Humidité bizarre

Le pont du bateau est en sandwitch balsa. Sous le pont il y a un plafond en CP mince qui tient vissé à quelques mm sous le stratifié.
Depuis que nous sommes en Bretagne où il ne pleut que trois fois par an, deux fois trois mois et une fois six mois, il y une surabondance de gouttes d'eau entre le stratif du toit et le faux plafond. Ces gouttes se rassemblent et filent vers les fonds en humidifiant ce qui est dans les placards et en s'accumulant dans les fonds ensuite.

J'ai démonté presque toutes les ferrures de pont pour identifier une entrée d'eau mais rien trouvé de significatif.

Hier je retire les faux plafonds, je sèche tout, plusieurs éponges et j'attends qu'il pleuve.

Ca ne rate pas, aujourd'hui il pleut comme vache qui pisse et pas une goutte ne traverse, il y a juste de la condensation sous les contre plaques des taquets d'amarrage.

Alors ? Il ne faut pas remonter les faux plafonds ? Il faut creuser des trous dans ceux-ci ? Il faut mettre une peinture isolante ? Il faut... Quoi ?

Je suis perplexe et en panne de solution(s).

Que faire ?

L'équipage
24 déc. 2009
24 déc. 2009
0

salut ami jak
et si tu trouvais qq jolies petite grilles d'aeration il en existe de- de3/4 cm de diametre tu perces le cp (proprement) et symetriquement ça crée une ventillation

24 déc. 2009
0

Dans ce cas daniel,
Tu améliore la ventilation c'est à dire que l'air humide atteindra plus facilement la sous-face du sandwich et condensera tout autant.

24 déc. 2009
0

as-tu vérifié
tes passages de cables électrique; j'ai connu ce pb, les joints ne sont pas éternellement étanches et le silicone ajouté avait aussi vielli.

24 déc. 2009
0

la condensation
il faut commencer par rechercher tous les ponts thermiques genre contreplaques ,boulons traversants exct.. et les isoler avec des plaques de mousse collées au mastic polyurethane ,si c'est possible creer une lame d'air entre le vaigrage et le plafond et ventiler:un estracteur d'air solaire fonctionne très bien il y en a qui ont une batterie interieure ce qui leur permet de tourner 24/24 .
sur un ovni non isolé j'avais deux sorties d'air sur le pont sous les platines de winch et deux extracteurs d'air à l'avant ce qui faisait circuler de l'air entre la tole du pont et le vaigrage en bois exellent pour l'été comme pour l'hiver
pour les hublots on peut coller à l'interieur une feuille de polyane avec du double face ce qui empeche la condensation sur les plexis surtout si on vit a bord et que l'on chauffe .
deja en faisant cela on ameliore bien le confort
alain

24 déc. 200916 juin 2020
0

2 solutions pour la condensation...
La première, quitter la Bretagne, on est assez nombreux à y naviguer :-D
La deuxième( que j'utilise sur mon canot qui est en Bretagne) VENTILER. Une grille d'aération assez grande sur la porte de descente, un aérateur sur le capot de pont avant, 2 manches à air(cuisine et toilettes) et toutes les portes ouvertes pour la circulation d'air.Les plafonds sont fixés sur des lisses qui laissent un matelas d'air de 2cm entre le CP et le pont en sandwich balsa.
En hivernage à terre je mets des cristaux dessiccants que je change si besoin et je laisse un capot de pont verrouillé entrouvert avec une bâche qui déborde pour empêcher la pluie d'entrer

24 déc. 200916 juin 2020
0

La bâche sur le capot
:-)

24 déc. 2009
0

bonjour Kaj
Comme Margot pas de condensation malgré un vaigrage en CP.
Uniquement l'aérateur du capot de pont et la manche à air de la zone humide ouverts en permanence. Avec la grille du panneau de porte cela ventile bien le boat. Cela va faire 2 années que je n'utilise plus de bloc anti-humidité. Quand je suis à bord chauffage air pulsé pour réchauffer l'atmosphère à assécher l'air ambiant.
Dans ton cas laisses tous les aérateurs et manches à air ouverts en retirant le faux plafond à l'avant et à l'arrière du roof. La circulation naturelle de l'air devrait réduire la condensation.
Navicalement
André

25 déc. 2009
0

Merci de vos réponses
je vais tenter de créer un courant d'air comme me le conseille André ainsi que presque tous les intervenants. je n'ose remettre des aérateurs externes, après avoir traversé quelques violentes déferlantes il y a quelques années je suis devenu méfiant. On a eu beaucoup de mal à sécher ce qui avait été inondé à l'eau salée.
Je résume: isoler les ponts thermiques, OK c'était prévu. Favoriser des courants d'air sous le faux plafond, poser quelques grilles d'aération sur ce même faux plafond, vérifier les passages de gaines électriques. Sur ce dernier point j'ai déjà donné il y a deux ans mais je vais revérifier.

Favoriser un max les courants d'air dans le bateau. Mais par ici, quand on vit dedans, on risque d'attraper la crève.

Enfin quitter la Bretagne ? C'est une bonne idée mais je l'aime beaucoup. C'est quand même une solution.

Merci les amis. Je vais faire pour le mieux.

Et bonnes nav pour cette année !

26 déc. 2009
0

:extracteur d'air
ne fait pas entrer de l'air froid mais evacue l'air chaud et humide comme un VMC dans une maison,la plupart sont obturables de l'interieur pour le mauvais temps .
ce qui permet à l'air ambiant de se renouveler et d'evacuer la vapeur d'eau emise par la respiration .avec un volet on peut regler le debit.perso c'est la meilleure solution pour bein ventiler et surtout secher l'interieur de la citerne qu'est un voilier avec un bon systeme de chauffage et c'est le confort
alain

26 déc. 2009
0

Voilà comment j'ai résolu le problème.

Sans aucune vanité, mais quand meme très efficace.

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

Souvenir d'été

  • 4.5 (128)

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

novembre 2021