Hauteur des vagues et appréciation

Un autre sujet me fait penser à cette question que j'avais sous le coude (non, pas un topic où il faut lever le coude ! :alavotre:).

Quand je lis "j'ai vu des vagues ! Braouf ! Enhauuurmes ! 4, 6, 10 mètres..." j'ai l'impression que c'est très subjectif...

Personnellement, n'ayant pas un gros vécu, quand dans le creux, la crête de la vague me cache franchement l'horizon, alors que je suis debout dans le bateau, je sais qu'il y plus de 2 mètres (donc ma petite taille plus la hauteur du cockpit) , ce qui nous fait un petit 4 sur l'échelle de Douglas.

En dessous, difficile de dire si c'est 50 cm ou 1m, au dessus, elle sont joliment grosses, mais dire si elle font 2m50, 3m ou plus (j'ai pas encore du voir ça je pense, en fait)...

Quelqu'un a un truc assez "cartésien" ?

L'équipage
16 déc. 2012
16 déc. 2012
0

Bonsoir. Voilà un bon truc. Pour ma part, si les crêtes passent au dessus des barres de flèche, je les estiment à 4m et quand je vois un chalutier à proximité qui disparaît lui aussi dans les creux, celà corrobore mon estimation.

16 déc. 2012
0

trés difficile de le dire , pendant la tempête de 2003 il me serait impossible de dire la hauteur, mais je sais qu'a la sensation elles devaient être monstrueuses .André

16 déc. 2012
0

Dans les ouvrages techniques on parle de "hauteur significative des vagues au tiers" ce qui correspond à la hauteur moyenne du tiers supérieur de toutes les hauteurs d'un train de vagues pendant un certain temps (trois heures au minimum).
Cette valeur est nommée HS1/3. C'est cette valeur qui est prise en compte dans les calculs d'énergie apportée aux objets flottants ou fixes en mer par les vagues et la houle.

Par une étude statistique on calcule que la vague maximale qui correspond à la Hs1000 est environ 1,86 fois supérieure à cette moyenne . Considérant une période de 10 à 12s la vague de Hs1000 arrive toutes les 3 heures environ.

On constate par ailleurs qu'un observateur entraîné dont l'oeil fonctionne par comparaison et intégration, donne naturellement le Hs1/3 quand on lui demande qu'elle est la hauteur de la mer.

Pour résumé: quand on dit qu'il y a 1,00 m de creux, il peut y avoir de temps en temps une vague de 2,00m.

16 déc. 2012
0

en tout cas, qu'elles sont belles, les hautes vagues et grandes houles, on a tjs tendance à les surestimer tant elles impressionent !

17 déc. 2012
0

Pendant notre trajet transatlantique (U.S - Irlande) nous avons rencrontré des vagues qui montaient à environ 6m, lors des quelques tempêtes qu'on a eu. C'est très subjectif, comme on l'a dit. Les stations pétrolières dans la Mer du Nord voient parfois passer des vagues qui dépassent 25m. Ça dépend d'où on est, et les conditions qui existent.

17 déc. 2012
0

Je me souviens, lors d'un long bord de grand largue sur le Belem avoir regardé les vagues arriver sur l'arrière et de ne plus voir l'horizon alors que l'on était debout sur le gaillard d'ariière...
Une estimation me fut donnée entre 4 et 5 mètres alors...
Mais, quand on est dans le creux, c'est vrai qu"elles paraissent énauuurmes!

17 déc. 201217 déc. 2012
0

Bonjour!
Ce que tout le monde sait;
Les vagues affectent le dessous de la surface jusque la demi-longueur d'onde (grosso modo). Donc pour une distance crête à crête de 100m c'est "sensible jusqu'à 50m sous la surface.
Quand il y a des hauts fonds les vagues peuvent lever et briser. Le vent contre courant a son importance sur la pente et sur la hauteur.
Quand se combinent haut fond, vent contre courant, "HS1000" et un obstacle en surface on a un sujet de photo. Dans le même temps comme il y a toujours une surenchère possible au déjà vu; l'observation peut s'accompagner de poils qui se dressent (même mouillés), d'un frisson qui descend le long de la colonne, éventuellement complété par un réflexe de fuite venu du fond des âges mais contrarié par les circonstances; le lâcher dans le froc... :-D :-(
La houle résiduelle d'un régime né à quelques centaines de km est détectable quand on est mal réveillé grâce au régime moteur RRRR dans la montée rrrrrrrrrrrr dans la descente ou l'aiguille du speedo quand on en a un.
En kayak pour le même effort on accélère ou on rame dans le clapot c'est rigolo jusqu'à ce que se rapprochant de terre les monstre de dressent à nouveau et explosent sur la côte acore ou avalent le rocher sur lequel on voyait un beau spot pour planter la canne et le pique nique...
La vague de Tsunami au petit matin, qui fait planer le bateau immobile retenu par son mouillage sur une mer quasiment plate. Puis quand on se tourne vers la côte, les cocotiers descendent sous le niveau apparent de l'eau avant de réapparaître secoués comme des pruniers voir arrachés sous l'effet de l'avancées des eaux qui suit le déferlement ou pas le déferlement selon la pente du fond à proximité de terre... :lavache: :-D

Tout ça pour dire que pour évaluer la hauteur, je m'en remets aux bulletins météo pour corriger mon évaluation in situ;

« quand même celle là elle était "comac" »,
« y sont optimistes à la météo »
« bof quels exagérateurs! »
« je suis un miraculé »...
:tesur: :lavache:

17 déc. 201217 déc. 2012
0

Il y a ça aussi le i-pifomètre :
appfinder.lisisoft.com[...]te.html

17 déc. 2012
04 fév. 2020
0

ne pas confondre houle et vagues...
on estime pas du tout de la même façon la houle et les vagues (déferlantes) sur notre littorale (parole de vieux surfeur compétiteur)...

04 fév. 2020
0

Complètement d'accord avec Arno.
Mais il faut dire que le Sud du golfe est une zone où la différence entre houle et vagues est bien perceptible.

17 déc. 2012
0

question : quelqu'un ici à t'il déja pu "voir" son altitude GPS changer au rytme des vagues?

moi, non, mais quand ca pourrait peut être commencer à se voir, je suis un peu occupé à autre chose.

17 déc. 2012
0

N'oublie pas que la précision du GPS est notablement moindre en altimétrie.

17 déc. 2012
0

Exact, les parapentistes et autres du vol libre peuvent confirmer. Jusqu'à 140m d'erreur (cent quarante mètres!).

4 à 5 m de creux en Atlantique, hors du plateau continental, c'est banal puisque la longueur d'onde est de 200 à 300m et c'est bien souvent la houle.
En Manche/Mer du Nord et Med c'est différent car là c'est la mer du vent et la longueur entre crêtes étant courte, les lames sont plus abruptes et l'effet kiss-cool renforcé d'autant.

Ce qui intéresse le marin, c'est ce qu'il prend dans la tronche alors même avec 2 m de creux, s'il y a des trains de houle différents, on peut avoir cumul et une vague "monstrueuse" ( 6m) se créée pour quelques instants. Le tout est de ne pas se trouver sur son passage, surtout si la hauteur moyenne est déjà de 5-6m. Sinon c'est joli...vu de pas trop près.

17 déc. 2012
2

Moi je sorts mon double décamètres, je vais au creux de la vagues, je prends aussi une équerre, pour mesurer l'angle de la vague et ne la prendre que sur la hauteur, et voilà.

La semaine dernière, j'en ai mesuré ainsi une à 262,7 cm en longueur hors tout (donc avec l'écume) et 227,4 cm longueur totale (sans l'écume).
:lavache:

17 déc. 2012
1

pour apprécier à peu prés la hauteur de la houle il faut regarder sous le vent du bato pas celle qui arrive qui parait toujours plus grosse qu'elle n'est .
le cycle des vagues est de 7 c'est aprés une periode plus calme qu'il faut les compter juste après la 7eme la suivante est plus petite .
C'est comme ça que nous faisions pour nous mettre à l'eau de la cote pour passer la barre à la nage .(UN PEU FOUS QUAND MEME)sur la cote sauvage du croisic
alain

04 fév. 2020
0

cette histoire de 7 est une aberration! tout dépend des trains de houle, de la fréquence, période etc...

04 fév. 2020
0

J'avais récemment lançé un fil sur "La 7ième vague" récemment.
*Il en ressortait que ce n'était pas une aberration. *

04 fév. 2020
2

je surf depuis plus de 30ans, près de 20 ans en compétitions, des milliers voir dizaines de milliers d'heures dans l'eau au peak en attente de bonnes vagues, si c'était une sur 7, je m'en serais rendu compte et ça se saurait dans le monde du surf.
cela fonctionne par séries, pas toujours identiques, des fois 3, des fois plus ou moins dans une series qui sont plus grosses que les autres (interséries).
les vagues (déferlantes) que nous surfons sont le point d'arrivée de la houle océanique qui vient buter sur les bancs de sables du littoral, à ce moment précis, il devient facile de les observer et analyser leur taille, puissance, volume etc... et donc de se rendre vraiment compte de cet effet de série.

17 déc. 2012
2

Moi je me souviens de "la nouvelle vague" des années 60, je ne sais pas combien elle faisait mais elle a mis du temps a redescendre :acheval: :acheval: :acheval: :acheval:

17 déc. 2012
2

Sinon, quand t'as pas trop l'habitude, si tu te dis "Waou, celle la, elle faisait au moins X m :lavache: "

Tu divises X par deux et tu as à peu près la hauteur de la vague.

:langue2:

17 déc. 2012
2

après avoir soustrait l'âge du CPT, ce qui comme chacun sait, n'est pas un détail pour les Héoïstes

17 déc. 2012
1

Avec l'habitude on les trouve moins haute. Au début, 15 noeuds de vent et des creux de 1.5m c'est la tempête du siècle. Après c'est un lac.

Je me souviens de ce qu'a dit mon ami en s'approchant de la Corogne là ou l'océan était nettement moins furieux: "Putain que ça fait du bien le calme !"

Y'avait encore 3 à 4 mètres de creux et 25 noeuds de vent. :whaou:

17 déc. 2012
1

:oups: ...tout ça pour dire que personne ne sait :scie:

Bon, je retiens le lien de TRES, le but, vous l'aurez compris, c'est de pouvoir mettre sur un bulletin météo une appréciation personnelle de la chose (papeur, unpepeur, peurtouplein et Oscours :langue2:).

17 déc. 2012
1

Je consulte la bouée marégraphe la plus proche !

www.previmer.org[...]ue_nord

17 déc. 2012
0

Ha ben ça, avec le petit graphe, c'est bien lisible ! :pouce:

17 déc. 2012
1

a cette saison elle sont froides,et quand elles mouillent,elle sont toutes trop grandes.

17 déc. 201216 juin 2020
0

d'après vous car ce jour là je n’ai pas mesuré

photos prises à bord d'un first 24 entre le Frioul et l'estaques en 1987

18 déc. 2012
1

Comme ça je dirais 4m.

La vague ne paraît pas trés cambrée, il n'y a pas de déferlante en haut et il n'y pas d'eau qui coule en cascade sur la face intérieure.

Cela fait penser à une houle qui vient de loin suite à un méchant coup de vent au large. Au moment de la photo le vent devait être inférieur à 30 noeuds.

18 déc. 201218 déc. 2012
1

en photo on n'a pas assez de recul il faudrait un horizon artificiel pour comparer ,sur les transats il n'est pas rare d'avoir 10M de creux le sommet des vagues est espacé de 300M ce qui reduit le fetch on a l'impression de naviguer parmi
des collines il ne manque que les pommiers et les vaches
alain

18 déc. 2012
0

Exact, même si je suppose que fetch est à remplacer par cambrure.
Je me souviens d'une approche des Canaries depuis le nord suite à un méchant baston entre Madère et les Açores en Décembre. La houle résiduelle était de 6 à 9m, pas dangereux mais spectaculaire. Dans les creux nous perdions complètement de vue les cargos à quelques milles.
Le danger ce n'est pas la hauteur mais la cambrure.

03 fév. 2020
0

Je relance un peu le sujet sur la difficulté à estimer la hauteur des vagues.

Dans cette vidéo la vague qui passe est estimée à 5-6m par l'équipage.

On sait que sur une vidéo les vagues sont écrasées. Ici le bateau à l'air de bonne taille, mais il ne bouge pas tant que ça.
6m c'est à peu de chose prêt la hauteur à laquelle se trouve le premier étage de barre de flèche sur notre 35 pieds, par rapport à la mer.

J'aimerai savoir si les 5-6m ici sont plausibles, pour mieux visualiser la hauteur des vagues annoncée par les bulletins météo.

Merci, bonne soirée

03 fév. 2020
0

comme tu le dis la caméra réduit considérablement la hauteur des vagues et pour comparer avec ce que je filme et ce que je vois en réalité, je pense que dans cette vidéo les vagues font bien ce qui est annoncé.

Pour ma part je compare mon ressenti et mes vidéos à ce qui est annoncé par la météo ou mesuré pour les bouées. Et en vidéo ça a l’air insignifiant avec 4 ou 5 mètres.

pour être vraiment impressionnant il n’y a bien souvent que les vidéos des skippers du vendée globale dans le grand sud, avec la vitesse qui rajoute des sensations.

03 fév. 2020
0

Difficile à apprécier
Je sais que mer agitée en manche ça secoue déjà fort. Surtout en dart.

Ce n’est pas pareil si elle arrive de l’arrière ou de l’avant

Après les pires que j’ai eu en habitables se sont des vagues pyramidales créées par les réflexions sur la digue sud du port de Boulogne sur mer

Là aussi difficile à estimer ça paraît toujours plus gros que ça n’est

03 fév. 2020
0

Bonjour,

A proximité des côtes, avec le sondeur en mesurant depuis la crête puis depuis le creux...
Sinon cela dépend de la longueur de la houle... il me souvient dans le golfe de Gascogne avoir réévalué la hauteur en croisant un cargo on s'est rendu compte qu'il y avait bien 5 m!... non, tout seul sur la mer au de la de 3-4 m on ne sait plus trop... après 4 m de longue houle c'est pas bien méchant alors que 4 m en Méditerranée avec 35 noeuds ou plus... ça tarte.

03 fév. 202016 juin 2020
0

Celle-ci est plus haute

03 fév. 2020
1

Si le GPS n'est pas assez précis, il y a ca avec une précision de 30cm
www.sparkfun.com[...]s/11084
à brancher sur une "Raspberry pi" par exemple...
D'ailleurs je crois que c'est ce que je vais faire quand "Open plotter 2" sera totalement opérationnel...

Je saurais enfin la hauteur de mes aventures...

04 fév. 2020
0

Intéressant cet outil, je me le mets de côté.

04 fév. 2020
0

En mer, il y a 3 points de repaire faciles;
pour moi: Le franc bord 90 cm
la filière env 1,50 m
les barres de flêche 5 m
En observant bien, on arrive à se faire une très bonne idée.
Une seule fois, j'ai été obligé d'admettre les 5 m atteints. c'était sur un passage particulier.
Généralement en Manche par mer forte au large j'ai évalué 3 m 3,5 m. c'est déjà beaucoup pour un petit bateau.
JJ

04 fév. 2020
1

Pour ma part, je me range à l'avis de K.Adlard Coles, qui est de dire que la hauteur des vagues que l'on voit est une illusion d'optique. J'utilise donc sa technique, qui consiste à estimer la hauteur par rapport à un repère connu (le mât), et je ne garde que 3/5 voire moins de cette estimation. J'ai constaté que cela correspond mieux à la réalité des prévisions et observations des stations météo, et que les valeurs ainsi trouvées sont beaucoup plus réalistes.

04 fév. 2020
2

Une estime de la hauteur peut être faite en aligneant visuellement la crête d'une vague avec l'horizon: par exemple j'ai le plancher du cockpit environ 70cm au dessus de l'eau, je fais 1.80m, quand je me tiens debout et le bateau est dans le creux d'une vague dont la crête est alignée avec l'horizon, sa hauteur sera de 2.5m. Bien sûr hauteur de la vague individuelle.
Pour mesurer des vagues de 4-5m il faudra donc se mettre debout sur le rouf et regarder l'horizon, grimper sur le mât pour des vagues encore plus hautes, attention quand-même -:)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (58)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021