Gréement textile

Je ne trouve rien, en faisant une recherche sur les gréements textiles. Et c'est un sujet qui m'intéresse. Alors si quelqu'un veut faire part d'un retour d'expérience... Coût, performance, sécurité, vieillissement...

Dans le cadre d'une utilisation croisière s'entend, pas dans le cadre compétition.

Merci.

L'équipage
26 oct. 2006
26 oct. 2006
0

Resumé rapide
- La tresse dyneema SK 75

s'episse facilement, a une resistance aux UV correcte, ........, du 6 qui a une charge de rupture de plus de 4 T pése trois fois rien (moins dense que l'eau, ça flotte) allongement a la rupture de l'ordre de 3% et cout de l'ordre de 6 € / ml.

Sont defaut est le fluage.

  • Le Kevlar est quasi impossible a episser par un "non specialiste", ill est même souvent associé a des embouts mecaniques, il doit être protégé des UV, in fine cela revient cher.

  • Le vectran, c'est un peu comme la tresse dyneema sans fluage, mais avec une resistance au UV mauvaise.

  • Le PBO, connait pas jamais utilisé, mais a prioris tres cher.

26 oct. 2006
0

c'est quoi le fluage
jamais entendu parler

26 oct. 200616 juin 2020
0

le fluage !
C'est la deformation dimensionnelle obtenue grâce à une contrainte longtemps maintenue ! ( le fluage fait entrer la notion de temps !)
Amitiès
Joël
ps: mon pataras est en SK 75

27 oct. 2006
0

Dans la pratique
j'ai sur un cata de sport a mat basculant, un haubanage en Dyneema.
J'ai un systeme de palan en bout de haubans.
Après deux ans de nav avec ce systeme "mes cables" ne semblent pas avoir bougé ou pas de maniere significative.

En revanche si je met le greement sous tension et le laisse, au bout de quelques heures il faudra reprendre.

Pour le dyneema, les UV ne posent pas de gros probleme sur mon bateau mes basses bastaques doivent avoir 7 ans, je vais les changer cette année par prudence.

26 oct. 2006
0

Le fluage
on va dire que c'est la stabilité dimensionnel.

c'est une deformation qui peut etre fonction de parametre autre que la charge.

En clair du dyneema c'est bien pour des reglages dynamique (bastaques, pataras reglable, ....)
c'est pas top pour du statique.

27 oct. 2006
0

Fluage encore
J'ai cru lire quelque part (je crois un des catalogues d'accastilage) que le fluage n'est pas un allongement mécanique, mais une transformation moléculaire qui a lieu dans le temps sous tension prolongée. Si cela est le cas, la tress "fluée" ne perd t-elle pas une partie de ses propriétés mécaniques dans le temps ? Et si on démate à chaque sortie du plan d'eau (cas d'un transportable), ne recule t-on pas l'échéance de fluage et les problèmes d'UV ? Je parle en théorie parce qu'en pratique il faudrait peut-être avoir du recul ou procéder à des tests, non ?

26 oct. 2006
0

Pas pour la croisière
Il vaut mieux oublier le gréement textile pour la croisière :
- totalement hors de prix (en fourniture et main d'oeuvre), les chûtes n'existent pas, les commandes sont au plus juste.
- Tenue dans le temps non validée (changé régulièrement en compétition dans le doute)

Dans qq années peut-être ?

V.

26 oct. 2006
0

C'est ça qui m'inquiète le plus
La tenue dans le temps...

26 oct. 2006
0

gréement dormant complet
d'un 7m "minimaliste" qui sera en construction l'an prochain. Poids lège environ 800kg.

26 oct. 2006
0

Quel usage exactement ?
J'ai des manoeuvres en dyneema depuis des annees, en n'en ai jamais cassé.
C'est vraiment costaud, ragage, UV, accepte assez bien les petits rayons de courbures, .....

26 oct. 2006
0

textile
salut,

Moi aussi une partie en dyneema sk75, bastaque et pataras en vectran pur, aucun probleme, toutes les epissures fait main.
Le gros probleme c'est effectivement la durée dans le temps.
Vectran, je remplace chaque saison.
J'ai demandé une offre pour remplacer tour le dormant en PBO recemment. Resultat, c'est justifié pour les gros bateaux de courses uniquement à ce jour, dans quelques années seulement pour la croisière. Le plus gros defaut du PBO c'est la resistance au UV, même avec une gaine bien réalisée et resistance , les fournisseurs ne garantissement pas plus de deux saisons..

De plus, il n'y plus aucune manille inox sur mon canot, tout est en textile. (spectra pur)

26 oct. 2006
0

Je vais peut être dire une bétise
mais tant pis je ne suis pas à une prés... :-) :-)

Si le dynnema est si bien et faciliment épissable mais peu s'allonger dans le temps, pourquoi ne pas prévoir un systéme de "palan" comme ce que que commercalise précourt :
shop.precourt.ca[...]/
On retend réguliérement, et quand on est a fond de course, on refait une epissure.

26 oct. 2006
0

J'ai pas été voir le lien
mais le plus simple est de terminer avec un brelage Dyneema egalement, ça coute rien, d'un fiabilité absolu, et facile a régler.

Mais bon faut regler :-(

26 oct. 2006
0

Desole
j'aurai du aller voir le lien..... on parle de la même chose.
Une cosse coeur, sur l'epissure assure la même fonction

26 oct. 2006
0

excellent
ce site, j'ai cherché ce genre de cap de mouton à La Rochelle cet été, pour faciliter l'étarquage de mon génois que j'effectue par le bas. Quelqu'un sait il si on en trouve en france?
et si on se regroupait pour en acheter?
Alex

27 oct. 2006
0

J'ai trouvé
Pour ceux que cela interesse, c'est . qui est l'importateur.
Alex

26 oct. 2006
0

Bref,
On en revient au cap de mouton.

pourquoi-pas, d'ailleurs?

27 oct. 2006
0

pour endrayer...
A propos, peut-on endrailler un toumentin avec des mousquetons en bronze sur un étai largable en dyneema ? (gainé)

27 oct. 2006
0

Non
Il est préférable de mettre des manilles textiles (pas dure à faire soi même)

27 oct. 2006
0

une photo ?
Comment on peut la faire, la manille texile ?

27 oct. 2006
0

j'aurais plutot dit oui
les manilles textiles c'est sympa aussi

27 oct. 2006
0

Bien sur
mais pas certains que le frottement dyneema dyneema soit meilleur que dyneema sur mousqueton ...

Globalement le dyneema resiste bien au ragage.

27 oct. 2006
0

J'ai entendu parler
de probléme de raguage...

27 oct. 2006
0

C'est ce que j'avais lu
mais je sais plus quand et ou...

a moins que ce soit un rêve:lavache:

27 oct. 200616 juin 2020
0

alors les manilles textiles
c'est super léger, super pas cher, super facile à faire...

seulement il faut des aiguilles creuses pour les faire, et avec ces aiguilles, il y a le mode d'emploi pour les faire.

27 oct. 2006
0

Côté coût...
Je crois me souvenir d'un essai dans LN il y a plusieurs années. Le constructeur, amateur, avait tout fait au moins cher, et le gréement dormant était un gréement textile. Mais je ne sais plus s'il s'agissait d'une fibre "moderne", et je ne sais pas non plus ce que le bateau et son gréement sont devenus.

28 oct. 2006
0

comment le protéger au niveau des voiles?
Faut il mettre une gaine textile ou autre ?

27 oct. 2006
0

Oups
même pas eu le temps de finir...

Donc voilà, si il y a bien un truc que l'on peu considerer comme fiable et éprouvé c'est bien le greement textile.

C'est facile à faire tout seul, même en voyage, éventuellement modifiable
C'est super léger et ceux qui rève d'un mat carbone feraient mieux de se tourner avant plutot vers ce produit qui diminu bien le poids dans les hauts sans le tarif d'un mat carbone...

Il y a effectivement du fluage mais comme l'a très bien dit Tagnard il suffit de prévoir court et de reprendre au fur et à mesure. Pour diminuer ce fluage il suffit de prévoir plus gros, le poids étant négligeable autant ne pas se priver, surtout pour le long voyage.

Comme c'est léger rien n'emeche d'avoir un bout de secours, ça prends pas de place et ne pèse pas comme un cable...

Le probleme de casse du cable au niveau du sertissage n'existe plus.

Le seul probleme peu venir du ragage, donc éventuellement à proteger (surtout dans les bas et au niveau des lattes ), pour proteger le bas il y a la possibilité de faire un cable classique qui va jusqu'a environ deux metres pour faire du textile ensuite.

Et le prix, et bien si tu te le fait c'est pas plus cher qu'un cable contrairement à ce que j'ai lu plus haut.

Voilà mon prochain boat aura des haubans textiles, des filières textiles...

Séb

PS: Si tu veux je te fais des tofs d'un très bon article paru dans LN de Juin 2006, pour une fois que c'est moi qui peux te rendre service...

31 oct. 200616 juin 2020
0

c'est un gros cata de 20 m
bonjour,
c'était dans un LN récent et il s'agit d'un cata de 20 m en Nouvelle Zélande
il y a quelques détails ici :
www.hampidjan.is[...]dex.asp

27 oct. 2006
0

oui
mon bateau,drisse basique pour le grand mat,démonté 10 ans plus tard,pas de problèmes.
Mais mat planté sur le fond du bateau.

27 oct. 2006
1

et pour
completer ma reponse:mat d'artimon sur jumelle,drisse genre spectra,epissure tres façile,nickel,transforme ensuite en moustache et sous-barbe

27 oct. 2006
0

a propos de ragage
Sur les voiles est ce mieux ou moins bien que l'inox?

28 oct. 2006
0

nettement
mieux

28 oct. 200616 juin 2020
0

Quelques photos de manilles textilles
La manille en photo est la première que j'ai faite, elle est assez grande, car je voulais de la place pour bien comprendre comment cela se faisait, mais en réalité c'est simple à faire, meme sur un petit bout.

Il faut rentrer la moitié de la tresse dans la deuxiéme moitié...

La manille que j'ai fait est réalisé avec une gaine de bout et non du dyneema, mais c'est le même principe.

Photo la manille.

28 oct. 200616 juin 2020
0

Manille ouverte
Pour ouvrir la manille, on tire sur la boucle.

La partie du bout qui à l'intérieur glisse par rapport à la partie du bout qui est à l'extérieur.

Ainsi, on a une grande boucle dans lequel le noued peut passer

28 oct. 200616 juin 2020
0

On ressert
En faisant glisser les deux bout l'un contre l'autre et le noeud ne peut plus sortir.

Plus il y a d'effort, plus la boucle est serré, moins le noeud peut sortir, mais quelques soit l'effort pas de soucis pour ouvrir la manille...

Bon c'est pas simple à expliquer avec des mots tout ca, mais dés que l'on en a fait une, on comprend mieux et c'est simple pas de risque de blocage mécanique. Le seul défaut est peut être une certaine habitude pour ouvrir ou fermer ces manilles.

Pour ceux qui n'ont rien compris et sont sceptiques, le mieux est de pratiquer.

28 oct. 2006
0

pas l'habitude
des "manilles textiles": comprends pas comment on peut les endrailler si c'est un oeil fermé et qu'il faut une aiguille spéciale pour les épisser...
ya un truc c'est sûr... tangnard va me dire ça...

28 oct. 200616 juin 2020
0

L'endroit ou rentre la premiére moitié dans la deuxiéme moitié
un peu flou, mais on comprend.

28 oct. 2006
0

c quoi le mieux ?
Pour les haubans et pataras en croisière : vaut-il mieux utiliser du Dyneema gainé polyester ou du Dyneema ensimé (traité anti-uv) ?

D'autre part, pour le pataras : j'avais entendu parler d'un textile incluant un fil conducteur comme antenne HF. Quelqu'un connaîtrait-il ?

28 oct. 2006
0

il n'est pas comliqué
avec une aguille creuse de faire passer fil conducteur dans du dyneema. Je pense que cela peut être réalisé soi même.

28 oct. 2006
0

oui
mais le plus simple si on a un pataras textile, n'est-il pas de tendre à coté un cable léger (multibrin inox de 5) avec isolateurs?
on a ainsi toute facilité de régler la longueur d'antenne (pour une bande de frequence , sans coupleur)
la je parle en bricoleur radio, pas en voileux soucieux de fardage minimal (:&gt)

28 oct. 2006
0

D'après ce que j'ai lu à gauche à droite...
1. Le fluage diminue avec le temps. Il y a lieu de retendre pas mal son gréement dans les premières semaines et les premiers mois. Cela demande de l'attention. Après, cela semble se calmer.
2. En usage croisière, la longévité d'un gréement dormant textile semble, avec le peu de recul que l'on ait, au moins équivalente à celle d'un gréement inox.
3. Ce n'est finalement globalement pas plus cher, avec un gain de poids assez sérieux.

Je me trompe ?

28 oct. 2006
0

Question additionnelle
Quid des variations de température sur le vieillissement de gréement, dans un pays où la température va de -10 à +30 ?

28 oct. 2006
0

Effectivement
le fluage s'arrete avec le temps et de memoires il n'y a grande variation avec la temperature, mais à confirmer.

Pour proteger mes haubans des lattes je ferais un surgenage au niveau de celles ci sur mon hauban.

Séb

28 oct. 2006
0

pardon,
surgainage...

Séb

28 oct. 2006
0

le gréement textile, c'est parfais
j'ai jamais vu ni entendu dire qu'un string peut casser tout seul

amicalement

28 oct. 2006
0

certains prétendent meme que c'est + parfait que parfais
et ils ont bien raison

amicalement

29 oct. 2006
0

La
ficelle du string sur: www.hampidjan.co.nz[...]/

Séb

30 oct. 2006
0

Greement textile
ça doit etre super pour un pataras ou des haubans de cata mais est ce que ça marche pour des haubans de monocoque passant par des embouts de barre de fleche avec un certain angle ?

31 oct. 2006
0

En réponse à Bernard
Voir un article très interessant sur les haubans textile dans le N°9 de "Course Au Large".

Bonne lecture.

31 oct. 2006
0

pas pour la croisiere
il me semble avoir lu que la resistance aux uv etait initaielement de 3 ans, desormais ils sont sont doublés d'une protection masi qui du ragage ?

qui n'a jamais pris une branche d'arbre lors d' une remontée de riviere, ou meme un ragage contre le hauban d'un voisin, qui est parfait ?
alors moi je garde l'inox ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ecosse, convoyage en 2007

Souvenir d'été

  • 4.5 (123)

Ecosse, convoyage en 2007

novembre 2021