Hélice qui tourne

Bonjour,
Pensez vous qu'il soit préférable de naviguer (a la voile, moteur éteind) avec l'hélice qui tourne ou avec la transmission engagée?:reflechi:

L'équipage
09 mai 2005
09 mai 2005
0

Ca dépend...
Est-ce que tu as un alternateur d'arbre ?

:-D :-D :-D

09 mai 2005
1

...
Si c'est une histoire de vitesse, des etudes ont montrées que ça dependait des helices, certaines feinet plus le bateau à 'arret qu'en rotation.
Si c'est une histoire d'usure, il vaut mieux naviguer marche arrière engagée.
Si c'et une histoire de bruit, marche arrière engagée.
Petit problème sur certains bateaux rapides (de course le plus souvent), le moteur qui demarre tout seul quand la transmission est engagée (il me semble qu'I Autissier avait ce pb sur un de ses bateaux) Pour le commun des mortels, c'est plus anecdotique.

09 mai 2005
1

C'est un grand débat .....
on peut sortir l'apéro et les cahuètes ..... :-D

Cela a été beaucoup débattu, avec des interventions très techniques !

Personnellement ce que j'en ai retenu:

-sur le plan usure de l'inverseur: pas de soucis à laisser tourner l'hélice, cela n'endommage pas l'inverseur. Pour les inverseurs hydrauliques sur un bateau utilisant un alternateur d'arbre, il faut faire tourner le moteur quelques minutes toutes les 12H

  • sur le plan performance du bateau: alors là on a entendu de tout, jusqu'aux comparaisons avec un hélicoptère. J'ai décroché de ce genre de discussion, et fait tout simplement l'essai en nav: aucune difference de performance du bateau entre hélice libre ou engagée. Je suppose que toutes ces interventions techniques sont certainement fondées mais basées sur la théorie. En pratique, je pense qu'il doit y avoir beaucoup d'autres paramètres entrant en jeu qui font qu'un éventuel effet de l'hélice libre ou non ne se remarque pas. Par contre il doit y avoir plus de difference (j'espère en tout cas) entre une hélice à mise en drapeau automatique ou une trois pales fixe, libre ou non.

Ceci n'est bien sur qu'un avis personnel :-)

09 mai 2005
0

PS, autre point
Ma préférence va à l'hélice libre pour une autre raison bien indépendante des paramètres indiqués: j'ai une cervelle de moineau, et si je navigue avec l'hélice engagée, il y a 9 chances sur 10 pour que j'oublie de libérer l'hélice au moment de redémarrer le moteur.

Résultat vérifié à 100 %: je me fais salement eng... par ma femme qui me dit que je suis vraiment un âne quand le moteur démarre dans un terrible rugissement. Et elle a raison, en plus ..... :-(

09 mai 2005
0

il est aussi possible de mettre une sécurité
électrique sur le levier de commande qui interdit la mise en route quand l'inverseur est embrayé

09 mai 2005
0

c'est la théorie de la voilure tournante
une hélice en rotation agit comme le disque représenté par son diametre

une helice bloquée n'agit que comme sa surface de pale qui est de 33, 50 ou 75 % au maxi

on peut etre pour ou contre sauf que c'est une donnée technique théorique qui ne dèpend pas de notre avis

mais en pratique, on peut aussi traiter par le mépris et négliger

pour ma part, je bloque l'hélice aussi pour éviter le bruit

amicalement

09 mai 2005
0

Merci a tous.
Ma question etait insufissement précise;
En fait le bruit me géne tout bétement! sur mes boat précédents je n'avais pas ce probléme.
Je naviguerais donc engagé en marche arriere.
Si la question etait imprécise vos réponses sont claires et précises.
Merci.
.:bravo:

09 mai 2005
0

Hélice bec de canard...
Bonjour à tous,

En navigation samedi en baie de Quiberon et dans le golfe du Morbihan (hors sujet, mais c'était bien beau...), mon hélice bec de canard a décidé de ne pas se replier après utilisation. Vu la température de l'eau - 13° -j'ai courageusement décidé d'imiter les anglais "wait and see".
Et comme le bruit de l'arbre n'était pas des plus sympathique, j'ai enclanché la marche arrière.

Je suppose que la pression du flux a alors été suffisante pour les replier (quelques coquillages ont dû y laisser la vie...) puisque, au point mort plus de rotation d'arbre.

Il y avait 10 noeuds de vent et le canote filait joyeusement ses 7,5 / 8 noeuds. Mais, objectivement je ne me suis pas rendu compte du moment où les pales se sont repliées.

Bonne journée.

09 mai 2005
0

3D
si tu as un moteur volvo avec hélice fixe il ne faut pas la bloquer, il faut la laisser libre de tourner et tous les 10-12hrs démarrer le moteur et le faire tourner embrayé pendant qques minutes

si volvo avec hélice bec de canard par contre tu peux la bloquer en marche arrière

09 mai 2005
0

jp, comme toi
j'étais persuadé de la théorie du disque virtuel jusqu'au jour où sur un petit canote à moteur hors bord, hélice tournante, il restait sagement en place et hélice bloquée, il se relevait à tous les coups.

Alors quelques doutes ont surgit....

0

bloquée:
la théorie du disque virtuel et de l'hélicoptére est correcte. Une hélice libre freinera marginalement plus le bateau qu'une hélice bloquée.

ajoutons à cela: avec un réducteur hydraulique, la mécanique n'est pas correctement lubrifiée si le moteur ne tourne pas, donc on a tout intéret à bloquer.. il faut mêê parfois un frein d'hélice, car l'hydraulique pur ne bloque pas moteur arrêté.

pour la question du générateur d'arbre, alors laisser libre car il y a un bénef (noter que le générateur d'arbre n'est pas possible avec certains réducteurs hydrauliques, voir ci dessus)

quand à l'expérience du hors bord, c'est sans doute parce que quand tu embrayes un hors bord, le relevage se bloque, bêta que tu es
:-p

0

j'ai strictement rien compris
j'ai strictement rien compris à toutes vos interventions.
débrayé, pas débrayé ? quelle différence entre les deux situations ? y a pas d'embrayage sur un moteur de bato ? débrayé, l'arbre d'hélice tourne ? si il tourne, il entraine quoi d'autre ?
embrayé, qu'est ce qu'il entraine ?
merci de m'éclairer
cordialités maritimes

09 mai 2005
0

C'est simple
Oui il y a un embrayage entre le moteur et l'hélice d'un bateau (sauf sur certains très petits moteurs hors bord). Quand un voilier avance à la voile moteur stoppé et que son hélice est débrayée, la pression des filets d'eau sur les pales la fait tourner si elle est à pas fixe (cas le plus courant). En principe elle n'entraîne alors rien, sauf parfois un alternateur. Si on ne veut pas qu'elle tourne, il suffit d'embrayer moteur stoppé : l'énergie qu'elle développe alors est bien incapable d'agir sur le moteur.
Les questions qui se posent à ce sujet sont:
- Est-ce que ce là use le palier hydrolube (celui qui porte la ligne d'abre au niveau de l'hélice), la réponse est évidemment oui, mais celà semble acceptable.
- Est_ce que celà peut favoriser l'enroulement malheureux d'un bout (orin de casier, bout à la dérive...) autour de l'arbre et causer de graves dégats. La réponse est oui.
- Est-ce qu'une hélice qui tourne sous l'effet du sillage freine le bateau plus que si on la bloque. La réponse généralement admise est la suivante: si l'hélice est bipale on a intérêt à la bloquer, si elle est tripale c'est moins net. Il y a à celà des explications hydrodynamiques que j'ai lues mais que je suis bien incapable de répéter.
Pour toutes ces raisons quand je suis à la voile, je bloque l'hélice (bipale) de mon bateau.

09 mai 2005
0

Y en a l'hélce tourner.
Mais y en a tourner avec l'énergie du boat qui est a la voile.
Bon.
Moi y en cool a la voile, (tu peux prendre des notes) et y en a le bruit de l'helice et de l'arbre mais casser les c..., non c'est pas ça!
rompre la plénitude du moment!
Alors moi y en a demander aux techniciens presents sur HetO si je mets le réducteur en prise pour stop le bruit (donc l'helice) est ce que moi y en a casser quelque chose.
Eux y en répondre non, mais eux y en a des fois baucoup technique, alors eux y en a compliquer un peu!:mdr:

0

justement,
justement, tu me sors les mots de la bouche, "moi y en a rien comprendre à l'explication",
du moins, moi y en a demander plus de détails pour comprendre "quoi interfére avec quoi , "quoi fait tourner quoi" etc, etc, etc, ...
mal de tête !!!

0

JYC
JYC
si j'ai tout bien compris, on risque plus d'emmerdement à la laisser tourner (palier qui s'use, risque de prendre un bout flotant, etc ...) qu'à la maintenir fixe ? (donc moteur embrayé en marche arriere ou marche avant, a priori, ça n'a pas d'importance ?),
sauf le probleme du bruit évoqué par notre ami initiateur du fil,
oki j'ai tout compris, (je crois, ...)
cordialités maritimes

09 mai 2005
0

si on vous enmerde avec la technique, il suffit de le dire
et on ira voir Derrick à la télé au lieu d'essayer de dépanner des mecs qui se foutent de notre gueule :-(

09 mai 2005
0

Non pas du tout...
....je répéte;
"malgré ma question naze j'ai eu une réponse précise"
et j'ai remercié les intervenants.
Aprés je taquine un peu mais surement pas toi JP!

09 mai 2005
0

j'ai lu dans un livre sur les moteurs diesel marins ...
une démonstration très bien argumentée qui prouvait qu'une hélice bloquée ralentissait plus le bateau qu'une hélice libre :
==&gt hélice bloqué donne +/- 2/10 de noeud en moins pour les vitesses entre 3 et 6 noeuds
==&gt hélice libre donne +/- 1/10 de noeud en moins pour les vitesses entre 3 et 6 noeuds

PS : c'est quand même vrai que ce bruit de sifflement gène la plénitude !!!
donc le bloque auusi mon hélice

:-D :-D :-D :-D

10 mai 2005
0

1/10 ème de noeud
c'est en gros dix fois moins que ce que vos mauvais reglages, votre toucher de barre de dinosaures et les 300 bieres embarquées vous font perdre, alors pourquoi ne pas faire comme moi, garder toutes ces belle choses au calme en bloquant le schmilblick. (je ne me desolidarise que pour les bieres, j'ai remplacé par du cabernet, du cidre et du muscadet)
amicalement
jpierre

09 mai 2005
0

donc pour 1/10ème de noeud
je préfère la bloquer !

Pour le bruit qui est ainsi supprimé.

L'usure de la bague hydrolube...

... et même celle de la mécanique car prétendre qu'un truc en mouvement ne s'use pas m'étonne un peu, et au port ou au mouillage mon hélice ne tourne pas et personne ne me conseille de la faire tourner quelques minutes toutes les 12 heures...
Je ne vois pas bien le fondement de tels conseils ?

09 mai 2005
0

oui mais :
Quand l'hélice est bloquée, c'est elle qui s'use plus avec le frottement de l'eau
Quand elle n'est pas bloquée , c'est la bague qu s'use plus
or une bague ça vaut moins cher qu'une hélice :acheval: :bravo:
de toutes façons l'histoire de la trainée égale à la surface de l'hélice , ça ne tient que si le couple résistif de l'ensemble arbre + bague plus inerseur est égal à la racine carrée l'âge du capitaine :alavotre:

09 mai 2005
0

Volvo
recommande de ne pas bloquer une hélice fixe montée sur un sail-drive et c'est ecrit dans le manuel.
Pour les hélices sur arbre: j'suis pas concerné et j'en sais rien !

10 mai 2005
0

Bin non, Hareng
Volvo dit pas pourquoi faut laisser l'hélice tourner(à verifier quand même, manuel en main), mais je respecte.
Avec un sail-drive l'étancheité est assurée par un joint fixe, ça n'a rien à voir avec une transmission par arbre.

Ce que je peux ajouter, sans savoir si c'est en relation avec ces histoires d'hélices folles ou bloquées: sur mon ancien bateau(etap28I) j'avais un SD avec helice à pales fixes, que j'ai toujours laissée libre, RAS pendant 8 ans. Sur mon boat actuel(hr31) j'ai le même SD mais avec une hélice pliable (qui se ferme et ne tourne pas) bin là y m'a fallu changer, au bout de 5 ans le joint spi de l'arbre d'hélice ?

26 nov. 2021
0

apparemment sa dépend de l époque de ta transmission.....Volvo fournit une affichette autocollante avec ces recommandation....
130S le bloque en marche ar.

0

Kidd
est ce que la raison est indiquée ?
comme quoi, je sens que ce fil n'est pas prêt de se clore !!!
qui se moquait de moi ?
je me marre
cordialités maritimes

09 mai 2005
0

volvo... c'est bien penta aussi ???

parce que j'ai fait plus de 10 000 milles (je dis bien dix milles milles) sur un cata équipé de deux volvo-penta de 50 CV chacun avec S drive et pour que les hélices se mettent en drapeau il fallait embrayer en marche arrière pour les bloquer.

Maintenant je n'ai pas la notice des moteurs sous les yeux !

09 mai 2005
0

Attalia, Volvo cité par Kidd parlait d'hélices fixes...
... donc ce n'est pas contradictoire avec ton expérience, puisque toi tu parles d'hélices à mise en drapeau.

09 mai 2005
1

ne vous disputez plus
et puisque ces p... de moteurs nous emm... quand même tout le temps,laissez les travailler,enclenchés en marche avant,soignez l'isolation phonique,de manière à gagner qq noeuds tout en gardant l'air blasé de la fine barre qui en toute modestie en met plein la gu... aux autres sans avoir l'air d'y toucher.Et une fois arrivé au mouillage (le premier),vous pourrez couper votre bourrin,fustiger tout ceux qui le font tourner (pour recharger) et offrir des glaçons à tous,en laissant sous-entendre que vous avez étudie votre bilan éléctrique avec un staff d'ingénieurs EDF,et que la régate vous emm... faute d'adversaire de votre classe...Que la risée Couach (ou autre l'emplacement est à vendre au plus offrant) vous soit douce...

09 mai 2005
0

Merci pour le bêta kiwi
mais sur les yam de 8 cv d'il y a 20 ans, il n'y avait pas ce perfectionnement, alors la théorie oui, mais la pratique a aussi ses valeurs.

10 mai 2005
0

Qu'il devrait
Ben oui c'est ce qu'il devrait faire, manque de pot il faisait le contraire.

Et dans ce cas, ta théorie était une vue de l'esprit car dans les deux cas la possibilité de pivotement du moteur était la même.

Heureusement d'ailleurs car monté sur un petit canote à fond plat dans des eaux peu profondes, çà lui permet de se relever au cas où et çà c'est pratique, pas théorique, çà nous est arrivé à tous un jour d'inattention.

0

bah, pas de quoi
si tu lis bien, le raisonnement est à l'envers, c'est débrayé qu'il devrait se relever
;o))

pfzzzz comme dirait l'ôtre

09 mai 2005
0

hors des polémiques stériles, l'hareng pose la question...
...pourquoi ne faut-il pas bloquer l'hélice sur certains modèles ?

amha, un machin qui tourne, même à vide, "s'usera" plus que si il est immobilisé.
Surtout sur un S drive avec l'embase qui traine dans l'eau et les joints qu'il y a à la sortie d'hélice.

Mais je veux bien apprendre, merci ! :-)

09 mai 2005
0

parce que bloquer l'hélice ne bloque pas l'hélice
dans tous les cas et c'est le cas sur les inverseurs hydrauliques (type BW par exemple) dont la pompe est entrainée par l'arbre primaire moteur ce qui fait qu'il est obligatoire de mettre un frein d'arbre sur ce type d'inverseur pour bloquer l'arbre quand le moteur est arrété

d'autres inverseurs sont dit assistés, c'est à dire que c'est la poussée de l'hélice qui pousse un peu l'arbre de sortie ce qui vérouille l'embrayage et assure le contact non glissant entre les cônes

or quand le moteur tourne en marche avant, l'hélice pousse sur l'arbre alors qu'elle tire sur l'arbre quand le moteur est arrété ce qui empecherait le vérouillage et créerait une usure prématurée par frottement entre les cônes si l'inverseur était en marche avant, c'est à dire avec les cônes de marche avant en contact

alors que lorsque l'inverseur est au point mort et que l'hélice tourne follement, il n'y a pas de frottement entre les cones qui sont bien séparés

enfin pour d'autres inverseurs, la rotation par l'hélice n'assure pas la lubrification qui est faite par l'arbre primaire moteur ce qui implique un arret de l'hélice en marche sous voile

amicalement

09 mai 2005
0

pour en remettre une couche...
ca c'est sur que on peut ou non mégoter sur la question pendant plusieurs centaines d'apéros...
alors une petite question...
comment fabriquer de facon simple, pas c....
un frein d'arbre ...
parce que sur mon bateau, il est hydraulique l'inverseur et il tourne, tourne, tourne et j'entends pfzzz pfzzzz pfzzz.
Je crois toujours que c'est cobra, mais je ne le vois pas, il n'y a aucun dessin salace à la ronde, et personne ne me vouvoie alors non ce n'est pas lui, c'est cette hélice...
Bon j'ai révé de plein de système avec des freins de vélo etc.
Le plus simple c'est de le choper (on sait maintenant qu'en l'attrapant avec un main forte comme celle d'attalia ... non, c'était un autre fil il faut suivre !) et de le bloquer avec une planchette ou un bout.
Le probleme, c'est qu'il faut aller au fond de la cale moteur, il fait noir, il fait chaud, ca sent mauvais, j'ai peur !
Et surtout, surtout, ne pas oublier le bordel au cas ou on allume le moteur (ce qui peut poser un pb le jour ou pour une raison imbécile une équipière tombe à l'eau car quoiqu'en disent les puristes, le moteur dans certains cas, on veut bien qu'il démarre au quart de tour.)

Alors mettre une machoire de frein, faire un trou dans le pont remonter le cable au niveau du contact et le bloquer avec un pauv sando ou bien détruire l'hélice à la masse sous l'eau...
Je n' ai aucune idée.
Avez vous une idée avant 35 jours de mer ?
(Imaginez vous en train d'imaginer que c'est cobra qui vous parle alors que vous etes au milieu de nulle part, pendant 35 jours... les boules !)

Vincent

09 mai 2005
0

Pour bloquer l'arbre
à la main, tu embarques Evenkeel... :-D :-D

(non... pas sur la tête)

09 mai 2005
0

hyper fastoche
un disque de frein de voiture ou de moto qui vient de la casse mis entre les tourteaux

une machoire de frein hydraulique de meme provenance, fixée sur l'inverseur par un bout de tôle pliée, avec sa garniture qui va serrer sur le disque

un maitre cylindre d'auto ou de moto ( c'est ce bidule tout petit qui est sur le guidon avec son petit réservoir tampon sur le dessus, actionné par la poignée de frein avant ) aussi du meme endroit qui va faire serrer la machoire ou la desserer à la demande avec une simple vanne 1/4 de tour de castorama et la longueur de tuyau qui va bien entre les deux en + c'est pas cher du tout et facile à bricoler

amicalement

10 mai 2005
0

en fait le mieux,
c'est de prendre un ensemble poignée de frein de moto que tu peux fixer sur la colone de barre en passant le tuyau dans la colonne du gin fizz, à coté de la commande d'inverseur et qui est prévu pour rester dehors aux intempéries (c'est pas plus moche qu'autre chose)

avec ça tu peux directement serrer ou desserer le frein d'arbre qui est dans la cale et dont tu n'as pas à t'occuper + que ça et la vanne devient inutile

amicalement

10 mai 2005
0

le meme systeme qu'un sécateur
une petite languette qui se coince dans l'articulation en position sérrée et qui l'empêche de s'ouvrir

pour ouvrir, tu bascules la languette et ça s'ouvre il y a peut etre meme ça d'origine sur certaines poignées qui servent aussi de frein de parking

amicalement

10 mai 2005
0

comme d'hab !
trop fort le jp !

bon, ca me parait pas hyper beau mais efficace.
en fait mon souci tu l'as résolu avec le coup de la vanne quart de tour... mais avoue que une vanne 1/4 de tour dans le cockpit c'est pas hyper beau !

quand à evenkeel, zut j'ai confondu avec attalia, il y a plus de jeunesse mon bon monsieur !

10 mai 2005
0

mais comment qu'elle reste bloqué la poignée ?
en plus mais bon, tu le sais mon gin fizz 24 volt il est bizarre, la poigne de l'inverseur elle est sur le coté à gauche...

dis donc,vous dormez jamais la bas, de l'autre coté ?

10 mai 2005
0

l'idéal serait d'utiliser
la pression d'huile disponible sur l'inverseur pour deserrer le frein qui serait maintenu en statique par un ressort

dans ce cas, le frein se serre automatiquement quand le moteur est arrété et se déserre automatiquement aussi dès que le moteur tourne

c'est pas vraiment difficile à faire, mais on ne trouve pas les composants dans les casses et il faut être un peu mécanicien pour adapter çà

amicalement

10 mai 2005
0

Tiens, c'est exactement
le montage utilisé sur le Super Maramu ! ;-)

10 mai 2005
0

Hélice
Et l'hélice toujours, et toujours tournait....Continuez encore 1O7 ans.

0

moi je veux bien les mecs
moi je veux bien les mecs et les filles vous êtes tous compétents, gentils, serviables, tres techniques etc, etc, etc, ...
mais, moi, j'utilise un bato pour naviguer (ou du moins, je commence à naviguer) et j'ai pas toutes les compétences techniques dont vous parlez, donc il me faut du simple, je vais descendre toutes les minutes pour regarder le truc et le machin, etc etc, ...
fo pas vous sentir agresser, hein ? j'aime bien vos discussions qui sont enrichissantes mais je me considère comme un conducteur de bato, je veux pouvoir m'en sortir sans etre dieséliste, électricien chevronné, menuisier de marine, architecte naval, patron de chantier, etc etc ...
skipper : c'est ce que je prefere (sans d'avis péjoratif sur les autres métiers qui sont tout aussi intéressant,
mais ma question, qui se transforme en conclusion pour moi, c'est :
sur un bateau à voile, quand le moteur est arrété, je bloque mon hélice en embrayant le moteur en marche avant ou en marche arriere (pas d'importance) pour éviter les usures des pieces en mouvement, éviter d'attraper un orin qui flotte et ce principe est de toute façon le moins risqué
êtes vous d'accord avec ça ?
mais par ailleurs, j'apprécie énormement vos suggestions techniques qui m'apportent beaucoup (hein ? on s'est compris ?)
cordialités maritimes

10 mai 2005
0

sur les inverseurs à cônes
de type assisté , la marche arrière est le mieux car elle comprime les cones dans le bon sens en empêchant le glissement alors que la marche avant tire les cones et favorise le glissement, donc l'usure

sur les inverseurs hydrauliques, ça le fait pas dans aucun sens car c'est le moteur qui embraye en mettant la pression d'huile au bon endroit et la manette commande simplement une vanne qui sert à rien quand le moteur est stoppé

sur les vieux inverseurs de type vieux couach (bd etc), le sens importe peu car c'est la musculature du pilote qui verrouille le zimbreck

sur les inverseurs épicycloïdaux ( vieux couach et autres), le sens d'embrayage n'a pas, non + d'importance car dans un sens on bloque les satellites et dans l'autre les planétaires, mais dans ce type d'inverseur où il y a beaucoup de pignonnerie toujours en mouvement, il est vraiment très préférable de bloquer

amicalement

10 mai 2005
0

Tu passes la marche arrière
et çà le fait dans tous les cas de figure sauf si jp nous sort un cas de derrière les fagots, pardon le tableau.

Ou alors tu passes un bout ou une sangle avec un tour mort sur l'arbre, dont une extrémité est fixe et l'autre assurée par un sandow un peu fort, çà le fait aussi et çà coute une poignée de clous.

10 mai 2005
0

Si tu préfère le silence :
tu bloque
si tu opte pour la vitesse
tu ne bloque pas (quoiqu'en disent certains la moindre trainée d'une hélice NON PROPULSIVE est obtenue lorsque son couple de freinage est le plus faible). Mais dans ce cas tu vérifie que ton inverseur supporte ce traitement ( cas très général tout de même , seuls certains très vieux inverseurs dont je ne me rappelle plus le modèle avaient la réputation de s'offusquer de ce genre de traitement)...

10 mai 2005
0

pas vraiment d'accord
en fait c'est le type d'inverseur qui décide s'il est préférable de bloquer en avant, en arrière ou pas du tout

ensuite, si tu veux faire du bateau sans etre dieseliste, électricien, menuisier, architecte, patron de chantier, cuisinier, matelot etc

c'est très simple, il suffit d'etre riche et sortir le carnet de chèque en permanence

pour celui qui ne peut pas, et il en existe malheureusement beaucoup, il ne reste + qu'a etre tout ça à la fois ;-)

amicalement

10 mai 2005
0

il est vrai que pour être un bon skipper il vaut mieux ...
... en connaitre un maximum, il y en a même qui retourne à l'école ;-)

Sinon il reste le pédalo pour pas être emm... :-D

Et sans vouloir abuser de votre gentillesse, quelqu'un sait-il pourquoi Volvo conseille de ne pas bloquer l'hélice sur un S drive.

Merci d'avance, c'est juste pour en savoir (encore) un peu plus ! :-)

10 mai 2005
0

Non jp
t'as oublié un cas quand le carnet de chèques n'est pas limité.

Tu as u ensemble moteur inverseur arbre en "suspension" que tu immerges ou relèves à la demande :-D :-D :-D :-D :-D :-D

0

si vous pensez tout connaitre,
si vous pensez tout connaitre, c'est que vous êtes mauvais partout,
un peu d'humilité et de respect des autres vous ferez le plus grand bien
cordialités maritimes

10 mai 2005
0

hareng, tu commences a ne pas etre très frais
c'est ça qui te rend acide?

va voir le dico à la page "liberté" et laisse faire les autres si tu ne veux pas faire toi meme ;-)

amicalement

0

je dirais même plus
je dirais meme plus, si vous prenez le fil pour expliquer et démontrer, il faut le faire pour le plus con d'entre nous (et je veux bien être celui là) et donc se mettre à son niveau, technique ou de compréhension,
sinon c'est de la péroraison, voire du foutage de gueule
cordialités maritimes

10 mai 2005
0

Sail Drive Volvo...
J'ai également un sail-drive Volvo avec hélice bipale fixe.
Il est vrai que Volvo recommande dans le manuel de la laisser tourner, sans en donenr la raison.
Je ne constate aucune différence au speedo, que l'hélice soit libre ou bloquée (N et 1/10 de N).
La différence est très probablement inférieure aux écarts dus à des réglages de voiles pas toujours parfaits.
par contre, lorsque je la laisse tourner, elle cause des remous désagréables sur le safran.
Donc je la bloque en marche arrière (sur tous les bateaux que j'ai utilisés, avec ligne d'arbre classique comme avec le sail drive, embrayer en marche avant n'empêche pas l'hélice de tourner et en plus, cela fait du bruit avec les arbres classiques.

11 mai 2005
0

laurent
mais pourquoi t'énerves tu ?
Qu'est ce que tu ne comprends pas ?
Parce que le probleme c'est aussi de faire comprendre ce que l'on ne comprend pas !
Après chacun ses histoires de spécialistes, il y en a que ca interesse d'autres pour qui le niveau est trop bas et d'autres pour qui le niveau est trop haut (souvent c'est moi aussi !).
Figure toi que ce n'est jamais facile d'expliquer quelque chose. Et qu'en plus pour ceux qui ont un certain bagage technique ca peut ne pas être passionant de parler de choses B.A BA et on peut les comprendre.! (Si tu savais comme ca me gonfle d'expliquer 20 fois par jour la différence entres les virus et les bactéries.. mais je suis payé pour !)

Donc décris clairement ce que tu ne piges pas et peut être que quelqu'un t'expliquera !

Bon, dès fois ca ne marche pas, mais ici il y a quand même vachement de bons gars, sympas et compétents, et l'avantage par rapport à un cours ou un troquet c'est que tu n'es pas obligé d subir le truc pendant des heures !

Amicalement

Vincent. :-D

11 mai 2005
0

Volvo
les disques des inverseurs Volvo sont maintenus en contact par la poussée de l'hélice: quand on bouge le levier de commande, celui-ci déplace légèrement l'axe juste pour mettre à peine en contact les disques, l'hélice commence à tourner et dès qu'elle tourne elle poussée sur le disque, tout se stabilise en fonctionnement

par contre, moteur éteint, bateau en mouvement: si on enclenche le levier de commande, celui ci amenera les disques presque en contact mais en n'ayant pas de poussée de l'hélice, les disques resteront en contact "partiel" et s'abimeront, et au meme temps le petit levier de commande sera aussi soumis à des sollicitations pour lesquelles il n'a pas été dessiné

de plus, si on navigue à la voile en laissant l'inverseur enclenché, la poussée exercée par l'hélice risque d'empecher de le ramener au point mort: il faut donc reduire bcp la vitesse voire arreter le bateau avant de pouvoir demarrer le moteur, ce qui n'est pas forcément une bonne chose :-)

11 mai 2005
0

Merci Roberto,
C'est clair maintenant :bravo:

11 mai 2005
0

donc ..
il ne faut pas bloquer un S-drive ...
et supporter le sifflement
:-( :-( :-(

11 mai 2005
0

n'ayant jamais vu de sdrive yanmar de près
et n'ayant pas de doc technique, je ne peux malheureusement pas répondre à ta question

amicalement

11 mai 2005
0

j'ai un s drive
de marque yanmar que je bloque, encore qu'a priori avec la bec de canard cela ne s'impose pas. ce qui montre qu'en plus des contingences dues au type d'inverseur, l'helice vient meler son grain de sel...
j'en profite d'ailleur pour demander à JP si je fais bien ou si je risque de flinguer qqch.
d'avance merci
jpierre

0

en suivant
en suivant
ça veut dire que chaque moteur a sa propre caractéristique et qu'il ne faut pas faire de généralités qui peuvent ne pas marcher pour le cas qui occupe chacun mais plutot sauter dans le manuel du constructeur pour voir si il dit quelque chose à ce sujet,
on est d'accord ?
cordialités maritimes

PS : quand j'ai l'impression qu'on me prend pour une bille parce que je manque de compétences ou d'expériences, je mords et pas l'hameçon, ... mais j'ai peut être mordu à tord
amicalement

11 mai 2005
0

Bin tu mets une bec de canard,
Ca sifflera plus, et tu gagnes un demi noeud à la voile.
J'en ai une dans mon garage qui pourrait te convenir (tout ça, pour ça ;-)

Si ça t'interesse, MP please!

11 mai 2005
0

Désolé mais du coup j'ai une autre question....
....sachant que j'ai une marche arriere trés mauvaise (EDM axe décalé)une hélice bec de canard ça fait quoi en marche arriere?:coucou:

25 nov. 2021
0

Je sors le sujet des archives car je vient de lire le manuel constructeur d'un moteur Nanni D4-115.
J'y ai découvert cette information:
*ATTENTION
* La navigation sous voile moteur arrêté et levier en position neutre ne doit pas excédée 6 à
7 heures d’affilé. L’hélice peut entraîner la rotation de l’arbre et endommager la transmission.
Faites fonctionner le moteur 15 minutes toutes les 6 heures d’utilisation pour lubrifier la transmission.
* Quelles que soient le type d’hélice et de transmission, ne naviguez jamais sous voile moteur arrêté avec le levier en marche avant.
* Si le bateau est capable d’atteindre une vitesse supérieure à 8 noeuds lors de la navigation sous voile, fermez la vanne passe coque. La pression de l’eau peut forcer le passage à travers le circuit d’eau brute et remplir le système d’échappement. N’oubliez pas d’ouvrir la vanne à nouveau avant de redémarrer le moteur. *

Et
**i le moteur est équipé d’une transmission par Sail Drive MODÈLE SP60, lors de la navigation sous
voile moteur arrêté :
Si les pales de l’hélice sont repliables:
• Passez la marche arrière. Les pales de l’hélice se referment lorsque le bateau avance. La
résistance hydrodynamique créé par les pales est minimisée.

Si les pales de l’hélice ne sont pas repliables:
• Passez la marche arrière. L’hélice ne tourne pas et créé une résistance hydrodynamique.
• Ramenez le levier en position neutre, l’hélice tourne et créé moins de résistance qu’en
marche arrière. **

Qu'en pensez-vous?

27 nov. 202127 nov. 2021
0

que des j-prop qui se mettent en drapeau et n’offrent plus aucune resistance,vont vous permettre d’aller rejoindre plus tot les copains qui ont deja commencer l’apero.
perdre un 1/10 de kts,alors qu’on barre a grand coup de pelle,que les penons dansent la lambada,que la carene est une moquette etalee sur un antifouling ou chaque espece est représentée..,ou les pare-battes jouent au pendule …a force vous n’allez pas tarder a perdre un noeud complet 🥳

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Litiri

Souvenir d'été

  • 4.5 (27)

Litiri

novembre 2021