grosse frayeur(retrospective) au mouillage..Si la leçon peut servir à quelqu'un !

Salut à tous,

Je vous propose un petit récit de notre aventure désagréable d'hier. Pour ne pas obliger les gens à aller la consulter sur mon site, et parce que je pense que la leçon peut servir, j'ai décidé de faire aussi le compte rendu ici.

On aurait pu perdre Troll !

Jeudi 7 mai: On est à Milos, sur corps mort, dans la baie bien protégée e Pollonia, sur Milos. on a passés deux amarres surdimensionnées sur le corps mort: une sur la boucle matelotée autour de la bouée, l'autre bien avant la bouée, sur les bout qui forment un "y" dans l'eau...les deux sont libres et ramenées aux taquets bâbord et tribord de Troll. Et c'est parfait. Rien ne bouge dans les rafales.

Dimanche 10 mai : Depuis 4 jours, on est bloqués par le vent. Le vent forcit du Nord encore. On s'en va faire des photos avec Françoise et la chienne. Je demande à nos amis, voileux bien avant qu'on le deviennent de rester à bord pour veiller sur le bateau...Prémonition?
En tout cas, en mer, ça cogne sec !

Après la séance photo bien ventée, on revient assez vite au bateau car se promener au vent n'est qu'une partie de plaisir. Même le mouillage est agité.
Tiens? Nos copains sont à l'avant du bateau et il nous font coucou ! Bon, on fait "Coucou!" aussi. Mais pas longtemps!
Car non, ils ne font pas coucou. Ils nous demandent de rentrer d'urgence !
Je saute dans le zodiac, pressentant l'incident.
Quand j'arrive au bateau, le moteur est en marche !
En fait, notre invitée a eu comme un flash ! Elle a demandé à son homme d'aller ranger les diables devant et d'en profiter pour vérifier le mouillage !
Or, sur les deux amarres passées au corps port, il constate aussitôt que l'une a explosé, et que l'autre ne survit qu'avec un toron sur trois ! Comme des crétins (surtout moi, seul responsable), on a passés nos amarres à l'intérieur du'une boucle et on les a ramené sur les taquets babord/tribord du bateau. Hélas, le ragage a fait son oeuvre et nos belles amarres neuves de la saison dernière ont été cisaillées.

Quelle fantastique intuition notre amie a eue ! Sans elle, quelques secondes plus tard, le bateau partait dans une rafale et avec les deux bateaux de pêche juste dernière nous, il y aurait eu du dégât, sans aucun doute !
J'en profite pour me louer, non pas d'avoir omis de faire deux noeuds de chaise avec les amarres ( car, là, il n'y aurait pas eu de ragage. Une belle leçon ! ), mais pour leur avoir demandé de rester à bord pendant notre balade au vent !

Heureusement que nos amis sont chevronnés et qu'ils ont su quoi faire, soulageant les amarres en soutenant au moteur !
Heureusement aussi que nous sommes revenus au bon moment, car, sans annexe, ils ne pouvaient pas repasser une amarre dans la boucle, à moins de se mettre dans le bain bouillonnant des rafales !

Donc, souvenons nous de ceci : On ne passe JAMAIS une amarre "libre" sur une autre amarre, même si les deux sont de très forte section. La section ne fait pas tout ! Alors,on prend deux amarres, certes, mais on les passe sur le corps morts avec un joli noeud de chaise, ok?

Bien sûr, j'ai exagéré un peu avec le titre de l'épisode, mais, si le bateau était parti en live dans le mouillage, si nous ne l'aurions sans doute pas perdu, dans quel état l'aurions nous retrouvé ? Nous ne le saurons jamais et c'est tant mieux !

Conclusion : on peut encore faire de belles conneries après quasi 8 ans de navigation à l'année.

C'est pas toujours le paradis, hein, la vie en bateau !

Mais, malgré tout, on continue, car tout est bien qui finit bien, comme dans toutes les belles histoires !

Le même récit mais avec des images à partir de là : www.lepetitmondedetroll.fr[...]ex.html

Thierry, sur Troll

L'équipage
11 mai 2015
11 mai 2015
0

Merci Thierry, ça peut très certainement servir comme expérience.
On a bouffé une amarre en moins d'une heure sur une bouée en Irlande (Inishmore) parce que l'anneau de la bouée avait une petite partie corrodée qui rappait insidieusement comme du papier de verre gros grain. Fichu ragage...

11 mai 2015
8

Je rajouterais un tour mort avant le noeud de chaise. :-)

11 mai 2015
1

Pas suffisant; j'ai eu le même gag sur une bouée à Ste Mary aux Scilly pendant un coup de vent, et j'ai simplement maillé un bout de chaîne sur les amarres, la chaîne faisant un tour mort sur l'anse de bouée; le coup de vent a duré une semaine... pas trop confortable, mais solide...

11 mai 2015
1

Bonjour,
belle leçon d'humilité, les conneries ça arrive à tout le monde...
par gros temps si il y a la place un ou deux tours morts avec le nœud de chaise
cordialement
edouard

15 mai 2015
0

merci de ce retour...
:pouce:

11 mai 2015
0

Désolé TUP, c'est parti entre temps

11 mai 2015
1

Pas de problème j'avais oublié la phrase.
"belle leçon d'humilité, les conneries ça arrive à tout le monde... "
:-)

11 mai 2015
0

Il y a Marcus en photo qui papote !

Jacques

11 mai 201511 mai 2015
0

C'est jamais inutile de rappeler que le ragage, c'est toujours beaucoup plus rapide qu'on ne l'imagine...

11 mai 2015
1

sur ma bouée je fais 3 ou 4 tours morts avant le noeud de chaise et la chaine traversant la bouée est gainée de PVC

4 jours c'est long, on peut envisager une manille

12 mai 2015
1

J'ai une amarre composée de 4m de chaîne de 10 et de 2x3 m de bout de 16.
Je fais faire 2 tours à la chaîne dans l'anneau de la bouée, le tout passe par le davier de l'ancre, ainsi il n'y a aucun ragage : système validé par le HM de Clifden pour un coup de vent de 48 h...!

11 mai 2015
0

Au résultat c'est 10% pour l'équipier qui a sauvé le bateau.. allez Thierry à la caisse

Michel, bien secoué aussi à Kalkan

11 mai 2015
2

Putaingggg... C'était un coup a casser le safran!

11 mai 2015
0

Oh L'enfoirééééééééééééé ! :mdr:

11 mai 2015
0

Bonsoir. M'est arrivé presque pareil à Fowey, deux amarres cisaillées et la troisième très grosse entamée tout çà en quelques heures. Depuis, en prévoyant un prochain coup, je me suis équipé d'une amarre comportant de la chaîne au milieu et vu que je pars bientôt en Irlande, çà pourrai bien servir.
Pour les tours morts et noeud de chaise, pas question, je suis seul et c'est déjà assez difficile d'attraper les bouées.

Petit clin d'oeil concernant le safran, le mien n'a pas voulu descendre de plus de 30 cm mais, en le remontant, il a glissé des mains d'un ami et je l'ai pris sur le petit doigt et çà me fait encore mal depuis une semaine, au moins, ma réparation tient.

11 mai 2015
0

Je ne vais faire qu'appliquer ce que j'ai vu sur d'autres bateaux, bien sur, uniquement si les circonstances le veulent quant à l'annexe, pas le temps de m'amuser à la sortir du coffre, de la gonfler, d'y prendre place rien que pour passer une amarre et par chez nous, il fait plus froid qu'en Corse. Ma chaîne ne raguera que sur l'anneau de la bouée et elle viendra en second que si les conditions le réclame.

Pour info, lorsque çà m'est arrivé, les gars du port ont eu beaucoup de mal pour m'aider à passer ma plus grosse amarre, 30 mm quand même!

11 mai 2015
0

moizaussi je suis seul, j'attrape la bouée au lasso et ensuite en annexe je fais les choses dans l'ordre

c'est pas forcément idéal pour le corps mort d'avoir ta chaine qui rague sur la chaine pendant des heures ou des jours !!
:lavache:

11 mai 2015
1

Merci pour ce partage d'expérience, intéressant.

11 mai 2015
1

Bon, ben voilà un truc de plus à mettre dans ma musette... Pars sécurité, je double toujours quand je prends un corps-mort, mais je fais exactement comme toi avant...
Mais ça c'était avant.
Merci pour le tuyau !

11 mai 2015
1

2 grosses manilles inox de 30 mm fixées sur le corps mort lorsque nous sommes arrivés à Hong Kong....défaites 15 ans plus tard lorsque nous avions racheté Oaristys .
Se rappeler la triste fin de la goélette "Val de Marne" avec comme raison (officielle) la même raison que pour le ce fil.

Des fois c'est pire c'est la manille entre la chaine et le corps mort qui lâche ! Et la c'est imparable.

Heureusement que cela s'est produit de jour !!

11 mai 2015
0

idem; grosses manilles ou un bout de chaine par coup de chien et si je n'ai pas trop confiançe dans la bouèe de mouillage je balançe mon ancre et quelques brasses de chaine ! mais c'est vrai que je suis parano et de toute façon si le temps est douteux je ne suis jamais bien loin on ne se refait pas......

11 mai 2015
0

Aussi choisir ses amarres. Le premier jour du premier voyage avec mon bateau, j'avais à bord des amarres recommandées par le spécialiste plaisance du port le plus proche. C'est dire si je partais le coeur à l'aise après de si bons conseils et achats.

Apres le premier amarrage venteux de l'histoire de mon voilier, je tenais aussi sur un toron. J'avais beau équarquiller des prunelles étonnées voire incrédules, rien ne changeait.

J'ai déjà eu l'occasion de raconter comment sont arrivées à bord des amarres de pécheurs, depuis coup de vent et anneaux rouillés n'ont pas réussi à tuer ces amarres là.

Heureux que Grietick nous raconte une péripétie et pas une catastrophe.

Michel

11 mai 2015
0

m'est arrivé une vraie connerie devant Saint Briac il y a qqs années. Manhasset s'est retrouvé sur un m2 de sable ente les rochers sous la petite chapelle.
La bouée m'avait été attribué par le Capitaine des mouillages mais elle ne comportait aucune accroche accessible. Je profitais donc de la présence de deux ados pour leur faire passer deux aussières sous la bouée dans la manille.
Nous partîmes sereins.
Hélas, la manille était un émérillon et la bouée s'en vint danser toute la nuit en émérillonant tranquillement.
Nous n'y avons donc pas coupé!!

11 mai 201511 mai 2015
0

tres bon conseil mais si tu en est la tu vas surement le perdre un jour ton troll une annerie genre " prendre l'autotoute a contresens" moi je la fermerais:jelaferme:

12 mai 2015
15

C'est vrai qu'on peut toujours la fermer, mais j'ai toujours pensé que le partage était une vertu.

12 mai 2015
1

T'inquiètes pas, Thyerry... Continues à partager tes erreurs... tu vois plus tu partages, moins j'ai l'impression de faire de conneries... j'étais absolument persuadé à être le seul à en faire... Bon... il y a des baufs qui n'en font jamais... Du coup ils n'ont rien à partager...
On va peut être se croiser si tu fais route vers le Dodécanèse... on fait de l'ouest depuis la côte anatolienne
Michel

11 mai 2015
0

Montutungga c'est toi prend l'autoroute à contre sens , belle leçon d'humilité de grietick. On a tous tendance à se faire confiance à nous meme, mais la Mer comme la Montagne, nous rappelle toujours, que nous sommes petit...

11 mai 2015
0

le nombres de cartouches de sika qu'il aurait fallu pour réparer le troll !!!! :mdr: :mdr: :mdr: :acheval:

12 mai 2015
1

Pas la peine d'en racheter , il suffisait de gratter celui qui n'avait pas séché :lavache: :jelaferme: :acheval: :non:

12 mai 2015
5

pardon a vous pour ce coup d'humeur , a vrai dire depuis ce lagoon qui a "coulé" + les autres qui crient au secours pour rien je suis en "deuil" de facon tres bizarre, je m'exite facilement a chaque fois je visialise les accident betes....bon je ne suis pas la pour faire le chieur normalement...voila c'est dit
philippe

12 mai 2015
2

@motu comme ce titre sur l'enfer à arzal, je pensais à une tornade ou un orage de grele insensé, ben non il y avait un camping car qui prenait 5 places de parking ...

12 mai 2015
0

C'est à cause de mecs comme toi, momachingaga, que je ne participe plus aux fils d'heO depuis plusieurs mois
Et faire ainsi face à Troll, il n'y a aucune excuse valable.
voilà c'est dit et je retourne dans mon trou.

12 mai 201512 mai 2015
1

Motu fait sa crise le soir et bigcheese le matin. :heu:

12 mai 201512 mai 2015
0

@ motutungaga Merci de manger ton chapeau... et à mon tour de manger le mien... mon appellation de bauf était stupide... mais j'ai aussi des circonstances atténuantes, on vient de passer deux jours avec 4 orages, dans un mouillage exposé, et rien d'autre de sûr sous la main

Michel

0

Et dans quel état est le bout qui tient la bouée ?
Car en général quand deux bouts frottent l'un contre l'autre, ils s'usent tous les deux.

12 mai 2015
4

Il est vérifié et parfait ! ;-)

@Motu et Bigcheese : Pas d'affrontement sur mon joli topic. Pour ma part, il n'y a aucune offense et les excuses de Motu l’absout en intégralité.
:topla:

12 mai 2015
0

Naviguer sur ...la grande mer rend généreux et miséricordieux.
J'aime beaucoup cette réponse de grietick.

0

Bonjour
En janvier j'avais écrit ceci :
"Un arpège mouille sur la bouée ( anneau en galva très agressif) en se contentant de passer le bout en aller retour sans nœud."

www.hisse-et-oh.com[...]uillage

C'est fou à qu'elle vitesse un cordage se détruit dans cette configuration, même avec peu de vent.

Ce naufrage avait eu lieu à la fin des années 1970. ( l'Arpege avait rompu son amère et coulé au fond do port, perte totale)

12 mai 2015
0

En tout cas plus de peur que de mal et c'est tant mieux, et entre nous, je l'ai faite aussi la bétise. Et ce qui est étonnant c'est que sur les deux amarres une seule a pris, l'autre n'a eu aucune usure. J'en profite pour signaler que pour faire plaisir à madame j'ai acheté des amarres souples l'année dernière, car c'est elle qui amarre le bateau en arrivant dans les ports. Et bien elles s'usent très vite et n'ont pas du tout la solidité des amarres traditionnelles. Je les garde donc pour les vacances, mais le reste de l'année c'est du costeau que je mets.

12 mai 2015
0

Le pire c'est que je le fais jamais ! ET Marcus non plus !

Mais, là....nav' de merde, la flemme, l'ouzo bien frais qui nous attendait...

12 mai 2015
0

Merci Thierry, ainsi, en le partageant ton coup de frayeur n'aura pas été inutile, Troll va bien et cela nous sert a tous de leçon, merci donc de ton partage :)

12 mai 201512 mai 2015
0

Hello tous,

C'est ma hantise depuis que j'ai plus de place de port et que le bateau est au mouillage (que les six mois d'été mais quand même) ...

Je mets 3 amarres:

  • Une qui tiens le bateau, frappée sur une manille, sur l’émerillon et sur un taquet via le chaumard.
  • Une autre idem, mais de l'autre coté et un peu plus lâche.
  • Une troisième en chaîne encore plus lâche, qui passe par le davier et qui est la au cas ou.

La première année, j'avais passé mes amarres par le davier, avec un doublage pour protéger du raguage. La première amarre avait été coupée (avec sa protection), par la joue du davier qui officiais comme un couteau quand le bateau tournait, la deuxième prenait le même chemin ... il restait la chaîne pour tenir le bateau le temps que je m'en aperçoive le WE suivant l’amarrage ... :lavache:

Depuis, je passe les amarres par les chaumards qui ne sont pas agressifs, il y a des roulettes et l'amarre ne peux pas en sortir.

Bien sur il reste l’émerillon. C'est lui qui tiens tout et si il casse ...
Mais sans émerillon, tout s’emmêle et c'est pas terrible pour les amarres non plus :reflechi:

Sur ce, ici, c'est calme plat, et je vais aller vérifier le mouillage demain matin, car il est prévu un bon mistral ce WE ...

Merci pour le rappel Thierry!

12 mai 201516 juin 2020
0

la dessus il y a trois amarres de 25 mm avec 3 ou 4 tours morts, 2 amarres avec caoutchouc amortisseurs, une autre que je tends moins en "sauvegarde"
je trouve tres bien ces bouées traversées par la chaine, pas de manilles intermédiaires pas besoin de mettre des manilles directement sur la chaine

13 mai 2015
0

Testé sur un an pas d usure visible je vais faire une photo avec les amarres de

14 mai 2015
0

@longcours
bonne mémoire !tout est neuf chaine rallongée et sera vérifiée tous les 6 mois !!

12 mai 2015
0

Pas mal.
Du coup tu n'as pas d’émerillon? Tes amarres ne s'entortillent pas entre elles quand le bateau tourne?

Plutôt que des tours morts et un nœud de chaise, je préfère une terminaison avec une épissure sur un œil en inox et une manille en bout de chaque amarre.
Les manilles sont bien sur freinées par sécurité.

13 mai 2015
0

Oui mais chez toi ce sont les corps morts qui bougent :langue2:
(ta dernière mésaventure)

(j'ai pas écris "qui votent" ne me prêtez pas des propos que je n'ai pas écris :oups: :langue2:)

12 mai 2015
0

le mistral devrait arriver dés le jeudi 14....et plus établi et "certain"le vendredi 15....weather 4D=35/40 bon poids

12 mai 2015
0

Les chiens aboient, la caravane passe.
Merci Thierry et Françoise de nous faire partager vos erreurs. C'est en faisant des bêtises qu'on apprend tous et avec celles des autres aussi.
Milos a souvent été un endroit très ventilé, mais magnifique.
C'est dans cette partie de la Grèce que nous avons connu notre pire coup de vent du sud, dans le port de Monemvassia où. la houle rentrait. La ce sont les ressorts mis pour amortir qui pétaient les uns après les autres, lors d'une longue nuit blanche à surveiller nos amarres. Il ne faut pas mégoter sur la qualité des ressorts, ni sur celles des amarres.
Flores, de Camaret, en route pour l'Écosse.
Et un gros bisou aux trolliens de Olivier et Brigitte.

12 mai 2015
0

Ouh là là, qu'est que vous êtes au NOOOOOOOOORD !!!

ça va ton dos Olivier???

Je vous souhaite vent favorable et loooongue houle(rare, ici !)

12 mai 2015
0

Pas de besoin d'aller loin
dans l'avant port de Sauzon, le vent a tourné à l'Est dans la nuit
un gros clapot de 60-80 cm
un des 2 bouts de 25 mm, état neuf, s'est usé dans la nuit, ne restait que 2 torons

13 mai 2015
0

Que pensez-vous d'utiliser à la place d'une manille, un mousqueton d'alpiniste : diamètre large et "clipsable" (avec vis pour sécurité) devrait le rendre plus facile d'utilisation lors de la manœuvre, non?

13 mai 2015
0

Juste pour le titre :
"grosse frayeur (rétrospective) au corps mort ou sur bouée "

Aurait évités à ceux désireux d'avoir des infos sur le mouillage de s'égarer sur ton fil :acheval:

2

Ceci dit et compte tenu de l'époque de l'année, on aurait aussi pu craindre un dérapage religieux sur un fil dont le sujet n'est au final que de débattre à propos d'un corps mort qui se remet à bouger.

Le dernier fil à ce sujet dure depuis 2000 ans... :jelaferme: :mdr:

13 mai 2015
0

Oui pour la houle. Passé le raz de Sein avec une houle ample de trois mètres.
Dans deux jours on nous promet une mer forte a très forte. On est planqués à Brest , en même temps que le Grand prix de l'école navale.
Côté vestimentaire, plutôt collants et trois pulls. Salut.
Flores

14 mai 201516 juin 2020
0

Voilà à titre d'exemple comment une chaîne peut s'user jusqu'à casser...
Bouée d'un bon mètre

CaptainRV

15 mai 2015
2

Ce ne serait pas de la corrosion galvanique, une fuite électrique ?
Parce que les maillons sont usés uniformément au lieu de l'être là ou ça frotte.

15 mai 2015
0

Je dois avouer que cette usure est impressionnante. Ce sont des bouèes de chenal, 5 coniques et 5 cylindriques, elles ont été mangées toutes en moins de 2 ans. Ne passe entre ces bouées qu'une navette, une dizaine de fois par jour. Il y a moins de 10 mètres d'eau.

CaptainRV

15 mai 2015
0

Si c'est les derniers maillons en partant du corps mort l'explication pourrait provenir du fait que ce sont eux qui montent et descendent et raguent entre eux en permanence quand la bouée n'est pas en tension sur son "mouillage"... :litjournal:

15 mai 201515 mai 2015
0

Ce sont des bouées qui flottent en permanence, bien évidemment, aucun bateau attaché dessus. C'est au niveau du fond que l'usure a eu lieu, rien au niveau des bouées attachées avec un robuste émerillon.

Donc, ce serait un ragage au fond, pourtant fond de vase et de sable dur.

CaptainRV

15 mai 2015
0

Tu as pris ces photos ou, RV ?
Le ragage sur le fond, c'est possible avec le sable et la vase mélangés, les courant et les marées, mais ça fait froid dans le dos !
Là, qui prend en charge un bateau amarré sur ces bouées et qui va s'échouer?
L'option corrosion galvanique est à retenir si en plus il y a des câbles qui passent pas loin.
J'ai connu une place bien précise à Marans (17) ou les coques alu ou les anodes fondaient comme neige au soleil, il suffisait de bouger de 5 mètres, plus de problème... Après réfection des pontons et de l'installation électrique, plus rien, zen.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (110)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021