Gros problème d'électrolise

Bonjour, je voudrais avoir votre avis, j'ai des amis qui viennent de s'apercevoir qu'ils ont perdu leur anode d'hélice, et le problème c'est qu'ils mon dis que l'hélice était attaqué, elle est bouffé sur le pourtour et a même a petit trou dedans..... Est ce possible que cela arrive aussi rapidement sachant que j'ai plongé sous leur bateau début Aout et que l'hélice et l'anode était normale et bien en place ?? Sinon est ce qu'il faut rechercher une éventuel fuit électrique ? Que vérifier en premier ?
Merci de votre aide
Henri

L'équipage
24 sept. 2009
24 sept. 200916 juin 2020
0

Une photo
Voici une photo d'une pale de l'hélice.
Henri

24 sept. 2009
0

Sont -ils
souvent branchés au quai ?

24 sept. 2009
0

Disons
50% du temps depuis ta plongée, il se peut que ce problème vienne d'une fuite du quai (branchement) vers le bateau.
La préconisation est dans ce cas
1 )transfo d'isolement, idéal mais lourd et cher.
2)Isolateur galvanique , moins cher et moins lourd
www.sterling-power.com[...]why.htm

24 sept. 2009
0

.
je suis vraiment pas un pro de la mécanique mais il me semble qu'il y a une anode dans le circuit eau de mer du moteur non ?

Intéressant donc isolateur galvanic et un system qui test que tout fonctionne bien c'est ça ? (mon anglais est pas top :p)

Si vous avez des lien sous la main qui explique bien tous ces phénomènes d'électrolyse et comment les stopper ou en chercher les cause faites tourner je chercherais de toute façon un de ces 4 a me documenter là dessus ;)

24 sept. 2009
0

et ca ...
et ça pourrait expliquer aussi l'état de l'hélice en dentelle dans le bout, l'hélice et le bateau on un peu plus d'un an ?
Henri

24 sept. 2009
0

Depuis ....
Ils ont du rentrer fin Aout donc grossièrement une vingtaine de jours à quai....
Henri

24 sept. 2009
0

Y a t il une possibilité....
Y a t il une possibilité que l'électrolyse se soit propagé ailleurs ( moteur etc ... )car quand je vois comment l'hélice a été rongé en si peut de temps!! ?
Henri

24 sept. 2009
0

Attention
Le courant alternatif ne crée jamais d'électrolyse, un isolateur galvanique sert a casser la liaison équipotentielle qui relie les bateaux du ponton par le fil de masse du 220V.
Un bateau qui aurait des blémes d'electrolyse peut donc en faire profiter ses voisins, et pour ça qu'il vaut mieux avoir un isolateur.

Si ça vient du bateau, ya pas de miracle faut prendre un metrix et chercher les fuites dans le circuit 12V.

Mais vu la tof : un petit trou au bout d'une pale, ça pourrait aussi venir par cavitation ( l'helice qui tourne trop vite, la depression fait passer l'eau en phase vapeur, et a la longue ça fait des trous)

24 sept. 2009
0

Faudrait voir de prés ;-)
Ou une meilleure tof...

A priori l'électrolyse démarre à la jonction de deux métaux, l'arbre et l'hélice dans ce cas, mébon ya pas de lois précises dans ce domaine.

Si c'est du bronze, il rougit et devient friable.

La cavitation demarre toujours à la périphérie de l'hélice, c'est là où la vitesse de déplacement et la dépression sont au max.

24 sept. 2009
0

Electrolyse, il faut aussi regarder autour
Le courant alternatif provoque également de l'électrolyse, pendant un peu moins de 50% du temps car il y a une tension minimum pour que le courant passe.
Pour ce qui est de la vitesse d'oxydation, cela dépend de nombreux critères.Pour l'aluminium et ses dérivés, comme pour les galva, ces métaux ne tiennent pas les composés chimiques résiduels de l'électrolyse et parfois ces composés font plus de mal que l'électrolyse elle-même. En effet, l'eau de mer c'est du H2O (eau pure)avec du NA-CL (sel) mais aussi du SO4 (surprenant!!!) et tous ces ingrédients se recombinent par électrolyse en H2SO4 (acide sulfurique), NAOH (soude caustique)... et le tout s'ajoute joyeusement pour nous bouffer les métaux. Faut pas croire que l'acide équilibre la base, non, non ils se donnent le tour pour éliminer au plus vite nous chères hélices et coques. Alors en premier lieu, il faut avoir de bonne peinture époxy pour protéger les métaux !!! ET bien sur chercher les fuites mais c'est une autre paire de manche car les sources sont multiples: ne serait-ce qu'un morceaux de cuivre à coté d'un morceau d'alu pour faire une pile... Voir l'échelle de Nernst qui classe les métaux suivant leur potentiel propre.

24 sept. 2009
0

avant de parler
d'électrolyse, faut préciser le matériau de l'hélice et de la coque car sur la photo on dirait un bout de ferraille rouillé datant de la seconde guerre mondiale... :-D
Si c'est du bronze c'est assez étonnant (sauf violente cavitation à faire fuir tous les poissons à 1km à la ronde) si c'est de l'alu (sur coque acier par ex.) , la protection galvanique est très insuffisante et c'est l'hélice qui fait anode...

24 sept. 2009
0

Hélice
c'est une hélice JPROP et le bateau est en " plastique " et le tout date d'une peu plus d'un an .
Henri

24 sept. 2009
0

ça c'est pas possible
ce n'est surement pas un éffet electrolitique sur une periode de 2 mois ,c'est impossible

si cette helice a seulement 1 an et vu l'état , c'est une hélice "chinoise" ou dans tous les cas une "merde".

josé

24 sept. 2009
0

pour ce qui est de la cavitation
elle a lieu forcement au delà de l'helice dans sa peripherie et elle ne provoque des degats qu'à la coque du bateau .

Pour nous ,plaisance la cavitation il faut oublier ce n'est qu'un abus de langage..

24 sept. 200916 juin 2020
0

Calypso,
Tu dis ça pour rigoler, j'espère...

24 sept. 2009
0

Dans ce cas
100% Cavitation, 0% Electrolyse.

On voit bien la zone d'augmentation de dépression, la qualité de l'alliage de l'hélice est surement en cause, mébon elle est fichue !

24 sept. 2009
0

d'accord

mais explique ?

materiaux du bateau, materiaux de l'helice, temps de l'electrolise .

l'helice de Calypso est sans anode depuis 4 mois et elle est impeccable

24 sept. 2009
0

La rouille ???
Je n'avais pas regardé la photo avant de répondre mais j'ai l'impression que l'hélice est en ferraille et que la peinture brille par son absence. Je me demande aussi si le bateau est peut-être resté à l'échouage. Cette situation est la meilleur pour que la rouille se forme rapidement.
Et si quelqu'un avait remplacé l'hélice neuve par une vieille? Des tordus y en a partout comme ceux qui se sont taillés avec mon annexe

24 sept. 2009
0

Ce n'est pas
Ce n'est pas mon bateau, mais ils l'ont acheter neuf il y a 1 ans et demi environs et il a une place de port a l'Aberwrach, je suis déjà parti avec se bateau plusieurs fois et j'ai mêmes plongé pour y retirer un bout dans l'hélice au mois d'Aout, je suis le premier surpris de voir l'hélice dans cette état et moi aussi j'aimerai bien comprendre ce qui a pu y arriver, tout les suggestion son les bien venu.
Henri

24 sept. 200916 juin 2020
0

Une autre photo
Une autre photo, normalement hélice JPROP

24 sept. 2009
0

Comment se régle le pas de cette hélice?
Sur cette tof on voit bien les zones de pression/dépression.

C'est l'anode, au bout de l'hélice ?

24 sept. 2009
0

n'a t-elle pas
tourné dans de la vase ?

Pour la cavitation , n'importe qui la detecte instantanément : il se produit toujours un bruit assourdissant sur la coque comme une projection de graviers ,ça ne peut pas passé inaperçu , parfois ça dure 2 secondes puis ça disparait .et lorsque ça dure plus longtemps le bruit est tellement inquietant que l'on ne peut qu'arréter le moteur.

24 sept. 2009
0

vu dans son ensemble
ça a tout l'air d'être de la cavitation car j'imagine que ces hélices sont en cupro nickel comme la grande majorité des hélices à mise en drapeau...mais l'hélice a peut-être aussi bouffé du sable en plus de la cavitation...
la cavitation provoque tout à fait ce genre de dégâts, qui peut aussi se produire dans une pompe centrifuge: j'ai vu ça en industrie...
Une vidéo qui illustre le phénomène:

24 sept. 2009
0

oui c'est tout à fait probable ce que dit meca
car si ça avait été de l'électrolyse: l' hélice aurait aussi été attaquée en pleines parois des surfaces des pales.

24 sept. 2009
0

Wi c'est rare,
Mais là c'est une hélice à pas variable, donc multiples possibilités de bugs ou de mauvais réglages.

Amha c'est là qu'il faut chercher.

24 sept. 2009
0

pour en revenir à la cavitation

tout d'abord c'est un phenomene tres rare et surtout pas soudain .

On a de la cavitation lorsque ,l'helice/vitesse arbre /environ (coque) est mal adapté .Mais celà apparait dés les premiers mille du bateau ,c'est pas un probleme qui apres 9 mois ,3 ans ,tout a coup hop ;cavitation non c'est tout de suite .

Ou bien on change l'helice et on a de la cavitation , ou bien en change le moteur et ça cavite .

mais c'est tellement, tellement rare..

josé

25 sept. 2009
0

Hélice prop
Salut à tous,
Bsr Ki-dour,
Sur ta derniére photo Ki-dour, on voit bien qu'il manque l'anode et pour le réglage du pas, il suffit de regarder ce site:
pronautique.free.fr[...]ROP.htm
Perso, je pense qu'il faut remettre une anode sacrificielle spécifique "Jprop" (oui je sais: 28,85€!) + une anode de mouillage à coté de l'hélice, bien reliée à la masse batterie et vérifier si la destruction de ces anodes est "normale" ou pas.
Ensuite tout ce qui a été dit sur le branchement du chargeur de quai avec sa terre reliée avec la masse bateau est bien réel: il faut absolument "casser" cette liaison de terre quai/bateau(par isolateur galvanique), ou montage d'un transfo d'isolement.
Maintenant, est-ce la cavitation ou l'électrolyse qui détruit cette hélice ? La cavitation: je n'y crois pas trop, et l'électrolyse a cette vitesse de destruction, et à cet endroit ?
C'est pour celà que dans le doute, et bateau à quai,je surveillerai en premier l'électrolyse pour avoir une réponse technique à ce probléme.
Amicalement
Daniel

25 sept. 2009
0

Electrolyse
J'ai entendu dire que des problèmes d'électrolyse pouvaient très bien venir du voisinage : un bateau branché en permanence au quai, ou un bateau en métal mal protégé.
Jacques

25 sept. 2009
0

J prop
Je possède depuis 3 ans la même hélice que celle décrite dans le post. Il est impératif de changer régulièrement l'anode sur ce type d'hélice (au moins une fois par ans et c'est un minimum). Cette année la mienne était bouffé plus qu'à moitié. La cavitation me parait peu probable sauf peut être si le réglage du pas est trop faible mais dans ce cas le moteur tournerait en sur régime.

25 sept. 2009
0

si un jour j'achete une hélice à pas variable
ce sera une kiwi prop, pales en composite

:acheval: :acheval: :acheval:

25 sept. 2009
0

ce qui est curieux
c'est que le m^me phenomene est absolument identique sur les trois pales .

Alors que lorsqu'il y a electrolyse c'est irregulier entre les pales .

on dirait que l'on a ajouté un croisant de lune identique à chaque pale .

josé

25 sept. 2009
0

charge
"La cavitation me parait peu probable sauf peut être si le réglage du pas est trop faible mais dans ce cas le moteur tournerait en sur régime"


La cavitation est d'avantage liée à la charge alaire qu'au régime de rotation (hélice trop petite pour la puissance à passer= pas trop important= forte dépression à l'extrados= cavitation.)
la cavitation peut aussi se produire si l'hélice est trop proche de la surface en route , c'est alors une cavitation par ventilation...
S'il s'agit ici d'une électrolyse, ce qui n'est pas exclu, c'est qu'il y a sans doute un problème d'isolation électrique car l'arbre en inox devrait se bouffer aussi car moins électropisitif: sur mon bateau je n'ai pas d'anode d'arbre, mais celui-ci est dans le même métal que l'hélice: cupronickel (isolé de la coque et du moteur par un flector), par contre dans ce cas particulier faut renforcer la protection anodique de la coque près de l'hélice...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

… le calme

Après la pluie...

  • 4.5 (95)

… le calme

mars 2021