Guindeau LEROY SOMER SV801: changement des charbons du moteur

Je suis en escale en Colombie du coté de Santa Marta avec une panne electrique sur mon guindeau LEROY-SOMER modele SV 801.
Le moteur ne tourne plus
J'ai vérifié tout le circuit electrique qui est OK.
Je soupçonnais une rupture du bobinage du moteur, mais j'ai noté qu'en donnant de légers coups de maillet caoutchouc sur le corps du guindeau, le moteur tourne 1 à 2 secondes avant de s’arrêter de nouveau, donc le bobinage doit etre OK.
Je pense maintenant qu'il s'agit peut-être d'un probleme avec les charbons qui doivent être bien usés (depuis 5 ans de tour du monde nous avons fait des centaines de mouillages!)
Est-ce que quelqu'un saurait s'il est facile de démonter ce type de guindeau pour accéder à la partie moteur électrique et plus specialement les charbons, et si c'est facile à remplacer? Une vue éclatée du guindeau serait bien utile. Je n'en ai pas trouvé sur le site LEROY-SOMER
Je pense me lancer dans le démontage une fois rendu à Carthagene et en attendant je mouille peu profond et je me remonte le mouillage à la main, grosse galère et bonjour le mal de dos!

Merci d'avance pour les reponses

Joel sur S/Y Jomandy

L'équipage
15 juin 2011
16 juin 2011
0

Je n'ai pas ce modèle mais le point faible de cette marque est le contacteur dans partie montée (fort ampérage) avec des contacts qui s'usent. D'après le descriptif du SV801 trouvé sur internet le moteur semble assez facilement accessible et il n'est peut ètre pas nécessaire de déposer tout le guindeau. D'habitude sur ces moteurs il est facile d'accéder aux portes charbons. Nettoyer éventuellement le collecteur demande un démontage un peu plus poussé selon l'accès aux écroux des tiges filetées tenant tout le bloc.

16 juin 2011
0

Je posséde le même type de guindeau et j'ai du le démonter entièrement pour pouvoir remplacer la pièce qui fait la jonction entre le carter et le motoréducteur qui était complètement électrolysée. Pour accéder au moteur,il faut désolidariser le guindeau du bateau en enlevant les boulons traversant le pont.Ceci va permettre de mettre au grand jour la plaque qui ferme le carter. Enlever les vis et oter la plaque. On accéde ainsi à l'intérieur du guindeau. C'est maintenant que ça se corse car cette opération ne permet pas d'avoir accés à l'arrière du moteur. Il faut donc enlever tout ce qui se trouve sur l'axe : poupée,barbotin cone,goupille....Ensuite enlever la petite vis dans le prolongement de l'axe sur le carter. Ceci va permettre d'introduire une clé BTR permettant d'enlever une rondelle en bout d'arbre. Avec un chasse goupille, chasser l'arbre (clavette en long prenant directement sur le motoreducteur)Dernière opération et certainement la plus hasardeuse, il faut enlever les 4 vis BTR faisant la liaison entre la plaque et le motoréducteur.Dans mon cas 3 sur les 4 se sont cassées. J'ai du ensuite les extraire en soudant sur le petit bout qui dépassait du réducteur un écrou et pour le dernier j'ai du me résoudre à percer et retarauder.Une fois le moteur sorti je ne pense pas qu'il y ait de difficulté pour accéder aux charbons car je n'ai pas fait cette opération. Bon courage à vous.

25 juin 2011
0

Merci pour cette réponse détaillée qui m'a bien aidé à mon arrivée à Carthagene en début de semaine, pour démonter mon guindeau et sortir le moteur électrique, dont 2 des 4 charbons étaient complètement usés.
Pour sortir les 4 visses BTR faisant la liaison entre la plaque et le motoréducteur, et qui étaient bloquées, j'ai martelé leurs têtes plates avec un marteau à pointe ronde.
3 sur 4 sont venues facilement. Pour la 4eme j'ai chauffé la tête de la visse au chalumeau camping-gaz pendant quelques secondes et elle est venue facilement.

Joel sur S/Y Jomandy

25 juin 2011
0

Merci pour cette réponse détaillée qui m'a bien aidé à mon arrivée à Carthagene en début de semaine, pour démonter mon guindeau et sortir le moteur électrique, dont 2 des 4 charbons étaient complètement usés.
Pour sortir les 4 visses BTR faisant la liaison entre la plaque et le motoréducteur, et qui étaient bloquées, j'ai martelé leurs têtes plates avec un marteau à pointe ronde.
3 sur 4 sont venues facilement. Pour la 4eme j'ai chauffé la tête de la visse au chalumeau camping-gaz pendant quelques secondes et elle est venue facilement.

Joel sur S/Y Jomandy

25 juin 201125 juin 2011
0

perso je garderais les vieux charbons et je changerais le guindeau ,un bon tigre ou caiman ou un cabestan de chez qwick ,
ces M.......MAJUSCULES que montaient jeanneau dans les années 90 on pratiquement toutes etées changees sous garantie au frais du concessionnaire car jeanneau nous fournissait la meme chose ...pour satisfaire l'heureux propriétaire d'un bato neuf qu'il avait payé bien cher et qui n'etait pas content que sont guindeau soit mort au bout d'une saison .
ceux qui fonctionnent encore sont vraiement des exeptions ....
quand on les ouvre on comprend bien que c'est completement antimecanique et pas etanche .
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (170)

mars 2021