Grand voyage passant par les mers froides : choix du bateau

Bonjour à tous,
après un tour de l'Atlantique classique il y a quelques années, je commence à préparer un nouveau projet de Grand voyage sur plusieurs années (5 au moins), avec des retours réguliers en métropole.
Périple envisagé :
France Baltique (Arpiel Turku, stockhlom, canal Gota)
Baltique - Lofoten
Lototen - Spitzberg - Islande
Islande - Groënland sud - Quebec
Ensuite soit transport exceptionnel jusqu'à Vancouver, soit tour via Panama
Vancouver - Alaska et retour
Vancouver- cote Ouest USA - Polynésie
Polynésie - Nouvelle Calédonie
Retour par Torès et Afrique du Sud

Equipage : 2 à 5 personnes

Le Bateau : nous aimons les bateaux vivants, dynamiques et avons horreur des longues heures de moteur (mais on n'y échappera pas dans les zones arctiques).
Pour nous, le confort à bord passe par des couchettes de mer bien étudiées, des fargues et des mains courantes partout.
Ces éléments me dissuadent de passer au Dériveur intégral.
Taille du bateau : 40 à 45 pieds.
Question matériau, on pense tout de suite à l'aluminium, mais le sandwich composite est sans doute à étudier aussi, éventuellement avec une ou 2 couches de Kevlar. Vous en pensez quoi?
2é question : quillard ou quille pivotante?

L'équipage
31 oct. 2021
31 oct. 2021
3

Tu as un peu le programme qu'on suit actuellement.
D'après moi, les points importants ne sont pas la vitesse, et à la limite le matériau.
Les points à surveiller sont :
1) l'isolation et en corollaire les chauffages
2) La capacité à voyager confortablement (barre/veille abritée, douches chaudes, visuel sur l'extérieur, mouvements doux, capacité à tenir sa toile ...)
3) Tout ce qui fait qu'un bateau de voyage est sur : simplicité (pas de matériel que tu ne peux réparer toi même), stabilité de route, redondance du matériel nécessaire (plusieurs chauffages, plusieurs systèmes de voilure, plusieurs systèmes de positionnement...).
Ces impératifs dessinent ton bateau : pouvoir être chargé, beaucoup d'eau, de fuel, de mouillages, de gaz, de bouffe ..., donc plutôt lourd, stable, donc plutôt quille longue (d'après moi) et simple.
Après,tu choisis le mieux selon tes finances, entre un vieux solide comme nous, un plan JF André, un HR neuf ou un coffre fort acier...


nautonier:Tiens...un connaisseur ! ....plan jf André ....·le 31 oct. 21:08
31 oct. 2021
0

Je te rejoins sur la majorité des points.
L'isolation est un point important pour les coques Alu.
Pour la protection, un poste de veille en dur me semble indispensable et une tente de cockpit qui permet de tout fermer.
Oui aussi pour la redondance pilote et chauffage (Reflex + air pulsé)
Trinquette fixe sur Enrouleur également.

IL y a peu de quillards Alu sur le marché ou trop gros (Cigale).
Coffre fort Acier pas mon truc comme expliqué.

Je suis prêt à voyager un peu pour aller trouver le bateau idéal.


ED850:J'aime bien les plans Van de Stadt, genre ça www.boat24.com[...]405538/ . Rapides, robustes, bien construits et bien isolés. T'en trouves dans tous les matériaux et à tous les prix.·le 31 oct. 20:00
Meaban:Merci c'est exactement ce que je cherche!·le 31 oct. 20:14
Meaban:...Mais pas en acier. Je vais chercher.·le 31 oct. 20:15
31 oct. 2021
0

J'avais vu un Vd stadt du coté d'Ushuaia. On arrivait et eux commençaient à tirer des bords pour remonter les canaux. Good luke !!
Il s'appelle " Hawk" et est en alu.
Il avait un blog montrant toutes les astuces de voyageur.
Celui de Hollande est trop équipé , trop lourd, pas simple...


Meaban:Oui quand j'ai vu 20T j'ai compris qu'il était en acier. Le même en alu serait très bien.·le 31 oct. 21:19
31 oct. 2021
1

L'acier a mauvaise presse en France à cause de toutes ces constructions amateur ratées qui pourrissent dans tous les ports du monde. Mais entre un franchouillard à bouchain et une construction soignée hollandaise, il y a un monde. Perso, entre les alus surcotes et une bonne construction acier pour La moitié du prix, je pense qu'on peut regarder. Et je n'ai pas de parti pris, moi, mon truc, c'est le plastique.


La godille:Si ces constructions aciers sont ratées , comment tu expliques qu’elles se retrouvent dans tous les ports du monde? Pour cela , il faut qu’elles aient navigué … donc … ( a prendre au second degré 🤣😜🤪) ·le 31 oct. 21:56
31 oct. 2021
0

En tout cas ça va te changer du Hanse 370 ! Très heureux de voir que tu reprends la mer, mais là nos routes ne se croiseront pas, je reste dans les mers chaudes. Bonne chance pour ton superbe projet !


Meaban:Salut Olivier! J'ai encore "Anse Vata", il est au Crouesty.·le 31 oct. 22:17
31 oct. 2021
0

un joli bateau acier qui devrait pouvoir aller loin
www.yachtall.com[...]-393436


ED850:Les koopmans sont de très beaux bateaux. On en a un a côté de nous, superbe. Belle construction. Ça fait robuste.·le 31 oct. 21:47
Meaban:Oui j'ai jeté un coup d'oeil au site. Construction de qualité, fait apparemment tous les matériaux.·le 31 oct. 22:58
31 oct. 2021
1

Bonsoir Pascal,
(De Philippe, ex Santorin Iléna)
Un post comme celui-ci, je ne pouvais que l’ouvrir. Et puis, Méaban, Pascal, Anse Vata,. Quel vrai plaisir de te retrouver ici. (Plus de détails sur ces 10 années en mp)
Dans ton programme qu’est ce qui justifie réellement l’aluminium ? Je rejoints ED 850, le matériau n’est pas prioritaire. Avec le Santorin, nous avons fait Groenland Sud et Nord de Terre de Graham.
Nous avons peut-être eu de la chance…
La quille longue ? Oui, entre le près et 70/80° du vent Lusiades peut naviguer barre libre plusieurs heures d’affilées (6-7h) y compris dans une mer limite forte, mais pour un amateur de vélocité…
Quant au poste de barre vraiment abrité et pouvant être clos, 100/100 d’accord. Dans le Drake, avec un filet de soleil, nous avions 10° de différence entre la température extérieure et la température au poste de barre clos par un rideau arrière. Je suis assez incrédule sur le confort réel de ces cockpits bien abrités près de la descente mais qui laisse le barreur prendre le froid et les embruns en pleine figure, cf les alu à la mode ! Certes il y a le pilote auto mais si prendre la barre est nécessaire...
Plutôt 2 pilotes électriques complets installés au départ qu’un pilote et un régulateur d’allure. Dans certaines conditions de mer/vent/allure, ce dernier a du mal. Un pilote moderne et bien adapté en puissance est plus utile. Si possible installer un alternateur d’arbre d’hélice qui répondra au besoin en énergie en navigation. Mais j’ai le souvenir que Anse Vata était déjà doté d’un ancêtre des hydrogénérateurs modernes.
Et si l’écran radar est visibles du poste de barre (cf Amel) c’est encore mieux.
Encore d’accord avec ED 250 sur les capacités de stockage ce qui n’est pas favorable à la vélocité. Mais en régions Nord, Sud ou montagneuses (expérience norvégienne pour ce dernier cas), en navigation côtière, les heures de moteurs s’additionnent. Et les points de ravitaillement peuvent être distants.
Au sujet du stockage, voir les capacités des différents coffres voire des soutes. Je suis souvent étonné de l’absence de capacités sur des voiliers dit de voyage.
Les couchettes de mer ? Les meilleurs sont sans doute les banquettes du carré si celles-ci s’y prêtes. A l’écart des bruits du cockpit. Eventuellement si cockpit central, les couchettes de la cabine arrière, confortables par leurs positions mais peuvent être sonores.
Ok aussi pour le chauffage Refleks et air pulsée. Encore que selon les emménagements intérieurs, un Refelks plus radiateurs et un carbu Refleks de rechange, au cas ou,puissent peut-être faire l’affaire.
Pour l’exemple, car 16m, il y a un plan Joubert/Méta/Hervé en alu très bien foutu, Lacaraba, mais il ne semble pas à vendre en ce moment.
Les bateaux hollandais en acier, je m’y suis intéressé. En effet ils respirent la fabrication de qualité. Cependant certains choix de plans de pont ou d’emménagements m’avaient surpris. Mais là, c’est affaire de goûts. Par exemple sur ce Koopmans, quelle est l’importance des volumes de rangement rapportée à la taille de ce bateau et au programme de navigation auquel il peut prétendre ? A part 2 petits coffres derrière la barre et le pic avant. Sans doute cette cabine peut-elle être sacrifiée. Mais quelle charge à l’avant alors? Et l’accès au pic avant est-il vraiment pratique ??
Bonnes réflexions
Philippe


Meaban:Salut Philippe!Content d'avoir de tes nouvelles. Ça serait super de se voir en 2022!Et merci pour tes commentaires très avisés.·le 01 nov. 11:29
31 oct. 2021
0

Le voilier qui me paraissait bien foutu est bien un Van de stat alu mais 47". En tapant Beth and Evans et sv Hawk , on devrait le trouver sur le net.
Plein d'astuces pour les passionnés de voyages toutes latitudes .
C'est en anglais ...


01 nov. 202101 nov. 2021
1

Voilà une belle machine en alu, qui doit bien marcher, avec un poste de veille comme on aimerait en voir plus souvent www.botentekoop.com[...]935823/ . Mais peut-on vraiment se passer d'une vraie timonerie pour naviguer dans ces coins là ?


01 nov. 2021
01 nov. 2021
0

Le moteur n'est pas du tout une fatalité dans les zones arctiques ! Il faut juste avoir un bateau pas trop lourd pour naviguer dans les vents faibles, un jeu de voiles adapté, une lecture intelligente des courants et de bons gants pour manœuvrer lorsqu'il fait froid :)


01 nov. 202101 nov. 2021
1

Et pourquoi pas l'acier ? Un Damien II (quille rétractable).
Les "Libertaire" fêteront cette année leurs 10 ans de bourlingue en famille du grand Nord au grand Sud, en passant par les tropiques, au gré de leurs envies...

libertairegv.blogspot.com[...]er.html

Cette année, après deux années de remplissage de caisse de bord en Nouvelle Calédonie, ils ont tout refait à l'intérieur pour mieux accueillir le 3e moussaillon.

Leur blog et leur FB pour les photos : un grand bonheur de lecture !

Leur pseudo ici sur H&O : "damienz", ils passent de temps en temps.
Actuellement en "vacances" aux Gambier...

www.facebook.com[...]sailing


01 nov. 2021
1

Un autre chouette blog qui parle de navigations tant tropicales que nordiques, c'est celui de Chamade : www.chamade.ch[...]/
Beaucoup d'infos tant sur le bateau, les lieux d'hivernage, la nav en général.


Meaban:Oui j'ai parcouru leur blog d'un bout à l'autre! Il fallait du courage pour se lancer dans la partie Russe, et je n'ai pas été surpris de lire comment ils en en ont ch.. là-bas, pourtant pour une notre cause. Je connais un peu le pays...·le 01 nov. 12:48
01 nov. 2021
0

Bonjour,
Et un Boreal 44 avec une grosse autonomie en fuel,eau, gaz etc et la sécurité de remonter la dérive par très gros temps au portant.
Protection magique de son doghouse et sa table de navigation ce qui change tout.
Bateau bien isolé du froid et du chaud.
Je suis allé en polynésie par panama et retour par ile de paques patagonie argentine brésil etc.
Cet été périple islande groenland retour 5600 mn.
Avec tous mes voeux de réalisation de votre projet.


ED850:c'est vrai qu'on n'a pas parlé de budget www.yachtworld.fr[...]786627/ ·le 01 nov. 12:38
Meaban:Le top du top, mais pour des navs encore plus exigeantes (antarctique, passage du NW), et sans problème de budget...·le 01 nov. 12:50
01 nov. 2021
0

mhp-noeme.com[...]/

Voiler en composite donc isolé , plan E.Lerouge , rapide ...


01 nov. 2021
0

Merci à tous pour vos avis et exemples éclairés de bateaux intéressants!
Le matériau en lui-même n'est pour moi pas l'essentiel, mais je souhaite comme indiqué un bateau vivant, pas trop lourd. Ce n'est pas un hasard si le respect du devis de poids est l'obsession des architectes! Car entre les promesses et la réalité il y a bien souvent une ou deux tonnes d'écart, et cela change tout.
Avant notre Hanse 370, que nous avons beaucoup apprécié en grande nav par sa capacité à tenir de très bonnes moyennes dans un confort acceptable, nous avions un Dehler 34 Van de stadt, et j'ai adoré ce bateau. IL était devenu trop petit avec nos 3 enfants, mais quand je parle d'un bateau vivant je pense à ce type d'unité bien raide à la toile.

Donc quand on parle alu mon idéal serait non un DI, mais plutôt un cigale 14 avec un poste de veille abrité et un TE < 2m, ou une quille pivotante...Pas de chance ça n'existe pas. Alubat parle d'un nouveau cigale 15, mais je sais ce que ça coûte un bateau neuf en faux frais et décote à la fin...

Et quand on parle composite je sus plus attiré par un JPK 45 (hors de prix hélas) que par un quillard pépère.
Je me souviens d'avoir sympathisé à Flores avec un jeune couple Anglo-Américain qui voyageait en Southerly 42 : j'avais trouvé ce bateau assez sympa, avec sa quille pivotante et son salon de pont. Je ne sais pas s'il était toilé correctement.

Pour ce qui est du poste de veille abrité, j'ai eu l'occasion de croiser en Baltique pas mal de bateaux avec le cockpit entièrement abrité par une "cockpitent" comme ils disent : c'est un prolongement de la capote jusqu'à l'arrière du bateau. Je trouve cela intéressant car léger et amovible, associé à une capote ou poste de veille en dur. Mais à enlever impérativement dans le très gros temps car sera certainement explosé par la première déferlante.

Je ne conçois pas ce futur bateau comme notre coquille d'escargot pour 3 ans, ce qui signifierait de trimbaler beaucoup de bricoles utiles à notre cœur certes, mai pas au voyage lui-même. Nous comptons rentrer régulièrement en métropole!
Donc oui il faut des rangements, mais attention au poids embarqué. Lors de notre tour atlantique, j'avais fait une liste de tout ce que nous avions emmené, avec le poids correspondant pour chaque chose : utile pour ne pas sortir des clous et prendre les bonnes décisions. Je ne sais pas si vous êtes comme nous, mais quelque soit la taille du coffre de la voiture, il est plein quand on part en famille...Mais même avec un petit coffre bizarrement on arrive à tout caser quand même!
Ce qui est vraiment utile à mon sens, c'est d'avoir 1000 miles d'autonomie au moteur, donc au moins 500l de GO. Par contre, je ne pense pas que l'eau soit un soucis dans les régions nordiques.

Pour la redondance des équipements clés, Philippe tu prèches un convaincu : 2 pilotes (idéalement un vérin hydraulique pour l'un et un électrique type JEFA pour l'autre, bien pour l'agrément de barre). Idem peut être pour le chauffage.
Hydrogénérateur, booster d'alternateur et 400w de panneaux solaires me semblent indispensables aussi.

Pour le petit temps, la réflexion de Nico21 est intéressante : quand je parle de bateau vivant, ça m'est égal d'aller à 8 nœuds au lieu de 7 dans la brafougne; ce qui est important c'est la performance dans le petit temps. Je me souviens d'être revenu des acores en 10j avec le Hanse 370 sous gennaker, à 6kt de moyenne par 7 à 10 noeud de vents, dans un confort parfait : Cela nous a permis d'arriver 24h avant un gros coup de vent, et c'est ce que je souhaite retrouver.


lolapo:Compliqué d'avoir un voilier performant et chargé.Il y avait un levrier ou cigale des.mers quille relevable et bi - safrans. Il etait à Noumea il n'y a pas si longtemps.Ta demarche démarre sur tes précédents voiliers de série et tour de l'Atlantique. Pourquoi ne.pas acquérir un voilier acier classique à pas trop cher et naviguer dessus en test. Aprés avoir affiné ses choix , de décider de la bonne monture .Le voilier idéal n'existe pas quand le programme est étendu...Je vois que sur h&o , on rêve à cher !!La faute à internet... ·le 01 nov. 13:46
ED850:Bien d'accord avec Lolapo. Naviguer loin léger est un leurre. OK pour des vacances sabbatiques ou un tour aux Antilles, mais des que tu vises un peu plus loin, le poids est là. T'as du fuel, de l'eau, des voiles de rechange, du gaz pour 6 mois, de la bouffe idem (pour nous 1 stère de bois en + pour le poêle) les outils qu'il faut etc... L'avantage d'un bateau lourd est qu'il est tolérant. Et si tu veux un peu de vitesse, celle ci est aussi liée à la stabilité de route qui permets de garder de la toile et à la longueur à la flottaison. Un 48' lourd te fera ses 180' dans les 24h en restant confortable, ce que ne fera pas un 38' dit rapide chargé pour la vie à bord. ·le 01 nov. 13:57
01 nov. 2021
0

Un ami vds son 15 m composite plan Lerouge , rapide , léger ,biquille façon Lerouge , ce bateau a deja fait un tdm , prix très intéressant vu le bon matériel a bord


01 nov. 2021
0

celui çi


lolapo:Pas mal et joli mais 20 mm de mousse ne sont pas suffisant..·le 01 nov. 13:34
tikipat:pas suffisant de quoi ?? ·le 01 nov. 15:33
lolapo:En isolation quand tu es dans des mers avec glaçons...·le 01 nov. 17:44
tikipat:le tout est de savoir ou il veut rester longtemps dans les eaux froide , ou si un max sous les tropique , mon ami Marc du cata Kalim est passé par la Patagonie et part sur Vancouvers , cata en sandwich avec un poéle reflex ... ·le 01 nov. 17:48
ED850:Il ne semble pas qu'il y ait de glaces dans son programme. Des eaux froides font que si tu n'as qu'un poêle, tu portes des charentaises à bord. Si tu fais comme j'ai fait, chauffage à eau avec les canalisations qui vont aux radiateurs juste sous le plancher du carré, t'as chauffage par le sol et c'est bon. Le poêle, c'est du rab.·le 01 nov. 18:07
01 nov. 2021
0

je comprend le tout est de voir le temps passer dans les endroits ou ça caillent ... un cata peut aussi aller pour son programme


Meaban:1 à 2 mois par an et uniquement en juin juillet août (voir programme dans le post inital).·le 01 nov. 20:43
lolapo:Effectivement , on essaie de naviguer dans les eaux froides en été. Mais les changement de saisons peuvent étre surprenants.·le 01 nov. 23:25
01 nov. 2021
0

Concernant le programme, au Spitzberg, dans le nord de l'Islande et Est/sud Groenland on peut avoir de la glace. Je ne compte pas m'aventurer dans le pack mais on peut se faire piéger. J'irai en tout cas au meilleur moment dans les coins les plus touchy.

Question pour les coques en sandwich : la résistance au poinçonnement n'est sans doute pas un soucis surtout s'il y a du kevlar sur la peau extérieure. comme sur Noeme cité ci-dessus. Mais la résistance à l'abrasion? Sur les coques sandwich amateur il n'y pas de gelcoat, mais il semble y en avoir sur certains bateaux de production. A ce que je comprends le gelcoat ne résiste pas longtemps au brash. Merci à ceux qui savent de m'éclairer.

Précision je ne souhaite pas un bateau léger type POGO (qui ne toute façons a une capacité d'emport très limitée) mais plutôt un déplacement moyen qui puisse accepter 2T de charge (y compris eau et GO). Certains équipements lourds type groupe électrogène ne feront pas partie de l'inventaire.


01 nov. 2021
0

L’objectif de Méaban étant de naviguer dans les régions dites froides à la belle saison, le risque de rencontrer les plus grands froids n’y est pas certain bien qu’il puisse neiger. A propos d’isolation, la pluie par l’humidité/condensation qu’elle apporte est au moins aussi redoutable que le froid. Lequel peut aussi se rencontrer dans des navigations de “liaison“ comme par exemple entre Canada et Panama si descente de la cote Est USA automne/ début de l’hiver. La photo ci-dessous au Nord de la Baie de Chesapeake, un 20 décembre. De bons gants sont les bienvenus ! Même à l’abri.
A ce sujet je suis aussi réticent à naviguer par mauvais temps avec un cockpit “bâché“ risque de destruction et fardage. C’est en cela que les voiliers (trop) rares qui ont la barre accolée à la cloison du roof offre l’avantage d’un abri fermé de faible encombrement. Un exemple à perfectionner d’un JFA 45 en pj. JFA, le chantier de CC.
D’autre part dans le bilan GO. Réservoir/consommation/autonomie moteur, ne pas négliger de prendre en compte la consommation du chauffage.
Philippe


Meaban:le givre sur les filières, brrrr, ce courant du labrador...Je note tes remarques pour le cockpit bâché. J'ai vu différentes solutions. Je pense qu'une toile entre hardtop rigide et portique peut être laissée jusqu'à des forces de vent assez conséquentes, mais sur les cotés c'est un autre problème.Avec un double safran, un pilote moderne à gyrocompas et la toile du temps on doit pouvoir monter assez haut dans la brafougne avant de devoir reprendre la main. Je me vois bien à l'abri, avec un bon visu sur l'extérieur et les voiles, et la télécommande de pilote dans la main. Pour la conso de GO oui bien sûr tenir compte du chauffage. ·le 01 nov. 21:34
01 nov. 2021
0

En Patagonie , dans les canaux ,on est souvent à l'extérieur à barrer.
Une protection de la pluie est bienvenue.


02 nov. 2021
0

Bonjour
Dans la même idée,je cherche un chantier qui pourrais me faire un dériveur 40' acier ou une bonne occase sud Bretagne si quelqu'un a des pistes ?


02 nov. 2021
0

Question concernant le tirant d’eau : Un TE supérieur à 2m est-il un handicap dans les zones arctiques (Spitzberg, Islande, Groenland)?


gorlann29:Bonsoir Meaban,au Spitsberg, tu ne pourra pas passer dans le passage (je ne me rappelle plus du nom exact) entre l' île en longueur et la côte, pour aller de l' Isfjord vers Ny Alesund, mais à par ce passage, ce n' est pas un problème.Pour l' Islande et la côte ouest du Groenland, ce n' est pas un problème.Gorlann·le 02 nov. 20:46
tdm2023:Extrait de "Conception des voiliersdestinés à naviguer dans les glaces.(article paru dans Loisirs Nautiques)" Gilber Caroff."Un chenal naturel demeure souvent libre le long de terre, même en présence defortes glaces.Le plus faible tirant d’eau donne le plus de chances de passer. Quillard « exclu »."·le 02 nov. 21:32
03 nov. 2021
0

Autre question : le(s) safran(s).
Les dessins modernes en monosafran ne posent généralement pas de problème de contrôle même sous gite importante. En revanche, en cas de touchette dans les zones mal cartographiées, ou glace, cela peut vite prendre mauvaise tournure.
D’un autre côté, sur un bisafrans ils sont plus exposés car désaxés par rapport à la quille...
Vous en pensez quoi?


lolapo:Il faut pouvoir démonter le ou les safrans à l'eau. Et le , les remettre en étant autonome.Ça veut quelquefois dire une cloison étanche au niveaux des appareils à gouverner. Tant qu'il n'y a pas.de choc , tout baigne .Je viens d'entendre parler d'un voilier alu ayant éte abandonné a cause d'une avarie de safran et certainement une voie d'eau.Il allait en Patagonie depuis la Nz.·le 03 nov. 21:08
03 nov. 2021
1

Bonsoir Meaban,

personellement, je n' irai pas naviguer dans ces coins là sans avoir un(des) safran(s) hyper costaud(s), bien protégé(s) par un solide aileron descendant jusqu' en bas.

Sur le Loisir 7.30 avec lequel je suis allé au Spitsberg, un solide aileron en inox avait été installé devant le safran, constitué d' une mèche de 40mm et d' une pelle en lamellé-collé.
Bien que réalisé en tôles d' inox de 3 mm et faisant 40 mm de large (au plus épais), sur le retour, en Islande, à l' occasion d' un échouage de contrôle/carénage, je me suis rendu compte que l' aileron s' était découpé comme une boite de thon, et la mèche de safran tordue de 10 ° au niveau du bas du tableau arrière, et ce sans jamais avoir touché quoi que ce soit... simplement en naviguant dans des condition très très musclées (Islande en Septembre).
un constructeur amateur de bateau en acier m' avait redressé la mèche et ressoudé/renforcé l' aileron, qui a re-lâché deux mois plus tard en traversant la manche pour rentrer en Bretagne.

Gaffe aussi à TOUT ce qui dépasse sous la coque dans les glaçons:
En arrivant au cap Farwell avec mon Armagnac, premier champ de glace, des tous petits morceaux d' une quinzaine de centimètres de diamètre, mais serrés sur plusieurs miles.
Pas de vent, traversée de ce champ au moteur au ralenti, et, après en être sorti, plus de loch!
les deux hélices (une de chaque bord) avaient cassée... dur-dur pour l' estime quand on a pas de positioneur à bord (c' était en 93)!

A la suite de çà, je me suis demandé si c' était vraiment raisonnable de naviguer dans les glace avec des passe-coques en plastique non-protégés?

Par contre, l' hélice bec-de-canard de l' armagnac n' a pas posé de problème.

Gorlann


03 nov. 2021
0

Chapeau bas, c’était couillu quand même avec ces petites unités.
Je réfléchis aussi aux solutions de secours,


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Peinards dans les Hébrides

Souvenir d'été

  • 4.5 (4)

Peinards dans les Hébrides

novembre 2021