GV enrouleur

une petite question , pour un enrouleur de GV , il faut un enrouleur de mât ou de bôme ???

L'équipage
10 avr. 2012
10 avr. 2012
0

Les deux existent. Les deux peuvent coincer. Avec un enrouleur de bome coincé, tu peux affaler quand même.

10 avr. 2012
0

Bonsoir,

Je ne suis pas fan de ce type d'engin mais ce n'est pas la discussion. Les enrouleurs de bôme me paraissent "moins pire". Dans le genre le systeme LeiSystem est pas mal. On vient de l'installer sur l'océanis d'un collègue et c'est simple, sans risque de blocage (du moins en apparence), la voile conserve ses lattes.

La voile déroulée n'a pas une mauvaise tête et on réduit facilement à toutes les allures. Je pense par contre qu'il y a tout de même une perte de performance.

Nicolas

11 avr. 2012
0

j'ai un enrouleur de bôme, super lorsque tout est bien réglé et que l'on a compris, qu'il faut conserver le guidant tendu lorsque l'on enroule. (au début galère ;)

tu prends tout les ris que tu veux (c'est tout de même mieux si c'est sur une latte) sans bouger du cockpit

la perte de performance, je ne vois pas comment?

Goud

11 avr. 2012
0

Pareil pour moi (bôme à enrouleur Profurl)

Avantages par rapport à un enrouleur de mât : une grand-voile "full batten" qui ressemble à quelque chose et la possibilité d'affaler "normalement" en catastrophe, si besoin (ça m'est arrivé une fois).

Inconvenient : une bôme très lourde à manier avec précaution dans les empannages. Un frein de bôme est indispensable, à mon avis.

Peio
Haize Egoa

11 avr. 2012
0

Salut Goud,

Perte de performance par la forme de la voile surtout réduite et taille de la voile réduite par rapport à la GV d'origine. C'est le constat sur l'Océanis. Quelle perte de performance par contre c'est un peu tôt pour le dire. Je soupçonne tout de même une dégradation pour le près. On en discutera quand la saison sera plus avancée...

Nicolas

11 avr. 2012
0

A cause du poids surtout. J'ai une lesystèm et c'est la principal reproche que j'ai à faire et la réduction de voilure qui ne peut bien se faire que face au vent.

11 avr. 2012
0

Pour un bel exemple de bôme sur enrouleur :


Bon, OK c'est un TRES beau bateau TRES cher...

11 avr. 2012
0

Concernant les discussions sur les GV à enrouleur, et surtout pour sourire, je me permets de signaler ce texte que j'ai rédigé l'an dernier : www.lepetitmondedetroll.fr[...]ex.html (voir 12- lettre ouverte aux anti-VGE )

Thierry, sur Troll

11 avr. 2012
0

En 1980, Phil Weld a gagné la transat anglaise sur Moxie qui avait génois sur enrouleur et GV sur enrouleur dans le mât.

www.ina.fr[...]fr.html

11 avr. 2012
0

Merci, intéressant.
Commentaire du présentateur : Phil Weld, 66 ans, malgré son âge à répondu aux journalistes et embrassé famille et amis...
Alain:reflechi:

11 avr. 2012
0

J’adore :bravo: :bravo: :bravo:

12 avr. 2012
0

Merci, j'ai bien ri ;-)

Et j'ai honte, mais il faut que je confesse bien pire que ce qui figure dans tes aveux déjà très accablants : si je vois que ça peut m'éviter un bord de près serré ou deux, je n'hésite pas à m'appuyer au moteur en ne gardant que trinquette et GV bordées à mort.

...Je sais, ce n'est pas joli-joli et je cours me cacher.:acheval:

Peio
Haize Egoa

11 avr. 2012
0

Bonjour
Sur un Challenger 7,50 ?, étonnant !
Alain :reflechi:

11 avr. 2012
0

J'ai navigué 20 ans avec une GV classique et je suis maintenant sur une GV à enrouleur (mât) et j'en suis très content, alors qu'au départ, en achetant le bateau, je pensais la virer pour monter une full batten. Nombre de critiques se sont révélées infondées, ou disons fantaisistes. Je pense qu'en effet, le rendement est moindre. Mais cela dans des proportions si ténues que même cet argument me semble aujourd'hui presque cocasse, sauf pour celui qui veut régater et qui vise des podiums. Mais j'ai observé que tous mes voisins de ponton si prompts à jouer les professeurs de voile quant à la théorie comparative d'une GV classique versus une GV sur enrouleur ne sortent jamais quand le vent dépasse les 20 nds (à 30 nds, ils se font "coucher"... no comment). Bref, il faut maîtriser les manœuvres, au même titre qu'avec une GV classique. Mais après le côté pratique est un bonheur... Ce n'est qu'un avis personnel.

11 avr. 2012
0

Comme zitoun69, après avoir navigué avec des grand-voiles classiques puis full-batten, j'ai maintenant un GV à enrouleur (rapporté sur le mât) puisque le bateau était équipé ainsi quand je l'ai acheté il y a maintenant 10 ans. Je ne connais pas l'utilisation de l'enrouleur de bome mais je redoute ses mouvements dans le roulis quand la voile est roulée et que la bome n'est pas correctement maintenue. J'ai remarqué aussi que le profil rapporté sur le mât pour tenir le guindant de la voile vibre beaucoup quand ça souffle un peu fort au mouillage.

Sur l'enrouleur de mât le risque de blocage existe mais UNIQUEMENT quand on veut dérouler une voile qui a été mal contrôlée à l'enroulement (formation de plis sur la chute) : ça m'est arrivé deux ou trois fois, il suffit d'être patient et de coordonner les mouvements pour dérouler (traction de la voile et retenue du bout d'enrouleur. Je n'ai jamais eu de problème de blocage pour rouler la voile.
Quant à la perte réelle de performance, elle est très largement compensée par le confort (on n'hésite pas à réduire ou à dérouler) et la sécurité (tout se fait depuis le cockpit, même pour prendre le troisième ou quatrième ris)

JP

11 avr. 2012
0

Je rejoins zitoun69 après avoir longtemps pratiqué avec des voiles classiques j'ai acheté mon dernier bateau avec un mat enrouleur, j'ai fait tailler une GV à lattes verticales suite à un article sur H&O celui de Dartag après 4 saisons toujours très agréable et facile il faut bien sur un peu d'habitude, mais n'en faut'il pas avec un gréement classique...
A bientôt sur l'eau

11 avr. 2012
0

Je précise à toutes fins utiles que je n'utilise jamais les winchs pour enrouler et dérouler, histoire de mieux percevoir les efforts qui s'exercent et d'anticiper le cas échéant un blocage ; ce y compris (et je devrais dire "surtout") quand le vent monte. Lorsque la voile est assez déventée, cela se fait sans problème. Mon père qui a 73 ans cette année s'y colle de temps en temps. Justement, lui avait tendance à tout faire au winch et il s'est piégé tout seul une fois ou deux en s'y prenant mal et en voulant forcer avant (ou à la place) de réfléchir...
Concernant le paramètre délicat du rendement, j'ai navigué 4h bord à bord avec un autre sun shine 36 qui n'avait pas de GV sur enrouleur. Nous faisions la même route, exactement, par un vent capricieux qui oscillait entre 20 et 40 nds et obligeait à des manœuvres fréquentes pour envoyer de la toile ou pour réduire. Résultat : AUCUNE DIFFÉRENCE entre nous du point de vue de la vitesse... (même si je sais très bien que d'autres paramètres interviennent).

11 avr. 2012
0

AAAAAAAAAAAAAAAhhhhh! Chouette!
encore une discussion où ceux qui n'ont pas le matériel, ni jamais navigué avec, peut être même jamais vu de près ou en fonctionnement, vont donner leur avis.
Ceux qui ont une GV à enrouleur (n'est ce pas les troliens?)en sont RAVIS, les autres parlent...
Concernant la question d'origine,
la GV sur bome permet un meilleur profil, mais est lourde au portant et entraine un roulis.
la GV dans le mat est plus développée (en terme de fabrication) mais en faisant du poids dans les hauts rend le bateau plus rouleur (parait il ) au mouillage.

11 avr. 201211 avr. 2012
0

Etonnante ta réaction Ozonne, justement ceux qui sont intervenu depuis le début du fil ont plutôt de l'expérience pour un système ou un autre!!!

11 avr. 2012
0

Le problème pour les performances n'est pas tant l'enrouleur.
Certes, la surface est moins grande et le profil moins contrôlable qu'une GV classique mais sur un bateau ordinaire la différence à carène, barreur, propreté des oeuvres vives et réglages égaux n'est pas très sensible.
MAIS, le problème est l'accumulation des compromis. J'ai un voisin de ponton qui en est le parfait exemple : Enrouleur + quille courte + hélice tripale fixe + antifouling qui ressemble à la surface lunaire = rien de bon.
C'est que souvent (mais pas toujours), les enrouleurs de GV sont montés sur des bateaux aux performances déjà moyennes auxquels on coupe les ailes par toute une série d'options typiquement croisière 'farniente' qui, prises individuellement ne sont pas trop pénalisantes mais prises ensembles deviennent un vrai frein à bateau.

Alors, quand en plus, sur un bateau ainsi affublé, le barreur barre comme un manche (plutôt que de laisser le pilote faire mieux !!!)... ben ça donne un bateau qui, à l'approche de l'heure de l'apéro va démarrer son puissant moteur pour rattraper le temps perdu !

11 avr. 2012
0

Je suis un peu surpris de la virulence de certains post. Sur un sujet comme cela il est clair que l'on va trouver les "pours" et les "contres" et ce souvent lié à la façon de naviguer des uns et des autres et de ce que l'on cherche dans la voile. Est-il utile pour autant de justifier ce choix jusqu'à insinuer que ses voisins de
pontons sont des incapables c'est un peu démesuré non? (et dangereux pour les relations de bon voisinnage si on est reconnu :langue2:)

La question intitiale n'était pas vraiment pour ou contre mais quel système choisir bôme ou mât?

Par contre ce matin je n'avais pas vu que c'était sur un bateau de 7,5m, ce n'est pas un peu petit pour envisager un enrouleur de GV?

Dernier point pour le Leisystem (le seul que je connaisse vraiment) et ça a été évoqué plus haut je confirme qu'il est préférable d'installer un frein de bôme car celle-ci devient très lourde avec ce système.

Peace on earth brothers

Nicolas

:topla:

11 avr. 201211 avr. 2012
0

Bonsoir
C'est bien pour cela que je demandais, plus haut, si c'était pour son 7m50.
Quand tu dit frein de bôme, je suppose que c'est pour la tenir au roulis ? Sinon c'est ce qu'on a l'habitude d'appeler hale-bas rigide pour la soutenir...
Alain :-/

11 avr. 2012
0

euh ..... le bateau fait 9.50 !!!

12 avr. 2012
0

Merci,
Pepper box : tu n'as plus le cha, c'est quoi maintenant ?
Philovent : je ne voulais pas rentrer dans la polémique, il a été dit que la bôme-enrouleur c'était moins pire, j'approuve.
La taille du bateau à son importance.
La polémique elle est lancé par ceux qui ont défendu les GVE alors que chacun fait ce qu'il veut.
Je ne parle pas sans savoir, j'ai utilisé la leisy sur un Gin-Fizz et ça ne m'a pas convaincu.
Alain :-/

11 avr. 2012
0

Oui je parle bien de frein de bôme. Le poid de l'ensemble est de nature à rendre les mouvements de bôme violents.
Le hale bas rigide n'a d'interêt sur une petite unité que de soutenir la bôme durant les prises de ris donc pas d'interêt avec une GVE amha.

Désolé je n'avais pas vu ton message sur la longueur. Il y a des gens pointus sur les GVE qui devraient pouvoir nous apporter une réponse sur ce point car je doute que ce type d'aménagement soit pertinent pour ce type de bateau.

Nicolas

11 avr. 2012
0

Exit la discussion sur la longueur alors...

12 avr. 201216 juin 2020
0

La problématique est un peu celle des boites de vitesses automatiques sur nos véhicules … difficile d'avoir un avis "autorisé" sans avoir utilisé .
Mon bateau possède - antérieurement à mon achat - une bôme équipée d'un Leisystem ancien doté d'un axe démultiplié situé en travers du mât … réduire nécessite d'aller au pied de mât . De toute façon, les drisses ne sont pas renvoyées . Le système est redoutable d'efficacité, fonctionne tout en douceur, je n'ai encore jamais réussi à le bloquer . Je dois dire qu'il ne me viendrait pas à l'idée de réduire à une allure portante .
Néanmoins tout cela me semble un peu exotique et j'ai dans l'idée de revenir à une grand voile à prise de ris classique … enfin à une grand voile ayant une allure, une coupe de "vraie" grand voile avec une chute, un creux , pas le triangle tout plat indispensable au bon fonctionnement du dispositif :-D
Je n'ai pour l'instant pas poussé très loin, encore, la réflexion … il me faudra changer de bôme, peut-être de mât :reflechi:

12 avr. 2012
0

Bonsoir,
j'utilise une gv classique sans prise de ris auto, à l'ancienne. Je ne comprends pas pas bien la lourdeur de la bôme avec enrouleur de bôme par rapport à une GV classique ou finalement le poids de toile inutilisée se retrouve au même endroit, et je n'y vois d'ailleurs pas le problème. Mis a part que si elle est ans le mat ça annule ce défaut, mais du poids dans les hauts n'est pas forcement mieux. le bateau est affaire de compromis, à chacun d'y faire son choix, non?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

Après la pluie...

  • 4.5 (137)

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

mars 2021