grosse reparation sur bois collé besoin de vos conseil

apres demontage du mon voilier ,oupsss bois pourris ,aller les frais alors je fait appel a vos service pour refaire moi meme cette reparation ,je suis tres bricoleur et meticuleux donc pas de probleme de se coter ,quel serait vos conseil pour refaire mon bois collé a voir les photos
l'infiltration s'est faite par pied de chandelier qui a ete refait

L'équipage
24 jan. 2012
24 jan. 2012
0

tu parles d'un boulot!!
1/ nettoyer l'interieur ,enlevé les tasseaux largement autour des trous.
2/ à l'interieur faire une forme qui epouse bien l'interieur du bordé
prendre du cp (12/15) faire 3/4 morceau de couple comme des varangues et faire un manequin rigide sur ce gabarit mettre des lattes jointif épousant la forme interieur .

puis decouper le bordé proprement (defonceuse par exemple)

collé à l'interieur le bordé du gabarit qui va depasse grandement la decoupe

puis mettre des petites lattes collé à la piece d'interieur dans le trous

et m^me le bordé inteirieur je croie que en plus de la colle je le visserai

bon courage

24 jan. 2012
0

merci ,oui je peut le renforcer facilement car sait l'endroit pour la nouvelle cuisine ,sera en dessous de l'armoire bien sur je prevoit les evacuation en cas de nouvelles fuite jusqu'a la cale

0

bonjour
vu l'ampleur des réparations et le fait que c'est un quillard apparament puissant; il va falloir bien cogiter avant de décider de la méthode renfort des fonds, varangues ...

Peut-être aussi faudrait-il éviter de trop diffuser les photos de l'état actuel du bateau sur un site public, si quelqu'un des affaires maritimes tombait dessus il pourrait appliquer la procédure normale après avarie, c'est à dire exiger une visite pendant les travaux et à la fin pour redonner la carte de circulation.

Toute réparation/reconstruction est possible, mais il faut s'en donner les moyens, à commencer sans doute, mettre le bateau dans un abri clos et tempéré.

Estimez bien le temps nécessaire, multipliez le par deux ...

bon courage, c'est un boulot de longue haleine.

Hubert, de Cherbourg

24 jan. 2012
0

merci perioh pour t'est conseil

24 jan. 201224 jan. 2012
0

a mon avis pas d'inquietude a avoir question affaire maritime j'ai restauré plus d'une 100 de bateau et certain a 90% et je n'ai jamais eu le moindre soucis

0

Un professionnel comme toi engage sa responsabilité et s'il est connu, il est probable en effet que les affmar fassent confiance.
C'est mons évident pour un amateur inconnu et une visite de chantier peut arriver.
Mais c'est certainement variable aussi d'un quartier maritime à l'autre.

Bon courage pour ton Chassiron en construction classique si j'ai compris sur ton profil. Là c'est vraiment un travail de pro.
J'ai refait un Cap Horn en bois moulé autrefois (pont et haut de coque), avec l'oeil d'un charpentier de marine par dessus mon épaule, mais sur du bois classique c'est vraiment un métier.

Bon courage

Hubert, de Cherbourg

24 jan. 2012
0

Si je me souvien bien : les gars enlevaient les plis en degradé pour que toutes les coupe ne se retrouvent au meme lieu . Avec l'époxy , c'est mieux .

25 jan. 2012
0

oui roots, c'est ça.
Il faut essayer de ne pas faire une découpe franche et utiliser au mieux les plis de la construction de manière à recréer un maillage homogène.
C'est un travail qui demande de la patience, mais pas trop dur à réaliser si fait avec méthode.
Demande conseil à un charpentier avant de faire des bêtises.

25 jan. 2012
0

vu le boulot il serait bon d'investir dans un livre
"Restaurer ,Entretenir les bateaux bois"
Chasse marée

25 jan. 2012
0

merci calypso2 ,je me suis empresser d'acheter un bouquin ,plus qu'a etudier

25 jan. 2012
0

oui nelson sait se que je fait partout ,je demande ,note ,je me lance pas comme sa ,j'ai du temp devant moi pour les travaux donc doucement mais surement ,merci

25 jan. 201225 jan. 2012
0

Il semble que le pli extérieur soit en lisses jointives (je ne connais pas le terme exact) épaisses. Si la tache noire qu'on voit photo 3 n'est pas étendue peut-être serait-il possible et avantageux de remplacer d'abord ces morceaux de lisses sans toucher aux plis intérieurs (en décalant les coupes) et ensuite de garder ce dernier pli comme moule pour travailler depuis l'intérieur après élimination des plis pourris. Ce serait la garantie d'un respect de la forme et d'un moindre travail de finition.
Bon courage, beaucoup de travail en perspective, mais c'est un beau bateau !

25 jan. 2012
0

j'ai fait appel a un vieil ami ebeniste qui pourra peut etre me conseiller en plus de vous ,merci a tousss

26 jan. 2012
0

il semble que la coque soit dite bois moulé sur ou avec lisses jointives , collée probablement à la resorcine ( colle noire )
pour l'avoir deja fait sur un maica , la réparation demande beaucoup de temps mais n'est pas si complexe et accessible à un bon bricoleur ;

il faut réparer en reconstituant le bordé de l'interieur vers l'exterieur
il faut pour cela d'abord retrouver du bois adhoc qui est en general de l'acajou pour les plis et autre chose ( frene ? ) pour les lisses
pour la colle oublier l'époxy si on travaille en exterieur humide , preferer la PPU

les plis acajous seront tenus provisoirement entre eux par beaucoup d'agraphes ( reliées les unes aux autres par un fil plat servant à les enlever toutes dun coup apres collage )

les coques bois pourrissent d'abord de l'intérieur et en particulier par l'eau douce de la cuisine
d ou la necessité d'entrenir l'interieur du bordé ( minium ou huile de lin ou saturateur bois , etc )

26 jan. 2012
0

le PPU 100 qui elle est a cellule fermée donc etanche

26 jan. 2012
0

Bon courage, car il y a là une sacrée restauration à entreprendre.
Vu l'étendue, en surface, des dégâts, il va falloir constituer une espèce de moule (coté intérieur) afin de ne pas générer des lignes déformées.

29 jan. 2012
0

je vient de passer le samedi dessus et apres nettoyage du bois pourri
oupssss bien plus grand que je l'esperait
mise en attente pour sechage ,et il commence a faire froid donc en suspent pour le moment ,je vais m'attaquer a poncer tout l'interieur en esperant de pas retrouver d'autre partie a refaire
pour le traitement interieur apres poncage que me conseilleriez vous ,sachant qu une bonne partie de coque va rester visible ,traitement,vernis !!!

matelot@17984
tu me parle de colle ppu 100 ??? a la boutique eux me conseil de l'epoxy ;vu se qui en dise sur se site :
www.resoltech.com[...]_FR.pdf
alors la je commence a plus savoir a qui je doit me fier ,les boutique sont la pour vendre et vous sait l'experience qui parle :
merci pour vos reponse elle m'aide enormement dans les choix

30 jan. 2012
0

Il aurait été souhaitable de répondre au bon endroit.
Et en somme vous répétez tout ce que j'ai conseillé auparavant…

29 jan. 2012
0

mon avis entre PPU et epoxy.

le travail a faire est delicat il doit etre absolument reussi car il y va de la flottabilité du bateau . L'un des elements de la reussite du boulot c'est le collage , si le collage est mal fait ou a peut pret c'est cuit tout est a refaire .

Or avec la PPU 100 le collage est certain ,il ne peut etre raté ,il suffit de coller au-dessus de 10° aucun probleme d'humidité de l'air au contraire plus c'est humide mieux c'est ,il peut m^me pleuvoir .pas de probleme de serrage pas besoin que des surfaces soient pil poile jointive et et surtout c'est aussi solide que l'epoxy (pour avoir fait des essais)

donc autant mettre toutes les chances de son coté que de se rajouter une contrainte de plus il y en a assez comme ça .

30 jan. 2012
0

rien à mettre ,avec la tramontane , il faut que ça sèche . même qu'un rinçage à l'eau douce des zones pourries serait souhaitable si l'eau de mer à été en contact avec le bois .
pour garantir le collage !
cher aladisWing je ne remet pas en cause les compétences de chacun , je voulait juste dire que c'était pas un simple boulot de collage et que certaines étapes doivent être faites avec soins c'est tout !
il est certain que c'est parfaitement faisable par un amateur .
je suis d'accord avec vous que le travail doit être fait en epoxy ,la température et l'humidité en est le principale ennemi .

30 jan. 2012
0

no comment !

29 jan. 2012
0

Si tu utilises de l'époxy, ce qui est tout à fait concevable, il va te falloir fabriquer une tente pour avoir une température si possible autour de 15/16 degrés minimum.

Il y a donc cette forte contrainte de température, et aussi d'humidité, mais une tente chauffée résoudra le deuxième problème.

Pour l'époxy, les "traditionalistes" te la déconseilleront.
C'est un débat qui ne m'intéresse pas et qui ne concerne à mon avis que le bois "classique".
Pour le cp , le bois moulé, de nombreuses réparations sont été faites à l'époxy et cela tient très bien dans le temps.
La condition : être scrupuleux sur la préparation du support.

Deux points sont déterminants :
- la possibilité de chauffer
- le coût supplémentaire de l'époxy.

29 jan. 2012
0

faudrait peut être inspecter l'ensemble de la coque pour être sur de l'état général de ce bateau ?
de plus si les plis sont collés à la résorcine ! ça se complique pour appliquer de l'epoxy .
il faut scarfer c'est dit plus haut dans ce post et décoller les plis pourri en décalant les scarfs par l’intérieur et reproduire le travail à l’extérieur .vissé ,où agrafer peut importe.
si la surface est trop importante un mannequin devra être réaliser pour conserver la forme de la coque .
mais les températures en ce moment à Gruissan ! (si j'en juge des photos ) n'est vraiment pas propice à effectuer ce travail dehors .
de plus ce travail doit être très soigné et c'est limite à faire réaliser par un pro qui à de l'outillage adapté , avec suivi d'expertise pour se couvrir .
parce que là , c'est pas d'un vulgaire bout de bois collé que l'on parle ...

30 jan. 2012
0

la coque a ete entierement controlee se week end ,tout est ok a part se cote la et j'ai enlever se qui etait pourrit ,j'ai environ 50 cm² d'enlever plus qu'a decouper le tout proprement ,je vais surement faire un mannequin comme decrit pour la forme de la coque ,l'outillage pas de soucis j'en possede et sait en avoir

29 jan. 2012
0

Je préfère prendre la chose autrement et considérer que Vassago est un peu plus compétent que ce que vous estimez.
Le collage epoxy ne pose aucun problème excepté les conditions de températures et d'hygrométrie.
Il n'est pas plus conseillé de coller directement sur la résorcine, avec la PPU.
De toute manière, quelque soit la colle utilisée, il sera souhaitable d'enlever un maximum de la colle d'origine.
Une condition importante pour réussir un collage parfait.

Une réparation bois moulé, c'est à la portée d'un amateur qui saura se documenter.

30 jan. 2012
0

le plus gros du travail , va être 'd'effacer les idées reçues..
tu dis être bon bricoleur !! alors fonce (n'écoute pas trop les marchands) la plus part du temps il n'y connaisse rien...comme le conseil Calypso , la PPu , pas mieux...un ami ébéniste (évite) rien de pire qu'un professionnel pour avancer (tenu par son savoir il n'a pas le droit d'être imaginatif)..j'ai eu le malheur d'en faire l'expérience..j'ai restauré une coque en bois de 15 mètres pendant deux ans..j'ai tellement entendu de "Konneries" que j'ai fini par être découragé , celui qui l'a terminée n'avais pas plus d'expérience que moi , il a tout simplement fermé ces oreilles ...
a lire le poste je trouve qu'il y a plein de bon conseils..
bonne journée...

30 jan. 2012
0

merci aladis ,oui je me documente partout avant de me lancer le tout reside dans le choix epoxy ,ppu ,un dit une chose 'lautre dit autre chose ,alors je lis toutes les com avant ,et de bon conseil je prend de tousss

30 jan. 201230 jan. 2012
0

bonjour
ce n'est que mon avis:evites l'epoxy car tu ne maitrise pas l'etat du support,
comme deja dit,choisi la ppu
vire tout ce qui est douteux sur le borde
par contre,la procedure:
tu dois demonter a l'interieur,tout cequi est necessaire pour obtenir une surface debordant de 30 cm la zone concernée
ton borde est apparemment de 3 ou 4 pli de tranche(sans doute du 4mm pour le pli interieur,et 3 mm pour les autres plis)
quand tu as tout degagé la zone,tu enleves les lisses 10 cm,en sifflet, au dela de la zone des 30 cm.
et tu enleves,pli par pli,de l'interieur,a la defonceuse,reglée a l'épaisseur du pli(en fait,pour avoir un guidage de profondeur,tu n'enleve a la defonceuse,qu'un passage sur deux,que tu enleveras au ciseau affuté)
1ér pli:surface de l'ooverture + les 30 cm
2éme pli surface de l'ouverture
respect du sens des plis(accajou,sans doute grand bassam;n'importe quel accajou fera l'affaire,au pire de l'okoume,dans tous les cas,du tranche,pas de deroule)
tucolle tes deux plis sur le reste du borde
tu ponces,tu reinstalles les lisses
tu paszses a l'exterieur et fais de meme pour les deux autre plis,en veillant,toute fois a agrandir le premier pli pour qu'il de borde de 10 cm sur le pli interieur
j'espere que j'ai ete clair

30 jan. 201216 juin 2020
0

Bonjour
Effectivement pas compliqué comme travail mais nécessite soins organisation et rigueur.
Le principe découper le pourri de la coque plutôt depuis l extérieur car plus accessible ( scie, ciseau àbois....) Ensuite élargir le trou en étage pour chaque pli depuis intérieur vers extérieur en respectant le fil du bois des differents plis ( tranché ou lattes si strip planking) faire le passage d un pli au suivant par biseau ou scarf suivant épaisseur du pli
Voir la photo. Ensite recollage comme à l identique ( lattes scarfées pli interieur si strip planking sinon petit biseau pour bois moulé , même pente que celle de coque. C est long ....
La colle PPU moins contraignante température et humidité mais attention délicat suivant humidité du bois et de plus gonfle un peu en séchant donc risque de défaut esthétique à la fin ( bosse)
Epoxy contraintes température et hygrométrie mais ne gonfle pas , collage aux beaux jour si dehors. Moi je préfère epoxy ( j utilise la resoltech 2040 ou 1020+ charges )

Bo n courage

30 jan. 2012
0

alors pour decouper propre ,nette.mon petit truc :la defonceuse , je clou une latte sur le bordé qui me sert de guide et a deux pour bien tenir la defonceuse on a une coupe parfaite ,parfaitement droite et m^me on peut faire un angle apres reglage de la profondeur

30 jan. 2012
0

merci pour les photos je voit un peu mieux se qui l'en retourne pour les decoupe a faires comme je voit je doit allez bien plus loin que se que j'imaginait mais vaut mieux si je ne veut pas aller dans les fonds marin

30 jan. 201230 jan. 2012
0

Dire qu'on " ne maitrise pas l'etat du support" avec l'époxy, c'est forcément parler sans connaitre.
L'époxy a justement un large spectre d'adhérence tellement il est puissant.
Alors dire que la ppu sera plus à même de coller sur la résorcine, c'est une affirmation sortie de l'imaginaire.
Je ne me positionne pas en spécialiste mais en personne d'expérience vu qu'au niveau rafistolage, j'ai quand même aligné un bon paquet de travaux en tout genre.

Donc la question de l'adhérence pour l'époxy, c'est du fantasme.
Le débat est ailleurs.
As tu la possibilité de chauffer ou pas.
si oui l'époxy est possible.

la PPU 100 est une bonne colle mais elle nécessite de bon ajustage.
La mousse n'a jamais été que je sache une bonne colle.

30 jan. 2012
0

non impossible de chauffer ,en plus que le bateau est en plein vent donc vais attendre le bon temp ,deja je vais faire mes decoupe proprement nettoyage ,bacher le tout et attendre le soleil

30 jan. 2012
0

Tout à fait d'accord, l'époxy, qui ne gonflera pas et ne bullera pas, hyper solide. Contrôler l'humidité et la température, c'est tout. de plus l'époxy ne veut pas être pressée, de façon à ne pas sécher le joint. J'en passe des kilomètres ici en Martinique, même en saison humide, en jouant avec l'hydromètre, plus solide que le bois. La PPU gonflée n'est pas vraiment solide...
Courage, c'est un boulot facile, tu verras.

31 jan. 201231 jan. 2012
0

Bonjour,

j'ai réalisé une réparation similaire sur ma coque en bois moulé/résorcine (4 plis d'acajou de 5mm croisés).

La partie visiblement endommagée faisait 5 cm de diamètre, j'ai dégagé au ciseau a bois tout ce qui était douteux cad jusqu'au bois parfaitement sain et là j'avais un trou d'environ 12 cm!

Après difficile a expliqué sans schéma mais le trou a été fait en carré puis les quatre cotés on été scarfés sur environ 8 a 10 fois l'épaisseur soit 16cm a 20cm,on obtient une sorte de pointe de diamant tronquée.

J'ai ensuite pris du cp marine de 5mm (le ctbx 100% oukoumé ferait aussi l'affaire) et fait des formes également scarfées pour venir boucher mon trou, lorsque la nouvelle pièce fait plus de 8/10 cm alors faire des bandes de cette largeur, elles se ploient facilement.

J'ai utilisé une meuleuse d'angle de 115mm avec un disque a poncer de 60 pour faire les scarfs, ça va nickel et j'ai tout collé a l'epoxy légèrement chargé de woodfill. Penser a bien imprégner les pièces avant avec un epoxy dilué a 15/20%.
J'ai utilisé des agrafes pour assembler mes pièces, on retire celles du dernier plis après séchage les autres restent a l'intérieur.

Si ton trou est trop grand , rajoute des lisses a l'intérieur pour garder la forme de la coque.

Il vaut mieux prévoir une strat extérieure sur "l'emplâtre" avec un 300gr, ca rassure.

Te prends pas trop la téte , c'est une réparation qui doit être faite sérieusement bien sur mais largement a la portée de quelqu'un muni d'un cerveau ,d'une main gauche et d'une main droite.

Quant aux températures pour le collage il est vrai qu'il faut impérativement les respecter mais en travaillant avec des durcisseurs accélérés il suffit de 16/17 ° pendant 5/6 heures quitte a bâcher le support et d'y mettre un chauffage électrique...

Si t'es dans le sud , tu trouveras bien un créneau dans l'hiver.

Quant aux colles PU ,je ne les connais que très peu. Je les utilisent pour mes emménagements intérieur et c'est vrai qu'elles sont de très bonnes tenue, sont elles adaptées aux collages de pièces en contact direct avec l'eau? je ne sais pas .

Bon courage a toi,

Fabrice

31 jan. 2012
0

Gael, il semble que tu n'aies pas pris la mesure des travaux à effectuer sur le voilier de Vassago, d'après les photos qu'il nous montre.
La réparation à effectuer n'a plus rien à voir à ce que tu as fait sur ton bateau.
Ici, il s'agit de reconstituer un bois moulé avec du bois tranché car la surface en question est importante.

La réparation n'est pas si simple que cela mais elle est possible après s'être bien renseigné.

La PPU 100 est parfaitement adapté au milieu maritime.
j'éviterais franchement les produits approchant qu'on nous vend dans les supermarchés du bricolage.

Cela a déjà été dit, mieux vaut utiliser de la PPU si le respect de la température ne peut être assuré.
Cette condition remplie, l'avantage de l'époxy est qu'il assure des collages entre des pièces dont on ne serait pas certain de la bonne mise en contact. L'époxy, même en assez forte épaisseur, conserve toute ses qualités d'adhérence.
Sur des espaces laissés de moins d'1mm, et je viens encore d'en avoir la preuve sur un collage que je viens d'effectuer en badigeonnant avec générosité, la PPU ne garantit pas le remplissage.
La PPU requiert donc des ajustages précis.

05 fév. 2012
0

quel bois devrait je prendre pour refaire sait reparation

0

bonjour
je te conseillerai de l'acajou tranché qui résiste beaucoup mieux à la pourriture que l'okoumé.
Hubert, de Cherbourg

05 fév. 201205 fév. 2012
0

merci pour l'info

17 mar. 2012
0

sa y est les travaux ont debuter ,et se passe actuellement pour le mieux ,grace a vos reponse tout mes choix sont fait ,en avant l'aventure

17 mar. 2012
0

courage,
tu verras avec les températures qui ont remonté ça va bien coller.
Avec toute cette encre qui a coulé, tu as toutes les cartes en main.
N'hésite pas à montrer le résultat.
Cela fera plaisir à ceux qui t'on conseillé.

26 mar. 2012
0

perso ma coque est en cèdre rouge... sachant que le bateau a été fabriqué en nouvelle zélande.
bon courage

17 mar. 2014
0

bonjour,
je suis nouveau sur le site, j'ai un voilier bois de 1974 fabriqué par les chantiers dettori de toulon, il y a eu peu d'exemplaire fabriqué et la photo du bateau ressemble étrangement au mien.
merci de la réponse

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (25)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021