gros moteur petit cerveau

c'est souvent ce que m'inspire le comportement des "moteurs" sans généraliser bien sur, ci dessous 18 mètres, vent force 0 pas de houle pas de clapot, visi illimité et on arrive à se mettre au tas !!!

pour mémoire, cote accore, pas de courant

www.corsematin.com[...]cargese

En fin de matinée, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) en Méditerranée, reçoit un message d'alerte : un yacht de 18 mètres avec cinq personnes à son bord est à la dérive dans le golfe de Cargèse. La coque de l'embarcation est endommagée après un choc avec un rocher, il n'y a plus d'électricité, les moteurs ne répondent plus et la voie d'eau s'avère être importante. Deux pompiers plongeurs d'Ajaccio sont treuillés sur le bateau avec le matériel nécessaire pour remettre le bateau à flots. A bord, les trois personnes âgées d'une soixantaine d'années montrent des signes d'angoisse face à cette situation de naufrage. Après cinq heures d'intervention, les deux secouristes sont parvenus à assécher les cales et remettre un des moteurs en route. Le yacht, remorqué par la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) est arrivé à Ajaccio en fin d'après-midi et les occupants ont pu regagner la terre ferme, soulagés de voir leur mésaventure connaître une issue positive. « Nous avons été sollicités à de nombreuses reprises cet été,observe Marc Viola, pompier plongeur qui a participé au sauvetage du yacht. En juillet, nous avons connu un pic d'interventions en raison des intempéries, et depuis le début du mois d'août, nous avons eu à traiter divers incidents ».

L'équipage
22 août 2011
22 août 2011
0

Est ce qu'il s'est encore foutu en l'air sur la ligne de secs qui part du bout de la plage du Liamone ? Il y en a déja quelque uns de ses congénéres qui ont fini là.

Jacques

22 août 2011
0

J'enquête, jacques, je vais passer à la zone technique !

22 août 2011
0

oh tu sais, j'ai connu des petits moteurs avec des petits cerveaux....et aussi des grands voiles avec des pêtits cerveaux...

des riches cons, autant ques de pauvres cons...

02 sept. 2011
0

Pour aller dans ton sens , à lire le titre : 'gros moteur petit cerveau' je m'interroge : à la godille est ce que le fardage engendré par notre (forcement ) enorme cerveau ne ruine t il pas tout effort de deplacement ? :doc:

22 août 201122 août 2011
0

Entre nous (en famille, à notre bord) on appel ça les "crétin-boats" :-D
A peine mieux considéré que les "jet-chieurs"...

22 août 2011
0

Jet-chieurs ... je rajoute à mon vocabulaire :pouce:

22 août 2011
0

Encore des commentaires désobligeants prématurés (petits cerveaux, cons, crétin-boats) alors qu'on ne sait rien encore des circonstances exactes de cette "mésaventure." Classique sur HeO. (Rappelez-vous entre autres choses l'histoire de la goélette Fetia Ura à Port Cros en 2008, plein de gens ont dit n'importe quoi sans savoir ce qui s'était effectivement passé.)

Attendons d'en savoir plus pour formuler un jugement, si on en sait plus un jour, ce qui m'étonnerait. Une fois passé l'effet d'annonce, ce genre de nouvelle sombre en général dans les oubliettes d'Internet.

(Aucune info pour l'instant sur le site de la premar med)

22 août 2011
0

je suis propriétaire d'un voilier et aussi d'un jet ski et avec la bande de copain que nous sommes ,on respecte les autres en mer .
par contre quand je vois certains propriétaires de voilier qui arrivent chez nous et parce qu'ils ont fait la transat ,ils se prennent pour des chefs et ne respecte rien de notre île dans les Antilles
alors restons tolérant avec les autres
a+

22 août 2011
0

en ce qui concerne la goélette, ils sont dérapé au mouillage la nuit et il y avait des conditions très dures, rien à voir. la on parle d'un vedette qui se plante de jour par beau temps absolu !!!

22 août 2011
0

J'peux pas résister :

message de l'équipage sur un autre fil ( www.hisse-et-oh.com[...]ti-fini ) :
"Bonjour à tous,
Un petit message pour vous rappeler deux choses :

1 - Les messages discourtois, agressifs, dévalorisants ne sont pas acceptés. Nous tenons à conserver HEO comme un espace convivial.

2 - Il est inutile de répondre à un message de provocation. Cela ne fait que nourrir le troll. Laissez nous simplement le temps de faire le ménage.

Merci à tous, bonne fin de vacances pour les plus chanceux, bonne reprise pour tous les autres !

L'équipage"

22 août 2011
0

Bonsoir,

je connais pas mal de gens qui ont des voiliers et d'autres qui ont des bateaux à moteurs ils ne les ont pas volés et sont très respectables. plusieurs d'entre eux ont créé des emplois dans la régions, ce ne sont pas des "petits cerveaux". je pense à celui qui a monté plusieurs affaires, et que ses salariés respectent. En plus il navigue normalement, mais n'est probablement pas à l'abri d'un souci non plus.
Il est possible que celui qui ne le connait pas, le regarde de son petit bateau à petit moteur en le prenant pour ce qu'il n'est pas.
Pour donner un avis sur l'accident il faudrait s'appuyer sur les données fournies par le navigateur lui-même, les témoins, experts, etc

Le reste n'est que pure spéculation, conversation de salon ou de bistrot du port ou d'ailleurs comme vous voulez.

Jean

22 août 2011
0

ouh la la qu'est ce que vous vous prenez la tête !
quand on navigue en med et qu'on se fait chahuter souvent parfois dangereusement par de nombreux bateaux à moteur qui parfois passent très près on développe un début de ressentiment, cela dit gros moteur petit cerveau ce n'est pas à prendre au premier degré. sinon les accidents vraiment stupides avec des vedettes c'est très courant l'été.

22 août 2011
0

et j’insiste , quand on se plante dans ces conditions il n'y a pas d'excuses

23 août 201116 juin 2020
0

Il a pu se passer n'importe quoi, une panne électrique, une panne informatique, une panne hydraulique. La direction assistée ne fonctionne plus, le bateau devient pratiquement ingouvernable. Etc. Ca arrive sur des unités de luxe même récentes.

Autre raison peut-être : sur la photo jointe, on voit un écran tactile en haut à droite. Il commande absolument tout sur le bateau. Tant qu'il fonctionne, c'est super. Quand il refuse de répondre, ce qui arrive, c'est la cata.

A propos de Fetia Ura, je faisais surtout allusion aux nombreux commentaires totalement infondés sur la supposée incompétence de l'équipage et des accompagnateurs, et sur le principe même de ce genre d'entreprise (pour ceux qui n'ont pas suivi l'affaire à l'époque, tentative de réinsertion par la voile de jeunes en difficulté.) A noter qu'on n'a jamais su le fin mot de l'histoire, en particulier la raison pour laquelle la goélette avait brûlé quelques jours plus tard.

Et pour finir, les infos de Corse Matin ne sont pas forcément crédibles, eux aussi racontent souvent n'importe quoi. Ils recopient des dépêches d'agence ou des communiqués qu'ils ne comprennent pas et qu'ils modifient sans chercher à connaître la vérité. Il n'y a pas que Corse Matin, me direz-vous.

23 août 2011
0

Cela peut être aussi de faire une confiance aveugle dans les aides à la navigation ( notez le mot AIDE).

C'est ainsi que dimanche dernier, le point GPS nous a situé pendant 10 mn à 1 milles de notre position, dans les cailloux du sud de Jersey. A souligner aussi que les horaires de marées du SHOM sur internet étaient faux! deux heures de décalage avec l'Almanach du Marin Breton!

Trop de marins ne gardent pas de sens critique et les erreurs de programmation de nos instruments sophistiqués sont faciles et fréquentes...

24 août 2011
0

SENS CRITIQUE OK : Lorsque l'on est sur une position, l'on est- sensé- etre sur ladite position ce qui ne présume en rien de l'exactitude... EN MER, LE DOUTE DOIT TOUJOURS PRIMER !....POSEZ VOTRE POUCE SUR LA CARTE ET DITES VOUS : "JE SUIS SENSE ETRE SUR CETTE POSITION" ...LE GPS, n'est pas une excuse...Trop facile...c'est là la rançon du progrés : on ne réfléchit plus................

23 août 2011
0

Oh Hé les gars, c'est moi que v'la! regardez comme je suis fier les manettes à fond et la poignée dans le coin. je suis le roi. et pour que vous me voyez mieux, je vous rase les moustaches et vous fait de grosses vavagues.
Je suis qui ? Super Connard! Vous savez ? Celui qui........
C'est malheureusement le monde d'aujourd'hui.
Paraître, ah paraître!
Peut-être que les pépés vont intenter un procès au pilote? ....... (automatique)

23 août 2011
0

Des pros se sont déjà plantés parce qu'ils CROYAIENT que leurs instruments déconnaient.

Notamment des avions dans le triangle des Bermudes.

23 août 2011
0

oui avec les instruments de l'époque, se seraient pas perdus aujourd'hui !

23 août 201116 juin 2020
0

Encore une fois, rien ne prouve que les gens étaient des super connards qui naviguaient à fond les manettes pour montrer qu'ils étaient les rois et faire de grosses vavagues.

J'ai jeté un coup d'œil sur mes cartes marines. Effectivement, il y a un rocher au large de Cargèse à 1,3 m sous l'eau, le rocher Marifaja. Si le GPS s'est un peu planté, les gens ont peut-être cru qu'ils l'évitaient largement alors qu'ils allaient droit dessus. Mais peut-être aussi avaient-ils mis le pilote automatique sans prendre garde à ce caillou qui figure pourtant sur toutes les cartes, si c'est bien de lui qu'il s'agit.

Les GPS qui se trompent de quelques dizaines de mètres, voire plus, c'est monnaie courante. Cf la photo jointe. C'est la trace enregistrée de mon bateau qui sort de Port Fréjus. Je ne vous dis pas les dégâts que j'ai occasionnés aux installations portuaires, mais curieusement le bateau n'a rien.

Et l'article de Corse Matin est un peu bizarre. Par exemple, le Golfe de Cargèse n'est mentionné sur aucune carte, il n'a pas d'existence topographique. Ou encore : combien de personnes y avait-il à bord ? 5 ou 3 ? Ce n'est pas clair. Bref, tout ça sent l'amateurisme.

23 août 2011
0

un marin doit se reposer au moins sur 2 sources d'informations, dans ce cas, toute carte marine montre ce caillou si c'est celui la, si le gps divague il reste le sondeur et adapter sa vitesse
l'article parle plutôt ou peut être de 3 passagers qui s'impatiente et d'un équipage de 2

23 août 2011
0

je te comprends de moins en moins, quand tu approches du seul danger du golfe de sagone, tu ralentis !!!!!!!

23 août 201123 août 2011
0

Si bien sur, le bulletin de la SNSM reprend toutes leurs interventions, c'est tres intéressant et ce n'est pas cher. Ils diront si c'était une panne (laquelle ?) ou une erreur d'inattention
On pourra reprendre la discussion
:scie: :doc: :acheval:

23 août 2011
0

Bien d'accord. Mais dans le secteur (si encore une fois c'est bien de lui dont il s'agit, je n'en suis évidemment pas sûr), les fonds remontent de 30 mètres à 1,3 m en moins de 100 mètres. A 15 nd, tu es sur le caillou en 2 minutes à partir de l'isobathe -30. Si tu n'as pas les yeux scotchés sur le sondeur, c'est la cata.

23 août 2011
0

C'est sûr. Mais là, je suis à court d'arguments pour essayer de justifier l'incident dont ont été victimes ces pauvres bougres, refusant à priori la théorie des gros connards qui voulaient en mettre plein la vue à je ne sais qui. On ne saura probablement jamais ce qui s'est vraiment passé.

En tout cas, merci au CROSS et à la SNSM d'Ajaccio pour leur intervention salvatrice.

30 août 2011
0

On pourra ainsi savoir à qu'elle vitesse allait le caillou lors de la collision, s'il venait sur tribord ou s'il était privilégié (en action de pêche, ou à capacité de manœuvre restreinte)... :coucou:

30 août 2011
0

J'ai souvenir de cours de nav. au ponton des glénans qui commençait par "en navigation le doute permanent doit être la règle" ou qqchose d'approchant. Evidemment la confiance aveugle que nous faisons à nos outils eléctroniques a peut être pour effet de nous maintenir dans une certitude dangereuse. Quoiqu'il en soit, il vaut mieux se flanquer sur un cailloux à 5 nds qu'à 18 nds !

23 août 2011
0

en effet on parle du golfe de sagone pas de celui de cargese

23 août 2011
0

Oui Wrenna! Rien ne prouve. Mais c'est surtout d'un état d'esprit qu'il s'agit. La preuve : "un capitaine va aux

23 août 2011
0

Non non, Marifaja n'est pas 1,3 m sous l'eau, mais sur l'eau. Il dépasse largement. De jour, il est impensable de ne pas le voir, sauf évidement si personne ne regarde devant.

Par contre, le risque connu et classique du golfe de Sagone, c'est bien cette arête rocheuse qui part du bord de la plage du Liamone vers l'ouest et qui affleure sur plusieurs centaines de mètres. Ca, c'est une vraie saloperie, et il y a déja eu nombre d'échouage dessus.

Jacques

23 août 2011
0

Bonjour à tous,
Croyez-vous que 3 personnes âgées d'une soixante d'années mènent seules un yacht à moteur de 18 m ? Ce bateau a été, probablement, loué avec son équipage.
Cordialement

23 août 2011
0

Hola Matelot33 ... tu peux m'expliquer stp

Quel rapport y a-t-il entre le fait d'avoir soixante ans et la capacité de mener un bateau de 18 mètres ??
Je devine que tu es bordelais, et c'est un peu comme si je disais que les "33" sont incapables de réfléchir !!
:langue2:

Bon vent !

02 sept. 2011
0

Bonjour patxi64600 et bonjour à tous,
Un yacht à moteur de 18 mètres qui navigue le long des côtes corses dispose généralement d'un équipage que les plaisanciers soient les propriétaires ou les loueurs. La question qui se pose est: peut-on remplacer le lieutenant de quart par des instruments électroniques de navigation couplés aux moteurs et à la barre ? Pour ce cas précis, la réponse est négative. La défaillance des instruments électroniques d'aide à la navigation étant toujours possible et si le dysfonctionnement survient à proximité des cotes, il faut donc faire, comme c'était la règle auparavant, assurer une veille humaine à proximité des côtes en sachant faire un point et lire une carte.
Cordialement

23 août 2011
0

Chichester menait seul son bateau de 16 mètres à l'âge de 71 ans. Et pas dans le Golfe de Sagone.

02 sept. 2011
0

Bonjour Wrenna et bonjour à tous,
Sir Chichester ne naviguait pas sur un yacht à moteurs dont la vitesse est de l'ordre de 30 à 40 noeuds.
Cordialement

02 sept. 2011
0

Et Sir Chichester , à vouloir continuer à courir à son age a causer la mort d'un autre plaisancier ...

23 août 2011
0

un GPS de toute facon est automatiquement "pourri" de quelques metres voire une bonne dizaine au moins systematiquement par l'US army
il n'y a pas et il n'y aura jamais un GPS precis a moins de 1 metre a moins que celui ci soit un GPS a usage militaire..
et on ne branche pas le pilote auto pres des cotes...
eric

23 août 2011
0

Heu pourquoi pas prêt des cotes?

Perso le pilote est en route à l'instant ou l'ancre est à bord.
Ça permet au moins d'être attentif à tous les autres paramètres

Bon d'accord, j'ai la télécommande collée au cou, depuis le départ jusqu'à l'arrivée :mdr:

pfffzzzz

24 août 2011
0

Il n'y a plus de dégradation militaire systématique du signal GPS depuis déjà quelques années, par contre il y a souvent des perturbations.

23 août 2011
0

Moi la télécommande je ne me colle pas, beauuuurk, je me contente de la porter en sautoir

24 août 2011
0

mais si il y a mais si evidemment... c'est degrade volontairement.; les ricains se gardant la precision centimetrique pour le guidage des missiles air sol et air air ..
en plus c'est un peu normal non?
eric

24 août 2011
0

Extrait du site ci-dessous : "Note : Depuis le 1er Mai 2000, le Gouvernement Américain a mis fin à la dégradation volontaire du signal GPS
(connu sous le nom de Selective Availability ou SA)."

agirard.free.fr[...]/GPS/

24 août 2011
0

bien sur et le nuage de tchernobyl s'est arrete juste avant la frontiere francaise..
si si ils l'ont dit .; donc c'est vrai..
tant de candeur chez un vieux monsieur est touchant et emouvant...
eric

24 août 2011
0

Là tu m'as eu... Ton argument est imparable, je m'incline donc et m'en remet à Dieu pour la précision des innombrables systèmes dont le positionnement est géré par GPS...

24 août 2011
0

Que néni et heureusement d'ailleurs. Le GPS est aussi utilisé pour l'aviation civile. De surcroit ce n'est pas uniquement les satellites qui vous donnent la position mais un système de calculateur informatique (propre à chaque appareil... ou presque) qui vous situe précisément sur la carte.

Pour l'avoir vérifié à maintes reprises le gps me situe à chaque fois à l'intérieur de l'écluse d'Arzal. Quand je part en nav cela me permet de vérifier que je n'ai pas un éventuel problème de calibration.

24 août 2011
0

Bojour comme dit plus haut il m'est arrivé en tournant corbieres à jersey de noter ma position GPS à plus de 5 Mn dans le sud. Effectivement il faut garder les basiques en nav cotiere et marquer le point sur la carte en situations dégradées

25 août 2011
0

Dimanche dernier, à Jersey aussi, le point GPS nous a situé pendant 10 mn à 1 milles de notre position, dans les cailloux au nord de la Demie de Pas.

N'oublions pas que la majorité des satellites GPS ont dépassé leur durée de vie initiale. Et cela ne s'améliorera pas dans les années à venir.

24 août 2011
0

pour les curieux (comme moi ) , de la lecture :

Les géomètres haussent la précision du GPS au centimètre
Leur projet Teria se met en place. Ce réseau national de stations GPS délivrera un positionnement d'une précision inégalée.

Philippe Pélaprat , 01 Réseaux (n° 148), le 15/03/2005 à 14h00

Les géomètres-experts jouent un rôle essentiel dans un grand nombre de domaines qui vont du bornage de terrain aux interventions liées à la création d'infrastructures de génie civil ou de réseaux divers.

Ces techniciens utilisent depuis longtemps la réception GPS , mais le manque de précision du service standard (non militaire) et surtout l'obligation légale* de rattacher leurs travaux à un référentiel géodésique national ont poussé l'ordre des géomètres-experts (OGE) à s'équiper d'un outil de référence ouvert à d'autres utilisateurs.

Une centaine de stations fixes GPS

Autofinancé par six cents professionnels - un tiers des effectifs de l'OGE -, le réseau Teria sera constitué, dès fin 2005, d'une centaine de stations GPS fixes, éloignées les unes des autres d'une centaine de kilomètres. Implantées à demeure et labellisées comme références de l'Institut géographique national (IGN), elles seront connectées via des liens ADSL à un centre serveur avec lequel les utilisateurs se mettront en relation lorsqu'ils voudront corriger les relevés de leur propre station mobile.

« Il suffira de s'abonner et d'établir une communication GSM-GPRS avec notre société commerciale, Exagone, pour recevoir automatiquement le module de correction au format international. Celui-ci sera instantanément interprété par le GPS du client, et lui apportera une précision centimétrique » , indiquent les responsables de l'OGE. Après appel d'offres, la réalisation de Teria a été confiée au groupement Martec Tekelec Services-Thales Navigation.

Le premier agit en tant que maître d'oeuvre et intervient sur l'aspect réseau et traitement informatique. Le second fournit des stations iCGRS (Internet-enabled continuous geodetic reference station), un système de référence conçu pour être connecté sur internet. La solution logicielle Gnsmart de l'allemand Geo++ a été retenue pour fournir les données de calcul différentiel.

Le système a été dimensionné pour servir cinq cents requêtes simultanées, et vient combler un manque auquel les structures étatiques étaient incapables de remédier, « faute de crédit » , indique-t-on. « L'initiative de notre ordre permet non seulement d'investir, mais aussi d'assurer le fonctionnement de Teria pendant cinq ans » , se réjouit Alain Gaudet, président du conseil supérieur de l'OGE.

Teria est ouvert à de nombreux partenaires institutionnels (IGN, Direction générale des impôts, Institut de physique du globe, Association des ingénieurs territoriaux, etc.). Il accueillera éventuellement d'autres stations appartenant à des collectivités locales, des écoles ou des administrations (ce qui lui donnera de la redondance et encore plus de précision).

Le réseau répondra aux besoins de nombreux domaines applicatifs. Parmi ceux-ci, l'OGE pointe la gestion de flotte de véhicules ou encore l'accès aux systèmes d'informations géographiques, directement sur le terrain, pour le déploiement des services de sécurité ou l'établissement de réseaux aériens ou enterrés. Sur ce point, les géomètres-experts indiquent que Teria permettra de répondre plus facilement aux exigences légales de référencement, dans un système numérique national, des plans de récolement des infrastructures établies sur le domaine public.

24 août 2011
0

Bien sur, le service standard n'a pas cette précision, mais on est tout de même à moins d'une dizaine de mètres près (hors perturbations non controlées), ce qui est autrement mieux que les quelques centaines de mètres du temps du SA.

30 août 2011
0

C'est marrant, je lis tout ça à propos de la précision et de la fiabilité du GPS et personne ne mentionne le DGPS (GPS différentiel) et pourtant vous en êtes à peu près tous équipés sans le savoir.
1)Le SA est en effet supprimé depuis 2000
2)La totalité des GPS récents calculent leur position avec les informations complémentaires des satellites différentiels (WAAS pour le continent américain, EGNOS (PRN 120) pour nous (Précision 5m environ).
3)Il existe depuis longtemps, avant la suppression du SA, des réseaux DGPS utilisant les anciennes fréquences des radiophares en MF et qui couvrent toutes nos côtes et permettaient (Et permettent toujours) de s'affranchir du SA avec une précision de 10m environ. Les GPS équipés sont plus rares, surtout depuis le développement du WAAS-EGNOS qui le remplace plus ou moins.
Me concernant, mon GPS est équipé d'un EGNOS ET d'un DGPS (Ceinture et bretelle), Furuno GP37.
Ce qui n'empêche pas que je ne lui fait aucune confiance et que je croise systématiquement ses informations avec la carte, les yeux, le compas de relèvement, la sonde, les jumelles, le loch, les cartes de courant, la montre, les horaires de marées et enfin et surtout mon cerveau et mon bon sens que j'espère marin. Le sextant aussi de temps à autre aussi mais c'est juste pour épater l'équipage et me faire mousser.
Mais c'est bien commode tout de même...

24 août 2011
0

en restant dans le Hors sujet du positionnement GPS, j'ai entre celui souris que j’utilise pour OPCPN et le GPS fixe de bord un décalage systématique de allez disons 15-20 mètres en latitude...une fois les cordonnées du deuxième remises dans OCPN...

quelqu'un d'autre à t'il eu le même cas ??? :litjournal: :reflechi:

24 août 2011
0

Tous les 2 sont dans le même système géodésique ? Ainsi que les 2 cartes (si ton fixe est à carto) ?

24 août 2011
0

Oui , c'était ma première idée un soucis de système géo, mais c'est pas le cas.
le premier GPS est un fixe sans carto qui donne les infos à un traceur via NMEA.

d'un autre coté 10/15 d'incertitude sur un positionnement ça me choque pas , c'est juste le coté "systématique" que je trouves bizarre!
:litjournal:

24 août 201116 juin 2020
0

Un bel exemple d'affichage fantaisiste du gps :

24 août 201116 juin 2020
0

une autre photo, plus explicite :

24 août 2011
0

Je ne comprends pas bien ces bizarreries des GPS, le mien n'étant pas couplé à un quelconque lecteur de carte ou logiciel de navigation.
En côtier je fais le point à l'ancienne et en traversée je me contente de noter toutes les heures les coordonnés longitude/latitude pour les reporter sur la carte papier.

Mais sur les GPS terrestres auto... il me semble que le guidage ne pourrait pas fonctionner, si la position n'était pas précise à quelques mètres, ce qui n'aurait pas été possible du temps de la dégradation volontaire, avec des ECP de l'ordre de 2 à 300 m.

En serait-il différent pour les GPS marins ?

Ceci dit, naviguer sous pilote auto couplé au GPS, près des côtes e sans assurer la veille, reste un autre problème, dégradation ou pas.

25 août 2011
0

Koala,
je disais juste que je trouvais bizarre que 2 GPS entre eux mis au même endroit n'était pas d’accord uniquement sur la latitude.
Après pour sur moi non plus je n'irais pas jouer au rase cailloux en pilototo couplé au GPS... je le fais très rarement d'ailleurs, je préfère décider du cap et de la correction à donner au pilote d'après les infos que je lis sur la carto.

pour les GPS auto c'est différent, comme ils ont en mémoire la cartographie des rues, routes... etc ils positionnent la voiture sur la voie la plus proche de la position reçue, et donc le logiciel corrige... :heu:

25 août 2011
0

Ce sont les photos de Papy-Boom qui sont surprenantes.

Pour en revenir aux GPS routiers, il est certain que par moment, sur l'autoroute Montpellier-Millau par exemple, il nous positionne 200 m à côté et veut absolument nous faire tourner à gauche et cela pendant quelques dizaines de secondes. Erreur de cartographie, de logiciel, de positionnement ?

Mis à part ça, il faut reconnaitre que ce système GPS est fantastique et facilite bien la navigation, par rapport aux relèvements, l'estime ou l'astro d'antan.

25 août 2011
0

papy boom, c'est une carto tombée du camion que tu as installé sur ton raymarine hein avoues...
:mdr: :mdr: :mdr: ;-)

25 août 2011
0

est-ce la carto, ou le GPS qui sont tombés du camion?

30 août 2011
0

Ne mettez pas en cause le système GPS. Si cela ne vous positionne pas au bon endroit il faut incriminer éventuellement la cartographie mais surtout le calculateur intégré dans votre centrale de navigation.

Arrêtez aussi l'idée reçu que les militaires trouble le signal. Le GPS est aussi utilisé pour l'aviation civile. Imaginez un instant que les avions n'aient pas les bonnes coordonnées ........ les journaux n'aurait pas assez de place dans leurs rubriques "fait divers".
Si vous voulez en savoir plus, Google (ou un autre) est votre ami.

30 août 2011
0

je ne crois pas que les avions commerciaux se fient seulement au GPS, en complément certes
d’ailleurs l’Airbus rio paris n'avait pas de gps et les pilotes ne connaissaient pas la vitesse de l'avion

30 août 2011
0

Je ne glose pas sur cet accident, je ne suis pas pilote mais j'en ai dans la famille, je m’intéresse à l’aviation depuis toujours. Normalement avec des moteurs qui marchent et un horizon artificiel, l'avion aurait du être stabilisé, les instructions de tirer sur le manche étaient peut être pas les bonnes et ont maintenu le décrochage. ensuite AF aurait sûrement pu mixer les pitot thales et les américaines, de même que British Aiways avaient tiré les conséquences de l'explosion du pneu d'un de leur concorde à washington Dc mais pas AF. on est malheureusement pas toujours les meilleurs dans la remise en cause chez les élites françaises.

30 août 201130 août 2011
0

Gentiment...
Avant de gloser sur les circonstances de l'accident du vol AF 447 lisez d'abord attentivement les trois rapports d'étape du BEA (Environ 300 pages), ils sont publics. Ensuite vous pourrez peut-être avoir un avis (prudent) sur la question.
Lisez aussi les rapports du BEA Mer, mines d'or de prudence, de rigueur et d'enseignements pour tout les marins que nous nous efforçons d'être.
Un peu fatigué des propos de comptoirs qui fleurissent très vite dès qu'il y a un accident, aérien ou maritime, des gens qui veulent à tout prix avoir un avis sur tout sans avoir le moindre début d'élément pour l'étayer.
Bon allez, sans rancune...

30 août 2011
0

Il me semble que les avions, commerciaux et militaires, sont équipés de centrales inertielles pour le positionnement.

30 août 2011
0

Oui, au minimum deux IRS. Le GPS est optionnel. Mais dans un cas comme dans l'autre, le GPS comme l'IRS ne peuvent donner qu'une vitesse sol par rapport au géoïde (SOG, ground speed); cette vitesse n'est d'aucune utilité pour savoir ou non si l'avion est dans son domaine de vol. Seules sont prises en compte l'IAS (Indicated Air Speed) fournie par les pitots via l'ADC aux instruments. Voir:
www.google.fr[...]/url
Bon c'est complètement hors sujet, quoique... J'en ai lu certains sur un autre fil assez houleux pour qui les notions de vitesse fond (SOG) et de vitesse surface (SOW) ainsi que celles de cap (Heading, HDG) et route (Course, COG) étaient assez imprécises, alors...

30 août 201130 août 2011
0

Je réinterroge : ne serais-tu pas équipé d'une ancre "soc de charrue". Ton GPS te croit en tracteur ?

30 août 2011
0

Un peu rétrograde sans doute, mon GPS (WAAS/EGNOS) me donne une position que je reporte sur une carte papier … je n'ai jamais noté de situation aberrante .
Est-ce arrivé à certains, dans ces conditions - c'est-à dire hors utilisation cartographie numérique - d'obtenir une position farfelue ?
Je suis assez "surpris" de lire, en 2011, les propos ci-dessus sur la dégradation volontaire de la précision GPS .

30 août 2011
0

Tout à fait d'accord. Jamais constaté non plus de position aberrante après confrontation avec d'autres moyens de repérage même s'il me paraît indispensable de croiser les informations. Les propos sur la dégradation volontaire de la précision du GPS relèvent pour moi plus ou moins de la théorie du complot que d'autre chose. D'où la mise au point que j'ai cru utile de faire.
Enfin ce que j'en dis...

30 août 2011
0

Ben j'ai passé le creus en bateau.
Sur terre suivant la trace GPS.

30 août 2011
0

@cetecry
Quel est ton gps?

02 sept. 2011
0

J'avais une souris gps et scannav.
Mais je ne retrouve plus la trace que j'avais archivé.
Ca passait direct sur le resto en haut de la passe...

30 août 2011
0

J'ai vu un skipper de voilier naviguer systématiquement au moteur après avoir réglé son pilote sur le Gps. Il a pesté contre des filets qui l'ont obligé à changer de cap...mais grâce à leur présence il n'est pas passé sur les seuls haut-fonds de la région, bien balisés pourtant! Ce type de comportement n'est donc pas l'apanage des motoristes.

J'ai constaté en 2006 qu'une carte papier du Shom pour le sud de la botte italienne manquait de précision car le report d'un point Gps me situait sur la terre - erreur non constatée ailleurs (après correction du système géodésique bien sûr).Mais grâce au guide Imray et au sondeur je n'ai pas eu de problème - je suis donc d'accord avec ceux qui conseillent d'avoir plusieurs sources d'information.

En ce qui concerne les traceurs, il est prudent de vérifier dans les paramètres la distance qui sépare les points de la trace : si celle-ci est trop importante la ligne droite qui sépare 2 points éloignés peut sembler aberrante.

30 août 2011
0

Le patron d'un chantier m'expliquait qu'il n'avait jamais réparé autant de quilles et de dérives que depuis l'avènement des GPS avec cartes intégrées ! Et il m'est arrivé de lire dans le journal du coin l'histoire du chauffeur routier d'un 38 tonnes qui s'était retrouvé au beau milieu d'un champs !
Plus le matériel se sophistique, plus on devient débile ! Moi le premier qui est incapable de retourner à un endroit où le GPS m'a emmené la fois précédente !

01 sept. 2011
0

Manifestement le GPS, utilisé seul - non couplé à une cartographie numérique - est "rarement" (jamais ?) pris en défaut !

02 sept. 201102 sept. 2011
0

M'ouais. Un jour mon GPS m'a dit pendant un bon moment que je naviguais à 25nds. Comme c'était un Gib Sea 28', j'ai eu quelques doutes. 1/2 heure plus tard, rouge de confusion, il s'est excusé et m'a dit, qu'en fait, il fallait lire 4nds. J'ai été un peu déçu...

02 sept. 2011
0

Les erreurs constatés sont assez fréquentes. Nous en avons constaté deux flagrantes en une vingtaine de jours de navigation à proximité des côtes( entre Cherbourg et Concarneau) .Je l'ai déjà indiqué récemment sur un autre fil.

N'oublions pas que la majorité ( pour ne pas dire tous) les satellites GPS fonctionnent alors qu'ils sont au delà de leur limite de vie prévue à l'origine.

02 sept. 2011
0

L'age des Satellites n'a rien à voir tant qu'ils émettent. Mais les satellites peuvent dériver et si le récepteur (GPS) n'a pas la position réelle du satellite à jour, il va trianguler une erreur !
C'est aussi les cartes intégrées qui ne sont pas à jour. Pour contrôle, il vaut mieux reporter la position GPS sur une carte papier ! Avec un compas de relèvement, on peut aussi trianguler sa position avec des amers. C'est vieux comme mes robes mais ça marche !

02 sept. 2011
0

viking 35 a écrit : N'oublions pas que la majorité ( pour ne pas dire tous) les satellites GPS fonctionnent alors qu'ils sont au delà de leur limite de vie prévue à l'origine.
En fait, ils sont en cours de remplacement effectif depuis un peu plus d'un an . :-p

02 sept. 2011
0

Ne pas oublier non plus que le minimum pour la triangulation (d'où son nom...) est d'avoir 3 satellites en réception.
Il peut arriver très ponctuellement que seuls 2 soient reçus. Le traceur fera alors une interpollation en imaginant l'endroit où il est.
Par ailleurs, de plus en plus de monde se passe d'antenne GPS externe quand le GPS est à la table à cartes. Même si le signal passe, ce qui est de plus en plus le cas avec les traceurs actuels, il est malgrè tout dégradé et on perd vite 1, 2 ou 3 satellites, qui étaient fort utiles...

02 sept. 2011
0

regardez votre carte papier... ou celle qui a servi de base à la carte électronique...

Bien souvent, les relevés sont assez anciens, voire très anciens, à un moment où la précision des mesures n'atteignait pas celle des gps actuels!
Ce qui explique la situation de certains cailloux un peu décalés, alors que d'autres sur la même carte seront pile-poil au bon endroit !

Les cartes routières des gps "route" ont, elles, été refaites au gps, d'où leur précision... Ce qui ne les empêche pas d'essayer de faire passer un 38t par un chemin piéton!

02 sept. 2011
0

Bruno confirme ce qu'écrit le SHOM dans son fascicule "GPS et navigation" (10€, indispensable!). Certains cailloux peuvent se trouver à plus de 100m de leur position réelle. Le SHOM recommande donc d'appliquer systématiquement la règle du pouce dans les zones à cailloux. Malheureusement les utilisateurs de cartographie électronique ignorent cette particularité (niée par les marchands de cartographie électronique criminels) et ignorent encore plus la règle du pouce. D'où des atterrissages parfois brutaux. Pour la nième fois, l'utilisation de traceurs divers donne une impression trompeuse de facilité et de non nécessité d'apprendre.

Quant à la dégradation des signaux GPS par le Pentagone évoquée par certains, elle ne correspond plus à aucune réalité. Elle existait jusqu'à la première guerre du Golfe et fut supprimée ensuite.
La précision des coordonnées GPS est tout au plus de quelques mètres et avec le GPS différentiel, on parle du centimètre, au point qu'on l'utilise en travaux publics, notamment avec les niveleuses et des systèmes "d'assistance à la conduite" de ces engins alors qu'en fait, on surait techniquement se dispenser de conducteurs.

02 sept. 2011
0

Et oui, les certitudes, c'est ce qui fait le plus de dégâts, et pas seulement en matière de navigation...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (37)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021