Gros carénage (meilleure méthode)

Bonjour,
Après 8 saisons, les couches d'antifouling non érodables s'accumulent et ma coque est couverte de cratères (dont certains permettent de voir le gelcoat). J'envisage donc pour la prochaine saison de tout décaper jusqu'au gelcoat, de refaire les primaires avant de passer une couche de non érodable (doublée à la ligne de flottaison)et une couche d'érodable.
Lieu: Méditerranée (Var)
Est-ce une bonne idée ? Quelles primaires utiliser pour avoir dans la durée une bonne protection et accroche ?
Merci de vos avis (j'écouterai aussi ce que me dit le chantier mais je veux me faire une conviction solide) ;-)

L'équipage
05 sept. 2016
05 sept. 201605 sept. 2016
0

Bonjour,

C'est un travail que j'ai fait cet été durant mes vacances :(

Je l'ai fait au grattoir à bouboule. C'est un GS28, il m'a fallut 7 jours pour tout gratter à raison de 2 à 3 heures par jour (puis 3 jour pour les "peintures").

J'ai ce bateau que depuis 2 ans et c'était son 1er vrai carénage pour moi. Je ne connaissais pas les produits appliqués, apprêt ? traitements antiosmoses ? antifouling dure ? érodables? mais ce que je sais c'est que jen ai ch*é ! Prévoyez donc du temps et ne surestimez pas vos forces. Après 2 ou 3 heures, quand la fatigue crispe les bras, on a vite fait de faire de belles rayures avec le grattoir. Je me suis arrêté à une couche marron relativement lisse appliquée sur le gelcoat. J'ai remis par dessus une couche d'Interprotect et 2 couches d'un antifouling érodable de la même marque. Je suis sur Oléron dans un port assez envasé. Je prévois le prochain carénage au printemps 2018. Je verrais si j'ai fait le bon choix.

L'autre solution, selon mon chantier naval, aurait été le sablage mais pas possible de le faire en saisons, trop poussiéreux pour les voisins, ce que je peux comprendre.

J'ai pris conseil auprès d'un ship qui est aussi un chantier naval mais... je pense que la lecture de différents forums et site web et en particulier les échanges sur ce forum vous apporteront de meilleures réponses. N'étant pas en med, je ne sais pas vraiment ce qui est le mieux. Je ne suis même pas certains d'avoir fait exactement ce qu'il fallait pour moi ;)

Bon courage en tout cas, il vous en faudra, quelques soit la solution utilisée (et il y en a d'autres, décapeur thermique, etc.)

05 sept. 2016
1

Déjà dit sur ce forum, arrondir les angles de la lame du grattoir pour limiter le risque de rayures sur le gelcoat.
Je confirme, c'est galère à faire.
Limiter le temps de grattage chaque jour et faire autre chose pour détendre le marin.

05 sept. 2016
0

Rappel sur le caractère hautement toxique de cette corvée. Prévoir un quasi-scaphandre.

05 sept. 2016
0

j ai gratté 8 anciennes couches d'anti fouling en 3 jours, plus decapé la quille entierement . mais à raison de 10 heures par jour. le soir, j avais du mal à monter dans la voiture, à prendre une douche, etc.... tellement j avais mal partout. par contre, quel resultat ensuite, visuellement, et bien sur au speedo. donc c'est TRES fatiguant, mais tres heureux de l avoir fait.

c'etait sur 1 petit first 260.

05 sept. 2016
0

Plus que de l'érodable pour moi ! Marre des couches successives de matrice dure, vive le coup de Karsher ...
En plus le Micron est le plus efficace dans mon bassin de nav..
Sinon il y a aussi le sablage hydro...

07 sept. 2016
0

Merci Samourai pour le message.
Je m'oriente sur un hydrogommage car je ne pense pas avoir le courage de tenir pour le grattage ;-)
Autre question, est-il judicieux, au niveau de la primaire de prévoir un traitement préventif osmose ? si oui, lequel ?

08 sept. 2016
0

Je pense que l'application d'un produit de traitement préventif de l'osmose ne pourra se faire que sur une coque sèche soit donc après plusieurs moi de mise au au sec du bateau. A confirmer par d'autres, mais si la coque n'est pas totalement sèche, l'humidité se retrouve prise au piège dans la coque. C'est vrai que sur une opération comme cela on serait tenté mais même sur 2 ou 3 semaines, le séchage n'est qu'apparent.

08 sept. 2016
0

oui, je confirme, il faut six mois de séchage...c'est ce qui a été réalisé chez nous sur un bateau de club, préalablement à l'application de l'anti osmose.

08 sept. 2016
0

Pour accélérer le séchage, faites une tente et mettez un déshumidificateur électrique et un fort brassage d'air. C'est le mouvement d'air qui sèche, pas la température.
A défaut de tente, mettez la sortie d'air du déshumidificateur à 50cm de la coque, vous aurez chaque jour 1m² de coque sèche à cœur.
Attention au safran s'il est bois, il y a risque de déformation.

08 sept. 2016
0

je l'ai déjà dit sur un autre fils mais tout le monde ne l'a sans doute pas lu .

  • au lieu de prendre ces petits grattoirs ridicule face à la tache il faut se confectionner l'outil qui va ...

et mon copain agriculteur (efficace) a pris une ancienne bêche ( outil courbe qui épouse plus au moins la forme du bateau) et l'a affuté ... et pour l'avoir vu et avoir donné quelques coups je puis vous dire qu'a chaque fois vous enlevé 10 fois que le petit grattoir .. et vous etes dans une bonne position pour travailler fort et sans trop de fatigue .

la bêche fait bien un bon kg lorsque vous lui donné de la vitesse ça fait une bonne inertie .

et avant de ce moquer ..essayez pour voir ..

08 sept. 2016
0

Là est bien le problème, un bon kilo et une bonne inertie pour un travail de "précision".

08 sept. 2016
0

J'ai déjà employé de gros racloirs à manche sur de gros bateaux et je ne me vois pas manipuler un racloir de 1 kg à hauteur d'homme pendant des heures.

08 sept. 2016
0

l'idée est bonne.

08 sept. 201616 juin 2020
0

essais !!! tu verras par toi m^me

mais bon chacun fait comme il veut ou peut

perso je fais cela à la ponçeuse avec un aspirateur mais bon ça coute 700€

08 sept. 201608 sept. 2016
0

essais !!! et justement le racloirs tu tire, la b^che tu pousse avec ton poids ... et là tu ne passe pas DES heures ...il faut essayer ...

la b^che est courbe , le racloir est plat ...donc à chaque coup tu en enleve ou moins 3 fois plus en largeur

08 sept. 201616 juin 2020
0

salut, j'ai fait faire un hydrogomage par Biogom il y a 2 ans, 10 ans de matrice dur . le bateau reste a sec pour l'hiver, donc l'interet de le faire pour avoir 6 mois de sechage , ensuite ponçage epoxy 2 couche + 1 couche erodable

photo avant après gommage et pret pour la mise a l'eau ...

a+

08 sept. 2016
0

Mon SO 40 DS a été fait par Biogom, la finition est de deux couches d'apret époxy plus 1 couche anti fouling matrice dure couleur noire plus 1 d'érodable bleu marine. Maintenant lors du prochain carénage, il me suffira de bien nettoyer l'érodable pour revenir a la matrice dure et ensuite de passer deux couches d'érodable de couleur différente a la couleur de la matrice dure.

08 sept. 2016
0

Casse tête : bateau à sec depuis 2 ans mais il faut rejoindre le chantier par voie Marine, puis faire un hydrogommage, combien de temps avant de peindre 5 couche de gelshield 200 de international

08 sept. 2016
0

J ai fait leien il y a 3 ans avec 12 couches de matrice dure, jusqu au gelcoat
3 jours de grattoir et 3 jours de ponceuce pour un resultat nikel
Matrice dure plus erodable, c est ma religion desormais
Je carene en juin, juste avant que l eau ne devienne chaude
un coup d eponge en decembre quand l eau a refroidi
pour une carene propre toute l annee

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

le beau temps...

Après la pluie...

  • 4.5 (7)

le beau temps...

mars 2021