Gréement jonque, pourquoi cette surélévation

Bonjour, j'aimerais savoir pourquoi les bateaux type jonque moderne ont systématiquement le plan de voilure surélevé ???? Est-ce juste pour dégager la vue ou existe-t-il une autre raison ??? Merci d'avance.

L'équipage
06 mai 2015
07 mai 2015
0

c'est parceque les chinois sont petits ..
alain :-(

1

Pour la hauteur du bambou du bas on doit tenir compte de la taille d'un homme debout dans le cockpit. Dans l’exemple attaché on a 1,80m entre le fond de cockpit et le bambou du bas. L'image montre une jonque sur mes plans de 10,80m au pont (11,57 hors tout) en contre plaqué à bouchains. Comme la hauteur de voile n'est pas figée puisqu'on est libre de l'envoyer plus ou moins haut selon selon la hauteur du mat chacun peut la hisser comme il veut. Simplement plus vous hissez haut (:heu:) plus vous élevez votre centre de voilure avec pour effet d'augmenter le moment inclinant. Voir aussi excellent site : www.voiles-alternatives.com[...]/

07 mai 201507 mai 2015
0

Le choix de la voile de jonque s'accompagne souvent d'un désir de confort.
Il est vrai que la plupart des jonques traditionnelles ont leur premier bambou situé assez haut.
Ne pas oubliez que les jonques traditionnelles étaient des bateaux de travail avant tout et que l'état d'esprit asiatique recherche la cohabitation façon ying yang, si vous voyiez ce que je veux dire.
(et c'est difficile à dire ! :-) )
j'avais compilé dans un diaporama, tout ce que j'avais pu glaner sur le web, en terme de jonques et sampans traditionnelles. Avec quelques navires plus récents.
s.joomeo.com[...]a9128d3
Parmi elles figurent aussi quelques jonques actuelles dédiées au tourisme.
Et là, la bordure est très haute. M'est avis que les voiles font presque office de décor. :-)
Jean-Claude pointe avec justesse ce qui caractérise la voile de jonque : une possibilité de réglage très large puisque cette voile est comme suspendue à coté du mât et pourtant rattachée en de très nombreux points. C'en est d'ailleurs déroutant au début, c'est toute une autre culture qui s'exprime ici.
Si différente qu'elle demande plus de temps pour s'en familiariser.
Laurent.

07 mai 201516 juin 2020
0

D'autres part, si l'on examines les voiliers de travail anciens occidentaux, on n'est pas loin des hauteurs en jeu sur les jonques.

07 mai 201516 juin 2020
0

Des fois c'est aussi pour que la base de la voile passe au dessus de la dunette :)
Comme sur celle là, de taille "adulte" croisée en 93 en traversant le golfe du Tonkin

0

Tout comme en occident.

08 mai 2015
0

Merci beaucoup pour les explications... Savez-vous où peut-on essayer ce type de greement ? Un propriétaire désirant faire connaître ce genre de voilure ??? On peut rêver !!!??

08 mai 2015
0

Tu peux entrer en contact avec bon nombre de propriétaires via la Junk Rig Association - www.junkrigassociation.org[...]/

08 mai 2015
0

Pour la probabilité d'une rencontre: www.junkrigassociation.org[...]_15.jpg

0

Les jonques sont rares en France.
j'en connait une, où il est possible de faire des sorties à la journée pour un coût qui s'avère très correct car le prix affiché est un prix global et non par individu. Une journée partagée à plusieurs devient très accessible.


Le skipper, Jean-François, est très sympa et travaille pour un propriétaire qui aurait tendance à perdre de l'argent sur ce bateau-passion…

08 mai 201516 juin 2020
0

Voiles alternatives (Laurent) vous a donné la bonne adresse! Je suis sorti dessus: une belle ambiance tranquille ce jour là et un skipper très sympa

0

Pa Yeng et son skipper seront présent à la semaine du Golfe.
Les nordistes, profitez en ! ;-)
www.semainedugolfe.com[...]-1.html

0

17 français et 1 chinois adhérents à la Junk rig association !
Il y a deux plans Dimitri Le Forestier en Charente Maritime.
Quelle seraient les autres jonques et autres voiliers plus modernes gréés jonque, situés en France ?

09 mai 2015
0

Comment arrives-tu à voir les adhérents sur le site de la JRA ?

09 mai 201509 mai 2015
0

Il faut être membre (moins de 10€ par an). Dès lors, on a accès à un pdf en ligne avec la liste de tous les adhérents, pays par pays, avec contact mail, nom du bateau etc.

0

C'est Raphael (Junk) qui a donné le lien plus haut, le voici de nouveau :
www.junkrigassociation.org[...]_15.jpg

07 juil. 2015
0

Bonjour

Existe t il des jonques avec coque en acier ou alu?

07 juil. 2015
0

oui des jonques acier ou alu chez les architectes Thomas COLVIN, Bruce ROBERTS, Michael Kasten et moi ( selon cahier des charges et à l'unité)

07 juil. 201516 juin 2020
0

et d'autres ... la première photo est un plan N. Herreshoff ...

07 juil. 2015
0

sympa ces bateaux, mais bien rare

07 juil. 2015
0

Dernièrement, à Royan, j'ai vu un allemand avec un bateau de 7 m gréé avec une voile de jonques. J'ai demandé le nom du constructeur, je n'ai retenu que David.....Pas mal.....

0

ce petit voilier avait il une coque jaune ?dans ce cas ça doit etre david thomas l'architecte

08 juil. 2015
0

Je ne me souviens plus si la coque était jaune, mais l'arrière était pointu avec le safran extérieur. De plus le poste de barre ressemblait à celui d'un fifty.
Merci.

0

il y a des chances que ce soit golden wind !je m'interesse a ce bateau depuis des années mais je n'ai jamais reussi a rencontrer son proprio :-)

08 juil. 201508 juil. 2015
0

Le second bateau "La Chica" du post de Nrs est une coque de Tahitiana, dessiné par Weston Farmer.
C'est une version acier du Tahiti Ketch de John Hanna (bateau utilisé en son temps, par Jean Gau).

08 juil. 2015
0

M. Michaud, J'aimerais avoir un renseignement. ... Quelle est la forme de coque ideale pour pour un gréement de Jonque ?

08 juil. 2015
2

Une coque adaptée à la voile de jonque, n'est pas très différente d'une coque propulsée par un gréement Marconi, à corne, au tiers, pince de crabe etc... L'hydrodynamique est la même quelque soit le gréement. Si un élément est à prendre en compte ce sera plus-tôt le plan de dérive. Les chinois l'avaient bien compris puisque traditionnellement on trouve depuis plus de 1000ans des dériveurs lesté avec dérive en puits, ou des dériveurs à dérive latérales, les safrans coulissant verticalement participent aussi à l'équilibre sous voile. On dit que les jonques remontent mal au vent probablement certaines mais les très rapides jonques de guerres avaient de très bonnes performances . Avec une bonne étude d'un plan anti dérive en fonction d'une voilure adaptée nous aurons de bonnes performances. Comme pour n'importe quel bateau, une jonque répondra à un programme. La plus part des jonques proposées ou demandées sont des jonques de voyage à qui on demande une bonne stabilité de route, particulièrement au portant, une très bonne facilité de manœuvre et un coût d'entretien le plus bas possible.
Personne ne m'a demandé jusqu'ici une jonque à déplacement légé pour la course ou des régates. Une coque en sandwich à faible déplacement, mat carbone, une voile de jonque épaisse une quille à profil étudié avec un bulbe au bout et on aura un résulta , ce n'est pas plus compliqué que ça. D'ailleurs progressivement on y vient : de la voile de bateaux de chantiers industriels sur mat alu classique, on est passé à la voile corne puis sur mat aile tournant, et maintenant on voit ici et là des voiles épaisses qui ont du mal à cacher leur filialisation chinoise.
Pour un bateau destiné à recevoir une voile de jonque , si la division de voilure est nécessaire, il y aura un mat sur l'avant. Dans ce cas il faudra du volume dans les fonds avant après l'étrave pour absorber ce poids surtout si c'est un mat en bois. Il sera nécessaire de compléter ce volume par un tulipage également au niveau de l'étrave pour amortir le tangage que pourrai provoquer ce poids relativement en avant. Maintenant il faut bien comparer la répartition des poids sur l'avant, ce mat n'est pas si négatif qu'il y parait. Sur un gréement moderne on a le pataras, l'enrouleur, le bout dehors etc. Les démagogues pourrons toujours dire que ce mat est très lourd très en avant sauf si on pose un tube de carbone ou un tube alu.
On trouve difficilement des jonques en France, alors qu'en Angleterre celles-ci sont plus courantes. Cela tien probablement à notre culture marine assez traditionaliste en France. A notre histoire aussi où nos héros ont navigués sur des bateaux européens tel Moitessier, malgré ses origines, E Tabarly et tous ceux des courses en solitaire ou en équipage etc.... Il n'est est pas de même avec les catas. Wharram quand même été tout seul au début puis la course s'est emparé du concept et comme la course est le modèle Le catamaran de plaisance est né et à évolué de la manière que l'on sait.
Donc pas beaucoup de jonques disponibles sur le marché de l'occasion sauf quelques Leforestier. Aujourd’hui si on veut une jonque il faut la faire construire ou la construire soit même entièrement ou a partir d'une coque nue à finir. Outre les architectes anglo-américain cité on a les plans de Dimitri Le forestier tous en strip-planking sur charpente lamellé collée sauf la 9m en CP et les miennes sur cahier des charge en tous matériaux y compris alu en n'importe quelle taille.

08 juil. 2015
1

J'ai lu "Mingming et l'art de la navigation minimaliste" où un anglais raconte ses grosses nav dans les mers du nord a bord d'un tout petit bateau à gréément de jonque.
Je me rappelle qu'il plaide tellement bien pour son gréément de jonque qu'on se demande pourquoi ce n'est pas plus répandu.
Il n'a qu'une seule voile et il fait toutes les manœuvres en restant dans les descente et en ne sortant dehors que la moitié du corps.

08 juil. 2015
0

Merci M. Michaud pour votre réponse si complète. J'ai vu pas mal de photos de gréements de jonque sur des coques à fond plat , du type sharpie habitable ou grand doris. Si je comprends bien ce type de coque se justifie surtout pour des raisons de facilité de construction, et non pour des raisons de formes de carènes ?

08 juil. 2015
1

Oui en fait le style doris et de sharpie facilite la construction et va dans le sens d'un cout très faible du gréement de jonque Pour exemple j'ai dessiné un 10.50 en alu bi-quilles il y a quelques années dont le gréement dormant et courant, le mat et la bôme, ses voiles, et son accastillage a coûté environ 15 000€ . Pour ma jonque de 10.80m le coût estimé en matière première pour gréer mon bateau est de 2500€ environ qui comprend les voiles, les bout et poulies et les deux mats en bois. En outre le style sharpie permet des bateaux très raides grâce à de leur très bonne stabilité de forme.
Des architecte ont conçu des bateaux avec cette forme comme Ribadeau Dumas avec ses Shark ou P Balta avec son Eco-doris de 10m. Plus loin dans le temps J Slocum à construit le Libertade de 11m environ avec un coque type sharpie et grée de voiles de jonques.

09 juil. 2015
0

Ça commence à me plaire cette histoire de jonque...
mais un fond plat de dans une mer formée, ne risque pas de taper dangereusement ?

08 juil. 201508 juil. 2015
3

La France est le pays de la rupture. Après guerre et le développement du Marconi/bermudien, tout le reste est devenu vieux. L'appellation vieux gréement est apparue.
Alors imaginez un gréement vieux de plus de 2000 ans, qui nous vient d'une culture si différente !
Le gréement de jonque aurait pu devenir le gréement du voyage.
Tout peut se fabriquer, se réparer soi même, facilement.
Et si le près n'est pas aussi bon que pour un bermudien, les autres avantages (notamment sa facilité d'utilisation et ses performances aux allures débridées) auraient du attirer les candidats à la circum-navigation.

08 juil. 201516 juin 2020
1

Bonsoir. Vu celui-ci à Penzance au début du mois de juin, tout neuf et tout en bois d'arbre mais pas pu utiliser l'appareil photo disparu au fond d'un coffre lors du passage du Lizard. C'est un anglais et bien que j'aie pu voir le chantier sur catalogue, j'ai oublié son nom.
Moteur électrique qui a refusé de fonctionner pour l'entrée du port donc, uniquement à la voile, enfin un tout petit bout.
Deux personnes à bord, le propriétaire et celui qui à choisi et abattu l'arbre.

09 juil. 2015
1

Dans la mer formée , si vous êtes au près c'est le bouchain qui attaque la mer à cause de la gîte et en général c'est l'allure la plus désagréable mais finalement ça ne tape pas tant que ça. Au portant ça tapera certainement un peu plus a moins que l'avant ne soit très fin comme sur ma jonque en alu.voir image. Le fond est plat mais assez fin sur l'avant pour en pas taper. Par contre on est obligé de compenser le manque de volume sur l'avant par un brion profond et un tulipage sur le haut du bordé avant. Ici les bouchains sont multiples un peu comme des clins, mais on parviendra au même résulta avec un bordé haut unique type doris.

09 juil. 2015
0

Merci beaucoup M. Michaud pour ces explications très intéressantes.

09 juil. 2015
0

Oui, merci.

22 juil. 201516 juin 2020
1

Le micro voilier Skrowl (en ce moment en tour du monde) a un gréément de jonque.

www.boat-et-koad.com[...]che.php

18 août 2015
0

Yann a fait naufrage la semaine dernière au large du Portugal... Cela ne remet pas en cause l'intérêt du concept qu'il a le courage de tester par ses propres moyens.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (39)

Bol d'Or 2016

mars 2021