habiter à bord

Bonjour à tous.
Cette question à dut être posée d'innombrables fois. Avec ma chérie on projette d'acheter un bateau et d'en faire notre habitation principale. On habite pour l'instant à Aix en
Provence.
Pourriez vous nous donner des sites internet qui traitent de ce sujet. Quel bateau acheter? Voilier? Vedette? peniche? Tous les témoignages seront les bienvenus.
En vous remerciant par avance pour vos précieuses infos.
Mes amitiés à tous

L'équipage
16 août 2007
16 août 2007
0

habiter à bord
meme projet!!!!
meme question!!!!
j'attends de voir moi aussi :-)

16 août 2007
0

le bon sens dit...

que la fonction première d'un bateau, c'est... de naviguer !

Alors que de très nombreux pratiquants sont sur liste d'attente pour trouver un emplacement leur permettant la pratique de leur activité nautique, il serait particulièrement mal venu (et mal vu) d'acheter un "bateau-ventouse" !

Il en va différemment des voies d'eau intérieures, où l'on peut voir de nombreuses péniches stationner à demeure.

a mon (humble) avis, plutôt diriger vos recherches dans cette voie..

16 août 2007
0

reponse
dejà , il faut trouver une place au port ...
c' est ce qui va determiner la longueur du bateau !

ensuite , voile ou moteur , on ne peut choisir à votre place , c' est en fonction de vos gouts et de votre savoir faire .

après , si c' est en eau interieur , faut voir la hauteur des ponts .

Pour finir , c' est le budjet qui fera la suite

En fait que du bon sens !!!!

Mais des pour des tas de raisons pratiques (administratives), j' affirme que le plus simple est de garder un pied à terre quelques part , une adresse si infime soit elle . Un garage , une grange , un terrain avec une boîte aux lettres et une vielle masure ....Car le secret est de ne jamais dire aux autorités que vous habitez un bateau . En fait , il faut une adresse fiscale simple qui n' attire pas l' attention .
Le n° 23 de la rue Jean Jaures à St Bidule les bains de pieds c' est mieux que Yacht "c' est la lutte fiscale" quai d' honneur de Saint Tropez .
Surtout que l' etat ce moque de ce qu' il y a au n° 23 !!!!!!
En France il vaut mieux être à 10 dans 9 m² qu' à deux dans un 15 mètres ...
il ne faudra jamais dire que vous habitez sur votre bateau , mais que vous y allez tout les jours ...Ce n' est pas pareil ! (je l' ai dejà evoqué sur ce forum) ...

Avant d' acheter un 15 mètres , essayez de lui trouver une place ...avant 10 ans d' attente ...Après on verra !!!!

16 août 2007
0

Je rejoins les conseils de Pepperbox, j'ajouterai
que la tolérance vis à vis des péniches, n'est guère meilleure qu'un bateau "résidant" en bord de mer. Une récente loi très restrictive vise à éliminer les péniches des bords de rivières et fleuves françaises. L'administration qui gére la plupart des voies d'eau françaises y compris canaux (VNF) font non seulement la pluie et le beau temps en matière de tarifs et conditions d'utilisation mais il est aussi extrèmement difficile d'obtenir un COT (droit d'occupation temporaire des rives). Je vous conseille de consulte l'excellent site d'Aquaforum avant de vous lancer.
Acheter une Frecynet (38 x 5m, gabarit standard) est tentant car les espaces offerts sont énormes. Par contre, déplacer ce monstre demande des compétences de navigation qui ne s'acquière pas rapidement (permis PP nécessaire). A ce stade, on ne peut plus parler de navigation, mais d'habitat sur l'eau... perspective totalement différente. Nous étions très tentés par une péniche, mais y avons renoncé pour les raisons précitées. Nous avons choisi un bateau moteur mer de 12 x 4m (à voile: trop physique), certes exigu, mais qui nous permet de nous balader avec une partie de nos "fatras". Mais c'est un choix de vie dicté aussi par l'âge et les goûts individuels. Réfléchissez bien au type de vie dont vous rêvez, renseignez-vous sur différents sites, comparez et ensuite décidez.
A propos de péniches, il y a la possibilité de les raccourcir à 15/20 m pour passer plus inaperçu et limiter les investissements ! Bonne chance. Chris

16 août 2007
0

vu le projet...
vu le projet; achetez une caravane...

...à la rigueur un house-boat.

avez-vous l'intention de naviguer, où, comment ?

jacques

16 août 2007
0

C'est vrai que les ports
sont pleins de ces bateaux ''caravannes'', ''résidences secondaires à pas cher'' qui ne naviguent pas. rien contre cette manière de vivre, mais ça encombre nos ports, plus de place...et n'avez vous pas remarqué que nos amis ''anglais'' commencent à faire la même chose.
Bien entendu je suis OK pour la caravanne aussi.
Je pense que le prix de location de la place de port devrait être inversement proportionnel, à la fréquence des sorties dudit bateau.(Moins tu sorts, PLUS tu paye.

17 août 2007
0

???????
Que de beaux mots
politique maritime intégrée" pour permettre à la France de jouer "un rôle stratégique dans l'économie mondiale".

Que des propositions très concrètes et opérationnelles :
-Lancer un Programme
-Améliorer le dispositif de gestion des affaires de la mer
-Ancrer l'avenir maritime dans l'Europe

Bref on croirait presque à de la politique à la belge en plus exagéré!!!

:blabla: :blabla:

Quant à :
nous possédons le deuxième plus grand territoire maritime au monde après celui des Etats-Unis

Sur quelle base? Quel chiffres? Quid de l'empire britannique? De la Chine? ...

Micmarin très songeur ...

18 août 2007
0

Un poil moins gros....ou plus modeste....ou plus exact
3ième rang mondial après les USA et le Royaume Uni.

0

bon...
...
"tous les pays avec une forte tradition maritime (sauf la France!?)"

sans vouloir paul et mickey, le France, tradition maritime??? Ha!!!

17 août 2007
0

N'en déplaise...
J'ai remarqué que tous les pays avec une forte tradition maritime (sauf la France!?), trouvent tout à fait naturel que les zones fluviales et maritimes soient investies AUSSI par les gens qui veulent habiter sur l'eau. Il n'a vraiment que dans notre beau pays que cela pose problème avec pour résultat de dresser les différents types d'utilisateurs les uns contre les autres, uniquement parce que la France n'a pas de politique maritime/fluviale cohérente et joue un stupide attentisme.
Les choses pourraient peut-être changer si Sarko s'empare de ce dossier. Voici un (enième) rapport qui a été adressé au 1er ministre fin avril 1007, dont voici les conclusions :
(le rapport du groupe Poséïdon sur la politique maritime de la France a été officiellement remis au Premier ministre par Sophie Boissard, directrice générale du Centre d'analyse stratégique et par Xavier de la Gorce, secrétaire général de la mer).

Le rapport propose : la mise en place d'une "politique maritime intégrée" pour permettre à la France de jouer "un rôle stratégique dans l'économie mondiale".Il s'agit de "rechercher, par une synergie accrue, le meilleur parti de l'apport actuel et futur de la mer à l'économie et à la croissance nationales", souligne le rapport, qui présente la mer comme une "source d'opportunités insoupçonnées" ;
Le rapport constate plusieurs problèmes remédiables et fait des propositions :

a) La flotte de commerce sous pavillon français n'est que la 27° mondiale. Le Pavillon français est en péril si a très court terme le RIF ( Registre International Français) n'est pas assorti d'un dispositif fiscal de soutien à l'investissement approprié et pérenne, ( GIE fiscal ou dispositif équivalent.

b) La marine marchande a vu fondre ses emplois français. De 43000 au début des années 1960 elle est passée à moins de 10000 emplois aujourd'hui.

c) Le littoral, très sollicité, est en voie de saturation. Il est devenu indispensable de penser tout aménagement ( construction résidentielle et hôtelière, capacité des ports de Plaisance, etc ) dans une logique de gestion Intégrée. Par exemple, la faible disponibilité en anneaux dans les ports de plaisance du littoral français et la difficulté de concilier de nombreux usages, limitent les possibilités d'expansion d'une construction de plaisance pourtant en pointe mais heureusement fortement exportatrice. La rapide mutation des équilibres sociaux, écologiques et culturels menacent l'offre touristique.

Le Groupe Poseïdon a fait trois propositions fédératrices pour développer le plein potentiel du territoire maritime français,.

1) Lancer un Programme technologique et industriel autour de la valorisation des profondeurs océaniques, et en complément de ce programme, parmi de nombreuses propositions, lancer la conception de projets portuaires destinés à faire face à l'augmentation du trafic ( Ports de plaisance flottants, terminal d'éclatement / hub flottant pour le feeding des conteneurs, terminal d'importation de GNL etc. )

2) Améliorer le dispositif de gestion des affaires de la mer

3) Ancrer l'avenir maritime dans l'Europe

Il est vital que ce rapport soit pris en compte pour créer de l'emploi, développer le commerce maritime, assoire la France comme une des plus grandes puissance maritime au monde, ce qu'elle mériterait d'être. Après tout, nous possédons le deuxième plus grand territoire maritime au monde après celui des Etats-Unis.

Qu'est-ce qui va ressortir de tout cela ? Bien malin qui le dira !
;-) Chris

17 août 2007
0

Territoire Maritime...
Il s'entend au sens de la zone économique des 200 milles.
Alors si on ajoute les côtes métropolitaines et d'outremer avec surtout la Polynésie avec ses centaines d'îles et îlots, alors cela fait beaucoup de kilomètres carrés, d'où l'évaluation de ce "deuxième plus grand territoire maritime".
Pourquoi croyez vous que l'Australie et la NZ ont fait un tel foin en 95 avec les essais nucléaires français? C'est qu'ils voudraient bien nous voir décamper de ce secteur, justement à cause de la zone d'intérêt économique de 200 milles...

0

pfff
la réponse est dans la question:
"voilier, vedette, péniche?"

si c'est pour habiter sur l'eau, achetez une barge et mettez une caravanne résidentielle dessus. pas cher et plus confortable!

06 sept. 2007
0

SDF
C'est exactement ce que je veux faire, une barge avec des structures habitables et taxables au minimum.Le bateau ne sera pas trés beau, mais tant pis.

17 août 2007
0

Si
le bateau veut dire voyage, la situation française de l'encombrement des ports n'est pas une règle mondiale! Peut-être une règle des zones fréquentées...

Il y a plein d'endroits où l'on peut vivre à bord sans aucun problème.

Mais pour plus vous renseigner, il faudrait plus nous informer de vos projets.

PS : je vis à bord de mon bateau depuis 12 ou 13 ans

18 août 2007
0

tu vis à bord au port de Bruxelles !?

Attends .. tu es au BRYC, c'est ça ? Comment ça se passe ? Ce port est cher, non ? (Je suppose que tu payes plus que 5 cents/m2).Si je me souviens bien, c'est près du Tour et Taxis, sur le canal près d'une sortie d'eaux d'usine ou un truc du genre, non ? Pas loin d'un centre de L'ADEPS aussi si je ne me trompe.

:-p

Bon, je dois me tromper ou alors il y a quelquechose que j'ignore. En tout cas, je trouve sympa de parvenir à vivre sur le bateau quand on est si loin de la mer (quoiqu'il me soit parfois arrivé de sentir l'air marin jusqu'ici) :-)

17 août 2007
0

Pas sûr que ça soit une bonne solution
Déjà parce que

  1. C'est quand même pas très confortable
  2. la politique française est néo féodale et il y a un courant destiné à remettre la "plaisance" dans le "yachting" (ce qu'elle était au départ) donc milieu friqué et élitiste en supprimant le côté popu des années 70. S'il n'y a plus de places dans les ports (là où il serait si simple de faire des bassins dans le Languedoc Roussillon), si le moindre accessoire chez le catalogue AD ou autre est d'un prix délirant, ce n'est pas par hasard. Je vous assure que Gruissan (dans l'Aude) est devenu très chic, rien que des grosses unités neuves et la canaille a disparu.

Vous me direz que c'est pas mal aussi, question délire de prix, dans l'immobilier et qu'on fait tellement ch**r les automobilistes de façon à réduire le bon peuple au vélo, à la chinoise qu'on est en droit de se demander si Henry Ford, archétype du capitalisme moderne, passerait pour un gauchiste (pensez-donc : il voulait que les ouvriers aient des sous et du temps libre pour faire rouler ses Ford T).

La solution serait, si vous n'avez pas d'attaches spéciales en France, à aller voir ailleurs, "là tout n'est qu'ordre et beauté, luxe calme et volupté" et... coût de la vie moins cher.

17 août 2007
0

réponse à moïne,
je viens de faire un peu la même démarche.
mais c'est très récent, donc mes impressions évolueront certainement au fil du temps, voilà mon retour d'expérience pour l'instant.

1) demande de mutation de Lyon vers Aix en Provence

2) vente de la maison

3) achat d'un voilier avec récupération de la place dans les environs de Marseille.

4) vie à bord depuis 8 mois.

Les petits problèmes rencontrés :

1) pas d'adresse, donc redirection du courrier dans la famille, qui me le fait suivre au boulot.

2) quelle adresse mettre sur la feuille d'impots ?
j'ai mis celle de la famille, mais je crains que celà n'alourdisse leur taxe d'habitation ?

3) les vêtements !
selon le job, on peut être 'obligé' de porter des costumes ou vestes, et les penderies de mon bateaux ne pas pas forcément adaptés.
si on bosse en jean et tee shirt, là pas de problème.

le lavage et repassage, pas marrant à bord, donc quelques frais de pressing.

Inconvénient à venir :

Les biens immobiliers ont tendance à prendre de la valeur avec le temps, même si la hausse peut se ralentir, alors qu'investir dans un bateau n'est pas un bon placement.

Mais bon, on peut préférer l'être à l'avoir.

Un ENORME inconvénient pour moi :
Pas de WIFI, sur le port, donc plus d'internet, et je suis privé de vous tous au travers d'Hisse et oh, et vous me manquez énormément.
je me connecte de temps en temps au boulot, mais c'est pas pratique.

Maintenant, pour l'histoire que vivre à bord, transforme le bateau en bateau ventouse, je ne vois pas pourquoi ce serais systématiquement le cas.

Si l'on fait le choix de s'installer sur un bateau pour des raisons économiques, alors là, oui c'est sûr.

Mais si on fait ce choix par passion de la mer et des bateaux, que l'on vend tout pour s'en
rapprocher et vivre son rêve, alors là le bateau sort en mer beaucoup plus souvent que les autres, dont les propriétaires sont malheureux d'avoir à faire 400 ou 500 kms pour retrouver leur compagnon déspéré d' être ammaré au ponton.

17 août 2007
0

zut,
j'ai doublé les amarres :-D

17 août 2007
0

hihi
Salut Joél !!

Que du bonheur ! :bravo:

17 août 2007
0

internet ?
Pourquoi pas d'internet à bord ? Avec un GSM et au maximum 75 € par mois, tu as l'illimité à bord.

17 août 2007
0

Chalut Joel !
Content d'avoir des news ;-)

Pour internet à bord, comme dit Robert: no problemo avec les cartes 3G à 75€/mois !
Sinon ya des soluces chez pacher, mais en pitidibit ;-)

A+

17 août 2007
0

En complément des témoignages et remarques
qui en appelent au bon sens (choix de vie, choix du bateau, etc....) et que je partage, je souhaite attirer l' attention sur 3 points qui me semblent crucaux :
1) l'adresse : au dela de la gêne occasionnée par la domiciliation du courrier chez des parents ou amis, le gros inconvénient à mon sens est de ne pas avoir de justificatif de domicile considéré comme officiel (quittance EDF notamment...) Du coup, difficultés pour ouvrir un compte en banque, souscrire un crédit, demander une carte grise,etc etc...
2) le loyer : vous êtes dans une région où le montant des places de port (si vs en trouvez une....) est particulièrement élevé, d'autant que..
3) les capitaineries ( des ports de Méditerrannée à tout le moins )se posent de plus en plus la question de la participation des "résidents" dans les ports, car les autres usagers font remarquer que les consommation d'éléctricité et d'eau (ns sommes toujours dans le sud...)d'usage permanent ne doivent plus être "noyés" dans les charges collectives, mais clairement identifiées et facturées au consommateurs. D'où l'idée de pas mal de capitainerie de revenir de façon plus coercitive aux reglements portuaires qui stipulent souvent (pour ne pas dire toujours...) que l'utilisation du bateau à titre de résidence principale est interdit...
A priori, et sans rien connaitre du domaine fluvial, il me semble que la solution péniche doit présenter moins d'inconvénients.
Cordialement.

17 août 2007
0

Habiter à bord ...
A part ce qui a été évoqué au-dessus, c'est aussi : les matins d'hiver sur les pontons pour ce rendre aux douches, le linge qui essaie de sécher dans les filières, les odeurs de bouffe quand on peut pas aérer because il pleut et que ça refroidit le carré, des coups de forces 7/8 l'hiver contre la coque et les haubans (de tous bateaux du port !!!) qui sifflent 24/24... mais c'est vrai que c'est aussi des moments sympas tel que le petit déj dans le cockpit avant d'aller bosser, le soir on profite +, on se sents en vacances .

Je ne suis pas très positif quoique objectif mais ce n'ai pas toujours facile à gérer et si je dois recommencer c'est dans un 40' mini en dessous c'est un coup à péter un câble au bout d'un moment ! :-)

17 août 2007
0

Je confirme
J'habite 3 à 4 jours par semaine sur mon canot de 9,75m neuf et bien étudié, à cause de mon boulot. Moi j'aime, c'est sûr. Mais c'est pas toujours rose. Comme dit Taio, l'hiver dans le froid et sous la pluie, faut s'les faire les 200m pour aller aux sanitaires. Capote obligatoire pour les jours de pluie pour pas être exposé et pouvoir aérer quelque peu. Les bruits de la pluie battante la nuit qui empêchent de dormir ou qui réveillent. Quand on ne travaille pas, ça le fait mais quand on se lève à 3h du mat' pour doubler les amarres et s'assurer que les pare-bat' font bien leur boulot par 40 ou 50kt de vent, le matin on n'est pas très frais pour se lever.

Le soir faut aller faire les courses 2 fois/semaine, ben oui ! l'est pas grand le frigo..., préparer sa tambouille. Bref ! La vie quoi. La vie qui fait que comme à la maison dans le jardin, on peut manger dehors dans le cockpit, mais après faut faire la vaisselle, ranger et aller se coucher parce que le lendemain on bosse. Le p'tit déj dans le cockpit oui c'est sympa, mais même l'été, à 7h du mat', fait pas chaud et puis faut du temps pour prendre son temps.

En résumé... La vie de bateau quand on travaille, c'est bien, mais faut pas croire que c'est les vacances permanentes. Ce qu'on accepte bien en croisière n'est pas forcément évident à plein temps sous nos latitudes bien frisquettes l'hiver.

Reste que c'est original, que l'ambiance est super-bonne avec les voisins qui restent là longtemps, que les relations avec le bureau du port sont assez étroites, et puis que c'est bien d'habiter sur son bateau quand on aime naviguer, même si on le fait pas aussi souvent qu'on le voudrait.

Comme disait je ne sais plus qui plus haut, on navigue quand même plus que si on était à 500 km de son canot.

17 août 2007
0

Bon ! D'accooooooooord !!!
Il pleut pas tous les jours et il fait pas froid toute l'année. On ne se lève pas toutes les nuits. Mais vivre sur un bateau, c'est comme vivre en Guadeloupe. C'est vachement bien en vacances (et même toute l'année) mais y a quand même quelques inconvénients que je souhaitais mettre en avant pour montrer les limites du rêve.

Pour ma part, je ne changerais rien...

17 août 2007
0

à lire ton post...

il y a de quoi à en dégoûter plus d'un...

Heureusement, tu aimes ! Qu'est-ce que ce serait si tu n'aimais pas !!

17 août 2007
0

comme le dit Smarta...
comme le dit Smarta...

"Les choses pourraient peut-être changer si Sarko s'empare de ce dossier. Voici un (enième) rapport... "

on est sauvé !:non:

jacques:scie:

19 août 2007
0

Bof
Aller aux douches, le bruit du vent... c'est vrai que je préfère le bruit des voisins, la télé du voisin sourd, les gosses de l'école, les conflits de voisinage, les tags du HLM...

Et se relevé la nuit par 40 noeuds de vent, horrible, je préfère ne pas savoir dormir parce que mort d'inquiétude, et le lendemain prendre un jour de congé pour faire un saut au port (à 200 ou 500 km) pour vérifier les amarres et les pare-bats...

19 août 2007
0

Une aptitude essentielle pour vivre sur son bateau
c'est celle de savoir vivre simplement et d'aimer cela.

C'est aussi la faculté de savoir se détacher de tous les réflexes et conditionnements d'une vie bien terrestre.

Le type qui ne peut se passer des résultats de foot avec le journal du lundi matin, qui regrette la baignoire de l'appart, qui se désespère de rater son émission favorite à la télé ou qui s'inquiète de ne pas avoir sous la main tous les gadgets qu'on a forcément à la maison, ce gars-là ne pourra jamais s'y faire.

J'oubliais, pour ceux qui sont en couple, une condition encore plus importante, c'est d'avoir une douce moitié qui aime cela aussi sinon...retour forcé à la maison!

06 sept. 2007
0

Bof
Dans l'ordre, je ne vais jamais aux douches, au pire , une fois par semaine, j'aime bien le bruit du vent, les drisses qui claquent contre les mats font une jolie musique, je ne regarde plus la télé depuis longtemps, même chez les voisins.
Et quand le vent dépasse les 30 noeuds, je ne sorts pas de ma bannette, je m'endors sous la couette car je pense que j'ai fait le nécessaire (au port, bien entendu)

03 sept. 2007
0

réponse de vivre sur un bateau
bonjour, je vis depuis 5 ans à bord de mon bateau avec mon épouse et dans l'Est de la france donc je peux juste te parler de mon experience. d'abord il faut savoir ce que tu veux faire avec ton bateau ( mer ou riviere ou les deux) car le confort n'est pas le méme.reserve eau ,gasoil. ensuite savoir si vous voulez des enfants par la suite.il faut savoir qu'un bateau est plus de la moitie du temp à quai.mais en eau interieur tu peux avoir un ponton à l'année à prix raisonnable, avec eau et électricité mais plus tu approches du sud et du soleil plus les prix montent;si tu veux naviguer sur les canaux le nord et l'est sont les plus agréables;quand au bateau aucun ne sont isolé car le combat de l'humidité est sans cesse sauf isolation,prendre bateau avec chauffage si possible a air pulsé de méme pour l'eau chaude a bord la plupart fonctionne avec le moteur donc prendre un groupe eau chaude,beaucoup ne sont pas équiper en prise 220 Volts tous ceci sont des petits détailles qui faut voir a l'achat. dou les bateaux fluvial sont les mieux équipés
et beaucoup de petits truc que je sais il faut savoir que un bon bateau bien équiper et en bon état de 10 métres et de l'ordre de 40 000 euros dans les premiers prix.car il faut voir les maladies des coques,rouille,osmose,pouritures. pour plus de renseignements tu peux me joindre sur ma boite email avec N° de téléphon a bientot

04 sept. 2007
0

justificatif de domicile ... facile
Je présume que tu payes des impots ?

Si oui, tu peux donner au tresor public l'adresse de ta capitainerie, préfixé par ton nom, prénom, voir meme avec le nom du bateau.

Tu peux alors te servir de l'avis d'imposition comme justificatif de domicile.

Des fois l'adresse surprend, mais au final ils acceptent toujours (banque, assurances, ...)

06 sept. 2007
0

hello Moïne,

Nous vivons à bord depuis 16 mois sans aucune difficulté.
Notre choix n’est pas tout à fait pareil. Nous avons construit Boulal pour vivre à bord (en pré-retraite) et souhaitons voyager pendant quelques années. Cela se passe très bien.

Aucune critique pendant les 15 mois qu'on a passé dans le port du canal à Dijon. Une seule fois, l’hiver dernier, Jacky s’est relevé pour vérifier les amarres par une nuit de grand vent.

Pour l’adresse aucun souci, celle de la capitainerie suffit pour tout le monde : impôts, banque, sécu, employeur, etc…. Cela ne nous a jamais causé de problème.

C’est maintenant que nous voyageons que l’adresse pose problème.

Au port, nous sommes reliés au quai pour l'électicité et l'eau.
Sinon, Boulal est pourvu des WC et d’une douche. Donc pas d’aller/retour aux sanitaires du port. Nous avons la chance d’être autonomes (réservoirs 500l d’eau, bon parc de batteries, panneaux solaires, éolienne) si nous ne pouvons pas nous brancher au quai. Il suffit de bien gérer sa conso.

Pour l’espace, faut voir avec le nbre de personnes qui vivront à bord. Pour nous, 11,50 x 4m suffit très bien à deux. Peut-être aussi l’habitude, nous avons vécu plus de 6 ans dans une caravane pendant la construction de Boulal.

Lorsque nous vivions au port à Dijon, nous connaissions tous les résidents. Nous avons retrouvés un sentiment d’entraide et d’amitié que nous n’avions plus connu depuis longtemps.
Ils vivaient tous à bord de péniches ou pénichettes, certains avec des enfants, depuis des années et n’auraient pas échangé pour un appart.
Certaines péniches installées sur le domaine des VNF avaient leur propre compteur EDF et EAU(installés à leurs frais) ainsi que leur boite aux lettres.

AMHA, pour vivre à bord, quel que soit le style de bateau (j’ai visité les péniches des voisins ultra chouettes et confortables) il faut être sûr de soi. [b]Attention à l’envie de « changer de vie »[/b]
Le bateau représente un investissement qui ne sera pas rentabilisé comme un bien immobilier.
Le bateau occasionne des frais non négligeables. La taxe foncière et habitation que tu économiseras en vivant à bord seront absorbées par une assurance plus élevée, par des frais d’entretien plus ou moins importants selon l’état du bateau que tu achèteras.

Si ton projet est seulement de vivre à bord d’un bateau et non pas de sortir avec, préfère un bateau clair, spacieux et confortable.
Si tu veux à la fois vivre à bord et te promener sur les canaux de temps à autre, pourquoi pas la pénichette.
Si tu envisages des sorties en mer (proche d’Aix en Provence) tout dépend de tes compétences en navigation, à toi de choisir entre le voilier ou la vedette.

Et surtout, n’oublies pas de trouver ton emplacement avant l’achat du bateau. Si tu dois vivre à bord c’est un des points les plus importants.
Non seulement faut le trouver, qu'il soit adapté à ton portefeuille et au trajet boulot/dodo, agréable à vivre dans toutes conditions et qu’il soit fiable sur le long terme (les "déménagements" intempestifs imposés par le propriétaire, existent aussi en bateau)

Voili, voilou, mon humble avis de résidente à bord par choix longuement muri.

J’ignore encore si j’aimerai la navigation à long terme, mais je sais que j’aurai beaucoup de mal à poser mon sac à terre le jour où la vieillesse m’empêchera de grimper lestement les marches de la descente.

Amicalement et bonne chance à ton projet

Chantal,

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (122)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021