hisser GSE par fort vent

Hello les marins expérimentés, here is the noob.
Je suis à 200km de mon bateau, à chaque fois que j'y vais il y a 40noeuds en rafale, en prévision de son convoyage j'aurais aimé gréer mon génois à grand recouvrement dans son enrouleur, mais la dernière fois que j'ai tenté la manœuvre avec du vent j'ai arraché un taquet du ponton....
Je me fourvoie ? ça se fait en mer ? c'est que déjà qu'au port le rentrer dans sa gorge est une plaie... merci des conseils.

PS: non non je n'étarque pas les écoutes et le laisse claquer (même si ça me fait mal au coeur) mais malgrès tout la prise au vent est telle...

L'équipage
29 déc. 2017
29 déc. 2017
0

Il faut attendre que le vent se calme et lubrifier la gorge du profil de l'enrouleur (avec du téflon par exemple)
Si tout fonctionne bien tu dois pouvoir le monter à la main sans l'aide d'un winch

29 déc. 2017
0

"Il faut attendre que le vent se calme" ce n'est malheureusement pas possible :-D
Oui le teflon est mon ami, je vais y remettre une couche

29 déc. 2017
0

Je te conseille de le faire en mer.... :mdr:
Trêve de plaisanterie, c'est déjà assez galère de l'envoyer sur l'enrouleur sans vent au port...et il vaut mieux être deux...un qui guide la ralingue et l'autre qui tire doucement sans forcer sur la drisse. J'en vois encore qui brident le génois au winch... :heu:
Si ça force trop...y'a problème...
Bon, c'est différent sur un 6m et un 12 m....
:heu:

29 déc. 2017
0

C'est bien là tout mon questionnement :-D
ces varois ne connaissent pas l'absence de brise, ça ne s'arrête jamais.... et attendre de ne pas avoir de vent pour un voilier c'est le comble :-D
Mais je voudrais éviter d'exploser les voisins... peut être se mettre à l'ancre en fond de baie le temps de hisser

29 déc. 2017
0

non non rassurez vous, pas trouillard, conscient :mdr:
d'où mon post... j'imaginais qu'il y avait des techniques mais....

29 déc. 2017
0

Moi qui pensait être un peu mauvais avec mes 50 allé-retours je vois que c'est la norme, ça va que je divise par deux les distances avec ma drisse en pied de mât :-D
je dois être aux alentours de 40kg donc je hisse aussi (tendrement ^^ ) au winch, mais tout ceci sans vent...
Mais je vais oublier l'idée et attendre l'accalmie, quitte à partir au moteur (snif...)

29 déc. 2017
1

Bout au vent ca monte meme avec du vent !
Faut changer de place ou mouiller ou prendre une bouee le temps d hisser ?

30 déc. 2017
1

En général je fais a vent zero ou maxi 5 ds sinon a 60 degres il faudrait aller vite pour eviter qu il masse a l eau

30 déc. 2017
0

Ça ne ferait pas plûtot 15 ou 20 nds apparents ?
A moins de faire tout cela en marche arriere ????

29 déc. 2017
0

Dimanche ça ne posera pas de problème, je me demandais au cas ou si j'y suis demain... ;-)

30 déc. 2017
0

Bonjour, quelle drôle d'idée que de hisser un génois bout-au-vent!
Sur les bateaux de la génération du First 30 (ou du mien), les génois étaient "à grand recouvrement" et le point d'écoute arrive pratiquement au niveau de la cloison de descente.
Alors jusqu'à 5 nd de vent je veux bien, mais au-delà, bonjours le ragage sur le mât-gréement.
Perso, si possible, je le fais entre 30 et 60° du vent, et là, plus de problème.
Gorlann

30 déc. 2017
0

De toute façon, lorsque l'on doit hisser un génois(enrouleur ou pas) et qu'il y a du vent, il est IMPERATIF que le génois ne se gonfle pas avant d'arriver en haut, ce qui exclu donc de le faire vent de bout.
L'idéal est de le faire au moteur sous régulateur d'allure ou pilote auto en mode vent, et de choisir l'angle de façon que le vent vienne pile-poil dans l'axe représenté par l'étai et l'espace entre les galhaubans et filières, ce qui permet de hisser sans que le gégène passe à l'eau et sans qu'il ne prenne dans le gréement.
Y aller en force avec un gros winch et les bras de "Schwarzy" n'a jamais été une solution, sauf à vouloir tout casser.
Mais de toute façon, un génois déroulé avec des rafales à 40 nd, j'aimerais pas qu'on face çà sur mon bateau.
La technique de "Celtic warrior" semble pas mal, à condition de réussir à le hisser entièrement, puis à super bien synchroniser l'enroulement-déroulement du boudin, ce qui ne doit pas du tout être évident avec grand génois et fort vent.
Gorlann

01 jan. 2018
0

idem pour moi. Seul pour 45 m². Avec du vent plus de 10 nds, c'est mission délicate. 20nds ou plus, tu n'y penses même pas.

29 déc. 2017
4

S'il y a un vent de 40 noeuds, je ne crois pas que c'est une bonne idée de laisser le génois grée sur l'enrouleur sans surveillance. Il vaut donc mieux ne pas essayer de le gréer dans ces conditions.

29 déc. 2017
0

ne pas le gréer est effectivement le plus sage, par contre sans surveillance ? une fois enroulé peu importe le vent plus de soucis :-)

29 déc. 2017
1

J'imagine que ton gse est monté sur ralingue. Dans ce cas, les couilles de chat (guide ralingue) facilitent bien les choses en solo.

29 déc. 2017
0

effectivement ce serait judicieux, pas percuté avant... merci

30 déc. 2017
1

lorsque le génois est enroulé, je ne laisse pas le bateau, sans avoir assuré ledit génois avec un bout qui le ligature au niveau du point d'écoute.
On voit parfois des génois qui se sont déroulés (bosse d'enrouleur échappée du taquet) et claquent dans le vent avant de se déchirer.

30 déc. 2017
3

L'un n'empêche pas l'autre! Je fais les deux tours plus le bout.
Outre le largage accidentel de la bosse d'enrouleur, des malveillants peuvent larguer bosse et écoutes... et c'est le désastre.

30 déc. 2017
0

J enleve les ecoutes, toujours, je mets 2 bouts, et parfois je saucissone avec drisse de spi

0

j'ai eu le cas de pêcheurs la ligne qui montaient à bord de mon cata pour pêcher la nuit.
L'écoute prise sur le weinch devait les gêner, ils l'avaient larguées ... heureusement j'avais une sangle au point d'écoute.

en plus ils laissaient leurs mégots non éteints sur le pont ....

3

j'ai finalement trouvé les gars : des ados pas très futés mais pas méchants pour deux sous.

je les ai emmenés pêcher dans la rade : après mon bateau était mieux gardé que par les vigiles du port !

30 déc. 2017
1

Je fais plus simple, je roule deux tours de plus et les écoutes le tienne une fois celles-ci bloquées ça ne bronche plus ;-)

01 jan. 2018
0

Le meilleur moyen pour lutter contre ce genre de sous me**de c'est des lames de rasoir placées à des endroit stratégique sur les écoutes, testé au mouillage J'ai trouvé du sang 1fois, pas deux :-D

01 jan. 2018
0

Vous êtes bien brave ... je n'aurais pas eu le courage/envie d'instruire à des ados mal éduqués le principe de propriété privé

29 déc. 2017
1

J'ai déposé le génois du Trident que je viens d'acheter...avec un bon vent....bateau bien amarré bien sur et chance, vent de face. Drisse choquée et libre,
À mesure qu'il descendait, je le roulais le long des filières sur lui même....et ma foi, il n'est pas passé à l'eau.
Ce dont il avait bien besoin, cause belle couleur marron par endroits.
Il a du beaucoup servir depuis 2 ans... :mdr:
J'avais besoin de le laver avant de l'emmener chez le voilier pour révision. En cette saison, faut vraiment trouver le créneau... :heu:

29 déc. 2017
3

Bonsoir ,
Peut être peut tu utiliser la poupée du guindeau , si tu en es équiper , pour la drisse , cela éviterai les aller - retour qui te font perdre tout le temps .

29 déc. 2017
1

A utiliser avec modération !

30 déc. 2017
0

àmha ça dépend la taille de ton génois
40nds dans les rafales ça veut dire 20-25nds entre les rafales
perso je tenterais le coup avec un génois de 20-25m²
mais pas avec le mien qui est vieux et un peu cuit et qui en fait 40.
c'est l'intérêt d'avoir une voile d'avant de brise, idéalement sur étai largable : si ça souffle tu ne poses pas la question, tu ne te serviras pas du génois, et quand tu es dans les conditions de vent qui lui correspondent, tu le hisses pour t'en servir ^^

30 déc. 2017
0

C'est un 12m 13tonnes, avec 20 noeuds établit et rafale à 40 au portant, génois seul un peu roulé c'est parfait. La trinquette est trop plate pour ça.
Mais je vais suivre les conseils pas de hissage tant que gros vent ;-)

30 déc. 2017
0

Ahahah ça dépend je te penser plus au nord ? On passera devant pas mal de monde en longeant la côte, mais j'espère être calé derrière ma barre plutôt que pendu au génois :-P

30 déc. 2017
1

:mdr: que je suis con pourquoi je memmerde :-D

30 déc. 2017
0

on risque de te voir "passer" accroché au génois ? :heu: :mdr:

30 déc. 2017
1

Je viens de voir sur ton profil que ton bateau est à Nice.... :heu:
Je vais attendre un gros coup d'est.....pour te voir passer.... :mdr:

30 déc. 2017
1

Bonjour Le-relou,
Mais t'as rien compris!! Attend 1 an et seadreamer1er va te proposer des belles voiles ailes :acheval: :acheval:

30 déc. 2017
0

Avec (?) ou sans vent, ne pas oublier de bien raidir l'étai, ça facilite grandement les choses.

30 déc. 2017
0

Quand on ne peut pas monter une très grande voile il faut l'admettre. Quel est l'intérêt de tout casser ou déchirer?
Et utiliser un gènois dans des conditions douteuses alors qu'une trinquette est parfaite dans cet usage, est une drôle d'idée. Mon 13T DI acier marche très bien sur ma trinquette de 17m2, beaucoup mieux qu'avec le grand génois de 60m2 seul partiellement enroulé, à conditions de vent fort égales.
Il doit y avoir un truc dans vos réglages.

30 déc. 2017
0

Vous insinuez que je régle mal ?? Pas bien.... :-P
De toute manière la question semble ne plus se poser, le vent disparaît d'après MF et lamma

30 déc. 2017
11

Pffff, ces djeuns ils savent plus rien faire !

Hisser un gse avec des rafales à 40 kns, c'est pas compliqué.

La drisse d'une main, tu guides la ralingue de l'autre, pour contrer les rafales tu bloque les écoutes sous le pied et tu contrôle la drosse d'enroulement avec les dents...

Les vieux loups de mer font ça en sifflotant! ( si, si même avec la drosse entre les dent c'est juste une question d'habitude...)

Tu hisse comme ça doucement, une fois, le point de drisse en haut, tu amorce l'enroulement d'un mouvement de tête en libérant l'écoute du pied et comme tu as pris soins de bien passer ton écoute au bon endroit, grâce à la rafale, elle chope la bouteille de rhum, que tu avait pris soins de bien positionner sur son passage et te l'envoie.
Tu la récupère avec la main qui guidait la ralingue vu qu'elle est maintenant libre.

Une bonne rasade de rhum pour te féliciter du travail bien accompli et c'est fait, le tout en solo sous le regard admiratif des béotiens qui passait par la !

Il y a d'autres méthodes mais tous les connaisseurs font comme ça. :heu:

Entraîne toi, tu nous diras ce que ça donne.

:-p :acheval:

30 déc. 2017
0

Voilà! Merci ! C'est de ce genre de technique dont je parlais :mdr:

30 déc. 2017
0

Je roule le génois sur le pont point d'écoute à l'intérieur... Qqs garcettes avec un noeud de voleur. j'amene le drisse sur la plage avant et je m'agenoue avec le gse qui passe entre mes jambes. Moteur en marche avant et auto pilote.
Testé sur une oceanis 46 et 30nds de Meltem! Mais le mieux est le monter avant et quand ça souffle au Bistro ;)

30 déc. 2017
0

Comment qu'ils font les Gabart, le Cléac'h, Joyons et consorts...

30 déc. 2017
0

On leur monte avant le départ ^^

30 déc. 2017
0

c'est pas des manches, eux ... :acheval:

30 déc. 2017
0

Non mais ho ! :-D

30 déc. 2017
0

ils ont les voiles à poste sur stockeur
et pour celui sur bout dehors, ils font de la musculation pour le trainer jusqu à l'étrave...
pour le génois, je confirmer, laisse tomber par plus de 20 knts.
en général, le mistral tombe un brin de nuit aussi
sinon, les génois qui explosent, c'est surtout parce qu'il ne sont pas roulés assez serré. une poche se forme, agrandie par les rafales et le tissu se déchire
mon bateau est au frioul, 50 knts en mer, 50 knts dans le port, 2 ou 3 génois finissent comme ça chaque hivers

30 déc. 2017
0

En navigant sous génois, entre 18 et 20 noeuds réels, je le roule et je grée le solent sur étai largable.
Alors, avec des rafales à 40, si le génois n'est pas à poste, je le laisse dans son sac.

30 déc. 2017
0

Une question que je me suis souvent posé ....En hiver, pourquoi laisser les voiles à poste? Sur la plupart des voiliers qui sortent peu, voire pas du tout? En saison, je comprends que celui qui fait 5 heures de route pour arriver au bateau, ne veut pas perdre 2 heures pour installer la voilure à poste....mais pendant les mois d'hiver?
Chaque année, plusieurs génois se déroulent et explosent dans les rafales.
Et quand je vois l'état de la GV de mon nouveau bateau....elle a du rester deux ans sous le taud sans sortir....!

30 déc. 2017
3

ça fait du travail pour les voileries françaises ! il faut soutenir l'économie nationale !

30 déc. 2017
0

Je n'avais pas pensé au côté "économique" de la chose... :heu:
Il faut dire que nous, Cévenols, avons des "pélous" dans les poches.... :mdr:
Dans le genre....j'attache pas mon chien avec des saucisses.... :langue2:

31 déc. 2017
3

facile : on se met vent arrière et on envoie le génois du côté déventé par la grand voile. C'est comme ça que je fais.

0

vérifier aussi que l'entrée de la gorge est bien ébarbée : j'ai coupé une quinzaine de cm de l'ourlet du jonc en hissant tout seul ....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (0)

L'eau de l'Aude là

mars 2021