GV à ralingue coulissante

Bonsoir,

J'ai toujours navigué sur des bateaux ayant une GV montée sur coulisseaux, ce qui facilite bien l'envoi et l'affalage (avec une balancine).

Mais je me demande comment font les solitaires sur un Figaro 1 par exemple pour envoyer ou affaler la GV sans la déchirer, avec une GV à ralingue coulissante ... et sans balancine (ni de hale-bas rigide): il doit certainement y avoir un "truc" pour y arriver, mais lequel ?

Merci d'avance

Tiama

L'équipage
17 oct. 2011
17 oct. 2011
0

tout simplement avec un guide -ralingue, fixe ou ouvrant, par ex :
www.uship.fr[...]fr.html

17 oct. 2011
0

on appele ça aussi des "couilles de chat"

c est plus poetique que guide de ralingue

:-D :-D :-D

17 oct. 2011
0

j'osais pas ... :heu: :heu:

17 oct. 2011
0

c'est ce que j'avais montè sur mon ancien bateau , ça évite d'avoir quelqu'un qui guide la ralingue .
il faut calculer la distance entre les couilles de chat et l'engoujure .

18 oct. 2011
0

Effectivement je trouve que, globalement la manip est plus pratique avec des coulisseaux, mais bon, sur un petit bateau, la gv à ralingue, ça le fait quand même.

Les principaux avantages d’une gv à ralingue sont :
En principe un meilleur aérodynamisme.
Les prises et renvois de ris au portant me paraissent plus faciles (avec des couilles de chat), au moins sur les gv à fort rond de chute avec beaucoup de compression sur les lattes, à moins de disposer de coulisseaux qui coulissent très très bien, idéalement avec un rail, mais là on sort du domaine des petits bateaux.

Les principaux inconvénients sont :
La ralingue qui se détériore assez vite contrairement à des coulisseaux.
L’envoi quand il y a du vent est plus laborieux.
Il en est de même pour l’affalage, et si le vent est fort, il faut étouffer et rabanter rapidement la bête sous peine de te retrouver avec un paquet de toile qui te bouche singulièrement l’horizon.

Bref je trouve que pour la croisière les coulisseaux sont quand même mieux adaptés.

Quand à la balancine on s’en passe très bien (je parle toujours de petits bateaux), et on a souvent tendance à exagérer l’importance de cet « accessoire », enfin c'est un avis qui n'engage que moi.

18 oct. 2011
0

Merci pour vos réponses.

En fait, ma question était un peu influencé par la "Bible", où l'on mentionne la nécessité de "soulager la bôme" au moment de hisser ou d'affaler (d'où la balancine), mais ceci ne doit être vrai que pour les bateaux d'une certaine taille.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

juste après l'orage dans le petit port irlandais

Après la pluie...

  • 4.5 (92)

juste après l'orage dans le petit port irlandais

mars 2021