guindeau éléctrique moteur "brushless" ?

Existe-t-il un modèle de guindeau avec moteur électrique "brushless" sans balai. Impossible de trouver l'info sur les sites de fabricants. Pourtant, c'est l'avenir. Quelqu'un peut-il me fournir des explications et des renseignements ?

L'équipage
09 avr. 2016
09 avr. 2016
1

un moteur brushless et son contrôleur sont bien chers pour cet usage ou un basique moteur charbon fait le boulot, en démarrage en direct avec un relais. Pas d'électronique supplémentaire, technologie basique.

En plus la notion de rendement importe peu vu la longueur des phases d'utilisation.

09 avr. 2016
0

Les moteurs de guindeau sont des moteurs series. Pour avoir l'équivalent en couple avec un brushless, ça demanderait un gros appareillage plus fragile.

09 avr. 2016
1

Comme le dis Formule18; Le cout des matières premières rien que pour le moteur sont déjà un obstacle, la fabrication qui demande un niveau un peu plus technologique, + l'unité de contrôle...
Si un fabriquant en faisait un, tout le monde râlerait à cause de la différence de prix.
Et cela ne risque pas de s'arranger dans le futur.
Sauf si quelqu'un nous découvre le moyen de faire un aimant permanent de forte puissance "apascher".
Inutile de chercher.

09 avr. 201609 avr. 2016
0

frablo, avec un brushless en commande vectorielle tu peux avoir 100% du couple, meme a l'arrêt ;) il faudrait choisir un moteur avec un faible kV (nombre de tours/min par V d'alimentation) qui aura donc un très fort couple.
Je pense plus que c'est une question de coût et de complication (carte contrôleur) pour une application ou il n'y a pas de besoin.

09 avr. 2016
0

Merci pour vos réponses qui éclairent ce problème crucial au moment du remplacement de mon guindeau Lewmar Sprint 1500 par un modèle que j'aimerais sans charbon et surtout avec un moteur désaxé à l'abri de l'eau de mer.
Puis-je encore profiter de vos lumières pour demander ce que signifie "Series-wound motors" sur les sites anglo-saxons comme Lewmar, Maxwell et Lofrans.
Je découvre aussi que le « permanent magnet » a 2 fils et le "series wound" 3 fils. Est-ce que cette différence doit guider mon choix en ce qui concerne la qualité du moteur ?

09 avr. 2016
0

J'ai fait quelques remarques à ce sujet ici
www.hisse-et-oh.com[...]uindeau

14 avr. 2016
0

Merci Pythéas,
J'avais bien lu votre topo très éclairant sur les guindeaux.
J'en suis à mon 2eme moteur sur le Lewmar Sprint 1500. Le démontage remontage est une de mes plus mauvaise expérience de bricolage à bord en 25 ans. Le démontage du petit pignon sur l'axe du moteur avec sa vis hexagonale cachée et d'accès impossible.... A croire que l'entretien se résume au remplacement.
Je vais opter pour un Maxwell RC-10. Quelqu'un l'a déjà testé ?

23 avr. 2016
0
  • "Series-wound motors" = moteur à bobinage série, induit et inducteur sont "bobinés"=> nécessite des charbons.
  • "Permanent magnet" est un moteur à aimant permanant. L'aimant permanent remplace un bobinage. Bien faire attention il y a de tout dans cette "catégorie".... Avec et sans charbon...
23 avr. 2016
0

Je reviens à la charge : quels sont les avantages d'un moteur brushless en marine ?
Le coût de ses moteurs ne baissent-ils pas pour les généraliser ?

23 avr. 201616 juin 2020
0

Ton problème vient du fait qu'un moteur de guindeau, avec ou sans charbon, doit être le plus loin possible du passage de descente de la chaine. voir photo et leurs titres.
Certains designs sont des aberrations, vue les contraintes du milieu d'utilisation... Mais avec des couts de fabrication inferieures.
Les aimants permanent utilisent des "terres rares" et là est l'un des problèmes.
Plus l'électronique de commande qui n'aime pas l'eau.
....
A puissance "à l'arraché" équivalente, un bon guindeau à moteur aimant permanent sera probablement plus de 2 fois plus cher en "cout unitaire livré client final" qu'un moteur bobinage série.
....
Un moteur série est la meilleure solution, cela demande juste un peu d'entretient, comme l'alternateur de ton moteur... Les deux n'aiment pas l'eau, les charbons non plus.
...............
80/100 des guindeaux que je vois sont mal installés...
Ils se font "arroser" par la chaine qui descend dans le puit...

25 avr. 2016
0

C'est (c'était) exactement le cas du Lewmar-Simpson-Lawrence : le trou que j'ai dû découper dans le pont est immense au regard d'autres guindeaux. Le moteur était verticalement dans l'axe du barbotin. Il "barbotait".
Quelles précautions prendre avec un moteur désaxé ? Peut-on le couvrir pour l'étanchéifier ? Existe-t-il des moteurs vraiment étanches ? Les moteurs désaxés sont-ils complètement abrités de l'eau de mer ? Quels guindeaux ne nécessitent pas de remplacement de moteur tous les 5 ans ?

25 avr. 201616 juin 2020
0

Si tu as fait un grand trou c'est que tu n'as pas lu la notice de montage...
Je ne ferais aucun commentaire, les mots employés serait hors charte!!!!!!!!!!!!!! :reflechi:
..........
Aucun moteur électrique n'est réellement étanche.
Par contre certains moteurs peuvent fonctionner dans l'eau; mais alors ils surchauffent si on les fait fonctionner dans l'air et le prix ferait fuir plus que tout autre chose....
Pompe et suppresseur immergé a grande profondeur... C'est une toute autre approche technologique.
Le rapport volume /puissance est défavorable également
...............
- Bien regarder les 3 images précédentes et celle ici...
Aucun moteur n'est étanche.
Le moteur et sa transmission se démontent du guindeau avant le montage, cela permet de faire un petit trou, à peine plus grand que le diamètre de l'axe.
- Puis on réassemble en faisant l'étanchéité, le moteur et sa transmission en dessous du pont et le guindeau au dessus...
- De plus il y a 4 ou 8 position du moteur possible par rapport au guindeau.---- Il faut choisir celle qui éloigne le moteur le plus possible de l'axe de descente de la chaine...
- En plus il n'est pas idiot de mettre un tube guide chaine a partir du trou de passage de la chaine à travers le pont, ce tube descendant plus bas que le niveau du moteur... le tube noir sur la photo...
Ainsi si de l'eau rentre le long de la chaine, elle n'arrose pas le moteur...
- Il n'est pas idiot non plus de totalement obturer le passage de la chaine en navigation...
Qui le fait? 10/100 de ce que je vois naviguer environ...
:reflechi:
Les autres 90/100, qui de plus ont bien souvent une installation mal faite, ne le font pas...
................
Si bien installer:
Entretien suivit, régulièrement:
- Controller le niveau d'huile si existant, avant chaque grande navigation ou mini 2-3 fois par an.
- Un rinçage eau douce/séchage/WD40 du moteur ==> 1 à 2 fois par an.
- Nettoyage/dépoussiérage interne du moteur à l'air sous pression + vérification longueur des charbons ==> 1 fois par an.
- Charbons neufs entre 5 à 10 ans en fonction de l'utilisation...
- Roulements neufs entre 5 à 10 ans en fonction de l'utilisation...

....................Rien de plus, c'est juste la maintenance minimum à faire.......

25 avr. 2016
0

Merci Barbatruc. Mais mon orifice de passage pour l'installation du Sprint 1500 n'était rien d'autre que les préconisations du constructeur. Rien de "court, long, carré" comme dans le générique des Barbapapa. Mais un trou qui permettait de passer tout le bloc boite et moteur vertical plus le passage de la chaine. Il suffisait d'engager le guideau d'un seul bloc et de le visser sur le pont. La préoccupation première n'était pas l'étanchéité du moteur visiblement, mais la détérioration programmée de la mécanique : l'installation, et la difficulté de démontage ne visaient pas l'entretien.

Tes photos sont parlantes : je vais modifier le passage dans le pont et installer ce tube-malin pour éviter que le moteur ne mouille.

Merci de tes conseils. Vu le prix d'un guideau, l'entretien se justifie et une capote pour la partie extérieure aussi. Mais le découplage du moteur électrique ainsi que la possibilité de l'orienter en fonction de la baille, voilà le vrai progrès ! Ce n'est pas le type de moteur. Donc, adieu mes interrogations sur le brushless.

Merci à tous.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (60)

mars 2021