Haut parleurs exterieurs et pillote automatique

Bonjour,
Je suis tombé dans le panneau ... comme d'autre surement, j'ai installé des hauts parleurs exterieures, a 50-70 cm de mon pilote.
Du coup grosse perturbation sur le pilote.
Est ce que quelqu'un a essayé de mettre une cage de faraday pour limiter la diffusion magnetique !

L'équipage
28 juin 2006
28 juin 2006
0

non mais
il y a des HP a faible champ comme pour les télés ou les satellites home théatre.

28 juin 2006
0

je sur sur
que je me serai fait avoir également!

28 juin 2006
0

facile

il suffit de faire écouter au bateau sa musique preferée, il naviguera tranquillement tout seul sans besoin de pilote

:-)

28 juin 2006
0

Rasure toi
t'est pas le premier , et tu seras pas le dernier ........... ;-)

28 juin 2006
0

y a qu'a...
coupler au gps.
ou mettre les HP plus loin.
sinon cage de Faraday, y faudra te mettre dedans pour entendre. :-p
:reflechi:
autre solution : écouter les sirènes. :cheri:
bonne mer, en écoutant la danse des canards, tu tourneras bien en rond...
amicalement,
Simbad

28 juin 2006
0

faut qu'on
joue sur la balance de la radio, pour régler le volume babord tribord des hauts parleurs, comme ça le pilote ira vers .........

28 juin 2006
0

solution simple.
les pilotes modernes peuvent être montés à tribord ou babord ( voir la notice pour les paramètre à modifier )

Tu éloigneras peut-être suffisemment le pilote du HP, en ayant un trou plus petit à boucher !

PS : j'ai acheté un pilote ST 2000 neuf, moitié de son prix à un voisin de ponton qui avait oublié que son bateau était en acier.

On en fait tous des belles !

28 juin 2006
0

mouais,
surtout s'il a mis en stéréo, s'il change de bord il pourra vérifier que c'est bien la faute du HP.
c'est juste pour rigoler, mais des fois, ça peut lui éviter de répéter 2 fois la même bétise.
à+ :-)

28 juin 2006
0

Cage de Faraday
La cage de Faraday dérive les champs électriques
et non les champs magnétiques.
Pour se protéger des champs magnétiques il faut
des blindages en métal magnétque très particulier
du genre Mumétal (couteux et fragile).
On peut limiter les effets en éloignant
et en équilibrant (un peu comme pour la compensation).

28 juin 2006
0

mumetal, en vente chez Weber
J'ai eu une période mumétal et j'avais trouvé que Weber (mais le siège, à Ivry, pas le magasin dela rue de Turenne) en vendait. Ils m'ont dit que c'était cher, sans dire combien.

Yves.

28 juin 2006
0

Re-calibrer le compas du pilote
Même réponse que JPP sur la cage de Faraday: aucun intérêt!

Par contre, as-tu essayé de tout simplement calibrer le compas du pilote à nouveau?

J'ai eu le même problème que toi: j'ai un pilote (ST4000+) dont le compas est sur une cloison, et j'y ai installé un haut parleur extérieur, à 60cm du compas (manque de place).
Après l'installation du haut parleur, le pilote faisait un peu la gueule. Je l'ai re-calibré (procédure à trouver dans la notice), et depuis, plus aucun problème!

Leon.

29 juin 2006
0

Re-calibrer le compas du pilote
Comme Leon

Avec un Pilote TP 32 et des HP Euromarine 60 W (de memoire) à 75 cm environ, une calibration et tout va bien.
:-)

30 juin 2006
0

plomb
Les constructeurs d'enceintes pour PC posent une cage en plomb pour diminuer les perturbations electromagnétiques sur les ecrans cathodiques.
Perso, j'avais installé un tel coffrage sur des enceintes classiques autour de la bobine et de l'aimant et après plus de problème de déformation de l'image...
essaye, au prix du plomb... :-)

01 juil. 2006
0

c'est pas du plomb
c'est du mumétal qu'il faut , ça ressemble au plomb mais c'est plus cher (:&gt)
mais ça ne supprimera pas toute les fuites magnétiques (notemment vers l'avant des hp!)

si l'erreur est inférieure a 10°, recalibrer le pilote semble une excellente solution

ou déplacer l'unité pilote ou déplacer les hp!!!

je suis personnellement contre le pilote par une liaison gps , car tot ou tard on a une coupure de signal et le bateau s'envoie en l'air..
Par exemple quand on croise de prés un gros bateau de la royale dont le radar sature ton gps, et sous pilote auto, crac coup de barre en plein en route collision..

mais chacun fait ce qu'il veut etc..(:&gt)

01 juil. 2006
0

Michel
tu les sors d'où tes 10°? C'est indiqué dans la notice du pilote?
Dans mon cas perso, l'erreur devait être supérieure à 10°, selon mon souvenir.

Leon.

01 juil. 2006
0

Calibration
J'ai un peu bidouillé des compas fluxgate pour d'autres applications (guidage de véhicules terrestres). Je sais donc comment sont réellement réalisées ces calibrations.

Le compas fluxgate mesure le champ magnétique dans plusieurs direction (2 ou 3 classiquement). Le compas est en fait réalisé avec 2 ou 3 capteurs mesurant le champs dans 1 seule direction (latéral, longitudinal, vertical). Un peu de logique permet de déduire la direction du champ.

La calibration consiste en fait à déterminer la direction et l'intensité du champ magnétique parasite, qui est liée au "véhicule" sur lequel est monté le compas. En sortie de calibration, on a une valeur de champ magnétique "parasite" pour chacun des 3 capteurs. Il ne reste plus qu'à corriger chacune des 3 valeurs de champ, avant de calculer la direction du champ terrestre, à partir des mesures capteur corrigées.
C'est rigoureusement équivalent à tracer une courbe de compensation, mais c'est beaucoup plus simple à programmer!

Leon.

01 juil. 2006
0

Désolé, mais non!
Le principe que tu décris ne fonctionne pas. Diviser un tour "étalon" en pas, ca ne sert à rien. Ca dépend de la vitesse de rotation du bateau qui n'est pas constante pendant le phase de calibration, même si on demande dans la notice d'être le plus constant possible.
Et puis, comment repérer une mesure absolue? Où est le nord?

La méthode que je décris ci dessus semble être appliquée partout, dans tous les compas électronique (au moins ceux que je connais), et elle est fiable. Tu as compris ce que je décrivais?

En prenant les mesures extrèmes (positifs et négatifs) des capteurs X, Y sur un tour complet, on voit assez facilement de combien il faut compenser chaque mesure. En théorie, si aucune perturbation n'existait, ces valeurs extrèmes seraient symétriques. Il suffit de prendre la valeur "constante" (la moyenne de 2 mesures extrèmes dans une même direction) pour obtenir la valeur à compenser dans chaque direction.

Après, les notices demandent une vitesse de rotation faible et constante, pour être certain que le capteur va bien mesurer ces valeurs extrèmes, et de ne pas les rater.

Leon.

01 juil. 2006
0

explication
&gt Là ou je ne te comprend pas encore c'est la
&gt manière que tu utilise pour découvrir dans
&gt quelle direction tu est en réalité pendant que
&gt ton observation des capteurs te donne un
&gt gisement reconstitué pour le N. La différence
&gt entre valeur reconstituée et réalité te donnera
&gt l'erreur de la méthode.
L'erreur (supposée effectivement comme un champ magnétique constant dans le bateau) se déduit, avec un algorithme simple: dans chaque direction de chaque capteur (X par exemple) c'est la moyenne des 2 mesures extrèmes sur 360° dans cette direction.
Exemple (unités arbitraires): si le capteur "longitudinal" mesure, sur un tour de 360°, un champ maxi de +120, et le minimum de -80, alors cela veut dire que le champ perturbateur est de +20 dans le sens longituninal, et que le champ terrestre au moment et à l'endroit de la mesure, est de 100.
Cette valeur de "100" est également utile, car elle permet de corriger la sensibilité (=gain) du capteur en question.
En faisant de même pour le sens latéral, on obtient toute les corrections à appliquer.
Avec ça, tu n'as pas besoin de connaitre un quelconque alignement, ou relevement manuel pour corriger.

Après, pour une mesure, c'est simple: on mesure le champ observé, on lui soustrait le champ perturbateur (appris lors de la calibration), et on en déduit le champ réel.

Si le compas n'est pas parfaitement placé et orienté dans le bateau, une petite correction de quelques degrés peut être nécessaire, elle se fait manuellement. Normalement, c'est la seule correction à appliquer à un fluxgate.
Contrairement à un compas mécanique, le capteur fluxgate n'a pas d'erreur "constante", de décallage constant en degré.

Donc, si on mesure un maxi en longi, on sait qu'on va vers le nord (ou vers le sud).

Leon.

01 juil. 2006
0

juste au pif
un ordre de grandeur en comparant à une deviation acceptable de compas, au dela de 10° je trouve que c'est un peu risqué car ça veut dire que le champ magnetique terrestre est vraiment distordu, mais bien sur si la calibration permet plus,tant mieux.

au fait comment marche cette calibration? est-ce un simple offset ou une vraie correction de déviation sous divers angles de cap?

01 juil. 2006
0

calibration, la méthode
Dans le cas du autohelm/raymarine/raytheon la procédure de calibration consiste à faire un ou deux 360° bien stable, bien constant et tout et tout et à en prévenir le programme.
On imagine aisément que ce dernier sait trouver un début et une fin de 360° (même gisement qq soit l'erreur) et une durée, diviser cette derniere par 360° et dire que tous les tant de durée on a fait 1° et que s'il mesure + ou - c'est de ça qu'il faut corriger la mesure (ou faire ça tous les 10 ou 20° s'il veut une courbe à la classique)

Pas con, d'ailleurs !

Yves.

01 juil. 2006
0

désolé, mais peut-être ;-)
Je n'ai jamais programmé de capteur de champs magnétique, j'ai juste lu une notice et essayé de comprendre ce qu'il y a derrière. Comme j'essaye de comprendre ce que tu écris.

Je parle d'une procédure automatique qui n'implique pas de se mettre sur un axe particulier ou de relever un alignement sous des routes variables, je parle d'un truc pour "chimpanzé de 6 mois" (== la plupart d'entre nous)

Il y a des points où il ne peut y avoir désacord même si j'ai omis (simplification) d'en parler :
- pas de pb sur la description des composants fluxgate et de leur assemblage pour une mesure disons dans le plan (pas de roulis ni tangage ni d'effet associé)
- bien sur la direction du N (ou du S, idem pour l'W et l'E) c'est le max de signal dans un des 2 (2 suffit pour ce discours) cadres orthogonaux. Mais on ne connais pas le montage du boitier par rapport à la ligne de foi du bateau, on peut juste dire que l'axe du boitier pointe vers le N (ou es perpendiculaire au nord). Dans la procedure raytheon on le confirme en précisant le déviation entre le compas élec et le compas mag du bord : "on aligne le boitier élec".
- "La calibration consiste en fait à déterminer la direction et l'intensité du champ magnétique parasite, qui est liée au "véhicule" sur lequel est monté le compas". D'accord bien sur mais comment détermine-tu le champs réel : le parasite c'est le réel moins l'observé, le réel on ne le connais pas sauf à faire des mesures (j'observe tel alignement) ou des hypothèses (le bateau tourne suffisement régulièrement et j'interpole entre des points connus)

Ce que je dis (et je peux me tromper bien sur) c'est qu'à défaut d'observation (y a que ça de vrai) on fait des hypothèses :
- hypothèse de symétrie du champs perturbateur (pas vrai sur un cargo ni sur un GRP avec coca à proximité mais suffisement vrai le reste du temps).
- de cette hypothèse on peut dire que lorsque le champs du capteur N-S est au max on est au N ou au S, et quand il prend la même valeur changée de signe on a fait un 180° et quand il reprend la même valeur c'est la fin du 360° (== reproductibilité)
- on peut faire l'hypothèse d'un champs perturbateur "harmonieux" pour en déduire à tout moment la direction du boitier ou du bateau par une construction vectorielle basé sur le module observé par chaque capteur (le NS et le WE). Si cette hypothèse n'est pas réaliste faut changer de type de compas et passer par un vrai truc de cargo.

Là ou je ne te comprend pas encore c'est la manière que tu utilise pour découvrir dans quelle direction tu est en réalité pendant que ton observation des capteurs te donne un gisement reconstitué pour le N. La différence entre valeur reconstituée et réalité te donnera l'erreur de la méthode.

C'est en réfélchissant sur cette impossibilité de reconstituer le réel que j'ai admiré l'artifice du 360° à vitesse constante.
Bien sur il faut faire l'hypothèse d'une rotation constante permettant d'en déduire des direction "vraie". Mais c'est ça ou demander à un observateur de dire la direction d'un alignement sous une route donnée.

Où me goure-je ? comment peut-tu t'affranchir de la connaissance du gisement réel du N sous une route donnée, qui te dis quelle route tu suis lorsque le WE donne un max ?

On devrait y arriver ;-)

Yves.

  • si on fait l'hypothèse d'une vitesse constante de rotation on doit
01 juil. 2006
0

explication, c'est clair, en apparence
Entre temps j'ai relu sur le principe du fluxgate.

Faudra que je mouline un peu sur ce +120 / -80 qui donne 100 et sur le capteurs réduits à 2 (1 NS et 1 WE). A confronter avec le long texte sur le champs magnétique à bord des bateaux (les anticardinaux surtout) histoire de comprendre l'importance des éventuelles approximations.

Sur la correction d'offset (alignement du compas par rapport au bateau), c'est évident bien sur, et on corrige ça en même temps qu'on corrige l'erreur de direction du nord magnétique liée au déformation du champs terrestre par la cargaison du bateau

Bon, reste un dernier point, sur le site de Christian Couderc (www.voilelec.com[...]tes.php , la section consacrée au fluxgate) je lis "La résolution de la position se fait par comparaison à une table angulaire (look-up table). Une table approximative est préchargée par défaut à la première mise en route du pilote, puis optimisée par la procédure classique d'alignement consistant à faire un tour le plus régulièrement possible en trois minutes. Il faut réaliser la procédure sans vent ni clapot, la précision finale en dépend."

1 partout ? ou me goure-je encore ?

01 juil. 2006
0

c'est pas du plomb, suite
Michel, ton gros navy qui perturbe le GPS me rapelle un looooong bief tout droit du canal du midi et ch... à mourir. J'avais installé le pilote (le modèle en prise directe sur la barre franche). Super , jusqu'à ce qu'on passe sous une passerelle, métallique bien sur. Le passage était étroit mais l'homme de quart était prompt.

Faut pas trop laisser ces électroniques sans surveillances, ce sont des perverses polymorphes.

Yves.

03 juil. 2006
0

Même bief surement
Sur le lateral à la Garonne, (canal du midi après Toulouse).

Sous la pluie, en Novembre, sous pilote, parfait jusqu'au passage du TGV, et la cap sur la motrice !!!javascript:WriteBinette(':-(')
mécontent

Souvenir amusant.

02 juil. 2006
0

c'est pas du plomb suite bis
je confirme l'emploi de plomb marche tres bien, c'est d'ailleurs ce que l'on retrouve dans les enceintes pour PC à 5 euros construites en chine.
maintenant si le pilote est aussi sur la cloison ca peut marcher

01 juil. 2006
0

Ceci étant il faut se méfier :
- de la vhf portable (faible)
- du récepteur radio portable (non négligeable)
- des lampes à secouer avec aimant permanent

et la liste est certainement plus longue.

02 juil. 2006
0

surtout
tous les haut-parleurs, m^me petits
tous les petits moteurs a aimant: rasoir, ventilateur, perceuse batterie..
tous les ecrans cathodiques (la petite télé pour voir zidane..)
et tout ce qui a pu étre aimanté sans le savoir (tournevis!!)

03 juil. 2006
0

Aussi
ne pas oublier le couteau dans la poche.

09 juil. 2006
0

Mumétal
trouvé par hazard en cherchant un APN...

www.mecamagnetic.fr[...]_fr.php

_/)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

Souvenir d'été

  • 4.5 (3)

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

novembre 2021