HUNTER avec une coque en KEVLAR ???

J'ai lu sur le site de l'importateur que les coques des Hunter était renforcé en kevlar www.azur-performances.com[...]ail.htm
Ce qui me fait alors pensez que ce bateau dans ca version biquille serait peut etre adapter a notre projet de grand voyage ..... Qu'en pensez vous ???
merci LV

L'équipage
03 juil. 2008
03 juil. 2008
0

tout kevlar?
Un mauvais choix à mon avis car très coûteux et très difficile à travailler (coupe et imprégnation) alors que des textiles plus courants comme le tissu polypropylène,polyester ou acrylique sont presqu'aussi solides en étant considérablement moins chers...mais ça fait moins "hi-tech" que "kevlar"...
Mais à mon avis sur les Hunter, il ne s'agit que de renforts kevlar localisés d'une coque verre et pas un renfort total qui coûterait la peau du cul...

03 juil. 2008
0

exact,
il s'agit surement de renforts tres localisés,a cause du prix de ce materiau,chez Catana par exemple les points strategiques comme les points d'echouage sont renforcés en tawron,une fibre tres costaud..et ces qqes points de renfort tres precis font qu'on peut parler de bateau en tawron,meme si la quantité en est infime par rapport a la surface totale,c un argument de vente.Par contre,en cas de reparation,le materiau le plus courant est souvent le plus facile a touver,payer,mettre en oeuvre,....pasque trouver du kevlar...rien qu'a Perpignan...c la proie et la tanière...

03 juil. 2008
0

Les renforts en kévlar, c'est pas du luxe...
... Si j'en crois certains témoignages publiés ici même voici quelques années :
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

03 juil. 2008
0

La question, c'est combien et où...
C'est ce qui fait la différence entre argument marketing et avantage technique.

Si c'est pour répartir 1% de fibres kevlar dans une nappe verre, cela n'a pratiquement aucun intérêt. Jeanneau faisait cela.

Si c'est des tresses kevlar en renfort aux endroits critiques, alors cela peut être une trés bonne solution.

Jacques

03 juil. 2008
0

un bon echantillonnage mieux que du kevlar
Nous sommes aussi entrain de regarder pour un bateau biquille pour partir et notre choix va plus vers le biloup car on a lu pas mal de post sur la deformation de la coque et je ne pense pas que le " kevlar " puisse renforcer correctement la coque, nous preferons une coque avec un bon echantillonnage qui offre une certaine rigidite et un renforcement de la coque.

03 juil. 2008
0

Kevlar
Le Twaron et le Kevlar sont la même fibre para-aramide : ce sont des marques déposées de Dupont (Kevlar) et Teijin (Twaron). en effet Teijin fabrique (en Hollande) cette fibre depuis l'expiration du brevet de Dupont, qui date de 1955 approximativement.
Ce sont des fibres présentant une très bonne réistance à la traction, mais une mauvaise tenue en compression et des problèmes de mise en oeuvre(adhérence de la résine et hygroscopicité) qui rendent leur emploi difficle dans les conditions des chantiers navals et ont même amené à leur quasi abandon en aéronautique au profit du carbone (aussi bon en traction, mais bien meilleur en compression.
Leur emploi en association avec des tissus de verre tient plutôt du gadget commercial que d'une saine conception : un ou deux plis de Kevlar ne peuvent reprendre à eux seuls tous les efforts puisque le verre plus élastique ne va guère contribuer...
Les Hunter biquilles sont une adaptation menée par le chantier anglais de Luhrs Marine (fermé depuis pour cause de dollar faible) et il semble que des bruits courent sur des problèmes de rigidité de coque... Y-a-t-il des propriétaires sur le forum ?

04 juil. 2008
0

Par rapport à d'autres fibres ...
... il me semble que la principale qualité du Kevlar est sa résistance au poinçonnement. Son utilisation me semble potentiellement intéressante sur le tiers avant de la carène, qui est le plus susceptible de prendre un choc avec un OFNI.

04 juil. 2008
0

negofol
bonjour , au sujet du kevlar , j'aimerais connaitre son utilisation en nautisme - à part la protection contre l'impact ?????

04 juil. 2008
0

le kevlar
en aéronautique n'est utilisé que pour la protection du cockpit (avions de tourisme légers, ou carrément blindages pare balles sur les avions d'assault): en effet, en cas de casse (crash), le carbone se brise en éclats acérés particulièrement dangereux, un doublage en kevlar est souvent réalisé à l'intérieur du cockpit pour protéger l'équipage des intrusions de débrits...
En marine c'est utilisé pour la résistance à la traction (cadènes), pour la résistance à l'impact on utilise plutôt le verre ou les textiles que j'ai déjà cités (les textiles sont jugés préférables ,notamment par les Anglais, en protection intérieure+extérieure anti-poinçonnement des bois moulés car plus souples que le verre, ils supportent mieux le "travail" du bois (qui subsiste toujours un peu malgré les collages et imprégnations époxy), mais le verre a l'avantage d'être totalement invisible lorsqu'il est imprégné époxy en une seule couche

04 juil. 2008
0

j'oubliais
les cordages en kevlar, toujours gainés ,car le kevlar n'aime guère les UV...

07 juil. 2008
0

Mythe du gilet pare balle et kevlar ....
Un gilet pare balle protège des impacts de balle, donc une coque renforcée kevlar est protégée des impacts des containers.

Une balle tourne sue elle même, et présente une faible surface frontale. Quand elle arrive dans un gilet en kevlar, la rotation qu'elle a fait qu'elle s'entortille dans les fibres de kevlar (qui resistent très bien à la traction et à la chaleur dégagée). L'energie de rotation est absorbée par le kevlar. Ne reste plus que l'energie de translation. Mais, la ce n'est plus une balle, c'est une pelote de kelvar qui essaie de traverser. La surface d'arrêt est beaucoup plus grande.

Il faut noter que sur les objets qui ne tournent pas sur eux même, la protection d'un gilet pare balle est très faible, voir nulle (cf fr.wikipedia.org[...]-balles ) " La majorité des gilets pare-balles offre une protection limitée contre les flèches, les piques à glace, les coups de couteau, les munitions dont la pointe est effilée ou les munitions perforantes."

Et pourtant,l'energie d'une flèche ou du'un coup de couteau est nettement plus faible que l'energie d'une balle, même une 22LR.

Hormis le cas d'un container tournoyant sur lui même à très grande vitesse (cas relativement rare), l'impact d'un coin de container sur une coque de bateau s'apparente nettement plus à un coup de pic à glace (très basic) ou à un coup de couteau qu'a un impact de balle.

Mais, bon, il y a un marché pour les produits amincissants ou les grigris porte bonheur. Pourquoi pas pour les coques renforcées kevlar anti container.

07 juil. 2008
0

les mythes ont la vie dure
et oui les mythes on la vie dure

Qui plus est lorsque la fibre d'aramide est utilisé en protection ballistique, elle est associé avec d'autres matériaux, comme du verre, de la céramique, des fibres de ployethylène haute tenacité

Et c'est la combinaison des différents composants qui procure les cractéristique requises

Ce qui in fine, revient a la définition initiale du mot "composite"

Un lien d'un de mes anciens contacts industriels, qui maîtrise assez bien ce domaine

www.sadac.fr[...]/fr.htm

04 juil. 2008
0

j'ai bien vérifié le mien hunter 36 !!!!
il n'y en a uniquement sur la proue.

J'aime bien mon 36 biquille mais de là à lui faire faire un grand voyage je ne m'y risquerai pas.

Je ne suis pas expert, ni architecte naval mais malgré un usage trés modeste et plutôt tranquille, cabotage en bretagne et au plus loin les scilly, un entretien de tous les instants, je constate que la coque est trop souple, que l'arceau inox qui est une bonne idée en soit concentre les efforts de la trés grande GV et que des fissures apparaissent au pied de cet arceau. On a beau dire que ce n'est pas structurel, mais en cas de gros empannage,je crains bien que tout soit arraché.

maintenant si tu es dans mon coin (belon finistère) viens tester avec moi.

Cordialement

Alain

04 juil. 2008
0

Kevlar ????
Voir web.usna.navy.mil/~phmiller/Impact_study.pdf

"that small amounts of Kevlar gave the same performance as adding an equal weight of glass"

Et c'est documenté et mesuré, y compris en tests d'impact.

05 juil. 2008
0

kevlar
je suis toujours à la recherche de ce que ça peut représenter en gain ,

dans le fameux fil sur les RM et l'option kevlar où le chantier était intervenu j'avais proposer de me fournir un échantillon pour faire des mesure comparative entre avec et sans kevlar,
je n'ai jamais eu de réponse, pourtant dans mon établissement il y a un département de mesure physique qui pourrait faire des mesure de diééfrence de résistance au poinçonnement etc etc

je n'ai jamais eu ni réponse ni échantillon, doit on en conclure que ce n'est que marketing et que le résultat ne plairait à être connu ???
je m'en pose encore la question ;-)

05 juil. 2008
0

Etude USN
Une lecture rapide montre que cette étude est un peu particulière : panneaux sandwich avec âme mousse et systèmes de résine vinylester ou epoxy fabriqués sous poche à vide ou en infusion avec post-cuisson : pas tout à fait le bateau de M. Toutlemonde....
La conclusion dit bien :
"that small amounts of Kevlar gave the same performance as adding an equal weight of glass"
= l'addition de petites quantités de Kevlar amène les mêmes performances que l'addition de la même masse de verre";
Autrement dit : aucun gain mesurable.

05 juil. 2008
0

Je m'excuse
Après contrôle, je retire ce que j'ai dis: c'est moi qui avais lu trop vite.
:-)

05 juil. 2008
0

Vu le pedigree
Du matelot NEGOFOL dans les matériaux composites haute performance, notamment en aeronautique

je ne peux que faire confiance à son expertise et à sa capacité à comprendre ce genre de sujet

05 juil. 2008
0

Goudspide, tu es dans ta phase Saint-Thomas?
Dans le post juste au-dessus, 'Invite' fournit un lien vers une étude fort intéressante qui compare les qualités de différents bordés en sandwich.

L'étude indique que l'ajout d'une couche de kevlar dans chaque peau permet de réduire substantiellement les coûts de réparation du bordé en cas d'impact sérieux.

Franchement, inutile de réinventer la roue.

05 juil. 2008
0

Désolé, ...
... mais tu n'as vraiment pas lu cette étude complètement.

06 juil. 2008
0

pas de mal françois
soit on fait une pièce kevlar (genre gilet pare balle) et on a un super truc , mais le cout est en rapport

soit on met un peu de kevlar et c'est vendeur,

par contre l'utilisation ponctuel du kevlar à des endroit précis peut être un plus, mais l'application du kevlar est très compliqué semble t il

mais je serais curieux de pouvoir en faire l'essai ;-) même en toute discrétion des résultat juste pour ma culture personnel ;-)

06 juil. 2008
0

kevlar et resines ....
puisque vous parlez performances de matériaux , j'aurais voulu savoir ce que l'on peut attendre de la résine vinylester : quelle utilisation , comparatifs par rapport à l'époxy . merci .

06 juil. 2008
0

question résistance
les résines vinylester sont comparables aux meilleures résines polyester mais sans les problèmes d'osmose...
L'époxy est plus solide, mais à mon avis ne se justifie vraiment que dans les constructions en bois moulé, strip,etc... ou alors en réparation de coques composites où son adhérence est très supérieure aux autres résines .
Avantage des époxy: un fois polymérisé, il ne relâche plus d'odeurs nauséabondes (et toxiques) de solvant (notamment styrène) vu qu'il n'en contient pas, contraîrement aux polyester et vinylester...

06 juil. 2008
0

mousse et vinylester
le vinylester me conviendrait pour fabriquer une annexe de 2,80 m à part l'adhérence sur l'airex de 15 mm . qu'en penses tu ?
quel grammage - mini- pour chaque peau ???
merci d'avance ;

07 juil. 2008
0

pour l'airex et le sandwich en général
à mon avis faut de l'époxy, surtout sur un petit bateau la différence de coût sera modérée,le vinylester c'est valable seulement pour du composite monolytique ou peut-être le sandwich balsa. Pour le grammage je n'ai pas de réponse (dépend de la solidité recherchée...) mais il ne faut surtout pas utiliser du mat,peu solide et lourd mais du tissé...

08 juil. 2008
0

merci cabestan
je viens d'avoir des prix pour les resines :
-polyester 20 kg : 85 € ht
-vinylester 20 kg : 250 € ht
donc l'époxy est pratiquement au meme prix que la vinylester sans avoir la meme adhérence .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nos belles soirées !

Souvenir d'été

  • 4.5 (17)

Nos belles soirées !

novembre 2021