Grande Navigation avec un PTE

Bonjour,

Je possède un Sun Odyssey 33 de 1995 avec un PTE (1,45), bateau que j'adore au passage.
Ma question est, peut t'on faire des grands voyages avec un PTE? Quel est la différence sur un long voyage avec GTE? J'ai cru comprendre, dite moi si je me trompe, qu'un PTE remontait moins bien au près. A part ca quelles sont les différences?
Merci
Bonne soirée

L'équipage
08 fév. 2021
08 fév. 2021
3

Bonjour Brieuc

Oui effectivement il remonte moins bien au vent maintenant si tu as de bonnes voiles bien taillés
l' écart ne sera pas énorme.
Comme tu le dis c'est pour du grand voyage alors 250 mn au prés serré bon courage...
Tu réduiras plus vite ta voilure mais cela ne signifie pas moins vite mais moins gité.
Je ne crois pas que cela soit un handicape pour le grand voyage.

Le Moko


08 fév. 2021
0

Le grand voyage, ce n'est pas la régate, c'est presque l'inverse.
Et le grand tirant d'eau, c'est surtout apprécié par des voiliers de régates (mais ce n'est pas non plus obligatoire)
Du coup, aucun soucis, bien au contraire.


08 fév. 202108 fév. 2021
0

merci pour vos réponses. Ca me rassure.
En effet je ne cherche absolument pas la régate, au contraire je cherche le confort, la tranquillité,... ma question était aussi par rapport à la sécurité entre un gte et pte


LeMoko:Pas plus de risque avec un PTE·le 08 fév. 22:53
08 fév. 2021
1

Possible aussi qu’il capeye mieux


09 fév. 2021
0

L'allongement en profondeur de la quille à lest égal en bout de quille, a au départ pour seul but de gagner en course surtout au près , en pouvant porter plus de toile tout en augmentant la finesse (fonction du rapport longueur sur largeur) et la portance du plan antidérive,
La sécurité n'a jamais été le but principal (un bateau de course a fait tout seul le tour du pôle sud à l'envers pendant 1 an parce que la stabilité de forme à l'envers l'avait emporté sur la stabilité de lest à l'endroit. Les règlements de courses ont alors été modifiés).
Tout bateau est à même de chavirer. La sécurité est alors maximum quand le bateau revient rapidement à l'endroit. Un cata est aussi stable à l'envers qu'à l'endroit. Un bateau de la SNSM n'a pas de quille mais un grand roof qui lui garantit de revenir toujours à l'endroit. A coque identique un PTE lesté adéquatement en plus qu'un GTE un peu moins lesté aura exactement la même capacité de revenir à l'endroit. Mais il aura de moins bonne performances car il déplacera plus d'eau vu son lestage et aura moins de capacités antidérives vu son moins bon plan antidérive.


09 fév. 2021
0

Justement , quand on voyage c'est tres souvent que l'on se retrouve proche du vent.
L île ou le mouillage espéré avant la nuit se transforme en vrai bagarre.
Un des plus ds le cahier des charges pour un nouveau canote était sa remontée au vent .
Comme je n'aime pas trop les moteurs , la capacité à naviguer par petit temps ,était ds les must de la liste .
Donc à part la Bretagne et ses fanas de petits Te , je ne vois pas l'intérêt de se trainer et dériver.


Kobaia:Se traîner et dériver ? Faut pas exagérer quand même ! 🙁😄·le 09 fév. 07:59
09 fév. 2021
0

Le problème c est le poids supplémentaire à trainer ,ce qui diminue la capacité de charge raisonnable.


1

Un PTE devrait être plus robuste qu'un GTE en cas de choc sur la quille (ofni, talonnage).
Semelle plus longue, rélié à plus de varangues, forces exercées avec moins de couple.
Maintenant c'est la théorie, il vaut mieux éviter!
L'idéal de ce point de vue étant la quille longue intégrée à la coque...


09 fév. 2021
0

le mieux c'est le deriveur ..c'est un PTE et aussi un GTE


09 fév. 2021
0

Là, il faut définir ce qu'est grande navigation.
Si c'est plusieurs années, autour du monde, le PTE est un plus. D'abord, on est à 99% portant (sauf si on décide de rentrer de Tahiti par Panama ou de faire Miami-Martinique). Donc, remonter au près, c'est pas vraiment le critère primordial. Par contre, ce qui est primordial, c'est la stabilité de route. Un bateau à lest profond aura souvent une quille plus courte qu'un PTE et donc une stabilité de route un peu moins bonne. Un GTE aura aussi un leger % de plus de risque de se prendre un caillou/patate.
Pour un même bateau PTE à privilégier en "croisière longue".


09 fév. 202109 fév. 2021
0

Je me souviens avoir lu un article sur le tour du monde de Michel Martin sur un écume de mer version GTE , disant qu'il avait choisi la quille aileron dans cette version pour avoir un bateau un peu plus léger et qui a encore de meilleures capacités de remonter au vent, justement parce qu'il voulait se passer de moteur , que ce soit un inboard ou même un hors bord , pour éviter les ennuis et frais mécaniques que ça comporte, et aussi par philosophie et simplicité . Ca ne veut pas dire que le GTE règle tous les problèmes, mais en principe bien sûr il devrait être plus performant aussi bien aux allures de près que dans le petit temps, s' il reste un peu moins lourd que la version pte .
APrès les avantages d'un petit tirant d'eau c'est aussi sa capacité a passer plus près des côtes ou à s'échoué sur béquilles quand c'est possible, même si tous les Pte ne sont pas si stables que ca pour le permettre sans trop de risque . C'est toujours des compromis dans tous les cas. Si la priorité est le cabotage et l'echouage regulier, il vaut certainement mieux un deriveur ou un biquille, plutot qu un quillard pte ou gte (sauf si le Pte est "facile à s echouer" (quille à bulbe ou à ailette de preference), ca depends donc des bateaux ).


09 fév. 2021
1

nous avons un dériveur lesté qui cale 1,20m dérive haute et 2,20m dérive basse. Nous avons navigué toute une saison avec le dérive relevé car j'avais bêtement bloqué la vis libérant le vérin.
J'ai longtemps cru que ça ne faisait pas de différence dérive haute ou basse mais à la longue, j'ai pu noter qu'on perdait environ 5° au près serré voire même un peu plus, par contre j'ai aussi trouvé que la barre était plus douce.
Autour de nous des bateaux "normaux" faisait souvent le même cap mais d'autres faisaient mieux et d'autres moins bien.
Il ya aussi des endroits qui sont accessibles facilement comme certains ports ou certains abris mais pas si nombreux que ça
Conclusion ? ça a de l'importance mais ça ne mérite pas d'en faire des cauchemars
Si ça peut vous aider !


Polmar:Mais tu avais un voilier conçu pour naviguer au près dérive basse.Sans, c'est normal que cela fonctionne moins bien. :-(·le 09 fév. 16:59
09 fév. 2021
0

Vue la taille de ton bateau et ton projet, il aura du mal a remonté au vent si tu n'a pas de voile de pré mais vue qu'il serra sans doute surchargé, cela ne devrait pas trop être un problème voir même un avantage dans certains mouillages/marina...


09 fév. 2021
0

En cas de vagues vicieuses, peut-être moins d'effet croche-pied avec un PTE qu'avec un GTE ...


09 fév. 2021
0

merci à tous pour ces réponses constructives. J'ai appris pas mal de choses entre les deux versions, très intéressant.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (34)

Bol d'Or 2016

mars 2021