groupe électrogene

je met mon sujet en taverne car presque rien à voir avec le bateau et comme je voie qu'il y a des specialistes..

voilà habitant en Bretagne et EDF étant de plus en plus privatisé je me pose la question de plus en plus d'une installation qu'un groupe en cas ou .

mon compteur fait 9KW avec 6KVA je pense que ça irait point besoin du lave linge ni du lave vaiselle .

Comment installer le groupe sur la ligne?

est ce une bonne idée vaut il un groupe particulier

L'équipage
03 déc. 2010
03 déc. 2010
0

c'est possible...
car mon fils l'a fait.

Par contre, n'étant pas électricien, je n'en connais pas la réalisation, sauf qu'il est impératif d'avoir une coupure entre le réseau interne et le réseau publique pour ne pas envoyer du courant sur ce dernier (sécurité des agents EDF)quand le groupe fonctionne.

03 déc. 2010
0

c'est possible...
car mon fils l'a fait.

Par contre, n'étant pas électricien, je n'en connais pas la réalisation, sauf qu'il est impératif d'avoir une coupure entre le réseau interne et le réseau publique pour ne pas envoyer du courant sur ce dernier (sécurité des agents EDF)quand le groupe fonctionne.

03 déc. 2010
0

désolé pour le doublon
désolé pour le doublon :-( :-( :-( :-(

03 déc. 2010
0

Désolé
Sur un forum c'est la seule réponse possible.

www.ute-fr.com[...]er.ashx

03 déc. 2010
0

AICA
merci pour ce lien...
:pouce:

04 déc. 2010
0

Comme en bateau,
il te faut simplement un inverseur de source manuel ou automatique.

_/)

04 déc. 2010
0

Bruit ...
En usage domestique, le bruit devient très vite très pénible.

Le gros defaut du groupe 220v, c'est qu'il faut qu'il tourne pour avoir du 220v :-D

Et que dans une habitation normale, TOUT est en 220v.

J'ai vecu un peu en Afrique, avec un groupe pour l'electricité. Arrété la nuit cause bruit...

Si c'était à refaire aujourd'hui, petit groupe + convertisseur significatif + pack batterie suffisant. Avec le but du groupe uniquement la charge des batteries et le supplement du converisseur lors des pointes de consommation.

04 déc. 2010
0

Bruit ?
J'ai passé quinze ans de ma vie alimenté par des groupes électrogènes en Afrique et au Moyen Orient, du plus petit individuel de 5 KVA à la centrale de 2500 KVA pour la plus puissante dont je me suis occupé...

La recette contre le bruit ? Très simple : installer le ou les groupes suffisamment loin des habitations ! ;-)

[i]Si c'était à refaire aujourd'hui, petit groupe + convertisseur significatif + pack batterie suffisant. Avec le but du groupe uniquement la charge des batteries et le supplement du converisseur lors des pointes de consommation.[/i]

En pratique, c'est exactement ce que l'on fait actuellement pour les maisons isolées hors réseau et les bateaux, avec appoint ou non du solaire et/ou de l'éolien ! ;-)

_/)

04 déc. 2010
0

Privatisation EDF
Dans le cas d'exploitationd'un reseau national, les ligne était chargées à X% et laissaient une marge de manoeuvre pour les coups durs.
C'est X% atteind, on augmentait la section ou le nombre de lignes.Mais tout cela à un coup en cuivre.
En privatisant on a cherché les économies et la première est de charger les lignes à 100% - un tout petit x de securité, cela fait gagné de l'argent et augmenter les risques de coupure.
Pour l'instant les bretons sont disciplinés quand on leur dit baissé votre conso,ils le font mais il y a aussi une limite à cette attitude citoyenne, puisque si ça marche ceux qui veulent gagné plus d'argent iront plus loin, on tire sur un fil qui un jour cassera.
Il en va de même sur les services rendu aux malades dans les hopitaux, pas très rentable ceux là non plus.
Ne parlons pas de l'education nationnale, puisqu'is sont tous des fainéants, pas très rentable non plus (enfin peut être un peu plus que des policiers)
La question se pose qui peut garder des jeunes qui ne veulent pas aller à l'école? c'est pas très rentable.
................................

04 déc. 2010
0

Bretagne
Le risque, hors aléas météo, n'est pas lié à la privatisation d'EDF mais au fait que, depuis le refus d'une centrale à Plogoff, la Bretagne est "en bout de ligne" et comme tel le premier secteur délesté dans les algorithmes de sauvegarde du réseau national en cas de surcharge...

05 déc. 2010
0

josé pour info
ce système existe pour les éleveur et ces gérer par edf d ailleurs,edf envoi un signaux et prévient éleveur et declanche leur groupe électrogène , d ailleurs il ont une baisse de prix conséquent sur leur facture electrique pour cette installation qui est couteuse aussi mais la je parle en gros débit , donc va voir des éleveur porcin en autre et il t expliqueront tous ca et te feront voir leur installation . noël

05 déc. 2010
0

merci

j'en apprends des choses

05 déc. 2010
0

pas bien
de denoncer les pratiques....espagnoles, pas françaises.
Que devient la promesse de rachat de l'EDF, c'est bloqué depuis septembre, jusque quand.
L'état français est très surpris de l'engouement et certainement de la production solaire............

06 déc. 2010
0

honteux ?
Bonjour,
je ne vois pas trop l'intérêt d'encourager des filières qui importent leurs panneaux photo-voltaiques de Chine, où ils sont fabriqués dans des conditions environnementales et sociales peu respectueuses.
Mais là où je suis d'accord avec toi, c'est que nos décideurs auraient pu anticiper avant de laisser tous ces acteurs profiter de l'aubaine.

07 déc. 2010
0

c'etait prévisible
l'etat promettait de racheter l'electricité plus cher qu'il ne le produisait, ce ne risquait pas de durer longtemps; l'etat manquait aussi de sources d'energies renouvelables, des naifs lui ont fourni en s'endettant pour des années.

07 déc. 2010
0

Ben nous, tu vois, de par ici,
on recherche plutôt des pompes à fraîcheur.
Si tu as des idées écolos...

Et on attend tjs la prime du gouvernement...

RV

07 déc. 2010
0

effectivement
on peut renverser le systeme ,mais bon en Bretagne ..c'est rare ..

Chose que nous n'avons pas encore bien compris : Lorsque j'ai averti mon fournisseur de gaz du changement de chaudiere et que d'orenavant je me passai de ses services et bien il nous a filé une prime de 200€ dite " prime écolo"..allez comprendre

07 déc. 2010
0

ce qui se passe en espagne
au sujet des groupes "en complément" des installations photovoltaïques serait en France imbécile pour deux raisons.

La première est que ERDF installe un compteur antifraude qui doit rester à 0.(ou alors faut déplomber)

La deuxième est que sur le contrat le prix du rachat du kw est ridicule dépassé un certain seuil fonction de l'installation et de l'ensoleillement de la région , 2 valeurs précises.

Erdf connait très précisément la production théorique.
J'ai été surpris de constater le peu d"écart sur 2 ans alors que j'avais eu l'impression d'avoir eu un printemps pourri.

07 déc. 2010
0

ce qui se passe en espagne
au sujet des groupes "en complément" des installations photovoltaïques serait en France imbécile pour deux raisons.

La première est que ERDF installe un compteur antifraude qui doit rester à 0.(ou alors faut déplomber)

La deuxième est que sur le contrat le prix du rachat du kw est ridicule dépassé un certain seuil fonction de l'installation et de l'ensoleillement de la région , 2 valeurs précises.

Erdf connait très précisément la production théorique.
J'ai été surpris de constater le peu d"écart sur 2 ans alors que j'avais eu l'impression d'avoir eu un printemps pourri.

05 déc. 2010
0

et ce n'est pas tout!
en espagne, la compagnie d'électricité s'est étonnée de recevoir la production de stations photovoltaïques même la nuit!
Ces petits malins faisaient tourner des groupes electrogènes, compte tenu du prix de rachat des Kw, ils étaient gagnants...

06 déc. 2010
0

honteux ....
de la part de nos politiques de changer les règles du jeu en cours de route !

y'en a (producteurs, artisans installateurs) qui se retrouvent dans la m....e avec cette histoire

07 déc. 2010
0

sauf que
les naifs ont un contrat non revisable , ce sont les nouveaux qui ont des conditions moins avantageuses.

En octobre 2009 j'ai remplacé ma chaudiere gaz par une pompe à chaleur .

12000€ - 4200€ (credit d'impot)
amortissement sur 5 ans
ça rapport plus que le livret à 1.75%

et apres un hiver ma note de chauffage est passé de 200€ à 50€ mois ..

07 déc. 2010
0

pompes à fraîcheur
La clim ? C'est toujours une pompe à chaleur : chez Calypso, on pompe la chaleur dehors pour l'amener dans la maison, et chez nous on pompe la chaleur dans la maison pour l'envoyer dehors ! ;-)

En option, celle de calypso peut être réversible pour rafraîchir la maison en été...

En bateau, 90% des clims sont réversible pour chauffer en hiver.

_/)

07 déc. 2010
0

"Prime écolo"
Amha, elle n'est pas sortie de la poche du gazier, mais plutôt du système (gouvernemental) alimenté par les impôts...

Autrement dit, si tu payes des impôts il t'en a juste remboursé un peu ! :langue2:

[size=7]Si tu n'en payes pas... c'est nous ![/size] :tesur:

_/)

07 déc. 2010
0

C'etait le contrat dit EJP
Ce n'est plus possible d'en avoir depuis des années, en tout cas pour un particulier.

E Effacement
J Jour
P de pointe.

bleuciel.edf.com[...]20.html

07 déc. 2010
0

en reponse au post pour les eleveurs avec groupe elctrogene
evidemment

08 déc. 2010
0

pour répondre au sujet de départ,
comme précisé par tilikum,
il faut :
- un inverseur de source
( appareil qui commute manuellement ou automatiquement la source d'alimentation, l'un ou l'autre mais pas les deux en même temps),

  • un groupe électrogène insonorisé,
  • une réserve de carburant

Sinon, attention à l'idée proposée d'avoir un groupe électrogène qui tourne pour recharger les batteries d'un onduleur,
le souci rencontré sur une installation récente:
l 'onduleur via ses batteries alimente l' habitation, autonomie env 10 heures,
- le groupe démarre quand les batteries de l'onduleur sont basses,pour les recharger,
le problème est que les batteries ont un temps de charge de 12h,
- au bilan, le groupe tourne 12h, à très faible charge, ce qui n' améliore pas sa durée de vie, pour recharger des batteries qui n' auront que 10h d'autonomie,
attention aux fausses bonnes idées !

Sinon, un groupe électrogène utilisé pour se prémunir des coupures EDF, c'est la solution utilisée par tous les utilisateurs ayant besoin d'électricité permanente ( hôpitaux, grandes surfaces, fournisseurs internet, industries, etc...)
et 1kva = 0.8 kw en général.

09 déc. 2010
0

merci

ma reflexion est la suivante .

j'ai un petit groupe de 1KVA qui est bien malade et pas assez puissant .il me sert pour bricoler à bord du bateau ou chez moi .

Par ailleurs lorsque je voie chaque hiver les coupures de courant ça me pose question car chez moi tout est finalement électrique .

Donc un groupe transportable avec roues de 6KVA avec une installation sur la maison serait peut etre une bonne chose.

josé

10 déc. 2010
0

Hum...
[i]c'est courant mais pas orthodoxe, de coupler un groupe sur l'installation...[/i]

Précisions :

  • [i]Coupler un groupe sur une installation[/i] alimentée par le secteur, ça existe mais ce n'est pas courant et pas simple... cela suppose en effet de synchroniser le groupe avec le secteur en préalable.

  • Ce qui par contre est courant, c'est d'avoir un groupe secours en cas du coupure du secteur, et il y a un délai : celui de l'instant de la coupure et celui du démarrage du groupe secours... au mieux trente secondes, au pire quelques minutes, mais la coupure est perceptible.

  • C'est la solution classique par exemple pour un supermarché, ne serait-ce que pour assurer le fonctionnement des systèmes frigorifiques.

  • La solution luxueuse : en cas de coupure, c'est un convertisseur alimenté par une batterie qui prend le relais avec un délai de quelques millisecondes non perceptibles par l'utilisateur mais avec une autonomie de quelques dizaines de minutes, le temps nécessaire pour que le groupe électrogène de secours prenne le relais... l'utilisateur ne sais même pas qu'il y a eu coupure du secteur.


Juste pour le fun, une solution superbe que j'ai vue en vrai au début des années 70', et qui probablement n'existe plus vu le prix...

J'ai vu fonctionner cette installation au centre émetteur marine à Abidjan en Côte d'Ivoire, d'une puissance de 400 KVA :

  • En ligne : une génératrice, un moteur synchrone, un volant d'inertie de sept tonnes, un embrayage électromagnétique et un moteur diesel en standby maintenu à sa température de fonctionnement, soit 80°C.

Utilisation :

  • Le secteur étant présent alimente le moteur synchrone qui alimente la génératrice, en entrainant le volant d'inertie...

Démonstration d'une coupure secteur provoquée par le responsable qui me montrait la chose :

  • Instantanément, l'embrayage électromagnétique entraine le moteur diesel qui prend le relais du moteur synchrone normalement entrainé par le secteur absent!

  • En pratique, je n'ai observé qu'une variation de fréquence qui est passée de 50 Hz à 49 Hz pour revenir à 50 Hz le temps du transfert, sans variation notable de la tension !

Comme quoi nos anciens qui ne disposaient pas de l'électronique moderne étaient parfaitement capables de fabriquer des systèmes fiables... ;-)

Mais outre le problème du prix, le rendement global de ce type de système est loin d'être bon... au mieux 70 à 80%, ce qui n'est plus acceptable de nos jours.

_/)

10 déc. 2010
0

A propos des inverseurs de source
automatiques, il en existe à ma connaissance deux sortes :

  • Celui que je préfère est constitué de deux contacteurs avec un verrouillage mécanique entre les deux en plus du verrouillage électrique par les contacts auxiliaires : lorsque l'un est alimenté il est impossible d'enclencher l'autre même en tentant de le forcer avec un outil.

  • Celui qui est très courant et que je juge [b]dangereux[/b] : le simple contacteur/inverseur qui laisse passer la source "EDF" au repos et la source secours au travail... explication :

J'observe ce type d'inverseur de source à bord de grands voiliers pourtant chers, probablement choisi par économie ? :tesur:

En pratique, le bateau étant à quai est alimenté à travers les contacts repos, tout va bien.

Le bateau en navigation ou au mouillage est alimenté par le groupe à travers les contacts travail du contacteur alimenté... tout va bien...

Revenons à quai, le bateau est alimenté par le secteur, tout fonctionne à bord dont la gourmande climatisation, l'équipage vaque à l'entretien dont celui du groupe électrogène que l'on va démarrer pour test... ce qui va faire basculer le contacteur inverseur en pleine charge.

Là, il y a un problème : lorsque on coupe un circuit en charge il se produit un petit arc électrique à l'ouverture des contacts d'une durée certes brève mais suffisante pour se retrouver une fraction de seconde avec le courant du groupe "couplé" avec celui du secteur ! :lavache:

En général, tous les disjoncteurs du bateau et du quai se contentent de sauter mais parfois, ça fume !

Il aurai suffit de couper le quai avant de démarrer le groupe, mais du coup on ne plus parler d'inverseur de source [i]automatique[/i] ! :langue2:

D'où ma préférence non négociable pour l'inverseur de source automatique constitué de [u]deux[/u] contacteurs distincts avec lequel ce genre d'incident est impossible. ;-)

_/)

09 déc. 2010
0

c'est courant
mais pas orthodoxe, de coupler un groupe sur l'installation, à travers un disjoncteur correct bien sûr
il faut couper l'arrivée principale à travers le disjoncteur EDF ou un sectionneur, et brancher le générateur sur une prise par exple connectée au tableau
c'est courant par chez moi, il y a(vait) bp de coupures, mais ça se raréfie.
il faut faire ça proprement bien sûr mais déjà faire la demande coûte au moins 150 euros, plus le reste (instal, vérif...) alors !!!
JL.C

10 déc. 2010
0

oui Fred
c'est exactement ce que je voulais dire, mettre le groupe qd il n'y a plus de jus, mais il faut faire ça avec précaution, surtout couper l'arrivée EDF; pour ma part j'avais mis un relais qui maintenait coupé tant que le groupe était en route et l'isolait du secteur
d'autres ont eu des surprises qd ils mettaient en route et que le secteur revenait, la bidouille, faut faire gaffe, d'où le "non orthodoxe"
ds les hopitaux, les diésels sont maintenus en température pour démarrer plein pot et prendre le relai des onduleurs sur batterie, enfin c'était comme ça il y a peu
JL.C

10 déc. 2010
0

Ca existe vraiment encore...
Tous les centres de données (data centre) de type tier 3 ou 4 possèdent ces systèmes de sécurisation électrique (double adduction EDF, TGBT, onduleur + Groupe, TGBT ondulé, double câblage, double alimentation des équipements ...) et effectivement ça se chiffre à 6 ou 7 chiffres dès 400 KVA...

Pour info, l'excellence en la matière dans cette industrie est de consommer 1,7 à 1,8 KWH pour une restituer 1KWH...

Cordialement

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (117)

mars 2021