Huit comme frein de bôme : essai..

J'ai profité de la semaine pour tester le huit de descente (matériel spéléo ou alpinisme) comme frein de bôme, cet usage ayant été évoqué ici. Je vous fais part de mes résultats qui ne concernent que mon bateau :
- Coût : 7 euros au lieu de 300 . Ca c'est le positif, on perd pas grand chose.
- test : météo, force 3, vent apparent moins de 10 noeuds, pas de mer, tranquille.
- bôme : c'est là où j'ai du y aller un peu fort. Mon bateau fait 11 m 50 et pèse 6,5 t, mais la GV est assez grande (38 m²) et surtout la bôme est longue (5 mètres).
-résultats :
essai 1 : montage avec un bras de spi, trajet classique, serré un peu au winch. Résultat nul.
essai 2 : serré assez fort. Ca empêche un tout petit peu la bôme de partir, après ca passe vite
essai 3 : je remplace le bras de 10 par une amarre de 16 en nylon toronné. Serrage moyen. Résultat encore insignifiant.
essai 4 : même bout, serrage très appuyé. Ca emêche nettement le début de l'empannage, mais après quand ca commence, ca freine bien peu.
Conclusion : ca ne semble pas efficace sur une telle dimension, je m'en doutais, mais je voulais essayer. Je suis bon pour un Walder, car cette bôme, de plus assez basse et assez dangeureuse. En attendant, je bride classique avec un palan.

L'équipage
09 mai 2005
09 mai 2005
0

Huit
Bonjour
je viens aussi d'essayer le 8 comme frein de bome sur un voilier de 7,6O GV de 12 ou 13 M².
Par force 4 avec un bout de 12 mm tres serre il fallait aider la bome lors de l'empanage apres l'avoir relacher cela marche bien.
PS: je peu pas comparer avec un vrai frein de bome car je ne l'ai jamais utilisé.

10 mai 200516 juin 2020
0

8 d'escalade comme frein de bome
Bonjour,
ayant beaucoup pratiqué l'escalade et donc les descente en rappel avec 8 ou assurage d'un équipier avec cet accessoire génial, j'ai suivi le fil précédent sur le sujet.

L'utilisation "nominale" du 8 en escalade se fait de la manière suivante:

Petite boucle du 8 sur le baudrier de la personne. La corde (souvent en 9mm) passe dans le gde boucle, avec un brin qui part vers le "haut" et un autre brin vers le "bas". C'est la tension +/- forte exercée par la personne sur le brin du "bas", qu'il serre dans sa main, qui fixe la force de la retenue.

Si on transpose cela à la voile et la retenue de bome, si la petite boucle est solidarisée à la bome et le bout passe dans la grande boucle, il faut jouer sur les axes de ce bout. Un montage en Y, bien symétrique, n'est adapté qu'au petit temps, car le 8 ne freine pas beaucoup le bout.

Voir les deux croquis ci-joint (fait rapidos) pour expliquer cela.

Ca c'est mon expérience "escalade".

hervé

18 juin 2005
0

Génial
Hello. Ici au Québec je n'ai jamais entendu parler du huit d'escalades comme frein de bôme... je trouve l'idée intéressante et je vais tenter l'expérience. Moi j'ai l'habitude d'utiliser une retenue de bôme en me servant de mon hâle-bas qui est sur poulies à manille pivotante. Mais, vu le système, je ne l'utilise que lorsque je suis certaine qu'il n'y a pas de risque d'empannage intempestif. Bref avec beaucoup de prudence. Bref l'idée du frein avec le huit me semble plus sécuritaire et qui sait cela fera peut-être fureur au Québec :o)merci pour les croquis et explications.

Louise

10 mai 2005
0

Surface de freinage
AMHA, en plus de la force de serrage, il faut envisager la surface de frottement, ce que ne permet pas un descendeur.
Il est posible de réaliser un Walder maison en CP, attention à ne pas oublier les 2 guides, sinon aucune sécurité de fontionnement.
Le palan, c'est pas mal, je trouve que le frein aplatit trop la voile par petit temps
Tom B

10 mai 2005
1

ex speleo et escalade
je vous préconise quand même de vérifier la résistance à la rupture d'un decendeur en 8...

Vous aurez des surprises par rapport à la force d'une baume en empanage.

Je suis pour beaucoup de matériel spéléo sur mon boat mais pas celui ci pour la bôme. Pas assez résistant à mon goût.

Par contre pour descendre du mat avec un baudrier c'est parfait.

Ceci n'est que mon humble avis.

Dan

10 mai 2005
0

de l'ordre de 3t
mousquetons et 8 sont généralement "donnés" pour une resistance de 3000kg.

Une belle bome, ca développe plus que cela qd ca empanne ?

10 mai 2005
0

FDB
Si la conclusion du test du 8 conduit à l'achat d'un frein de bome, je conseillerais plutôt de se tourner vers le modèle Wichard plutôt que le Waldner.

Bien que je n'ai pas testé le Wichard (et donc je ne connais pas sa solidité), il me semble plus pratique que le Waldner: en effet, le frein du Wichard est réglable avec des molettes, alors que pour régler la force de freinage du Waldner, il faut faire varier le nombre de tour de l'écoute de FDB sur la poupée du frein.

De plus prévoir une installation qui permette de l'enlever facilement, le FDB devenant pénible par petit temps (personnellement, mon Waldner est pris sur le pont par des mousquetons, ce qui permet de fixer en 10 sec les deux bras au pied de mat quand on ne l'utilise pas)

10 mai 2005
0

pas le wichard
sur un autre fil sur les freins de bome je disais "pas le Wichard" car s'il se règle facilement, il a l'inconvénient de se démonter tout seul dans le petit temps au moteur.
Wichard vient à ce sujet de publier une annonce de rappel dans V et V de ce mois en disant de ramener les deux modèles de la marque chez le ship. Ce qui montre d'ailleurs le sérieux de la marque.
Donc attendre le nouveau modèle qui, avec un peu de chance, gardera l'avantage du réglage sans l'inconvénient de perdre ses axes.

07 sept. 2009
0

frein de bome
bonjour fab...
j'ai bien compris ton systeme de frein de bome,seul p'tit doute comment passes tu le cordage a l'interieur du huit et utilises tu un cordage specifique
merci

17 juin 200516 juin 2020
2

Chez moi le huit fonctionne
Bonsoir,

Sur mon bateau (11m) j'ai installé un 8, testé jusqu'à 25 nds avec du bout de 10mm ça fonctionne. Le bout est fixé sur une cadène spéciale fixée à coté des haubans puis passe dans le huit fixé juste sous halebas, puis va sur une poulie sur l'autre cadène fixée à coté des haubans et par ensuite sur un coinceur.

La technique, quand je crains un empannage intempesif, je reprend de la tension et la bôme passe vraiement au ralenti. Par petit temps c'est vrai que le système freine un peu trop la bome.

07 sept. 2009
0

4 ans après
Heureusement que je regarde le forum.

Ca c'est du déterrage de post ;)

Je mettais un bout de 10 qui passait normalement (enfin comme dans un 8 pour descendre en rappel).
www.varappe.fr[...]ond.php

Comme je l'ai écrit, ça fonctionne très bien trop bien même, il faut un peu de tension mais pas trop sinon ça freine trop.

Le seul inconvénient c'est que cela a tendance à toronner le bout. (le wichard aussi d'ailleurs).

20 juin 2005
0

frein de bome du vieux bosco !

Bonjour
Depuis des décennies j'utilise une écoute de petit temps de spi que j'attache avec une longue boucle avec un nœud de chaise gansé sur l'un des pontets d'encrage des poulies d'écoute de bome . Cette retenue va en passant par l'extérieur des haubans et au-dessus des filières! Sur une poulie ou un simple pontet du point d'amure de foc ou de génois il revient vers le roof en passant au milieu du pont et à donc cette fois ci à l'intérieur des haubans et vous le fixait sur un taquet classique. Au portant la bome est bien débordée si elle engage dans une mer forte par exemple, la longueur du bout (qui n'est pas en kevlar ou en deenema !!!) prend de l'allongement sans se rompre ni rompre la bôme!
Si par malchance vous partez à l'abatée le bout au début résiste puis du fait de l'allongement donne de plus en plus jusqu'a permettre le passage de la bôme freinée, il vous restera quand même la charge de remettre le bateau dans ces lignes naturelles ! Mais rien d'arracher, de rompu.
Ce système à un petit inconvénient il faut l'installer! Et au pré il faut reprendre les mous pour ne pas avoir des spaghettis de partout et surtout à l'eau (hélice !)
Mai c'est pas cher et très efficace!
Cordialement votre.

20 juin 2005
0

même montage que christian
avec une petite variante,au lieu d'un bras de spi,j'utilise du trois torons de huit...
cordialement,jacquot.

07 sept. 2009
0

avec un 8 ou tout autre descendeur
il y a aussi une solution simple pour bloquer la bôme dans une nav de plusieurs heures au portant : faire une tête d'alouette sur le 8.
Bon après il faut la défaire pour changer d'allure ou d'amure.
mais la tu es vraiment en toute sécurité.

07 sept. 200916 juin 2020
0

encore le 8 comme frein de bome
Dans cette configuration, trajet classique, il faut serrer fort et la bome peu encore rester libre

07 sept. 200916 juin 2020
2

2ème possibilité
Celle que j'utilise et là c'est plus efficace

07 sept. 200916 juin 2020
3

Là cà bouge plus
Garantie 100%, ce n'est plus un frein de bome mais un bloquage de bome.

07 sept. 2009
0

autre astuce
testée par un copain (sun fizz quien sabe), un huit d'escalade et un autre soudé au 1°, juste le grand cercle of course, ça fonctionne.
perso, j'ai acheté le wichard avec le bout spécial, ça fonctionne très bien aussi (ma gv fait 43 m2), l'inconvénient majeur étant le prix.

09 sept. 2009
0

Question bête
Bonjour,

Je n'ai pas de frein de baume mais je reflechie au pb et surtout a quelle solution mettre en place.

Quand je vous lis je crois comprendre 3 choses :

Il est difficile d'avoir un système efficace.
Certains systèmes d'efficacité moyenne sont chers.
Il y a toujours un bout à regler.

Alors voici ma question, pourquoi ne pas utiliser un simple bout de retenue sur chaque bord ?
Une extremité fixée à la baume puis passant dans un renvoi (proximité hauban par exemple) et retour au cockpit avec coinceur ?

Merci de vos avis.
Stan

09 sept. 2009
0

Le problème, avec cette solution,
c'est le possible manque de réactivité.

Et lorsqu'un empannage imprévu arrive très vite, cela devient très sportif voir scabreux de passer la bôme sur l'autre bord, avec le système de retenu, même avec un renvoi.

09 sept. 2009
0

avec des elastiques
j'ai aussi essayé le huit de descendeur. Le problème est que la tension du bout, si elle est bonne dans une position de la bome, ne l'est plus si la bome bouge un peu, et sans une bonne tension, le huit ne sert pas à grand chose.
J'ai installé sur le bout, de chaque coté du huit, un gros elastique de mouillage. La tension reste constante, donc le huit est toujours efficace, et la bome à une certaine liberté de mouvement de quelques degrés (simplement l'effet des elastiques)qui absorbent les mouvements du bateau.
Je trouve que ça marche trés bien, grand confort et si la bome doit passer, elle le fait lentement du début à la fin.

09 sept. 2009
0

Elastique de mouillage ?
Tu veux dire amortisseur d'amarre ?

09 sept. 200916 juin 2020
0

Donc ce genre de truc :
----------------------------------------------------------------------------------&gt

09 sept. 2009
0

oui
exactement

09 sept. 2009
1

Huit comme frein de bôme : essai..
Tu le places ou sur la bome ?
Pres du hale bas ou plus loin vers le point d'écoute ? Ca doit changer nettement la longueur du bout et la force de freinage si tu le rapproches vers l'écoute.
Pour l'instant j'en ai pas et je tire des bords de Grand largue pour eviter de me faire des frayeurs quand la route est plein vent AR, mais je crois bien que je vais essayer to truc qui me parait super.
Bonne nav

09 sept. 2009
0

c'est presque ça
je n'ai pas pris ceux qui ont cette forme, mais ceux pour lesquels l'amarre s'enroule autour. Le huit est au niveau du hale-bas de bôme, un peu devant et les amortisseurs sont placés pour permetre à la bôme de s'ouvrir complètement

09 sept. 2009
0

plus simple ...
Avec le 8 :
commencer par inverser le 8.
C'est préconisé par PETZL himself (le fabriquant de tant de ces bricoles) lorsqu'on utilise un bout unique.
Ne pas oublier qu'un rappel en montagne se fait sur 2 brins de corde .... donc pas dans les meme conditions que nous!!!!
Dons le gros "trou" coté bôme le petit avec le bout

09 sept. 2009
1

encore plus simple ...
... mais pas testé :
l'absorbeur d'énergie pour VIA ferrata.
Ca ressemble vachement au nouveau frein machin (pas le walder l'autre)

J'en ai 2 , ca me parrait idéal.
je trouve un lien et vous poste

09 sept. 2009
0

absorbeur VIA
ici par exemple
cgi.ebay.fr[...]0090723

les bouts passent dans les trous : plus on fait de tours plus ca freine!!
meme pas besoin de tension contrairement au huit.

10 sept. 2009
0

walder du pauvre
Bjr,
Il est posible de réaliser un Walder maison en CP?

10 sept. 2009
2

en suivant
salutatous

moi je préfère avoir un bloqueur de bôme, ç'est à dire un système qui l'empêche carrément d'empanner car les systèmes de frein trouveront toujours leur limite avec l'augmentation de la puissance du vent

je préfère gérer une GV à contre au portant, qu'un empannage non maîtrisé qui se termine par la casse de la bôme, des lattes, empannage chinois et autres emmerdements sans nom, ou même tête d'un équipier qui fait puching-ball ...

il suffit de faire ce que propose chantevent, c'est à dire un bout qui revient sur le pianos et qui est sur un bloqueur (donc que l'on peut larguer quand on a besoin) mais qui peut être repris par un winch car parfois la secousse est telle que le bloqueur se coince et qu'il est impossible de l'ouvrir à la main

dans le cas d'un empannage non prévu, on reprend la tension du bout de retenue de bôme au winch, puis on ouvre le bloqueur, puis lentement, à l'aide du winch on fait passer gentiment la voile de l'autre côté

pour l'instant, je n'ai pas vécu d'incident avec ce type de procédure, mais ...

AMHA

cordialités maritimes
Larent le hareng

11 sept. 200916 juin 2020
0

circuit de frein de bôme
Bonjour à tous

Je soumet a votre critique un circuit de frein de bome. Il se compose de deux huits un sur chaque fixé sur cadene plus une poulie pour faire la tension avec retour au cokpit. les deux bout du cordage etant en point fixe sur la bome circuit rouge sur le croquis le circuit bleu la prise de tension de la poulie. Bref voir le croquis. Car un petit croquis vaut mieux qu' un grand discour..

Merci

Le Moko

11 sept. 2009
0

pour moi
un système de frein basé sur la tension de la corde pour assurer un frottement suffisant nécessite des élastiques. C'est simplement une question de géométrie; dés que la bome bouge, il faut reprendre la tension car la géometrie a changé. Sinon, il faut un frottement indépendant de la tension, ou alors c'est un bloqueur mais ce n'est plus un frein

11 sept. 2009
0

cher mais efficace et sécurisant...
"moi je préfère avoir un bloqueur de bôme, ç'est à dire un système qui l'empêche carrément d'empanner car les systèmes de frein trouveront toujours leur limite avec l'augmentation de la puissance du vent"


C'est une façon de voir, mais perso je préfère le walder qui, lorsqu'il est bien installé et bien réglé, amortit très bien même si le vent monte brusquement tandis qu'une retenue, si elle pète quand il y a vraiment beaucoup de tension dessus, on risque non seulement de péter la bôme, mais aussi le mat...

15 mar. 201516 juin 2020
0

Une installation facile adaptable sur tous les bateaux

o Installation du frein de bôme Wichard en quelques minutes : la manille se frappe sur un pontet de la bôme.

o 2 systèmes d´installation possibles pour s´adapter aux différentes configurations de pont.

o Adaptable aussi bien sur les gréements anciens que nouveaux.

Réglage du frein de bôme

o Le réglage du frein de bôme se fait par la tension du cordage spécifique.
o 4 réglages possibles en fonction de la surface de grand-voile.

o Réglage facile : en enlevant de la tension sur le cordage et en passant une boucle supplémentaire dans les lumières.

o Utilisable avec des grand-voiles inférieures à 40 m².

o Toutes les manoeuvres sont réalisées du cockpit pour la sécurité du plaisancier (empannage, réglage du frein de bôme).

Composition du frein de bôme
o Un frein de bôme.
o Une manille fixée sur le frein de bôme et fixée sur un pontet de bôme.
o Un cordage spécifique supportant les frictions engendrées lors des empannage

Matériaux : aluminium avec traitement de surface et cordage spécifique
Poids : 600 grammes
Prix : 246,50 €
Réference : 7150 (livré avec cordage)

c'est ty pas mieux avec la photo et mode d'emploi et prix ...

un peu cher pour une simple pièce moulée même s'il y a de la recherchee et tests

15 mar. 201516 juin 2020
0

Frein de bôme Walder®

6-9 m Référence 103 à 279 €

9-12 m Référence 203 à 424 €

Sans pièce mécanique en mouvement, le réglage s'effectue depuis le cockpit sans avoir à manœuvrer sur le pont.
Au moment de l'empannage, volontaire ou accidentel, ne touchez à rien, votre frein de bôme se charge de laisser passer la bôme en douceur, plus ou moins rapidement selon la tension adoptée.
Garantie 10 ans.

le tableau des dimensions et les prix au 15 Mars 2015

02 sept. 2019
0

Mon problème , où frapper le boot sur le pont ...

15 mar. 201516 juin 2020
0

Descendeur en 8 de petzl

Forme carrée pour éviter le vrillage des cordes et la formation de têtes d’alouette.

Compact et léger.
Matière(s): aluminium
Poids: 100 g
Compatibilité corde: 8 à 13 mm
Références D02
Garantie 3 ans

prix 10,20 € à ce prix cela peut limiter la casse à pas cher !

chez www.mgaffaires.com[...]zl.html

06 juil. 201516 juin 2020
1

J'ai depuis 7/8 ans un 8 d'escalade comme frein de bome et jusqu'à hier je n'ai pas eu à m'en plaindre mais hier j'ai du me mettre à la cape courante pour prendre un ris dans la GV et pour ce faire je l'ai donc laissé " libre " pour qu'elle reste dans l'axe du vent et pour ce faire j'ai aussi choqué en grand entre autre le bout du 8/frein de bome , cependant pendant que je prenais le ris le bout à glissé pour se transformer en nœud de tête d'alouette sans que je m'en rende compte , j'ai remis le bateau en route et je dois dire que j'ai été très surpris lors du virement de bord suivant , la GV est restée à contre car ça serre très fort ce genre de noeud .
Alors si cela peut servir à d'autres ......

19 avr. 2018
0

Pour éviter la tête d'alouette il faut prendre un 8 à oreilles ils sont plus gros.
Matériel vendu pour les élagueurs par exemple la société " evea "

06 juil. 2015
0

Perso j'utilise avec satisfaction un Walder. Pour la sécurité, toujours faire en sorte que le frein de bôme reste un frein efficace et non un blocage ou frein usé. Il faut vérifier le matériel et règler la bonne tension. Dans les mauvais moments, il est satisfaisant de voir la bôme passer en douceur

06 juil. 2015
1

J'utilise un 8 d'escalade avec satisfaction sur mon gibsea 28, cela fonctione très bien. Il est à mon avis indispensable de l'utiliser avec un bout approprie : de la corde d'alpinisme , (pour moi 10mm) que l'on trouve au même me rayon chez décathlon.
Les bout polyester ou autres utilises sur nos bateaux ne sont pas assez élastiques.
Chez moi le bout est fixé d'un côté sur une cadène de bas haubant arrière, passe dans le huit puis dans une poulie frappée sur l'autre cadène et revient au cockpit.

07 juil. 2015
1

entièrement d'accord avec louarncoz ,j'utilise aussi un huit depuis 8 ans sur mon dufour 36 classic, plusieurs traversées de la méditerranée et 2 de l'atlantique,avec une corde de montagne diametre 12.Ma GV fait 29m2 et aucune "corde" de marine n'a jamais fonctionné:pas assez de capacité d'allongement ou pas assez lisse .
J'ai 4 winches de voile d'avant, j'en utilise un pour régler la tension en fonction de la force du vent,nous n'avons jamais rencontré plus que force 8.
Lorsque je n'avais que 2 winches,j'utilisais un palan 4 brins avec taquet bloqueur ramené au cockpit.

08 fév. 2018
0

entièrement d'accord avec Louarncoz et arcenciel... combiner le 8 et la corde d'alpinisme permet d'allier le meilleur des deux mondes, contrôle par le bout en conditions modérées et amorti par l'élasticité intrinsèque de la corde quand ça forcit . CQFD (et comparé à d'autres systèmes, faible coût...;) )

19 avr. 201819 avr. 2018
0

www.amazon.fr[...]o01_s00 11€ recus en 2jrs.
Je vais testé sur mon Aquila :)

Ce type de corde d'escalade peut-être plus adaptée ?
www.amazon.fr[...]m_200_2

20 avr. 201816 juin 2020
0

Désolé la société c'est Hévéa pour le 8 à oreilles

20 avr. 2018
1

Il est donc en caoutchouc ? :scie:

01 sept. 2019
-1

Bonsoir à tous,
Est ce que ce 8 est fait pour maintenir des petites gv ou même des grandes superficie ?
Lonlon

02 sept. 2019
0

C'est surtout fait pour descendre en rappel... Donc prévu initialement pour résister au poids d'un bonhomme... Sur un bateau comme frein de bôme c'est un détournement d'utilisation, donc il faut s'adapter et faire des essais, sans garantie que ce 8 (en alu) soit capable de résister aux forces exercées par une grande grand-voile qui empanne.

02 sept. 2019
0

Sur un voilier de 12 m, aucune difficulté avec un simple huit d'escalade. Bien sûr, il faut effectuer un réglage selon la force du vent. Mais cela fonctionne parfaitement.

07 nov. 2021
1

Salut,
Je me permets d'intervenir en tant que grimpeur et alpiniste chevronné (bien plus que le navigateur que je suis) : un huit d'escalade n'est pas prévu que "pour supporter le poids d'un homme en rappel", mais également pour encaisser des chocs lors de la chûte de son équipier. Et à ce titre, la plupart des huit sont étalonnés à 3000kg env. (en général c'est affiché en daN car on parle de force de choc et non de charges).
Ceci étant dit, je ne connais pas la puissance chiffrée du choc que peut développer une bôme en empannant, mais de là à atteindre 3T... je pense que ce n'est pas le huit qui cassera mais une des poulies, des manilles, le bout, ou même un des ancrages du système!

07 nov. 2021
1

Je ne sais pas la puissance du choc d'un empannage incontrôlé, mais ça casse des bômes, des vit-de-mulets, des pontets ou manilles en inox de 8mm. Alors le 8 d'escalade en alu prévu pour la chute d'un homme de 80 kg sur quelques mètres de hauteur, ça me semble bien mince.
Le problème de Walder, c'est l'installation qui doit être bien pensée, et surtout le réglage. Je m'estime toujours chanceux quand je le vois amortir un empannage pas forcément contrôlé, mais je ne m'en passerai pour rien au monde.

07 nov. 2021
0

Bonjour,

concernant le 8 d' escalade, j' avais navigué il y a quelques années sur un maramu (14m) qui en avait un, et dont le propriétaire me disait " c' est nul, çà ne marche pas du tout".
Même si ce n' est pas un bateau de course et qu' il est gréé, la surface de la voile et la masse de l' ensemble GV+bôme font qu' un simple passage est totalement inefficace.

Par contre, si comme le suggère DIONYSOS-ST plus haut, on ne passe le bout pas une mais deux fois dans le grand anneau, l' efficacité du système devient alors à peu près identique à celle d' un Walder.

Concernant les freins de bôme en général, contrairement à ce que raconte Walder, un frein ne remplacera jamais un hale-bas (ce n' est pas avec un frein que l' on va réussir à contrôler le vrillage d' une GV!).

Par contre, un frein de bôme ne doit surtout pas être utilisé comme blocage ou retenue, car repris sur la fixation de hale-bas et non en bout de bôme, si empannage dans la brise, la partie en arrière du point de fixation passera... MAIS pas la partie en avant!

Et çà peut arriver même quand on est au courant: j' ai cassé ma bôme sur un empannage parfaitement contrôlé et volontaire, simplement parce que le bout était un poil trop raidi et pas assez élastique.
J' étais en train de reprendre le palan d' écoute, GV pleine, et une rafale à plus de trente nd apparents a pris la GV "par derrière", m' aidant en quelques sorte... sauf que le Walder avait décidé "qu' il n' y aurait pas d' empannage".
Résultat: les 3/4 arrière ont empanné mais pas le quart entre la fixation de HB et le vit-de mulet.

Comme dit plus haut par un intervenant, la géométrie du montage est très importante (et ce quel que soit le type de frein utilisé).
Il faudrait idéalement qu' il n' y ai aucune différence de tension du bout quelle que soit l' angulation de la bôme.
Sur les bateaux équipés de rails de fargue perforés ET solides c' est facile, mais sur le mien, sans vouloir rajouter de cadènes spécifique, le bout se tendait plus lorsque la bôme se rapprochait de l' axe... ce qui a causé sa casse.

Gorlann

08 nov. 2021
0

"Il faudrait idéalement qu' il n' y ai aucune différence de tension du bout quelle que soit l' angulation de la bôme" : hélas, je ne vois pas comment ce serait possible...

Du coup, il faudrait que la fixation du frein se fasse plus loin vers l'extrémité de la bôme si je comprends bien ? Afin que le vent n'appuie que sur une partie "non contrôlée par le frein" la plus réduite possible de la voile... Sans pour autant se retrouver avec un bout qui traine trop près du cockpit...

Concernant la retenue de bôme, je trouvais ça super en lisant les témoignages de pas mal de personnes, mais il me semble après réflexion que cela demande en solo des manips pour décrocher le mousqueton de l'ancienne amure puis accrocher celui de la nouvelle, et surtout que, d'après certains, se retrouver à contre avec une GV bloquée par la retenue n'était pas super-super voire dangereux...?

08 nov. 2021
0

Facile tu utilises deux retenues et tu vas pas changer ce qui serait d ailleurs la négation de l intérêt du truc

J ai deux poulies au maître beau et les retenues reviennent sur deux winches
En gros j empanne au retenues, choisir un bout assez souple

08 nov. 202108 nov. 2021
0

Je viens de vérifier, un 8 d'escalade est aux normes pour 3000kg, et ceux en version pro pour 4000kg...!
En réponse à Marco9, comme je le disais plus haut, les résistances calculées pour les équipements de grimpe sont calculées pour des chocs, et non des poids : un homme de 80kg pèsera bien plus lors d'une chûte ! Et les normes sont draconniennes donc sur-dimensionnées.
Casser un huit sur un choc lors d'un empannage relèverait à mon sens d'un exploit (sur un bateau de taille modérée, sur un paquebot à voile évidemment ce n'est plus la même chose), et il semble évident que ce sont d'abord les poulies qui lacheraient en premier, le bout (dont les résistances sont en général bien en dessous de 4000kg), ou encore le rail de fargue ou la cadène de fixation...

08 nov. 202108 nov. 2021
0

Charge de rupture d'une manille Harken de 8 mm, qui équipe mon voilier : 4,65 tonnes
www.paris-voile.com[...]hr.html
Charge de rupture des poulies volantes Harken de 75mm : 4,5 tonnes.
Charge de rupture du cordage de 10mm : 3,5 tonnes.

Comme le dit Cédric, un 8 d'escalade donne une impression de sécurité, c'est mieux que rien, et moins dangereux qu'une retenue de bôme. Mais il faut rester dans une taille de bateau ou de voile restreinte. Il est fait pour absorber l'énergie cinétique emmagasinée par un homme de 80 kg qui chute sur quelques mètres, plus facile à calculer que celle d'une voile de 40 m2 qui se met à empanner violemment sans contrôle.

Le prix d'un frein Walder pour 6 à 9 mètres : 280 euros.
Les emmerdes pour emmener un équipier aux urgences avec la tête fracassée par une bôme ?

08 nov. 2021
3

Un Walder c'est quand même bien plus sécure qu'un 8 d'escalade!

J'ai eu le 8 sur le sandria, c'est mieux que rien, simple et adapté à la taille du bateau...

sur un 33 pieds, je suis passé sur le Walder, le vrai, celui qui va bien!
Et ben ce que je peux dire, c'est que juste repris à la main, ca freine, la bomme passe vite mais Pas assez pour casser quoi que ce soit!

Repris un peu plus fermement, la bôme passe toujours mais au ralenti, et là c'est spectaculaire d'enchainer les empannages sous trinquette + GV à 2 ris avec 30 nds de vent bien établit sans avoir à trop reprendre l'écoute de GV.

en conclusion, je dirais qu'avec le 8 j'avais un semblant de sécurité, sans doute que cela peut épargner la matériel. avec le walder, on a un vrai frein, capable de fonctionner dans le brise, sans sourciller...

Rare sont les utilisateurs de 8 qui ont expérimenté avec plus de 30 nds sur des GV déjà sérieuse...

08 nov. 2021
0

C'est sûr que le fonctionnement du Walder est nettement plus intéressant que celui du Wichard qui, lui, s'apparente très fortement à celui d'un huit.
Je crois que la question ici revient en fait à celle du coût :D
Mais aussi peut être faut il distinguer les tailles de bateaux auxquels ces freins sont destinés...
Pour ma part, un 8m alu de 3,7T env. doté d'une GV relativement petite (30m2 à vue de nez et à la louche), ce qui est loin des GV que l'on trouve sur des 12 ou 14m.
Cela étant dit, si l'on repart dans des considérations de prix, le système du Walder me semble assez simple à reproduire en "home made"... C'est, après tout, un simple tambour de frottement et les matériaux nécessaire sont assez faciles à trouver.
Quelqu'un a déjà essayé d'en fabriquer?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - été 2013

Souvenir d'été

  • 4.5 (121)

Baie de la madeleine - été 2013

novembre 2021