2021
0

C'est déjà une réponse!
peu ou pas d'utilisateurs?

01 mar. 202101 mar. 2021
0

Bonjour Syljo,

Je suis une association : Green sailing (www.greensailing.org[...]/ ). Il post beaucoup sur différent support et ils ont installé l'hydro S600. Vous pourriez peut-être leur demandé ce qu'il en pense en premier retour d'expérience.

Bonne journée.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (180)

mars 2021