GRATTAGE et COLLAGE VAIGRAGE

Je profite de l'hiver popur refaire le vaigrage de la cabine arriere de mon yachte "Vendesir". Malgré les nombreux articles que j'ai pu lire sur heo, aucun ne parle précisément de la difficulté extreme à enlever l'ancienne colle après dépose du tissu d'origine. J'ai à peu prés tout essayé sans avoir un résultat parfait sauf pour les courbatures dorsales et les yeux plein de saloperies!! Il reste toujours cette fichue colle. QUESTIONS : Apres grattage de la vieille mousse au mieux qu'il est possible de le faire,et meme si il en rest un peu, peut-on recoller sur l'ancienne colle sans risquer un décollage dans qq mois ? Je compte ensuite coller du dépron à la colle blanche(pas de néoprene qui le bouffe ) plus un revètement plastique blanc souple,trouvé chez Leroy merlin "l'enchanteur". Qu'en est-il de la condensation entre la coque polyester et le dépron? Pourrait-on ne coller le dépron que par points de colle ? Merci à tous les connaisseurs pour leurs réponsesprécises et savantes et BONNE ANNEE.

L'équipage
05 jan. 2007
05 jan. 2007
0

tu grattes pas
tu repasses une couche de resine polyester, elle fixe la mousse et recouvre l'ancienne colle et tu recolles par dessus, aprés avoir laissé durcir.
j'ai fait ca sur mon ancien bateau..nickel!!!

06 jan. 2007
0

ta solution
me plait bien. Je n'y avais pas pensé. J'ai aussitot téléphoné à un ami qui a longtemps travaillé dans le polyester à fabriquer des piscines et qui m'a confirme avoir la une tres bonne solution à condition de ne pas faire trop de surépaisseur, de grumeaux ou autres boulettes de mousse + résine. il faut aussi se servir d'un rouleau"patte de lapin"( en poil bien sur) pour passer la resine Je vais faire un essai et te tiendrai au courant. Merci encore.

05 jan. 2007
0

Le dépron me fait peur...
J'ai bien lu aussi des contributions sur son emploi mais je ne suis pas convaincu.
J'y avais pensé l'hivers dernier aussi ainsi qu'à d'autre revêtement pour changer les vaigrages d'origine de mon ptit bateau avec pas trop de sous mais j'ai abandonné.
Ma première expérience du dépron c'est finie en galère:
J'en avais utilisé pour isoler les murs intérieurs de deux chambres de ma maison qui parce qu'ils étaient froids favorisaient la condensation.
C'était facile et rapide a mettre en oeuvre et j'étais content du résultat, sauf que c'est hyper fragile! Le moindre coup même léger laisse des traces très moches et irratrapables.
Peut-être qu'un revêtement limite un peu l'aspect des défauts mais j'en doute.
Au fil des années la colle à laché par endroit et comme tu l'imagines la condensation s'est enfilé derrière..
Finalement j'ai tout viré et tellement galéré en enlevant les restes de colle que j'ai du refaire le plâtre!
Pour le bateau j'ai hésité longtemps, pour finalement faire confiance à des pros et acheter quand même du vrai vaigrage déformable dans les deux sens en même temps.
C'est un vrai boulot alors je veux pouvoir compter dessus (les précédents avaient 20 ans) et je doute des qualités marines d'autres matériaux conçus pour des milieux secs et pas salés.
J'ai finalement acheté (cher :-( )du vaigrage sur feutrine qui en principe tiendra mieux que ceux sur mousse qui finissent par se désagréger et j'ai collé le tout avec une nouvelle colle de Soromap par dessus les restes de colle comme conseillé.
C'est une colle colle blanche comme de la colle à bois, pas néoprène donc pas contact et pas mauvaise pour la résine, qui se tartine au pinceau sur le support.
Ensuite on attend qu'elle devienne transparente (mais il faut une température de 18 degrès mini, donc attendre la fin du printemps...)et on colle avec le droit à l'erreur arrachage/recolage. Quand elle est encore blanche elle se lave à l'eau très facilement, dès qu'elle est transparente, il faut de l'acétone!
à éviter dans les cheveux au fond des couchettes (c'est ce que j'ai fais et il n'y avait plus qu'à couper!)
Après une saison je suis très content du résultat et j'espère tranquille pour longtemps, mais forcément mon éxpérience est bien jeune.
Bonne trouvaille et bon courage pour le plaisir d'un beau bateau redevenu tout neuf!

06 jan. 2007
0

Si, si,
il vaut mieux gratter,

et tu recolles par dessus.
je suppose que la colle laissée est de néoprène.
Et elle peu encore tenir, à mon avis, le temps de vie de ce nouveau vaigarge, lui aussi temporel.

L'idée d'imprégner la mousse restante est le genre de technique qu'on réservera à ceux qui veulent faire un peu n'importe quoi.

Ce qui est leur droit.

le colles acryliques, de plus en plus utilisés maintenant donnent apparemment de très bons résultats.

15 mar. 2007
0

solution d'enlevement de colle neoprene
nous sommes en plein dedans,

nous avons essaye, dans l'ordre :

la ponceuse vibrante classique a plateau rectangulaire : niet, ca marche pas

la ponceuse vibrante a plateau triangulaire : niet, ca marche pas

la meuleuse d'angle petit modele avec plateau souple et disque abrasif souple : nickel !

la lime lectrique a ruban deroulant : nickel ! (pour les petits coins...)

En conclusion : tout ce qui ponce avec un mouvement alternatif, ca marche pas, tout ce qui a un mouvement circulaire ou de defilement en continu, ca marche nickel, ne me demandez pas pourquoi (je suppose que la colle est etallee dans un cas et reellement enlevee dans l'autre...), mais ca marche !

Pas de crainte pour la meuleuse d'angle en cas de travaux delicats, avec les disques souples, la precision et la finesse est largement suffisante pour ne rien abimer.

15 mar. 2007
0

expérience
cette foutue colle fait partie des classiques!

j'ai réussi a en retirer les 95% avec une spatule bien coupante , et solide, passée tangentiellement a grand coups d'huile de coude. La technique rabot, mais comme tout est courbe, je ne croit pas qu'une machine puisse le faire.

ce qui est génant se sont les surépaisseurs, qui font des bosses aprés.

pour le vaigrage neuf, un pro m'a dit utiliser le sika passé a la spatule crantée

quant au scotch double face, ça lache toujours

15 mar. 2007
0

sur surfaces courbes c'est Ok aussi
michel, je te confirmes que la meuleuse d'angle avec plateau souple et disques souples ira et fonctionnera sur toute forme et profil.

question delicatesse, j'ai eu a enlever des pates de colles solides comme de la pierre sur un panneau en sandwich (plaquage 1 mm de bois sur de l'airex), c'est a dire qu'il ne fallait pas pas forcer ni abimer le plaquage de bois...

j'ai bien "deborde" quelques fois, mais a chaque fois il s'agissait de traces tres superficielles.

ne pas s'en priver donc, c'est vraiment tres pratique.

port du masque et lunette recommandes evidemment.

ma miss a fait une allergie a la peau pendant 3 jours apres le poncage de la neoprene, donc se proteger si l'on a la peau sensible (ne se couvrant ou avec une creme protectrice).

15 mar. 2007
0

Disques 3m
pour enlever l'ancienne colle néoprène, il faut utiliser les disques vendus par 3m qui sont souples et constitués de plein de petits "tétons"
c'est ce que l'atelier Outremer tilise quand ils mettent un vaigrage neuf, j'ai vu faire, efficace, mais prévoir plusieurs disques car cela bouffe bien!

15 mar. 2007
0

Salut Bernard,
Quand j'ai refait papoose, j'ai utilisé une meuleuse d'angle avec un plateau souple et de l'abrasif 40. C'est le seul truc qui ne bourre pas au bout de 3 minutes. Mais il faut prévoir d'avoir à nettoyer tout le bateau ensuite (et porter des lunettes et un masque !). Pour ce qui est du dépron, je pense que c'est trop fragile et que ça pompe l'humidité. Préférer les truc style SampaTap pour salle de bain.

15 mar. 2007
0

Spatule electrique BOSCH
environ 100 euros
On peut changer l'outil selon la surface à traiter
nickel pour enlever la mousse d'une vieille moquette ou vaigrage et aussi pour enlever les couches d'anti fouling
J'ai traité pas mal de m2 avec ...

16 mar. 2007
0

SampaTap
M...rde, je croyais que le polystsyrene extrude comme le Depron n'absorbais pas l'humidite.

decu, que je suis.

Et le SampaTap est-ce juste de l'isolant ou ca fait decor aussi ?

Je recherche seulement de l'isolant, je mets du lambris PVc par dessus ensuite.

merci d'avance.

18 mar. 2007
0

Experience mitigée avec le revêtement mousse Sempatap
Le produit ordinaire que j'ai installé est un isolant qui peut être peint avec une peinture acrylique. Mais il existe également un produit prédécoré genre tissus d'ameublement uni, qui est moins épais. Les contacter pour détails.
Pour la fixation ils vendent une colle blanche spéciale. Comme le contreplaqué, il n'aime pas les doubles courbures. Pour couvrir les plafonds, il faut prévoir de nombreux supports avant d'installer.

16 mar. 2007
0

Pour la colle !
J'ai egalement refait tous les vaigrages de Samvani et le plus pratique que j'ai trouvé pour enlever cette p---n de colle et la perceuse avec au bout une brosse en nylon .
Resultat impec ,en plus cela ne coute pas cher .

Par contre il faut acheter des lunettes de protection et un masque car ça vole un max et du en prend plein la tete .

Ah j'oubliais moi cela m'a couté egalement une perceuse à 25 euros car elle a pas vraiment aimé de tourner en continu pendant de longues minutes .

Pour le vaigrage j'ai utilisé des revetements muraux plastiques de salle de bain de chez Mr Leroy egalement avec de la colle contact bostik qui est une colle sans solvant et te permet ainsi de les utiliser sur des plastiques sans que cela ne les bouffe .
ça m'a sauvé car toutes les autres colles blanches sont trés chiantes d'utilisation car tu dois tenir tout le temps du sechage . Parfois trés difficile sur les grands morceau sur le plafond .

16 mar. 2007
0

Vaigrage
Une très bonne solution pour isoler avant la pose d'un vaigrage type panneaux pvc ou lambris, c'est d'utiliser les matériaux minces prévus pour isoler les toitures (film alu + isolant).
L'avantage c'est que pour une épaisseur minimal (qq mm) l'éfficacité est maximale. On peut poser le film avec un pistolet à colle, ce qui suffit si le vaigrage est constitué de plaques ou lambris divers.
Pour mes vaigrages, j'ai utilisé des panneaux de pvc lisses sur les 2 faces (Forex top) qui existe en 3 ou 5 mm et qui peuvent être mise en forme au pistolet à air chaud. Le résultat est quasi équilalent à une finition type "chantier bateau neuf".
Bon courage

16 mar. 200716 juin 2020
0

Il ne prend pas l'eau
le Dépron !
J'ai fait des essais avant d'isoler un fourgon puis le Maroko.
Les cellules sont fermées contrairement à la mousse polyuréthane. Pour preuve on fait des réserves de flottabilité de dériveurs avec des matériaux du même type.
Pour vérifier, il n'y a qu'à en mettre un morceau immergé avec pesée avant et après. Pas de rétention d'eau !
Le collage du Dépron au mastic (simplement des points) est impeccable, à condition de mettre en pression avec des lattes souples.
Bonne réflexion

17 mar. 2007
0

rassure
merci ptits lu (de nantes?)

je prefere ca, je dois coller sur de l'alu et je pense que la colle recommande par quelyd ne tiendra pas sur l'alu, je passerai au mastic comme vous je crois.

17 mar. 2007
0

En effet la colle quelyd
n'est pas du tout adaptée au milieu marin.
Pour précision, j'ai mis 2 couches de Dépron.
La première avec les chutes et la 2e en grandes plaques. Ces grandes plaques m'avaient servi de patron pour découper le PVC des vègrages. Bien pratique pour tracer avant découpage.
Si tu veux plus d'infos, j'ai quelques photos.
Quand aux "ptits lu", ils peuvent être petits et Utilies sans être de Nantes.
Salut

17 mar. 2007
0

Brossage de la colle néoprène et de la mousse
J’ai collée 3 mm liège en rouleau et de la colle acrylique pour salle de bain

Cela isole et fait une surface lisse qui peu être peint

J ai collée du skaï blanc comme a l’origine

yves

17 mar. 2007
0

autre solution
que penser de la solution que j'envisage : collage de tasseaux à l'époxy et vissage par dessus de plaques (bois ou pvc j'ai pas encore décidé).
L'avantage que j'y vois : pas de prépa de surface, démontable, garde un vide d'air (qui peut etre rempli de ?? pour l'isolation.

18 mar. 2007
0

La solution
que j'adopte actuellemnt est celle là :
collage de tasseaux en cp marine de 15 mm à la choucroute (c'est fait).
2 couches de Dépron de 6 mm assemblées au mastic (sikabond) (c'est fait)
1 feuille de pvc 3 mm (type formatex ou forex) vissée sur les tasseaux. (c'est en cours)
Pour les découpes, comme je le dis plus haut, le Dépron me sert de gabarit.(c'est fait)
Pour l'instant le problème que je rencontre est de former le PVC à la coque (courbure dans les 2 sens). Je pense avoir trouvé la solution en chauffant légèrement le PVC avec un chauffage soufflant électrique.
A bientôt pour le résultat de l'expérience.

19 mar. 2007
0

vaigrage et formage
pour info et pour le formage PVC, on a eu a faire les profiles de bordure autour des cadres de hublots, soit a courber les 4 coins au meme rayon (environ 65 mm de R) que les entourage en lamelle colle en bois.

apres plusieurs echecs, la solution qui marche est la suivante :

1 confection de gabarit en bois pour s'appuyer dessus lors du cintrage.

2 chauffage au...seche cheveux, largement suffisant pour les petits profiles, voir trop parfois.

3 tenu a une extremite, le profile est courbe contre le gabarit au fur et a mesure que celui-ci s'assouplit, attention a la coordination entre celui qui cintre et celui qui tient le seche-cheveux, sous peine de distorsion.

pour les panneaux de forex, ca nous fait penser que le pliage in-situ doit etre possible soit avec un seche-cheveux, soit avec un decapeur thermique sous faible puissance.

21 mar. 2007
0

Merci de l'information
Je vais occuper mon samedi à cette expérience de mise en forme in situ en testant trois outils : sèche cheveux, décapeur et chauffage à air pulsé.
Pour assurer la pression lors de la mise en forme, je vais utiliser la même technique que pour le collage de l'isolation (baguettes en tension) .
Ludo

16 avr. 2007
0

J'avais pensé
à ce type de revêtement mais, le relief que présente la surface ensuite m'a dissuadé. Nettoyer l'intérieur d'un bateau n'est déjà pas facile mais avec une surface aussi rugueuse, les moisissures vont se plaire. De plus, je pense que les colles proposés pour ce type de tissu ne sont pas adaptées à nos maisons flottantes.
Pour ma part, le ceintrage du PVC se passe bien et la surface est lisse et ne demande pas de peinture.
Bon courage

16 avr. 2007
0

et
L'acetone?

17 avr. 2007
0

plus simple ?
Nous avons du refaire tous les vaigrages de notre 1Om de 25 ans.
Arracher le vieux vaigrage est facile mais retirer la vieille colle ne l'est pas trop au debut.
Finalement j'ai tout gratte avec une brosse metallique et c'est sans probleme. On n'abime rien.
Il faut ensuite aspirer les residus.
Un conseil d'un autre ancien. Avant de passer la colle neoprene, tu passes une peinture sur le stratifie. ca marche bien mieux apres et ca gomme d'eventuels defauts.
Je passe ensuite une colle neoprene gel qui tient sans couler.
Il faut de preference une colle qui permet le repositionnement.
Nous avons ensuite mis un vaigrage de caravane trois couches. la premiere est en alu, la deuxieme est une espece de coton synthetique et la troisieme un skaï de la couleur que tu veux.
Avantage, ca fait un bon isolant et un bon reflecteur radar tout en evitant la condensation.
Un isolant 4 couches aurait ete mieux voire 5 mais je ne le savais pas a l'epoque.
Le plus difficile consiste a bien predecouper le nouveau vaigrage a l'avance car l'alu n'est pas elastique.
Nous avons ete tellement emballe par le resultat que nous avons refait tout l'interieur du bateau. Les anglais le trouvent tres cosy mais je ne sais pas ce que ca veut dire. Tout ce que je sais c'est qu'il y a toujours du monde a bord.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (138)

Coque de bateau

novembre 2021