Horreur... Corrosion généralisée

Bonjour,

Je suis le propriétaire d’un Feeling 960, moteur Volvo Penta.

Je suis très soigneux, notamment parce que ce bateau est fantastique. Mais (et j’en ai très honte) je crains d’avoir fait une grosse conn*rie.

Mon erreur : en laissant mon voilier à flot en septembre dernier, j’ai oublié de débrancher le panneau solaire (oui je sais, c’est stupide !) Son régulateur MPPT a donc débité pendant 1 an sur l’entrée du coupleur à diodes... donc sur la borne + de l’alternateur (à noter : les bornes négatives des batteries étaient isolées par le coupe-circuit, mais les bornes positives n’ont pas de coupe-circuit)

En revenant sur la bateau aujourd’hui, je constate des problèmes electriques majeurs :
- Au tableau : deux disjoncteurs HS, complètement sulfatés de l’intérieur,
- L’alternateur ne tourne plus,
- L’alternateur et la zone du moteur à proximité sont couverts d’une sorte de rouille poudreuse.

Vous n’imaginez à quel point je m’en veux de cette erreur... maintenant, j’ai besoin de vous pour comprendre ce qui s’est passé et les conséquences :
- la dégradation de l’alternateur et des deux disjoncteurs peut être due à cet oubli de panneau solaire ?
- est-ce que l’alternateur peut être récupérable ?
- est-ce que tout cela peut avoir endommagé d’autres choses, notamment d’autres zones du moteur ou la quille ?

Merci à vous pour vos commentaires (et pitié pas de blâme, je suis parfaitement conscient de ma conn*rie :)

L'équipage
11 juil. 2020
11 juil. 202011 juil. 2020
0

Hum... ce truc va me rendre parano.

Je regarde mon moteur plus en détails, et j’ai l’impression de voir partout de la rouille qui n’était pas là avant.

Carter moteur, volant d’entraînement de la courroie d’alternateur, arbre au niveau de la prise de la manivelle de démarrage manuel, boulons divers et variés...

De quoi devenir parano :))

Voici des photos


11 juil. 202011 juil. 2020
0

T'en fait pas, on va pas t'engueuler ;-)
Enfin je parle pour moi, j'ai vu qu'il y a du sport parfois sur ce forum...

Le nautisme ne sont pas mon domaine premier, faudrait voir comment sont branchés ces dispositifs.

Première chose, déjà faite, débranche tout.
Ensuite avec une lampe, un miroir, un endoscope (il y en a des pas chers du tout, cherche sur le forum), fais bien le tour des dégâts, surtout dans les recoins.

Documente bien tout.
La poulie c'est rien du tout, c'est de la peinture.
Les disjoncteurs, tu as les références, s'il y en a plusieurs du même calibre, prends-en un d'avance.
L'alternateur, dépose la courroie pour voir de plus près, mais si les roulements sont corrodés c'est peut-être bien échange-standard.

En revanche j'éviterais de faire tourner le moteur avant de savoir si dedans c'est pareil, rouille + huile = pâte à roder.
Mais tu l'as peut-être déjà fait...
Perso j'enlèverais le cache-culbuteur ou ce qui en tient lieu pour regarder quel aspect ça a.
Ou déjà le bouchon de remplissage d'huile, miroir, endoscope..
De même le bouchon en bas sur une photo, c'est quoi, carter de distribution ?
Peux-tu nous donner le type exact de ton moteur ?
Bref, un petit travail d'enquête...bon courage !


11 juil. 202011 juil. 2020
0

D'après les carctéristiques du bateau et les photos, ce serait un moteur Volvo Penta MD2002 ?
www.annonces-marine.com[...]02.html


11 juil. 2020
0

Sauf erreur, la doc d'atelier du moteur serait là :
www.baadteknik.dk[...]-40.pdf


11 juil. 2020
0

Peut- être possible de savoir pourquoi il ne faudrait pas laisser opérationnelle la production photovoltaïque pendant la période de désarmement?
En effet, cela devrait permettre d'éviter une autodecharge trop profonde des batteries.


11 juil. 2020
0

Moi aussi j'ai du mal à comprendre pourquoi il faudrait débrancher les panneaux, les régulateurs sont là pour réguler un faible courant en maintenant les batteries à leur optimum.
j'en ai vu qui couvraient 1 ou 2 panneaux par crainte d'un excès de production, mais je n'ai jamais connu ce genre de problème même sous les tropiques.


11 juil. 2020
1

Bonjour,

J'ai un panneau solaire qui reste branché 365j/an depuis plusieurs années, idem sur mon bateau précédent, au total au moins 12 ans de recul avec cette méthode, et aucun soucis de corrosion. Mes batteries durent assez longtemps (9 ans pour le dernier parc au plomb calcium)
Ton problème ne vient pas de la à moins que ton montage ne comporte un défaut qui ai pu provoqué cela? (à première vue, je ne vois pas quel défaut ?).


11 juil. 2020
8

je pencherais plutôt pour un manque de ventilation et condensation dans la salle des machines
j'ai eu ce problème ,percement du carter d'huile par corrosion ,une goutte se formait toujours au même endroit ,ça a fini par percer .
maintenant en hiver j'enlève le panneau du compartiment moteur et plus de rouille
alain


nbeaulat:Merci, ça semble le plus probable, car après 24h sur le bateau, je trouve des traces de moisissure et de rouille un peu partout. ·le 12 juil. 00:43
11 juil. 2020
0

j'ai eu le cas d'un sail drive ,complètement bouffé par électrolyse .
mais c'était une éolienne ,qui fournit du courant triphasé ,redressé par le régul et ce sont les batteries qui finissent le lissage ,la composante "alternative"ou plutôt l'ondulation s'élimine par la terre .
la production d'un panneau n'a rien à voir
en hiver je laisse un 50w en permanence et en été j'en ai 200
alain


0

J'ai vu une cale moteur dans cet état mais c'était dû à de la poudre d'extincteur qui était la cause


11 juil. 202011 juil. 2020
0

N'aurait-il pas pris une douche à l'eau de mer ton moteur ?


11 juil. 2020
1

La réponse est pratiquement dans la question: " (à noter : les bornes négatives des batteries étaient isolées par le coupe-circuit, mais les bornes positives n’ont pas de coupe-circuit)"

Ce n'est pas compatible avec la réglementation qui exige la présence de coupe circuit sur les bornes positives et négatives de chaque batterie.

Le courant de charge est ainsi contenu entre les panneaux et/ou éoliennes et les batteries car aucun courant n'en sort. Quand c'est bien le cas, des panneaux solaires peuvent être connectés en permanence à des batteries, comme en témoignent les forumeurs ci-dessus.

Si la corrosion est causée par un courant de fuite, c'est peut-être qu'une partie de circuit a été modifiée avec pour corollaire une ou plusieurs batteries qui débitent dans quelque chose. Genre, un plus pour alimenter quelque équipement mais prélevé au mauvais endroit, etc.

Il est parfois nécessaire de laisser une batterie débiter dans un équipement qui doit rester alimenté: ventilateur, alarme, antifouling à ultrasons, pompe de cale, etc. Quand de tels circuits sont rajoutés, ils doivent être parfaitement isolés des autres équipements et posséder leur propres protections.

Cela peut venir aussi de cosses en mauvais état, de bornes + et - qui sont reliées par un matériau conducteur ou devenu conducteur (du bois humide par exemple, ou des contacts séparés mais tenus dans une atmosphère assez humide).

Dans un premier temps, il est impératif de poser un coupe circuit sur les bornes positives de chaque batterie, de vérifier, nettoyer et isoler un maximum de connections, de vérifier les câblages pour les isoler proprement.

Et de nettoyer tout ce bordel en protégeant avec un spray spécifique qui chasse l'humidité. Pas du WD40 qui fait tout mais rien de bien et surtout ne dure pas.


Lorem Ipsum:Sur le WD40, je dirais au contraire que c'est un excellent chasseur d'humidité (=Water Displacement). Parfait précisément pour chasser l'eau et l'humidité. En revanche, ce serait une erreur de le considérer comme un lubrifiant ou comme un produit protecteur. ·le 11 juil. 14:23
11 juil. 2020
1

Merci pour vos réponses.

J’avais évidemment prévu d’équiper la borne + des batteries d’un coupe-circuit, je vais le faire de ce pas.

Alain-Fritz, il semble que tu aies raison. J’avais du mal à comprendre comment la présence d’une tension permanente sur la borne + peut avoir causé cela. Mais voilà, mon constat, c’est que j’ai plusieurs disjoncteurs sulfatés et un alternateur entièrement rouillé en 1 an...

...et ce matin, je découvre des piqûres de moisissure sur de nombreux objets à l’intérieur du voilier. Tu as raison, c’est bien l’humidité ambiante qui est en cause !

Si on m’avait dit que le voilier rouillerait plus en 1 an à Lisbonne qu’en 30 ans à Lorient... :)

Aujourd’hui, je me lance dans le démontage et nettoyage de l’alternateur.

Merci à vous tous !


fritz the cat:c'est le fado ,ton voilier n'y est pas habitué ,c'est d'un triste cette musique ,ça l'a fait pleurer ,d'où la rouille . alain·le 11 juil. 16:20
Solent:Lisbonne est connu pour son climat particulièrement humide l’hiver, ne pas chercher des causes mystérieuses 🤔·le 11 juil. 16:43
11 juil. 2020
1

Il fait peut-être plus chaud à Lisbonne qu'à Lorient ?
La - peut-être - bonne nouvelle c'est que les dégâts sont - peut-être - superficiels.
Je me débrouillerais quand-même pour vérifier que l'intérieur du moteur n'est pas corrodé avant de mettre en route.


11 juil. 2020
0

Tu as sans doute raison. Je vis regarde le guide que tu m’as envoyé et voir si cela est dans mes cordes :)
En tous cas, la première tentative de redémarrage a été longue, mais je n’ai rien entendu qui me choque (à part le crissement de la courroie de l’alternateur, que j’ai réussi à débloquer avec un peu de force)


11 juil. 2020
0

Si le moteur a déjà été redémarré, plus la peine d'aller voir dedans. La circulation de l'huile et le mouvement des pièces aura emporté ce qu'il y avait à voir, si toutefois il y avait quelque chose à voir. Maintenant, fais le chauffer, vidange et regarde bien l'apparence de l'huile en cherchant des traces autres que noires et en allant le plus au fond du carter. Une seconde vidange après une dizaine d'heures ne sera pas superflue. Si tout tourne bien, c'est qu'il ne s'est rien passé de fâcheux à l'intérieur.


Lorem Ipsum:S'il a été démarré, en effet... Cela dit, faut pas être trop simpliste non plus même si on est chez les bateaux à voile. Si corrosion et abrasion il y a dans le moteur, il peut tourner, certes. Un certain temps.·le 11 juil. 14:30
11 juil. 2020
-1

Un problème d'isolement à bord, un positif fermé, un générateur qui débite à volonté, et on arrive à des problèmes d'électrolyse.
Comment sont l'hélice et les vannes laiton ?


nbeaulat:Je n’ai pas encore plongé pour le savoir !·le 11 juil. 20:30
tintindu13:Salut nbeaulat, en ce qui concerne vannes et passe coques, je dirais que le contrôle revêt une certaine importance, et un caractère assez urgent.·le 15 août 12:50
11 juil. 2020
4

Que le courant soit coupé sur le plus ou le moins, c'est coupé et le courant ne circule plus à moins de trouver un autre chemin qui ne devrait pas être possible. On rappelle que la circulation du courant électrique du + vers le - est purement conventionnelle car en fait les électrons circulent du - vers les + (et pour les semi conducteurs les trous (manque d'électrons) circulent du + vers le moins).
Les images montrées semblent en rapport avec une corrosion renforcée en milieu marin, par défaut de protection ad hoc des surfaces visées.


Lorem Ipsum:Disons que le courant va des hauts potentiels vers les moins hauts potentiels. Et avec l'eau de mer conductrice, il se passe de drôles de choses à travers le bateau, et même les métaux alentour. Cela dit, oui le courant ne devrait pas traverser les batteries.·le 11 juil. 18:38
outremer:Mon Di acier est monté en double isolation électrique. Mes panneaux solaires tiennent les batteries toute l'année. Il ne me viendrait pas à l'idée de dire que quelques traces de rouille sur mes Volvo 2003 sont dus à une corrosion électrolytique.·le 11 juil. 22:34
11 juil. 2020
0

ça serait bien d'éditer le titre pour dire que les panneaux solaires ne sont pas en cause, sinon, rien qu'avec la recherche google, ça va colporter de fausses infos sur le solaire à bord, pour ceux qui ne liront que le titre. il n'y a pas besoin de ça.

Si tu n'y arrive pas je peux le faire pour toi.


nbeaulat:Oui je suis d’accord, et je veux bien que tu le fasses car je n’ai plus les droits pour le faire. Merci !·le 11 juil. 20:27
nbeaulat:Merci. Tu peux carrément supprimer la mention des panneaux dans mon titre d’origine et t’arrêter après « corrosion généralisée »·le 12 juil. 00:41
11 juil. 2020
-2

qu'en est-il des anodes, hélice et moteur ?
je parierai qu’elles sont bouffées
jl.c


Spisea:Si la corrosion est bien causée par l'humidité ambiante c'est sans relation avec l'éventuelle destruction des anodes sacrificielles causée elle par la corrosion galvanique. Olivier·le 11 juil. 19:49
11 juil. 2020
0

Ce que je trouve énorme c'est le temps pendant lequel tu n'es pas venu à ton bateau,car grande distance j'imagine.
De septembre à juillet c'est quand meme très important.Des erreurs on en fait tous,moi le premier,mais une absence aussi longue est problématique.


nbeaulat:Le voilier est justement à Lisbonne, pas facile d’aller faire un tour pour le we ! Je prépare le trajet vers Port-Saint-Louis prévu mi-aout (je pourrai alors profiter plus souvent de mon précieux !)·le 11 juil. 20:29
11 juil. 2020
0

Il n'y aurait pas moyen d'organiser une espèce d'entraide entre Hisséonautes - a priori des gens sympa et motivés - pour jeter un oeil sur les bateaux des gens dans les endroits excentrés ?


11 juil. 2020
0

D'ailleurs si vous insistez, je suis prêt à faire quelques travaux électriques contre un Ti'punch ou un tour en mer.
Bon, c'est vrai je suis à la montagne et je termine mon voile-aviron pour cet été, mais quelque part en Charentes, fin aout...?


11 juil. 2020
0

Mon bateau était resté 11 mois aux acores, très humides l hiver et je n avais rien remarqué ?


11 juil. 2020
2

ce n'est pas un problème de lieu ,c'est un problème de ventilation
dans la journée le voilier chauffe
et la nuit il se refroidit
comme le tage c'est de l'eau
les différences de température provoquent de la condensation
sur les parties les plus froides ,donc métalliques .
alain


outremer:Il est logique que de l'acier non protégé rouille. Il y a 21% d'O2 dans l'air. ·le 12 juil. 13:53
matelot@19001:En dessous de 50% d'hygrométrie ça ne rouille pas, il me semble. J'avais lu que dans certaines usines de métallurgie on asséchait l'air pour éviter ce phénomène.·le 12 juil. 14:00
12 juil. 2020
1

Perso, pour l'hivernage je pulvérise du WD40 sur le moteur et l'alternateur. Cà donne une protection contre l'humidité.
J'ai aussi plusieurs blocs d'antihumidité, répartis dans le bateau et tous les placards restent ouverts.
Ca aide à éviter trop d'humidité.


14 juil. 2020
0

Quelques nouvelles :
- j’ai réussi à débloquer l’alternateur, les premiers tours ont frotté mais il fonctionne. Je pense que je ne vais pas échapper à un démontage.
- l’anode du moteur n’est pas exagérément oxydée depuis l’année dernière,
- tout ce que j’ai laissé à proximité des parois porte des traces de moisissure. C’est donc bien un effet de l’humidité ambiante.
- j’ai mis sur papier le plan de l’électricité, et on voit que laisser le panneau branché, ça produit les mêmes effets que laisser la batterie branchée pendant 1 an. La cause est donc ailleurs et c’est uniquement l’humidité : mon tableau électrique a morflé parce qu’il est tout contre la coque, et le moteur et l’alternateur sans doute parce qu’ils sont sous la flotaison donc bien au frais et sans aération.

En tous cas, je n’ai jamais vu un truc pareil sous notre climat français ! Les dégâts sur l’alternateur sont impressionnants...

Merci encore pour vos conseils !


outremer:En électricité ou électronique on parle bien de matériel tropicalisé, quand on veut parler de matériel largement protégé par vernissage ad hoc des effets parfois désastreux des atmosphères humides (et/ou salines). Il faut aussi une bonne ventilation (ce qui suppose une circulation avec une entrée et une sortie. L'effet de paroi froide est un principe physique fondamental incontournable de condensation.·le 14 juil. 10:45
14 juil. 2020
1

Pour la protection du moteur, il y a un produit espagnol bien mieux que le WD40 que tu dois pouvoir trouver au Portugal : le Centauro de Sadira.


juliusse:Je confirme, j'en ai toujours à bord. C'est en plus un excellent vrai dégrippant.·le 14 juil. 10:43
Steph83:un lien vers ce produit? mieux que le WD40?·le 14 juil. 11:17
juliusse:Je l'achète toujours en boutique en Espagne. Mais essaie de regarder chez imnasa, il doivent avoir.·le 14 juil. 11:19
juliusse:sadira.es[...]ntauro/ Pour la fiche technique·le 14 juil. 11:22
sylvz1:C'est celui-ci ? fr.nauticamilanonline.com[...]cc-b4f/ ·le 14 juil. 11:22
matelot@19001:Oui c'est ça.·le 14 juil. 12:20
14 juil. 2020
1

bjr , j'ai du mal a croire a de la corrosion due a lhumidité !
j'ai laissé sans problème (a part le GO qui avait tourné) mon bateau 8 mois a Golfito , , ceux qui connaisse savent de quoi je parle c'est a dire 85 % d'humidité ambiante et 40° ou plus de chaleur

le problème viens de l'isolation électrique
90 % des bateaux ont des montages électriques défectueux et meme les acier ou alu , pour cause de masse commune ,montage divers et variés de répartiteurs, chargeur sur répartiteur ect , le bloc moteur , l'alternateur ,tube d'étambot , lest , ect tout est relier par la masse et souvent qui plus est par une tresse en fond de cale !
abération totale en milieu marin .

le bloc moteur et son alternateur doit avoir sa propre batterie avec coupe circuit bipolaire , pas de répartiteur sur cet alternateur qui doit en plus etre totalement isolé électriquement du bloc moteur (ça devrait etre d'origine ) ,et l'excitation de cet alternateur ne doit etre prise que sur la batterie moteur
alors me direz vous ,
comment recharger les batteries bord si il n'y a pas de répartiteur sur le seul et unique alternateur du moteur , ?

et bien avec un seul alternateur il n'y en a pas a moins de mettre les masses commune et de revenir au point de départ !

donc
la solution :
mettre un deuxieme alternateur lui aussi totalement isolé electriquement du bloc moteur , cet alternateur sera uniquement dédié a la recharge du bloc batteries bord , son excitation sera prise sur ces meme batterie et pas ailleurs (mettre un inter sur le fil d'excitation, sinon il y aura une petite conso moteur a l'arret et coupe batterie ouvert )

puis pensez aux panneaux solaires , hydrogénérateur , ou autre éolienne, qui ne rechargerons que le bloc batterie bord par un branchement direct via des regulateur et ou MPPt.

vous l'aurez compris , les 2 circuits 12 v doivent etres totalement indépendants , pas de masse commune !,la batterie moteur n'alimente que ce qui concerne le moteur , rien d'autre,
et pas le guindeau comme vu souvent !

coupe circuit bipolaire egalement sur le réseau bord ,evidemment .

et pensez a enlever cette tresse de masse
et dans la mesure du possible , posez un accouplement isolant électriquement, votre arbre et son hélice vous diront merci.

et sachez pour conclure que la batterie moteur n'a pas besoin de recharge moteur a l'arret puisqu'elle se charge quant le moteur tourne ,comme votre voiture !

cdlt


14 juil. 2020
0

Sans être spécialiste des bateaux, il me semble que ilolun met le doigt sur un point important.

Quelques infos sur les masses ici (Évidemment la référence au 125V américain est à interpréter) :
www.marinesurvey.com[...]ems.htm

Il serait important de disposer du schéma de l'installation telle qu'elle existe actuellement, avec ses éventuelles modifs, le moindre fil etc.

Guère concevable de raisonner ou chercher à dépanner sans schéma.

Amicalement


14 juil. 2020
0

s'il y a de l'humidité, il n'y en a pas que sur les fils électriques et autres composants électriques, bien sûr que dessus l'humidité n'aide pas, mais s'il n'y a pas de coussins moisi, de l'eau (un peu) sur les planchers, c'est bien qu'un pb d'électrolyse a accentué l'oxydation des métaux, il serait intéressant de savoir si le régulateur est resté branché en direct sur le - batterie, ce qui accentue le phénomène
JL.C


nbeaulat:Non, je confirme que j’ai trouvé plein de points de condensation partout sur le voilier, des vêtements restés contre la coque qui sont moisis, des vis extrêmement rouillées un peu partout (notamment des vis indépendantes de tout objet métallique) : je pense vraiment que c’est l’humidité. ·le 15 juil. 14:19
14 août 2020
1

Bon, après quelques semaines, je confirme : l’unique cause de la corrosion a été l’humidité générée par la condensation dans mon voilier pendant 1 an de stationnement à Lisbonne.

La prochaine fois : ouverture des equipets, du compartiment moteur et de tout ce qui touche de près ou de loin à la coque !


Micmarin:Juste pour insister, dans la même veine que les messages suivants: ouvrir équipets, et compartiments en tout genre, ne sert à rien si le bateau n'est pas ventilé, aéré continuellement. Ce qu'il m'est aussi arrivé de faire en plus de l'aération, c'est de pendre une étamine ou un linge rempli de gros sel au dessus de l'évier. Cela absorbe l'humidité qui s'évacue dans l'évier sous forme d'eau. Il y a aussi des absorbeurs d'humidité dans le commerce, l'eau est alors récoltée dans un bac. Mais règle nr 1: aération.·le 15 août 10:48
14 août 2020
0

Il est manifeste que tes dégâts soient dû a l'humidité dans un environnement salin et au manque de ventilation, l’électrolyse est aussi un problème a bord de tout bateau même sans électricité, elle se produit entre les différents métaux du bord lors qu'il sont dans un environnement qui favorise la conductivité. Ce sont les anodes qui sont là pour réduire le problème.


JeanLW:Il y a clairement un problème d aération dans ton bateau, rajouter des aérations, des extracteurs solaires ? J ai laissé mon bateau un an à sao Miguel aux acores, au moins aussi humide qu à Lisbonne, les aérateurs ronds goiots sont très bien, on sent le courant d air à l intérieur ·le 14 août 23:04
nbeaulat:Genial, merci pour le conseil, je vais installer ça !·le 14 août 23:20
tintindu13:Salut JLW, extracteurs solaires...intéressant, aurais tu des références stp ?·le 15 août 12:58
JeanLW:Je n en ai pas car j ai peur de la fragilisaydes plexis mais d autres en sont content·le 15 août 13:07
tintindu13:merci pour le lien·le 15 août 13:47
15 août 2020
0

Une ventilation efficace se fait parce que de l'air peut circuler. Il doit donc y avoir une entrée d'air ET une sortie d'air correspondante. Dans un bateau une bonne isolation et une bonne ventilation sont indissociables. Par ailleurs, malheureusement le phénomène de condensation sur paroi froide est un principe physique incontournable.


15 août 2020
0

Tout à fait d'accord avec outremer. Et je dirais même plus, il faut que l'entrée soit à une extrémité du bateau (l'avant en général) et la sortie à l'autre. L'air doit circuler toutes portes fermées, c.à.d. qu'il faut prévoir des ouvertures dans les cloisons, les portes et les coffres. Enfin, astuce pour les coussins: poser des tasseaux de 8 sur les fonds de banquettes de façon à ce que l'air circule sous les coussins quand personne n'est dessus. Il faut donc aussi percer les fonds de banquettes et disposer les tasseaux pour ne pas interrompre le circuit. Et comme dit JeanLW, les extracteurs solaires sont particulièrement efficaces.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer