guindeau réparable ou pas???

bonjour,
je souhaitais refaire le bobinage du moteur type Lucas qui a chauffé mais la cause réelle de cet incident m'échappe.
alors afin d'éviter une réparation inutile, j'ai besoin de votre aide sur la partie mécanique, car novice je n'ai jamais utilisé de guindeau de ma vie.
donc débrayé, je tourne à la main à droite et à gauche librement,
embrayé, il tourne a gauche librement et a droite librement sur 15 tours environ et ce bloque subitement comme s'il y avait un frein.
et embrayé ou pas à la main, jamais le moteur électrique est entraîné ???
après vos remarques j'ouvrirais la boite de marque Radicon si c'est indispensable avant la réparation du moteur.
merci

L'équipage
26 jan. 2015
26 jan. 2015
0

j'en ai vu des guindeaux mais comme celui là jamais .
si je comprends bien il y a un embrayage électromagnétique
et ce doit être un moteur trois pôles pour l'inversion de polarité
perso je sortirais le moteur pour le tester seul et après j'ouvrirais le boite à engrenages
alain

27 jan. 2015
0

oui il s'agit bien d'un moteur 3 pôles je viens de le démonter,et surprise, embrayé il entraîne bien normalement la boite car oups.... j'avais juste dans ma précipitation oublié de remettre la clavette sous la poulie ce qui libérait et faussait l'entrainement de la boite.
je n'ai plus qu'à espérer que la réparation du moteur restera possible .
merci

28 jan. 201516 juin 2020
0

j'ai sous estimé le démontage, je bloque pour le retraît du moteur, voir les photos.
la flasque est dévissée, elle se décroche de 3mm seulement.
faut-il un arrache moyeux ou faut-il démonter le roulement à l'opposé (bout de l'axe).
merci encore pour vos conseils.

28 jan. 2015
0

N'y aurait il pas 2 ou 4 longues vis ou tiges filetées qui partent du cul du moteur pour aller se visser dans l'entretoise?
Gégé

28 jan. 2015
0

à ta place je déposerais la flasque opposée au moteur et l'écrou visible ,peut être que l'axe du moteur est traversant ,
un moteur comme ça doit se trouver en neuf et est toujours rebobinable
alain

28 jan. 2015
0

l'entretoise coté moteur est bien libéré, l'axe seul retient le
moteur et est effectivement traversant
à l'opposé derrière l'écrous au centre au centre de la flasque,le bout de l'axe est à 5 mm.il traverse toute la boite et tourne bien mais je n'ose pas trop taper sur celui-ci.
merci

28 jan. 2015
0

Photo?

28 jan. 2015
0

Le tout étant de trouver comment se fait l'accouplement entre le moteur et l'axe dans la flasque? Cela serait étonnant que ce soit un axe d'un seul tenant.
Gégé

28 jan. 201528 jan. 2015
0

Regarde le type exact de ton réducteur sur la fonderie ou sur une plaque et fais une recherche google, la marque radicon existe toujours, tu trouveras peut-être une doc?

Gégé

28 jan. 2015
0

Normalement tu dois avoir une protection adapté sur la ligne de puissance un moteur "normalement le moteur ne doit pas bruler"
sauf si l'on insiste à réenclencher la protection thermique sans attendre que le moteur refroidisse ou si un roulement ou bague est HS.
Si sur la partie mécanique du guindeau tu n'as pas de problème.
Pourquoi pas si le prix du rembobinage par rapport au prix du neuf ou équivalent se justifie .
voila ma modeste contribution bon courage
pour info j' en ai acheté un neuf pas chère sur compas

28 jan. 2015
0

pour l'accouplement c'est surement un axe avec une clavette

28 jan. 2015
0

malheureusement ,le problème est bien là,après cet incident, je n'ais trouvé aucune protection thermique, aucun fusible sur le circuit juste un commutateur près des batteries.
je conte bien y remédier.ce guindeau ne fonctionnait plus depuis plus de 12 ans (ancien propriétaire)et sa remise en service à provoquée rapidement un échauffement anormal.
merci encore pour vos remarques.

29 jan. 2015
0

il faut voir la puissance du moteur et calculer un disjoncteur
un fusible crame toujours au mauvais moment et on ne sait jamais ou est celui de rechange

peut être qu'un étuvage après rinçage peut suffire pour le moteur
si les fils ne sont pas brûlés .
alain

31 jan. 201516 juin 2020
0

besoin d'info sur ce tableau électrique placé au dessus du guindeau .
quel est le rôle des 4 pièces sur la photo 2 relais OK mais voir 3??
Y à -il une protection thermique??. car je ne trouve rien jusqu'au batteries. une seule inscription sur la pièce en aluminium neuve 4 ST lucas REG-DES
et est il possible de remplacer les 2 boutons poussoirs AV.et AR énormes et ancien (pour fils de 4mm) par une commande classique neuve plus petite.
et malheureusement je ne trouve rien sur la puissance du moteur?
merci

31 jan. 2015
0

il y a 4 relais
c'est peu être parce que le moteur est à renversement de polarité
combien y a t'il de bornes dessus ou de fils qui rentrent dedans ?
alain

31 jan. 2015
0

pour info , il y a 4 fils et 4 charbons....
3 bornes a l'arrière dont une qui est vide.
merci

31 jan. 2015
0

il faut mesurer la continuité avec un hommètre en partant du milieu et tu dois avoir la continuité de chaque coté
si c'est le cas avec une batterie tu mets le - au milieu et tu touches
chaque borne avec le + le moteur doit tourner dans un sens et dans l'autre
si c'est le cas on va avancer
alain

31 jan. 201531 jan. 2015
1

avec un hommètre, on fait de l'anthropométrie, non ? ... :heu:

Ach ! Georg Simon fa ze redourner dans za tombb !

31 jan. 201516 juin 2020
0

oui mais le moteur a chauffé et ne tournait plus sur le bateau , je l'ai donc démonté pour faire refaire le bobinage, mais demain , j'essayerai un branchement direct pour le tester comme tu me le conseil.je souhaite juste connaître l'origine de la panne avant de déposer le moteur chez un pro...
merci

01 fév. 2015
0

petite conclusion;
partie mécanique déconnectée du moteur et bonne, j'ai branché ce matin le moteur directement sur la batterie sans passer par les relais et celui-ci est bien en cours circuit dans les 2 sens donc HS.
je pars donc à la recherche d'un échange ou d'une réparation.
merci pour votre aide.

01 fév. 2015
0

Bonjour,

Souvent un moteur avec collecteur "meurt" ou donne des signes de fatigue par le collecteur.
Le collecteur est ce tambour plein de lamelles de cuivres sur lesquelles sont connectés les enroulements du rotor.
Souvent, un démontage, nettoyage de l'intérieur du moteur, contrôle/ remplacement ou nettoyage des paliers ou roulements du rotor, un contrôle / remplacement (après rodage) des charbons, un nettoyage du collecteur avec une lame de scie à métaux usagée et meulée (grain fin) de façon à faire disparaître la voie de la lame de scie mais à garder les dents de la lame (lame si possible en 24 dents ou plus), et polissage final du collecteur au grain fin permet de refaire facilement un moteur électrique.

Au fur et à mesure du temps et de l'usage du moteur électrique, la rotation du rotor, le passage de l'intensité dans le collecteur et l'usure des charbons fait que de la poussière de carbone se dépose entre les lames du collecteur et les court-circuite plus ou moins, entraînant soit des court-circuits francs, soit des charbonnages qui déforment les espaces entre chaque lame du collecteur et font perdre de la puissance par court-circuit partiel d'un enroulement.
Chaque lame du collecteur est isolée par un mica ou une résine isolante, l'usure naturelle du collecteur suivant l'usage du moteur et l'intensité demandée et le charbonnage dû à l'usure des charbons et les arcs de commutation lors de la rotation du collecteur du rotor font que le collecteur s'use sur ses bords, entraînant des faux contacts et des ressauts des charbons qui augmentent encore plus l'usure des charbons et du collecteur.
La lame de scie permet de retirer la poussière de carbone et restaurer l'espace entre chaque lame de collecteur.

Pour les plus méticuleux, contrôler chaque enroulement du rotor à l’ohmmètre après nettoyage du collecteur, mais souvent, c'est difficile car les enroulement ont des valeurs proches de zéro, mais c'est faisable avec un appareil de qualité.

Eviter de tester le moteur directement sur une batterie lorsque ce moteur est usagé et n'a pas été nettoyé, c'est souvent un moyen fiable de le tuer définitivement en faisant des arcs et des trous dans le collecteur... C'est assez rare (et là, on "sent" bien qu'il a brûlé) que les enroulements claquent, ce sont souvent les connections (serties et soudées pour les moteurs de qualité) qui lâchent.

P.S: Un rodage de charbons se fait facilement :
Mettre une TOILE abrasive grain fin sur le collecteur, côté abrasif vers les charbons, œuf corse.
Faire tourner le rotor dans les deux sens jusqu'à l'obtention de la forme voulue qui fera que le charbon épouse parfaitement le rotor.
Enlever les charbons rodés, faire un très léger chanfrein sur les côtés les plus longs, dépoussiérerez le tout et remonter.
Tester.

J'ai été bobineur de moteurs électrique, et même un moteur complètement brûlé se récupère en partant des caractéristiques de travail (intensité, couple, vitesse, usage, tension de service).

Bonne lecture.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (71)

Le beau temps !

mars 2021