[Harmony52 et cargo roulier entre Ajaccio et Toulon/ dématage, secours hasardeux du cargo]

J'étais la par hasard quand le voilier démâté est arrivé en remorque de la snsm et a été amarré à 10 mètres de LW. J'ai pu parler avec l'équipage de 6 personnes en convoyage de Toulon vers la grece visiblement traumatisé mais soulagé qu'il n'y ait pas de casse humaine.
Ils étaient sur la route directe Toulon Ajaccio et ont été heurtés de nuit en // par un ferry cargo, assez bas, je ne vois que la CMN car la sncm ne fait plus que Marseille Ajaccio.
Les conditions étaient Force 6, travers, houle assez confort sur un 52 pieds le premier choc a entrainé le démâtage. Le skipper a eu le bon réflexe de mettre en marche Ar au moteur sans prendre de bout dans l’hélice, chapeau. mais le ferry paniqué qui croyait surement qu'ils coulaient les a heurté deux fois par l'étrave, une fois à l'avant ce qui a rasé les balcons. ils se sont réfugiés à l'intérieur mais l'étrave du ferry a broyé le cockpit, compas etc. ils ont hurlés gueulés mais en l'absence de VHF portable pas de com possible avec le ferry.
Ils ont appelé les secours sur le 118. La SNSM les a remorqué sur 30 milles. Le mat est encore attaché sous la quille.
ça confirme qu'un bateau en polyester c'est très très très solide. les dégâts apparents sur bâbord sont limités.

L'équipage
16 nov. 2014
16 nov. 201416 nov. 2014
1

"en l'absence de VHF portable"...
Sur un 52', je rêve....

16 nov. 2014
0

Et les secours sur le 118 ? :oups:

16 nov. 2014
0

le crossmed a du ordonner au ferry de cesser la bataille navale et de reprendre sa route. le ferry avait ouvert la porte du pilote probablement pour récupérer l'équipage

17 nov. 2014
0

Le mât était par terre, donc pas de VHF

16 nov. 2014
4

veille attentive ? ...... des 2 côtés ... :non:

16 nov. 2014
1

je ne connais rien de ce drame qui heureusement s'est bien terminé, mais effectivement sur un 52 pieds et sur le ferry l'ais, le radar et la veille visuelle semblent defectueuses, le rapport de mer devrait etre interessant a consulter

16 nov. 201416 nov. 2014
6

On rêve?
C'est arrivé de nuit? de jour?
sur le voilier il y avait un radar et/ou AIS en veille?
Après tout le patacaisse sur l'AIS/radar sur le Rhum pour ceux qui ont tapé dans un cargo ou une balise, là on est servi!
En tous cas, pléthore de systèmes certainement présent sur le ferry n'ont servi à rien... comme quoi, l'éléctronique ...

16 nov. 2014
0

Nuit

16 nov. 2014
2

Il n'y avait pas d'harmonie entre l'équipage et le voilier...

16 nov. 2014
0

:heu:

16 nov. 2014
0

S'il s'agissait d'un convoyage vers la Grèce on peut supposer que le bateau était équipé pour du cabotage en location et n'avait pas de radar.

16 nov. 2014
0

Bon au moins ils ont sauvé l'annexe!
:acheval:

2

Il n'y avait pas d'harmonie entre le ferry et le voilier.

17 nov. 2014
2

AIS ou pas
Radar ou pas

Il y a quand même des tas de trucs bizarres

Pas de respect de la veille auditive, visuelle et parmanente?

6 personnes à bord
Ca fait 3 quart de 2 personnes

F6, donc conditions musclées ou pour moi plus personne ne doit dormir

On parle de VHF mobile; qui de la VHF fixe?

Et on essaye de me faire croire qu'aucun des hommes de quart n'a vu en pleine nuit un ferry éclairé comme un arbre de noel qui s'approche ????

Ils sont aveugles ou barrent avec des lunettes de soleil?

Je ne parle même pas du boucan que fait le moteur du ferry, en mer du nord on les entend à 5Nm; quoi qu'avec F6 je pourrais comprendre qu'on ne l'ait pas entendu

Mais l'arbre de noel ????

En plus comment est il possible que les hommes à l'intérieur aient besoin d'une vhf portable, la VHF fixe doit quand même être utilisable par l'un ou l'autre

118, pourquoi pas les renseignements téléphoniques?

En effet, le rapport de mer ne doit pas être triste si la version de base est exacte

17 nov. 201417 nov. 2014
1

Camille, tu as raison, sauf pour la VHF : le mat étant tombé, plus d'antenne :reflechi:
Il aurait fallu une antenne de secours, et le temps pour l'installer.

17 nov. 2014
3

Un scandale, même pas de minitel à bord !!!

17 nov. 2014
0

Dis leur que j'en ai un à vendre !! :oups: :langue2:

17 nov. 2014
8

F6 sur un 52 pieds on dort très bien en principe :)

17 nov. 2014
9

Toujours aussi prompts à juger et condamner, les héonautes !

Une fois dématé, une VHF "marche nettement moins bien", me semble-t-il. Du coup, l'utilisation d'un GSM ne me semble pas, à moi, absolument délirante !
En tous cas, on ne peut guère gloser sur l'absence de VHF fixe puisqu'elle ne devait plus fonctionner après l'accident !

Pour ce qui est de la veille, sans en savoir plus, je me garderai bien de jeter l'opprobre sur les uns ou les autres.
Il y a faute, mais ce n'est pas à nous, avec des infos aussi parcellaires de trancher dans un vif que nous ne connaissons que bien peu de chose.

0

Camille à t'écoutait il n'aurait pas du y avoir de collision, mais les faits sont la.
Pour la VHF, d'après ce qui est dit, seulement une VHF fixe avec antenne sur le mât?

17 nov. 2014
0

Assez d'accord avec Camille. Je suis aussi étonné qu'ils n'aient pas vu un ferry éclairé. ça brille de partout en pleine nuit !

Les conditions météos n'ont pas aidé. Indépendamment du F6 (qui est facilement gérable), il serait intéressant de connaître l'état de la mer.

17 nov. 2014
7

"F6, donc conditions musclées ou pour moi plus personne ne doit dormir "

non non........... pas tout l'équipage sur le pont par F6 , bien au contraire, se reposer au maximum..

17 nov. 2014
0

en plus ils étaient au portant par vent fort et le ferry arrivait dans l'autre sens, sinon ils auraient surement senti la fumée. ça pue ces trucs

17 nov. 2014
1

@jeanlittlewing
"je leur ai parlé longtemps, les gens sous le choc sont soulagés de parler quand ils débarquent et ils auraient pu y rester"

Si en voiture, on me coupe la route, je suis "assez soulagé" d'aller gueuler après le chauffard qui a failli me flinguer, qui a bousillé ma voiture, ma caravane et qui a pourri mes vacances!

Même 30 miles après, je vous jure, essayez, ça soulage !!!
Ici visiblement, il y a des "victimes" qui n'ont pas hâte de se plaindre, pas hâte de formuler un questionnement et pas hâte de comprendre l'erreur.
Pas hâte non plus de se faire une raison sur un accident qui aurait pu leur être fatal !
Ils ont été remorqué, donc j'imagine, récupéré à bord de la SNSM qui a du soit leur mettre une K7 de Mickey soit leur parler de sécurité en mer.
Échapper à la mort et être aussi peu "soucieux" est surprenant.
Ils avaient fumé quoi ?

17 nov. 2014
1

Camille veut peut etre parler de l'usage de la VHF AVANT l'abordage du style : "eh le gros truc pleinde lumière ,vous m'avez vu ?" :oups: :langue2:
C'est le prblème des ...GPS !! Tellement precis que maintenant tout le monde est exactement sur la même route :heu: :tesur:

17 nov. 2014
0

Camille pose beaucoup de mauvaises questions
démâté vhf fixe HS
ils étaient 6 dehors, mais à mon avis à l'abri de la capote ils n'ont pas regardé devant assez souvent
ferry 22 nœuds + harmony 7 nœuds ça fait ils étaient en route opposée
je leur ai parlé longtemps, les gens sous le choc son t soulagés de parler quand ils débarquent et ils auraient pu y rester

sinon chacun sait qu'un ferry ou un cargo voit rarement un voilier sur un radar, surtout la nuit avec de violentes averses et 4 metre sde creux

au passage j'ai perdu mon genoa léger qui était à poste soigneusement enroulé et l'amarre de mon optimist en diamètre 6 a explosé dans une rafale, merci je l'ai retrouvé.

pour une fois on ne se base pas sur un article plus ou moins clair mais sur des témoignages directs recueillis par plusieurs plaisancier dont votre serviteur

cela dit la justice passera

17 nov. 2014
0

je crois qu'ils étaient plutôt en état de sidération

17 nov. 201417 nov. 2014
3

une courte traversée sur un 52 pieds même à deux fois 3 c'est super confort au niveau des quarts mais je le répète 30 noueds ça veut dire que ça va vite pour peu qu'il y ait une averse de grêle, visi zéro. je me mets à leur place
l'erreur est humaine et ils ont vécu un cauchemar

17 nov. 2014
0

c est certain cest un scandale qu il n y ai pas de veille performante !!
de toute facon dans peu de temps la cgt aurat coule la sncm

18 nov. 2014
4

@jakez
un ferry(fut il de la SNCM...!!!)sans personne à la veille!??
cela me parait tout à fait impossible
de plus pour aller à la passerelle:
1/il faut demander l'autorisation
2/on y accède par " 'l'arrière",il est donc quasi impossible,surtout la nuit de voir toute la largeur du poste : /veille/commandement/timonerie
3/la nuit..lumières tamiséés rouge
4/tu ne fera croire à personne,que de nuit ou de jour les passerelles sont d'accés libre
on se demande ce que vient faire la CGT ...??là dedans..??
5/au moins 2 fois,sur la SNCM,moi qui aime bien voir les aubes sur mer...j'étais le "premier levé"...eh bien les barmans qui se préparaient m'ont offert un café

18 nov. 2014
0

sur ajaccio toulon en ligne directe c'est la CMN, compagnie privée bénéficiaire, bleue et blanche u*aussi

18 nov. 201418 nov. 2014
2

les 2 sociétés se partagent la DSP correspondant à ce qu'on appelle la continuité territoriale (€€€), tous les ports desservis toute l'année; LA cmn A DES CARGOS FERRIES très bien adaptés au trafic 10 mois sur 12 et donc rentables. il y a du fret toute l'année mais pas de passagers en novembre ou peu disons

pas d'aide pendant la saison, des aides publiques ont été versées et la commission de bruxelles réclame 200 millions d'€ de reversement de trop perçu par la sncm suite à une plainte de la corsica ferries
dossier tres complexe. corsica ferries (les bateaux jaunes), compagnie low cost tres bien gérée, navigue quand c'est rentable.
corsica n'a jamais été bénficiaire de la DSP
toutes ces informations sont publiques et faciles à trouver

21 jan. 2015
1

jakez
je tombe bien tardivement sur cette intervention qui me parait tout à fait fantaisiste...
1/il est "impossible" qu'un ferry SNCM soit sans veille...on n'est pas sur pavillon de complaisance ou autre du meme genre
2/si on ne pénètre pas dans la passerelle il n'est pas possible de voir si celle ci est occupéé ou pas(!) qui plus est de nuit ou elle est sous lumière "rouge"
3/je me suis qqes fois réveillé tot en traverséé...le bar n'était pas "officiellement" ouvert...on m'a offert un café!
4/evidemment ,c'est bien connu,si la passerelle est majoritairement CGT,pas la peine( meme en réve)d éspérer la moindre conscience proféssionelle....ils sont tous bourrés en train de hurler l internaaaaaaaationaaaaaleeuuuuu

21 jan. 2015
0

a moi meme=04 91........!!!
je m'aperçois que j'avais déjà réagi à l'intervention de Jakez...
quel était le prénom d'alzeimher déjà???

17 nov. 2014
1

Je ne juge pas ni ne condamne

Je m'interroge, ce ne me semble pas être la même chose

Et je le dit aussi, " si la version de base est exacte", càd le post tout en haut est exact

Donc je me base sur ce que je lis ou ce que je ne lis pas

En effet, plus de mat -> plus de VHF
Là j'admets: j'ai très mal lu
Mais c'est après le crash

Avant le cash il y avait un mat donc une VHF pour contacter le ferry en approche
Avant le crash il DEVAIT y avoir une veille

Donc, une simple analyse me fait dire que si on fait une veille on voit l'arbre de Noel de 40m de haut et 200m de long et donc que l'usage d'une VHF qui à ce moment-là est encore utilisable devrait permettre d'éviter le crash

Donc, si on lance un appel sur le 16 pour prévenir un abordage il y a forcément d'autres personnes à l'écoute, le CROSS par exemple, et donc en cas de pblm le CROSS aurait aussi contacté le ferry via d'autres moyens que la VHF

Vous avez vu tous les conditionnels ??

En tous les cas en manche et mer du nord c'est comme çà

Il est aussi indiqué que le remorquage à été fait sur 30NM, soit à quasi portée de VHF bateau /terre

Mais certainement hors de portée de GSM

Je maintien mon opinion, si les faits exposés sont exacts, la seule conclusion logique est qu'ils devaient tous pieuter dans le carré

Maintenant je ne voudrais pas avoir été à leur place et il vaut mieux un bateau cassé qu'un disparu

17 nov. 2014
0

30NM, à supposer que c'est en en longeant la côte, tu peux capter le GSM... non?? :heu:

19 nov. 2014
0

La portée GSM dépend de pas mal de choses, en particulier de la hauteur de l'émetteur Cet été, j'ai reçu un SMS alors que nous étions à plus de 50 MN à l'E de la Corse... J'en ai été très surpris, d'ailleurs...

19 nov. 2014
0

Effectivement, théoriquement la taille max d'une cellule est d'une 30aine de km et la vitesse max 250km/h d'après mes souvenirs.
2/ juste une petite précision c'est 2W (33dBm) dans les bursts, 8W pour les équipements spécifiques avec antenne déportée. En GPRS/EDGE (mode paquet) comme il peut y avoir plusieurs bursts par trame, c'est n fois 2W au max donc consommation plus élevée.
En 3G c'est différent, en 4G aussi.

19 nov. 2014
0

@a_guy
"Possibilité en gprs n X 33dBm / 2W (class 4) mais avec des times slot different donc toujours 2 w"

GPRS je ne connais pas mais le GSM c'est 2W en moyenne et 16 en instantanné, non ?
Sinon ce serait 2W en instantané et 250 mW en moyenne : un peu faible, non ?

La grosse difference avec la VHF ne tient pas tant ni à la puissance ni à la frequence (defavorable au gsm) mais en la sensibilité des terminaux et à la proprete de la bande utilisée."

En Corse, les bandes et les cotes sont propres.
;-)

20 nov. 201420 nov. 2014
0

@a_guy
"La technologie GSM est un partage dans le temps une même fréquence par huit utilisateurs"
Donc si un GSM émet 2 watts en moyenne, la puissance instantanée d'émission de chaque GSM est bien de 16 Watts, ok ?
Tu as 1 radiateur qui s'allume un 8ème du temps et qui consomme en moyenne 2 W, sa puissance instantanée est bien de 16 watts.
Pour attirer l'attention sur le fait qu'un GSM envoie de la puissance.

20 nov. 2014
1

:pouce:

20 nov. 2014
0

Autant pour moi, coté GSM c'est bien 2W mais en instantané et 250mW en moyenne !!!
2W et 35 kms de portée ? j'aurais pas parié !!
coté Antenne : 10à 20 Watt en instantané ?
:jelaferme:

17 nov. 2014
0

30NM perpendiculaire à la côte, non.
Par contre 30NM de remorquage ne signifie pas que le port le plus près était à 30NM.

19 nov. 2014
0

en effet, un SMS est essentiellement une émission courte d'un émetteur très puissant et une émission encore plus courte d'un téléphone peu puissant (mais manifestement suffisant en champ libre). Je suis plus dubitatif pour un appel voix.

19 nov. 2014
0

@salangane
"50 MN"
18 MN en phonie, c' est sur.

Dialogue entre antenne et GSM pour faire en sorte que le GSM émette en avance pour tenir compte du temps de transmission et ne pas écraser son voisin en arrivant à l'antenne :

The TA value is normally between 0 and 63, with each step representing an advance of one bit period (approximately 3.69 microseconds). With radio waves travelling at about 300,000,000 metres per second (that is 300 metres per microsecond), one TA step then represents a change in round-trip distance (twice the propagation range) of about 1,100 metres. This means that the TA value changes for each 550-metre change in the range between a mobile and the base station. This limit of 63 × 550 metres is the maximum 35 kilometres that a device can be from a base station and is the upper bound on cell placement distance.

1/ Le SMS, je ne sais pas mais la phonie (bidirectionnele) est forcément bloquée à 35 km pas plus, quelle que soit le matos because les retards !!
2/ a ma connaissanec un GSM de 2 watts, oui suaf que le GSM émet 1/8 du temps quand il émet donc puissance effective 16 Watts

19 nov. 2014
0

Possibilité en gprs n X 33dBm / 2W (class 4) mais avec des times slot different donc toujours 2 w :reflechi:

la class 2 pour le GSM 900 (39dBm / 8W) n'est plus utiliser depuis de nombreuse année (en france)

il existé même une class 1 (25 w) qui n'a pas etait utilisée sous nos latitude.

La grosse difference avec la VHF ne tient pas tant ni à la puissance ni à la frequence (defavorable au gsm) mais en la sensibilité des terminaux et à la proprete de la bande utilisée.

:pouce:

20 nov. 2014
0

Ben pas exactement

La technologie GSM est un partage sur une base temporelle d’une même fréquence au même endroit par huit utilisateurs au maximum
Par comparaison c’est comme si tu voulais calculer la puissance d’une résistance pure en multipliant ta puissance par 50 sous prétexte que tu travail en 50 Hz.
L’explication de la possibilité ou non de transmettre un sms ou de la phonie n’est pas là
Mais je crois que l’on pollue largement ce poste. (Pour la pollution des bandes des fréquences en Corse ….. l’Italie n’est pas loin ni d’ailleurs les services gouvernementaux !) :policier: :langue2: :-D :-D

20 nov. 2014
2

je répète : un GSM a une puissance d'émission de 2W max dans le burst, ce n'est pas une puissance moyenne.

20 nov. 2014
0

voire plus, je connais moins côté relais, cependant certains canaux sont émis en permanence d'où la nocivité si on est proche. Les réseaux cellulaires sont toujours limités par la puissance disponible "montante", c'est à dire du mobile vers le point fixe.
la VHF est analogique, le GSM et autres réseaux cellulaires depuis la 2G sont numériques, ce qui permet de moduler l'énergie disponible par bit utile de multiples manières (puissance, étalement, redondance, répétition, codes détecteurs et correcteurs d'erreurs). Ceci explique aussi que les SMS puissent être émis et reçus de plus loin que la voix.

17 nov. 2014
0

euh... F6 sur un 52' à 6 personnes... désolé mais à leur place je dors aussi à tour de rôle et organise 3 quarts de 2pers (ou l'inverse).
Si c'est le convoyage d'un bateau de loc neuf, je déduis que l'équipement est au minimum... mais là j'extrapole. Effectivement, si qu'une VHF fixe, l'usage du GSM semble le dernier recours logique. Encore heureux qu'ils aient eu du réseau!
Pour ce qui est de la veille, sans accuser ni le ferry, ni le voilier, il y a tout de même matière à s'étonner. :tesur:
@Jean (LW): as-tu discuté avec l'équipage? :oups:

17 nov. 2014
0

@seeman pourquoi ne pas relire et constater que j'ai passé un long moment avec eux ! c'est pas un article de journaleux terrien !!
ils étaient content d'etre en mer et il n'était pas tard, pourquoi des quarts ??

17 nov. 2014
1

Vu qu'il etaient proches ils auraient pu utiliser la wifi...du ferry !!
ok ok :acheval: :acheval:

17 nov. 2014
3

Les quarts devraient toujours être assurés et surtout à six. A partir de tel heure c'est a toi. Si tous le monde se repose sur l'autre même dans le cockpit, personne ne regarde.

17 nov. 201417 nov. 2014
0

@Jean: nos messages se sont croisés... Je comprends mieux les conditions musclées et l'horaire...
:reflechi:

17 nov. 2014
2

je ne comprends pas cette discussion sur les quarts, ils étaient à 3 heures d'ajaccio meme pas et partis tôt de Toulon, au portant rapide.
je ne vois pas le rapport avec l'accident

17 nov. 2014
0

exact :heu:

17 nov. 2014
0

Désolé Jean, on ne pouvait pas le deviner ;-)

17 nov. 2014
0

Des quarts pour que au moins une personne regarde devant lui et assure une veille. A six ils arrivent quand même à se manger un ferry. Les quarts c'est pas seulement pour savoir qui va dormir.

17 nov. 2014
0

La vraie question est:
quart à moitié vide ou à moitié plein? :acheval:

17 nov. 2014
1

Conclusion un récepteur AIS sur un traceur et une VHF portable de secours ça aide bien pour un investissement faible au regard du cout d'un 52 pieds !

17 nov. 2014
6

C'est toujours la même chose ici...
"yaka !!"
"Yavéka !!"
"yzorédu !!"
Etc...

Oui, bien sur... une collision entre navires résulte (presque) TOUJOURS d'un défaut de veille, là n'est pas la question.
Ce qui est important, c'est de se poser les bonnes questions et d'étudier le pourquoi d'un défaut de veille.

On peut légitimement râler sur le motor yacht de 60 pieds à fond la caisse qui heurte un voilier par très grand beau temps en baie de St Trop, parce que le "skipper" était parti se resservir un whisky en laissant le canote évoluer sous pilote (2 morts).
Mais on peut aussi comprendre le barreur d'un voilier qui descend 5 mn se faire un café, au mauvais moment, après plusieurs heures à se prendre des embruns glacés.

Par certaines conditions, il n'y a pas 5 mn de visi avec un cargo faisant route opposée. (vitesse voilier + vitesse cargo = 25 noeuds, 5 mn à 25 noeuds = 2 M) : au raz de l'eau et avec pluie et/ou embruns qui volent, on a souvent moins d'1 M de visi.
De plus, un "ferry-cargo" n'est pas un "arbre de noël" comme les grands bateaux de croisière : c'est beaucoup plus discret et il n'y a souvent seulement que les feux de nav réglementaires.

Alors, oui, c'est TOUJOURS un manque de "veille auditive et visuelle" adaptée aux conditions. Mais dans ce cas, je ne leur jetterais pas la pierre...

Maintenant, le recepteur AIS : je ne peux plus m'en passer... (il était en panne sur le voilier ?)

17 nov. 2014
9

le recepteur AIS : je ne peux plus m'en passer... (il était en panne sur le voilier ?)

Les collisions, c'est comme les bébés, faut être deux pour les faire. La question n'est pas mauvaise (si tant est qu'ils en aient été équipé), mais on peut se poser la même pour le ferry qui lui en est équipé, ou à défault d'un radar (obligatoirement en marche de nuit par 30 nds de vent) et surtout d'un équipage de professionnels à qui on peut quand même demander plus de rigueur et d'anticipation (de sens marin) qu'a l'équipage du voilier.
Sans entrer dans les méandres des responsabilités au regard du RIPAM, j'attends plus de vigilance/responsabilité de l'équipage du Ferry qui est formé, habitué, équipé, rémunéré et qui navigue dans des conditions bien plus facile (hauteur, abri, tasse de café) que celle d'un voilier, fût-il de 52 pieds...
Enfin, c'est mon avis.

17 nov. 2014
2

Longcours, tu nous fait du HEO tout craché, là.

Jean à écrit:

je le répète 30 noueds ça veut dire que ça va vite pour peu qu'il y ait une averse de grêle, visi zéro.

De "pour peu que" on passe à "putain, c'etait la guerre, 30nds, 4m de creux, nuit et grêle " tout à l'heure on va rajouter qu'il y avait 45nds sous les rafales, que les grêlons étaient comme des balles de tennis, les obligeants à plonger dans le carré pour éviter de ce faire casser la tête, sans compter les éclairs (ils ont été touché par la foudre), la voie d'eau du presse-étoupe, bref que cela fait beaucoup pour un équipage d'ados qui, en plus, avaient tous une gastro...
:bravo:

18 nov. 2014
0

Vu le resultat je pense plutôt qu'ils jouaient à la bataille navale sur leurs smartphones

17 nov. 2014
1

4 m de creux , grain de grêle d'après vous c'est quoi l'écho radar d'un voilier plastique dans ces conditions ...? :reflechi:

Au moins celui la (de ferry) il s'est aperçu du problème, certain non rien vu du tout.

17 nov. 2014
0

Oliv; tu oublie que la sono était à fond et que les autres jouaient sur leurs téléphone et communiquaient par SMS...

18 nov. 2014
0

Tu aurais peut etre pu comprendre que je faisait le pendant à la reflexion que tu cite (reflexion essayant de montrer les "excuses " possibles cotés voiliers, pour ne pas avoir de visi)
J'aurais du ecrire; "pour peu"4 m de creux , grain de grêle d'après vous c'est quoi l'écho radar d'un voilier plastique dans ces conditions ...?
cela te convient il mieux et peut tu ainsi mieux comprendre ce que je voulais dire ? Non !
Alors lis plus bas ce qu'ecrit Phyteas ce sera peut etre plus clair.

17 nov. 2014
0

J'ai remarqué que plus l'équipage est nombreux plus il est difficile d'organiser la veille. Chacun pense que l'autre fera le boulot.
Egalement que l'alarme radar peut ne pas être entendue, contrairement à celle du merveille qui réveillerait un mort. On rencontre des navires de commerce sur lesquels il n'y a visiblement pas de veille et dans ce cas c'est à nous, petits bateaux, à prendre ceinture et bretelles.

17 nov. 2014
3

J'ai remarqué que plus l'équipage est nombreux plus il est difficile d'organiser la veille. Chacun pense que l'autre fera le boulot.

D'ou l'importance du quart. Pas au sens "les autres au lit", mais l'un est responsable de la nav, de la veille, tout comme un autre est derrière la barre. Les autres étant "hors quarts" ils font ce qu'ils veulent (bullent dans le cockpit ou dans leur banette. Plus au large, j'inclue la préparation du repas/vaisselle.

19 nov. 2014
0

exact , chaque membres de l'équipage doit avoir un role, une tache ..qu'il doit assumé

le mienne c'est souvent surveillé l'heure de l'apéro sinon tout le reste du boulot est reparti entre tous : la nav, la route, la veille, reglage voiles etc ... ainsi tout le monde occupé et personne ne pense que l'autre fait... mais ne fait pas ...

et lorsqu'il y a des quart à monté la nuit , on en parle dés le matin ainsi chacun fait sa petite sieste a tour de role suivant l'heure des quarts... et celui qui monte le quart entre 1h et 3h du matin et bien il est en forme ...

enfin chacun fait comme il veut

17 nov. 2014
0

Merci Oliv de me traduire.

17 nov. 2014
0

Pardon Tup. A la remarque (juste) de Clap, je réponds qu'en équipage, il est important que untel soit désigné à la barre (ça sa tombe sous le sens), mais aussi untel le soit à la nav/veille. Et les deux sont responsables de leur poste durant un laps de temps (1h, 2h), les autres étant là pour donner un coup de main (sur le pont) ou ils sont tous couchés, ils bouquinent, bref ils font ce qu'ils veulent.
Il a raison (CLAP) à 6 à bord, sans aucune organisation (ou organisation flottante genre, tiens, qui veut barrer? quelqun à fait le point? qui prends la météo? etc... tu peux facilement dériver à ce que tous se reportent sur l'autre pour faire une tâche. Et plus encore quand le mauvais temps, la fatigue ou le mal de mer s'invite...

17 nov. 2014
0

J’arrête pas de dire la même chose depuis le début :mdr: :mdr:

17 nov. 2014
1

A lire tout ça je crois que je vais changer les translucides de ma capote car je n'y vois plus grand chose à travers !

Bon vent à tous.

Bernard.

17 nov. 2014
0

J'ai cherché mais pas trouvé d'article (journaux, sites web) sur cet accident.

Quelqu'un aurait-il un lien ?

17 nov. 2014
1

le lien c'est ce fil ... il y aura peut être un article demain dans corse matin mais le risque est qu'il soit pleins d'erreurs factuelles. il est possible aussi qu'il n'y ait pas d'article pour des raisons évidentes.

18 nov. 2014
0

ça frise la parano ywk !! ;-)

18 nov. 201418 nov. 2014
1

@jeanlittleW
Il y avait tellement peu d'informations et si peu d'envie d'en savoir plus que j ai cru à un SUPER gag : relisez !!
Surtout quand tu oses écrire :
"Camille pose beaucoup de mauvaises questions "

parler de mauvaises questions de Camille, alors que tes questions, on ne les voit pas !!!!

;-)

18 nov. 2014
0

"j'ai donné une information neutre"
C'est un trait d'humour ? :langue2:

"Ils étaient sur la route directe ONT ETE HEUTES de ... MAIS LE FERRY PANIQUE..."
oui heureusement que tu precise "neutre" :heu: :langue2:

17 nov. 2014
0

@ jeanlittlewing

"il est possible aussi qu'il n'y ait pas d'article pour des raisons évidentes."

des raisons évidentes de troll ?

18 nov. 2014
1

parano c'est gentil pour qualifier ce genre de commentaire que je ne qualifierai même pas.

18 nov. 2014
1

J'ai donné une information neutre, sans juger. Il n'y en aura peut être plus jamais mais si ça peut servir de piqure de rappel sur la veille, l' ais etc

18 nov. 2014
0

exact ce mot était en trop, mais c'est le mot qu'avait utilisé un équipier plusieurs fois, on en comprenant pourquoi il revenait avec les meilleurs intentions mais nous heurtait.

de toutes manières ça terminera en torts partagés et je le rappelle pas de blessés c'est l’essentiel

17 nov. 201417 nov. 2014
1

Ouais bon... pour la visi, il n'y a pas débat et personne n'était sur place pour juger des conditions in situ.
M'enfin on ne m'enlèvera pas de l'idée qu'un ferry n'est quand même pas un navire furtif de couleur gris camouflage. De nuit ou de jour ça se voit venir SI ON EST ATTENTIF. Même à 0,5nm de distance (ou moins), il est toujours temps (pour le voilier comme pour le ferry) de manoeuvrer pour éviter l'abordage.
Bref. Pour le coup, peu importe l'électronique embarquée, le RIPAM considère toujours que la veille ACTIVE est le dernier moyen de prévenir les abordages (cf. dernier paragraphe ci-dessous).

Rappel à tous, avec et/ou sans radar AIS et tutti quanti:
"Règle 5
Veille
Tout navire doit en permanence assurer une veille visuelle et auditive appropriée, en utilisant également tous les moyens disponibles qui sont adaptés aux circonstances et conditions existantes, de manière à permettre une pleine appréciation de la situation et du risque d’abordage."

"Règle 6
Vitesse de sécurité ...
b) De plus, pour les navires qui utilisent un radar :
i) les caractéristiques, l’efficacité et les limites d’utilisation de l’équipement radar ;
...
iii) l’effet de l’état de la mer, des conditions météorologiques et d’autres sources de brouillage sur la détection au radar ;
iv) le fait que les petits bâtiments, les glaces et d’autres objets flottants peuvent ne pas être décelés par le radar à une distance suffisante ;"

et

"Règle 7
Risque d’abordage
a) Tout navire doit utiliser tous les moyens disponibles qui sont adaptés aux circonstances et conditions existantes pour déterminer s’il existe un risque d’abordage. S’il y a doute quant au risque d’abordage, on doit considérer que ce risque existe.
...
c) On doit éviter de tirer des conclusions de renseignements insuffisants, notamment de renseignements radar insuffisants."

17 nov. 2014
1

PS: Je crois qu'on est tous d'accord ici qu'aucun d'entre nous n'est en mesure de tirer des conclusions sur la responsabilité de l'un ou de l'autre.
:litjournal:
Bien à vous

17 nov. 2014
2

Il y a visiblement eu défaut de veille des deux côtés, sinon il n'y aurait pas eu d'abordage.

La responsabilité des deux parties est donc forcément engagée.

Toutefois, je ne peux pas effacer de mon cerveau l'image du ferry qui fonce dans la nuit, sans veille visuelle mais avec un tas d'instruments à disposition, et forcément du radar.

Le voilier était-il invisible sur le radar ?

Y a-t'il eu alarme radar sur le ferry que l'équipage n'a pas entendu ou a ignoré ?

S'il n'y a pas eu d'alarme, pourquoi pas ? Conditions météo qui empêchaient de voir le voilier ? Alarme coupé car ça embêtait l'équipage ? Panne ?

17 nov. 2014
0

Merci Jean pour ce récit et les photos, qui me font penser que ma VHF portable, qui est calée sous la capote de roof en navigation, ce serait surement retrouvée à la baille avec un accident comme celui-ci...

C'est étonnant le peu de dégât apparents malgré un tel choc ! Comme quoi, pas besoin d'un coffre fort !

En tout cas, ils ont vraiment eu de la chance de n'avoir aucun blessé !

17 nov. 2014
0

si il y avait une houle de 4m comme cité plus haut, le voilier devient moins visible sur un radar.

C'est tout l'intérêt de l'AIS, et pour les deux parties.

17 nov. 2014
3

sinon une précautionà prendre toujours c'est d'éviter la route des ferries. ce n'est pas la première collision y compris entre 2 voiliers. se décaler en dessous ou au dessus des lignes, waypoint contre waypoint en route directe, ça peut donner cela.

sinon ces fortunes de mer sont pour moi une occasion de progresser, pour les hommes et les machines. surtout pas de juger les uns ou les autres, mon texte est très neutre

la vhf portable aurait évité les 2 autres collisions pas la première, l'AIS si.

la visi était faible, ils disent que quand ils ont vu le ferry ils n'ont pas eu le temps de manoeuvrer.

17 nov. 201417 nov. 2014
0

Cet accident rappelle à tous ceux qui ne jurent que par leurs instruments (AIS, Radar...) que ce n'est pas la panacée et cela relativise aussi beaucoup l'accident de Coville lors de la première nuit de la Route du Rhum. ;-)

17 nov. 2014
0

Bjr

Ou as tu vu un radar et un AIS....?

17 nov. 201417 nov. 2014
0

@Viking35
Je ne comprends pas ton raisonnement. J'ignore si le voilier avait un AIS.
Mais, au plan général, dans ces conditions, je pense qu'un AIS sur un voilier est une excellente assurance contre ce genre d'accident.

17 nov. 201417 nov. 2014
7

C'est si difficile que cela d'être sérieux ?
1 - Si le voilier n'avait pas son AIS en service, alors c'est une grave négligence de l'équipage (voir RIPAM: "tous les moyens etc..")
Mais l'AIS n'est PAS obligatoire sur nos voiliers. La collision s'explique dans ce cas par une faute de l'équipage: le manque de veille en l'absence de moyens électroniques.
2 - On sait depuis longtemps que le réglage d'un radar sur un gros navire est difficile. Placé haut, il est soumis lorsque les vagues se sont levées à un fort 'sea clutter' (= retours parasites dus aux vagues) à des distances de quelques milles. Un voilier, même de 50', dont la coque disparaît de plus à intervalles réguliers dans le creux des vagues est peu visible au radar. Un plaisancier compétent ne peut pas l'ignorer. C'est pourquoi il ne compte pas sur le radar des gros navires.
3 - Concernant Coville, les choses sont claires: c'est une erreur humaine, qui ne remet pas en cause le matériel.
4 - Si l'on utilise correctement les moyens modernes, en première ligne l'AIS, les risques sont TRES faibles. Les accidents résulteront d'une absence d'attention aux infos données par ces moyens, plus que l'absence de veille.

17 nov. 2014
0

Un 52 pieds, "chez nous" a un AIS. Etait il en fonctionnement, c'est autre chose. Je veux seulement souligné que sur le fil concernant l'accident de Coville, nombreux était les intervenants qui écrivaient qu'aujourd'hui avec un AIS, un radar et une VHF une collision était difficile voire impossible.
Le ferry en était pourvu, et à même au moins deux radars en service, et pourtant...

17 nov. 201417 nov. 2014
1

ils arrivaient le ferry partait, il faut juste se décaler de quelques milles de la route directe le ferry est pile poil sur son rail, mais il y a d'autres cargos moins prévisibles

17 nov. 2014
0

Par contre pour avoir vu l'etat d'un Super Maramu que l'équipage avait abandonné pour monter à bord d'un cargo ...je serais nettement moins affirmatif quand à la "trés,trés,trés ,grande solidité" des bateau en fibre de verre.
Le Super-Maramu n'avait pas été abordé mais il avait "simplement" tossé contre la muraille lors de l'évacuation.
Certes il n'avait pas coulé, puisqu'il avait été retrouvé par les z'autorités Espagnoles puis rappatrié en France après des démélées entre assurances et z'autorités (niveau de paiement) .
Lorsque ce bateau a été réparé dans les locaux de Naval F3 à La Rochelle c'est plusieurs m2 de bordé qui ont du etre découpés et remplacés par par une "rustine" dau moins 5 m2...( cela devait etre en 2002)

17 nov. 2014
0

Surprenant que certains (viking35 entre autre) remettent en cause les instruments, alors que de toute évidence le voilier n'en avait pas.
Par 4m de creux un voiliers est invisible au radar (civil) et ces feux ne portent pas a plus de 3milles a condition qu'ils soient allumé.

17 nov. 2014
0

Snaeco: Ben oui, car ce dont nous sommes certains, c'est que le ferry en avait...et sur un 52 pieds il serait étonnant qu'ils n'en possèdaient pas.

17 nov. 2014
0

Convoyer un bateau vers la Grèce, à cette saison, c'est soit des pros, soit des inconscients, non ?

17 nov. 2014
0

Ca se conçoit, mais a six à bord, c'est pas un convoyage "classique", qui se serait fait à deux pro, voir à un pro et un équipier.
Là, c'est certainement plus une croisière avec le convoyage du bateau à la clef. Il n'est pas sûr que ce soit un pro qui ait été "aux commandes".
@Jean:
Va tu les revoir?

17 nov. 2014
0

Je suis d'accord, cela ne ressemble pas à un convoyage pro, donc...

18 nov. 2014
0

Moi je crois que si tous les copains sur ce fil racontez leurs experiences de vaves de nuits ou de jours avec les cargos ça nous donnerez de l'humillité.

18 nov. 2014
0

melody: J'ai peut être la mémoire qui flanche ;-) mais je ne me souviens pas de situation vraiment chaude ou non contrôlée avec des cargos.

J'ai pourtant traversé la Manche une centaine de fois...

18 nov. 2014
2

Idem pour moi.
le mot clef, c'est "veille visuelle". Tant que cela est respecté, aucun problème. Tout le reste (conditions, éléctronique...) c'est du vent.
Il n'y a que 1% de situations vraiment complexes (brume à 20 m, panne mécanique, convoi remorqué etc...)

18 nov. 2014
1

Ce n'est pas quand tu traverse la manche avec les cargos sur leurs rails que tu as le plus de risque de collisions, quand bien même tu le traverse 100 fois...

Je suis d'accord avec Melody5, je pense qu'on est plusieurs a avoir eu des expériences limites ou un peu chaude dans des contextes particuliers ou même des doutes ou peurs. Avec des défauts de parts et d'autres, mais qui se sont bien finies. Mais ça fait pas assez viril pour l'avouer je suppose....

18 nov. 201418 nov. 2014
0

Tu as croisé un ferry dans le brouillard et vous ne vous êtes pas percuté, alors là t'es un héros !! :mdr:

Tu n'as pas bien compris mon propos... Je dis juste que des erreurs on en commet tous, et tant que ça passe, ben ça passe.... Il faut en prendre conscience et ne pas les renouveler. On va peut-être pas raconté toutes les fois où on a pas commis d'erreur, ce serait trop long et heureusement.

18 nov. 201418 nov. 2014
0

Souvenir de brouillard (de jour) genre "purée de pois" entre Guernesey et Sercq, mon paternel capitaine à bord de notre Kelt 760.
A l'époque, pas de GPS, seulement un DECCA...
Notre vitesse (de sécurité) était faible, à la lutte contre le courant. 4 personnes sur le pont. La consigne: 1 pers. fixe le sondeur, 1 pers. fixe l'avant (surface + horizon à 50m), le barreur fixe le compas et tout le monde ouvre grand les oreilles. Corne de brume à portée de bec, on répond à un gros (?) bateau qu'on entend approcher... POôôôôôôôôôôôô... quelques instants plus tard, une grande muraille blanche marquée "CONDOR Ferries" passe à tribord. Le ferry nous a sans doute vu au radar et ne se serait pas approché davantage car nous étions à proximité des hauts fonds de Herm.
Pas les mêmes conditions mais une expérience parmis tant d'autres qui témoigne qu'on doit être prudent et capable de s'en tirer aussi sans GPS, AIS... et que ces derniers n'empêchent aucunement le manque de vigilance et le respect des consignes en cas de faible visibilité.
Du doute? Quel doute? Tout doute doit être levé, évité, rassuré par une attitude prudente et prévoyante.

18 nov. 2014
2

" On va peut-être pas raconté toutes les fois où on a pas commis d'erreur, ce serait trop long et heureusement"

Ben pour moi c'est le contraire qui risquerait d'etre long :tesur: :heu:

18 nov. 2014
0

Merci pour le trait d'esprit.
C'est juste que ça m'agace de lire en première réaction à chaque abordage "avec l'AIS ça ne serait pas arrivé". Tous les moyens sont bons mais il faut arrêter AMHA de jurer par le tout électronique pour se croire protégé. Pareil pour le radar (que je n'ai jamais pratiqué), encore faut-il savoir le déchiffrer dans toutes conditions.
(J'entends déjà les fana de la tablette me traiter de réac anti-progrès...)
Dans le cas qui "nous" concerne ici, il y a probablement un manque de veille des deux côtés. Aux instruments (vu la vitesse et la visi évoquée) de la part du ferry, au moins visuelle (vue sa moindre vitesse) de la part du voilier.
En ce sens, je rejoins ton propos pour (évidemment) apprendre de ses erreurs, dans tous les domaines, les gros comme les petits.

PS: LE truc incompréhensible encore dans cette histoire, c'est l'acharnement du ferry après la première collision...

Allez, je sors... On est Hors Sujet de toute façon.

18 nov. 2014
0

pour l instant nous n'avons aucune info précise.....toutefois,à moins d'une visi catastrophique,un ferry de nuit est impossible à rater!(au sens ou rater veut dire impossible à ne pas voir!!)...on serait donc davantage enclin à douter de la qualité de la veille du voilier,surtout qu'à 6 équpiers y a de la main d'œuvre....à condition que le chef de bord soit marin,"carré",sérieux(quarts/consignes fermes/jumelles/compas de relèvement...°...)

18 nov. 2014
2

Toulon/Ajaccio direct en novembre, F6 de nuit, ce ne sont peut-être pas des pro, mais ce ne sont certainement pas des charlots non plus.

En nav, je descends régulièrement dans le carré. Est-ce que je secoue toujours l'équipier qui est de quart avec moi dans le cockpit et qui roupille à moitié avant de descendre ? Non, pas toujours... Est-ce que je m'assure qu'il est bien réveillé ? Non plus. Je me dis que cela aurait très bien pu m'arriver aussi. Surtout avec un bateau arrivant de face, donc masqué par la GV et la capote.

Tout ce que je retiens de cette histoire, c'est qu'elle me permet de se rappeler que la vigilance est la première des sécurités. Le reste... C'est surtout un sacré coup de pas de bol et je suis bien triste pour eux.

18 nov. 2014
0

je suis repassé au bateau, déserté quoique le plexi du capot avait l'air ouvert, pas facile à voir. La config de l'équipage ressemblait bien à un convoyage avec skipper + passagers caisse de bord ou whatever.
je pense que voiles et voiliers qui nous lit de temps en temps nous sortira un "ça vous est arrivé". Et que ça évitera d'autres incidents du même genre.

J'ai repris des photos, c'est incroyable la résistance d'un "plastoc" comme disent nos amis. hormis le dematage il n'y a que les chandeliers et un peu de mastic et gel coat
rien dans le journal, on verra s'ils sortent un article.

18 nov. 2014
7

cette information se trouve mais ce serait du plus mauvais gout de faire cela.
les faits sont clairs et sans aucun mystere, route frontale, choc, remorquage.
laissons les assurances et la justice faire son boulot. je ne suis ni juge ni assureur

19 nov. 2014
0

Il vaut mieux attendre que les assurances et la justice aient oeuvrées.
Parce qu'étaler ici leur éventuelle faute de veille ou autres n'est pas forcement une bonne chose.
Mais plus tard, cela pourrait servir à faire de la prévention. Et ce serait bien.

18 nov. 2014
0

@jeanlittlewing

Essayes de les faire inscrire sur H&Ho ou d'obtenir un tel portable et qu ils nous racontent leur déboires, on doit être très nombreux à vouloir comprendre plutôt que perdre son temps à deviner et inventer !!!
Ce serait ben, non ?

18 nov. 201418 nov. 2014
0

@ jeanlittlewing

"cette information se trouve mais ce serait du plus mauvais gout de faire cela."
et pourquoi donc ?
il ne s'agit pas de voyeurisme mais de savoir en tant que MARIN qu'est ce que les victimes ont compris et vécu.

"les faits sont clairs et sans aucun mystère, route frontale, choc, remorquage."
et les conditions de veille ou de non veille ? ce n'est pas important ? cela ne nous éclairerait pas ?

"laissons les assurances et la justice faire son boulot. je ne suis ni juge ni assureur"
nous non plus mais on en reste amèrement à la rubrique stérile du chien écrasé et c’est bien dommage.

Un détecteur radar aurait aidé et l'AIS aussi et peut être qu'ils les avaient ou pas.

18 nov. 2014
0

Ben, là, ce que je retiens, c'est qu'il vaut mieux avoir un réflecteur radar actif.

18 nov. 2014
1

il "faut" surtout que sur un voilier,la veille visuelle( y compris avec jumelles) soit sérieuse

18 nov. 201416 juin 2020
0

Il faut peut être imaginer que certains naviguent dans des contrées où il ne fait pas toujours beau !
Exemple, rivière de Kenmare (Irlande), fin août 2014.

18 nov. 2014
1

Sympa l'Irlande. Mais avec ce temps là, tu le vois venir le cargo. :jelaferme:

1

la veille visuelle( y compris avec jumelles) ...de nuit par F6 et embruns!!! Pas très réaliste.

18 nov. 2014
1

Pas de veille la nuit?? Première nouvelle.

18 nov. 2014
0

Selon cet article, le seul que j'ai lu sur ce sujet, il ne s'agit pas d'un ferry, mais d'un "roulier turc de 200m" :
france3-regions.francetvinfo.fr[...]44.html

18 nov. 2014
0

merci Métis, ils parlaient d'un ferry cargo. une supposition erronée de ma part, c'était tentant, de la peinture bleue et une route directe
toutes mes excuses
en tout cas le cargo a agi dans la grande tradition des gens de mer même avec maladresse

19 nov. 2014
0

Pour les BB au moins, ce n'est plus tellement vrai ! :oups: :lavache: :famille:

18 nov. 2014
0

Bon ben si le ferry est un cargo ça rend inutile pas mal de prises de positions ci-dessus (et aussi parceque quand même les ferries ils sont un peu plus équipés que les cargos pour la veille même si... et tout et tout).

Faut attendre le BEA mer pour causer. (Je dis pas ça pour littlewing qui a eu à mon avis raison de partager ici sa rencontre avec les gars du voilier).

En même temps c'est vrai que les mecs à la passerelle ils nous voient pas plus que ça et que nous par contre on les vois plutot bien.

Après j'ai bien aimé le commentaire du collègue qui dit que pour faire une collision on est 2 comme pour faire les BB...

Cdlt
JM

18 nov. 2014
8

Juste une expérience personnelle entre les Baléares et Barcelone.
J'ai croisé de près un ferry qui s'est dérouté en même temps que moi au dernier moment
Etant très attentif, j'ai vu devant moi en pleine nuit et par temps calme les lumières d'un bateau.
C'était un ferry qui a changé de route d'environ 30° en me détectant et moi aussi de 30° en même temps.
Malheureusement, j'ai choisi le mauvais coté et on a donc continué à se rapprocher.
Le ferry a alors allumé un projecteur qui m'a montré précisément sa route.
et j'ai pu rectifier de suite ma route en virant dans le bon sens.

Il n'y a eu aucun risque réel de collision mais tout cela par nuit claire et par temps calme et grâce à la veille attentive des 2 navires.

Tout cela pour dire que les distances s'apprécient difficilement la nuit.
Et de face, un ferry ne ressemble pas à un arbre de Noel.
Et VHF ou pas, appel du 118 ou pas(celle là est ahurissante!), feu en bon état ou pas, quarts établis ou pas, pros ou inconscients, 52 pieds ou pas, le ferry arrive très très vite.

Malheureusement, les donneurs de leçon en pantoufles sont devenus de plus en plus nombreux sur ce forum pour polluer toutes les discussions. et aller jusqu'à vilipender l'auteur du fil qui lui, ne pense qu'à informer.
Triste évolution....

18 nov. 2014
4

L'expérience (!) m'a appris que les gros essaient toujours de faire un croisement bâbord sur bâbord (anglais 'port to port', utile sur la VHF) comme le recommande d'ailleurs le RIPAM. Je crois qu'il faut y songer quand on se déroute.

18 nov. 2014
3

Tu n'es pas le centre du monde. Ma remarque était générale...
Pantoufle, bière, télé, bobonne à la vaiselle, bonne soirée

18 nov. 201416 juin 2020
1

Mais sur un roulier comme celui de l'image 1, le feux blanc antérieur est complètement masqué par les "fenêtres" allumées sur le château arrière. On a l'impression d'un immeuble qui te fonce dessus à plus de 20 N.
Quand au type de la seconde image, C'est pire: le feu blanc antérieur sur la proue est totalement invisible. De nuit, sur une route venant des Canaries, j'en ai encore les jambes qui tremblent. J'ai choisi le côté au hasard, mis le moteur en marche à fond alors que j'avançais bien sous voiles. Il a allumé un projecteur pour me suivre comme un lapin dans les phares. Mauvais souvenir. J'ai acheté un AIS dès qu'ils ont été disponibles.

18 nov. 2014
0

Bon sang, que je suis con! j'aurais du relire le Ripam avant de manoeuvrer!
Pour info, je croyais déjà que le bateau me passerait devant sur tribord, j'ai choisi cela..
Je m'en vais maintenant remettre mes pantoufles.
:goodbye:

18 nov. 2014
0

Surtout qu'avec leur deux feux blanc (pour les plus de 50m ) si tu vois un ferry(qui n'est pas un arbre de noel)," par temps clair et calme " tu vois très bien la route qu'il suit (bien avant de voir ses feux de cotés)et de quel coté il décide de se dérouter.

Expérience sans doute du à mes nombreuses nuits passées ....en pantoufles !?

18 nov. 2014
0

Comme un L.... !! Mon dieux quelle horreur rien que le mot me fait fremir :langue2:
C'est pour cela que j'avais pris la precaution d'ecrire : "si tu vois un ferry(qui n'est pas un arbre de noel)," par temps clair et calme " tu vois très bien la route qu'il suit "

Par ce qu'en rencontrer deguisé en sapin de noel cela nous est arrivé entre Dubrovnik et Brindisi au moments des fetes de fin d'année , le "truc" à touriste dans toutes sa "splendeur" des guirlandes allumées partout et dans tout les sens, bien plus puissantes que les feux de route totalement noyés dans la masse
On voit quand même la route qu'il suit par rapport à nous mais c'est du grand n'importe quoi , j'en convient :langue2:

18 nov. 2014
1

oui, ou "rouge-rouge" en français ...

19 nov. 2014
0

@bigcheese
"les donneurs de leçon en pantoufles sont devenus de plus en plus nombreux sur ce forum pour polluer toutes les discussions. et aller jusqu'à vilipender l'auteur du fil qui lui, ne pense qu'à informer."

?!?
1/ elle est ou l'INFORMATION ?

La SEULE information sur les circonstances de la collision est :
- Les conditions étaient Force 6, travers, houle assez confort sur un 52 pieds
Tout le reste n'est que blabla sur l'APRES accident quand les carottes sont déjà cuites.

2/ un marin aurait cherché au moins à comprendre, à avoir plus de faits ou la version des rescapés, se mettre à la place des autres, base de l'empathie

3/ que cela plaise ou non, j'ai le droit de m'en étonner sans me faire traiter de pantouflard !!

18 nov. 2014
9

Veiller avec des jumelles... Ca a longtemps été mon rêve ! :heu:

18 nov. 2014
0

Pourquoi plus maintenant ?
Tu préfère la longue vue ?

18 nov. 2014
0

Non, marie et monogame.

18 nov. 2014
0

:pouce:

18 nov. 2014
0

Les jumelles ?

J'estime que s'il faut deux mains pour les porter, c'est pas intéressant.

:topla:

18 nov. 2014
0

Un cargo de face par nuit noire et visibilité médiocre avec des creux de 3 mètres environ (j'étais sur un ferry un peu plus nord cette nuit la) sans radar ni ais derriere la capote et peut etre génés par le génois, ils devaient etre tribord je pense,
pas évident de voir ce qui arrive en face

18 nov. 2014
0

Vive le radar

18 nov. 2014
0

tu as trop d'écho !! :-)
un mer veille aurait suffi aussi ?

18 nov. 2014
0

Bonne analyse.
D'ou la supériorité de l' A.I.S.

19 nov. 2014
0

souvent entre la corse et le continent l'ais n'arrete pas de sonner
donc on diminue la distance d'alerte comme certains marchent à plus de 20NDS si on ajoute notre vitesse ils sont vite sur nous .
avec le radar on peut suivre les cibles ,
quand on voit un ngv a 10MN qui nous arrive dessus a 45NDS
on à le temps de décoincer ,mais ce n'est pas eux que je crains le plus ,
ce sont les chauffeurs de bus qui font la route aller retour sans arrêt ,la routine s'installe et la veille s'allège ...
alain

19 nov. 2014
0

ça fait longtemps qu'il n'y a plus de NGV !! le dernier est en Polynésie je crois

19 nov. 2014
0

Il a longtemps été à vendre sur un site spécialisé avec , de mémoire , un moteur dans le sac et des problèmes de structures

19 nov. 2014
1

bonjour ; etant bien plaçè pour repondre je peux vous assurer que la veille sur les" bus" en l'occurençe la brittany est drastique de jour comme de nuit et il vaut mieux vu les pecheurs qui se mettent devant vous pour proteger fillets et casiers, quand vous traversez les rails et les cargos en tous sens! à 20noeuds avec 900 passagers à bord vous ne revez pas, et l'antiçipation est le maitre mot! diffiçile de juger une fortune de mer la nuit en mediterranèe mais sur un voilier le navigateur doit aussi bien antiçiper , d'autre part si le bateau est equipè d'un radar la fonction plotting vous donne la direction et la vitesse de la çible sur plusieurs laps de temps, sur un bateau lent c'est toujours mieux de se donner une bonne marge de manoeuvre! cordialement

19 nov. 201416 juin 2020
0

un article de presse, pas de poursuite car pas de blessés, ça se termine au mieux, point final pour moi


0

Tu confonds le voilier démâté et donc avec de feux de balcons (sous réserve) et le cargo;

19 nov. 201419 nov. 2014
0

Olivier, ils auraient peut etre pu commencer à progresser comme cela cahin caha mais la procédure standard aurait plutôt été de tout balancer au fond et de continuer sur Ajaccio dont ils étaient proches en marche avant et avec vent et houle dans le bon sens.
par ailleurs je suis surpris que la vedette snsm n'ait pas exigé de couper le gréement car même infinitésimal le risque existait que la vedette se prenne un truc dans l'hélice mais j'ai un immense respect pour les patrons de vedette SNSM et ils savent ce qu'ils font, et il y a des chevaux !!!
one more time , facile derriere le clavier !

19 nov. 2014
0

j'ai vu de loin une espèce de barge remorquée par la snsm puis, merde c'est un voilier et au ponton il y a un maelström de bouts et câbles et les 2/3 du mat à quelques mètres sous le bateau

0

Si j'ai bien compris, un 1er choc frontal, le voilier cule au moteur, ensuite un 2ème choc ayant pour conséquences :
"l'étrave du ferry a broyé le cockpit, compas etc."
Pas impossible que le second abordage ait endommagé les commandes du moteur et/ou de la barre.
Donc probable impossibilité de rentrer au moteur, et si on rajoute l'état de choc (sans mauvais jeu de mots) de l'équipage du voilier...

19 nov. 2014
0

Euh

Soit je vois des barres où il n'y en a pas

Soit, pour moi il y a une barre à babord sur la photo

et la proue n'a pas l'air broyée

en plus, je pense que si les barres avaient été broyées, le bateau n'aurait plus de poupe; celles-ci sont quand même à quelques mêtre du cul

Mais la barre qui reste était peut être déplacée en effet

19 nov. 2014
0

Je me suis posé la même question et bien d'autres.
La plupart étaient des marins aguerris; pourquoi alors qu'ils n'ont même pas une bosse sur la tête ils sont en panique au point de ne pas pouvoir faire route au bourrin avec le compas de relèvement puisque si j'ai bien lu ce qui était dans le cockpit était en vrac suite à la troisième touchette.
En solo je peux comprendre, la personne est crevée à manipuler les voiles et le mât, mais à six ??????

0

SNCM ??? pourquoi pas SNCF aussi, tant qu'on y est ?!?
:mdr:

19 nov. 201419 nov. 2014
0

Point final oui...
Juste pour appuyer l'un ou l'autre des commentaires sur ce fil:
"Heureusement, sa taille et ses lumières (du cargo) nous ont permis de retrouver le voilier"
Comme quoi, la visi devait tout de même être pas trop dégueu... 2h plus tard du moins. :goodbye:

19 nov. 2014
1

@Jean: une petite chose me turlupine quand même. Tu as dit que lors de votre échange, le skipper t'aurait dit avoir fait marche AR (au moteur) à un moment pour éviter la seconde collision (tu ajoute avec tout une partie du gréement dans l'eau, mais passons, c'est un risque qu'ils ont calculés sur le moment).
Mais pour autant, une fois l’accalmie revenue, et alors qu'ils ont rangé le pont et viré tout ce qui trainait à l'eau, pourquoi n'ont-ils pas pu rentrer par leurs propres moyens avec leur moteur (qui à prioris fonctionnait).
Cela aurait peut être évité une sortie SNSM (longue) alors qu'ils avaient également d'autres chats à fouetter (ils sont ressortis aussitôt pour secourir une vedette).
une explication?

19 nov. 2014
0

A oui???
Tracté avec des bouts / câbles à l'eau???
C'est un coup à faire passer qqun par dessus bord si cela balaye le pont !
Quant à continuer par ses propres moyens au moteur, je suis d'accord. Mais n'en reviens t-on pas au "No cure, No Pay" et au financement de la SNSM ??? Car si ils se mettent à remorquer à tors et à travers juste pour toucher des pépéttes ... là cela devient n'importe quoi !

19 nov. 2014
0

exact , je dis n'importe quoi, en effet les barres ont été broyées par l'étrave juste avant ils se sont réfugiés à l'interieur

19 nov. 2014
0

et la CGT...?ne serait elle pas,peu ou prou,responsable??

19 nov. 201419 nov. 2014
0

Comme le dit Captainwat, dans le meilleur des cas (veille attentive sur le gros) cela se passe bien:
Exemple
Nuit tombante, très à l'W des Scilly, visi très moyenne.
Mon récepteur AIS détecte un navire loin devant à 5 M (comme il y a peu de bateaux sur cette zone, je prends un grand CPA), vitesse faible, vers 5 N. Je pense à un pêcheur et je note dans ma mémoire; j'ai le temps.
Un peu plus tard, j'entends la diffusion d'un message sur la VHF. C'est l'Ernest Shackleton
fr.wikipedia.org[...]ckleton
qui annonce être en campagne de mesures à faible vitesse et qui ne peut dévier de sa route, demandant un passage au large. L'AIS m'indique que je vais passer à 0,5 M mais au vent et je suis au près serré. Je n'aime pas cette situation, car si j'ai le moindre incident, je serai coincé entre le vent et un 'gros' handicapé. Il est à environ 3M. Je décide d'abattre franchement pour passer sous son vent pour être tranquille. Mais pour cela je dois couper sa route. Immédiatement le Shackleton appelle sur la VHF le voilier en face de lui pour lui répéter le message et lui demander de poursuivre sa nouvelle route. Je comprends qu'il m'a plotté au radar et qu'il s'inquiète de mon changement de route. Il m'a peut-être à la jumelle mais moi je le vois à peine. Vu ma vitesse il a peut-être deviné qu'il s'agissait d'un voilier. Je l'appelle pour lui confirmer que je l'ai sur mon AIS, que j'ai entendu son premier message, que j'ai changé ma route pour passer sous son vent avec un CPA d'un M. Il me répond simplement 'excellent'. Incident clos. Vive l'AIS, la VHF en veille (et un peu d'anglais !)

19 nov. 2014
0

Tout à fait d'accord. Il est simplement plus simple d'abattre quand on est en solitaire après deux jours en mer dans un vent un peu vif. J'ai hésité car j'avais conscience que cette manoeuvre n'était pas 'optimale' du point de vue du navire.
PS Avec 150 M encore à faire, la perte n'était pas très grande, surtout que le vent devait continuer à virer NNW, ce qu'il a fait à mon grand soulagement (vive les météofax de l'UKMO)

19 nov. 2014
1

Et pourquoi ne pas avoir viré pour faire un (petit) contre bord afin de t'éloigner sans perdre sous le vent?
1- tu t'eloignais du danger franchement, sans ambiguité pour lui (90°)
2- tu gardais de la marge soit pour ta remontée au vent (vmg), soit pour serrer un peu moins en route sur ton objectif.

19 nov. 2014
0

@ captainwat
"si le bateau est equipè d'un radar la fonction plotting vous donne la direction et la vitesse de la çible"

Quelles sont tes anecdotes sur les défaits de veille ?
Le radar, l'éteignait vous ?

Est ce que le matos comme mer-veille aurait pu alerter ?

19 nov. 2014
0

Une fois j'avais réglé mon radar un peu trop fin, il me détectait les microbes, j'étais emmerdé ! :mdr: :acheval:

19 nov. 2014
3

ywk bonjour; sur les bateaux de commerces (merchants vessels) et sur ceux de la royal les radars sont toujours en fonction! pour les anecdotes defauts de veille?????je ne saisis pas bien la question! le defaut de veille quelque soit le bateau est un delit! concernant le merveille qui si je ne me trompe s'appelait dans le passè=drom( j'ai eu ça sur un romanèe) c'etait une cata= quand il detectait un radar jusqu'à 3/5 milles c'etait à peut pres ok , un plot s'allumait sur le boitier dans la direction d'ou venait le radar par rapport à l'axe du bateau ou etait le drom! à moins de3 milles tous les plots s'allumaient= panique et dans le broulliard vous ne saviez pas ou aller sortir un bateau! par contre par beau temps brutalement il se mettait en alarme et rien sur la mer?????nous avons fini par comprendre qu'il reperait aussi les avions!!!!!! j'espere qu'ils ont fait des progres sur le merveille! le seul outil incontournable pour la securitè est le radar bien utilisè et maitrisè! l'ais(surtout branchè sur un lecteur de cartes) est tres utile mais plein de bateaux de plaisançe ne sont pas equipès, et surtout les pecheurs sont les rois pour le couper! seul un bon radar vous signalera tout çe qui se promene sur l'eau = un cargo, un casier , un conteneur qui depasse un peu ,une mouette par beau temps un grain ou un nuage de pluie ou de greles! de nuit ou par brouillard ce sera souvent votre sauvegarde cordialement

20 nov. 2014
1

Euh... J'ai lu il y a qq années (comme d'autres ici) un rapport du BEA sur une collision NGV-chalutier là-haut (le NGV a coupé en deux le chalutiers et ce sont des passagers qui ont prévenu l'équipage !!!). Il a été conclu que se taper la discut' sur la plastique de Catwoman n'était pas vraiment compatible avec une veille "drastique"...

Il y a donc sûrement une grande majorité de "bus" où la veille est réelle, mais y a des moutons noirs partout, captain' !

:litjournal:

20 nov. 2014
0

Ca y est l'on sait pourquoi l'équipage du voilier c'est tapé le ferry ( 200 m de long c'est bien ca ?) ils devaient commenter les pages interieures d'une revues biens connues :cheri: :famille:

20 nov. 2014
0

Tu as sans doute lu ça ici
www.hisse-et-oh.com[...]rquises

19 nov. 2014
0

Trêve de plaisanterie, je trouve que l'AIS est un excellent outil, et le radar indispensable pour moi. Les 2 biens utilisés vont des merveilles.

19 nov. 2014
2

Tout le monde parle materiel pour detecter ....

et les yeux qu'en pensez vous ???

je ne sais ce qu'il s'est produit mais si deux personnes étaient dans le cockpit du bateau a regarder ils auraient surement repéré le bateau d'assez loin pour l'eviter ...

mais bon attendons l'enquete

19 nov. 2014
0

Les yeux aussi, mais avec l'AIS tu connais exactement la route de ce qui émettent et leur vitesse. Avec le radar également tu comprends où ils vont. Et la nuit ou avec une mauvaise visibilité c'est une aide plutôt que de te poser des questions.
Il m'arrive de voir des feux assez loin, je contrôle à l'AIS et au radar comme ça je sais au lieu de croire.
Par contre de jour avec bonne visue dans des zones tranquilles, je ne me sers que de mes yeux.

19 nov. 2014
0

vu dans les catalogues des ships des jumelles ou monoculaires de vision nocturne, peut etre une piste ? les prix baissent

19 nov. 2014
0

FIR jumelles thermiques un seul problème $$$$$

19 nov. 2014
0

Les jumelles quand ça brasse trop c'est quand même pas toujours évident, et quand il fait nuit avec du brouillard... Et au crépuscule tu prends lesquelles ? Vision jour ou vision nuit ? :-(

20 nov. 2014
0

Y a lidl qui en vend de temps en temps. ~150 €
J'en ai depuis quelques années. M'en sers très peu mais j'ai déjà vu un voilier sans feux, alors que sans jumelles je voyais queue dalle.
J'ai aussi vu un bateau gris, bien à l’affût...

19 nov. 2014
0

Y'a ça sinon à moins de 16€ www.amazon.fr[...]410799/

Par contre éclrairage à 7 mêtres vaut mieux de tenir au centre du bateau et être rapide.

0

Regarder à travers des jumelles quand ça piaule, c'est un coup à finir malade...

19 nov. 2014
0

et les jumelles à stabilisateur ?

19 nov. 2014
0

Pires quand ca brasse , car tu ne vois plus ce que ton corps ressent !! :doc:

19 nov. 2014
0

Bof moi jumelle ou pas piaule ou pas ...je suis toujours malade !

20 nov. 2014
0

Il est vrai pour avoir fait la traversée assez souvent , mais la dernière dans le sens Corse Porquerolles, seul il est clair que je n'ai pas dormi car en général entre 1 et 3h du matin on rencontre beaucoup de monde plus ou moins bien éclairé quand je apercevais des feux je mettais mon minuteur avec sonnerie avec maxi 15mn car effectivement comme dit plus haut quand on se croise et que l'AIS vous dit qu'il est a 10milles , comme on fait en moyenne du 5nd et le cargo ou ferry ou... Compter 15Nd cela fait 20nd dans ce cas dans les 30mn il est sur vous , il s'il était à 5m en 15mn il est la . Mais il est vrai que certain bateau peuvent être tres bas sur l'eau et avec une grosse Houle on ne voit pas grand chose, même avec le radar et j'ai vu des gros bateau de commerce avec leur AIS soit en panne soit éteint!!!. Ma dernière traversée des Baleares j'ai fait 40h sans dormir pour me planquer apres à Porto de Selva à l'abri de la houle de SE

20 nov. 201416 juin 2020
1

Le procureur a déclaré que le voilier était fautif et l'affaire classée... Je ne suis pas certain que les assureurs du coté du voilier l'entendent de cette oreille mais un petit cours de rappel pour le procureur sur le RIPAM ne ferait pas de mal.


20 nov. 201420 nov. 2014
1

Merci Jean, d'avoir répondu aux diverses interventions qui t'étaient adressées et de nous avoir donné le fin mot (?) de l'histoire.
Clair que dans un choc frontal, si aucun n'a manoeuvré pour se croiser babord/babord, les torts devraient être partagés, peu importent les conditions. Mais encore une fois, nous n'avons pas TOUS les éléments pour pouvoir prendre partie ici.
La seule chose établie c'est qu'il est a priori plus facile d'apercevoir un cargo de 200m qu'un voilier, là encore, peu importent les conditions et l'équipement (yeux ou radar). D'où ("peut-être") la décision du procureur?
Bien à vous,

20 nov. 2014
0

Tu es sur que c'est à Ajaccio qu'ils sont amarrés... je ne reconnais pas les port Tino Rossi, avec tous ces pontons vides...

20 nov. 2014
0

en fait il y a peu de places libres dans le port mais ils interdisent les catways du bout car ils sont fragiles

20 nov. 2014
0

dans les traversées en mediterranée j'ai souvent eu du mal la nuit à identifier la trajectoire des ferry et à apréhender leur vitesse. Il m'a souvent fallu un certain temps avant de comprendre dans quel sens ils allaient rellement et s'il y avait risque de route de collision.
De plus avec le génois déroulé en grand j'ai tout un angle mort que je ne peux pas voir sans sortir du cockpit et par F6 j'ai pas vraiment envie de sortir du cockpit toutes les 5 minutes

20 nov. 2014
0

Bah pour etre rincées elles doivents l'être Non ?!

:oups:

20 jan. 2015
0

parlé avec quelqu'un qui suit le dossier, le bateau sera réparé pour la saison d'été, pas de dégâts structurels
vu le bateau à sec, je confirme que la coque ne montre qu'un pet visible à l'avant bâbord du au choc initial contre le cargo de 200 mètres. sinon les dégâts sont consécutifs au retour mal inspiré du cargo qui dans plusieurs mètres de houle est revneu et a tapé sur le pont à l'avant et au niveau du cockpit.
je confirme, solide le bateau

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (64)

L'eau de l'Aude là

mars 2021