grutage en prévision d'achat....à ma charge ou pas ?

Dans le cadre de l'achat d'un voilier, j'envisage de faire gruter ce dernier afin de vérifier l'état des oeuvres vives.
question : les frais de grutage reviennent à qui si la transaction ne se fait pas ??

L'équipage
08 sept. 2014
08 sept. 201408 sept. 2014
3

Salut
Cela se négocie, en fonction du cas. Il n'y a pas de règle absolue.
Ce qui se pratique parfois : Tu inspectes le bateau de fond en comble .
(ou plutôt de fond en gréement... :mdr:).
À la suite de quoi, si tu te décides réellement à acheter le bateau, le vendeur te fait signer un compromis avec des clauses précisées : "Sous réserve de défaut majeur", tels que :
- fissures dans le matériaux,
- corrosion significative ou grave,
- dégâts éléctrolytiques,
- symptômes d'osmose...
- problème engendrant des frais non prévus... etc.
Toutes ces clauses se décident et se discutent au moment de la signature.
Pour les frais de grutage, il est établi également dans le compromis, par exemple : Si la vente se fait, les frais de grutage seront partagés. Si un problème est révélé, la vente ne se fera pas et le grutage sera à la charge du vendeur qui n'avait pas signalé le problème...
Tout se discute.
(en sachant, bien sûr, que, par les temps qui courent, l'acheteur est en position "forte"...)

08 sept. 2014
0

si tu as affaire à un pro, ou un particulier, tu peux lui demander l'examen de la coque (et de l'état de la carène, voire l'antifouling ou le nettoyage de la coque) dans le cadre du prix proposé (ça correspond à une opération gagnant gagnant, tu as un bateau nikel et lui vend un bateau sur lequel il n'y aura pas de différent;

ne pas oublier un grand principe, c'est le client qui décide

j'ai acheter un bateau d'occase, le chantier pro a pris en charge l'armement complet, les réparations indispensables, les révisions nécessaires, le remplacement du matériel HS.

Avoir a faire à un pro est une garantie valable.... quoi qu'on en dise!

08 sept. 2014
0

Il me semble qu'il n'y a pas de règle générale , on peut négocier 50/50 si l'affaire ne se fait pas .
Le prix de la sortie d'eau peut être négociée ou pris en compte si l'affaire se fait .
Faut se mettre à la place du vendeur , s'il a 10 acheteurs potentiels et qu'il doit payer 10 grutages ...

09 sept. 2014
0

:pouce: :pouce: :pouce: :pouce:

08 sept. 201408 sept. 2014
1

Oui, et il faut se mettre à la place de l'acheteur qui doit payer 10 grutages sans avoir encore rien acheté...
:tesur:
Pour cette raison, un engagement signé avec versement d'arrhes est une bonne solution pour les deux parties.
Il faut dire qu'il y a beaucoup de rigolos qui visitent des bateaux sans même en avoir l'intention ou l'argent... pour le fun, le rêve...

08 sept. 201408 sept. 2014
0

"Oui, et il faut se mettre à la place de l'acheteur qui doit payer 10 grutages sans avoir encore rien acheté..."
Oui mais dans ce cas, c'est que l'acheteur n'est pas clair. Soit il veut que les bateaux d'occase soient neufs, soit il ne fait que des mauvais chois dès le départ !
Tandis que 10 "casse bonbons" qui te feraient sortir ton bateau juste pour voir ou pour se foutre de ta tronche et sans intention d'achat, tu les trouveras vite !

09 sept. 2014
0

Bonsoir .
je pense que le vendeur doit présenter les conclusions d'un expert ,
si le futur demande plus il assume les frais que cela occasionne
Impossible n'est pas Français !!!
Jean

08 sept. 2014
1

Le grutage - comme tout achat - est payé par celui qui le demande : "j'envisage de faire gruter..." (sic).

09 sept. 2014
0

:bravo: et d'accord avec toi !!

08 sept. 2014
0

quand je travaillais j'avais surtout pour les vedettes en été des acquereurs qui demandaient un essai en mer avant achat
ils prenaient RDV pour le lendemain matin avec dans la tête l'idée d'aller faire un tour a porquerolles au frais de la princesse .
je leur disais gentilement que nous allions faire le plein avant de partir et la même chose au retour mais cette fois ci à leur frais ,que le tarif de loc à la journée ,c'était tant par jour avec skipper et qu'en cas d'achat ça leur serait offert.
je n'en ai jamais vendu une comme ça ....
c'était plus rare pour les voiliers ...

la sortie d'eau pour une mesure d'humidité relative si c'est un aller retour ça ne veut rien dire quelque fois l'appartition des cloques ne se fait que 8jours après la mise à terre .
mais on peut verifiers'il n'y a pas eu de chocs ou de tallonage
comme dit plus haut tout se décide entre le vendeur et l'acheteur .

souvent je faisais mise à terre à mes frais et l'acheteur le laissait à terre pour le carénage et remise à l'eau aux siens

alain

alain

08 sept. 2014
2

J'ai fait gruter un bateau dont la coque s'est révélée osmosée alors que le vendeur m'avait garanti du contraire. Et bien, tu as bien les boules au moment de faire le chèque du grutage !

Depuis, c'est compromis AVANT en précisant que les frais sont à la charge du vendeur en cas de défaut majeur non signalé. Il y a peut-être des charlots dans les acheteurs. Il y a aussi des vendeurs qui se prennent pour Bernard Tapie.

Je peux d'envoyer l'exemple de contrat en MP si tu veux.

08 sept. 2014
0

salut ptiplouf,
je veux bien un exemple de contrat.
Mon adresse mail : rvbzh@live.fr
merci

08 sept. 2014
0

Bonjour

Je préfère de loin la solution proposé par Baboujoli.
En effet le vendeur ayant un devoir de transparence sur le bien vendu doit mettre en œuvre les moyens pour que l’acheteur acquière son bien en toute connaissance de cause.
Si le vendeur est de bonne fois il n’y a aucune raison qu’il refuse cet arrangement !
Donc une promesse d’achat sous réserve de défaut majeur (quille fendu, osmose non déclaré, dégât sous la flottaison mal réparer….) ou avec une estimation financières des réparations venant en déduction du prix d’achat est la solution la plus honnêtes pour les deux parties.

08 sept. 2014
0

dans mon cas j'avais fait rajouter une clause suspensive de vente si le montant de la réparation des défauts constatés excédait 10% du prix de l'acquisition, dans mon cas 10% de 90K€
çà met à l'abri de grosse tuile style talonnage sérieux, moteur à changer ou osmose

ce que le vendeur à accepté sans discuter aucunement, çà m'a rassuré et j'ai signé tout de suite

pour tout le reste une inspection rigoureuse...

08 sept. 2014
0

Une étoile pour Baboujoli. Ne pas oublier qu'à partir d'une certaine somme, l'acheteur va se faire assisté d'un expert et cette prestation sera entièrement à sa charge (expertise peut être demandée pour assurance). L'acheteur doit donc se protéger par un contrat comme bien expliqué par Baboujoli. Ne pas hésiter à signaler l'expertise ce qui peut calmer certains vendeurs indélicats.
jacques

08 sept. 2014
0

rv BZH 22 j'en déduis que tu es dans un port à marée....la première chose à faire avant un grutage est peut être un posé contre une cale, c'est gratuit

08 sept. 2014
0

Apres negociation du prix (-8%) j'ai payer le grutage pour faire expertisé le bateau vendu par un pro (une reprise). L'expert a decelé un talonnage mal réparé sur un bateau avec un contremoulage, mais le responsable technique minimise la chose en disant que cela vient d'un mauvais calage sur bers. Tout ca pour dire que expertise et grutage sont restés a ma charge.
Jean Michel

08 sept. 2014
0

Bien venu au club...

08 sept. 201408 sept. 2014
0

TAA

Avec tous le respect que je te dois, on voit par ton exemple que si c’est l’acheteur qui paye le grutage .Le vendeur n’a plus qu’à attendre un autre gugusse (pigeon) moins pinailleur (ou regardant )pour refiler sa gaille tamponner ! Ni vue ni connue puisque j’imagine qu’il ne produira pas ton expertise a son future client !
On m’a proposé à l’achat un Aquila il me semble ! Dont le propriétaire ne voulez pas qu’on le sorte de l’eau à ses frais si problème. Ce bateau c’est vendu 6 ou 8 mois plus tard et je l’ai vue sur le chantier, avec la quille en fonte fendue en deux !!! Et un nouveau proprio (premier achat) légèrement dépiter !
Donc pour moi pas de prise en charge de la sortie d’eau (sous condition évoqué) pas de visite !
C’est au propriétaire à avoir le c.. propre de mon côté les billets seront garantie par la banque de France ou Européenne ou le chèque par ma banque ! :.

08 sept. 2014
2

Une première inspection sur une cale de carénage ne coûte pas grand'chose, et permet à l'acheteur de décider s'il veut gruter ou pas.

08 sept. 2014
0

A Papy-Boom
Il ni a pas de cale a Leucate ! !
a_guy
J'avais signé un bon de commande avec le vendeur pro qui apres la reduction du prix ne "pouvait pas prendre en charge le grutage"
J'ai donc pris le risque de faire l'expertise.
Bien sur il ne montrera l'expertise au futur acheteur car déjà il ne l'a pas et le responsable technique du chantier reparera superficiellement de l'intérieur, alors que l'expert estime qu'il faut déquiller et decouper le contremoulage pour restratifier sur la coque.
le commercial ma dit qu'il allait retirer le bateau de vente, mais pour l'instant cela n'ai pas fait.

08 sept. 2014
0

Euh... j'ai pas bien compris Papy. Comment on y arrive à la cale de carénage ???
:tesur:

08 sept. 2014
0

et bien il suffit d'attendre que la mer baisse .....en tout cas c'est comme cela pour l'initiateur du fil.

08 sept. 2014
1

Bonjour , est ce que vous vous mettez aussi à la place du vendeur, qui est souvent un plaisancier comme vous, et qui devrait payer une mise à terre ,à chaque curieux qui cherche, qui rêve, sans jamais se décider .....il y en a plein, même sur Héo......

08 sept. 201408 sept. 2014
0

Pitaligue
Je suis d'accord avec toi, pour la vente de mes 3 bateaux c'est l'acheteur qui a payer le grutage. Pour l'achat de ces meme bateaux pas de grutage car je les ai trouver au sec et c'est les vendeurs qui ont payés les mises a l'eau.

08 sept. 2014
0

Non, le vendeur ne paye le grutage QUE si l'expertise trouve un problème non signalé que le vendeur ne veut pas ou ne peut pas réparer dans un délai raisonnable. Dans les autres cas, c'est le vendeur qui paye, et qui perd son acompte s'il se débine. Dès que tu parles acompte, les rêveurs sont déjà moins nombreux.

08 sept. 2014
2

Oui, alors mettons le cas, un bon acheteur sympa accepte de payer le grutage pour visiter un bateau. À terre, il constate que la quille est bousillée et le safran cassé... Il décide alors de ne plus achater le bateau.
Il devra payer un grutage pour ça ? Dans ce cas le vendeur s'est foutu de sa gueule, ne lui disant pas ce qui se passait sous l'eau !
Ça ne marche pas comme ça !

08 sept. 2014
0

houla !! je suis l'initiateur de ce fil et je ne veux pas créer de guerre entre gentlemen !!
tout d'abord pour répondre à certains, le bateau que je convoite est à flot dans un bassin, tirant d'eau 1m90, et je crois que le placer à marée basse le long d'un quai ne serait pas le mieux pour l'expertise. Expertise qui se ferait les pieds dans la vase et le temps d'une marée..autant ne rien faire.
D'autre part, il me parait légitime de procéder à l'inspection des oeuvres vives d'un bateau....la base d'un contôle élémentaire à moins que vous soyez du genre à acheter une voiture sans ouvrir le capot ??
Pour ce qui est de ma question initiale, grutage, à ma charge ou pas, je ne suis pas un doux rêveur qui ne veut pas mettre la main à la poche et emm.......le vendeur. Si achat, peut être que le vendeur peut prendre le grutage à sa charge. Si mauvaise surprise, 50/50....tout est histoire d'entente et de compromis.
30 ans de pratique de la mer, aussi bien professionnel (marin pêcheur) que plaisancier (moniteur de voile dans une célèbre école de voile comptant trois bases en Bretagne) et pas mal d'expériences, j'envisage tout simplement de faire l'acquisition d'un voilier qui m'emmenera loin (projet de boucle atlantique). Le fait de vouloir voir les jambes de la jeune fille me parait légitime.
Doux rêve, peut être.... Doux rêveur, sûrement pas !!!

08 sept. 2014
1

Bonjour

Suggestion
Il y a aussi la pré visite sous les jupes avec la combi le masque les plombs juste pour se faire une petite idée

Le Moko

08 sept. 2014
1

je crois qu'on est tous d'accord : le vendeur ni l'acheteur ne veulent être des pigeons et engager des frais (éventuellement répétés) si il n'y a pas de chance que l'affaire aboutisse !
personnellement, j'ai signé avec le vendeur un compromis de vente prévoyant qu'en cas de problèmes importants lors de l'expertise, ce compromis pouvait être annulé. j'ai versé un acompte (récupérable si expertise franchement négative , ex : osmose ++ ou problème important a moteur) ; le vendeur a pris à sa charge le grutage (mise et remise à l'eau) +karcher + ber pendant 3 jours ; j'ai pris l'expertise à ma charge (et c'est à moi que l'expert a conseillé le prix qu'il estimait juste et c'est moi qui ai conservé l'expertise - à mon nom ) et j'ai payé le matériel pour le carénage, que j'aurais de toute façon fait en achetant le bateau. après l'expertise, j'ai payé le solde

09 sept. 2014
0

En hollande la regle, payement du grutage par le vendeur si achat du bateau par l'amateur,car si tu as 10 amateurs successif ça fait cher en grutage
Donc le donneur d'ordre pour l'examen avec grutage paye la facture

09 sept. 2014
0

En principe, c'est la règle, à la charge du vendeur si achat. Il s'agit d'une sortie uniquement "sur sangles" sans calage ni loc de ber
Je viens de vendre mon bateau et l'acheteur n'a pas voulu que prenne à ma charge la sortie du bateau (c'est lui qui avait organisé le grutage pour l'expertise) Il y a aussi des acheteurs sympas !
Nous avions fait auparavant plusieurs visites du bateau et aussi plusieurs sorties en mer le tout dans une relation quasi amicale. Ce fut un plaisir.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (115)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021