hélice abimée sur un saildrive

Bonjour,
Lors de la sortie de l'eau, une inspection de la coque nous fait découvrir une hélice bien mal en point: un "trou" de la taille d'une pièce de 1 euros sur 2mm, voire 3, de profondeur.
Le bateau est un RM (en contreplaqué), avec un moteur Volvo MD2020 (ou 2010, je ne sais plus) sail-drive. L'anode a été changée début 2007. Contrairement à l'hélice, elle est en excellent état et n'a donc pas joué son rôle. Est-ce un problème de qualité d'aanode, est-ce qu'elle a pu être mal montée, le fait que le mouillage soit dans une rivière soumise à marée (et donc alternance d'eau douce et salée) peut-il pertuber les performances de l'anode?
Toute aide est la bienvenue.
merci d'avance.

L'équipage
26 fév. 2008
26 fév. 2008
0

Tout ce que je sais sur les Volvo MD...
...est que le sail-drive doit être isolé du négatif bateau...

Je crois même que le pont de diode de l'alternateur (pour avoir du le changer) est d'un modèle spécial avec négatif séparé.

Peut-être à voir de ce côté car l'hélice est complètement isolée (électriquement) du reste du bateau, donc normalement pas de risque d'électrolyse.

;-)

27 fév. 2008
0

Il peut arriver
que les vis qui serrent l'anode sur le SD se débloquent (vibrations?), je l'ai constaté une fois (sans dégats) sur mon SD.
Depuis je monte tout ça au frein filet.

C'est une hélice alu ou bronze?

27 fév. 2008
0

Hélice en alu
Sur les SD Volvo, l'hélice est en alu. Une hélice en bronze poserait certainement de gos problèmes d'électrolyse, à quelques cm d'une embase en alu.
Les hélices Volvo sont recouvertes d'origine d'une couche d'un matériau plastique qui se dégrade assez vite. Il faut alors décaper le tout, passer un primaire (Interprotect) en nombre de couches suffisantes avant l'antifouling spécifique pour l'alu.(j'utilise du Trilux).
Lorsque des petites cavités apparaissent sur mon hélice, je les comble à l'époxy, puis ponçage soigné.

27 fév. 2008
0

salissure et perte d'efficacité
Ah oui, j'ai oublié d'en parler :-&lt
Bon, dès qu'on perd un noeud au moteur, suffit de plonger avec un couteau de peintre et on le récupère.
Je ne connais d'autres solutions efficace même si j'ai acheté le primer et l'antifouling que volvo il dit qu'il est bon (pour ses actionnaires ?)

27 fév. 2008
0

Ah bon...
...mon hélice Max-prop est en bronze, montée sur une embase Volvo (moteur MD30).

Je n'ai pas vu de soucis particulier d'éventuelle électrolyse.

;-)

27 fév. 2008
0

Ecumeur,
Les hélices pour SD volvo, bec de canard ou tripale pliable sont en bronze, par contre les hélices à pales fixes sont en alu.

J'ai eu d'abord une bdc (fab volvo) aucun soucis, ni d'electrolyse ni de salissure. Je l'ai changé pour la "fameuse" tripale(voir post d'Yves:) perso, j'ai pas vraiment de problémes d'electrolyse, par contre au niveau salissures et perte d'éfficacité, quel desastre!

27 fév. 2008
0

Yves
Chui assez content du kit Jotun, le primaire ipoxi s'appele Antipest ;-) et l'antifouling a l'air mahousscostaud!

Un truc à noter, HR commence a équiper ses bateaux avec du Yanmar...Une révolution au pays des rennes!

11 mar. 2012
0

Bonjour,
Pas bonne l'isée du frein filet....et pour cause il est lui même isolant.
Un serrage dosé est suffisant si vraiemnt vous avez peur, un "petit mais tout petit" coup de pince multiprise sur les filets inox des vis suffira à ralentir le desserrage.
Ensuite pour le cas qui nous occupe,
l'alternance eau douce peut expliquer les choses. On monte des anodes en MAGNESIUM dans les lacs et étangs, pas des zincs.
Demandez aux possesseurs de bateaux au Bourget, au Léman, ou autres.
Cordialement

11 mar. 2012
0

:oups: 4 ans après, ça va lui être utile :tesur:

27 fév. 2008
0

volvo anode saga
Y avait un fil avec ce sujet sur, je crois, la Halberg Rassy owner's club.

J'ai fait involontrairement partie de ces victimes avec un MD2040, une embase 102 et une tripale repliable en "bronze" (en tout cas jaune bronze); en fait deux fois victime avec un Catana 431.

Il est exact que l'embase est électriquement isolée du bloc moteur (joint entre le moteur et l'inverseur) et que le moyeu porte pale est électriquement isolé de l'embase (un fourreau "caoutchouc" s'interpose entre l'arbre canelant femelle et le reste du moyeu. Tout ça se vérifie à l'ohmètre (à faire !!!)

Une anode circulaire monobloc s'applique sur l'embase en avant du moyeu. Elle DOIT rester en contact électrique avec l'embase. Les vis inox qui la fixe à l'embase doivent être enduite de mastinox (l'embase est en "alu") pour ne pas se bouffer, rendant le contact lâche et la continuité galvanique insuffisante. Elle ne doit jamais être lâche.

Une anode en trois partie (et qui coute très cher) se fixe sur le moyeu avec des vis inox, là aussi mastinox pour les vis et bien sur sur dérochage mécanique de la gorge (papier de verre) pour un bon contact zinc-bronze.

Bien évidemment le bateau ne reste jamais longtemps raccordé au 220V du quai (mots clefs : isolation galvanique)

Malgré toute ces précautions :
- j'ai constaté que les dents du fond s'usent vite (celle qui engrènent les 3 pales)
- j'ai changé chaque hélice une fois en 7 ans, ainsi qu'un moyeu.
- je plonge souvent inspecter les anodes tri-partites et j'angoisse le reste de l'hiver. Il m'est arrivé de les changer 2 fois en 12 mois.
- les antifouling sur l'embase ou le moyeu (produit volvo donc cher) n'apporte pas d'amélioration visible
- je me considère comme membre à part entière du "volvo anode saga" fan club ;-)

27 fév. 2008
0

antifouling à base de ciuvre !!!
bonsoir,dans un manuel d'instruction volvo, à la rubrique maintenance,il est dit:ne pas peindre le tableau arrière ou l'embase avec de la peinture à base de cuivre.Si vous utilisez ce type de peinture pour peindre la coque,laissez une bande de 3 centimetres environ entre la peinture et l'embase.Le non-respect de cette consigne peut entrainer une grave corrosion du tableau arrière et de l'ensemble de la transmission. Peut etre une piste à suivre.
A+ Th.

28 fév. 2008
0

merci des réponses
Je vais regarder tout cela de plus près ce week-end.
En ce moment, pour une semaine de vacances, c'est ponçage, ponçage et ponçage... en vue de refaire la peinture du pont, plus quelques réparations.
J'en ai les bras en compote!
Taper sur un clavier au boulot, c'est nettement moins fatigant.
Mais au moins cet été, le bateau aura nettement meilleure mine.
:-)

17 mar. 2008
0

Suite
Après différents avis de personnes qui ont vu l'hélice, celle-ci est bonne à changer.
Pour certains, 10 ans pour une hélice en alu c'est déjà pas mal. Bon, pourquoi pas...
J'ai quand même une question. La doc Volvo indique de mettre une anode en zinc en eau salée, une anode en magnésium en eau douce. Sachant que les anodes mixtes n'existent pas, on pense rajouter pour l'hiver au mouillage (en plus de l'anode fixe en zinc sur l'embase) une anode en magnésium qui pendrait dans l'eau.
Quelqu'un aurait-il essayé?
merci

17 mar. 2008
0

volvo anode saga
J'ai retrouvé l'archive corespondante
Elle est accessible par www.devill.net[...]fo.html

et ensuite le lien de HROwners_volvo-anode-saga.pdf

Par ailleurs, avec les embases 102 il y a une double isolation :
- isolation entre le bloc moteur et l'inverseur : l'embase est isolée du moteur
- isolation entre la pignonerie de l'embase et l'hélice : les 3 pales sont isolées de l'embase et du bloc moteur.

D'ou l'anode circulaire pour protéger l'embase et l'anode en 3 parties pour protéger les pales.

Et bien sur il faut que ces anodes s'usent, et s'usent avant le reste et qu'il en reste toujours

A cause de cet isolation l'utilisation d'anodes à pendre est sans intérêt car elles ne pourront petre reliées galvaniquement à l'embase et/ou aux pales.

J'ai essayé, 1an, j'ai ensuite sorti l'ohmètre et constaté que la doc était juste. Ces anodes à pendre sont encore superbes ;-)

17 mar. 2008
0

ptet idiot, mais ....
pourquoi pas installer une hélice adaptable en matière de synthèse (plastique chargé) comme ça existe pour les HB ?

18 mar. 2008
0

sur mon saildrive 2030
je trouve que l'anode ne s'use pas suffisamment non plus,changée l'année dernière au bout de 4 ans, par contre j'ai refait le primaire et la peinture de l'hélice l'année dernière.

j'ai constaté quelques crevaces sur l'hélice,
sert t'elle en quelque sorte d'anode ?

Le fait d'être sur ligne de mouillage et non dans un port avec concentration de boat diminue t'il l'usure ?

Alain

18 mar. 2008
0

c'est une tri-pale sur ton 2030 ?
Les bi-pales semblent en alu et je ne les connais pas. Mais vu que tu as changé l'anode seulement au bout de 4 ans (sans changer l'(embase !) c'est sans doute que tu as de l'alu

Les tri-pales sont en bronze (en tout cas plutot jaune que blanchatre), je les connais, ainsi que mon marchand d'anodes et hélas aussi d'hélice. Les anodes se changent au moins une fois par an si à l'eau

Si tri-pale tu a deux anodes :
- une circulaire appliquée sur l'embase et qui protège l'embase
- une en 3 partie appliquées sur le moyen porte-pale et qui protège le moyeu, les pales et les dents d'engrenage sculptées dans les pales.

Quelque soit le métal il n'est pas bon que les anodes ne s'usent pas, surtout si elles sont conformes aux spec du constructeur (== pas de risque de pb de sur-protection).
Il est encore plus mauvais que ce soit l'hélice qui se mange, preuve que les anodes ne seraient pas efficaces.
Dans mon embase (cf ci-dessus) il est très important que la fixation des anodes (vis inox appliquant du zinc sur une surface en zamac ou en bronze) ne soit pas sujet à corrosion galvanique car au bout d'un certain temps la fixation deviendra lâche, le contact galvanique faiblard et la protection ... réduite.

Sur ce moteur on était arrivé à la conclusion que ces vis inox devraient être enduite de mastinox pour éviter cette corrosion galvanique à cet endroit.

enfin, au mouillage tel que tu le décris on peu imaginer moins de "stray current" (courant de fuites) dans l'eau qui entrerait par un organe de ton bateau pour ressortir par ton anode tout en la dégustant. Ce problème de stray current est abondamment décrit dans la litérature US (à cause d'une part d'install électrique beacuoup plus approximative, 110V autorisant et d'autre part du "bonding" obligatoire à bord des bateaux US). C'est tout de même une réalité dans nos ports EUR, réalité qui apparait lorsqu'on est débranché du 220V du quai.

Oui, je serais tenté de penser qu'au mouillage tu es dans meilleures conditions sauf peut-être si un énorme batiment peint en gris mouille dans le secteur (eux, ils injectent du courant dans la coque pour ne pas être bouffé : protection anodique active)

19 mar. 2008
0

C'est une bipale
en alu selon moi (bien blanc). J'ai posé la question à volvo qui me dit seulement de bien souquer les vis fournies à l'origine afin de bien faire contact. Et surtout de ne pas perdre les vis et ne pas mettre n'importe quoi.

Alain

11 mar. 201216 juin 2020
0

Bonjour!
Il faudrait avoir une photo de l'hélice. Bien souvent, il ne s'agit pas d'un problème d'oxydation mais de cavitation. Différents phénomènes (forme de coque, déformation de l'hélice...) peuvent provoquer une émulsion de l'eau (formation de bulles) qui entament l'hélice. Cela arrive souvent sur des hélices en aluminium montées sur saildrive.
La plupart du temps, les pales sont entamées au beau milieu avec des traces dans le sens de la rotation.
Pierre

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (140)

novembre 2021