homme ou animal à la mer ............

suite au yachtmaster de roberto , je me suis posé la question : si quelqu'um tombe à l'eau que faire ?
Pas si facile si on a pas expérimenté plusieurs fois .
Pour ma part , ça m'est arrivé d'une drole de maniere , sur un lac sur un petit voilier : le petit chien tombe à l'eau et son maitre de 72 ans en essayant de le récupérer était sur le point de tomber lui aussi mais n'arrivait plus à se relever .
Sans prouesse , l'équipier que je suis à retabli la situation tout étant dubitatif ...
J'ai déjà regardé des schemas d'homme à la mer sans vraiment comprendre et sans vraiment tester les méthodes .
Si cela arrivait au large , j'avais prévenu l'équipage : lancer la perche et bouée , enrouler la voile d'avant et faire route en direction de la perche , mettre le moteur en route .En fait , à partir de là ,suivre son instinct selon l'état de la mer .
Vu que je n'ai jamais essayé , que feriez vous ???
PS - je n'ai jamais été à une école nautique .

L'équipage
14 oct. 2010
14 oct. 2010
0

Solutions?
C'est pas sur un forums que arrivera a quoi que ce soit... il faut du terrain ou mieux une formation...

14 oct. 2010
0

pare bat
vous mettez un pare bat dans l'eau avec un seau ou une haussière.

ensuite procédure à se graver dans la tête (décrite dans tous les ouvrages)

ensuite fô aller le chercher et le remonter à bord.

toutes les écoles de voiles (ou des copains) vous entraîneront à faire ça.

comme dit Casta, c'est pas explicable sur un forum, ça fait intervenir toutes les bases de la voile.

c'est un des meilleurs exercices pour les repères de vent et d'allures, de positionnement dans le plan d'eau et les enchainements de manoeuvres.

si c'est sur votre bateau, mieux vaut utiliser le vieux jeu de voile, ça va fasseiller beaucoup et longtemps au début. ;-)

14 oct. 2010
0

.
Et un bon test a faire au mouillage, tu gonfles l'annexe tu met un équipier dedans et tu cherche comment le remonter a bord en testant toute les méthodes. Il est préférable de faire ça avant l'apéro histoire que ça ne finisse pas en vrai homme a la mer ;)

14 oct. 2010
0

Oui
Une bonne theorie et apres l'entrainement pour acquerir les bons reflexes car le jour ou ca arrive c'est toujours la panique et plus le temps de sortir "le livre", c'est comme pour le ripam...

14 oct. 2010
0

Si c'est la belle-mère...
Accélérer !

14 oct. 2010
0

2 fois depuis mon bord
un équipier en plein milieu de l atlantique , en course mais 6 a bord , donc une a regardé en permanance la perche ior lancé , plus bouée , l equipage au boulot d affalage du spi , et a tirer des bords , 2O mm aprés il etait a bord

second , une amie , golf de gascogne en avril eau trés froide , elle c est mis en position du foetus dans la bouée envoyé , mais temps maniable donc moteur a fond pour la retrouver en 5 mm , elle était gélé ( non non je suis pas allé la rechauffer de suite , je suis humain j ai attendu le lendemain .. )

14 oct. 2010
0

.
ouep mais pour ça il faux que la naufragée se laisse faire ;)

14 oct. 2010
0

pour réchauffer
on dit pourtant que le plus efficace est de partager le duvet de l'ex naufragé ?

14 oct. 2010
0

Premier réflexe
que l'on apprenait dans les écoles de voile : arrêter le bateau, donc, à la voile, lofer en grand et se mettre à la cape... sans quitter des yeux l'homme à la mer. Bien entendu, si on est sous spi, la nuit, etc... c'est plus dur !
Simultanément on lance bouées, perche ou tout ce qui flotte et se voit et on intime à un équipier de ne rien faire d'autre que regarder dans la direction du naufragé.
Mettre le moteur en route si moteur il y a et s'approcher au ralenti en présentant le bateau au vent du naufragé pour pouvoir le hisser sous le vent à l'abri.
Si pas de moteur, remettre en route à la voile en passant la voile d'avant et s'arranger pour s'approcher à petite vitesse puis remettre à la cape avec le naufragé sous le vent, etc...
Enrouler la voile d'avant uniquement après que le moteur ait démarré, au cas où... loi de l'emmerdement maximum !

En tout cas, je ne peux que t'encourager à t'y exercer.

14 oct. 2010
0

Je me croirai aux cours
Bien expliqué!!
Et aussi attention aux helices...

14 oct. 2010
0

si tu es en solitaire ...
tu peux faire ta prière.

si c'est la nuit, aussi, car les chances de récupérer le baigneur sont minimes.

idem si les vagues sont grosses, ou si l'eau est froide (les tests de la RAF donnaient un temps de survie maxi de 15 minutes aux pilotes dans l'eau de la manche en hiver)

par contre en méditerranée, l'été, il est arrivé à un pilote de nager plus de 15h avant d'être repéché par un quidam qui passait par la.

N'oubliez pas de vous servir du GPS pour marquer la position du bateau le plus vite possible, celà vous aidera pour quadriller la zone par la suite.

14 oct. 2010
0

mega felicitations à..............
"tropicat" of course .
Avais-tu pris des cours ou une formation pour avoir été victorieux de cette situation ???
Un point que j'ai remarqué c'est qu'il faut a tout prix avoir un oeil vigilant qui peut se terminer dramatiquement . faire attention à la bome , l'écoute de genois qui claque etc...

15 oct. 2010
0

OK pour....
ton entrainement, mais il reste encore à le remonter à bord.... un parbat' facile !

Mais suivant qui est au jus(corpulence,qualif', etc), l'état de la mer, qui est encore à bord (force, qualif., etc...) s'il y en a.... (solitaire...)? pb hypothermie, état de choc, nuit, ....

total, c'est pas gagné ..... il FAUT rester à bord ! :jelaferme:

15 oct. 2010
0

Sans compter si
Le personnage qui passe par dessus bord n'a pas de gilet (ou qui ne se declenche pas), d'ou l'importance du harnais ar forte mer, pas obligatoire c'est sur... et puis ca n'arrive que aux autres

15 oct. 2010
0

le meilleur entrainement
consiste
1 - à bien intégrer le protocole des manœuvres à réaliser =&gt à apprendre par cœur
2 - en cours de navigation, jeter par dessus bord un pare-battage, un flotteur (boule ronde), ou autre chose qui flotte mais pas plus gros que la tête d'un homme
3 - mettre en pratique le plus rapidement possible la manœuvre du bateau pour récupérer l'objet, sans pour autant envoyer la bouée fer-à-cheval ni la perche IOR.
4 - à faire par différents types de temps et surtout d'état de la mer.

Répéter fréquemment cet exercice est, pour moi, la meilleure façon de s'entrainer et de prévenir la perte d'un équipier. C'est ainsi que je pratique et c'est très instructif sur les difficultés que l'on doit maitriser.

15 oct. 2010
0

C'est ma hantise....
aujourd'hui par ex., nous étions deux à bord en train de pêcher avec des creux de 1.5m à 2m....et on est rentré de nuit...

bref, si on tombe on sait qu'il est très très difficile de manoeuvrer et de remonter quelqu'un à bord même si on a plage arriere et echelle...un bateau qui monte et surtout redescend avec ces amplitudes...faut etre acrobate pour tenir la barre d'une main et aider de l'autre l'équipier à l'eau mais bon on prie toujours pour que cela n'arrive jamais ...ceci dit on devrait s'entrainer par beau temps pour commencer et acquérir les bons gestes!

Par contre, no problem pour placer le bateau avec l'homme à la mer sous le vent car on le fait sans cesse avec les boules de casier qu'on va rechercher dans des conditions parfois pas faciles !

@

15 oct. 2010
0

tout à fait d'accord LAdret
mais revenir sur l'objet ou l'équipier dans le délai le plus court est important.
Ensuite la remontée : c'est toujours délicat surtout si l'on a mis un certain temps pour manœuvrer. L'état de la mer peu rendre la remontée très problématique.
Raison de plus pour ne JAMAIS PASSER PAR DESSUS BORD.
=&gt Capeler gilet et harnais avant d'avoir posé les pieds dans le cockpit.
Sur mon GibSea 105, j'ai fixé un gros pontet en inox sur la paroi du cockpit près de la descente pour pouvoir y accrocher le mousqueton du harnais avant d'être à l'extérieur.

15 oct. 2010
0

bonnes précautions mais............;
D'une maniere générale par mauvais temps on fait gaffe .Donc c'est bien d'installer des points de crochage un peu partout, mais les accidents peuvent survenir par beau temps , une mauvaise manoeuvre, une casse ou coup de roulis.
Une con........... que j'ai faite : bosse de prise de ris un peu trop longue. Au 3 eme elle trainait dans l'eau et s'en entortillée dans l'hélice à l'entrée d'un chenal par 50 nds.
C'est le genre de truc qui peut arriver alors que l'on doit remonter l'alizé pour récuperer un homme ( ou qui que soit)

15 oct. 2010
0

le ganchou
a bord j'ai un ganchou qui à remonté de très gros thons rouges quand c'etait permis .
pour remonter un équipier à bord c'est l'ideal ,il faut seulement faire attention ou on croche ça risque de laisser des traces et au moins on sait si il est encore vivant car généralement il crie fort quand on l'attrappe.
alain :mdr:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

Après la pluie...

  • 4.5 (61)

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

mars 2021