Hélice KiwiProp sur 25.7

Je songe à équiper mon 25.7 de 2005 avec une tripale Kiwiprop. Quelqu'un a-t-il déjà fait cette expérience ?

Je cherche à cette occasion les valeurs ou confirmations suivantes pour pouvoir passer commande :

Motorisation : Nanni 2.50 HE 14cv
Diamètre de l'arbre 25mm ?
Rapport de réduction AV
Rapport de réduction AR
Rotation à Droite ?
Rpm en croisière ?

L'équipage
06 juin 2011
06 juin 2011
0

je pense que le représentant commercial, très dynamique, saura te répondre. Il a un jeu de données fabuleux... Il y a même une adaptation pour les arbres 22mm.

06 juin 2011
0

Pourquoi une tripale ??? ça ne sert à rien si il y a assez de place entre la bipale et la coque, sinon ça pousse pas plus d’après plusieurs tests par labo indépendant dont le MIT

06 juin 2011
0

parce qu'une helice kiwi prop ne se fait qu'en tripale et se met en drapeau ,je sais j'en vends une 16"
alain

06 juin 2011
0

Donc fallait pas préciser , j'avais lu un compte rendu d'un voileux qui avait des milliers d'heures dans les pires conditions. l'avantage c'est les pales en composite !

06 juin 2011
0

Bonsoir,

pourquoi la vends tu et peux tu nous donner ton avis sur cette hélice.
Merci.

Loute.

07 juin 2011
1

Sauf que le sens de marche s'est inversé !!!!!!

12 mar. 2013
0

car le bateau est parti dans l'autre sens :-D :-D :-D :-D

06 juin 201106 juin 2011
0

je suis passé d'une classique tripale a une kiwi sur mélody 20cv. La différence assez sensible surtout a faible vitesse, le bateau semble accélérer plus facilement. L'autre avantage est qu'il n'y a pratiquement plus de vibration dans la barre. Ce qui est mieux surtout pour le pilote auto qui n'encaisse plus ces vibrations. Au moteur je n'ai pas vu de différence marche avant ou arrière.

07 juin 2011
1

@loup72 : s'est inversé ? comment cela ?

07 juin 2011
0

J'ai équipé mon First 25.7 avec une hélice AUTOPROP H5 tripale diam.380mm pas à droite.
L'arbre est dim. 25mm. Les rapports de réduction sont donnés dans la notice, ou sur internet.
J'avais une hélice bec de canard qui me donnait des sueurs froides lors des marches arrière dans les ports.
Aujourd'hui la marche arrière fonctionne très bien. En cas de calme, je règle le moteur entre 1800 et 2000 tpm et tout se passe bien. Par contre j'ai noté que l'hélice avait tendance à ramasser des algues, ce que je ne connaissais pas avec la bec de canard. J'ajoute que les performances à la voile ne me paraissent pas dégradées du tout.

07 juin 2011
0

ah les sueurs froides, les battements de coeur et les chaleurs dans les manoeuvres avec le bec de canard ! Et graisse ou pas graisse c'est kif-kif. et c'est pour ça que je vais mettre un truc plus fiable car je dois emprunter le canal du midi en septembre :o)

07 juin 201116 juin 2020
0

je vends cette hélice car elle etait montée sur un rorqual 13m qui à un moteur de 45cv reduction 1/3 comme elle ne tournait pas assez vite il a fallu lui donner un pas maximum
et le rendement etait très mauvais en plus ça generait des vibrations dans la coque (cage trop petite) il aurait fallu changer l'inverseur et passer à une reduction 1/2 .
leguen hemidy équipait ces voiliers de petits moteurs de 20cv donc la cage prevue ne permet pas de monter une hélice de plus de 16".
voila pourquoi on est repassé a une hélice classique 3 pales avec un coef de surface de 0.560 et 17" de pas
alain

07 juin 2011
0

Par curiosité (intéressée) tu la vends combien ?

07 juin 2011
1

Avec une Kiwiprop, les manoeuvres sont plus faciles en marche arrière qu'en marche avant (très utile en solitaire, car on voit mieux ce qu'on fait en marche arrière). Fini la peur au ventre pour parquer le bestiau ou tourner sur sa longueur...(Sunshine 36, 27 cv)

08 juin 2011
0

bjr,
sailor54: "les manœuvres sont plus faciles en marche arrière qu'en marche avant..."???!!
je comprends pas bien pourquoi? es-ce une image ou bien y a t il une explication précise? :)
pour ma part j'utilise des kiwiprop depuis 1 an et demi sur le léopard 45 et globalement elles ont pour elles, par rapport aux anciennes tripales fixes, un rendement excellent en avant ou arrière, une facilité de montage (sous l'eau) et de réglage évidente, une légèreté plus grande, mais elles ne sont pas en composite comme le pense jeanlittlewing mais en bête plastique injecté... Par contre, on a dût les changer au bout d'un an juste sous garantie, pour cause d'une usure prématuré des clavettes titane qui se produisait avec l'inversion et qui à terme amenait la pale à monter sur son axe et à se détruire sur la butée et à se bloquer en position inverse (en marche arrière en fait!)
d'ou des vibrations intenses comme vous pouvez l'imaginer! le même problème à eu lieu sur les deux....pour les 3 pales sur l'une et 2 pales sur l'autre...
l'importateur à été réactif (période de salon aidant!)mais car il y a eu un mais ...
le fabricant à réfusé de prendre à sa charge l'aller-retour des hélices jusqu'en nouvelle zélande! coût de l'échange sous garantie: ~450€ ..!! pas cool ça!
autre chose, pensez à la pose d'un primer et d'un anti fouling spécifique..
donc une hélice simple ,peu chère et au rendement efficace mais qui demande une surveillance régulière de son état pour prévenir une éventuelle faiblesse!
voilà pour mon expérience personnelle ...

08 juin 201108 juin 2011
0

J'ai eu le même dilemme quand j'ai remplacé mon moteur en 2009. Fenwick proposait dans son "kit de remotorisation" une tripale Nakashima, fixe bien entendu, ce qui me chagrinait un peu, étant habitué au peu de trainée générée par la bec de canard équipant le bateau depuis quelques années. En même temps, cette bec de canard m'avait quand même posé quelques problèmes, surtout en début de saison avant carénage car les quelques "cascals" qui réussissaient à survivre malgré le Vélox appliqué dessus ma la bloquaient soit ouverte, un moindre mal, soit repliée, et là, plongée dans l'eau froide jamais très agréable si les coups de fouet au moteur ne pouvaient résoudre le problème. Sans parler de la marche arrière qui était plutôt aléatoire.
J'avais donc scanné un peu ce qui se faisait dans le genre, et le principe de la mise en drapeau semblait alléchant. Seulement, on remarque un coefficient de glissement très important sur ce type d'hélices, hormis sur la Max Prop qui est carrément hors de prix. Cette caractéristique induit fatalement au moteur une vitesse moindre à régime équivalent, donc une accélération du moteur pour conserver sa moyenne, c'est à dire un niveau sonore plus élevé ainsi qu'une consommation accrue.
Bizzarrement, les distances d'arrêt en marche arrière sont elles très performantes, ce qui tendrait à prouver comme le dit Sailor qu'elles "vissent" mieux en arrière qu'en avant. Un petit doute aussi à l'époque sur la fiabilité des pales en plastique, je n'avais pas du tout pensé aux axes. En revanche, ce système semblait avoir moins de chances de se coincer, dites moi si je me trompe.
Et puis je me suis dit que la régate, ce n'était plus vraiment mon centre d'intérêt principal et qu'en croisière, en Méditerranée l'été où, dès qu'on s'éloigne un peu des côtes, on a recours assez souvent à la risée de cale, il est peut être acceptable d'avoir un peu plus de poussée au bon régime même si la traînée sous voiles est plus importante. Et puis pour être honnête, il fallait aussi que je remplace le gréeement dormant et courant, l'enrouleur et quelques autre babioles. Jai donc opté pour conserver la tripale du kit, quitte à remplacer cette hélice plus tard au cas où....
Eh bien jusqu'à présent, je ne ne regrette pas cette décision, après deux saisons, surtout depuis que mon mécano m'a interdit de bloquer l'inverseur sous voiles, je me rends compte que l'hélice en tournant n'induit pas vraiment de traînée pénalisante, et quand je relis mon livre de bord des années précédentes sur les mêmes trajets, il n'apparaît pas de différence notable sur les temps de parcours. J'arrive à temps pour l'apéro et je continue à faire admirer mon tableau arrière à quelques uns qui sont plus gros que moi, mon égo est satisfait.
Alors voilà, tout doit dépendre de l'usage qu'on veut faire de son bateau, et de l'importance relative du 1/100° de noeud gagné sous voiles. Et pour la pêche à la traîne, c'est un plus.

:pecheur:

08 juin 201116 juin 2020
0

Tropiques64

Non, je blague pas pour la marche arrière. Le pas de l'hélice est fort en MA, donc ça arrache vite et bien droit(effet de couple faible car on est vite manoeuvrant) C'est utile pour faire par exemple toute la longueur du ponton visiteur de Port Haliguen quand les seules places sont au fond du côté de la digue. Comme il est pratiquement impossible de faire demi-tour, il faut faire l'aller ou le retour en MA. Certains hésitent...

17 août 2012
0

Je remonte ce fil pour continuer sur le retour d'expérience avec la KIWI PROP.
Je l'ai faite installer la semaine dernière sur mon DUFOUR 31 avec nouveau moteur YANMAR 30CV.
Le confort d'utilisation en marche arrière est très impressionnant. L'effet de pas semble diminué car le bateau est vite ardent. Marche arrière droite ou des deux côtés sans problème.
Faut dire qu'avec mon ancienne bipale...!!!!
Je n'ai pas d'éléments de comparaison sur la marche avant. Avant-Hier dans le pertuis d'Antioche, vent dans le nez (F2), 1 noeud de courant, presque 7 noeuds à 3 450 tours max.
Par encore assez de trajet pour calculer la vitesse moyenne au régime moyen et la conso.
Toutes les manoeuvres deviennent un vrai plaisir (360 ° sur place...etc...). On en viendrait presque à être pressé d'arriver au port ou au mouillage pour faire joujou !!!

0

Je confirme. Je suis passé d'une 2 pales classique à une tripale Kiwi. Je pense que l'équipage ne s'est pas encore habitué au coup de frein massif de la kiwi quand on arrive au ponton... Perso je suis très satisfait de ce choix, pas trop cher et efficace...

12 mar. 2013
0

Caploncours, je relance le fil, as-tu monté cette kiwiprop sur le 25.7 ?

12 mar. 2013
0

Cela fait plus d'un an que j'ai installé cette tripale et j'en suis très satisfait.
La marche arrière est un peu trop puissante et elle n'est pas réglable c'est là son petit défaut Le bateau a tendance à prendre trop de vitesse et il devient difficile à barrer en marche arrière ce qui oblige à des aller et retour entre le point mort et la marche arrière. Par contre en marche avant cela fonctionne très bien et on peut régler le pas j'ai augmenté ce pas (un bon demi-tour) de manière à obtenir un petit peu plus de puissance : le moteur semble bien supporter car il prend tous ses tours et la « Performance » est au rendez-vous sans contestation possible.
Il faut penser à graisser les axes régulièrement à chaque sortie d'eau. Mon 25.7 est équipée d'un moteur Nanni 2.50HE de 14cv. Il y a moins de vibrations au niveau de l'arbre mais je trouve que l'effet de couple est loin d'avoir diminué. L'usage de cette hélice m'a également contraint à augmenter le ralenti du moteur pour éviter qu'il ne cale inopinément au passage en marche avant ou en marche arrière. Les qualités de la kiwi prop valent bien de supporter ses quelques défauts.

12 mar. 2013
0

Bonjour,
Y a-t-il un retour d'expérience su la kiwi avec un moteur 9/10 cv ?
Le boat (sun fast 26) dispose actuellement d'une hélice bec de canard avec un yanmar 9 cv ( très satisfaisant sous voiles), motorisation dans certains cas est insuffisante et dans cette configuration les manœuvres en marche arriere sont peu énergiques !!
La kiwi pourrait peut apporter un plus (avec un couple moteur relativement faible cependant) ?
Merci .... Au plaisir de vous lire ..

0

L'importateur (RP MAGNE) pourra te répondre au niveau de la compatibilité avec un "petit" moteur. Pour ma part j'ai remplacé une bipale "standard" avec une Kiwiprop. Je ne peux pas dire que je remarque une amélioration des perf sous voile) c'est difficile de juger) par contre la navigation est plus calme (on a pas l'hélice qui tourne sous le bateau), la marche arrière est magistrale (si on doit prendre un ponton vent arrière, c'est assez radical). Par rapport à une hélice bec de canard, ce que j'en ai entendu c'est que cette dernière donne parfois des sueurs froides quand on doit faire marche arrière... donc sur ce point, c'est clair qu'il y aura améliorations !

PS sur "Propa" j'ai un Volvo 2003 de 27 cv. Je pense que je pourrais augmenter le pas de quelques degrés sans problèmes..

Bon on va quand même dire quelque chose de négatif ;+) Le pas est fixé par le serrage de boulons hexagonaux au travers de pales en plastique (en "composite" pour faire plus chic ;+))
Il n'y a donc pas de repères pour "caler" la position normale... cela peut s'avérer un peu embêtant (en cas de remplacement d'une pale par exemple...)

12 mar. 2013
0

Effectivement j'ai échanger au dernier salon nautique de décembre avec l'importateur (pour un Sun Fast26 et first 25s)... Puis mise en place de la Kiwi sur le First, et manoeuvres / sorties de port, tout a fait satisfait mais avec une motorisation de 14 cv !;; confirme également les propos optimists ci dessus notamment marche arrière étonnante et efficace conforme à nos attentes; une saison de navigation nous permettra d'apprécier ses qualités sous voiles; en marche avant, une cavitation ou quelques choses de similaire lors de la montée dans les tours avec le First 25S, avez vous le même phénomène ??
Je serai curieux de connaître les evaluations non commerciales avec un moteur de 9 cv, en manœuvres de port (certainement supérieur a une bec de canard mais ,???) et sous voiles ?
Au plaisir .. JF

12 mar. 2013
0

Bonsoir,

Hormis les marches AV et AR au moteur, qu'avaient vous gagner en vitesse sous voiles ? L'antifouling sur l'ensemble de l'hélice ou seulement sur les pales composites ? Et quel antifouling svp.

Merci.

13 mar. 2013
0

Le gain en vitesse est toujours difficile à annoncer et très relatif selon les allures sous voiles et / ou dans le petit temps, etc....
Aucun anti fouling sur les hélices, ni l'arbre en ce qui me conserne, l'ensemble est enduit de graisse lors du carénage; à priori l'apport de anti fouling est déconseillé sur les pales de l'hélice , celui ci déséquilibrerai la rotation donc une usure prématurée sur l'ensemble du mécanisme ...
À noter: la kiwi aurait plus de faciliter à retenir les algues ou autres, entre deux eaux par rapport à une hélice repliable;
Au plaisir. JF

13 mar. 2013
0

Dans le fier d'Ars en Ré il y a énormément d'algues japonaises, ces longues algues brunes filamenteuses qui d'emmêlent sur tout ce qui flotte. Comment s'en sort la kiwiprop dans ces conditions ? Quelqu'un à fait ou subi l'expérience ?
Ceci car je dois me décider ou non pour une Kiwiprop en remplacement d'une grosse tripale.

13 mar. 2013
1

J'en ai installé une l'année dernière sur mon Konsort biquille avec un Bukh DV 24.

Graissage soigneux des axes inox, et très léger ponçage du champ des pales qui frottaient sur le moyeu inox, rendant leur mise en drapeau pas parfaite.

je ne mets pas d'antifouling. Je frotte les pales au tampon à vaisselle.

Je ramasse de nombreuses algues, qui passent entre les deux quilles. j'ai constaté avec soulagement que ça n'empêchait ni la mise en drapeau, ni le passage en marche arrière.

j'ai aussi constaté que les algues se décroche beaucoup plus facilement de l'hélice.
Quand je ramasse une gros paquet en mer au moteur, je passe momentanément en marche arrière sans accélérer, et tout part, contrairement à la bipale fixe précédente.

L'énorme couple de ce moteur supporte l'exercice sans caler, même si la vitesse du bateau en marche avant est encore de 3 ou 4 noeuds.

je suis satisfait mais formule tout de même un reproche.
les pales étant rectifiée après moulage, à la meule par un opérateur, leur bord de fuite sont tous différents.

Du coup, la méthode de calage individuel de pas des pales est inopérant.
Pour en être certain, j'ai fabriqué un gabarit qui se pose au milieu de la pale et permet d'apprécier l'angle (pas de le mesurer, mais d'évaluer la variation entre chaque pale)

j'ai réglé le pas des pales avec cet outil, et j'ai constaté un écart allant jusqu'à un demi tour de vis par rapport au réglage initial.

le problème que ça pose, c'est qu'à l'origine, les pas sont donc différents, et l'hélice déséquilibrée, ce qui induit des vibrations et une fatigue de l'ensemble de la transmission.

13 mar. 2013
0

Guillemot, des photos / croquis de l'outil ?

13 mar. 201316 juin 2020
1

Je m'en doutais !

l'outil en carton est parti à la poubelle après ce réglage définitif.

En voici des croquis.

image 01 : les pales sont moulées de façon à priori identique. Donc j'ai pris l'empreinte sur la quatrième pale (offerte) juste au dessus de la partie renflée qui cache l'axe inox.
Deux ou trois pièces de carton plus tard, la découpe est parfaite. Faire une découpe en pointe dans l'axe de la pale.

image 02 : mettre la pale à caler en drapeau et l’amener à la verticale en haut. c'est facile à caler optiquement par rapport à la chaise d'arbre, ou avec un fil à plomb improvisé, s'il le faut.
Mettre la cale en butée de marche avant sans faire tourner l'arbre.

image 03 : préparer une planche en CP assez grande pour tenir debout verticalement, calée à la coque et posée au sol.
caler la planche de sorte que sa surface soit à peu près perpendiculaire à l'axe du gabarit et à quelques mm de sa pointe.

Ensuite, y'a qu'à : on fait une marque pour une pale, et on constate que la pale suivante est en avant (pas supérieur) ou en arrière de la marque (pas inférieur).

Une découpe précise du gabarit, une grande taille de celui-ci (40 cm au moins), une planche en CP bien calée, et l'aide d'un opérateur vous permettra de faire un calage extrêmement précis en 15 minutes.

13 mar. 2013
0

Merci !
Je suis certain qu'une brouette (au moins) de matelots consulteront avec délices ces explications et croquis !

13 mar. 2013
0

Merci à tous pour ces explications intéressantes. J'en ai commandé une pour mon B34 en remplacement de la tripale fixe. Autre petite question : précédemment je mettais ma commande en marche arrière. Toujours utile ? n@vicalement.

11 mai 2015
0

Salut à tous,
J'ai un dufour 31 depuis qq mois. Marche avant, pas de souci, je gère mais en marche arrière " wahou". C'est l'enfer.
Il faut que je me prenne de très loin, plein gaz et il tire droit au bout de qq seconde.
Par contre, pour le mettre dans son emplacement qui est donc à 90°, ça m'est impossible.
Je viens de voir ce post et je m'interroge du coup sur mon hélice. Ce week end, j'irais plonger voir ce que c'est.
Par contre, pour ceux qui connaissent se bateau, auriez vous des conseils de manoeuvre mais aussi sur l'hélice " modèle, marque et...?"

Lonlon

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (18)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021