hauteur 3ème ris: vos avis

bonjour,
en cours de devis pour une nouvelle GV que je choisis à 3 ris (2 automatiques bôme Selden + 1 à 2 bosses semi auto), l'un des voiliers me propose pour les dimensions suivantes: 13.40 x 4.65:
1er ris à 1.65m (comme sur ma voile actuelle)
2ème à 3.65m (idem)
3ème à 6.00m.
Un autre voilier me propose lui soit 2 ris à 40% du guindant pour le 2ème (5.35m si j'ai bien compris), soit 3 ris à 43% pour le 3ème (soit 5.76m).
J'ai bien compris que la hauteur des ris dans mon cas est conditionné par la bôme avec les ris auto, et par mon programme qui reste de la navigation "long cours" et dont le 3ème ris est surtout fait pour les navigations musclées "imposées".
Quel est votre avis pour la hauteur des ris, en particulier pour le 3ème ?

L'équipage
27 jan. 2015
27 jan. 2015
0

Les ris se mesurent en pourcentage de guindant restant par rapport au guindant gv haute. Effectivement, les hauteurs de ris sont conditionnées par les poulies de renvois sur la bome, mais on peut faire un ris un peu plus court ou déplacer une poulie. Personnellement, j'ai 3 ris à 13%, 27% et 43%. Le 3ème est pour le large musclé. Ensuite, il vaut mieux la ferler complètement

27 jan. 2015
1

Je me suis jamais servi du troisième ris, je suis probablement trop prudent mais j'ai jamais eu de soucis dans le très gros temps en rentrant toute la GV.

27 jan. 2015
0

bonzi, dans mon cas:
13% = 1.74m
27% = 3.61m
43% = 5.76m
C'est cohérent avec d'une part ce que j'ai et de l'autre avec ce que l'on me propose. Merci de ce retour.
Question emploi du 3ème, je ne sais pas. Je ne me suis jamais retrouvé dans une situation ou je devais ferler complètement. J'aimerais d'ailleurs bien savoir à quelle vitesse de vent vous ferlez complètement suivant l'allure.
Mais je n'aimerais pas non plus me retrouver arrêter dans un très fort vent Lord-M (pas mal ton profil...).

27 jan. 2015
0

En cas de très gros temps, une trinquette (et tu seras à l'heure à l'apéro).

27 jan. 2015
1

Complément de profil de Lord-M
Simon Cussonet
Torel Eure (27) :mdr:

:acheval: :acheval: :acheval:

27 jan. 2015
0

Si trinquette il y aurait, ce serait sur enrouleur. J'ai bien réfléchi, pas d'étai largable avec un étai à installer, à souquer, une voile à endrailler, des écoutes à ramener, etc...
Un enrouleur ou rien. A la limite, ce serait plutôt un stormbag dans un premier temps.
Mais ceci n'est pas le sujet. Le 3ème, à partir de et jusqu'à quelle force?

27 jan. 2015
0

Je vais peut-être dire une bêtise, mais 14cm de différence entre les 2 propositions pour un mât de 13,5m, ça ne me parait pas fondamental, autrement dit les 2 "fournisseurs ont bon", puisqu'ils proposent la même configuration en réduction maximum, c'est déjà un bon point.

Je rajouterais que quand on achète une GV, on doit avoir un minimum de confiance dans son maitre voilier, sinon, on risque d'être très malheureux.

Cela dit, il reste vrai que le choix entre 2 et 3 Ris, reste le choix du skipper en fonction de la connaissance de son bateau et de sa façon de naviguer.

En cours d'achat d'une GV moi aussi, je n'ai pas pu me résoudre à rester sur 2 ris, même si je n'ai jamais pris, comme Lord M, le 3eme sur ma voile actuelle. Le prix est moindre, le poids de la voile aussi, et la gestion sur la bombe et la chute également. Je ne passe plus la 3eme bosse pour mes navigations ordinaires, surtout en cas de prise de ris automatique, ce qui n'est pas mon cas, même si je trouve la solution SELDEN sympa, c'est un peu cher...

Je préfère malgré tout garder cette progression dans les réductions, mais un cata est beaucoup plus sensible à la surface de voilure qu'un mono. Le 3eme ris, c'est pour moi un peu comme une assurance, on le prend, mais on espère ne pas avoir à l'utiliser.

27 jan. 2015
0

Bonjour,
Ce qui m'interpelle dans les côtes qui te sont données, c'est que tu ne peux te rendre compte de ce qu'ils te proposent réellement.
Ce qui est sûr, ce sont les surfaces diminuées et restantes, sachant qu'une voile n'est pas un triangle.
Généralement, on admet approximativement :
- 20 % de la surface
- 40 % ""
- 60 % ""
Et chacun y met son grain de sel en fonction de sa façon de naviguer.
JJ

27 jan. 2015
1

Sans connaitre les hauteurs exactes de ris de la GV dont j'ai utilisé plusieurs fois le 3ème ris (voilier 11m, GV 30m2, déplacement 7t, quillard remontant bien au vent) : je me suis retrouvé plusieurs fois à faire du près au ris 3, et me suis dit à chaque fois que j'aurais aimé que la voile soit plus petite encore.

Vu que le ris 3 ne se met pas trop quand on s'amuse mais plutôt par nécessité à un moment ou le 1/4 de noeud ne compte plus des masses, je trouve logique d'avoir un gros ris 3 (donc une petite GV arisée).

Je précise que c'était un bon bateau de près raide à la toile (Shogun), et que je n'aurais certainement pas été au près dans les mêmes conditions avec un dériveur (que j'ai maintenant, ça n'est pas une attaque anti dériveur hein !).

27 jan. 2015
0

J'ai un génois et une trinquette avec chacun leur enrouleur. L'intérêt de la trinquette sur enrouleur c'est qu'on peut encore réduire de moitié si ça grimpe fort. Faut dire qu'avec un artimon le bateau reste équilibré mais ça remonte pas à plus de 45° du vent. On reste aussi plus tranquille en gérant cela de l'arrière plutot que d'aller prendre le troisième ris, car souvent il n'y a que deux bosses de ris. Ça facilite pas les choses !

27 jan. 2015
0

c'est ce que je me dis aussi. Mais j'avais un peu peur que le 3ème soit très haut. Mais dans le fond ça n'est surement pas jamais franchement trop haut, et si on pense ça, c'est qu'il faut revenir au 2ème peut être.
Pour le voilier qu le met à 6.00m, il indique que la voile restante est comme, si je traduit, une voile de cape (trysail)
Petite question technique: vous préférez quoi comme système pour faciliter le passage des bosses dans les ponts d'amure et de bordure pour les ris auto? Oreilles de chien, poulies, oeillets à friction? Oeillets simples?

27 jan. 2015
0

sur une voile a trois ris ou a deux ris si le dernier ris est egal sur les deux voile la sécurité est respecter......NOM

27 jan. 2015
0

Il y a aussi ce fil concernant ce sujet.

www.hisse-et-oh.com[...]les-ris

27 jan. 2015
1

b jr,
je n'ai utilisé qu'une seule fois le troisième ris sur le hood 38
pour nous mettre à la cape pendant 7h entre madére et graciosa dans une tempête tropicale non prévue.
j'en ai encore des frissons ...
donc même si ça ne sert qu'une fois autant en avoir un
alain

27 jan. 2015
1

Je m'en sers régulièrement (1 fois tous les 2 ou 3 ans) vers 30 -35 nds de vent selon l'allure. Ca permet de calmer le jeu de nuit pour le pilote en conso électrique et l'équipage en gite et mouvement brusque. Étonnamment la vitesse moyenne du bateau ne diminue pas. Et si ca monte encore, il y a de la marge en enroulant le génois

27 jan. 2015
0

je ne me suis jamais posé la question, je prends la voile comme le voilier la fait et pi c'est tout

27 jan. 2015
0

J'avais pas mal cogité pour les ris de ma GV, 2 ou 3? Finalement et comme je régatais seul ou á deux et que le bato est vite très gitard j'ai opté pour deux ris mais étagés de telle façon que le deuxième corresponde á ce qui serait un troisième.
Ça fait moins de complications de bouts, quand je prends un ris je prends un ris, et quand c'est trop dur mon boat marche fort avec presque rien. De toute façon si le bateau est survoilé chez moi c'est le foc qui est urgent, la GV donne le temps de réfléchir et de réduire ou de tout baisser. Donc si plus de 15/20nds c'est le premier ris, puis le petit foc, puis le deuxième ris, puis plus rien de GV, puis...je ne sais pas, je suis arrivé á 55nds (orage, pas "tempête") sous petit foc seul, (c'était pas du près), mon tourmentin est tout neuf. (Sur les photos de mon compte on voit bien la hauteur du 1er ris, il y a aussi un ris de fond que je n'ai jamais utilisé, j'arrive bien á aplatir la voile sans ce truc.)

28 jan. 2015
0

évidement avec un aphrodite ,mais le ris de fond avant le 1er ris est très utile
l'essayer c'est l'adopter
alain

27 jan. 2015
0

Je repose la question: vous préférez quoi comme système pour faciliter le passage des bosses dans les ponts d'amure et de chute pour les ris automatiques? Oreilles de chien, poulies, oeillets à friction? Oeillets simples?

27 jan. 201516 juin 2020
0

Je n'ai pas de ris automatique, mais j'avais sur mon ancienne voile des poulies Harken à rouleau sur la chute. Elles étaient un peu trop raides et acceptaient mal les angles de la bosse ne sortie de baume. Pour ma nouvelle voile, le voilier m'a proposé de les mettre au guindant à plat sur la voile, voir exemple sur photo. Et des ANTAL spéciales ris sur la chute. Si ça peut vous donner des idées, remets les photos. Je n'ai pas encore décidé.

27 jan. 2015
0

mois c'est pareil j'ais plus de 3em ris mais mon 2em ris correspond a mon ancien 3em ris.
de toute façon j'ais jamais mis mon 2em ris quand j'en avais 3
maintenant mon 1ris me met déjà bien en sécurité....et j'espère ne pas avoir a mètre mon 2em ris un jour.....
Sa sera déjà assez compliquer de mètre ce 2em ris alors pourquoi multiplier les ris de toute façon mon génois a enrouleur permet de moduler la surface de ma voilure

28 jan. 201516 juin 2020
1

Je ne trouve pas cela très pertinent de parler de pourcentage de surface pour définir où doit être le 3ème ris, surtout si on ne connait pas le bateau et son comportement dans le vent fort.
C'est en naviguant par temps musclés que chacun doit savoir quelle surface de voile son bateau peut tenir, selon la force du vent.
Je sais, par exemple que je suis confort au près par force 7 avec 17 m2. Alors, soit une trinquette de 17 m2 seule, soit mon 3 ris (6,2 m2) + trinquette lourde (10 m2).
Par vent fort, la trinquette seule, remonte au vent. Mais les virements lof pour lof ne sont pas toujours évidents sans GV si le bateau n'a pas assez de vitesse. La voile d'avant seule a tendance à faire abattre, et si les vagues sont hachées, le bateau perd trop de vitesse, et ne vire pas... Il vaut donc mieux, au près, garder une petite GV.
C'est là que j'en viens à la question "quelle surface pour le troisième ris ?" Eh bien, suffisamment petite pour que le bateau la supporte par vent très fort. Perso, je ne suis pas contre un 4ème ris, pour pouvoir réduire encore plus !
J'ai fait un tableau (à partir de tests sur MON BATEAU) qui me donne une idée de ce que MON BATEAU peut porter (au près) selon le vent, moyennant des variantes (ci-dessous). Car pour chaque bateau c'est différent. (force 9, je n'ai pas encore testé... donc, je suppose...)


28 jan. 2015
0

Bonjour,
En fait tu fais très bien la démonstration de ce que j'avançais.
"Et chacun y met son grain de sel en fonction de sa façon de naviguer" et on peut ajouter et de son bateau effectivement.
Et c'est très juste.
JJ

28 jan. 2015
0

Les RSO du RORC demandent au minimum 2 ris en cat 3 permettant de réduire au moins 40% du guindant, ce qui permettrait de faire face à la plupart des situation.

Ensuite (35+) c'est voile de cape

28 jan. 2015
0

La proposition qui m'a été faite avec le 3ème ris à 6.00m correspond à 44 % environ de la hauteur du guindant.
Toujours environ, il resterait 15 m2 de voile sur 34 et quelques du départ. Ce qui, d'après le voilier, correspond à une voile de cap.
Personnellement, ça me rassurera d'avoir une GV qui puisse s'adapter au gros temps, d'autant que je ne mettrai pas d'étai largable je l'ai dit.

28 jan. 2015
0

cape...

28 jan. 2015
0

Je pense à l'usage que 42 à 44% est bien au large en ris 3 : confortable et rassurant. Le bateau marche encore très bien. Je préfère 44% en 3 ris que 40% en 2 ris ca réduit un peu plus dans le baston sans avoir de gros trous entre 20 et 30nds qui sont les conditions fréquentes.
Je n'installe la bosse de ris 3 que si la météo prévoit du costaud car ça alourdit la chute de la gv et complique la gestion des prises de ris 1 et 2

28 jan. 2015
0

Bonjour,
Sur GV de 63 m2, troisieme ris à environ de 40% de la surface GV, soit 25 m2, et voile de cape sur rail separé de 13m2. A l'avant trinquette de brise 15m2 sur etai larguable, et tourmentin 6m2

28 jan. 2015
0

je crois que les Hanse sont particuliers en ce sens que le génois est sur rail autovireur donc de petite taille par rapport à la GV. Est ce que ça change le pb, je ne sais pas.

28 jan. 2015
0

Sur les étape 30i, 26i et peut être d'autre model. Le foc auto vireur était proposer en standard
j'ais donc un 30i qui était équiper comme ca.
personnellement c'est super chiant dans la petol car il est difficile de bloquer la voile d'un cote sauf a aller devant manipuler le cran qui se trouve sur le rail....et après elle se retrouve a contre quand tu change de bord
cette voile passe d'un cote a l'autre en permanence et sa tap en bout de rail. L'ancien proprio d'après le chantier qui entretien mon bateau ma dit qu'il avait du renforcer les butée..
Apres deux saison j'ais fait installer un enrouleur, des rail harkem pour les écoute de génois, changer l'étai et fait tailler un jolie génois en coupe orienter ou radial.
le bateau démarre bien mieux dans les riser...
Navigant très souvent seul, l'argument qui dit que sa facilite les manouvres l'auto vireur est pour mois irrecevable.
meilleur cap au près aussi
par contre le rail sert a attacher l'annexe dégonfler, ou le sac de spy aujourd'hui
voila mon expérience...qui n'engage que mois
tout les 30i que j'ais croiser on fait de même

28 jan. 2015
0

Bonjour,
Je ne pense pas que cela change le probleme. Pour mémoire le plan de voilure standard du Hanse 430 prevoit un genois à recouvrement d'environ 61m2.
A l'expérience, la surface retenue pour notre GV au troisième ris s'est avérée un peu grande, et nous avons été amenés à affaler la voile et continuer sous foc seul.
Depuis la voile de cape a compensé ce handicap.
La prochaine GV aura un troisième ris de 20m2 environ.
En ce qui concerne les avantages et les inconvenients du foc autovireur, ce n' est pas le sujet de ce fil...mais pourrait être celui d'un autre!

28 jan. 2015
0

Je crois qu'il ne voulais pas parler de "foc auto vireur", il disait simplement que, de ce fait, le foc est petit. Ce qui donne une importance différente à la GV. Et ça, ça change le calcul.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (162)

un éléphant ça trombe

mars 2021