Helice prise dans un casier.

Il fait nuit , les fonds vont de 100 m à 50 m et vous cherchez a rejoindre un mouillage un jour sans vent.
Ça , il ne pleut pas mais drôle de bruit, hélice prise dans un casier.
En plein jour , ça m'est arrivé. Les fonds n'etaient pas important., donc GV affalée et mouillage apres avoir trainé ce foutu casier.
Comment feriez vous ??
De nuit , sans vent et pour faciliter quand même , ç'est en été et ce n'est pas en Alaska ou Patagonie.
Vos solutions ??

L'équipage
05 juil. 2021
05 juil. 2021
0

Plonger avec la pince coupe-câble ou un bon couteau et essayer de dégager tout ça (et récupérer le fil pour pas le laisser traîner dans la mer...)
Pas simple comme problème c'est sûr. Surtout dans certains endroits des Antilles transformés en vrais champs de mines.


alcatorda:Pas besoin d'aller si loin , dès qu'il y a un port , il y a des casiers plus ou moins bien signalés ... quand ce n'est pas juste une petite boule noire très discrète ( on se demande pourquoi ).·le 05 juil. 17:58
bruno972:Non tu as sûrement raison : Pas besoin d'aller si loin, mais seulement aux Antilles ce n'est pas "dès qu'il y a u port" mais partout dès que les fonds sont < 40, 50 m avec des bouteilles de Coca (ou autres) transparentes qui n'apparaissent que dans le creux des vagues c'est super.·le 05 juil. 21:29
05 juil. 2021
0

Si l'orin bloque l'hélice et que le casier retient le bateau, plus besoin de chercher un mouillage.
Ensuite, avant de plonger pour voir ce qui se passe, je descend dans l'annexe plonge le bras avec mon appareil photo étanche et je prends quelques clichés pour évaluer la situation...
Il m'est arrivé de plonger à poil avec un bon couteau en main pour libérer le bateau... début mai en Bretagne nord, je suis vite remonté à bord une fois le bateau libéré.


05 juil. 2021
4

On peut récupérer les homards à titre de dédommagement ?


05 juil. 2021
2

mais c’est pour fa que des fois la police m’arrête en mer, verifie mon identité et me demande:
vous avez un casier?..

lolapo,oui..


05 juil. 202105 juil. 2021
1

ça m'est arrivé en rentrant d'Espagne, vers Chassiron (Oléron)
gros bout bleu de pêche + poche à huitres en grillage noir, hélice bloquée, av comme arr.
impossible de plonger, plus de vent, appel au sémaphore, personne pour passer en remorque, des dizaines de bateaux passés près de nous ...
gonflé l'annexe lise à couple, restait 1 demi litre d'essence pour s'approcher de la Rochelle, et un connard de chalutier à qques mètres qui a rempli à moitié l'annexe ...
etc ....
./.


05 juil. 2021
6

S'il s'avère nécessaire de couper le cordage, prenez la peine de faire le noeud reliant le bout côté casier au bout du flotteur.
Pas par bonté pour le pêcheur, mais pour ne pas laisser un piège mortel pour la faune inutilement au fond. 🙏


Pat45:Mouais...quand le bout est tendu à mort...?·le 06 juil. 00:46
red sky:Lorsqu'un casier n'a plus d'appât, il ne pêche plus. Lorsqu'il n'y a plus d'appât, les crustacés ressortent. Si ce n'était pas le cas, mon pauvre père ne serait allé relever ses casiers qu'une fois par moi au lieu de tous les jours.·le 06 juil. 09:45
Polmar:Il est écrit casier, mais ce peut être n'importe quels instruments de pêche sous la surface. 🤺·le 06 juil. 12:38
red sky:lorsqu'un filet est plein d'algues, il ne pêche plus. Voilà pourquoi les pros les mettent par certains coefficient à une certaine heures de la marée.·le 07 juil. 09:10
totor:Les crustacés ne ressortent quasiment que seulement si le casier est mal foutu.Un casier bien conçu ne doit pas laisser ressortir les animaux, autrement ça ne sert pas à grand chose 🙄... Oui, tu peux aller une fois par mois les relever, tu verra le carnage 🥴. Déjà rien qu'en se frittant entre eux à l'intérieur, les animaux créent de la boette en permanence. Plus ceux qui y crèvent par manque de bouffe. Ça en attirent d'autres, etc... Déjà dit sur un autre fil, mais les casiers à king crabs aux US ont , par loi, une portion du filet bio-degradable qui devient la "sortie de secours" en cas de perte du casier. ·le 07 juil. 12:55
James :Très intéressant cette partie bio degradable·le 07 juil. 13:08
red sky:merci pour ce bon moment. Vous savez en combien de mois meurt un crustacé ? Vous savez en combien de temps est nettoyé un crustacé ? En tout cas mes amis pêcheurs ont bien ri.·le 07 juil. 14:21
totor:Oui, c'est intéressant, et ça devrait être obligatoire en Europe également. Il y a différents systèmes, des bouts de filets, des panneaux , ficelles en coton ou encore des charnières. Voir " biodegradable escape crab pot " sur Google. www.google.com[...]/search .Ce problème est bien documenté scientifiquement, et appelé " ghost fishing " . On retrouve ça pour tous types d'engins de pêche, bien évidemment, pas que les casiers. Chose qui a bien évidemment fait réagir Gégéne, accoudés au zinc du bar " La brise" , qui, en grand spécialiste, à déclaré après son 5eme pastis : " Conneries, tout ça !!! Tiens, mets moi plutôt la p'tite sœur.. " 😜·le 07 juil. 15:23
James :Bien dit Totor !·le 08 juil. 05:52
05 juil. 2021
5

Et s’il y a du courant penser à s’attacher au bateau avant de plonger …


05 juil. 2021
0

Très bien sans courant!

Des copains de l'association avec laquelle je naviguais se sont pris dans un orin de casier du côté de la Breffort, avec un sérieux courant de l'arrière mettant le bateau en danger (Melody). Cela a rendu nécessaire l'intervention de la SNSM de Goury. Je crois qu'ils ont tiré jusqu'à ce que cela vienne!


05 juil. 2021
3

J'ai eu la chance de naviguer à Martigues sur le bateau d'un malchanceux qui se prenait une pendille très souvent en quittant sa place. J'ai été impressionné par son flegme et sa technique pour gérer la situation.

Moteur à l'arrêt, il engage la marche arrière (ou marche avant s'il a pris le bout en marche arrière). Il donne ensuite de petits coups de démarreur jusqu'à ce que le bout se dégage de l'hélice tout en tirant la tirette d'arrêt de la pompe d'injection pour empêcher que le moteur démarre.
Sur les moteurs équipés d'un électro-aimant d'arrêt, on peut maintenir le bouton d'arrêt appuyé pour que l emoteur ne démarre pas ou demander à un équipier de maintenir tiré la tige de l'électro-aimant au niveau de la pompe d'injection.

Cette technique n'est malheureusement pas utilisable avec les gros moteurs équipés d'un inverseur hydraulique. Il est impossible d'engager la marche avant ou arrière avec un inverseur hydraulique si le moteur ne fait pas tourner la pompe hydraulique à l'intérieur de l'inverseur pour disposer d'une pression suffisante pour embrayer le moteur.


Café noir:👍👍Ça, c'est vraiment une technique super goupil🦊🦊🦊 ·le 05 juil. 22:30
JeanLW:J ai vu quelqu un le faire et c était dans l aberwrach en hiver …·le 07 juil. 10:08
05 juil. 2021
0

Que de bonnes solutions. Merci.
Trainer un casier , c'est galere car non manoeuvrant sauf portant et encore... c'est une des meilleures solution mais il faut trouver un mouillage adapté .Ainsi attendre le jour pour mettre un plan en oeuvre.
Plonger la nuit. Déjà une lampe sous marine étanche.
Si on est en mer et sans vent , il peux y avoir de la houle.
Il faut bien sûr être attaché car sitôt libéré le raffiot va dériver.
Il faut aussi un moyen très sécurisé pour monter à bord avec houle et dérive .
Je me demandais s'il existait un condensé des bonnes pratiques pour skipper pro ???
Un bon verre de rhum peut étre necessaire pour se remettre🥂🥂


06 juil. 2021
0

Anecdotique : ça m'est arrivé mais dans les eaux froides. Bosse de ris trop longue. Mea culpa...
Comment faire : j'avais un shorty + combi 3+ 2 mm.
Avec ça , j'étais inquiet car je n'aime pas l'eau froide.
Coup de chance , des pêcheurs coquilles étaient ds le coin.
Ils ont plongé avec leur grosse combi de 10 mm + narguilé puis ont continué à ratisser les fonds.
On avait plein de boites de conserve et vêtements.
Toujours , je penserais à cette épine qu'ils m'ont oté 🙏🙏


06 juil. 2021
1

Une hélice qui ne tourne pas, une hélice à mise en drapeau ou mieux une hélice repliable réduisent considérablement le risque de prendre un orin sous voiles.


lolapo:Oui , mais là , pas de vent et on est au moteur. Meme en surveillant , on s'en prends un...·le 07 juil. 20:31
06 juil. 2021
1

Pour ma part, je passe ma combi (le plus long), stab et bouteille, masque palme, couteau et lampe étanche... je garde toujours une longe attachée au bateau.

Le suite vous connaissez! pour ma part je ne cherche pas à couper au plus proche de l'hélice si c'est bien pris...

Le faire en maillot de bain de nuit si il y a un peu de mer avec un tuba, c'est un coup à ce qu'il se passe un drame.


06 juil. 2021
0

C'est à partir d'expériences que l'on se construit des armes. Et , à partir d'un simple bout, comme dit Cedric , on un drame ...
Je ne suis pas pecheur et ne sait meme pas ce qu'il y a sous ces flotteurs ??
Certains paraissent très vieux et isolés.
J'accroché récemment un flotteur de nuit en arrivant à un mouillage .
Juste croché à un des safrans . Facile à se dégager grâce à la jupe et couteau à dents.
Un peu le trac des arrivées...


06 juil. 2021
2

Peut étre avoir un couteau à dents au bout d'un long manche .


06 juil. 202106 juil. 2021
0

Il parait obligatoire de se mettre à l'eau pour aller enlever le bout ou tout autre chose prise dans l'hélice. Avec un couteau ou autre au bout d'un manche ça peut marcher mais faut pas que ça soit bien enroulé.

L'année dernière j'ai pris un gros plastique dans l'hélice au sud de Porquerolles à la fin de la traversée retour de Corse. Après avoir brièvement tenter de démêler avec une gaffe, j'ai vu rapidement que ça ne donnerait rien, j'ai donc procédé comme suit :

1/ mise à la cape pour éviter de trop dériver. On était au moteur au moment de l'incident, mais le petit courant d'air à suffit à stabiliser le bateau à la cape, la mer était calme, juste un petit clapot désagréable.

2/ après vérification que le bateau n'allait pas se mettre à la cote, je me suis attaché et plongé avec masque, tuba et un couteau.

Je ne m'attache que très très rarement en nav, mais la, ça c'est avéré indispensable malgré qu'il semblais ne pas y avoir de courant à cet endroit, je n'aurais pas pu me maintenir sous le bateau sans être attaché. Ma fille gérait l'amarre depuis le pont pour me permettre de rester proche de l'hélice sans m'épuiser.

J'ai un peu bataillé car c'était bien enroulé malgré que j'ai rapidement mis au point mort quand c'est arrivé. Peut être que ça aurait été pire avec un filin car ça s'enroule certainement plus facilement encore que du plastique...

Finalement ça se fait bien même si c'est pas très agréable au petit matin mais bon, ça fait partie des joies de la croisière. Il faut toujours être prêt à se mouiller. Je ne sais pas comment font ceux qui disent qu'ils ne mettent jamais la tête sous l'eau moi ça m'arrive de temps en temps de ne pas pouvoir faire autrement.


06 juil. 202106 juil. 2021
1

Porter un casque de nage en eau vive permet d'éviter d'être assommé par la voute qui bouge pas mal par rapport à l'eau même avec un clapot insignifiant.

Et mettre le maximum de poids, équipiers, ... à l'avant relève d'autant l'arrière, donc l'hélice.


lolapo:Surtout qu'une hélice ( bien entretenue ! ) peut bien taillader la tete , les mains etc..·le 07 juil. 00:59
Now:C'est pas faux, mais je ne connais pas grand monde qui a ce genre d'équipements sur un bateau. En prenant des précautions, ça le fait, mais c'est vrai que c'est accidentogène.·le 07 juil. 11:12
07 juil. 2021
0

Il y a dix jours nous avons du changer l'étoupe du presse-étoupe qui s'était mis à fuir de manière excessive. Échouage du bateau contre la cale le temps d'une marée pour l'opération. J'ai trouvé un bout de filet en plastique bien entortillé autour de l'arbre entre la chaise et l'hélice au point qu'une partie avait "fondu" le long de l'axe. Je pense qu'un autre morceau de ce bout de filet s'est entortillé entre la chaise et la sortie de l'étambot et est venu bouffer l'étoupe...
Saloperie...


07 juil. 202107 juil. 2021
2

J’ai vu dans le PBO une technique pour couper l’orin du casier sans plonger.

Par l’avant du bateau, passer sous le bateau une boucle cordage plombé. La passer sous la quille jusqu’à l’arrière, puis sous l’orin. On peut alors soulever l’orin avec ce cordage et l’amener à bord pour le couper.

Cela semble ok dans le principe si l’orin n’est pas trop tendu. Mais je n’ai pas expérimenté.


red sky:Pour couper un orin sans plonger, il suffit de 3 collier électrique, un couteau à pain et un manche à balai.·le 07 juil. 11:58
monoa:Red Sky : Tu peux développer ?·le 07 juil. 17:18
lolapo:@ red sky Oui , un peu plus d'explications ...Methode pbo :Si l'hélice est bloquée , on pourra se tailler de ce coin maudit et réfléchir a une parade en attendant le jour.·le 07 juil. 20:29
faby9:Je suppose qu'il s'agit de fixer le couteau au bout du manche à l'aide des serflex...·le 07 juil. 23:26
07 juil. 2021
0

J'ai fait l'acquisition d'un ensemble Beuchat avec petite bouteille de plongée, harnais et détendeur. C'est très efficace pour aller voir l'hélice et la dégager.


Now:J'avais tout le matos à bord avec une petite bouteille (6l) le détendeur, etc, et ... je m'en suis servi une fois pour nettoyer la coque, mais pour le reste, le temps de tout sortir et on à déjà fini en apnée sans compter que pour une utilisation très ponctuelle, il faut faire la révision régulièrement et on ne peux plus la faire soit même, d'ailleurs il faudrait que je pense à mettre en vente ce matois qui ne me sert pas. Pour tout ce qui est courant en croisière, aller vérifier ou dégager une ancre, aller sous la coque pour dégager l'hélice etc, ou même une réparation de fortune sous la coque, tout se fait facilement en apnée. Bien sur il y aura toujours des cas particuliers, comme aller dégager son ancre par 20m de fond, mais ça reste vraiment exceptionnel comme situation.·le 07 juil. 14:14
07 juil. 2021
0

Il n'est pas toujours nécessaire de se mettre à l'eau pour enlever un bout dans l'hélice. Voir mon post plus haut qui fonctionne pratiquement à tous les coups. Avec cette technique du démarreur, on a le plaisir de bien sentir le bout se décrocher sans effort.

Sur mon saildrive 4 temps, j'ai installé un bouton sur le moteur qui permet de couper l'allumage le temps de faire la manip depuis la clef de contact à la barre.


tdm2023:Et si on fait la même chose directement à la main, en faisant tourner l'arbre d'hélice à la main, moteur éteint, inverseur au point mort ? Sur mon petit bateau se serait possible.·le 07 juil. 23:36
lolapo:En general , l'helice est bien.bloqué.Pour te donner une idée de la force : certains moteurs on arraché les silent blocs. Une écoute pour allonger le bout d'une annexe est devenu comme une vis sans fin et a cassé l'inverseur. Désormais , l'annexe est tiré par un bout flottant. ·le 07 juil. 23:46
JeanLW:Ou un bout très court , encore mieux !·le 08 juil. 14:33
JeanLW:Ou avoir une bdc, j ai attrapé deux ou trois un bout dans l helice, toujours au ralenti et en marche arrière ·le 08 juil. 14:34
Lulu2:Si l’orin s’est pris dans l’hélice lorsqu’on marchait au moteur, le bout’ est généralement bien serré et fondu en partie. Il faut l’attaquer à la scie à métaux si on veut libérer l’hélice. Et il y toutes les chances que l’alignement du moteur soit à reprendre si c’est un arbre.·le 08 juil. 20:08
lolapo:Effectivement , le pêcheur plongeur qui m'à secouru à mis pas mal de temps à découper la bosse de ris de.8 mm .·le 08 juil. 20:15

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (75)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021