GV dacron 3 ris ou laminé DC77 2 ris sur un bateau voyage

Bonjour, je vais investir dans une GV neuve sur mon acier de 11m.

J'ai trouvé sans trop de problème une GV Dacron 3 ris semi lattée qui rentre juste dans mon budget.

Par contre on me propose une voile 2 ris laminé taffetas triradiale 1 latte forcée pour un montant qui rentre au chausse pied dans mon budget.

Ma grande question concerne l'utilité du troisième ris dans cette voile sachant que j'ai une GV 3 ris (un peu trop petite) en deuxième voile et que je n'ai jamais pris le troisième ris sur un bateau (les seules fois ou ça bardait vraiment je ne gardais qu'une petite voile d'avant car portant).

En navigation ponctuelle (vacances, weekend) en attendant un grand voyage dans 2 ou 3 ans, l'apport d'une voile de ce type est il appréciable par rapport a un 3ème ris qui ne servira pas?

En grand voyage, la question sera différente avec des conditions de navigations différentes.

Franck.

L'équipage
10 déc. 2012
10 déc. 2012
0

pour la grande croisiére , dacron premier choix , peu d intérêt sur un acier d avoir une voile laminé

10 déc. 2012
3

De plus, en grande croisière, la prudence s'impose. Il vaut mieux avoir un 3ème ris dont on ne se servira jamais, que de ne pas l'avoir et de se maudire, le jour où ( pas de bol ), on en aurait besoin...

10 déc. 2012
0

C'est le but de garder ma deuxième voie à 3 ris qui est à mi-vie.

Le voyage entrevu serait d'un voir deux ans et la voile sera donc utilisé deux ans avant et, je l'espère, quelques années après.

Mon inconnue est l'apport en performance, confort et durée de vie d'une voile de ce type en condition "normale" d'utilisation.

Franck.

10 déc. 2012
0

Pas trop d'idées sur ces voiles en laminé que je ne connais pas en utilisation, mais si ce sont ces voiles qu'il faut rouler et non plier en stockage, ce n'est pas si évident que ça en grande croisière. Mais pour ce qui concerne le nombre de ris, 3 me paraissent essentiels pour le confort et la sécurité. Donc Dacron sans hésiter.(mon avis!). Par ailleurs une expérience dont je me félicite est d'avoir eu une GV suédoise (à deux ris) en plus de ma GV classique, utilisée dans deux traversées "sportives" notamment entre les iles Tonga et la Nouvelle Zélande en 2001. De plus cette voile peut-être affalée assez facilement au portant en "tirant dessus" sans risquer de coincer les lattes dans les bas haubans puisqu'elle est non lattée... Tout cela dépend évidemment du programme envisagé. (TDM en solitaire sur Rêve d'Antilles entre 1999 et 2002)

10 déc. 201210 déc. 2012
0

jp7158 , c est sur toi qu il y a eue un article sur v/v ??

10 déc. 201210 déc. 2012
0

Pour le gros temps, la question est plus de savoir quelle est la surface résiduelle au dernier ris, que le nombre de ris. On peut avoir 4 ris rapprochés équivalents à 2 ris très éloignés.

Pour info, nous venons de commander une GV neuve pour projet de grand voyage (bateau alu 10m) et nous avons opté pour un 4ème ris !

Avis sur le laminé : aucun intérêt pour de la croisière tranquille.

Skol team

10 déc. 2012
0

TDM, oui sans doute en 2003 ou 2004 dans un dossier consacré aux "TDMistes" en solitaire. Un Rêve d'Antilles portant le nom 'HEXACOMALO"

10 déc. 2012
0

Aucun problème pour plier une voile en laminé. C'est les membranes qui ne doivent pas être stockées pliées.

Les voiles en laminé ne se déforment pas et c'est un avantage évident pour tous les bateaux, aciers ou plastique. cela évite d'avoir un sac à la place du génois après un long bord un peu musclé.

Par contre, la moisissure arrive généralement la 6ème année sur les voiles laminées, cela n'enlève rien aux performances, mais c'est bien laid. Ce n'est pas irrémédiable, mais cela prend du temps à virer les traces.

Pour le troisième ris, cela ne doit pas couter bien cher de le faire monter et, effectivement, il faut déja commencer par comparer les surfaces restantes sur les deux voiles. Il est possible que la voile à 2 ris réduise finalement plus que la voile à trois ris.

Jacques

10 déc. 2012
0

c était pas péjoratif quand j ai dit acier , mais plutot axé sur une grande croisére et pas du tout course croisére . dacron facilement réparable , peut être en hydranet mais le budget en prend un coup

10 déc. 2012
0

Skol, d'accord avec toi sur le résiduel, mais 3 ou 4 ris donnent quand même plus de souplesse dans le "moins gros temps". Cela évite d'être trop "sous" ou "sur" toilé et le plus souvent sous toilé

10 déc. 2012
0

Yes, c'est exactement pour ça que nous avons opté pour 4 ris. Pour avoir une progressivité.

10 déc. 2012
0

Pour poser la question sous un autre angle, pour 15% d'écart de prix, quel sont les avantages et inconvénient du laminé pour une utilisation :
Croisière familiale côtière et hauturière.
Grand voyage.

Franck.

10 déc. 2012
0

les voiliers que j'ai consulté ont été unanimes.
grande croisère = DACRON
la durée de vie selon eux du simple au double.
Le 3° ris ne se discute pas pour ton programme quel que soit le tissus.
JJ

10 déc. 2012
1

laminé non, hydranet bien sur, longévité incroyable, bcp moins de déformations

10 déc. 2012
0

alors laminé, hydranet ou dacron faudrait vous entendre !
pour la grande croisière dacron mais quelle coupe ?
est-ce que le tri radial apporte un plus ?

10 déc. 2012
0

A priori et sauf erreur, pas de triradial avec le dacron classique mais possible en hydranet ou laminé.

Par contre j'ai évoqué l'hydranet avec deux voiliers et les deux ne me l'ont pas conseillé. Rapport prix longévité pas interessant par rapport à du bon Dacron.

Franck.

10 déc. 2012
1

pas d'accord, l hydranet est le tissu type pour grand voyage

10 déc. 2012
0

Restons simples
la Grande Croisière avec des majuscules, c'est à peu prés l'inverse de la régate.
Cela signifie anticipation et préservation du matériel.
L'hydranet est très bien pour de très grandes surfaces de voiles, dont le poids devient rédhibitoire. Trop costaud, on risque de l'utiliser au delà de sa tolérance à la déformation, et de se retrouver avec un solide sac à patattes en guise de GV. Voir d'anciennes voiles de catamaran, typiquement le genre qu'on réduit trop tard.
Le dacron est plus souple, se déforme et reprends sa forme après déformation (faut pas pousser non plus)
En ce qui concerne le laminé sur Chatam, tout a été dit plus haut, pas cohérent avec la grande croisière, où de plus, les excédents de budget seront mieux utilisés dans les moyens de mieux vivre les escales, plutôt que dans du matériel sans rapport direct avec le projet.
cela dit, chacun fait comme il aime.
bon vent
alex

10 déc. 2012
0

Pour avoir eu et en avoir encore, je trouve que le laminé a un inconvénient, outre son prix à l'achat; avec le temps il arrive à se couper aux plis de la voile lorsque l'on la range. Pour moi en grande croisière le dacron pour la durée. Voili voilou.

11 déc. 2012
0

Bon, ce sera du dacron.

Merci à tous.

Franck.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (109)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021