Help : ma quille s'effrite et se désagrège !

Bonjour,

Je navigue sur un Régent, quillard de 8m de 1970 avec un lest en fonte allongé.

Lorsque je l'ai acquis il y a 4 ans, j'ai gratté la quille pour enlever les marques visibles de rouille. Sur cette jolie surface en métal brillant, j'ai passé une peinture antirouille achetée spécialement chez mon ship. J'avais bien lu sur HEO qu'il ne fallait pas attendre de miracle et que la rouille reviendrait, mais là, je flippe...

En effet, après la première mise à l'eau (4 semaines dans l'eau), la peinture était cloquée en une dizaine d'endroits, et la peinture s'ecaillait toute seule en grosses écailles de 5-10cm de diamètre. Les écailles contiennent la peinture, mais aussi une couche de 2-3mm de métal friable. De grosses coulures couleur rouille ont commencé à apparaître sur la peinture blanche.

Et c'est de pire en pire : alors que je stationne à sec et que je ne navigue que 50j par an, toute la surface de la quille est en train de se boursouffler, et la moitié de la surface part déjà à la main sur quelques millimètres. Pire, sur l'arrête arrière du lest, le métal se désagrège sur plus de 4mm de profondeur (mesuré au pied à coulisse...). Regardez la dernière photo.

Précision : j'ai une belle anode de quille (le modèle en 2 soucoupes de part et d'autre de la quille percée) qui est parfaitement jointive avec le métal et se ronge à un rythme normal (elle est bouffée à 50% en 6-8 mois dans l'eau au total, ça me paraît correct).

-> Je ne veux pas flipper inutilement, mais si je perds 4mm de quille tous les 4 ans, il ne va plus me rester grand-chose pour la retraite !

Vous en pensez quoi ? Grave ou pas grave ? Déjà vu ou pas ?

Merci d'avance !!!

L'équipage
28 août 2015
28 août 2015
0

C'est pas très joli en effet... il faut faire quelque chose. Pour te rassurer, 4mm de rouille qui partent ce n'est pas 4mm de fonte non plus. On peut traiter ça facilement et simplement pour pas très cher.

On a parlé du traitement des quilles en fonte ici
www.hisse-et-oh.com[...]oujours

"une peinture antirouille achetée spécialement chez mon ship" sans plusieurs couches véritable peinture epoxy mono ou bi composant à mon avis ça me parait un traitement bien léger.

28 août 201528 août 2015
1

probleme 1 : est ce que la quille est bien assemblée sur la coque = pas d'infiltrations
si c'est le cas et faut se concentrer sur la rouille qui est moche mais ne me parait pas tres grave
disquer decouper enlever toute la roullie jusqu'au metal sain , pau importe la quantité de matiere que l'on enleve, s'il y a des crevasse profondes , les percer/ fraiser poru qu'elle soient saines; puis sechage quelques mois , puis redisquage etc.... puis seulement traitement epoxy.
une peinture antirouille je ne sais pas ce que c'est , on prend soit de l'epoxy , soit de l'epoxy zinc genre metagrip , sit un mono comp type primocon ( 4 couches mini), a chaque mise au sec on recommence
voila ma proposition
philippe

28 août 2015
2

L'emploi de la disqueuse risque de polir la rouille et de laisser croire que l'on a tout éliminé. Le marteau à pointe traditionnel sur les bateau en acier me semble plus indiqué et probablement plus rapide.
Alain

28 août 2015
1

çà semble quand même bien malade. Ce qui me semble plus (ou moins) grave, c'est le feuilletage du métal. L'eau se propage profondément dans le métal. On dirait qu'à l'origine le métal était déjà feuilleté... Personnellement je mettrais plutôt du brai epoxy après un bon séchage et piquage de la rouille. Mais je crains que cette quille ne soit plus malade que vous croyez.

28 août 201528 août 2015
1

Meulage "à mort" et voir déjà la tête que cela a.
Séchage "à mort"
Sablage "à mort". Enfin peut-être cool si il reste plus rien.
Epoxy "à mort".
A mort les quilles.
Les anodes sur la photo me paraissent bien fatiguées.
Désolé des fois un peu bourrin dans les travaux mais les sparadraps n'ont jamais fonctionné.

28 août 201528 août 2015
1

@wini: "polir la rouille": ca c'est un nouveau concept: une disqueuse de 2000w et du grain 36 ca fait mal..."pire "pareil avec des disque a meuler

28 août 2015
0

Je n'ai rien contre les nouveaux concepts, mais en l’occurrence, je soigne mon vieux bateau en acier doux depuis 35 ans. Et le piquage de la rouille, bien que souvent désespérant parce que cruel me semble utile dans le cas de cette quille fort abîmée.
bonne journée
Alain

28 août 2015
2

Bonjour,
Si la quille est en fonte, il faut être conscient que la fonte se corrode de l'intérieur et peut présenter un aspect extérieur relativement préservé. Je me répète constamment mais seule la mesure du potentiel de corrosion - qui devrait être régulièrement effectuée sur les pièces métalliques immergées, et ce, conformément aux instructions actuelles des constructeurs - renseigne sur la sensibilité à la corrosion des éléments en question. Ici, le défaut de prévention et de mesures appropriées (depuis l'origine...) a conduit à ce résultat dénotant une perte de matière manifeste. Ce n'est pas réparable correctement à ce stade.

28 août 201528 août 2015
0

OK galvatest
"Meulage "à mort" et voir déjà la tête que cela a."
Mais si il meule le surface il va bien voir si dessous "l'interieur" est bon ou pas. Non?

28 août 2015
0

à mon avis cette quille est pourrie de l'intérieur, et pour moi c'est grave et ne nécessite aucun travail. Ce serait complètement inutile: elle est morte.

28 août 201528 août 2015
0

Bon ben au moins c'est clair.
J'ai appris que la fonte pourrissait par l’intérieur.
Mais sincèrement j'aimerais bien que vous développiez.

28 août 2015
1

tu sais quand c'est le bateau des autres, c'est marrant mais il faut toujours décaper tout le gelcoat, démater, désacoupler, déquiller, déculasser etc.
Dire qu'une quille est morte avec deux trois photos ultra zoomées ça me parait bien présomptueux.
Bref, mon conseil @nbeaunat c'est de faire ce qu'on te propose avec Tiki et Mayko disqueuse et primaire epoxy et à mon avis ça va rentrer dans l'ordre. Et si ce n'est pas le cas, bah tu verras bien mais au moins ça ne t'auras pas coûté bien cher...
Ne pas se lancer dans les choses compliquées sans avoir tenté le simple d'abord. Quand ce n'est pas son bateau c'est toujours plus facile de dire "ouais faut tout changer"... si tu savais le nombre de fois où j'ai entendu ça...

28 août 201528 août 2015
0

parait que non :heu:.....les avis sont partagés entre ceux qui veulent faire quelque chose et ceux qui ne veulent pas si je comprend bien....notons cependant que le uqleque chose ne coute pas cher.....
j'ai encore d'autres idées de super bricolos pour la suite du fil

28 août 201528 août 2015
1

Croisement de message mayko je viens de rajoutez
"Mais sincèrement j'aimerais bien que vous développiez."
Car je ne comprend absolument pas le processus.
Vu que je suis d'un naturel curieux.
Meulage à mort quand même pour voir.

28 août 201528 août 2015
1

@Tiki Ce n’est pas nécessairement mon rôle de rentrer dans les détails mais pour faire simple :
La fonte contient du carbone sous forme de graphite au cœur de sa structure moléculaire. Il s’agit de fait d’une structure cristalline à base de ses principaux éléments (dont fer et carbone...). En présence d’eau de mer il se produit une « graphitisation » : les cristaux de graphite, stables, restent en place mais ceux de fer, moins stables, sont convertis en oxyde de fer insoluble (la "rouille"). La conséquence est que forme et apparence sont conservées mais que la pièce devient mécaniquement plus fragile du fait de la perte de fer. Le processus est de nature galvanique.
Sur ce sujet voir www.galvatest.com[...]que.pdf

28 août 2015
0

Donc si il meule la surface il tombera toujours sur de la rouille?

28 août 2015
0

Ok donc il meule et il aura peut être une bonne nouvelle.

28 août 2015
0

Le pire n'est jamais certain...

28 août 2015
0

autre solution : avance ton départ en retraite ! :mdr:

Bon OK je me barre... :acheval: :acheval:

28 août 201528 août 2015
1

@galvatest: tres joli discours mais qu'est ec qu'on fait alors...la france est la champione du nihilisme et pas seulement en philosophie...des discours theoriques sur tout de grandes idées des dogmes des concepts..tout ca est bel et beau mais ici le gars veux savoir quoi faire!!!
avec ma jolie methode je suis sur que ca peut durer 10 ans ( a condition d'y revenir chaque fois que necessaire
pourquoi pas faire une autre quille , mais c'est un autre investissement , allez lancez vous

28 août 201528 août 2015
0

Ceux qui ne veulent pas d'explications s'en passeront. Par ailleurs, je ne prétend pas m'assimiler à "la France"! Pour le reste vous faites ce que vous voulez... Ce n'est pas mon problème !

28 août 2015
0

J'attends avec beaucoup d’intérêts vos explications et votre avis.
Réparable ou pas?
Comment vérifier d'une manière simple si cette quille est pourrie?
Merci!

28 août 2015
0

Le tout est de savoir quand il part a la retraite.

28 août 2015
0

Il vient d'avoir ses 40 ans et la retraite, c'est pas pour demain !

Effectivement ma question est bien de savoir quoi faire concrètement. Sachant que changer de quille n'aurait aucun sens vu la valeur marchande très réduite de ma modeste embarcation...

28 août 2015
0

Ah ou, et sinon j'avais bien sûr prévu de changer l'anode qui vient effectivement de vivre ses dernières semaines dans l'eau...

28 août 201528 août 2015
0

Excellent. Celà aura le même effet qu'un emplâtre sur une jambe de bois... Surtout si le bateau est à sec...

28 août 201528 août 2015
0

:pouce: :oups: :lavache: :mdr: :jelaferme: :star2: :cheri: :reflechi: :coucou: :pecheur: :doc: :acheval: :non: :scie: :litjournal: :whaou: :heu: :tesur: :tesur: :jelaferme: :jelaferme: :jelaferme: :jelaferme:
une very bonne solution pour notre ami...au fait c'est quoi ta solution...c'est comme les politicos apres la reponse on se rappelle plus de la question

28 août 2015
1

Et à part asticoter, la vôtre c'est quoi ?

28 août 2015
2

notre ami galvatruc a ete tres clair :

"Ce n'est pas réparable correctement à ce stade." :oups:

28 août 2015
0

:heu:
c'est ce que je m'étais permis de dire un peu avant, mais çà n'a pas plu!!!!!
Je n'ai pas l'habitude de changer quand ce n'est pas nécessaire! mais dans le cas présent, je pense que cette quille est très attaquée en profondeur. Si çà vous amuse de tailler la rouille au marteau piqueur pour obtenir une feuille de fonte pourrie à la fin, allez y! çà ne me dérange pas mais c'est du temps perdu. Le risque, c'est de perdre cette quille...

28 août 201528 août 2015
0

ET on fait quoi...on se suicide pour un tas de rouille , ou on disque ou on refait un bordé sur la quille , ou on trans forme le boat en bateau a moteur ou on le jette..
ca me rappelle quand je dis au gens faut operer le chien sinon il meure et comme reponse = on va reflechir...une semaine apres mort :whaou:

28 août 2015
1

ben on fait ce que tu as dit Mayko , en plus quand on s'attaque a une quille on sait qu'on ne sera pas sous la pluie !.....la messe est dite . ( depuis ta premiere intervention d'ailleurs :pouce:)

28 août 2015
1

La perte de matière est probablement significative. Puisque vous êtes des "voileux" avertis, rappelez-moi à quoi sert le lest ?

28 août 2015
1

La perte de matière est probablement significative. 5% 10% 20%?

28 août 2015
1

Puisque tu es la science meme ...nous on prefere l'apprentissage et meme qu'on saurait rajouter de la matiere au bout de la quille .... est ce que j'ai bon la ?

28 août 2015
1

Le sujet devient intéressant. Rajouter de la matière sur de la fonte graphitée, ça m'intéresse. A quel prix ?

28 août 2015
1

sourire....tu as du louper les cours , ou t'endormir , quand le prof est passe au cours de mecanique .

un indice ... une perceuse et de la boulonnerie

Galva tu deviens vraiment ridicule de nous prendre pour des cons . ( ha oui ..l'ecart de potentiel !!! , une belle feuille d'isolant et un petit trou sup pour l'anode )

28 août 201528 août 2015
1

Très bien. Yaka... Et n'oubliez pas l'isolant pour bien montrer que vous n'en êtes pas un...

28 août 2015
0

à première vue, vous tout pour çà les gars!!!!

28 août 201528 août 2015
1

Le prix de l epoxy? Oups je pensais au bord de fuite. Désolé

28 août 201528 août 2015
1

Comme d'habitude ça derive(vu qu'il perds sa quille, c'est normal??). Fait ce que tu peux pour arreter l'hémorragie et surveille la. A moins qu'il est un risque de rupture?

28 août 2015
0

Ça coûterait combien de faire une nouvelle quille?

28 août 2015
0

je pense que le probleme n'est pas temps de la faire que de la remplacer, et l'embarcation en vaut elle le cout ( je vous dit ca lundi si vous etes toujours sur le coup)

28 août 2015
0

bon, parlons peu, parlons bien, pour moi :
s'il peut il met son bateau au sec plusieurs mois et traitement de cheval, piquage au marteau à aiguille et/ou grenaillage/sablage et traitement qui va bien en fonction du résultat après ce décapage
sinon, il gratte ce qu'il peut à la meuleuse, acide phosphorique, primaire genre primocon et antifouling

28 août 201528 août 2015
0

oui c'est ce qu'on dit , un bon bricolage en dehors de la bien sceance et qui coute presque rien, mais la science veuxt pas c'est mal.
et resultat des courses, je vais voir cette quille demain et je sors la disqueuse celle qui coute bien les doigts on vous racontera...galva tu viens avec moi ???

28 août 2015
0

c'est pas mal! c'est complètement C..

28 août 2015
0

Ouvrir le malade pour voir c'est trop violent pour moi. Une petite séance de rayons X, je ne dis pas non...

28 août 2015
0

La petite séance de rayons X c'est compliqué?
Peut être un prix?

28 août 2015
4

ca coute quoi d'aller y voir ?? 15mn
un coup de disqueuse un coup de perceuse on sera vite fixé: euthanasie ou chirurgie reparatrice.. si j'ai tord je le dirai haut et fort mais si on refait une quille neuve ...avec tiki conseillé technique resine :doc: ( vive la suisse)
dans le genre bien debile je vous signale que mes helices ( 2 moteurs deux helices) ont ete taillés a main levée dans une helice plus grande et ca se fait , alors tant qu'on a pas essayé on sait pas :mdr: c'est completement con ca aussi ...nan?

28 août 2015
0

@galvatest : je crois entendre mes emminents confreres , echographie scanner irm biopsie fibroscopie.... et pis qu'est ce qu'on fait pour le chien , bof nous on a un diagnostique dans le clous on est content....dizy qui va mourir, aller ca fait 800€

28 août 201528 août 2015
2

On a bien compris Mayko. Vous êtes vétérinaire et pas corrosioniste... Je n'ai donné aucun conseil de réparation et n'ai condamné ni la quille incriminée ni les bricolages envisagés. Je ne vois donc pas la raison de votre excitation... Par ailleurs vous faites ce que vous voulez avec la quille de nbeaulat : c'est lui qui en assumera les conséquences., quelles qu'elles soient.

28 août 2015
1

galavatest tu n'as effectivement donné aucun conseil de réparation, condamné la quille ni les bricolages. Par contre il serait sympa justement de répondre a la question et de donner ton avis de pro. Maintenant peut être faut il absolument passer par le côté professionel et par ton site pour avoir ce genre de réponses?
Dans ce cas autant arrêter de tourner autour du pot et de dire les choses franchement. Ceci dit sans aucune excitation.

28 août 2015
1

moi je veux jusr=te faire un diagnostique , proposer un traitement si j'en vois un mais moi je ne fais rien a part etre la voisin de nbeaulat , alors te casse pas je cherche pas les emmerdes, je suis juste un brave cretin serviable.
.
et oui on n'a toujours pas lu ton traitement pro

28 août 201528 août 2015
2

J'ai donné mon avis : si c'est le cas, aucune réparation ne tiendra sur de la fonte graphitée et la perte de matière allège et fragilise le lest. Par ailleurs, les anodes ne fonctionneront pas dans ces conditions. Cet avis ne convient pas à certains et je ne suis pas réparateur. Quel est le problème ? Ne pas vouloir entendre que ce n'est pas réparable d'un coup de peinture ? Bienvenue dans la vraie vie...

28 août 2015
0

entièrement d'accord avec galvatest (que je ne connais pas personnellement). Cette quille est MORTE et dangeureuse si elle vient à être bricolée, comment faut il vous le dire?
Solution: soit trouver la même d'occasion, soit en faire fabriquer une en tôle lestée... les autres "solutions" données par des irresponsables sont suicidaires...

28 août 2015
0

ben voyons.....bienvenue dans la vraie vie !(du terrain)

devenez experts ...sur photos !!!

29 août 201529 août 2015
0

C'est futé de la ramener quand on n'y connait rien !!! Il se trouve que tous les standards d'évaluation des états de surface en matière de corrosion sont basés sur des photos étalonnées. C'est con, non ? Mais comme disait mon grand-père : on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif...

29 août 2015
1

c'est pas faux , c'etait dans mes cours de metallo. ,et bien tu vois .
dans la vie reelle , c'est pas la theorie qui s'applique car notre ami n'a pas forcement 2 KE pour en faire une belle quille toute neuve .
mais pour naviguer 2/3 ans sans se prendre la tete ..pour 200 euros il devrait pouvoir le faire .
apres il aura tout le panel des solutions et il prendra des cours chez toi pourque ca ne se reproduise pas .

en attendant , tu vas passer un bon moment a fond de cale , car ici on essaie de naviguer

tchao l'artiste

28 août 2015
4

Je ne comprends pas cet acharnement sur Galvatest qui s'exprime comme tout le monde , donne son avis et argumente. Tout les points de vue peuvent être entendu, même si on est pas d'accord...

29 août 2015
0

oui, çà ose tout... et c'est à çà qu'on les reconnaît...

29 août 2015
2

Avec tout le respect pour les intervenants, pro, soi disant pro, bricoleur et ignard dans la matière, on peut tout imaginer, mais cela ne coute rien de vérifier sur place avec des outils, voir jusqu'à quelle profondeur cette quille est corrodée, le danger pour moi c'est les boulons de quille, car si il s'avère que cela est plus ou moins en surface, quand est il des boulons dans la fonte. et arrêter de vous prendre le choux c'est ridicule à mon avis. Cordialement André

29 août 2015
2

Un dernier mot pour conclure mon intervention sur ce fil. Il se trouve que, dans ce domaine, je sais parfaitement de quoi je parle. La corrosion est, dans le milieu de la plaisance, un sujet peu, pas ou mal compris. Ce n’est heureusement pas le cas dans de nombreux autres secteurs d’activité. La conséquence en est que vos éléments métalliques immergés (coques et appareils de propulsion, notamment…) subissent parfois des dégâts majeurs toujours attribués à la malchance ou à l’électrolyse – mot générique utilisé à toutes les sauces pour désigner une cause inconnue. Ailleurs, il se trouve que l’essentiel de la lutte contre la corrosion passe par la prévention et le contrôle. Et pas au doigt mouillé ou aux recettes de grand-mère sur la signification d’une vitesse de consommation d’anodes. Parce qu’au final c’est bien votre problème : c’est vous qui payez… Par ailleurs, la corrosion met parfois en jeu la sécurité des installations et donc de la vie humaine. Réfléchissez-y à deux fois avant de donner des conseils dont les conséquences pourraient être pénibles à défaut d’être désastreuses...
Bonne journée Messieurs !

29 août 2015
2

c'est pas avec la fonte graphitée que l'on fait les mines de crayons ??
traitement de cheval la passer dans un convertisseur bessmer....
ou bien louer un compresseur et un marteau à aiguilles
quand toute la rouille est enlevée passiver à l'acide phosphorique jusqu'à ce qu'elle soit sêche ,puis enduire à l'epoxy quand elle est bien lisse 4 ou 5 couches d'époxy primaire et après il n'y aura que quelques retouches
à faire tous les ans
au fait peindre la partie de l'anode en contact avec la quille la liaision électrique se fait avec la vis de fixation .
alain

29 août 2015
4

Bon alors je résume dans le calme: on la débusque, on la passe à l'acide, on la découpe au laser, on la dissout, et on jette ses restes dans le lac Daumesnil.
C'est bien ça?

29 août 2015
5

je vous lis une derniere fois avant d'aller voir cette quille, et en conclusion
ceux qui disent que c'est, mort et ne donnent aucune solution
ceux qui ne savent pas et proposent de verifer ce qu'on peut faire
et une dernier connard qui va au casse pipe, grande gueule comme d'hab mais pragmatrique
meme si on ne peut rien faire au moins ce fil nous aura bien fait marrer

29 août 2015
0

çà tu peux le dire mayko! tu auras bien fait rire... mais tu devrais peut être rester un peu plus modeste dans tes compétences techniques et te contenter de soigner les chats? en espérant que tu sois plus compétent dans ce secteur...

29 août 2015
0

et quand je parlais de perdre la quille, çà sous entendait boulons oxydés et à vérifier! mais personne n'en a parlé jusqu'à maintenant, sauf UN... Bravo les donneurs de conseils...

29 août 2015
0

Pfff, la quille, c'est très surfait comme partie du bateau...
Ça sert à rien, ça rajoute du poids et de la surface mouillée!

29 août 2015
0

Rack, bienvenue sur hisseo...

29 août 201516 juin 2020
0

Un grand merci à Maiko qui est venu jeter un coup d'œil à mon bateau ! Et dire que je ne lui ai même pas proposé une bière dans mon chantier... :alavotre:

Voici ce qu'on en dit :
- pas de problème grave de quille : un peu de rouille superficielle (amplifiée par le zoom des photos), sous une couche d'un passivateur de type Rustol,
- par contre, traces de suintements au niveau du joint de quille, qui pourrait expliquer la corrosion,
- examen des boulons de quille : bien rouillés et traces d'infiltration d'eau (il y avait eu de l'eau dans les fonds pendant 5-10 ans avant que je n'achète le bateau) ; voir photo,
- une surprise : la partie du voile de quille qui se trouve entre les fonds et le joint de quille est creuse !

Voici la stratégie proposée :
- tenter d'enlever les écrous des boulons de quille (un par un !) pour voir s'il est envisageable de la descendre,
- si c'est possible sans casser les tiges : descendre la quille, laisser sécher quelques mois et refaire le joint + l'étanchéité au niveau des fonds,
- percer aussi le voile de quille pour voir ce qui se passe dans cet espace vide (humidité ? État des boulons ?) et, en option, après avoir fait sécher aussi, reboucher à la choucroute ?
- ensuite, je m'occuperai de la quille elle-même (décapage à la meuleuse et traitement).

Qu'en pensez-vous ?

29 août 2015
2

"Flash-info: les magasins de bricolage du Sud de la France semblent tous être en rupture de WD40.
Les autorités enquêtent mais privilégient la piste d'un plaisancier en pleine rénovation"

29 août 201529 août 2015
0

(Désolé, ce n'est pas très lisible : les lignes vides de séparation des paragraphes ont disparu de mon message !)

29 août 2015
0

pour faire des paragraphes il faut faire un point à la ligne
alain

29 août 201529 août 2015
0

Ou un espace....

Comme ça :-)

29 août 2015
0

bien mangés de l'intérieur les gougeons !
abondamment arroser de bon dégrippant avant de tenter tout démontage ...

30 août 2015
0

il n'est pas sur que le filetage soit abîmé dans les écrous
s'ils ne se dévissent pas on les casse au burin
on peut aussi essayer de dévisser les tiges filetées si elles viennent on les change les unes après les autres .
ça évite le déquillage
alain

29 août 2015
0

:jelaferme:

30 août 2015
0

Le bateau vaut t il le prix de sa quille ?

30 août 2015
0

non!

30 août 2015
0

Ah ben mince, moi qui pensait que la fonte était résistante à la corrosion ...

31 août 2015
0

reflexion de l'expert incompetent mais ayant de la compassion:
.
y a un probleme pour descendre la quille car deux des boulons sont verticaux ( avant ) et les deux autre sont inclinés ( arriere) donc je voit mal comment dequiller sans scier les moulon dans l'espace quille-lest , pas trop court pour avoir de quoi les devisser encsuite apres les avoir chauffés...puis remettre des neufs
bref j'ai besoin de l'avis d'alain pour confirmer cette strategie ( alin va parait il etre a PSL avant les visu = oui /non)
la quille elle meme n'est pas vilaine et n'a pas retenue mon attention car de pb de joint de quille me parait beaucoup plus penible...de plus le trauitement qui avait ete fait etait tres insuffisant et explique sans doute la degradation rapide ceci agravé par des infiltrations par le joint ( plus ou moins inexistant aujourd'hui = 45 ans d'age)
.
les hurleur de la corrosion cibernetique ont ils un avis ??
.
j'ai aussi imaginé une solution plus "bricole" car ces boulons de quille sont vraiment peu acessible mais ont encore beaucoup de matiere ( ecrous de 30):
creuser en v tout autour du joint
laisser secher
bourrer a la colle PU
ouvrir l'embrion de quille secher remplir de resine chargées ( comme expliqué precedement)
.
il n'y a apparement pas ou peu d'infiltration dans les fond par la , mais en ennui annexe il y en a beaucoup par l'entambot , ce qui doit aussi etre resolu.
.
et pour finir le bateau a ete donné , il n'a pas de valeur aujourd'hui

31 août 2015
0

en annexe je vous annonce que "piratus" ( didier est le voisin maintenant de "nbeaulat" puisqu'il a cahetr pas cher ce baron a quille telescopique a un prix indecent apres ma "consultation" d'incompetent et l'avis d'alain..et la c'est une affaire , le moteur lombardini est OK la quille est bloquée et sera condamnée, le pont et le grement sont nickel
mersi de votre attention et encore mes excuses pour mes interventions mal venues aupres de quelques heossiens dans la "detresse"

31 août 2015
0

si on ne change pas les gougeons
rien n'empêche d'en ajouter d'autres neufs ,on perce et on taraude .
refaire un joint de quille pourquoi pas avec un mastic pu
je peux faire un petit passage cette semaine a navy
alain

31 août 2015
0

oui mais ces boulons ont environ 80 cm de long ??!!

31 août 2015
2

Je suis spécialiste en rien du tout mais en voyant les photos je me suis dis que la quille semblait plutôt touchée seulement les photos ne remplacent pas l’œil humain et comme Mayko à eu la gentillesse de se déplacer sur place et que pour lui le problème initial n'est pas si grave , j'aurai tendance à lui faire confiance , après on peut être d'accord ou pas avec lui sur le traitement à apporter .
HS : Je lis au fil des posts que certains membres du forum donnent de leur temps et de leur personne pour en aider d'autre et je les en félicite .

31 août 2015
0

les fotos sont trompeuses car prises en gros plan

31 août 201531 août 2015
0

Bonjour,

Comme d'hab. un fil technique qui part en quenouille.

1) Je regrette que Galvatest, puisque spécialiste, ne propose pas de solution mais plutôt une condamnation définitive sans aucun visuel. Je ne conteste en aucune façon ses compétences mais trouve curieux de pouvoir poser un diagnostic sur photos dont on ne connaît rien des données EXIF.

2) Il faut bien sûr examiner cette quille en profondeur tel que cela a été proposé (et fait ?) par Mayko.

3) Pratiquement aucun chantier pro ne s'engage sur la durabilité de la réfection d'une quille fonte et certains ne veulent pas y toucher.

4) Une quille fonte sera toujours impeccable si elle a été bien protégée au départ et entretenue par la suite , sinon elle pissera la rouille un jour ou l'autre. Même apparemment bien séchée, "passivée", "époxiée", ça réapparaîtra plus ou moins tardivement.

5) Quant à la photo du boulon de quille je dirai "OUCH!" ça demande réflexion et compte tenu de l'état de la quille la prudence est de rigueur et le déquillage impératif. Pour illustrer mon propos voir la photo du lien suivant :charpentemarine-marc-nicolas.fr[...]_fr.php
C'est un bateau bois mais la quille est en fonte.

6) Refaire une quille neuve suppose que l'on retrouve le moule parce que en faire fabriquer un ... xxxxx€.

@nbeaulat...Bon courage.

P.S.
1- C'est moi qui ai pris cette photo donc je peux attester que ce qu'elle montre est réel.

2- Le site web concerne un chantier bois qui ne fait aucune intervention sur le quilles fonte ou autre.

3- Bien que designer du site, je n'ai aucune action ni intérêt financier dans ce chantier.

01 mar. 2016
0

Galvatest est il est là pour faire du business
Un point c est tout. Comment peut on faire un dignostic sérieux sur photos

31 août 2015
0

pour les boulons , c'est que que je crains

31 août 2015
1

option cruelle, je sais. Pour éviter de travailler et de dépenser de l'argent en pure perte! déposer la quille et la vendre à la casse au prix de la fonte. Démonter tout ce qui est vendable: winches, mât, bôme, ridoirs etc.. et vendre sur les annonces. Cela ferait un apport pour l'achat d'un bateau en meilleur état... :heu:

31 août 2015
0

constat après avoir vu trois photos (sur-zoomées) de la quille et un boulon.
Bravo, tu es un fantastique expert. Merci pour tes interventions constructives.

31 août 2015
0

Salut rack, si tu passes par ici j ai ma voisine à te présenter.

31 août 201531 août 2015
0

un hanse 315 par ex :lavache:
.
on entend plus galvatest ????

31 août 2015
0

me vient soudain une idée pour régler le probleme des boulons des infiltrations et de la rouille.
0)on rempli la partie haute ( creuse) de resine chargée et on traite le mieux possible le lest, on noit le ecrous dans la resine
1)on recouvre le tout a l'exterieur de tole alu de 3-4 mm( pour le poids), seulement pointée ( pas cramer l'embrion de quille en resine) ; notonsn que l'electrolyse possible avec la fonte est benigne et qu''il faut de l'eau
2) on soude a l'exterieur des plat pour "garder la forme"( voir plus loin
3)on souleve le bateau
4) on fait des soudures etanches en position " atelier"
5)on positione cette boite et on descend le bateau dedans en mettant force joint pu pour essayer de tout remplir l'espece residuel en da quille et la boite
5)on boulonne ( boulons alu?ou inox isolés) le tout dans la partie haute , celle solidaire de la coque
6) on fini les angleson fait joli au mastic epoxy
7) on traite comme un coque alu
.
prix des fournitures = 600€ gruttage = environ 400€
8) =quille indestructible si c'est bien fait c'est parti pour 30 ans
.
c'est un plan de bricolo 100% faut etre inconscient mais y croire..on s'emerde pas , c'est simple.:reflechi:
.
PLAN B : meme idée avec du mat + resine= peut etre moins solide mais facile a solidariser de l'embrion de quille :doc:

31 août 201531 août 2015
7

Vous êtes pénibles les gars ! Comment vous faire entrer dans le crâne 1) que je ne suis pas réparateur, 2) que je m'exprime toujours au conditionnel, 3) que j'ai précisé que le pire n'était jamais certain et 4) que cette fonte est probablement graphitée de l'intérieur. En revanche, je ne partage pas les avis visant à jeter le bébé avec l'eau du bain : ce n'est pas parce que la quille vaut moins que le bateau qu'il ne faut pas la réparer. Enfin, je m'efforce de vous apporter des explications techniquement correctes sur les causes. Que vous n'en ayez que faire et que vous aboyez en meute ne les invalident pas pour autant ! Je crois que je vais aller faire un tour sur les forums vétérinaires pour me défouler... ;-)

31 août 2015
0

C est vrai!

31 août 2015
0

Re-
@galvatest Je pense qu'il y a une incompréhension entre héonautes. nbeaulat pose une question et cherche une solution, tu lui réponds voilà ce qui a dû se passer. Non pas qu'il s'en contrefous mais son truc c'est, que faire?

@nbeaulat S'il faut faire un bricolage tel que décrit par Mayko, il faudra quand même reprendre les efforts sur les varangues et les renforcer au besoin (pas compliqué mais utiliser les bons tissus).

De plus ne pas oublier que la fonte est imbibée d'eau de mer et même enfermée dans un sarcophage ça va continuer à s'oxyder avec les risques de boursouflures que l'on connaît et donc déformations et infiltrations.

Si il a eu beaucoup d'eau de mer dans les fonds pendant longtemps suite à fuite par le joint et remontée par les boulons de quille, le risque de délamination est important. Donc le déquillage semble vraiment indispensable ne serait-ce que pour la tranquillité d'esprit.

31 août 2015
0

c'etait juste une idée simple a la con

31 août 2015
0

Si le bateau a été donner et qu il vaut rien, naviguer comme cela jusqu'au prochain "don". Deja le port c'est des frais.

31 août 2015
1

oui c'est aussi une possibilité mais il faut quand meme inspecter la partie invisible des boulons pour ne pas perdre le lest

31 août 2015
0

Sceller, ils doivent etrr moins rouillée. Qui a entendu parler d'un voilier qui aurzit perfu sa quille??? Ta deja dequiller ? Meme sans les ecrous ca tient bien.

01 sept. 2015
0

Ben... des Bavarias et récents encore, mais c'est arrivé à d'autres et anciens ceux-là.

Euh... si ça tient sans les écrous y'a qu'à mettre de la super-glue

:langue2:

31 août 2015
0

:lavache:

01 sept. 2015
0

Ninou pas des on dit, as tu des articles, rapports etc

03 sept. 2015
0

Je pense que Galvatest a répondu à ton interrogation. Pour les Bavarias je connais deux cas de perte de quille rapportés dans la presse spécialisée.
Et à mon port d'attache, mon voisin de quai a arraché son lest suite à talonnage léger (Bavaria 38 en 2009) et j'ai pu constater la faiblesse des varangues quand ce n'est pas leur absence pure et simple.

Je pensais que le lien que j'ai donné ci-dessus sur une page web était suffisamment parlant pour une appréciation.

01 sept. 2015
0

Celà n'est pas fréquent parce que la plupart des voiliers ne naviguent pas intensément mais celà arrive régulièrement.
www.voilesetvoiliers.com[...]erches/
et
www.vendeeglobe.org[...]se.html
Il y en a d'autres...

01 sept. 2015
1

C est quoi le rapport avec le titre du fil à part le mot quille?

01 sept. 2015
0

Pour moi cheeki rafiki la quille n'a pas cassé au regard de la photo. Pour le VDG on parle de quille fonte classique.
Tiki c'est pour savoir sil'etat.ami a un risque a navigue dans l'etat.

01 sept. 2015
0

Je ne suis pas intervenu jusqu'à présent, pensant que le diagnostic sur photo ne peut être qu'approximatif, et que tout et son contraire a déjà été dit sur ce fil. Cependant, si le diagnostic de Galvatest est exact, et la couleur noir-brillant de la fonte m'incite à le croire, il a raison, il est trop tard pour envisager une réparation valable. J'ai vu des blocs moteurs "graphités" que des clients voulaient réparer à tout prix, ça a toujours été voué à l'échec : aucune soudure, aucun taraudage ne tient dans ce cas. Il est presque possible de perforer un bloc dans cet état avec un simple tournevis... Donc, prudence, assurez-vous de l'état réel de la fonte avant d'envisager un traitement.

01 sept. 201516 juin 2020
0

On va quand même pas vous ressortir toutes les quilles de bavaria qui sont au fond de l'Adriatique et d'autres mers.
Cherchez un peu par vous même.
Magalio, le perdreau de l'année qui n'a jamais entendu ou vu une quille se faire la malle... :star2: :goodbye:

29 fév. 2016
3

Salut les amis,

Suite à toutes ces discussions, j'ai acheté le matos et tenté le démontage des boulons de quille.

Résultats : j'en ai déjà dévissés deux sans aucun problème ! C'est encourageant. Je vous tiens au courant de la suite !

29 fév. 2016
0

ya pluka mettre des tiges filetée neuves bien trempées dans le mastic polyuréthane avec rondelles et écrous contre écrou pour bien les serrer
avant de tout bloquer serrer les écrous comme sur un culasse en escargot si les tiges sont en galva il faut que les écrous le soient aussi
mettre de l'inox ne sert à rien sauf sur les lest en plomb
alain

01 mar. 2016
0

écrou inox sur tige galva, quel est le risque?

01 mar. 2016
0

nbeaulat j ai traiter des quille pires que çà une d ailleurs ou l on voyait clairement les tiges fileter dedans de l extérieur (attalia) moi mes traitements ces sablages puis je la rince a l eau claire et la laisse pleuré une fois quelle a fini de pleuré ces ponçage et passage acide 3 passes puis un bon traitement époxy dessus voir même les stratifier complètement tous dépendait du budget des clients . cdt

01 mar. 2016
0

Et se faire refaire une belle quille toute neuve par un fondeur, ça coûte très cher ?

01 mar. 2016
0

Bonjour,
il y a aussi la solution de refabriquer une quille en faisant une coquille en acier et en coulant du plomb à l' intérieur.
Pour une quille à l' unité, c' est probablement nettement moins cher qu' une en fonte.
Gorlann

02 mar. 2016
0

et c'est reparti pour les delires:
il n'y a pas de probleme de lest sur ce bateau; il y a juste une incertitude sur l'etancheité du joint et du passage des boulons.
le lest lui meme = un gros coup de disqueuse , sechage ( bateau deja a sec) traitement au mieux, rien de sorcier

02 mar. 2016
0

Je confirme : j'ai prévu de traiter la quille en surface mais, avant, je veux la déposer pour refaire le joint et vérifier l'état des boulons. Pas de refabrication du lest envisagé, et pas (encore) besoin de conseils pour le traitement en surface.
Merci !

02 mar. 2016
0

nettoyage haute pression ,traitement acide phosphorique ,
passer du g4 puis enduit et primocon
ça devrait être bon .
ou alors toute la chaine époxy
LA FONTE N EST PAS POREUSE
alain

03 mar. 2016
0

Le G4 sur un support humide je connais, mais en immersion ça tient ?

02 mar. 2016
0

Après plusieurs traitement préconiser par mon chantier préfère en vain.
Ma métode
Au carénage je passe tous au karcher pour viré tous se qui se detache, rouille couche de epoxi précédente. ..
Une fois sec
1)un coup de ponceuse orbital
2)une couche de frameto
3)je bouche les trousse au mastique polyester de marque bidon
4)ponçage pour égaliser
5)deux couches de frameto tout partout partout (je saturé le mastiquer de frameto)
6)antifouling

L année d après 50 pour cent de se que je ais fait sen va....
Mais 100 pour cent de se qui est resté de l année précédente est reste
Au bout de 3 ou 4 ans ma quille est niquel
Juste quelques reprise par ci par là. ...
Recette secrète ( c est la méthode utiliser sur les voitures pouri des année 75 pour les revendre)à la dinférence que la quille ne par pas en morceaux deux ans apres
Le pire est que sa marche...

02 mar. 2016
0

Y'a des fils qui pikent grav les oeils.j'peux pue lir. je zappe...
Désolé.

03 mar. 2016
0

Salut
Si les boulons tiennent la confiance......choucroute !
.
La faute originelle , c'est de mettre le canot a sec 10mois/ans :
On imbibe la fonte d'eau via des micro fuites, puis on laisse evaporer.
.
L'evaporation de l'eau cree de l'ozone (O3) on oxyde à fond !! avec le sel ça accelere !
.
Le saviez vous : Un morceau de fer doux à blanc dans le desert chaud et sec ne rouillera jamais.
On le mouille et quelques heures apres il est rouillé , pourquoi ? Par l'evaporation de l'eau qui fait l'ozone.
.
Donc tu verifie les elements de fixationde ta quille, si c'est bon : Choucroute et finition antifooling et tu laisse dans l'eau en permanence ! ;-)

03 mar. 2016
0

Hello Papy-jame,

Merci pour tes conseils. je suis d'accord avec toi, c'est sans doute mieux de laisser un morceau de métal dans l'eau que de le sortir sans arrêt. Par contre moi je suis d'accord pour laisser mon bateau à l'eau toute l'année, mais il me manque juste une place de port !!! Tu as une idée ? ;-)

03 mar. 2016
0

Bonjour.
J'arrive un peu tard sur ce fil, que je n'ai pas pris la peine de lire en entier faute de temps, mais voilà mon avis résumé:
Vu l'aspect en feuilleté de la rouille avec même de belles épaisseurs sur le bord de fuite je confirme pour piquetage puis meulage gros grain. Rincer plusieurs fois pour essayer d'éliminer le plus possible de sel. Ensuite il faut éliminer l'eau résiduelle au maximum avant tout traitement; Pour cela du vent (de terre et pas de mer...qui ramène du sel !) et lavage à l'alcool ou à l'acétone ces 2 produits n'ont pas le même pris mais ils pompe l'eau tous les deux. Ensuite j'ai une préférence pour un traitement au Rustol ( produit Durieux) qui agit en agent mouillant c'est à dire qu'il pénètre en profondeur et ensuite une fois sec il isole le métal de l'humidité et donc de l'oxygène contenu dans l'eau. On voit bien que l'eau "perle" sur la surface ainsi traitée et n'accroche pas . Ce produit sert de couche d'accrochage et peut même s'utiliser en additif à peinture ensuite, mais faire déjà une bonne couche en pure. Bien utiliser un bidon neuf car avec l'age le produit s’épaissit et s'il conserve son efficacité de protection par contre il s'infiltre beaucoup moins. Le séchage peut être assez long.
Ensuite enduit pour refaire une surface lisse et propre avec ponçage. Ensuite au choix du client pour les produits classiques. le "Primocon" est assez abordable et efficace en accrochage pour l'anti-fouling et l'étanchéité. . Ce traitement évite les couches d'époxy en peinture qui donnent les cloques "étanches" que l'on voit en cas de problème d'humidité.
je ne conseille pas du tout les produits à base de zinc ou autre en peinture sur la quille en fonte.
Il y a aussi la solution effectivement de stratifier ensuite la quille avec la coque ( comme cela se faisait sur les anciens Dufour; dans mon exemple se serait à faire après le Rustol). Plusieurs solution: tout époxy ou stratifié polyester pour les premières couches et les dernières en époxy pour protéger le polyester. Ensuite couche de primaire d'accrochage et antifouling ; mais il faut être sûr que la fonte de la quille a été traitée au mieux. On a tendance aujourd'hui a assurer l’étanchéité avec des époxy mais ce matériau est dur et se fissure aux chocs n'assurant plus alors l'étanchéité. Sur une stratification de quille mettre une couche ou deux de caoutchouc fluoré assure une très bonne étanchéité tout en conservant une souplesse de la couche ainsi crées qui ne se fissure pas aux chocs. C'est ce que j'ai trouvé sous les couches multiples d'antifouling matrice dure de mon bateau ( 42 ans cette année) quand j'ai décidé de le gratter il y a 7ans. La première couche, sous celles des antifouling, était toujours souple et je ne savais pas ce que c'était...Pas d'osmose, pas de rouille sous la stratification de quille. Bêtement je l'ai remplacée par de l'époxy... cela ne durera sans doute pas aussi longtemps !
Bon courage et bonnes navigations.

03 mar. 2016
0
  • L'eau de mer dans la fonte ne fait pas rouiller ! Pour preuve le char Canadien de Courseulles retiré apres plus de 50ans dans l'eau, ou les restes du Titanic etc... .
  • L'oxygene de l'air ou celle contenue dans l'eau ne fait pas rouiller ! C'est l'ozone via l'evaporation de l'eau qui fait rouiller ! . Ainsi le sechage de la quille qui est souvent preconisé ici, est ce qui est le pire du pire. . Je n'ai pas de solution pour une place de port...................Mettre un plastique sur la quille l'hiver pour quelle ne seche sutout pas ! :heu:

Cordialement

03 mar. 201603 mar. 2016
1

Oxydation vient d'oxygène et pour qu'une oxydation se fasse il faut qu'il y ait de l'oxygène...cela semble logique ! Tous les matériaux ne réagissent pas de la même manière dans l'eau essayer de mettre un morceau d’acacia, un morceau de chêne un morceau de sapin et un morceau de tilleul complètement immergés dans l'eau et vous constaterez une différence...pourtant c'est tout du bois...pour la fonte c'est pareil, il y a des fontes de qualité et composition différentes. Pour les lests il s'agit parfois de métaux de récupération fondus et coulés assez grossièrement avec pas mal de "déchets" et les résultats sont très variable à l'utilisation. C'est sans doute pour cela que le travail réalisé le plus souvent avec force matériaux "nouveaux", " spécialisés" et plutôt chers ne donnent pas les résultats escomptés: si l'humidité dans le métal n'a pas été suffisamment traitée ( alcool, acétone, séchage, imprégnation par Rustol ou similaire) la couche parfaitement étanche réalisé ensuite sur la quille emprisonne l'humidité restante avec l'ozone et O2 et le "séchage" interne qui se réalise avec oxydation continu la détérioration du métal qui gonfle et fait craquer les couches "étanches".
Affirmer que la fonte n'est pas poreuse n'est pas réaliste. Expérience:
Sur un Idylle 11.50 , étanchéité imparfaite en fond de cale; écoulement de fuel dans celle-ci. Le "gras" s'infiltre dans la quille par les boulons de fixation mais le propriétaire ne soupçonne pas la situation. Les années qui suivent le traitement de la quille se détériore sur une surface qui va s'élargissant au fil des ans en arc de cercle depuis les parties hautes de la quille. Traitement externes divers chaque année mais rien n'y fait. Solution: ponçage et mise à nu totale de la quille; enveloppe totale et étanche autour de la quille avec une bâche plastique reliée à un compresseur de frigo fonctionnant en pompe "à vide", ceci pour faire un appel et une dépression autour de la quille afin d'accélérer la dispersion du fuel dans le métal et en final aspiration par le même cheminement d'acétone ( je crois, ou même peut-être trichlore à l'époque, difficile à se procurer aujourd'hui. je ne sais pas si le dégraissant à métaux proposé maintenant aurait le même effet ? le principe est différent, basique je crois, d'où l'effet de "savon" à l'usage ). Bien sûr tout cela sur de loooongues semaines... Ensuite traitement classique et habituel: plus de problème ! Sinon les petites imperfections courantes et inévitables souvent provoquées par quelques coquillages tenaces mais le traitement ne s'en va plus par plaques comme avant .
Conclusion la fonte des quilles est bien poreuse... et il faut en tenir compte dans les interventions. C'est pour cela que je propose (après expérience pratique) le séchage, l’imprégnation d'acétone ou d'alcool absorbant l'humidité, le remplacement de celle-ci par un produit isolant comme le Rustol qui s'infiltre en profondeur et ensuite un des traitements divers et variés. C'est juste un avis tiré de l'expérience ce n'est pas un cours de physique chimie.
Le but est de trouver une solution pas un coupable, ni l'ozone ni l'oxygène ne viendront "à la barre" :o)

03 mar. 2016
0

La solution :
Ne surtout pas faire secher : L'eau de mer imprégnée dans la fonte est bien à sa place tant qu'elle ne s"evapore pas.
.
. Le tirage au vide oui, car ça extrait l'eau ça ne l'evapore pas.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (199)

L'eau de l'Aude là

mars 2021