Help ! Traversée du golfe de Gascogne

Brrr ça fait peur tout ce qu'on lit sur la traversée du Golfe... pire que le Cap Horn à en croire certains... c'est pas fait pour me rassurer, moi qui dois l'affronter au pire moment de l'année (novembre 2009)en couple sur un 12m... Heureusement doté de tous les équipements modernes.
Donc, je suis preneuse de tout conseil utile !!!

Par ex sur la meilleure route (je pars de Port-Médoc) : Gijon, La Corogne, Vigo ???
Les pièges à éviter ???
Les fenêtres météo ??? ETC

Merci beaucoup

L'équipage
31 août 2009
31 août 2009
0

si c'est pas deja fait...
beaucoup de posts deja ecrits a propos de Gascogne.
Voir " gascogne " dans la fonction rechercher ( sous la banniere de pub )

31 août 2009
0

j'ai déjà regardé
et pas de témoignages ou d'expériences pratiques de la traversée... J'ai peur...

31 août 2009
0

comme le reste
une bonne meteo et basta , je l ai fait deja en janvier , froid mais sans souci

31 août 2009
0

je l'ai fait il y a qqs années
en école de croisière, donc avec un skipper expérimenté. Départ de Pornic et arrivée à La Corogne. Que du grand bonheur ! C'était fin juin.

Oui, nous nous sommes fait secouer, mal de mer pour l'équipage, mais au bout de 48 à 72h c'était oublié.

Encore de mémoire, on a mis 4 jours et 4 nuits. Cap au SW sur le compas du matin au soir, dans une superbe diagonale.

Je pense, avec du recul, qu'avec une bonne fenêtre météo sur 5j tu peux partir sans risque. la Corogne est un port très industriel (ou était, à l'époque). En revanche, nous avons poursuivi le périple vers Lisbonne en descendant la cote, et là, que des petits ports sympas avec tapas à volonté et ambiance de folie.

bonne traversée

hervé

31 août 2009
0

j'ai traversé seul
au retour en août, effectivement une bonne météo et c'est tout bon. Maintenant de Port Médoc tout dépend de votre programme, Gijon oui mais après en sauts de puce ou direct vers un port que j'aime bien pour une arrivée : Vivero. pour une escale, faire l'avitaillement (le supermarché est aux portes des pontons), la vieille ville est sympa, c'est vraiment mieux que la Corogne, après il reste Ortégal à passer mais c'est tout près donc attendre le bon moment. Voilà bonne route et ne pas stresser pour rien si vous avez bien prévu votre coup.

31 août 2009
0

ne pas partir avec....
un vent de SW c'est normalement le + dangereux
mais venant de Port Médoc si tu n'as pas de date de départ au jour prèt prend la météo et si tu es sur d'avoir 3 jours de beau tu prends une route directe sur Bilbao et après tu suis tranquillement la cote tu as des ports ou des criques partout. Mais il faut que tu soit sur de la météo. Arrète toi à la Corogne ils sont sympa et après il y a plein de "Ria" avant vigo

31 août 2009
0

Cap Finistère
souvent beaucoup de vent et souvent du brouillard!

Passer pas trop près ou prendre le temps

31 août 2009
0

comme déjà dit
une bonne météo sur 3 ou 4 j. Pense à vérifier pas de vent de SW car il annonce le mauvais temps mais aussi la houle résiduelle aprés un coup de vent. Si tu vas sur le Portugal vise au plus loin mini La Corogne, tu pourras toujours te rabattre sur la côte nord en cas de problème. amha longer la côte n'est pas le plus facile.
Passer entre la côte et le rail lorsque tu vas descendre la Galice. Risque de brouillard du côté du cap Finistère.
Pense au lignes à thon ça occupe pendant la traversée ;-)

31 août 2009
0

Merci !!!
Merci énormément pour tous ces encouragements et ces conseils. Pour le port d'arrivée, ce n'est pas tant le confort du port ou l'ambiance de la ville qui m'intéresse, mais plutôt quel est le meilleur point d'arrivée en tenant compte de la route et de l'entrée de port.

Et surtout : comment se passe le cabotage sur la cote nord de l'Espagne? J'ai entendu dire que les ports la haut n'etaient pas très bien protégés du vent et de la houle... dans ce cas je préfèrerais faire route directe vers La Corogne même si c'est plus long... what do you think about ???

31 août 2009
0

Nous avions
fait Belle Ile - Peniche d'une seule traite en passant assez au large du cap Finisterre. Mais c'était un peu plus tôt en saison ... Nous avons toujours préféré le large au cabotage rase cailloux, question de choix individuel.
Avec un bon bateau (12 m c'est déjà pas mal), une prévision météo correcte sur 3-4 jours pour moi c'est la solution ... AMHA

31 août 2009
0

traversée :
en couple sur un bateau de moins de 9m,
de Royan à Santander, puis côte cantabrique et galice

traversée aller (en été) 3/4 dans la pétole
retour petite brise, pétole, gros orage, puis petite brise

avec une fenêtre météo de 3 jours (c'est maintenant assez fiable) et un bon bateau et un équipage bien préparé, pas de pb majeur,
surement moins traitre que la med !

31 août 2009
0

novembre
n'est pas forcément le plus mauvais moment dans le golfe....une bonne fenêtre météo (qui risque de rimer avec pétole, car le golfe c'est aussi du "on-off"!...)
tu vises la coruña,et si c'est un peu "venteux" tu passes large finisterre, attention au trafic du rail là...avec un 12 m. normalement tu tables sur 48h.
...prévois des ports de dégagement, mais évites surtout de rentrer dans le golfe, on s'y fait piéger facilement et tu risque d'y passer quelques semaines coincé au fond d'un abri!! j'ai attendu 5 semaines pour quitter la coruña en sept 1998 et rentrer sur bayonne!
arrêtes toi en galicia si tu as le temps...tu ne le regretteras pas! :)
et surtout files au large si ca se renforce côté météo dans ce coin!!
à propos je pars le traverser dans 5 jours ..pour aller beaucoup plus loin! :-D

31 août 2009
0

Tu es
à La Rochelle?

31 août 2009
0

clarivoile
oui...

31 août 2009
0

petite précison
nous étions aussi 2 mais avec 2 enfants (1 et 3 ans) ...

31 août 2009
0

comme souvent Goudspide
a un avis précis sur la question, lire son blog qui relate une belle expérience du Golf de Gasgogne.

31 août 2009
0

pas sympa
cette intervention ! il n'est même pas intervenu !

31 août 2009
0

bien
d'accord avec toi CE et que des bonssouvenirs de ce visu

31 août 2009
0

oui
tout à fait d'accord.

31 août 2009
0

excuse moi
dans ce cas, en non inscrit je pensais à tord sans doute que c'etait une pique au secon degré, désolé mea culpa

31 août 2009
0

ce Blog
justement est bien sympa, comme la famille Goud

31 août 2009
0

pourquoi pas sympa ?
a son retour d'Espagne il avait rédigé un article émouvant et sincère sur sa traversé musclée.
c'est tout a fait le genre de chose à lire en réponse au sujet.

01 sept. 2009
0

les ports facile d'acces...
dans le sens Est- Ouest :
Bermeo, Bilbo ( Bilbao ):grande rade
Gijon, la Corogne, voire El Ferrol , ou entre les deux la ria de Sada.
Tu devrais etre a peu pres tranquille pour rentrer peinard dans ces ports.
Bonne nav !

01 sept. 2009
0

On peut en rajouter plein
comme Santander, Lastres, Santona... Sur la côte Nord de l'Espagne, plein de port faciles d'accès (marinas payantes ou ports de pêche gratuits).

01 sept. 2009
0

se mefier quand meme...
on n'aborde pas les ports de la meme facon apres une navigation peinarde d'apres midi, et une autre de 3/4 jours a se faire secouer la nouille...
C'est justement apres ces 3 jours qu'on a besoin de quelque chose de simple, et surtout ,a mon avis, de l'eau a courir a l'abri.
Rien de pire que de passer de 3 metres de houle au ponton en moins de 2 min...et on n'as pas envie en general de rester dehors pour bien se preparer...
Une bonne rade a l'abri permet de faire des gros ronds dans l'eau, affaler les voiles, ranger un peu ce qui traine, nettoyer le "rendu" (ca arrive,et c'est pas classe ! ), pare bat...etc...
Le top dans ce genre de port, Cherbourg, avec Bilbao, AMHA.

Tout ca bien sur dans une situation ou on arrive un peu " en vrac", fatigue et rince... ce que je vous souhaitent pas !!!
;-)

01 sept. 2009
0

La météo, seule vérité
C'est elle qui te motivera à partir, pour l'avoir fait 2 fois, début novembre et fin novembre, à chaque fois dans une mer forte et un vent soutenu, le bateau bien équipé est une chose, mais c'est surtout votre capacité à supporter un coup de chien qui peut durer plusieurs jours, c'est éprouvant pour l'équipage et le bateau, il est préférable d'attérir de jour dans les ports que l'on ne connaît pas.
Il faut prévoir suffisamment de gazole, car il arrive à cette période que c'est aussi calme que la baie de Quiberon en été.
Toi seul seras en mesure de savoir s'il il faut partir, tu connais ton équipière, tes compétences et ton bateau.
As-tu déjà passé plusieurs nuits dehors?
Bonne préparation,si besoin de routage, je t'aider un peu.

01 sept. 2009
0

waouh
merci c'est très précis!
je veux effectivement bien un peu d'aide pour préparer la route...
dernière question : j'ai entendu parler du "rail" dans les précédentes réponses, kesako???

01 sept. 200916 juin 2020
0

comme a Ouessant
il y a une zone de separation de trafic, a savoir, deux zones pour les bateaux qui montent au nord rail montant, l'inverse, rail descendant: la 4 voies de la mer, en quelque sorte ! Donc zone " dangereuse", cargos, pecheurs, etc...
c'est affiche sur les cartes ( zone violette )

01 sept. 2009
0

Dans le sens de Tropique64
c'est on-off, et surtout pas se rebattre sur les ports du Nord de la Galice, impossible à se dépatouiller ensuite avec un chouïa de l'W en hiver.
Viser en dessous du cap Finisterre quitte à tirer un grand bord au large... du coup t'es à l'abri de la faune des péchous et cargos qui serrent au plus près ce cap. Pas mis en œuvre car on a serré aussi ;-)
Pour mes 2 seules expériences gasconesques, en convoyages aux périodes hivernales, ben on se l'est fait full motor par mer d'huile jusqu'au Portugal. C'est ça ou la branlée assurée. Ça caille un peu, mais les cieux sont dégagés, la visi impec, et pour ce que j'en ai vu... quotidiennement les dauphins.
Foin de la gloriole, tu calcules ton autonomie en carburant pour dégolfer. Choisis de partir par grand-froid sec, givre partout sur le pont, anticyclone d'hiver, pétole de N-E. Nous on n'avait pas de spi ni tangon, alors on a trainé au moteur....
Passé ce cap, ça rentre bien pour avancer ensuite.

01 sept. 2009
0

soucis
est d'avoir une météo fiable sur 4 ou 5 jours, pour cela il faut avoir une situation stable depuis qqe jours (une semaine minimum) pour que la fiabilité de la météo ne soit pas mise à défaut, car si la situation générale n'est pas stable les prévisions ne valent rien du tout dans le golfe même à 24h, même en recoupant les divers informations,

car dans le cas contraire le golfe peut se déchainer, te recracher intact ou en miette

prendre très au large est une solution des sages du haut du fil et habitués du coin , car plus il y d'eau à courir sous le vent plus facile sera la mise en fuite à la cape ou cape sèche,

ps: merci au sage du haut pour le soutien d'aujourd'hui, de l'époque et encore désolé de les avoir inquiété en pensant à nous sur notre coque de noix avec ce qu'on a pris... c'est passé mais ne rien ne prouve que se sera pareil la prochaine fois, l'avoir fait renforce la confiance de l'équipage sur sa capacité à affronter ces conditions et surtout du bateau à étaler le temps rencontré, mais à nouveau qu'en sera t il la prochaine fois ?

l'expérience est une lumière qui éclaire les talons (Confusius)

mais je ne suis qu'un plaisancier côtier et poltron...

01 sept. 2009
0

Fait cet été....
Ile d'yeu / Gijon
240 NM, pas de souci, au portant 24 h puis pétole 24h.
Bateau: Evasion 32, 4 personnes;

Puis Gijon / la Corogne,
mouillage de Laxe,
portosoin,
mouillage de ile Arousa (punta caballo, super),
sanxenxo,
mouillage iles Cies (super,
Viana do castello au Portugal (pendant la fête, super),
povoa Do Varzim ou nous avons laisser le bateau et rentrer en bus direct sur Tours!

Suis disponible si intéréssé par des détails...

Bon vent

01 sept. 2009
0

Une question :
dégolfer (comme le dit Pepette) de Port Medoc (qui est déjà bien au sud), ne serait-ce pas rallonger trop la route alors qu'un direct doit se faire assez rapidement ?

01 sept. 2009
0

Tant que j'y suis...
Merci à tous, je garde cette page bien précieusement, et qui sait vous contacterai peut être !
Tant que j'y suis, personne ne serait motivé pour la faire avec nous cette traversée ???

02 sept. 2009
0

Bien tentant...
C'est bien tentant et comme je navigue dans le noooord, j'ai pas peur du froid.
Mais il n'y pas beaucoup d'infos concernant le bateau, l'équipage (et son expérience), le but de cette traversée du golf...

02 sept. 2009
0

..................
un ange passe .................
:acheval:

03 sept. 2009
0

Infos supplémentaires
Désolée j'avais pas vu cette réponse...
Nous sommes sur un Sun Odyssey 40.3 de 2005, et nous souhaitons mon compagnon (très expérimenté) et moi-même (un peu moins) convoyer notre bateau aux alentours du 15 novembre jusqu'à Valence.
Etes-vous intéressé ?

02 sept. 2009
0

prendre son temps
pour bénéficier d'une bonne météo,c'est la clé du problème. Difficile dans ces conditions de trouver des équipiers en cette saison.

La météo espagnole est très fiable pour les zones côtières (annonces sur 16 et bulletins en anglais et espagnol)et on la capte souvent longtemps avant d'arriver (notamment Bilbao et Gijon). On peut la consulter sur internet (inm.es) en espagnol(facile à lire même si on ne parle pas cette langue).

Je confirme la mauvaise protection de la plupart des ports de la côte nord en cas de forte houle de secteur nord (indépendante des vents locaux).

Si les conditions ne permettent pas de s'arrêter dans les rias du nord de la Galice ou de la côte de la mort (beaux mouillages pourtant)il vaut mieux passer des nuits en mer pour s'éloigner des parages de la côte où la mer est souvent agitée (ne pas sous-estimer l'influence des bancs couverts par 30m d'eau).

Enfin ce serait dommage de ne pas vous arrêter dans les rias bajas si vous avez le temps.

04 sept. 2009
0

ne fais comme ce bateau
qu'on a pu entendre vendredi dernier appeler le Cross Etel, car, étant en route pour traverser le Golfe, il souhaitait "avoir une météo" !!!!
Je n'invente rien!

04 sept. 2009
0

triheol
peux tu expliquer ton étonnement,

perso je trouve cela plus que responsable, en effet de mon point de vue, le 63 étant en période expérimentale avec des émetteurs de faible puissance, pareil pour les sémaphores,

les météos que l'on peut récupérer à droite et à gauche sont assez fantaisistes, il a déjà une journée depuis son point de départ (pas forcément la pointe sud de belle ile ;-) )

il s'aperçoit qu'il capte encore le cross car les ondes passent bien ce jour là.

il demande la dernière météo en expliquant qu'il part pour le golf et veut donc en quelque mot dire qu'il veut une météo au large et plus interprétée que la litanie habituel, car il faut rappeler que les cross ou sémaphores ne sont pas là pour interpréter les météo mais les relayer de météo france...

le cross ayant surement des info plus pointus pour coordonner des interventions etc etc

de mon point de vue je ne trouve pas ça choquant.

07 sept. 2009
0

mais
il ne faut pas exclure l'inconscient qui s'étant élancé c'est trouvé face à qqe chose qui l'a inquiété,

la mer au large vers le golfe était chaotique cet été, elle nous a fait renoncer par deux fois nos projet de large,

mais nous sommes que des plaisanciers cotier nous...

07 sept. 2009
0

goud,
d'après ce que je j'avais pu comprendre de l'appel, c'était la première fois que le gars se souciait de la météo, et j'ai trouvé que c'était quand même un peu tard; mais en effet, tu as peut-être raison, et il voulait simplement confirmer des prévisions antérieures.

07 sept. 2009
0

mon expérience du Golfe de Gascogne :
parti le 10 nov 2002 (ovni 32) avec un équipier direction la Guyane; très beau temps, vent portant force 3, je lui dis : tu vas voir, on ne va même pas s'arrêter à La Corogne...au milieu de la traversée, le vent a tourné sud-ouest 6, puis 7, puis 8...
Finalement, on s'est retrouvés à Gijon.
On a ensuite galéré de port en port vers l'ouest, le pire a été le passage du cap Ortegal, vent et courant dans le nez.
On a passé 15 jours à Carigno, tous les jours au café internet avec 4 autres équipages aussi bloqués par le mauvais temps; le vent est resté sud pendant 3 semaines jusqu'à Madère.
Un autre bateau parti en même temps que nous a mis 2 mois pour arriver en Martinique.
Nous avons finalement fait demi-tour, 2 jours et demi sous TMT seul pour revenir à Quiberon.
Avion pour la Guyane.
C'est sans doute pour ça que je suis un peu "sensible" quand on parle du Golfe de Gascogne.

06 sept. 200916 juin 2020
0

meteo
nous repartons dans une semaine à deux semaines (roy-arthur) ,peut-être allons nous rencontrer sur la péninsule ou au canaries! bref, prends les gribs sur 7jours, j'attends toujours un flux de N.NEST à est ( anticyclonique)qui dure en général 3-4 jours ( suffisant pour faire Brest-La corogne) et surtout regarder l'atterrissage du coté du cabo finistere.
A bientôt yolande, francis

07 sept. 2009
0

Flics et marins

ont besoin des mêmes choses:

Des bonnes infos et des bonnes planques.

Bonne traversée.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Calme Norvège

Souvenir d'été

  • 4.5 (193)

Calme Norvège

novembre 2021