Help aux utilisateurs de NAVIK

J'ai installé ce fameux régulateur sur mon voilier...
Mais quid de l'utilisation ??
J'ai beau lire et relire le guide, ça cloche.
Je comprends qu'il faut mettre en place pale et aérien à quai ou au mouillage. OK : mais que se passe t'il si marche arrière ?? En tt cas, en marche avant, la pale remonte directement sur un côté.
Comment bloquer l'aérien ?
Comment désactiver le pilota en conservant la pale et sans quelle pivote???

Merci d'avance

L'équipage
27 avr. 2008
27 avr. 2008
0

je ne suis pas exemplaire
je laisse la pale agir à sa guise.
Cela ne me pose pas de problèmes.

Une solution serait de déboiter la biellette le temps des manoeuvres de port.

Sur cette question, les régulateurs plus récents sont nettement mieux avec leur pale se relevant complètement sur le coté, sans avoir à démonter quoi que ce soit.

27 avr. 2008
0

Si la pale remonte
c'est:
soit ton aérien n'est pas bloqué à la verticale (grace à la languette plastique qui est située sur le plomb de l'aérien)
soit ton aérien est à la verticale et ta biellette de transmission est trop longue ou trop courte( la piéce noire avec une charnière qui se clipse sur le tube qui vient de la pale sous marine d'une part et sur un bitoniot en métal relié à l'aérien d'autre part). il y a alors un filetage coté bitoniot qui te sert à ralonger ou racourcir la pièce.
ton navik ne peut d'ailleurs pas fonctionner tant que la pale ne reste pas à DANS L AXE VERTICAL DU BATEAU quand l'aérien est vertical.

28 avr. 2008
0

Exactement...
...comme le dit "ozone". J'ai la notice détaillée (19 pages) sous format informatique PDF. Si celà vous intéresse, demandez moi par MSG.

28 avr. 2008
0

ERROR PAGE
dommage le lien a pris l'eau.......

pierre

28 avr. 2008
0

la confiance n'excluant pas le controle
cher Laurent chez gougueule j'ai trouvé
www.plastimo.com[...]fr).pdf
!!!

pierre

29 avr. 2008
0

et les drosses ???
ok
je comprends mieux
je n'ais le système de blocage de l'aérien...
que fait t-on des drosses dans cette position ??

28 avr. 2008
0

Le PDF
est téléchargeable directement sur le site de Plastimo:

www.plastimo.com[...]fr).pdf

28 avr. 2008
0

Voila ce qui est
de faire confiance aux liens donnés par google sans les avoir vérifiés…

28 avr. 2008
0

Bon alors
le lien ne marche pas ici, mais le pdf est bon à partir de goog

29 avr. 2008
0

rien
quand tu as bloqué l'aérien dans l'axe, laisse les drosses libres sur le pont. Ne les accroches surtout pas, parce que l'immergé ne reste dans l'axe que si le bateau va en ligne droite sur eau plate.

En présence de vagues ou lorsque le bateau tourne, l'immergé peut s'incliner seul à plus de 20 degrés avant de revenir sagement dans l'axe.

Si tu attache le drosses, tu casses quelque chose, car l'immergé a une force colossale.

30 avr. 2008
0

le système de blocage de l'aérien
si qq1 a une photo, je suis preneur...

merci à tous pour votre aide

30 avr. 200816 juin 2020
0

pas de photo sur la notice
croquis vite fait

tu découpe la pièce ( en rouge) dans un bout de plastique dur d'environ 2 mm d'épaisseur.
Elle n'est pas rectangulaire mais en parallélogramme pour rentrer plus facilement dans l'encoche derrière le plomb.

Prends les cotes directement sur place.

30 avr. 2008
0

Une petite idée…
…de la force générée par la pale immergée:

voici quelques mois, rentrant au port au moteur, et croyant avoir débrayé le régulateur, je bloque la barre par l'intermédiaire du stick dont la tête vient se fixer sur une platine en plastique.
Au bout de 30 secondes, celle ci a explosé…

Et dans une autre occasion similaire (bravo la distraction!), c'est le pilote AT50 que je branche: j'ai cru qu'il était en panne. Le régulateur contrait largement la force développée par le pilote.

30 avr. 2008
0

Navik, conseil
Bonjour,

Bravo pour avoir choisi un régulateur d'allure, tu verras, quand on y a gouté, on ne peut plus s'en passer... ;-)

Déjà, tu peux regarder les 2 petites vidéos que j'ai mis en ligne :
fr.youtube.com[...]flexrom
Je sais, c'est très court...

Le Navik est un des (sinon LE) plus sensible des RA du fait de sa conception particulière : l'aérien n'actionne pas directement l'immergé (pendulum) mais un petit fletner sur son bord de fuite. De ce fait, le moindre souffle d'air suffit à commander l'engin.

Il faut effectivement mettre en place l'aérien et l'immergé AVANT de partir naviguer car la mise en place de l'immergé est quasiment impossible sur un bateau qui bouge et/ou qui avance (c'est LE problème du Navik).

En arrivant au port, il faut IMPÉRATIVEMENT débrancher la petite bielle (la pièce en plastique noir en bas, derrière le secteur) sous peine de voire la partie haute de la grande bielle se désolidariser à la première marche arrière.
Il m'est arrivé de l'oublier à de nombreuses reprises, oubli systématiquement ponctué d'un grand M...E ! et suivi d'une séance de bricolage (merci Araldite) pour pouvoir repartir le lendemain avec un Navik opérationnel.

Pour désactiver le pilote, il faut :
- bloquer l'aérien en position verticale en faisant tourner le contrepoids afin que l'ergot en plastique noir vienne s'engager dans l'encoche prévue à cet effet. Dans cette position, l'immergé doit se maintenir en position verticale (c'est LE réglage initial à faire sur le Navik : naviguer bien droit au moteur, aérien bloqué vertical, si l'immergé n'est pas vertical, reprendre le réglage de la petite et/ou grande bielle.)

  • déconnecter les drosses de la barre (au fait, barre france ou à roue ?).

Il est important de prévoir un système de déconnexion rapide des drosses afin de pouvoir reprendre la barre très vite en cas d'urgence.

Bon amusement

30 avr. 2008
0

étonnant Swanee
que tu sois obligée de de débrancher la "biélette articulée" en plastique pour la marche arrière.

Effectivement, la pression de l'eau sur le fletner en inox force légèrement sur la biélette quand on recule, mais de là à casser la "longue bielle", c'est qu'il y a un défaut de collage des embouts.

Même en marche arrière rapide, je ne m'en occupe pas. L'immergé remonte à la surface. Je n'ai jamais rien cassé.

Mais de toute façon , déconnecter la biélette comme tu fais ne nuit pas, au contraire !

30 avr. 2008
0

Je ne comprends pas bien non plus
Car en marche arrière, si la petite bielle est débranchée, l'aérien correctement bloqué ne bougera pas, mais par contre le pendulum va se mettre en vrac, bloqué par le secteur forcant sur le bâti d'un côté ou de l'autre. Non ???

30 avr. 2008
0

Défaut de collage
Effectivement, il y a très certainement une faiblesse au niveau du collage de l'embout supérieur de la grande bielle.

En ce qui me concerne, si j'oublie de déconnecter la biélette avant une marche arrière, l'embout supérieur de la grande bielle se dessertit systématiquement. En fait, c'est le circlips de bloquage de l'axe (dans le tube) qui se barre et on est ensuite obligé de décoller la bague de blocage pour tout remonter (et espérer que le circlips ne soit pas cassé/perdu).
J'ai eu aussi une fois cet embout qui s'est desserti car le collage de la bague ne tenait pas (sur une grande bielle toute neuve, même pas 5 jours d'utilisation..Grrr... :-()

Depuis, j'ai renforcé cet embout avec un bricolage maison : remplacé l'axe de rotation par une vis dont la tête vient en butée sur la face interne de la bague. De plus, j'ai recollé la bague interne avec de l'Araldite, c'est beaucoup plus costaud que la colle d'origine qui me paraît assez cassante. Maintenant, si cela doit péter, ce sera ailleurs... Ce qui ne m'empêche pas de continuer à déconnecter la biélette si besoin est.

30 avr. 2008
0

merci pour l'information
si le circlip casse, je saurai que je peux remplacer l'axe par une vis tête en bas.

J'ai deux biélettes articulées de rechange ( ça n'a pas cassé jusqu'ici), mais pas un seul embout de bielle...

d'ailleurs, j'échangerais volontié une biélette articulée toute neuve contre une paire d'embout de la grande bielle !

30 avr. 2008
0

Je comprends…
combien coute une bielle chez Plastimo ?

Pas donné je crois. Hors si l'on peut remplacer le tube par un produit similaire, pour les embouts, je ne vois pas d'autre solution que de passer à la caisse…

30 avr. 2008
0

Heu
ben je crois qu'ils ont arrèté la fabrication...
ceci dit la mienne a 60 000 nm dans les guiboles, contrairement à l'apparence, c'est très solide

30 avr. 2008
0

je commence à comprendre...
merci de me contredire si je me trompe :

AU PORT :
- bloquer l'aerien
- débrancher petite biellette articulée (PBA) si marche arrière prévue
- libérer les drosses
- faire route...

POUR METTRE EN SERVICE
- mettre en place PBA (l'immergé doit rester dans l'axe si aérien bloqué)
- et ...

Mais que faire quand :
- l'immergé remonte et se bloque sur un côté du bâti ?
- on veut choisir sa route/vent ? =&gt on règle les drosses, l'aérien, on libère l'aérien... et on sort les binouzes ??

Remarques :
j'ai une barre franche
système de fixation des drosses : de charque côté =&gt pontet inox forgé qui fait office de filoir + clam dans l'axe

01 mai 2008
0

le réglage
se fait au niveau de la longue bielle pour 1° avoir le basculeur vertical(la tige pivotante munie d'une petite sphère ou se connecte la petite bielle articulée)
2° réglage du pendulum vertical en route rectiligne par ajustement de la longueur de la petite bielle articulée (visser ou dévisser la partie femelle de la rotule)
Bon courage, mais c'est super et c'est génial à regarder travailler une fois bien réglé....

01 mai 2008
0

J'ai l'impression
qu'on devient très fan des régulateurs.

Personnellement, je ne peux plus concevoir de naviguer sans. Même en cotière.

01 mai 200816 juin 2020
0

17 nds
ça méritait une photo !
Je n'en suis toujours pas revenu...
Et mon brave Navik àla barre

01 mai 2008
0

pieces rechange neuves
bielette articulee et embouts neufs commandés chez le ship en 2007.Longue bielle tombée à l'eau,remplacée par un tube PVC de chez Casto pour avoir moins de poids sinon il existe des tubes alu de casto au diamètre également mais inertie supérieure...
En revanche , comment faire marche arrière avec le fletner?!?Je pensais que le navik ne devait être immergé qu' en marche avant??Vous m' intéressez bigrement vu le nombre de doigts écrasés en manipulant la pale pour l' immerger en mer, que du bonheur...

01 mai 200816 juin 2020
0

Navik ancien
Bonjour a tous. j'ai fait ma petite traversee sur dec/janvier et me prepare a revenir mi mai vers la mediterrannee ou est base mon bateau. Juste avant de partir j'avais adapte un Navik qui doit sans doute etre de la premiere generation vu que le reglage de l'angle de l'aerien est fait avec une vis pointeau ( ce n'est pas un bricolage c'est concu comme cela d'origine vu le moulage de la piece alu)et non avec une petite molette et une vis sans fin comme les derniers. J'ai pu trouver la notice de reglage et est bricole une fixation des drosse sur la barre avec un rayon reglable depuis l'axe du safran en utilisant un rail d'ecoute de deriveur par exemple . cela devrait permettre de faire varier la precision et la force exercee sur la barre. J'ai mis le tout en fonctionnement au milieu de l'Atlantique car je n'avais pas eu le temps de l'essayer avant... Remarque. Pour le rangement de la pale immergee j'ai fait un trou dans la pale pour passer l'axe plus bas afin de rehausser sa position au repos, sinon avec les grosses vagues le fletner prenait l'eau a l'envers... Effectivement ce n'est pas le top pour installer une fois en route mais c'est faisable. Enfin cela doit beaucoup dependre de la configuration du bateau sur l'arriere. J'ai tout attache avec des petits bouts pour eviter les pertes...
Par contre je l'ai vite mis hors service car il faisait faire de longs zigzag au bateau en ne reagissant pas assez vite. et au portant c'est empannage sur empannage... Je crois avoir compris que cela venait d'un jeu excessif dans les liaisons de la transmission et en particulier des goupilles de liaison en inox qui avaient beaucoup de jeu dans le sens radial ce qui fait qu'il etait possible de tourner le fletner de plusieurs degres sans que cela n'influence sur l'aerien ( et vis versa...)
J'en fait donc appel aux vieux utilisateurs de ce modele qui bien que critique dans ses capacites me parait, vu son principe, tout a fait capable de s'occuper de mon 10m25 qui pese actuellement 6t8(...) bien charge.
Cette usure est-elle frequente? les jonctions de transmission doivent elles etre imperativement exemptes de tout jeu ( j'en ai encore un peu dans la bielette a 90 degres en inox...mais la il faut demonter a l'atelier, en mer cela me semble tres risque).
Je pense me recontacter d'ici quelques jours depuis St Martin et je serais tres content de ne pas avoir fait toute cette installation pour rien et de soulager mon pilote et surtout ma conso electrique au retour... ;o)
Merci a vous.
Jitzo

01 mai 2008
0

Bizarre…
Je prévoyais d'essayer exactement l'inverse.

Sur le Sangria, le Navik rend le portant très volage: j'ai essayé la solution préconisée par un héossien émérite (je ne me souviens plus de son nom, qu'il m'en excuse): démultiplier le mouvement de la drosse par un jeu de poulie pour rendre la barre moins réactive. Résultat assez décevant.

l'avantage du Navik est aussi son défaut: le fait que l'aérien commande un fletner derrière la pale le rends très sensible dans le petit temps et je trouve qu'il se débrouille à merveille dans du F2,F3.
Mais il devient du coup trop sensible au allures arrisées où l'aérien ne cesse d'empanner.

Il m'a semblé que la solution possiblement efficace serait de surplomber l'aérien pour diminuer la réactivité de l'aérien.

Donc cette idée de diminuer le rappel du contre poids m'apparait complètement improductive.
N'aurais je rien compris ?

01 mai 2008
0

j'ai quasiment tout essayé
sauf un rajout de poids dans le contre-poids.

Ce qui me surprend, c'est que mon Navik fonctionne de toute évidence mal au portant musclé. Avec une mer un peu formée.

Il suffit de voir l'aérien empanner constamment pour savoir que le bateau va faire forcément des lacets. J'imagine qu'il le fait plus ou moins selon la taille et le type de voiliers.

01 mai 2008
0

Vrai aussi
ce qu'il y a de sûr c'est qu'il faut chercher à équilibrer le bateau le mieux possible

01 mai 2008
0

En quelque sorte
un frein sur l'axe de l'aérien, si j'ai bien compris.

Très bonne idée à laquelle je n'avais pas pensé.
Et j'ai pourtant cherché.

comme quoi l'union fait la force…

01 mai 2008
0

Je ne suis pas sur de bien comprendre ton système
un petit dessin serait très bienvenu.

Et voilà une info qui pourrait intéressé plus d'un propriétaire (ou futur) de Navik.

Pour l'instant, ce que je comprend, c'est que le sandow n'amortit que dans un sens de rotation

01 mai 200816 juin 2020
0

Photo
pas très marine, mais pour la compréantion...

01 mai 2008
0

Extra !
En effet, ce n'est absolument pas ce que j'entrevoyais d'après tes premières explications.

Par contre l'idée est vraiment excellente et toute simple, comme souvent sont les meilleures idées.

Et en plus comme le sandow est assez long il y a moyen de régler sa tension précisément suivant la force du vent.

La position haute de la rotule correspond à la position neutre du fletner ?
je n'ai pas de Navik à mes coté et mon souvenir n'est pas suffisamment précis.

Il y a deux ou trois autres idées comme celle-ci, sur le Navik, qui ont été dévoilées sur ce forum.

cela mériterait un article.

16 mai 2008
0

Très intéressant , Philippe
C'est le montage que j'ai sur mon bateau ( 7T env.): les drosses sont immobilisées de part et d'autre sur des clam-cleats et agissent sur la barre franche par l'intermédiaire de deux poulies . Je n'avais pas compris que cela crée une démultiplication de 1 à 2 ! Je comprends mieux pourquoi la Navik barre sans effort un bateau aussi important même par force 7-8 . De plus , Lorenzo , c'est certainement la raison pour laquelle je n'ai pas constaté cette instabilité au portant dont tu te pleins , toute proportions de taille et de poids gardées . Tu dis que tu as essayé un système de palan? Mais pour vérifier ta théorie avec un contrepoids plus lourd , j'ai pensé a la solution suivante : tu coupe dans un tuyau de plomb un bout de la longueur du contre-poids , que tu fends sur un coté pour pouvoir l'ouvrir suffisemment , et tu le resserre sur le contre-poids . Facile de cette façon de vérifier si tu as une amélioration du comportement , sans rien modifier sur la Navik .
Amicalement - Joël

01 mai 2008
0

Remarque
Je ne suis pas partisant de déconnecter la petite bielle articulée en marche arrière !

01 mai 2008
0

OUI
j'ai le mien depuis 1979 acheté d'occase j'ai changé de bateau j'ai gardé le régulateur.
Il barrait un Sing-Sing et maintenant un Naranja de 7,5 t et même pendant les coup de vent je ne touche pas la barre !
cet été en mer du nord 24h de coup de vent le Navik à barré sans broncher, au portant, avec des surfs à 12 nds j' même atteint 17 nds ! je suis parti ni au lof ni à l'abattée.
Il a plus de 60 000 nm dont 4 transats dont 2 par les banc de terre-neuve en septembre, le Spitzberg.
Il à aujourd'hui besoin d'être un peu consolidé, mais c'est sûr il en a encaissé de dures....

01 mai 2008
0

pour
la marche arrière je laisse tel que ...
évidement je parle de manoeuvres de port, pas reculer à 4 nds.
Le fletner va en butée la pale souvent aussi, alors elle ne trempe dans l'eau qu'a moitié ce qui rédiut les contraintes subies.... encore jamais rien cassé...

01 mai 2008
0

Mon Navik
est de la même époque que le tien. Tourelle en alu moulé et aérien en contre-plaqué. En effet c'est d'origine de la première version beaucoup utilisée lors de la "course de L'Aurore" (ancêtre de la solitaire du Figaro) .

Non, les goupilles ne doivent pas avoir de jeu.
Vérifier aussi l'usure des petits paliers en plastique.

Néanmoins, au portant la stabilité de route du bateau compte aussi, surtout sur cette taille de yack.
le mien est un dériveur plan Harlé. Au portant dérive avant remontée et dérive arrière descendue, le pilote n'a pas trop de boulot et il s'en sort très bien magré les 10,50m et 7,5t de mon Naranja.
Mais chaque voilier est un cas particulier, à traiter différement....

01 mai 2008
0

La biellette
articulée a toujours un peu de jeu, même neuve.

Au portant, les coureurs de "L'Aurore" mettaient une pince à linge sur l'aérien pour diminuer le rappel du contre-poids, et donc le rendre plus sensible.
Je le faisais sur le Sing-Sing ( 8m 2,5t); je n'en ai jaimais eu besoin sur le Naranja.

01 mai 2008
0

autant de lacets
navires autant de réactions différentes.
Il n'y a pas de solution toute faite et valable sans restriction....
Il faut le regarder travailler et agir là où ses en effets sont génants.
Il y a des conditions de vent, de mer, de déplacement, de carène.... etc, qui rendent ses mouvements trop rapides, ou trop amples, ou trop violents.
On peut agir sur l'équilibre de l'aérien: plus stable, moins stable...
On peut agir sur le point d'action des drosses sur la barre...
On peut agir sur la tension des drosses plus mou, plus raide...
On peut mettre de la barre au vent, ou sous le vent en permanence...
on peut mettre une démultiplication en frappant les dosses sur leurs hiloires respectives et fixant sur la barre une poulie de chaque coté( division du mouvement par 2)
on peut etc... je n'ai sûrement pas tout exploré; il faut regarder travailler la bête, et réfléchir à son cas personnel....

01 mai 2008
0

si il fait faire des lacets
c est que tu es peut etre un peu trop toilé, charges en toile l avant et decharge l arriere, tu feras surement moins de vitesse instantannée, mais tu feras moins de distance donc au final ca sera pareil....

01 mai 2008
0

Sur le
Sing-Sing, de type assez comparable au Sangria,dans ses cas là, j'utilisait un petit sandow liant la rotule de l'aérien à la base du tube de tourelle pour ammortir la violence des mouvements de l'aérien.
Sandow diamètre 4mm (pas trop tendu tout de même) avec un croc inox bien recourbé coté rotule, et simplement noué en bas....

01 mai 2008
0

Plutot
un amortisseur avant la butée ( qui est déja elle-même un sandow)
La girouette garde sa sensibilité au petits angles...

01 mai 2008
0

Excuse-moi
Je viens de me rendre compte que je me suis gouré; mais le Sing-Sing je l'ai vendu en 1986... ça commence a dater !
le sandow, je l'installais entre l'anneau à mi-hauteur de la tourelle et la rotule du basculeur, celle ou l'on clips la petite biellette articulée...
Je vais essayer de faire un dessin mais je ne suis pas doué, si je ne retrouve pas de vieille photo...

01 mai 200816 juin 2020
0

Encore 1
pour la précision de la bonne rotule

01 mai 2008
0

tu as
tout compris.
Sur le montage que j'ai fait tout à l'heure, il y a un petit clams (rouge) pour le reglage de tension.
Le mouvement de la rotule ayant une importante composante latérale et une faible composante verticale, le réglage de l'amortissement est assez facile avec la précision souhaitable.

Anecdote:
J'ai vendu le Sing-Sing en Guadeloupe, et j'ai rapatrié le Navik et d'autre matériel en fret aérien (pas cher à cet époque: 10 Frs le kilo).
Il a fallu voir la tête des douaniers de Lyon-Satolas-Cargo devant se déballage de ferraille, et se demandant si je ne l'avais pas acheté là-bas. Les explications furent ardues; ils abandonnèrent....

01 mai 2008
0

pardon
je crois qu'il faut lire "compréhention" ou quelque chose d'approchant...

16 mai 2008
0

La solution tuyau de plomb.
Comme je n'avais pas encore vraiment réfléchi à la manière dont j'allais alourdir le contrepoids, la voilà toute trouvée !

Malgré la démultiplication, les réactions du Navik sont toujours trop importantes d'où un grand zig zag.

Je me demande si ce n'est pas du aussi à une réaction trop tardive de l'aérien, et pour rétablir un écart devenu important, le mouvement inverse est excessif. Auquel cas ni le plomb ni le sandow serait efficace.

J'en saurais beaucoup plus après essai…

Je sais ce qu'on peut me dire: réduire la G.V.
Mais,
dès que je reprends la barre, je rétablis une trajectoire digne de soi, facilement, ce qui me fait poser des questions sur les capacités du Navik.

01 mai 2008
0

Il y a
aussi les tubes en fibres ( verre ou cabone) pour les cerf-volants chez Décatl...
mais reste le problème des rotules femelles...

01 mai 2008
0

je suis avec
attention ces histoire de navik, quel engin remarquable, je n ai que cela a bord et il a toujours bien fonctionné ( meme au portant sous spi ).

Seulement j ai pété ma bielle et perdu la connectique du haut ( il est au fond devant St George à Grenade, si quelqu un le croise..... merci de me le rapporter.... ) ceci dit il a marché avec une vis collé a l araldite et un du boute pour relier l aerien, mais l ensemble n est pas tres serieux

Et figurez vous..... j ai aussi oublié mon petit papier avec les cotes precises de la bielle.... quelqu un les aurait ils ? ou peut on trouver les connectiques de bielles et quel dimetre fait la bielle ?

01 mai 2008
0

Pour
la longueur de la bielle, je ne peut malheureusement pas te répondre, pour 2 raison:
1° en ce moment je suis en Haue-Savoie (le ski se termine tout juste) et mon yack à Rochefort.
2°j'ai modifié la longueur de la tourelle ( 40cm de plus) pour que l'aérien travaille dans de l'air moins perturbé, et donc la bielle aussi...

01 mai 200816 juin 2020
0

Mais
étayé par 2jambes de force à la base...

16 mai 200816 juin 2020
0

Tube d'aérien rallongé
Moi aussi
sur Ommage le tube de l'aérien a été rallongé pour que ce dernier soit bien dégagé , donc la longue bielle est également plus longue , en tube d'alu sur lequel les embouts ont été collés a l'Araldite . On se sert beaucoup du mat de l'aérien pour se tenir en montant a bord par la plate forme , donc ça doit être solide ... :-(
Joël

01 mai 200816 juin 2020
0

Une
photo

14 mai 2008
0

Longue bielle
De l'axe du trou de la rotule du haut à celui de la rotule du bas, la longue bielle mesure 950 mm. Son diamètre est de 11 mm.

14 mai 2008
0

merci CLK
Pour info j ai demandé un devis pour cette fameuse bielle, je donnerai les tarifs

Merci CLK pour tes mesures, je vai partir a la recherche de tube et connectique, ca me depanne bien

01 mai 2008
0

j ai vu
le meme type de bricolage sur un bateau en guyane, l aerien etait vraiment tres haut, a vue de nez, il avait ete rallongé de 50 cm.
Pas con, dans le cas d encombrement important a l arriere....

02 mai 2008
0

victoire ;-)
j'ai réussi à me servir de cette fabuleuse invention !

j'ai aussi un modèle préhistorique (ref. A75), avec support tourelle en alu et aérien en contreplaqué vissé sur un support inox comprenant le contrepoids (et la fameuse languette inox pour bloquer l'aérien !!)

que du bonheur, mais pas fan de près serré (le foc fasseye alors souvent dans les autoloffées avant que la navik redresse).

merci à tous

03 mai 2008
0

RV,
les régulateurs sont, je trouve, le plus efficace au près serré: ton aérien était peut être réglé trop près du vent.

Ou la position de la drosse sur la barre, mauvaise.
Trop en arrière ?

Normalement le foc ne faseye qu'assez rarement au près serré sous régulateur.

07 mai 2008
0

un Navik bien sûr
si j'en trouve un dans la saison.
je ne suis pas pressé, mais attentif à toute offre.
JJ

08 mai 2008
0

Navik
Me revoila connecte depuis st Martin.Bien tout lu. oui j'ai le meme modele que Philippe soit donc la premiere generation. sur d'autre modeles de regulateurs du meme principe il est prevu des aeriens de dimensions plus petites pour le gros temps ; il est sans doute possible d'utiliser aussi cette solution pour regler la sensibilite du Navik.
Content de savoir qu'il marchait bien sur un Najanra il devrait donc faire l'affaire sur le mien qui est tres doux a la barre dans toutes les conditions (si toie correct bien sur) mais la difference est sirtout sur la longueur de flotaison: è.è( pour longueur hors tout d 10.25 pour le mien...
Pour ceux qui cherchent un navik ul y en avait un a vendre dernier modele 5tout semblait correct etat et prix toujours discutable...)a la puce nautique sur la zone de carenage (Carenantille)du port du Marin en Martinique.
Au cas...
Cordialement.
Jitzo.

08 mai 2008
0

nouvel utilisateur de navik
salut rv, je viens d'acquerir un navik petit model sur mon arpege. C'est un bon regulateur je pense, facile de s'en servir, meme sous spi dans des conditions raisonnable. POur repondre a tes questions:
- Tu ne fais pas beaucoup de marche arriere a 5 noeuds donc je pense que le fletner immergé ne sera pas trop abimé
-pour bloquer l'aerien, il suffit de tourner l'un des deux conte poids en plmb dans la fente prevue a cet effet
-la pale immergé ne pivotera pas quand tu aura bloqué l'aerien. Sinon tu peux toujours tenir tes drosses souquées.
Voila, je suis pas mecontent de mes 500 milles dernierement fait avec.
Bien a toi
Philippe

09 mai 2008
0

Je pense
qu'il vaut mieux éviter de souquer les drosses si ce n'est sur la barre ....pour le laisser barrer.
Hors cela, il vaut mieux laisser le pendulum libre. Sa puissance est importante, et vouloir l'immobiliser par les drosses, c'est prendre le risque de casser quelque chose !
N'oubliez pas que le point faible du Navik, c'est la soudure entre le gros tube de l'arbre porte pâle et l'axe à proprement parler de cette pâle....
Enfin, comme on dit, à mon humble avis. Ason bord chacun fait comme il lui plait....

15 mai 2008
0

Voilà un des défauts du Navik
Si c'est un régulateur qui fonctionne bien, il faut avouer qu'il révèle quelques inconvénients pour moi majeurs:
- le cas que tu viens d'évoquer (je ne vois pas trop ce qu'on peut faire par très gros temps, sinon prendre de très gros risques)
- l'aérien qu'on ne peut changer (pour un, de petite taille, plus adapté dans le vent très fort)
- et cette pale qu'on ne peut pas remonter sans la rendre inopérante.

mais bon, puisque c'est le seul régulateur qu'on trouve à partir de 500 euros, on va pas trop se plaindre…

15 mai 2008
0

merveilleux navik, mais....
comment faites vous pour enlever la pale par mauvais temps?
Moi mon navik barre sans problème mon first 35, mais une ou deux fois par grosse mer la pale s'est basculé (à cause je pense des impacts latéraux des vagues) et il m'a été trés difficile de la replonger dans l'eau en la rebloquant à la verticale.
Y a t'il un bricolage possible pour facilement sortir la pale quand le temps se gate?
Ou alors est ce possible de laisser la pale acec l'aérien bloqué dans l'eau par mer trés formée?
Philou

15 mai 2008
0

immergé par mauvais temps
Oui, le démontage est un problème. Ca peut même être très dangeureux pour les mains.

Moi, je le laisse en permanence, aérien bloqué dans l'axe. L'immergé se comporte très bien, et bascule tranquillement d'un bord sur l'autre en fonction des vagues.

Pour le remettre en place quand le fusible s'est déclanché, c'est plus simple.
Il faut avroi un bout accroché en bas du tube inox de l'immergé en permanence. Ce bout a pas mal de mou, et revient au bableau arrière où il est noué.
Si l'immergé "saute", il suffit de tirer sur le bout pour le reclipser à sa place.

15 mai 2008
0

Documentation historique
Je savais bien que j'avais une documentation d'époque dans mes soutes. Je l'ai retrouvé. Il ne s'agit pas de la doc qui était en ligne sur le site de Plastimo (et qui n'y est plus, vu qu'ils ne vendent plus l'objet. Il faut dire qu'au prix où ils l'affichaient, c'est vraiment ne pas vouloir en vendre...).
Je l'ai numérisée et placée à l'adresse suivante où on peut la télécharger :
clinkemaillie.free.fr[...]/erse/

Le lien est en haut à droite. Patientez, ça pèse 8 Mgo...
Bonne lecture aux archéologues passionnés.

16 mai 2008
0

je comprend ta maneuvre Guillemot
mais je ne vois pas comment redresser la pale quand elle s'est relevée: l'angle va être trés faible et cela me semble difficile....
Dans mon cas j'ai un tableau arrière assez incliné et ma pale, à la verticale passe à cms de la pointe de mon tableau...
Sinon ta manip est intéréssante et elle permet de garder l'immergé au cas ou....(y a eu des cas ou elle c'est désolidarisé de l'axe et à donc disparue...)
Philou

16 mai 2008
0

Sport l'astuce !
Merci du tuyau. Je l'ai téléchargé car tout cela aura bientôt disparu...

16 mai 2008
0

Merci Charles (CLK)
pour la mise à disposition de cette notice des débuts. Plus complète et très sympathique à regarder.

On peut toujours télécharger la notice actuelle:

Faire une recherche sur google avec les termes:
BARRE ET PILOTE AUTOMATIQUES NAVIK

en cliquant sur le lien proposé, on télécharge la notice du Navik directement

La notice du Navik n'est plus disponible si l'on ne passe pas par un moteur de recherche…
C'est dans un espace du site Plastimo qui n'est plus joignable via l'interface.

16 mai 2008
0

On peut espèrer
qu'il vont continuer encore longtemps à proposer des pièces détachées surtout les fameuses biellettes qu'il serait si difficile de faire soi même.

Le reste peut se bricoler avec de la soudure, de la strat, et autres arrangements personnels.

16 mai 2008
0

Une possibilité
peut consister à agir sur l'aérien à la main de manière à mettre la pâle en "butée" (de préférence côté au vent si il y a gite) de telle façon à pouvoir tirer sur la gacette préconisée par Guillemot avec un angle plus favorable.
Bien sûr à faire après avoir libéré les drosses de barre.
Cette garcette est en effet aussi utile en cas de rupture de la soudure entre l'arbre porte-pâle et l'axe de la pâle (là ou sort le petit levier qui oriente la sus-dite pâle ....

16 mai 2008
0

garcette et angle de tire
c'est vrai, ça doit dépendre des tableaux.
Je n'ai pas soucis sur le mien.

Une possibilité pour philou, est de boulonner un filoir en bas du tableau, à la hauteur de la garcette. Le garcette passe par le filoir avant de revenir au pont.
Ca oblige la pale à revenir au centre (débrayer la biélette) et elle se remet en place.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (119)

Encore la pluie...

mars 2021