Humidité dans le contreplaqué du sous plancher du carré

Après un survey, l'inspecteur a décelé de l'humidité dans les contreplaqué soutenant le planché du carré.Ce matériel est laminé de fibre de verre et recouvert de gelcoat. Le travail d'origine a sans doute mal été effectué ce qui a permis à l''humidité d'y pénétrer. L'inspecteur prétend qu'il n'y a aucun problème pour plusieurs années, mais que tôt ou tard tout cela s'affaissera. Mon questionnement est le suivant: dans la mesure ou il n'y a aucune délamination et qu'aucune nouvelle source d'entrée d'eau n'apparait, est-il vraiment nécessaire de refaire cette structure, et si oui existe t-il des solutions économiques pour faire cette réparation, étant donné que ces morceaux sont laminés avec de la fibre de verre au fond et au contre moule.Est-ce que le contreplaqué marin peut toléré une humidité maximale sans se dégradé?

Merci les marins!

L'équipage
02 juin 2005
03 juin 2005
0

réponse à ta question
" Est-ce que le contreplaqué marin peut toléré une humidité maximale sans se dégradé? "

si tu prends du reel contreplaqué marine avec de l'oukoumé (cher mais bien) et que tu passes un produit (invisible) d'étanchéité partout et surtout sur les bords tu devrais être tranquille pendant de nombreuses années.

Dan

03 juin 2005
0

à la réponse de Daniel
depuis assez longtemps, les constructeurs posent des planchers quasiment étanches.

j'en ai vu avec une sorte de lino collé sur toute la surface.

du coup, l'humidité qui pourrait se trouver dessous se trouve confinée.
c'est pour cela qu'elle passe dans les planchers: s'ennuyant toute seule elle veut à tout prix rejoindre sa copine sous le vaigrage en skai.

quelques coups de scie-cloche ou de mèche à bois de 20 lui faciliteront la vie.

03 juin 2005
0

desolé
aucune idée je ne connais même pas cette bête (tramex) et ne veux surtout pas la connaître cela risque rait de me casser le moral ;-) ;-)
Dan

03 juin 2005
0

suite humidité dans le contrplaqué
Merci Dan d'avoir répondu à ma question, pour aller un peu plus loin avec le sujet, je possède un TRAMEX (détecteur d'humidité) et en prenant des lectures sur les parois de contrplaqué j'observais des lectures maximales sur l'appareil. Cependant j'ai eu accès au dessus d'un de ces contreplaqués. À ma très grande surprise j'ai pu observé au toucher un bois extremement sec. Alors que je m'attendais, comme me l'avais signalé le TRAMEX, de trouver à cet endroit un matériel très humide. Est-ce qu'on s'en fait trop avec ces appareils hyper sensibles? Autre chose le TRAMEX va chercher cette même humidité directement sous la coque vis vis ces contreplaqués. C'est donc dire que mëme après avoir traité la coque au jet de sable et la laissée séchée pendant un an comme je le fais en ce moment, cette humidité sera toujours captée par le Tramex sous la coque? Pourras t'elle porter atteinte à la coque elle-même éventuellement, ou sera t-elle confinée là tout simplement?

Merci encore!

Jean-Marie

03 juin 2005
0

une solution peut etre envisageable
si la hauteur sous plancher est suffisante mettre des bacs avec des cristaux anti humidité pendant les arrets prolongés du bateau

il va forcement etre sec un jour et alors un petit coup de peinture bicomposant et ça restera sec pour la nuit des temps

amicalement

04 juin 2005
0

le probleme du contreplaqué
est je pense amha que l'on ne traite jamais assez les bords :-(

06 juin 2005
0

Humidité dans le contreplaqué suite
J'ai eu la l'occasion de discuter avec un architecte et ingénieur naval. Il me disait un peu comme Dan le faisait plutôt , laissé venir et ne pas aller au devant de problèmes. Il m'a cependant parler d'un problème possible causé par la colle utilisée dans le contreplaqué, elle provoquerais une lecture du détecteur d'humidité plus importante que réelle. Si vous avez d'autres idées elles sont bienvenues.

Jean-Marie
Le Québécois.

06 juin 2005
0

oui, et pour ca...
rien ne vaut une bonne baguette de bois rouge colle tout autour de la piece, sur les chants... C est joli, et autrement plus protecteur qu un simple vernis ou peinture...

0

le problème avec les detecteurs
qui se présente aussi avec les "expertises" d'osmose, est que le détecteur a été calibré pour un matériau, de composition xyz, avec des tolérances d'humidité x à y etc...

en l'absence de référence, il est impossible de donner une signification aux lectures. Cela pourrait bien expliquer pourquoi l'appareil va en bout d'échelle sur un plancher apparemment sain. les colles, les peintures, les résines, les éléments de structure peuvent avoir influencé la lecture.

un début de solution serait de refabriquer un morceau de plancher "sain" avec une chute de CP marin et de lino identique au tien, puis de calibrer là dessus.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (67)

mars 2021